Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

8 Pages«<678
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline MythOnirie  
#141 Envoyé le : mercredi 21 novembre 2018 21:10:20(UTC)
MythOnirie
Rang : Habitué

Inscrit le : 18/03/2013(UTC)
Messages : 112
France
Localisation : 63

Claradélia

8 / 8

Sorts niv 1: 1/2
Ref: 18 ;Vig 14 ;Vol 15
Classe d'Armure 18
Contact 15 / Surprise 14


Shmar

16 / 17

Ref: 17 ;Vig 17 ;Vol 13
Classe d'Armure 14
Contact 12 / Surprise 12


La Kitsune sourit aux remarques que fit Alaëiel à Thanys sur les couvertures avant de lui rendre son clin d'oeil. Au moins l'ambiance semblait se détendre petit à petit, ce qui n'était pas pour déplaire à la chasseuse. Le lendemain il risquait d'y avoir besoin de cohésion si les mites ne partageaient pas leur point de vues sur l'appropriation des biens d’autrui. C'est ainsi qu'elle vérifia les plaies des autres porteurs de chartes afin que la nuit soit la plus profitable pour eux.

Après le délicieux repas, Claradélia finit par accepter la partie de carte proposée par l'elfe, au début un peu refroidit par les souvenirs de la partie précédente. Elle finit par être rattrapé par la fatigue avec ses partenaires de jeux, leur faussant compagnie alors qu'ils continuaient quelques parties.

La nuit fut calme pour la petite Kitsune malgré le partage temporaire de sa couche avec une certaine elfe. Le campement étant calme à son réveil, Claradélia profita de cette tranquillité pour effectuer sa prière matinale avant d'aller vérifier l'état de santé de ses protégés de toutes tailles. Si elle utilisa l'un de ses sorts pour finir de soigner Tinufaë, c'était la petite martre qui avait le plus mal vécu la nuit.

Les soins apportés au petit animal finit, la Kitsune se prépara avec ses compagnons et le camp fut rapidement levé. Le groupe se dirigea alors vers un champ de bataille nocturne où plusieurs cadavres encore une fois totalement dépouillaient gisaient au sol. Alors que Tinufaë inspecte les traces entourant le champ de bataille, la Kitsune examina les cadavres et leur plaies, essayant d'en apprendre le plus possible sur ce qu'il s'était passé durant la nuit.

« Les coups d'épées sur les Kobolds son similaires à celles des deux autres cadavres. Les mites quand à elles ont été tuées à coup de dents et de lances... »

La Kitsune soutint le regard de la bretteuse lorsque celle-ci lui indiqua rapidement le déroulement du combat. « Les Kobolds semblaient plus préparés que prévus... Certains coups de lance semblent avoir laissé des traces de brulures et leurs morsures... La chaire des mites à été rongés comme avec de l'acide. »

S'éloignant des cadavres, la Kitsune regarda en direction du grand et triste Sycomore. Les Kobolds allaient surement finir par croiser la routes des porteurs de chartes, mais au vue des dégâts qu'ils provoquaient, Claradélia espéra que cette rencontre ne se fasse pas trop rapidement.

« J'ai un peu de blanchis, mais si on doit crapahuter près de leurs terriers, j'ai bien peur qu'utiliser des flèches ne sera pas une stratégie d'avenir... »

Le champ de bataille semblait avoir fini de livrer aux explorateurs l'ensemble de ses secrets, bien que le vol de toutes possession et les traces de l'arachnide restaient un complet mystère.

« Leur fuite semble avoir pris la direction du Sycomore... Suivons les, si elles bifurquent on se posera la question à ce moment là. Faisons attentions aux pièges. Si elles ont tendues une embuscade aux Kobolds, elles auront peut être posés des pièges pour les tenir loin de leur tanière... »
Offline Anadethio  
#142 Envoyé le : jeudi 22 novembre 2018 10:28:35(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 482


n peu de temps consacré a observer la scène permet d'un peu mieux comprendre ce qui s'est déroulé pendant la nuit. Mais malgrés tout le petit groupe manque de bien trop d'informations pour en comprendre les tenants et aboutissants : les kobolds, visiblement superieurement armés ont mis en déroute les mites... Mais a quel prix ? Et surtout... Pourquoi cette confrontation ?

Bien incapables d'en deviner plus a partir des quelques traces qu'ils parviennent a trouver, ils décident de reprendre leur route vers le grand Sycomore, essayant de suivre les traces des fuyardes.

