Que ce soit par le biais de négociations ou de la magie, certains mortels osent croire qu’ils maîtrisent ne serait-ce qu’une fraction de la puissance des Enfers et les seigneurs du royaume infernal encouragent de telles illusions. Ces fiélons font passer clandestinement à travers des trous dans les mailles du multivers des gages de leur puissance, des objets de pouvoir destinés à tenter les mortels et à les encourager par une fervente aspiration et des vices pervers. Les légendes disent que ces talismans diaboliques sont des chaînes de culte, qui lient les diables et en font les esclaves de leurs maîtres mortels. En vérité cependant, les offrandes des Enfers ne se révèlent jamais aussi généreuses et franches, et peu de gens réalisent qu’ils offrent leur âme immortelle en échange du service d’un diable.

Un talisman diabolique est un type d’objet magique généralement créé par les seigneurs infernaux mais qui peut également être fabriqué par des utilisateurs de magie diabolique mortels. Ces babioles laides et finalement modestes permettent à des utilisateurs instruits d’invoquer un diable asservi, un fiélon obligé d’obéir aux ordres du porteur du talisman… sans forcément suivre ses intentions. De tels diables servent mais cherchent également à pervertir, jouant le rôle de serviteurs obéissants et impressionnés en offrant à leurs maîtres la connaissance de secrets odieux, de trésors impies, et la sagesse diabolique pour souiller encore plus leur âme.


Les habitants des Enfers prétendent que la fabrication des talismans diaboliques est l’un de leurs secrets les mieux gardés mais en vérité, s’ils cachent ces méthodes, ce n’est que pour stimuler les désirs des mortels, c’est une feinte pour accélérer la damnation consentante des diabolistes. Au bout du compte, n’importe quel lanceur de sorts peut créer un talisman diabolique par le biais d'un dons de Création d'objets merveilleux et de contrat intermédiaire avec un prérequis supplémentaire : le créateur doit invoquer un diable et négocier avec lui pour l’enchaîner au talisman. La plupart des diables se montrent réfractaires à l’idée d’être coincés à l’intérieur d’un objet magique mais peuvent accepter face à un invocateur particulièrement convaincant. Un diable invoqué via contrat intermédiaire et lié de force à un talisman diabolique bénéficie d’un bonus de +10 à son test de Charisme opposé. Une fois convaincu, le diable fusionne avec le talisman diabolique déjà préparé, achevant l’objet impie.

Chaque type de talisman diabolique possède des pouvoirs spécifiques et nécessite donc une méthode de création différente ou un type de diable enchaîné particulier.

Exemples de talismans diaboliques

Voici trois exemples de talismans diaboliques : le talisman sanguin , le talisman mélancolique et le talisman bilieux.

Talisman bilieux (artefact mineur)
Aura Invocation écrasante ; NLS 21 ; Emplacement cou ; Prix artefact ; Poids
Description
Appelés Graines des Enfers par ceux qui s’y connaissent et les craignent à juste titre, ces talismans diaboliques ont le pouvoir de déplacer physiquement et de manière permanente des régions entières d’un plan vers les Enfers. Utilisant la puissance d’un duc infernal enchaîné, un talisman de ce genre encourage son porteur à des exploits satisfaisant sa gloire égoïste et ses fantasmes, culminant lorsqu’il libère le pouvoir du talisman et se damne avec tous les individus assez malchanceux pour être pris dans son sillage. Les talismans bilieux sont des artefacts nécessitant l’enchaînement d’un membre consentant de l’élite infernale et ne peuvent donc être créés que par un diaboliste extrêmement puissant ou un diable particulier.

En général, les talismans bilieux sont considérés comme des objets magiques intelligents dotés d’un Égo de 20, qui accordent à leur porteur un bonus de +4 en Charisme et les effets permanents du sort prémonition. De plus, une fois par jour, le porteur peut appeler le diable enchaîné par une action libre pour bénéficier des effets des sorts communion, orientation, mythes et légendes, ou coup au but.

