Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

13 Pages«<678910>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline MythOnirie  
#141 Envoyé le : mercredi 21 novembre 2018 21:10:20(UTC)
MythOnirie
Rang : Habitué

Inscrit le : 18/03/2013(UTC)
Messages : 112
France
Localisation : 63

Claradélia

8 / 8

Sorts niv 1: 1/2
Ref: 18 ;Vig 14 ;Vol 15
Classe d'Armure 18
Contact 15 / Surprise 14


Shmar

16 / 17

Ref: 17 ;Vig 17 ;Vol 13
Classe d'Armure 14
Contact 12 / Surprise 12


La Kitsune sourit aux remarques que fit Alaëiel à Thanys sur les couvertures avant de lui rendre son clin d'oeil. Au moins l'ambiance semblait se détendre petit à petit, ce qui n'était pas pour déplaire à la chasseuse. Le lendemain il risquait d'y avoir besoin de cohésion si les mites ne partageaient pas leur point de vues sur l'appropriation des biens d’autrui. C'est ainsi qu'elle vérifia les plaies des autres porteurs de chartes afin que la nuit soit la plus profitable pour eux.

Après le délicieux repas, Claradélia finit par accepter la partie de carte proposée par l'elfe, au début un peu refroidit par les souvenirs de la partie précédente. Elle finit par être rattrapé par la fatigue avec ses partenaires de jeux, leur faussant compagnie alors qu'ils continuaient quelques parties.

La nuit fut calme pour la petite Kitsune malgré le partage temporaire de sa couche avec une certaine elfe. Le campement étant calme à son réveil, Claradélia profita de cette tranquillité pour effectuer sa prière matinale avant d'aller vérifier l'état de santé de ses protégés de toutes tailles. Si elle utilisa l'un de ses sorts pour finir de soigner Tinufaë, c'était la petite martre qui avait le plus mal vécu la nuit.

Les soins apportés au petit animal finit, la Kitsune se prépara avec ses compagnons et le camp fut rapidement levé. Le groupe se dirigea alors vers un champ de bataille nocturne où plusieurs cadavres encore une fois totalement dépouillaient gisaient au sol. Alors que Tinufaë inspecte les traces entourant le champ de bataille, la Kitsune examina les cadavres et leur plaies, essayant d'en apprendre le plus possible sur ce qu'il s'était passé durant la nuit.

« Les coups d'épées sur les Kobolds son similaires à celles des deux autres cadavres. Les mites quand à elles ont été tuées à coup de dents et de lances... »

La Kitsune soutint le regard de la bretteuse lorsque celle-ci lui indiqua rapidement le déroulement du combat. « Les Kobolds semblaient plus préparés que prévus... Certains coups de lance semblent avoir laissé des traces de brulures et leurs morsures... La chaire des mites à été rongés comme avec de l'acide. »

S'éloignant des cadavres, la Kitsune regarda en direction du grand et triste Sycomore. Les Kobolds allaient surement finir par croiser la routes des porteurs de chartes, mais au vue des dégâts qu'ils provoquaient, Claradélia espéra que cette rencontre ne se fasse pas trop rapidement.

« J'ai un peu de blanchis, mais si on doit crapahuter près de leurs terriers, j'ai bien peur qu'utiliser des flèches ne sera pas une stratégie d'avenir... »

Le champ de bataille semblait avoir fini de livrer aux explorateurs l'ensemble de ses secrets, bien que le vol de toutes possession et les traces de l'arachnide restaient un complet mystère.

« Leur fuite semble avoir pris la direction du Sycomore... Suivons les, si elles bifurquent on se posera la question à ce moment là. Faisons attentions aux pièges. Si elles ont tendues une embuscade aux Kobolds, elles auront peut être posés des pièges pour les tenir loin de leur tanière... »
Offline Anadethio  
#142 Envoyé le : jeudi 22 novembre 2018 10:28:35(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 534


n peu de temps consacré a observer la scène permet d'un peu mieux comprendre ce qui s'est déroulé pendant la nuit. Mais malgrés tout le petit groupe manque de bien trop d'informations pour en comprendre les tenants et aboutissants : les kobolds, visiblement superieurement armés ont mis en déroute les mites... Mais a quel prix ? Et surtout... Pourquoi cette confrontation ?

Bien incapables d'en deviner plus a partir des quelques traces qu'ils parviennent a trouver, ils décident de reprendre leur route vers le grand Sycomore, essayant de suivre les traces des fuyardes.

Perception DD 26


Malgré sa maladie qui ne laisse que quelques tristes feuilles au bout des branches l'arbre reste majestueux... Seul au millieu de la plaine il domine les environs de près de quarante mètres de haut et un tronc que le petit groupe serrait bien en peine d'entourer en se tenant par la main. En soi, même avec Gathiis et Kannin ils n'auraient pas été certains de réussir.

Perception DD 19, 24 si vous avez perdu la piste.




16 Desnus, a proximité du vieux sycomore.
Conditions climatiques :
Des nuages recommencent a pointer le bout de leur nez dans le ciel. Mais rien d'anormal.
Conséquences :
En plein soleil la lumière est vive.
La journée :
Il est actuellement : 15h30
Vous avez été actifs pendant : 4h

Coûts et bénéfices :
Le trajet jusqu'au Sycomore :
  • Un jet de survie DD22 permet de ne pas perdre la piste des mites en cours de route. Impossible de faire 10. Vous pouvez vous occtroyer un bonus de +2 par tranche de 10min de plus à chercher (après le jet).


    Modifié par un utilisateur jeudi 22 novembre 2018 10:33:55(UTC)  | Raison: Non indiquée

  • Offline Lematou  
    #143 Envoyé le : lundi 26 novembre 2018 12:30:44(UTC)
    Lematou
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
    Messages : 214
    France

    « Vous croyez qu'ils combattaient pour le prix de mocheté? Ça a dû être serré alors...  » Tinufaë ne se retient pas de sourire à la sortie de Thanys.
    Puis elle hoche la tête gravement, quand Alaëiel évoque la difficulté qu'il y aurait à les passer par le fer. Ainsi donc, les petits hideux risquent de se révéler adversaires plus retords que prévu...

    Il n'y a bien que Claradélia qui ne relève pas l'incroyable laideur de ces créatures. Voilà qui parait bien tolérant à la bretteuse. Comment ne pas être dérangé par l'aspect de ces malfaçons disgracieuses ? Cela la dépasse... Mais il y a plus important qu'une réflexion sur la tolérance : ce que les plaies des petits difformes racontent à la chasseuse. Les kobolds utilisent l'acide, voir auraient une morsure acide ? Tinufaë se fait la réflexion que s'ils venaient à s'affronter, voilà qui en ferait des adversaires bien plus dangereux qu'elle n'aurait pu le supposer... Décidément, rien n'est donné, dans ces terres Volées. Même les plus petits et disgracieux des peuples moindres s'y révèlent plus dangereux qu'attendus.