Perception DD 26


Malgré sa maladie qui ne laisse que quelques tristes feuilles au bout des branches l'arbre reste majestueux... Seul au millieu de la plaine il domine les environs de près de quarante mètres de haut et un tronc que le petit groupe serrait bien en peine d'entourer en se tenant par la main. En soi, même avec Gathiis et Kannin ils n'auraient pas été certains de réussir.

Perception DD 19, 24 si vous avez perdu la piste.




16 Desnus, a proximité du vieux sycomore.
Conditions climatiques :
Des nuages recommencent a pointer le bout de leur nez dans le ciel. Mais rien d'anormal.
Conséquences :
En plein soleil la lumière est vive.
La journée :
Il est actuellement : 15h30
Vous avez été actifs pendant : 4h

Coûts et bénéfices :
Le trajet jusqu'au Sycomore :
  • Un jet de survie DD22 permet de ne pas perdre la piste des mites en cours de route. Impossible de faire 10. Vous pouvez vous occtroyer un bonus de +2 par tranche de 10min de plus à chercher (après le jet).


    Modifié par un utilisateur jeudi 22 novembre 2018 10:33:55(UTC)  | Raison: Non indiquée

  • Offline Lematou  
    #143 Envoyé le : lundi 26 novembre 2018 12:30:44(UTC)
    Lematou
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
    Messages : 204
    France

    « Vous croyez qu'ils combattaient pour le prix de mocheté? Ça a dû être serré alors...  » Tinufaë ne se retient pas de sourire à la sortie de Thanys.
    Puis elle hoche la tête gravement, quand Alaëiel évoque la difficulté qu'il y aurait à les passer par le fer. Ainsi donc, les petits hideux risquent de se révéler adversaires plus retords que prévu...

    Il n'y a bien que Claradélia qui ne relève pas l'incroyable laideur de ces créatures. Voilà qui parait bien tolérant à la bretteuse. Comment ne pas être dérangé par l'aspect de ces malfaçons disgracieuses ? Cela la dépasse... Mais il y a plus important qu'une réflexion sur la tolérance : ce que les plaies des petits difformes racontent à la chasseuse. Les kobolds utilisent l'acide, voir auraient une morsure acide ? Tinufaë se fait la réflexion que s'ils venaient à s'affronter, voilà qui en ferait des adversaires bien plus dangereux qu'elle n'aurait pu le supposer... Décidément, rien n'est donné, dans ces terres Volées. Même les plus petits et disgracieux des peuples moindres s'y révèlent plus dangereux qu'attendus.

    Alors qu'elle réfléchit, les yeux couleur de ciel après l'orage de l'elfe se perdent au loin, en direction du sycomore puis de celle prise par la piste des kobolds. Il fallait que les xvart soient au courant des mouvements des kobolds pour leur tendre cette embuscade. Xvart et kobolds sont-ils en guerre ? Et si oui, pourquoi ? Ou bien est-ce là un passage fréquent des kobolds et les xvarts auront voulu tenter un coup ? Et pourquoi les vainqueurs ont-ils dénudé les vaincus et les leurs tombés lors de l'affrontement ? Ou était-ce là l’œuvre après coup d'un tiers parti ? Autant de question qui resteront sans réponse tant qu'elle n'aura pas rencontré une de ces deux tribus. Si tant est qu'elle veuille se confier...

    Se retournant vers ses compagnons, Tinufaë sort de sa botte droite une dague qui y était glissée. « Cette dague a été forgée en fer froid. Mais, si nous devions croiser l'acier, je serai plus à mon aise à les cingler de mon épée qu'avec cette courte lame. Quelqu'un la veut-il ? Au cas où... »

    *Tinufaë laissera sa dague à qui veut, même à Thanys (dague en Fer Froid : même statistiques qu'une dague pour créature taille M, sauf que en fer froid)

    Suite à quoi, puisqu'il ne semble plus rien avoir à tirer de ce charnier, Tinufaë attrape সাহসী par la bride. Et voilà le petit groupe des porteurs de charte repartis sur les traces des mites.



    Tinufaë

    Classe d'Armure 16
    Contact 13 Surprise 13
    réf17 vig15 vol15
    Sanctuaire 3/3
    PANACHE 5/5
    দেহরক্ষী

    14 / 14

    সাহসী

    15 / 15

    Pépère...

    Tinufaë fait confiance à Claradélia pour pister les xvarts, se contentant de trottiner à sa hauteur en menant সাহসী et de pointer certaines marques à la chasseuse afin de lui confirmer leur route. Route qui mène indubitablement au sycomore mort...

