Païraka
FP 7
Source : Bestiaire 3 page 91
PX 3 200
Extérieur (div, extraplanaire, Mal, métamorphe) de taille M, NM
Défense
CA 23, contact 15, pris au dépourvu 18 (Dex +5, naturelle +8)
pv 76 (9d10+27)
Réf +11, Vig +6, Vol +10
RD 10/Bien ou fer froid ; Immunité feu, maladie, poison ; Résistance acide 10, électricité 10 ; RM 22
ATTAQUE
VD 9 m (6 c), Vol 15 m (10 c) (bonne)
Corps à corps 2 griffes, +14 (1d6+3 plus maladie)
Pouvoirs magiques (NLS 12 ; concentration +19)
À volonté — charme-monstre (DD 21), détection faussée (DD19), porte dimensionnelle (personnelle plus 25 kilos d'objets uniquement
1/jour — convocation (niveau 3, 1d4 dorus 50%), fléau d'inscetes
Caractéristiques
For 17, Dex 20, Con 16, Int 14, Sag 18, Cha 24
BBA +9 ; BMO +12 ; DMD 27
Compétences Bluff +20, Connaissances (folklore local) +13, Connaissances (plans) +13, Déguisement +18, Diplomatie +16, Discrétion +17, Intimidation +16, Perception +16, Psychologie +13, Vol +16
Langues abyssal, céleste, infernal ; télépathie à 30 m (20 c)
Particularité changement de forme (tout animal ou humanoïde de taille P ou M ; métamorphose)
Écologie
Environnement tous (Abaddon)
Organisation solitaire
Trésor standard
Pouvoirs spéciaux
Maladie (sur). La païraka transmet deux maladies. Ses griffes infectent la cible avec la peste bubonique et tout contact volontaire avec sa peau (comme, par exemple, une caresse, une lutte ou autre) expose la victime à la tremblante.
  • Peste bubonique : Griffe — blessure ; JS Vigueur DD 17 ; incubation 1 jour ; fréquence 1/jour ; effet affaiblissement temporaire 1d4 For et 1 Cha, la cible est de plus fatiguée ; guérison 2 réussites consécutives.
  • Tremblante : contact ; JS Vigueur DD 17 ; incubation 1 jour ; fréquence 1/jour ; effet affaiblissement temporaire 1d8 Dex ; guérison 2 réussites consécutives
Volupté onirique (Sur). La païraka peut tourmenter les créatures endormies. Lorsqu’une créature intelligente est endormie, la païraka peut se faufiler dans son esprit et déformer ses rêves pour en faire des délires nocturnes de luxure. La victime doit être endormie pour que la païraka puisse utiliser cette capacité, et la païraka doit être dans un rayon de 30 mètres autour d’elle. Si la cible rate un jet de Volonté DD 21, elle est victime d’intenses hallucinations malsaines qui la laissent oppressée et fatiguée au réveil. La victime, même s’il s’agit d’une âme dépravée, considère rarement la nature sexuelle de ces rêves comme une chose agréable, les images qu’elle voit exploitant de nombreux tabous que la païraka soupçonne d’être ancrés en elle. Le DD du jet de sauvegarde est basé sur le Charisme. Les créatures qui ne dorment pas ou ne rêvent pas sont immunisées contre cette capacité.
  • Voir la description des divs.
Le regard sensuel de cette fiélonne humanoïde à la peau bleue et vêtue de séduisants atours suggère toutes sortes de plaisirs dégradants.

Combinaisons sensuelles de séduction et de destruction, les païrakas incarnent la nature corruptrice de la luxure débridée. Elles prennent rarement leur véritable forme lorsqu’elles sont sur le Plan matériel, choisissant plutôt de prendre une apparence affriolante pour séduire des victimes potentielles, détruire des couples et alimenter des obsessions. Sous sa véritable forme, le corps de la païraka est un paysage immonde de rougeurs enflammées, de pustules purulentes et de cloques gorgées, symbolisant son caractère corrompu tant physique que spirituel.
Les païrakas tirent une certaine fierté de leur perversion. Il n’y a rien qu’elles aiment plus que pousser les amoureux à se retourner les uns contre les autres ou que détruire les liens d’amitié. La païraka se nourrit de ces lents tourments et savoure chaque coeur brisé, chaque déception. Elle utilise la luxure et la sexualité comme ses armes principales, jouant avec les tabous et les désirs charnels pour rompre les relations amicales. Les païrakas se servent également de leur séduction pour transmettre des maladies, charmant leurs victimes pour établir un contact physique.
Comme tous les divs, les païrakas ont leur faiblesse : elles ne supportent pas la couleur rouge. Elles ne portent jamais cette couleur ni n’entrent dans des lieux peints en rouge, et elles s’attaquent toujours aux créatures portant des vêtements aux teintes pourpres avant toutes les autres.
Les païrakas mesurent 1,80 mètre et pèsent 75 kilos. Leur couleur de peau varie énormément de l’une à l’autre.

Le contenu officiel de ce wiki appartient à et a été utilisé avec l'autorisation de Black Book Editions.
Pathfinder-RPG est une création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing,Black Book Editions et Pathfinder-FR
Ce site se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.