    Alors qu'elle réfléchit, les yeux couleur de ciel après l'orage de l'elfe se perdent au loin, en direction du sycomore puis de celle prise par la piste des kobolds. Il fallait que les xvart soient au courant des mouvements des kobolds pour leur tendre cette embuscade. Xvart et kobolds sont-ils en guerre ? Et si oui, pourquoi ? Ou bien est-ce là un passage fréquent des kobolds et les xvarts auront voulu tenter un coup ? Et pourquoi les vainqueurs ont-ils dénudé les vaincus et les leurs tombés lors de l'affrontement ? Ou était-ce là l’œuvre après coup d'un tiers parti ? Autant de question qui resteront sans réponse tant qu'elle n'aura pas rencontré une de ces deux tribus. Si tant est qu'elle veuille se confier...

    Se retournant vers ses compagnons, Tinufaë sort de sa botte droite une dague qui y était glissée. « Cette dague a été forgée en fer froid. Mais, si nous devions croiser l'acier, je serai plus à mon aise à les cingler de mon épée qu'avec cette courte lame. Quelqu'un la veut-il ? Au cas où... »

    *Tinufaë laissera sa dague à qui veut, même à Thanys (dague en Fer Froid : même statistiques qu'une dague pour créature taille M, sauf que en fer froid)

    Suite à quoi, puisqu'il ne semble plus rien avoir à tirer de ce charnier, Tinufaë attrape সাহসী par la bride. Et voilà le petit groupe des porteurs de charte repartis sur les traces des mites.



    Tinufaë

    Classe d'Armure 16
    Contact 13 Surprise 13
    réf17 vig15 vol15
    Sanctuaire 3/3
    PANACHE 5/5
    দেহরক্ষী

    14 / 14

    সাহসী

    15 / 15

    Pépère...

    Tinufaë fait confiance à Claradélia pour pister les xvarts, se contentant de trottiner à sa hauteur en menant সাহসী et de pointer certaines marques à la chasseuse afin de lui confirmer leur route. Route qui mène indubitablement au sycomore mort...

    En chemin, Tinufaë remarque cependant d'autres traces. Quelques fils de soies, des herbes couchées de singulière façon, des empreintes pointues et à peine marquées dans la terre meuble. Des araignées. Et de belle taille ! Peut-être la ou les mêmes qu'avait reconnu Thanys au charnier ?

    Le chemin des araignées semble suivre un moment celui des xvarts, puis s'en écarte. C'est à cet endroit que la bretteuse s'ouvre de sa trouvaille au reste du groupe. Chacun est d'accord pour suivre les mites plutôt que les araignées. Après tout, c'est l'anneau de Svetlanna qu'ils sont venus chercher. Pas des ennuis supplémentaires...

    À environ une heure de marche de l'arbre qui domine la plaine, le groupe cache leurs montures entre deux petites collines. Tinufaë attache la bride de সাহসী à un buisson et lui flatte l'encolure, avant d'avoir la même attention pour Ilvar. Bonne chance... Et c'est l'arc à la main qu'elle reprend la route.

    Et puis finalement, les voilà arrivés au pied du sycomore mort. Enfin, pas tout à fait, puisqu'il arbore encore quelques feuilles de ci de là, comme les quelques cheveux résistant à l'âge sur le crâne poli par les siècles d'un vieillard. Un arbre qui, s'il est toujours vaguement vivant et n'a rien perdu de sa taille majestueuse, se révèle bien triste...

    Mais surtout... Bien qu'ils aient suivi la piste, Tinufaë est perplexe. Elle qui s'était attendu à ce qu'ils découvrent un trou dans le vieux tronc ou une petite porte en bois mal dégrossie quelque part, scrute les alentours mais sans succès... Par où ces petites mochetés de mites ont-elles bien pu disparaître ?!




    Modifié par un utilisateur lundi 26 novembre 2018 13:19:03(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Online Luciole  
    #144 Envoyé le : lundi 26 novembre 2018 21:15:54(UTC)
    Luciole
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
    Messages : 113

    Alaëiel

    8 / 9

    CA14 (C10 ,D14)
    Ref 12 / Vig 12 / Vol 17
    Réservoir 4/4
    Sorts 1 : 3/3


    ভবঘুরে

    15 / 15

    VD 15 m


    Suivre la piste donc, ou plutôt, suivre le loup. Car Schmar semble s'être pris au jeu et fait honneur à la réputation de son espèce.

    Ce qui est heureux parce que eux... ils ont encore du boulot... Et une petite heure avant d'arriver au pied du sycomore, il est temps d’abandonner pour l'heure les montures. Avec de l'eau, et de l'herbe à disposition, avoir remis un peu de viande et d'eau à la courageuse petite guerrière qui s'est enfouie dans son nouveau repaire, quelques mots d'encouragements et une dernière série de caresse à Ilvar et Vagabond et les voilà repartis. Elle proposera plus tard à Tinufaë de les protéger... en attendant mieux vaut retarder.

    Cet arbre est triste. Et malade. Un géant qui s’effondre sur lui même constate t'elle avec déception. Serait il à ce point parasité ? Pas par des araignées au moins ! Oh, d'ailleurs, en parlant de parasite... Ni Claradelia, ni Tinufaë ne semblent l'avoir remarqué aussi la changeline leur désigne t'elle deux racines.

    « Regardez, il semble qu'il y ai un passage par là.  »

    Ça ne paye pas de mine mais....

    Offline Anadethio  
    #145 Envoyé le : lundi 26 novembre 2018 22:26:28(UTC)
    Anadethio
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
    Messages : 534


    n s'approchant des racines de l'imposant érable, tous finissent par voir l’endroit qu'Alaëiel venait de désigner : entre les racines un rideau de lierre à l'apparence un peu trop parfaite laisse deviner l'entrée du terrier... Une fois les branches repoussées pour se frayer un passage, les aventuriers font face a un spectacle étrange : devant eux, un couloir presque entièrement tapissé de morceaux de tissus s'enfonce entre les racines... C'est prés de quatre mètres d'un couloir large de deux et suffisamment haut pour que même Thanys n'ai qu'a légèrement courber l'échine qui sont intégralement couverts de frusques plus ou moins abîmés, tâchés de sang et de boue, cloués dans les parois a l'aide de brindilles ou alors collés à elles d'une manière ou d'une autre.

    Puis, au bout de ces quelques mètres... Un gouffre. Il mesure prés de trois mètres de diamètre et semble s'enfoncer verticalement dans les profondeurs mais aussi s'élever vers l'intérieur de l'arbre séculaire. Les racines y sont légions et certaines ont été soigneusement dégagées pour permettre une escalade facile... Et si un regard en l'air leur permet bien rapidement de deviner la présence d'un plafond constitué de bois vermoulu, aucun d'entre eux ne parvient a déterminer jusque ou exactement descend le gouffre...

    Perception DD20 et un moyen de voir à six mètres

    Modifié par un utilisateur lundi 26 novembre 2018 22:28:03(UTC)  | Raison: Non indiquée

    thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
    Offline Lematou  
    #146 Envoyé le : jeudi 29 novembre 2018 11:52:20(UTC)
    Lematou
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
    Messages : 214
    France

    Tinufaë

    Classe d'Armure 16
    Contact 13 Surprise 13
    réf17 vig15 vol15
    Sanctuaire 3/3
    PANACHE 5/5
    দেহরক্ষী

    14 / 14

    Tinufaë range son arc et s'engouffre, rapière à la main, avec les autres dans le passage découvert par Alaëiel.