    En chemin, Tinufaë remarque cependant d'autres traces. Quelques fils de soies, des herbes couchées de singulière façon, des empreintes pointues et à peine marquées dans la terre meuble. Des araignées. Et de belle taille ! Peut-être la ou les mêmes qu'avait reconnu Thanys au charnier ?

    Le chemin des araignées semble suivre un moment celui des xvarts, puis s'en écarte. C'est à cet endroit que la bretteuse s'ouvre de sa trouvaille au reste du groupe. Chacun est d'accord pour suivre les mites plutôt que les araignées. Après tout, c'est l'anneau de Svetlanna qu'ils sont venus chercher. Pas des ennuis supplémentaires...

    À environ une heure de marche de l'arbre qui domine la plaine, le groupe cache leurs montures entre deux petites collines. Tinufaë attache la bride de সাহসী à un buisson et lui flatte l'encolure, avant d'avoir la même attention pour Ilvar. Bonne chance... Et c'est l'arc à la main qu'elle reprend la route.

    Et puis finalement, les voilà arrivés au pied du sycomore mort. Enfin, pas tout à fait, puisqu'il arbore encore quelques feuilles de ci de là, comme les quelques cheveux résistant à l'âge sur le crâne poli par les siècles d'un vieillard. Un arbre qui, s'il est toujours vaguement vivant et n'a rien perdu de sa taille majestueuse, se révèle bien triste...

    Mais surtout... Bien qu'ils aient suivi la piste, Tinufaë est perplexe. Elle qui s'était attendu à ce qu'ils découvrent un trou dans le vieux tronc ou une petite porte en bois mal dégrossie quelque part, scrute les alentours mais sans succès... Par où ces petites mochetés de mites ont-elles bien pu disparaître ?!




    Modifié par un utilisateur lundi 26 novembre 2018 13:19:03(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Offline Luciole  
    #144 Envoyé le : lundi 26 novembre 2018 21:15:54(UTC)
    Luciole
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
    Messages : 101

    Alaëiel

    8 / 9

    CA14 (C10 ,D14)
    Ref 12 / Vig 12 / Vol 17
    Réservoir 4/4
    Sorts 1 : 3/3


    ভবঘুরে

    15 / 15

    VD 15 m


    Suivre la piste donc, ou plutôt, suivre le loup. Car Schmar semble s'être pris au jeu et fait honneur à la réputation de son espèce.

    Ce qui est heureux parce que eux... ils ont encore du boulot... Et une petite heure avant d'arriver au pied du sycomore, il est temps d’abandonner pour l'heure les montures. Avec de l'eau, et de l'herbe à disposition, avoir remis un peu de viande et d'eau à la courageuse petite guerrière qui s'est enfouie dans son nouveau repaire, quelques mots d'encouragements et une dernière série de caresse à Ilvar et Vagabond et les voilà repartis. Elle proposera plus tard à Tinufaë de les protéger... en attendant mieux vaut retarder.

    Cet arbre est triste. Et malade. Un géant qui s’effondre sur lui même constate t'elle avec déception. Serait il à ce point parasité ? Pas par des araignées au moins ! Oh, d'ailleurs, en parlant de parasite... Ni Claradelia, ni Tinufaë ne semblent l'avoir remarqué aussi la changeline leur désigne t'elle deux racines.

    « Regardez, il semble qu'il y ai un passage par là.  »

    Ça ne paye pas de mine mais....

    Offline Anadethio  
    #145 Envoyé le : lundi 26 novembre 2018 22:26:28(UTC)
    Anadethio
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
    Messages : 482


    n s'approchant des racines de l'imposant érable, tous finissent par voir l’endroit qu'Alaëiel venait de désigner : entre les racines un rideau de lierre à l'apparence un peu trop parfaite laisse deviner l'entrée du terrier... Une fois les branches repoussées pour se frayer un passage, les aventuriers font face a un spectacle étrange : devant eux, un couloir presque entièrement tapissé de morceaux de tissus s'enfonce entre les racines... C'est prés de quatre mètres d'un couloir large de deux et suffisamment haut pour que même Thanys n'ai qu'a légèrement courber l'échine qui sont intégralement couverts de frusques plus ou moins abîmés, tâchés de sang et de boue, cloués dans les parois a l'aide de brindilles ou alors collés à elles d'une manière ou d'une autre.

