Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

7 Pages«<567
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Nauron  
#121 Envoyé le : dimanche 26 juin 2022 15:49:41(UTC)
Nauron
Rang : Membre
Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 17
omme il l'a annoncé, Thrall se dirige vers le garde manger où se trouve le cadavre de celui qui fut le coq du navire. Une fois sur place, il inspecte une nouvelle fois les vêtements de ce dernier et remarque que ces derniers sont secs et non couverts de sable.

Message secret pour Jägers,Nauron :
...




Les propos de Sei semblent jeter un silence horrifié sur l'ensemble de ses compagnons. Les mains d'Aérys tremblent légèrement mais elle parvient à maîtriser son ton.


« Cette île est relativement connue parmis les marins, elle est réputé pour être un cimetière à navire. »

Les autres ne semble pas vouloir discuter plus avant de ce sujet, Ishirou se contente de sortir son sabre et d'en vérifier le tranchant, Jask regarde ses fers de manière intense. Gélik pour une fois reste simplement coi.
Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline YgOne  
#122 Envoyé le : dimanche 26 juin 2022 15:56:15(UTC)
YgOne
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/12/2014(UTC)
Messages : 1,479
Localisation : Nord de Rennes

Joro
Sorts n.1 : 2/2
Imitation animale 1min/1min
CA : 17/14/14

10 / 10




Surpris par la réponse acerbe et sanguine du colosse torse nu, alors qu'il venait de le complimenter, Joro se détourne de ces frappeurs prompts à dispenser ordres et vérités. Lors de ses expéditions dans l'Etendue Mwangi il a souvent subi les quolibets et conseils des ses employeurs, des gens des villes, dits "civilisés". Aujourd'hui leurs os jonchent l'humus de la jungle.
L'halfeling commence à trier le matériel, et à prendre le nécessaire pour installer le palan pour remonter ses animaux, et s'affaire à l'installer, avec l'aide du marin, si celui-ci se révèle disposé à les sortir de là plutôt que de s’intéresser aux morts qui ont été rappelés par Madiba.
Thrôrir, nain magus 1, avec Mdadd => terminée
Hume-Au-Vent, Homme-Rat voleur 1, avec Greflechtin => terminée
Helam, elfe mage 1, avec Efpi92, puis Zinou (2 PFS) => terminée
Aylora, humaine archéologue 2, avec Djezebel => terminée
Helam, elfe mage 1, avec Bengrow (PFS) => terminée
Joro-La-Panse, halfeling chasseur divin 1, sur la BG-290 avec Nauron
Offline mdadd  
#123 Envoyé le : dimanche 26 juin 2022 22:00:42(UTC)
mdadd
Rang : Staff
Inscrit le : 23/12/2009(UTC)
Messages : 5,290
Localisation : Charente Aquatique (17)

Marah Boutë
Sorts n.1 : 2/2
Cana. 4/4
CA : 12/12/10

11 / 11
Tandis que ses pensées vont régulièrement vers son esprit simiesque, la jeune guérisseuse ne peut ignorer l’histoire de Seï. Elle ne peut s’empêcher de tempérer les craintes que tous commencent à fomenter – « Bien-sûr, là, très souvent les histoires de cannibales sont extrêmement exagérées du côté des hommes blancs venus les coloniser, là. » - fit-elle peut-être un peu rapidement comme par automatisme – « Le peuple mwangi est considéré, là, comme un peuple de sauvages et le cannibalisme fait partie de leurs coutumes les plus fréquentes, pour ces gens-là, là. Bien-sûr, ils en oublient allègrement que le berceau du Savoir et de la Magie se situe dans les Étendues Mwangies, présentement, sans oublier qu’on ne retrouve le cannibalisme que dans les contrées lointaines et sauvages des violentes tribus fidèles au prince démon Angazhan, le Roi Vengeur. Et, ceux qui se livrent à de telles pratiques, là, se livrent aussi à l’esclavage, ce qui n’est pas cohérent avec notre situation, là. Quelqu’un est venu nous sortir du bateau et nous a allongés proprement sur la plage avec un tas de nos affaires. Si les cannibales avaient été là, nous serions entrain de cuir dans des marmites ! »