    Un trou...
    Comment qualifier autrement ce tunnel tapissé de restes de frusques et de tissus déchirés ? La décoration xvart est vraiment d'un goût douteux et ramène un instant la bretteuse à sa visite de Restov. Elle y avait été fort surprise d'y découvrir, pour la première fois, des pouilleux - des clochards comme elle en appris plus tard le nom - dont le logement se résumait à une sorte de nid de nippes crasseuses dans lequel ils se vautraient, à même le pavé et la boue. Les xvarts lui en paraissent encore plus méprisables, s'il est possible.

    Les narines pincées, Tinufaë, parcoure les deux toises de tunnel qui les mènent jusqu'au bord d'un gouffre ténébreux. Trop obscur pour y voir quoi que ce soit ; la lumière chiche qui filtre par l'entrée n'arrive pas jusque là.

    Alors que l'elfe s'efforce de percer les ténèbres, elles se retrouvent soudain chassée par la magie de Claradélia, magie dévoilant que le gouffre s'enfonce autant dans les profondeurs que dans les hauteurs de l'arbre. Tinufaë jure intérieurement : elle a laissé son rouleau de corde sur Ilvar ! Elle en lâche un soupir d'exaspération. Même si l'escalade lui parait possible, dans un sens comme dans l'autre, elle aurait préféré pouvoir l'assurer.

    Alors que la bretteuse évalue les prises, elle remarque au plafond, nichés dans les anfractuosités du bois pourrissant, ce qui semble être des... cocons ? D’insectes, d'arachnides ou... pourquoi pas, de mites ?

    La bretteuse désigne aux autres ces choses de sa lame : « Là, là et là. Voyez : des cocons. Faut-il s'en inquiéter, d'après vous ? »

    Et puis, tout en jetant un regard vers le bas, et cherchant à en voir le fond, la bretteuse ajoute : « Quoi qu'il en soit, l'escalade me parait possible. Mais avant de nous introduire dans le terrier des xvarts...  »

    Adressant un regard interrogatif par dessus son épaule à son amie d'enfance, Tinufaë demande : « Al', à quel point ces créatures sont-elle foncièrement mauvaises ? Après tout, nous sommes chez elles, ici. Et nous nous apprêtons à entrer sans permission. Non pas que cela me gêne. Mais je me disais... Pense-tu qu'il soit envisageable de se présenter et de négocier avec elles pour récupérer l'anneau ?  »

    La bretteuse se retourne alors complètement vers ses compagnons, et se rapproche. Elle se met à chuchoter, comme si les murs pouvaient l'entendre - et après tout, c'est peut-être le cas : ils sont entrés dans un nid habité. « Tôt ou tard, nous allons devoir nous confronter au Seigneur Cerf. Et son fortin. Et nous n'avons aucun alliés ni aucun soutien en ces terres. Personnellement, je ne trouverai pas irraisonnable d'être en bons termes, au moins pour un temps, avec ces xvarts. Ou avec les kobolds. Voir de négocier dans un premier temps avec les xvarts, apprendre où se trouve le nid des kobolds pour finalement nous ranger de leur côté, car ils m'ont l'air plus pugnaces. Je pense que nous avons besoin d'en apprendre le plus possible sur cette région, région que ces peuples, tout méprisables soient-ils, habitent depuis plus longtemps que nous. Cela demande évidemment de les approcher avec ruse et diplomatie plutôt que lame tirée. Un choix qui me parait risqué... Mais qu'en pensez-vous ? »


    Modifié par un utilisateur jeudi 29 novembre 2018 11:53:38(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Offline MythOnirie  
    #147 Envoyé le : jeudi 6 décembre 2018 19:39:41(UTC)
    MythOnirie
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 18/03/2013(UTC)
    Messages : 112
    France
    Localisation : 63

    Claradélia

    8 / 8

    Sorts niv 1: 1/2
    Ref: 18 ;Vig 14 ;Vol 15
    Classe d'Armure 18
    Contact 15 / Surprise 14


    Shmar

    16 / 17

    Ref: 17 ;Vig 17 ;Vol 13
    Classe d'Armure 14
    Contact 12 / Surprise 12


    La chasseuse réussit sans grande difficulté à remonter la piste des Xvarts jusqu'au grand sycomore, aidée dans cette tâche par trois elfes particulièrement observateurs. Sur le chemin, des traces arachnides font une nouvelle fois leur apparition sous les yeux de Tinufaë. Le groupe décide assez logiquement de suivre les traces des Xvarts lorsque les deux itinéraires se séparent.

    Lorsqu'ils se séparent des chevaux pour finir leur trajet, la Kitsune retire son collier à l'écaille de dragon pour la mettre au fond de son sac. Si jamais les Kobolds et les Xvarts se faisaient la guerre, il n'est nul besoin que Claradélia se montre avec un tel objet, elle risquerait de passer pour une alliée des Kobolds.

    Après avoir suivi encore un long moment la débandade des Xvarts, le groupe se trouve enfin au pid du gigantesque Sycomore, donc la grandeur est encore plus impressionnante que lors de leur marche. Le seul regret de la Kitsune est de voir l'arbre aussi mal en point et non recouvert de feuilles et de fleurs.

    Alaëiel est la première à repérer l'entrée par laquelle les Xvarts se glissent à l'intérieur de l'arbre alors que Claradélia n'avait pas réussit à le distinguer lorsqu'elle avait essayé de la trouver. Entre plusieurs racines et derrière un rideau de lierre, l'antre des Mites leur fait face. Un couloir haut et large, bien plus que ce qu'ils pouvaient attendre de la part des petites créatures auxquelles ils venaient reprendre un anneau.

    Avant de pénétrer, la petite Kitsune ramassa une pierre tenant dans sa main en prévision. La décoration est des plus douteuse, mais peut-être pouvait-elle offrir un début de réponse sur ce qu'il allait potentiellement advenir des frusques des cadavres nus qu'ils avaient découvert. Lorsque la lumière leur manqua pour analyser leur environnement, la chasseuse incanta une petite prière qui fit briller la pierre qu'elle tenait en main.

    Dans le bois vermoulu, plusieurs cocons semblent attendre d'éclore. Quelles créatures pouvaient donc partager le terreir de Xvarts ? Dans tous les cas, la présences des Xvarts et des créatures ayant créées ces cocons ne semblait pas des plus bénéfique pour l'arbre qui semblait plus mal en point ici qu'à l'extérieur.

    « Sans indice sur ce qu'ils renferment, la prudence est de mise au vu des créatures qui vivent dans les environs... »

    Le trou qui leur fait face reste insondable.Tinufaë constate que l'escalade est envisageable, mais elle n'en reste pas moins dangereuse, surtout sans idée de la profondeur qu'ils risqueraient de chuter en cas de mauvais coup du sort.

    « L'escalade devra se faire sans Shmar, j'en ai bien peur... Il surveillera nos arrière et l'entrée du Sycomore. »

    Claradélia se rapprocha des elfes lorsque Tinufaë voulu leur soumettre une idée de stratégie à l'abri d'oreilles indiscrète. La stratégie semble risquée, et dépends essentiellement du niveau de fiabilité que l'ont peut accorder à ces Xvarts. La Kitsune tourna son regard vers Alaëiel, qui connaissait le mieux les Xvarts et qui pourraient donc apporter ou non du poids à cette idée.
    Offline Anadethio  
    #148 Envoyé le : lundi 10 décembre 2018 13:58:33(UTC)
    Anadethio
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
    Messages : 534


    ace au gouffre béant, le petit groupe prend rapidement la décision de ne tenter l'aventure qu'avec un minimum de materiel adapté... Peut-être pour éviter une chute dans les ténèbres ? Toujours est-il que Claradelia se propose pour aller chercher au plus vite corde et grapins. Le trajet est plutôt fatigant pour elle : shmar n'a pas de selle et sa physionomie ne se prête pas parfaitement a la monte. La prudence du loup évite à une ou deux reprise une chute probablement douloureuse...