    Puis, au bout de ces quelques mètres... Un gouffre. Il mesure prés de trois mètres de diamètre et semble s'enfoncer verticalement dans les profondeurs mais aussi s'élever vers l'intérieur de l'arbre séculaire. Les racines y sont légions et certaines ont été soigneusement dégagées pour permettre une escalade facile... Et si un regard en l'air leur permet bien rapidement de deviner la présence d'un plafond constitué de bois vermoulu, aucun d'entre eux ne parvient a déterminer jusque ou exactement descend le gouffre...

    Perception DD20 et un moyen de voir à six mètres

    Modifié par un utilisateur lundi 26 novembre 2018 22:28:03(UTC)  | Raison: Non indiquée

    thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
    Offline Lematou  
    #146 Envoyé le : jeudi 29 novembre 2018 11:52:20(UTC)
    Lematou
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
    Messages : 204
    France

    Tinufaë

    Classe d'Armure 16
    Contact 13 Surprise 13
    réf17 vig15 vol15
    Sanctuaire 3/3
    PANACHE 5/5
    দেহরক্ষী

    14 / 14

    Tinufaë range son arc et s'engouffre, rapière à la main, avec les autres dans le passage découvert par Alaëiel.

    Un trou...
    Comment qualifier autrement ce tunnel tapissé de restes de frusques et de tissus déchirés ? La décoration xvart est vraiment d'un goût douteux et ramène un instant la bretteuse à sa visite de Restov. Elle y avait été fort surprise d'y découvrir, pour la première fois, des pouilleux - des clochards comme elle en appris plus tard le nom - dont le logement se résumait à une sorte de nid de nippes crasseuses dans lequel ils se vautraient, à même le pavé et la boue. Les xvarts lui en paraissent encore plus méprisables, s'il est possible.

    Les narines pincées, Tinufaë, parcoure les deux toises de tunnel qui les mènent jusqu'au bord d'un gouffre ténébreux. Trop obscur pour y voir quoi que ce soit ; la lumière chiche qui filtre par l'entrée n'arrive pas jusque là.

    Alors que l'elfe s'efforce de percer les ténèbres, elles se retrouvent soudain chassée par la magie de Claradélia, magie dévoilant que le gouffre s'enfonce autant dans les profondeurs que dans les hauteurs de l'arbre. Tinufaë jure intérieurement : elle a laissé son rouleau de corde sur Ilvar ! Elle en lâche un soupir d'exaspération. Même si l'escalade lui parait possible, dans un sens comme dans l'autre, elle aurait préféré pouvoir l'assurer.

    Alors que la bretteuse évalue les prises, elle remarque au plafond, nichés dans les anfractuosités du bois pourrissant, ce qui semble être des... cocons ? D’insectes, d'arachnides ou... pourquoi pas, de mites ?

    La bretteuse désigne aux autres ces choses de sa lame : « Là, là et là. Voyez : des cocons. Faut-il s'en inquiéter, d'après vous ? »

    Et puis, tout en jetant un regard vers le bas, et cherchant à en voir le fond, la bretteuse ajoute : « Quoi qu'il en soit, l'escalade me parait possible. Mais avant de nous introduire dans le terrier des xvarts...  »

    Adressant un regard interrogatif par dessus son épaule à son amie d'enfance, Tinufaë demande : « Al', à quel point ces créatures sont-elle foncièrement mauvaises ? Après tout, nous sommes chez elles, ici. Et nous nous apprêtons à entrer sans permission. Non pas que cela me gêne. Mais je me disais... Pense-tu qu'il soit envisageable de se présenter et de négocier avec elles pour récupérer l'anneau ?  »

    La bretteuse se retourne alors complètement vers ses compagnons, et se rapproche. Elle se met à chuchoter, comme si les murs pouvaient l'entendre - et après tout, c'est peut-être le cas : ils sont entrés dans un nid habité. « Tôt ou tard, nous allons devoir nous confronter au Seigneur Cerf. Et son fortin. Et nous n'avons aucun alliés ni aucun soutien en ces terres. Personnellement, je ne trouverai pas irraisonnable d'être en bons termes, au moins pour un temps, avec ces xvarts. Ou avec les kobolds. Voir de négocier dans un premier temps avec les xvarts, apprendre où se trouve le nid des kobolds pour finalement nous ranger de leur côté, car ils m'ont l'air plus pugnaces. Je pense que nous avons besoin d'en apprendre le plus possible sur cette région, région que ces peuples, tout méprisables soient-ils, habitent depuis plus longtemps que nous. Cela demande évidemment de les approcher avec ruse et diplomatie plutôt que lame tirée. Un choix qui me parait risqué... Mais qu'en pensez-vous ? »