Elle croisa les bras, se rendant compte instantanément d’un problème majeur – « Tous nos bras vaillants et forts sont au bateau, alors restons pas les bras croisés, là. Il faut construire un abri, là aussi bien pour nous protéger de la pluie, là, mais aussi pour nous cacher des prédateurs, là. Et les prédateurs, ça peut aussi bien être des cannibales qui vont écumer la côte à la recherche de naufragés. Alors restons pas les bras croisés, là à attendre nos compagnons, là. » – Elle donne ensuite des conseils pour fabriquer un abri : d’abord une branche horizontale coincée à hauteur d’homme et fixée à deux arbres avec des lianes, puis des branches de palmier ou de paume à poser en appui sur la branche horizontale pour former un mur végétal incliné et se protéger des regards et du vent dominant. Un autre mur de même végétal et appui en opposition pour consolider la structure qui forme ainsi une sorte de tente sous laquelle les naufragés peuvent s’accroupir et s’abriter tout en surveillant les alentours. Certes, ce serait sommaire en attendant de construire une vraie structure plus haute et plus grande pouvant accueillir tout le monde, mais au retour des garçons encore sur le bateau. Elle se saisit de sa dague et commence à couper de la liane, de la branche afin de mettre à exécution sa proposition.

  • Si besoin, test de survie : 1d20+6 donne [4] + 6 = 10
Tu sais ce que c'est, être réduit à l'état de pulpe ?
Offline poulosis  
#124 Envoyé le : jeudi 30 juin 2022 16:15:40(UTC)
poulosis
Rang : Habitué
Inscrit le : 10/11/2010(UTC)
Messages : 4,203
Localisation : Nantes

SEI
REF +4 VIG 0 VOL +2
CA 17/13/15

8 / 8

« La la la la ! Marah, ne brise pas mes espoirs d’aventure ! On peut aussi se dire que, si on a été épargné, c’est que les cannibales occupent la partie opposée de l’île et qu’ils ne sont pas au courant de notre arrivée. En tout cas, je n’accuse pas les mwangis d’être tous cannibales. Sache que ceux que l’on a rencontrés plus au nord, avec Joro, étaient des halfelins qui ne commerçaient … pas … » Son flot de paroles s’interrompt progressivement sur une hésitation. Elle prend soudainement conscience de l’effet qu’a produit sa révélation sur ses compagnons. Elle comprend alors l’objectif de la mwangi : rassurer son auditoire et agir pour ne pas plonger ses camarades plus avant dans l’angoisse.

« Enfin, tu as raison quand même, globalement. » Elle suit Marah avec son enthousiasme habituel. Elle harangue la pauvre femme de questions précises et parfois hors sujet. Souvent hors sujet. Mais Sei la centenaire apprécie toujours d’apprendre, autant que de partager son savoir séculaire. La branche horizontale à hauteur d’homme lui pose quelques soucis. Même debout en levant les bras, celle-ci est hors de sa portée. Alors elle colore magiquement les dents de chaque participant : une équipe verte qui va ramener les grandes feuilles, Ishirou en tête, l’équipe bleu comme le ciel, Gélik et elle-même, qui pose les larges feuilles debout contre le toit, et l’équipe rouge qui tranche les lianes, avec Marah. Il suffit de sourire ou d’ouvrir la bouche pour parler et voilà qu’elle rigole comme une gamine, pas peu fière de sa participation à l'organisation.