    Une demis-heure plus tard, la kitsune revient chargée de cordes.

    Pendant l'attente, Tinufaë fait le tour de l'arbre et si elle ne repère pas d'autre entrées a proprement parler, un trou situé a l'aplomb d'une des branches... Elle ne s'en serrait probablement pas plus inquiétée si elle n'avait pas deviné un mouvement a l'intérieur de celui-ci.

    16 Desnus, a proximité du vieux sycomore.
    Conditions climatiques :
    Des nuages recommencent a pointer le bout de leur nez dans le ciel. Mais rien d'anormal.
    Conséquences :
    En plein soleil la lumière est vive.
    La journée :
    Il est actuellement : 16h00
    Vous avez été actifs pendant : 4h
    Claradelia : 4h30

    Coûts et bénéfices :
    Poirotter :
  • Vous pouvez passer commande pour du materiel oublié avec les chevaux.

    Modifié par un utilisateur lundi 10 décembre 2018 19:14:23(UTC)  | Raison: Non indiquée

  • thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
    Online Luciole  
    #149 Envoyé le : lundi 10 décembre 2018 17:18:02(UTC)
    Luciole
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
    Messages : 113

    Alaëiel

    8 / 9

    CA14 (C10 ,D14)
    Ref 12 / Vig 12 / Vol 17
    Réservoir 4/4
    Sorts 1 : 3/3


    Une fois pénétré le tunnel la jeune elfe ne peut retenir une grimace de dégoûts. Les vêtements perdus ont été retrouvés : ils tapissent l'entrée du nid, encore souillés du sang de leurs anciens propriétaires et si le bois a absorbé le plus gros, Alaëiel songe encore percevoir l'odeur qui les imprègne. Frusques d'ennemis ou guenilles de mites toutes rassemblées en cet immonde patchwork...

    S’efforçant de ne surtout pas toucher l'horrible paroi la mage commença à son tour à s'enfoncer dans le tronc. Les cocons qu'ont lui montre ne lui inspirent rien de bon.. Connaissant l'amour des mites pour la vermine, ça ne l'étonnait qu'à moitié... Des nids d'insectes? Ou d’araignées? Ou de cafards ?.. La petite elfe complete, visiblement mal à l'aise.

    « Ca ressemble à des nids d'araignées ces trucs là... ou de gros scarabés...  »

    Et ça semble bien profond ce trou qui s'enfonçait dans les profondeurs de l'arbre... Se fier à une mite...? Si on se fiait à la littérature sur le sujet, la réponse était plutôt éloquente.. Se tournant vers Tinufaë, la changeline secoue la tête en grimaçant
    « Comment dire... Malheureusement si elles sont foncièrement mauvaise. C'est la haine et la jalousie qui les motivent généralement. En comparaison, les gobelins sont des modèles de fiabilité, de droiture et d'honneur. Elles sont la lie des créatures féeriques, et ne supportent qu'une chose : la vermine, insectes et autres...  » Alaëiel hésita un instant, jetant un regard rapide à Claradelia avant de reprendre à voix basse.

    « De ce que j'en connais, elles sont particulièrement lache et méprisables donc elles pourraient accepter, mais seulement dans l'espoir de nous piéger pour nous tuer pendant le retour car elles préfèrent les coups en traîtres aux combats directs. Ou nous utiliser pour nous tuer après. Elles nous mentiraient par pur plaisir de le faire... Elles haïssent tout ce qui n'est pas mites... avec un soin tout particulier pour les autres petites races. Je n'ose pas imaginer ce que vivrait un gnome entre leurs mains... Les kobold peuvent être un peuple noble, mais les mites...  »

    En tout cas, attendre pour avoir des cordes pour descendre emporte son entier assentiment et elle profite du moment pour respirer pleinement l'air frais de l’extérieur. Et écouter le chant du vieux Sycomore, adossée à son tronc.


    NdT : pour des raisons de fluidité dans la lecture, nous vous proposons ici une version traduite du discours original fait en elfique. La pauvreté du langage humain ne rends malheureusement pas toutes les nuances de la langue originelle mais nous esperons en avoir retranscit la plupart.

    Modifié par un utilisateur lundi 10 décembre 2018 19:21:02(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Offline Lematou  
    #150 Envoyé le : mercredi 12 décembre 2018 17:33:58(UTC)
    Lematou
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
    Messages : 214
    France

    NdT : pour des raisons de fluidité dans la lecture, nous vous proposons toujours une version traduite des échanges, qui se sont en réalité continués en elfique.

    Tinufaë

    Classe d'Armure 16
    Contact 13 Surprise 13
    réf17 vig15 vol15
    Sanctuaire 3/3
    PANACHE 5/5
    দেহরক্ষী

    14 / 14

    Tinufaë acquiesce, grave, à la remarque de Claradélia.
    « En effet... Mais il aura ainsi la chance de ne pas avoir à mettre le museau dans ce... trou à rat... »

    Pendant qu'Alaëiel leur expose ce qu'elle a lu sur les xvarts, Tinufaë fronce le nez et affiche une mine renfrognée. Clairement déçue. Mais au fond, pas tellement surprise.
    « Quelle sale engeance ! Et si c'est là leur nature, et bien, tant pis... pour elles. » chuchote-t-elle avec dédain.
    « Ce que tu nous en apprends ne me dis rien qui vaille. Si elles sont si sournoises, il nous faut redoubler de prudence : leur taudis risque fort d'être rempli de chausse-trappes... Au moins, nous voilà avertis. » commente la bretteuse, en jetant un regard nouveau sur les nippes qui recouvrent les parois du tunnel, comme si elles dissimulaient des xvarts prêts à les égorger si tôt qu'ils leur auraient tourné le dos. Ou des nuées de vermines grouillant sous les couches de tissus mités...

    Enfin, comme ils sont venus chercher l'anneau de Svetlanna, il va bien falloir se résoudre à s'enfoncer dans ce guet-apens. L'escalade, vers le haut comme vers le bas, lui parait suffisamment hasardeuse pour justifier l'emploi de cordes. Cordes qui sont restées dans les fontes de leurs montures... Heureusement que Claradélia et Schmar se dévouent pour filer les chercher : l'attente ne sera pas longue.



    Pendant que la chasseuse et son loup crapahute, Tinufaë propose aux autres de rester dehors. Pas besoin de respirer plus longtemps que nécessaire l'atmosphère pesante - de menace - du terrier des mites. Et puis sans Claradélia, l'obscurité reprendra ses droits...