    Modifié par un utilisateur jeudi 29 novembre 2018 11:53:38(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Offline MythOnirie  
    #147 Envoyé le : jeudi 6 décembre 2018 19:39:41(UTC)
    MythOnirie
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 18/03/2013(UTC)
    Messages : 112
    France
    Localisation : 63

    Claradélia

    8 / 8

    Sorts niv 1: 1/2
    Ref: 18 ;Vig 14 ;Vol 15
    Classe d'Armure 18
    Contact 15 / Surprise 14


    Shmar

    16 / 17

    Ref: 17 ;Vig 17 ;Vol 13
    Classe d'Armure 14
    Contact 12 / Surprise 12


    La chasseuse réussit sans grande difficulté à remonter la piste des Xvarts jusqu'au grand sycomore, aidée dans cette tâche par trois elfes particulièrement observateurs. Sur le chemin, des traces arachnides font une nouvelle fois leur apparition sous les yeux de Tinufaë. Le groupe décide assez logiquement de suivre les traces des Xvarts lorsque les deux itinéraires se séparent.

    Lorsqu'ils se séparent des chevaux pour finir leur trajet, la Kitsune retire son collier à l'écaille de dragon pour la mettre au fond de son sac. Si jamais les Kobolds et les Xvarts se faisaient la guerre, il n'est nul besoin que Claradélia se montre avec un tel objet, elle risquerait de passer pour une alliée des Kobolds.

    Après avoir suivi encore un long moment la débandade des Xvarts, le groupe se trouve enfin au pid du gigantesque Sycomore, donc la grandeur est encore plus impressionnante que lors de leur marche. Le seul regret de la Kitsune est de voir l'arbre aussi mal en point et non recouvert de feuilles et de fleurs.

    Alaëiel est la première à repérer l'entrée par laquelle les Xvarts se glissent à l'intérieur de l'arbre alors que Claradélia n'avait pas réussit à le distinguer lorsqu'elle avait essayé de la trouver. Entre plusieurs racines et derrière un rideau de lierre, l'antre des Mites leur fait face. Un couloir haut et large, bien plus que ce qu'ils pouvaient attendre de la part des petites créatures auxquelles ils venaient reprendre un anneau.

    Avant de pénétrer, la petite Kitsune ramassa une pierre tenant dans sa main en prévision. La décoration est des plus douteuse, mais peut-être pouvait-elle offrir un début de réponse sur ce qu'il allait potentiellement advenir des frusques des cadavres nus qu'ils avaient découvert. Lorsque la lumière leur manqua pour analyser leur environnement, la chasseuse incanta une petite prière qui fit briller la pierre qu'elle tenait en main.

    Dans le bois vermoulu, plusieurs cocons semblent attendre d'éclore. Quelles créatures pouvaient donc partager le terreir de Xvarts ? Dans tous les cas, la présences des Xvarts et des créatures ayant créées ces cocons ne semblait pas des plus bénéfique pour l'arbre qui semblait plus mal en point ici qu'à l'extérieur.

    « Sans indice sur ce qu'ils renferment, la prudence est de mise au vu des créatures qui vivent dans les environs... »

    Le trou qui leur fait face reste insondable.Tinufaë constate que l'escalade est envisageable, mais elle n'en reste pas moins dangereuse, surtout sans idée de la profondeur qu'ils risqueraient de chuter en cas de mauvais coup du sort.

    « L'escalade devra se faire sans Shmar, j'en ai bien peur... Il surveillera nos arrière et l'entrée du Sycomore. »

    Claradélia se rapprocha des elfes lorsque Tinufaë voulu leur soumettre une idée de stratégie à l'abri d'oreilles indiscrète. La stratégie semble risquée, et dépends essentiellement du niveau de fiabilité que l'ont peut accorder à ces Xvarts. La Kitsune tourna son regard vers Alaëiel, qui connaissait le mieux les Xvarts et qui pourraient donc apporter ou non du poids à cette idée.
    Offline Anadethio  
    #148 Envoyé le : lundi 10 décembre 2018 13:58:33(UTC)
    Anadethio
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
    Messages : 482


    ace au gouffre béant, le petit groupe prend rapidement la décision de ne tenter l'aventure qu'avec un minimum de materiel adapté... Peut-être pour éviter une chute dans les ténèbres ? Toujours est-il que Claradelia se propose pour aller chercher au plus vite corde et grapins. Le trajet est plutôt fatigant pour elle : shmar n'a pas de selle et sa physionomie ne se prête pas parfaitement a la monte. La prudence du loup évite à une ou deux reprise une chute probablement douloureuse...