Le diable à l’intérieur du talisman se décrit habituellement de façon subtile comme un esprit bienveillant cherchant à aider le porteur à réaliser quelque grand exploit, tel que vaincre une grande menace, amener la paix dans un pays ou diriger un royaume. Le talisman cherche toujours à augmenter l’influence du porteur, même celle d’un porteur dont l’alignement est opposé au sien, semant la graine de la corruption sous forme d’arrogance, de jalousie et d’un sens de la prédestinée.

Lorsque le porteur a finalement atteint ce que le talisman considère comme l’apogée du pouvoir et s’est entouré de partisans et d’adeptes serviles, il lui propose, pour le récompenser, de lui révéler son plus grand pouvoir. Si le porteur accepte, toutes les terres et choses situées à 300 mètres de lui et lui-même sont arrachés à l’endroit où ils se trouvaient et sont transportés physiquement de façon permanente dans une strate des Enfers déterminée de façon aléatoire. Là, le talisman se brise et le diable qu’il contenait est libéré. S’ensuit souvent un gigantesque massacre et la damnation de centaines d’âmes. Si le porteur refuse l’offre, le talisman tente d’utiliser son Égo pour l’obliger à accepter. Si le talisman est menacé de destruction, il peut se téléporter une fois par jour, sauf s’il se trouve dans une zone affectée par le sort sanctification ou dans une zone de grande bonté similaire (ou une zone qui bloque les voyages dimensionnnels, comme celles affectées par interdiction ou verrou dimensionnel).

Par exemple, en considérant un talisman bilieux enchaînant un puissant diantrefosse nommé Aasdravox : La voix rocailleuse du talisman promet au porteurs de son talisman qu'ils sont destinés à devenir de grands héros et des champions chéris par des nations entières. Idéalement, il cherche à déchaîner son pouvoir au cœur battant d'un festival ou d'une cérémonie tenue en l'honneur du porteur du talisman.
Destruction
Un talisman bilieux peut être détruit en étant immergé dans de l’eau bénite pendant une semaine dans une zone soumise aux effets du sort sanctification, puis en étant écrasé avec un Marteau de guerre sacré +3 (ou une arme contondante de puissance similaire ou supérieure). Si cela détruit le talisman, cela libère également le puissant noble infernal qui est emprisonné à l’intérieur.
Talisman mélancolique
Aura Invocation puissante ; NLS 18 ; Emplacement cou ; Prix 50 000 po ;Poids
Description
Les talismans mélancoliques sont capables d’invoquer une gueule des Enfers (un portail monstrueux semi-vivant reliant deux régions des Enfers) et reposent sur le pouvoir d’un diable supérieur. Ces talismans n’accordent au porteur aucun moyen de communiquer avec le diable enchaîné en leur sein ou de le contraindre. Chaque talisman invoque uniquement une gueule des Enfers spécifique.

Chaque extrémité de ces créatures semblables à des vers étant connectée à un niveau différent des Enfers, l’invocateur peut faire appel à l’une ou l’autre des extrémités. Les gueules des Enfers invoquées sont considérées comme des portails de 3 mètres de côté, semblables à ceux créés par le sort portail, reliés à l’un des deux niveaux des Enfers (choisis lors de la création de l’objet). Si le créateur d’un talisman mélancolique peut choisir l’extrémité de la gueule des Enfers qu’il invoque (et donc la strate sur laquelle elle débouche), elle s’ouvre toujours exactement au même endroit de la strate (déterminé par le MJ lorsque le portail est utilisé pour la première fois). Le porteur du talisman peut invoquer la gueule des Enfers une fois par jour, l’utilisant pour voyager ou pour appeler des créatures par son intermédiaire, de la même manière qu’avec le sort portail. La gueule des Enfers reste ouverte pendant un maximum de 10 minutes ou jusqu’à ce que le porteur du talisman la referme. La gueule des Enfers ne permet d’accéder qu’aux Enfers ; ainsi, si le porteur du talisman traversait le portail et restait aux Enfers pendant plus de 10 minutes, la gueule se refermerait derrière lui, l’emprisonnant aux Enfers.