    La bretteuse en profite pour faire le tour du Sycomore. Elle prend le temps d'en scruter la souche autant que ses prolongements et ses moindres élévations, à la recherche de... elle ne sait pas vraiment quoi au juste, mais la prudence est de mise. Elle finit par remarquer une ouverture dans les hauteurs de l'arbre, cachée d'en bas si on n'a pas le bon angle de vue. Et, dans l'ouverture, quelque chose qui bouge... Cette entrée communique-t-elle avec le tunnel qui monte dans l'arbre ? Ou bien par ailleurs ? Ou est-ce tout autre chose, comme un nid de pivert ou de hibou - que la bretteuse imagine facilement géants, au vu de la faune déjà croisée ?

    « Là-haut, il y a quelque chose...  » indique-t-elle à voix basse à Alaëiel et Thanys, tout en leur désignant l'endroit du regard. « Je ne sais pas s'il faut s'en inquiéter, mais il serait peut-être bon de rester à couvert - et de lever les yeux de temps en temps. »
    Suite à quoi, Tinufaë rengaine Nirhëlch, bande son arc et prépare une flèche, prudente...




    Claradélia revient bientôt, avec les cordes. Les voilà donc avec de quoi assurer leur escalade. Mais une question demeure : faut-il aller vers le haut ou le bas ?
    « Je suis d'avis de ne pas monter et de laisser ces cocons tranquilles. J'imagine que les xvarts seraient plutôt du genre à habiter les profondeurs ? » propose Tinufaë à leur petite troupe, en se tournant vers Alaëiel pour chercher sa confirmation.
    Puis, rangeant son arc, elle ajoute : « Si nous montons, je passerai la première : je me sens capable d'assurer le chemin. Mais s'il s'agit de descendre... Thanys Tilisil'dë, que diriez-vous de prendre la tête ? Je crois que votre... ascendance vous permet de voir dans l'obscurité, même la plus sombre ? Vous seriez dès lors le plus à l'aise d'entre nous dans le rôle d'éclaireur. Si vous acceptez, je garderai nos arrières. »


    Offline Anadethio  
    #151 Envoyé le : jeudi 13 décembre 2018 23:30:40(UTC)
    Anadethio
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
    Messages : 534


    e retour dans l'antre des mites, logée au creux des racines de l'arbre vénérable, le porteurs de charte installent tant bien que mal la corde a l'une des racines avant de se lancer dans la décente... L'étrange tunnel semble s'enfoncer dans les entrailles de la terre... Et s'il semble évident que les mites ont trouvé refuge ici il est impossible de deviner à quelle profondeur...

    4 jets d'escalade DD4

    Lentement la décente commence... Et finalement la corde si elle s'avère sécurisante n'est presque jamais utile : en dehors d'un bref instant ou Tinufaë sent l'eccorce glissante se dérober sous ses pieds, les seules racines suffisent pour dessendre...

    Bientôt le plafond n'est plus visible... Et dans les profondeurs ils commencent a deviner d'étranges reflets blanchâtres... Des toiles qui obstruent le fond ? Mais avant d'arriver, une cavitée s'ouvre devant eux et Thanys a le plaisir de trouver un couloir a la verticalité bien plus acceptable.

    Message secret pour Luciole :
    ...


    Alors qu'il avance sur le sol glaiseux, Thanys réalise subitement qu'un son qu'il avait initialement pensé lointain était en fait tout proche : dans la salle qui s'ouvre devant lui se trouvent des mites. L'une d'entre elle braque une étrange arbalette sur l'autre qui fixe le demis-drow...

    La première tire sur son comparse alors que la seconde lance sur Thanys ce qu'elle avait en main... Ce qui s'avère être un bol plein de... un truc odorant ? Toujours est-il que recevoir un projectile dans l'oeil ne devant probablement pas aider a la visée, l'imonde créature échoue lamentablement a atteindre sa cible et la substence odorante se répand sur un sol déjà peu ragoûtant...


    Points de règles
    Conditions climatiques :
    Vous êtes dans un trou. C'est humide.
    Visibilité
    Il n'y a aucune source lumineuse en dehors de celles que vous emportez. Vous êtes dans les ténèbres.
    Ordre de jeu
    Tour 1 :
    Doivent jouer (dans le désordre) :
    Alaëiel (+round de surprise) ; Tinufaë
    En attente :
    Mites ,Thanys, Claradelia
    Ont joué :
    Mites (round de surprise)
    Difficulté des jets :
    Mites : CA 12 (C12, D11)
    Battelmap
    Faites vos déplacement vous-mêmes sur la BM ou, au besoin, indiquez-les aussi précisément que possible pour que quelqu'un d'autre s'en charge.
    Interprétations :
  • Les cases visibles sur l'image ne sont pas contractuelles. Référez-vous au damier de la BM.
  • Les zones ou sont dessinées les courbes de niveaux sont en pente forte. Il faut les considérer comme du terrain difficile ou effectuer des jets d’acrobatie DD9 sous peine de chuter. En outre la pente offre un avantage stratégique a celui situé en hauteur : +1 attaque.
  • En dehors des zones turquoises, le plafond et bas et impose plusieurs effets : 1- les créatures de taille M ont un malus de -1 à la CA. 2- Les armes ont un malus pour être maniées selon leur taille : (2 mains P ou 1 main M => -1 / 2 mains M => -2)

    Modifié par un utilisateur vendredi 14 décembre 2018 14:22:36(UTC)  | Raison: Non indiquée

  • thanks 2 utilisateur ont remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
    Online Luciole  
    #152 Envoyé le : samedi 15 décembre 2018 00:49:42(UTC)
    Luciole
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
    Messages : 113

    Alaëiel

    8 / 9

    CA14 (C10 ,D14)
    Ref 12 / Vig 12 / Vol 17
    Réservoir 2/4
    Sorts 1 : 2/3


    Le temps passe, presque trop vite au vu de l'envie de la changeline de mettre un pied dans ce trou à mites. Assise contre le tronc, elle rêvasse en observant la course des nuages, loin au dessus des trois elfes, l'esprit à des centaines de lieux de là...

    Un simple acquiescement à l'avertissement de la bretteuse. De toute façon elle même ne peut pas grand chose, mis à part installer une branche entre elle et l'espion. Histoire d'être un peu à l'abris...



    L'arrivée des cordes ne la soulage pas particulièrement du manque d'enthousiasme que lui inspire leur descente dans ce terrier mais il faut bien y aller. Avant de pénétrer dans le tronc, l'arcaniste incante, posant sa main sur l'épaule de Tinufaë et quelques instants plus tard seul un léger scintillement indique la présence d'une armure de force.

    « Je te laisse évaluer où nous serons le mieux placés... et d'ailleurs... »
    Un sort supplémentaire est incanté et elle désigne successivement ses trois camarade...
    « Ca sera plus simple comme ça en bas... »

    Peu après, solidement accrochée à la corde, Alaëiel descends dans l'antre. La route vers les profondeurs est détestable. Elle ressent la terre autours d'eux, comme si celle ci avait décidé de les engloutir... Ne pas y penser ! Et ne pas penser à ce ricanement qu'elle est convaincue d'avoir entendu...

    Là où d'autres se questionnent peut être, la changeline a sa réponse.

    « C’était des nids d'araignées, je l'savais. Elles sont là. Beaucoup, beaucoup trop nombreuses... »

    Le moindre faux pas et... l'elfette secoue la tête, refusant d'imaginer la suite.
    Et la première rencontre avec les habitants du lieux n'a rien pour l'encourager... Pas plus que le regard torve qui leur est adressé par celui qui vient de survivre à une tentative d’éborgnement. Plus par réflexe qu'autre chose, elle pointe son doigt vers lui تآكل الحمضي. Le trait d'acide se perds sans atteindre personne... Forcement, avec autant de monde au milieu....