« Allez les rouges, on serre les dents et on coupe en cadence ! Hé les verts, ça frappe dur, on a une dent contre les feuilles ?! Oh les bleus, on se casse pas les dents sur le toit ! Quand les blancs vont revenir, s’ils ne desserrent pas les dents pour nous faire un compliment, on les mettra dans l’équipe noire, hein Gélik ?! Avec un peu de jaune marron. »

  • Survie aide : 1d20 donne [4] = 4

Modifié par un utilisateur jeudi 30 juin 2022 16:17:09(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Jägers  
#125 Envoyé le : jeudi 30 juin 2022 22:25:46(UTC)
Jägers
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2014(UTC)
Messages : 522
Localisation : Nantes

Thrall
CE : 1/1
CA 14
DMD 18 (20 lutte)

12 / 12

Ne constatant aucun grain de sable sur le pantalon du cuisinier, Thrall laisse échapper un grommellement. Son regard repasse machinalement sur les blessures du maître coq. Le demi-orque se fige un instant avant de passer, pensivement, son pouce sur une des arrêtes d'un de ses colifichets tribaux. Il compare les plaies du cadavre avec la forme de l'arme du second du navire.

Thrall est tiré de sa réflexion, quelques minutes plus tard, par une autre secousse de l'épave. Il se relève en soupirant. Tu penses trop. Il y a plus important. Portant son regard sur les vivres alentours, le demi-orque récupère les toiles, précédemment trouvées, et les utilise pour emballer le tout.

Les baluchons de fortune soigneusement remplis, Thrall se dirige vers les cuisines puis les fouille. Il recherche des outils, des ustensiles et des vivres.

  • Fouille : 1d20+6 donne [19] + 6 = 25
Offline Nauron  
#126 Envoyé le : mercredi 6 juillet 2022 20:20:24(UTC)
Nauron
Rang : Membre
Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 17
oussé par les encouragements de Joro et par la logique d'être le plus à même d'utiliser le palan pour sortir les bêtes en tant que marin du Jenivère, Matghen commence à préparer la sortie du cheptel.
Le halfelin va cependant devoir réussir à maintenir calme Vorace et Tanemiel le temps de la sortie de soute.

Pendant ce temps là, Rashka et Thrall emportent tout ce qui est embarquable et intéressant, ne laissant rien qui puisse être utilisé.

Rashka et Thrall récupère les objets déjà mit en avant par Joro précédemment:
trois grandes bâches, deux filets de pêche, un grappin, deux lanternes à capote, 12 litres d'huile de lanterne, 150 pieds de corde de chanvre et cinq pelles.

Joro un jet de dressage s'il te plaît ( DD12) pour chaque animal, si échec de moins de 5, tu peux recommencer.






Sur l'île, malgré une organisation et une capacité d'encouragement que pourraient envier tout les rescapés de naufrage sur une île se démarquant par des dossards de couleur et à la recherche de totem d'immunité, les travaux pour la construction d'un camp semblent battre de l'aile, et ce pour une raison indépendante de la volonté des naufragés: le manque d'outil adapté.
Ishirou entre autre semble extrêmement réticent a utiliser son katana pour de la découpe, Jask regarde tout le monde s'activer sans pouvoir vraiment aider, Sasha quant à elle est morte de rire en voyant les quenottes de chacun.

Celle qui semble au final la plus motivée à aider n'est autre qu'Aerys, la demi-elfe, mais elle semble un peu pataude sans instrument plus adapté.

Message secret pour Nauron,mdadd :
...




D'un côté Matghen commence à mettre en branle le palan et pendant ce temps, Joro cajole et calme les animaux. Le duo réussit ainsi à sortir tout ce petit monde de la soute et en peu de temps, ils se retrouvent sur le pont, à l'air libre.
Il ne leur reste plus qu'à retourner sur la terre ferme.

Modifié par un utilisateur vendredi 8 juillet 2022 11:37:34(UTC)  | Raison: Non indiquée

Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline poulosis  
#127 Envoyé le : samedi 9 juillet 2022 17:49:41(UTC)
poulosis
Rang : Habitué
Inscrit le : 10/11/2010(UTC)
Messages : 4,203
Localisation : Nantes

SEI
REF +4 VIG 0 VOL +2
CA 17/13/15

8 / 8

La gnome s'arrête enfin d'encourager les équipes et prend du recul pour contempler leur œuvre. De sa perspective au ras du sol, le travail abattu est somme toute impressionnant. Elle penche la tête à gauche, puis à droite.