Par exemple, en considérant un talisman mélancolique lié à une gueule des Enfers connue sous le nom de Alksomasic : Chacune des deux têtes servant d'extrémités au portail ressemble à un immense serpent avec trois yeux fusionnés. Les mâchoires de cette gueule des Enfers connectent d'une part à une allée sinistre de la ville de Dis appelée la Voie des Peaux Rebelles et d'autre part à une fosse en périphérie de Malebolge, où des vers monstrueux se faufilent à travers une mer de cendres à hauteur de taille. Une fois par jour, le personnage peut ouvrir un portail de 3 mètres de côté vers l’une de ces strates. Le portail reste ouvert pendant 10 minutes (ou jusqu’à ce que le personnage le révoque) et fonctionne comme le sort portail.
Fabrication
Conditions Création d’objets merveilleux, portail ; Coût 25 000 po

Talisman sanguin
Aura Invocation puissante ; NLS 13 ; Emplacement cou ; Prix variable ;Poids
Description
Constituant en réalité un type de talisman diabolique important, ces babioles sanguines blasphématoires offrent une protection diabolique et peuvent invoquer n’importe quel type de diable, depuis le lémure le plus modeste jusqu’à un puissant diable supérieur. Le pouvoir d’un talisman sanguin dépend de la force de volonté du diable enchaîné à l’intérieur et offre au porteur une protection infernale, des conseils et un allié occasionnel.

Le talisman accorde au porteur un bonus de malfaisance à la Classe d’Armure égal à 1 + 1 par tranche de 5 Dés de Vie que possède le diable enchaîné à l'intérieur (maximum +5). De plus, le porteur d’un talisman sanguin partage un lien télépathique avec le diable enchaîné tant qu’il porte l’objet magique. Un diable enchaîné peut percevoir son environnement au travers du talisman et donner des conseils à son porteur comme il lui sied. Le diable n’est pas obligé d’obéir au porteur ni de lui dire la vérité ; certains diables peuvent mentir et dire au porteur qu’ils sont obligés de le faire. Enfin, une fois par jour, le porteur du talisman peut faire un test de Charisme contre le fiélon enchaîné pour l’invoquer. Si le porteur gagne ce test d’opposition, le diable apparaît et sert l’invocateur comme s’il avait lancé le sort convocation de monstres avec une durée égale au FP du diable enchaîné. Si l’invocateur rate ce test, le diable refuse d’apparaître et il est impossible de faire un nouveau test pour l’invoquer avant le lendemain.

Le prix d’un talisman sanguin varie selon la puissance du diable qui y est enchaîné, il est égal au FP du diable enchaîné × 13 500 po.

Par exemple, en considérant un talisman sanguin enchaînant un barbazu : Le talisman accorde un bonus de malfaisance de +2 à la CA du personnage et lui offre un lien télépathique avec le diable enchaîné à l’intérieur. Une fois par jour, le personnage peut faire un test de Charisme opposé à celui du barbazu (modificateur de +0) pour l’invoquer pendant 8 rounds, comme avec le sort convocation de monstres. Le barbazu enchaîné dans le talisman sanguin est connu sous le nom de Kalvaddas l’Étrangleur. C’est un sadique brutal qui adore se bagarrer au corps à corps et étrangler les elfes. Il s’y connaît en menteurs et peut utiliser sa compétence Psychologie pour aider un maître qu’il soutien.
Fabrication
Conditions Création d’objets merveilleux ; contrat, contrat intermédiaire, contrat suprême ou portail ; Coût variable
Le contenu officiel de ce wiki appartient à et a été utilisé avec l'autorisation de Black Book Editions.
Pathfinder-RPG est une création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing,Black Book Editions et Pathfinder-FR
Ce site se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.