    • Acide : 1d20-3 donne [1] - 3 = -2
    • Ca commence bien : 1d20-3 donne [18] - 3 = 15
    • Nous disions : 1d20-3 donne [6] - 3 = 3

    Modifié par un utilisateur samedi 15 décembre 2018 00:52:19(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Offline Anadethio  
    #153 Envoyé le : samedi 15 décembre 2018 10:59:09(UTC)
    Anadethio
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
    Messages : 534


    es des mites poussent des cris dans un langage guttural que personne dans le groupe ne parvient a comprendre... Et sans plus attendre les deux attaquent la plus grande cible a proximité : Thanys. L'une des mites recharge son arbalète en tirant d'un sac ce qui semble être une chausse-trappe avant de tirer sur le demis-drow qui ne peut que constater qu'il s'agit bien de quatre clous fixés ensemble...

    Son camarade pour sa part lui tire une fléchette dans la jambe... Et il apparaît que si la créature manque de force... Elle vise plutôt bien.

    Tous peuvent commencer a constater qu'ils se trouvent dans une sorte d’atelier ou les mites ont conçu différents objets qui semblent plus ou moins tous avoir un point commun : ils sont là pour blesser quelqu'un d'une manière ou d'une autre.

    Points de règles
    Conditions climatiques :
    Vous êtes dans un trou. C'est humide.
    Visibilité
    Il n'y a aucune source lumineuse en dehors de celles que vous emportez. Vous êtes dans les ténèbres.
    Ordre de jeu
    Tour 1&2 :
    Doivent jouer (dans le désordre) :
    Thanys, Claradelia, Tinufaë, Alaëiel (r2)
    En attente :
    mites (r2)
    Ont joué :
    Mites, Alaëiel
    Difficulté des jets :
    Mites : CA 12 (C12, D11)
    Battlemap
    Faites vos déplacement vous-mêmes sur la BM ou, au besoin, indiquez-les aussi précisément que possible pour que quelqu'un d'autre s'en charge.
    Interprétations :
  • Les cases visibles sur l'image ne sont pas contractuelles. Référez-vous au damier de la BM.
  • Les zones ou sont dessinées les courbes de niveaux sont en pente forte. Il faut les considérer comme du terrain difficile ou effectuer des jets d’acrobatie DD9 sous peine de chuter. En outre la pente offre un avantage stratégique a celui situé en hauteur : +1 attaque.
  • En dehors des zones turquoises, le plafond et bas et impose plusieurs effets : 1- les créatures de taille M ont un malus de -1 à la CA. 2- Les armes ont un malus pour être maniées selon leur taille : (2 mains P ou 1 main M => -1 / 2 mains M => -2)



    • Tir chausse trappe sur Thanys : 1d20+1 donne [19] + 1 = 20
    • Car mine de rien une chausse trappe a haute vélocité ça pique : 1d1+1 donne [1] + 1 = 2
    • Tir fléchette sur Thanys : 1d20+4 donne [12] + 4 = 16
    • Dégâts fléchette : 1d3+1 donne [2] + 1 = 3

    Modifié par un utilisateur dimanche 16 décembre 2018 21:51:49(UTC)  | Raison: Non indiquée

  • Offline Lematou  
    #154 Envoyé le : samedi 15 décembre 2018 12:14:24(UTC)
    Lematou
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
    Messages : 214
    France

    Alors qu'Alaëiel lance son sortilège protecteur, Tinufaë en profite pour quitter son armure. Elle sera plus à l'aise pour l'escalade et en remercie son amie. Armure qu'elle confie à Schmar, qui restera monter la garde. Elle le gratte derrière l'oreille. Brave loup. Bonne chance...

    Puis la bretteuse observe les porteurs de charte s'enfoncer un par un dans le trou à rat - ou la gueule du loup, pense-t-elle - et disparaître un à un dans les ténèbres. Avant de clore leur procession, l'elfe jette un dernier coup d’œil à l'entrée du terrier, un apharasma à la soleil, en quelque sorte.

    Elle soupire.

    Puis, décidée, elle attrape la corde et d'un petit bond preste, entreprend de descendre à son tour...



    Tinufaë

    Classe d'Armure 17
    Contact 13 (17) Surprise 14
    réf17 vig15 vol15
    Sanctuaire 3/3
    PANACHE 5/5
    দেহরক্ষী

    14 / 14

    « Si tu n'es pas jolie, au moins, sois polie ! » assure une maxime populaire que Tinufaë a entendu chez les humains, à Restov...

    Mais les hôtesses du comité d'accueil, qui sont loin d'être des prix de beauté, n'ont certainement pas été formées aux bonnes manières !

    Et incroyablement stupides, de surcroit. Les porteurs de chartes les surprennent alors qu'elle jouent à s'envoyer des chausse-trapes à la figure... Et, surprises, les mites réagissent en leur balançant du gruau puant, en guise de pot de bienvenue... Heureusement, elles se ratent...
    Mais quelle engeance stupide et crasse !... Pas une parole, même pas un avertissement... Une attaque, directe ! Le peu d'espoir que la bretteuse avait encore de négocier avec ces mites - après tout, même aigries jusqu'à l'os, il s'agit de créatures presque intelligente - s'envole définitivement.

    (Elfique)« Où sont les araignées, Al' ? Je ne les vois pas... » s'exclame Tinufaë, tout en fouillant les miasmes qui font office de sol de ses yeux ciel d'orage.

    L'acide fuse et fume sur les parois du tunnel ! Manqué...
    Tinufaë, prête à se ruer à l'assaut, jette un coup d’œil en coin à Claradélia - qui bande déjà son arc. La bretteuse décide alors de temporiser, se préparant à bondir après qu'elle aura entendu la corde de la chasseuse chanter.


    Tinufaë retarde son action pour le moment, laissant une opportunité de tir à Claradélia.

    [Mouvement] : -
    [Standard] : -

    [de][/de]

    Modifié par un utilisateur samedi 15 décembre 2018 12:30:39(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Offline Capuche  
    #155 Envoyé le : dimanche 16 décembre 2018 21:38:21(UTC)
    Capuche
    Rang : Nouveau

    Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
    Messages : 1

    Thanys

    11 / 16

    CA 16
    (Contact 13,Surpris 13)
    Ref 17 / Vig 14 / Vol 12
    Ténébres (0)
    Lueurs Féériques (1)
    Ombres dansantes (1)

    L'entrée au cœur de l'arbre a sa petite touche d'inconnu et de macabre. En premier lieu, une énigme semble être résolue puisque vous retrouvez l'ensemble des frusques portées disparues jusqu'à présent. Ensuite, la découverte de cocons au plafond -araignées selon certains?- semblent conforter ta théorie sur tes analyses précédentes. Ce qui en même temps te déçoit et t'inquiète un peu plus. Tu pensais les araignées comme une menace extérieure aux gnolls et mites jusqu'à présent, mais si elles et les xvarts partagent leurs habitats...