« Je ne suis pas une spécialiste mais ça devrait tenir pour cette nuit ... Joro se débrouille mieux, j'ai l'impression, tout de même. Hum ! Bon, remarquez, l'avantage, c'est que si il pleut, on pourra récupérer la pluie directement depuis l'intérieur. Et si des cannibales approchent, ils croiront que les lieux ont été abandonnés depuis longtemps ... J'espère que l'on sera meilleur pour la cuisine, quand même. D'ailleurs, à ce propos, je vais tenter de trouver des fruits comestibles. C'est tellement luxuriant ici, on devrait pouvoir en récolter facilement. Quelqu'un m'accompagne ? »

  • conn.(nature) : 1d20+10 donne [17] + 10 = 27
  • Survie : 1d20 donne [19] = 19

Modifié par un utilisateur vendredi 15 juillet 2022 17:51:08(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline mdadd  
#128 Envoyé le : dimanche 10 juillet 2022 21:59:50(UTC)
mdadd
Rang : Staff
Inscrit le : 23/12/2009(UTC)
Messages : 5,290
Localisation : Charente Aquatique (17)

Marah Boutë
Sorts n.1 : 2/2
Cana. 4/4
CA : 12/12/10

11 / 11
Concentrée sur sa tâche et souvent aussi sur Diamé, Marah fait ce qu’elle peut pour établir l’abri de base et se laisse largement dépassé par une gnome qui ne peut s’empêcher de rajouter du fantasque et de la fantaisie à la moindre tâche. Elle s’essuie le front, ne sachant pas trop si elle fait partie de l’équipe verte, jaune, bleue ou rouge, quoique un peu de coquetterie, elle se demande si cela allait bien avec sa tenue… Elle laisse échapper un sourire, vite estompé par le désastre de leur construction… Elle laisse échapper un soupir cette fois, presque découragée. Elle recule de quelque pas, admire, si on peut appeler cela admirer, leur tentative d’abri, regarde autour chaque intervenant qui semble tout aussi découragé, à part Seï bien-sûr dont l’enthousiasme semble inattaquable. Une si petite personne qui occupe un si grand espace, la jeune mwangie est contente de cette rencontre.

« Bon, là. C’est pas digne de ce que je suis capable de faire là, mais pour l’instant, il faudra s’en contenter, là. Quand les hommes reviendront, il faudra faire quelque chose de mieux. Mettons-nous à l’abri autant que possible en attendant que la pluie cesse et restons aux aguets là. Seï Seï, je vais t’accompagner à la cueillette et la chasse, là. Avec les cannibales, c’est pas prudent de partir seule et généralement, je me débrouille dans la nature, là. Ca me permettra de voir quels types de plantes poussent sur cette île, sans trop s’éloigner quand même. Allons-y, là. Les hommes sont entrain de remonter les animaux sur le pont, ils ne vont pas tarder à chercher un moyen de revenir. Essayons d’être de retour en même temps qu’eux, là. »

  • test de survie : 1d20+6 donne [2] + 6 = 8
  • test de connaissance nature : 1d20+4 donne [15] + 4 = 19
  • test de perception : 1d20+2 donne [16] + 2 = 18
  • test de premiers secours : 1d20+6 donne [10] + 6 = 16
Tu sais ce que c'est, être réduit à l'état de pulpe ?
Offline YgOne  
#129 Envoyé le : lundi 18 juillet 2022 16:51:17(UTC)
YgOne
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/12/2014(UTC)
Messages : 1,479
Localisation : Nord de Rennes