    Une demis-heure plus tard, la kitsune revient chargée de cordes.

    Pendant l'attente, Tinufaë fait le tour de l'arbre et si elle ne repère pas d'autre entrées a proprement parler, un trou situé a l'aplomb d'une des branches... Elle ne s'en serrait probablement pas plus inquiétée si elle n'avait pas deviné un mouvement a l'intérieur de celui-ci.

    16 Desnus, a proximité du vieux sycomore.
    Conditions climatiques :
    Des nuages recommencent a pointer le bout de leur nez dans le ciel. Mais rien d'anormal.
    Conséquences :
    En plein soleil la lumière est vive.
    La journée :
    Il est actuellement : 16h00
    Vous avez été actifs pendant : 4h
    Claradelia : 4h30

    Coûts et bénéfices :
    Poirotter :
  • Vous pouvez passer commande pour du materiel oublié avec les chevaux.

    Modifié par un utilisateur lundi 10 décembre 2018 19:14:23(UTC)  | Raison: Non indiquée

  • thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
    Offline Luciole  
    #149 Envoyé le : lundi 10 décembre 2018 17:18:02(UTC)
    Luciole
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
    Messages : 101

    Alaëiel

    8 / 9

    CA14 (C10 ,D14)
    Ref 12 / Vig 12 / Vol 17
    Réservoir 4/4
    Sorts 1 : 3/3


    Une fois pénétré le tunnel la jeune elfe ne peut retenir une grimace de dégoûts. Les vêtements perdus ont été retrouvés : ils tapissent l'entrée du nid, encore souillés du sang de leurs anciens propriétaires et si le bois a absorbé le plus gros, Alaëiel songe encore percevoir l'odeur qui les imprègne. Frusques d'ennemis ou guenilles de mites toutes rassemblées en cet immonde patchwork...

    S’efforçant de ne surtout pas toucher l'horrible paroi la mage commença à son tour à s'enfoncer dans le tronc. Les cocons qu'ont lui montre ne lui inspirent rien de bon.. Connaissant l'amour des mites pour la vermine, ça ne l'étonnait qu'à moitié... Des nids d'insectes? Ou d’araignées? Ou de cafards ?.. La petite elfe complete, visiblement mal à l'aise.

    « Ca ressemble à des nids d'araignées ces trucs là... ou de gros scarabés...  »

    Et ça semble bien profond ce trou qui s'enfonçait dans les profondeurs de l'arbre... Se fier à une mite...? Si on se fiait à la littérature sur le sujet, la réponse était plutôt éloquente.. Se tournant vers Tinufaë, la changeline secoue la tête en grimaçant
    « Comment dire... Malheureusement si elles sont foncièrement mauvaise. C'est la haine et la jalousie qui les motivent généralement. En comparaison, les gobelins sont des modèles de fiabilité, de droiture et d'honneur. Elles sont la lie des créatures féeriques, et ne supportent qu'une chose : la vermine, insectes et autres...  » Alaëiel hésita un instant, jetant un regard rapide à Claradelia avant de reprendre à voix basse.

    « De ce que j'en connais, elles sont particulièrement lache et méprisables donc elles pourraient accepter, mais seulement dans l'espoir de nous piéger pour nous tuer pendant le retour car elles préfèrent les coups en traîtres aux combats directs. Ou nous utiliser pour nous tuer après. Elles nous mentiraient par pur plaisir de le faire... Elles haïssent tout ce qui n'est pas mites... avec un soin tout particulier pour les autres petites races. Je n'ose pas imaginer ce que vivrait un gnome entre leurs mains... Les kobold peuvent être un peuple noble, mais les mites...  »

    En tout cas, attendre pour avoir des cordes pour descendre emporte son entier assentiment et elle profite du moment pour respirer pleinement l'air frais de l’extérieur. Et écouter le chant du vieux Sycomore, adossée à son tronc.


    NdT : pour des raisons de fluidité dans la lecture, nous vous proposons ici une version traduite du discours original fait en elfique. La pauvreté du langage humain ne rends malheureusement pas toutes les nuances de la langue originelle mais nous esperons en avoir retranscit la plupart.

    Modifié par un utilisateur lundi 10 décembre 2018 19:21:02(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Utilisateurs actuellement sur ce sujet
    8 Pages«<678
    Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
    Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

    Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
    Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2018, Yet Another Forum.NET