    L'exploration de l'arbre se fait dans la prudence. Ce n'est pas que l'endroit n'est pas des plus chaleureux et la décoration intérieure des plus raffinées, mais devant l'inconnu de ce qui pouvait vous attendre terré au plus profond de cet arbre, vous avez opté pour la sécurité. Claradélia volontaire pour retourner chercher avec son loup ce qui vous semble plus indiqué pour la prudence, à savoir une corde, tu en profites pour lui suggérer quelques commissions à récupérer dans ton paquetage.

    Et puisque vous semblez vous mettre d'accord sur le fait qu'une quelconque alliance avec les habitants des lieux relèverait au mieux de l'inconscience, tu acceptes de bonne grâce la proposition de Tinufaë concernant sa dague. Impossible de savoir dans quels milieux vous allez évoluer plus bas, et ta lance risque de ne pas y être d'un grand secours.

    L'attente se fait ensuite dans une ambiance assez crispée.
    Au dessus de vous, les cocons intriguent, inquiètent, et se valent gratifiés de multiples regards, parfois inquiets.
    Une autre entrée plus en hauteur? En absence de danger immédiat, vous semblez décidé à mettre de côté cette information.
    En dessous, plus profondément, il te semble distinguer comme une surface lisse. De l'eau? Il sera toujours temps de réévaluer cela une fois en bas.
    Si la descente ne te chagrine pas, c'est l'éventualité d'une retraite précipitée qui te crispe quelque peu. Difficile de s'imaginer remonter en catastrophe si la pente est si difficile d'accès.

    Finalement, une fois le dispositif établi, et l'ordre de progression établi, il apparait que la descente ne soit pas de si grande difficulté, voire que la corde soit superflue. Mais dans l'hypothèse toujours de la fuite, l'accessoire ne parait pas si anodin néanmoins. Tu profites d'ailleurs d'ouvrir la voie pour prendre le temps d'assurer la corde avec les pitons que t'a ramené Claradélia. Voilà qui ne devrait pas vous faire faux bond si un usage impératif est requis dans la catastrophe.

    La corde pour t'assurer, tu continues progressivement ta descente. Impossible pour l'instant d'affirmer si il y a bien de l'eau plus bas. Des reflets blanchâtres se faisant de plus en plus nombreux apportent un argument un peu plus convaincant à l'hypothèse des araignées.

    «  Je pense que ce sont des toiles plus bas. Assurez-vous bien à la corde.  »

    Pratique cette magie pour communiquer en discrétion.
    Inutile de vouloir imaginer ce que donnerait une chute, ou ce que cela déclencherait.

    Alors que tu poursuis ta descente, tu remarques un enfoncement dans la paroi qui s'élargit alors que tu t'en approches. C'est en réalité un passage qui s'enfonce à la verticale. Une brève concertation avec tes compagnons d'aventure, et il est décidé d'aller jeter un oeil avant de continuer dans l'inconnu.

    Le passage ne semble pas réellement avoir été taillé pour quelqu'un de ta taille. Progresser debout signifierait au moins risquer de s'éborgner sur des racines jaillissant du plafond ou s'estourbir lorsque celui-ci s'abaisse un peu trop. La progression n'y est pas des plus faciles, surtout que tu restes sur tes gardes et impose un rythme mesuré.
    Il te semble distinguer un son devant.

    Évitant les racines et roches du plafond, ajustant ta prise sur la lance que tu privilégies encore pour le moment, tu continues à progresser en alerte.
    Et découvre une scène assez incongrue.

    N'ayant pas le temps d'en analyser en finesse tous les détails, n'ayant pas l'espace nécessaire pour manœuvrer efficacement, si le premier jet agressif -un bol- te manque largement, tu te fais doubler en rapidité par ces deux premières mites que vous rencontrez ici- bas et leurs attaques.

    C'est bien la première fois qu'un chausse trappe te joue un tour. A vrai dire normalement c'est toi qui les manipule. Et c'est également bien la première fois qu'on te les tire dessus avec une arbalète ??

    Le cuir de ton armure a beau amortir le choc, tu es certain de ressentir une brulure au flanc. Et une vilaine brulure à la jambe. Ca manie le poison ces choses là? Espérons que non.

    Tu te laisses glisser complètement dans la pièce, approchant ces saletés et libérant le passage pour les autres. D'un geste de fauchage, tu tentes d'appliquer une sanction immédiate et définitive à l'une de te assaillantes.... Mais alors que la bestiole n'a aucune armure, tu es très désagréablement surpris par la résistance rencontrée par ton arme.

    Ces saloperies sont bien résistantes à l'acier classique. Génial...



    Placement en X 3 (Acrobatie) : 1d20+6 donne [13] + 6 = 19
    Jet de touche sur Mite 1 (lance ramifiée, pas de malus d'environnement) : 1d20+3 donne [11] + 3 = 14
    Si dégâts (position dominante) : 1d8+1+1 donne [5] + 1 = 6

    Modifié par un utilisateur jeudi 10 janvier 2019 03:01:01(UTC)  | Raison: Orthographe et divers

    thanks 1 utilisateur a remercié Capuche pour l'utilité de ce message.
    Offline MythOnirie  
    #156 Envoyé le : mardi 18 décembre 2018 23:42:25(UTC)
    MythOnirie
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 18/03/2013(UTC)
    Messages : 112
    France
    Localisation : 63

    Claradélia

    8 / 8

    Sorts niv 1: 1/2
    Ref: 18 ;Vig 14 ;Vol 15
    Classe d'Armure 18
    Contact 15 / Surprise 14


    Shmar

    16 / 17

    Ref: 17 ;Vig 17 ;Vol 13
    Classe d'Armure 14
    Contact 12 / Surprise 12


    La prudence étant de mise, le groupe décide de s'aider de cordes pour descendre dans les tréfonds de l'arbre. Claradélia se propose de faire le trajet avec Shmar afin de ne pas perdre trop de temps pour l'aller retour. Heureusement Shmar est plus prudent que la Kitsune et aucune chute n'est à déploré. Claradélia revient avec la corde et les quelques objets que Thanys lui avait demandé. Ainsi qu'un morceau de ficelle pour pouvoir attacher la pierre et avoir de la lumière et les mains libres.

    La descente se fait sans grande difficulté, la lumière émanant de la pierre aidant l'ensemble du groupe - sauf probablement Thanys - et la corde est plus là pour les rassurer que pour les aider. Aux alertes d'Alaëiel, la Kitsune cherche elle aussi du regard les araignée annoncées mais son regard n'est pas aussi perçant que celui de l'elfe.

    En elfique dans le texte :« Je ne vois pas d'araigner non plus, Al'. Elles sont où ? »

    Lorsque le groupe retrouve un sol a peu près plat, un duo de mites fait rapidement son apparition et les hostilités ne se font pas attendre. Bandant son arc, la Kitsune décoche un trait sur l'une des mites. Cependant celle-ci ne semble pas accuser le coup autant que la chasseuse ne l'aurait cru.