Joro
Sorts n.1 : 2/2
Imitation animale 1min/1min
CA : 17/14/14

10 / 10




Très tendu pendant les manœuvres, Joro se détend dès que la ménagerie est extraite de la cale. Il cajole Vorace d'une main et caresse Tanemiel de l'autre, profitant de ce contact pour passer en revue l'état de santé des animaux. Il retire les morceaux de viande et de carapace coincés dans la mâchoire grande ouverte de l'allosaure, débarrasse la capybara de quelques parasites, leur donne de l'eau créée pour l'occasion, puis inspecte les blessures de Vorace afin d'en déterminer la gravité.
« Alors mon loulou, on a voulu goûter aux spécialités locales ? T'avais jamais rencontré ça dans la jungle hein mon gourmand, et ils t'ont fait bobo hein, on va soigner ça à terre, car oui la jungle n'est pas loin, tu vas être content de quitter cette maison de bois qui flotte, hein ? Tu la sens la terre là, oh il est content le pépère. Mais il faut encore du courage pour aller dans le petit bateau qui nous ramènera sur la rive, hein mon Vorace ? » Joro vérifie aussi que Tanemiel porte bien le reste de son équipement, et que le tout est bien sanglé.
Il mène alors les animaux au point le plus bas de l'épave, afin de les transborder dans l'esquif, grâce à une planche d'appontement.
« Tout est paré de mon coté, c'est bon pour vous les kastars ? » s'écrie-t-il à l'adresse de ses compagnons d'expédition.

Thrôrir, nain magus 1, avec Mdadd => terminée
Hume-Au-Vent, Homme-Rat voleur 1, avec Greflechtin => terminée
Helam, elfe mage 1, avec Efpi92, puis Zinou (2 PFS) => terminée
Aylora, humaine archéologue 2, avec Djezebel => terminée
Helam, elfe mage 1, avec Bengrow (PFS) => terminée
Joro-La-Panse, halfeling chasseur divin 1, sur la BG-290 avec Nauron
Offline Nauron  
#130 Envoyé le : mardi 26 juillet 2022 15:54:44(UTC)
Nauron
Rang : Membre
Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 17
ur le pont du Jenivère, les animaux sont enfin de retour à l'air libre, grâce aux paroles douces et apaisantes de Joro, le trajet en palan se passe sans encombre et les bestiaux sont finalement détaché par ce dernier, qui les inspecte. A son grand soulagement, aucun des animaux n'est gravement blessé, juste quelques égratignures pour Vorace et contusions pour la jolie Tanemiel.


Pendant que le guide prépare ses bêtes, Matghen libère le canot de sauvetage et le dirige vers le point le plus accessible du pont afin de faciliter le chargement du canot qui ne pourra pas contenir tout le groupe, les animaux et le matériel que ramènent Rashka et Thrall.


Pour éviter des aller-retours entre la côte et une épave qui semble de moins en moins secouée par la mer descendante, même si à part le marin, cette notion de marée semble inconnue et peu plausible; et dans m'optique de récupérer les pitons de Thrall, les aventuriers décident de se répartir en deux groupe, d'un côté Matghen et Joro prendront le canot avec les animaux et le matériel l'un aux rames et l'autre tentant de calmer ses animaux, tandis que Thrall et Rashka repasseront par la phase escalade avec récupération du matériel d'escalade.


Vu le rythme de la partie, je vous épargne les jets et on part du principe que vous arrivez tous à bon port, enfin bonne plage.





Sur la plage, la pluie semble diminuer en intensité, Sei et Marah en profitent pour aller chercher de quoi manger, la jeune Sasha se porte volontaire pour partir avec elles à la recherche de fruits et autres plantes comestibles.





« Je viens vous aider! J'en peux plus de ne rester à rien faire. »

  • Survie Sasha : 1d20+4 donne [4] + 4 = 8


Si Marah n'est pas au mieux de ses capacités et ne trouve que peu de nourriture, probablement à cause de l'énergie dépensée à appeler Diamé et à rentrer en contact avec lui, elle est capable de donner des conseils sur les fruits comestibles habituels de la jungle cela ajouté avec le savoir de Sei, les trois cueilleuses ont une bonne idée de quoi prendre.