    Attaque sur Mite 2 : 1d20+6 donne [14] + 6 = 20
    Dégâts : 1d4 donne [4] = 4
    thanks 1 utilisateur a remercié MythOnirie pour l'utilité de ce message.
    Offline Lematou  
    #157 Envoyé le : mercredi 19 décembre 2018 09:03:01(UTC)
    Lematou
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
    Messages : 214
    France

    Tinufaë

    Classe d'Armure 17
    Contact 13 (17) Surprise 14
    réf17 vig15 vol15
    Sanctuaire 3/3
    PANACHE 5/5
    দেহরক্ষী

    14 / 14

    La corde de l'arc vibre et Tinufaë, comme la flèche, s'envole. Sa voix, haute et claire, la devance dans le tunnel glaiseux.
    « ความตายอย่างกะทันหันเป็นชื่อที่เหมาะเจาะ
    เมื่อชีวิตไม่ใช่ความงาม
    ก่อนที่วิญญาณจะออกจากร่างกาย ;
    ... »

    (Sylvestre) :


    En quelques bonds et adroites glissades, la voilà face à l'ennemie...
    « ... สำหรับจิตวิญญาณในลักษณะนี้,
    มันจะดีกว่าที่จะไม่เกิด ... »

    (Sylvestre) :

    ... et, gonflant la poitrine, provocante, la bretteuse pique et cingle l'affreuse créature qui la dévisage de ses yeux torves et morveux !


    ➤ [Mouvement] ⇢ X4
    ➤ [Standard] Piquer la mite (la même que Claradélia)

    • Taïaut ! (acrobaties DD9) : 1d20+7 donne [17] + 7 = 24
    • Pique, pique, pique, la vilaine mite ! (
    Botte de Calistria = rajouter +1 si... / bonus de hauteur non compté, mais je crois qu'il y est ?) vs CA 12 : 1d20+5 donne [12] + 5 = 17
    • Dans l’œil (le glauque) : 1d6+3 donne [5] + 3 =8


    ✶ Si une mite ose... ➤ Parade & Riposte opportune
    ✶ Si une mite provoque une AO (et ne déclenche pas la Parade) ➤ utiliser le jet de parade




    Modifié par un utilisateur mercredi 19 décembre 2018 14:53:06(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Online Luciole  
    #158 Envoyé le : mercredi 19 décembre 2018 14:38:10(UTC)
    Luciole
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
    Messages : 113

    Alaëiel

    8 / 9

    CA14 (C10 ,D14)
    Ref 12 / Vig 12 / Vol 17
    Réservoir 2/4
    Sorts 1 : 2/3


    Ah ? Elles ne les avait pas vues...? Et plus important encore.. depuis quand Claradelia l'appelait elle Al' ? Mais, mais, c'était intime ça, les surnoms et diminutifs... ! C'était un signe d'amitié ça... Déjà? S'ils n'étaient pas dans une situation aussi particulière, elle serait devenue pivoine. Elle avait beau être prévenue que c'était ainsi dans le coin, c'était vraiment rapide non ? Il fallait se montrer à la hauteur !

    « Vous voyez les toiles? Là qui recouvrent tout et qui bouchent toute la descente ? Elles en sont recouvertes. Partout. »



    La mêlée a commencé, et le moins qu'on puisse dire c'est que c'est étroit. Et peu pratique. Et que les combattant aussi enthousiastes soient ils ne lui facilitent pas la tache... Mais qu'ils sont quand même un peu plus doués qu'elle pour combattre en milieu clos.

    Tant pis... un jour elle lancera des boules de feu, elle !

    • Acide : 1d20-3 donne [2] - 3 = -1

    Modifié par un utilisateur mercredi 19 décembre 2018 16:53:18(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Offline Anadethio  
    #159 Envoyé le : mercredi 19 décembre 2018 15:05:38(UTC)
    Anadethio
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
    Messages : 534


    ans un élan de courage... ou peut-être simplement de rage, la mite que Tinufaë vient d'attaquer dégaine son épée pour planter son arme dans le corps de l'elfe... Le coup ne passe pas loin, abîmant même son surcot... Mais l'elfe parvient tout juste a interposer sa lame entre ses chairs et la lame de l’immonde créature... D'un mouvement fluide, elle lui passe la lame au travers du corps.

    De l'autre côté, l'autre créature laisse tomber son étrange arbalète au sol et projette sur le demi-drow une nouvelle fléchette... Qui fait encore mouche.

    Points de règles
    Conditions climatiques :
    Vous êtes dans un trou. C'est humide.
    Visibilité
    Il n'y a aucune source lumineuse en dehors de celles que vous emportez. Vous êtes dans les ténèbres.
    Ordre de jeu
    Tour 2&3 :
    Doivent jouer (dans le désordre) :
    Thanys, Claradelia, Tinufaë, Alaëiel (r3)
    En attente :
    Mites (r3)
    Ont joué :
    Mites, Alaëiel (r2)
    Difficulté des jets :
    Mites : CA 12 (C12, D11)
    Battlemap
    Faites vos déplacement vous-mêmes sur la BM ou, au besoin, indiquez-les aussi précisément que possible pour que quelqu'un d'autre s'en charge.
    Interprétations :
  • Les cases visibles sur l'image ne sont pas contractuelles. Référez-vous au damier de la BM.
  • Les zones ou sont dessinées les courbes de niveaux sont en pente forte. Il faut les considérer comme du terrain difficile ou effectuer des jets d’acrobatie DD9 sous peine de chuter. En outre la pente offre un avantage stratégique a celui situé en hauteur : +1 attaque.
  • En dehors des zones turquoises, le plafond et bas et impose plusieurs effets : 1- les créatures de taille M ont un malus de -1 à la CA. 2- Les armes ont un malus pour être maniées selon leur taille : (2 mains P ou 1 main M => -1 / 2 mains M => -2)



    • M1 Tir fléchette sur Thanys : 1d20+1 donne [13] + 4 = 17
    • Des p'tit trous des p'tit trous dans l'drow : 1d3+1 donne [2] + 1 = 3
    • M2 tape Tinufaë avec un cure dent une épée courte : 1d20+0 donne [16] + 0 = 16

    Modifié par un utilisateur mercredi 19 décembre 2018 15:08:45(UTC)  | Raison: Non indiquée

  • Offline Capuche  
    #160 Envoyé le : mercredi 19 décembre 2018 15:42:01(UTC)
    Capuche
    Rang : Nouveau

    Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
    Messages : 1

    Thanys

    08 / 16

    CA 16
    (Contact 13,Surpris 13)
    Ref 17 / Vig 14 / Vol 12
    Ténébres (0)
    Lueurs Féériques (1)
    Ombres dansantes (1)

    Tu grognes en serrant les dents. Sale petite peste.

    «  Tu en as encore beaucoup des projectiles comme ca ?  »

    La bestiole s'en va se réfugier hors de portée dans un coin ou le plafond ravineux s’affaisse.
    D'un coup d’œil tu notes que le combat est déjà terminé à côté. Tu n'as pas vraiment prêté attention aux paroles fredonnées pendant l'affrontement éphémère, néanmoins la pose finale de la guerrière te fait perdre quelques fragments de secondes.

    Et lorsque tu reportes ton attention sur les excroissances nettement moins appétissantes qui ornent le visage de ta cible, ton coup portes dans le vide. La bassesse du plafond sans doute.



    Placement en V3
    Attaque 2, touche (malus environnement) : 1d20+1+3-1 donne [7] + 1 + 3 - 1 = 10
    Si dégâts : 1d8+1 donne [6] + 1 = 7

    Modifié par un utilisateur mercredi 9 janvier 2019 11:06:12(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Utilisateurs actuellement sur ce sujet
    13 Pages«<678910>»
    Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
    Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

    Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
    Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2019, Yet Another Forum.NET