C'est Sei la plus efficace en terme de cueillette, peut-être grâce à une affaire de point de vue, car comme l'a dit un sage: dans l'univers beaucoup de choses dépendent du point de vue que l'on prend.
En tout cas les trois filles ramassent de quoi nourrir 4 personnes.

Message secret pour nauron,mdadd :
...

Modifié par un utilisateur mardi 26 juillet 2022 15:58:08(UTC)  | Raison: Non indiquée

Et sur le rêve de Kali construire leur vie
thanks 2 utilisateur ont remercié Nauron pour l'utilité de ce message.
Offline YgOne  
#131 Envoyé le : samedi 30 juillet 2022 17:06:12(UTC)
YgOne
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/12/2014(UTC)
Messages : 1,479
Localisation : Nord de Rennes

Joro
Sorts n.1 : 2/2
Imitation animale 1min/1min
CA : 17/14/14

10 / 10




Ravi que cette traversée ce soit passée sans encombres, Joro remercie Matghen et s'affaire à décharger animaux et affaires sans perdre de temps. Afin de détendre Vorace il lui lance régulièrement une noix de coco, que l'allosaure lui ramène promptement, suivi de Tanemiel qui ne comprend rien au jeu, mais veut participer tout de même.
Une fois tout le matériel transbordé, le halfelin prend enfin le temps d'inspecter la réalisation du groupe de survivants :
« Eh bien c'est très bien, vous avez glané de bonnes choses de la jungle, et l'agencement n'est pas si mal. Je pense même qu'on peut l'améliorer avec un minimum d'efforts et quelques outils qu'on a ramené du bateau. Mais avant ça les madames montrez-moi ce que vous avez trouvé à manger. Oh belle récolte, est-ce qu'il y a des baies ou de petits fruits ? Ah oui ceux-là feront l'affaire. » Joro prélève quelques baies qu'il met de côté sur une large feuille, puis il pose une main au sol et l'autre au-dessus des fruits, tout en adressant de basses prières en Polyglotte où le terme Madiba est celui qui revient le plus souvent. Enfin il termine son incantation et met de côté quatre baies tandis qu'il boulotte les autres. « Patronne, vous vous rappelez de ce tour hein ? Voilà quatre trésors de Madiba, il suffit de manger une baie pour être rassasié pendant une journée, je vous laisse faire la distribution. Avec ce qu'on ramène du navire, on va pouvoir tenir quelques temps. »
Sous l'abri, le guide installe son chaudron, et tout en reproduisant presque son manège avec les baies, fait cette fois couler une eau claire dans le récipient, puis il poursuit avec sa marmite, qu'il va donner à ses animaux, reproduisant l'opération autant de fois que nécessaire pour étancher la soif de tout ce petit monde.
Enfin il se saisit de sa machette et d'une pelle, regarde l'abri et ses compagnons « Aller, ça va pas se faire tout seul, et puis après je ferai à cuisinerai un peu et je ferai du café brousse, on aura bien mérité notre dodo ce soir, moi je vous le dit ! »
Thrôrir, nain magus 1, avec Mdadd => terminée
Hume-Au-Vent, Homme-Rat voleur 1, avec Greflechtin => terminée
Helam, elfe mage 1, avec Efpi92, puis Zinou (2 PFS) => terminée
Aylora, humaine archéologue 2, avec Djezebel => terminée
Helam, elfe mage 1, avec Bengrow (PFS) => terminée
Joro-La-Panse, halfeling chasseur divin 1, sur la BG-290 avec Nauron
Offline Jägers  
#132 Envoyé le : lundi 1 août 2022 21:51:28(UTC)
Jägers
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2014(UTC)
Messages : 522
Localisation : Nantes

Thrall
CE : 1/1
CA 14
DMD 18 (20 lutte)

12 / 12

Ayant terminé la fouille des cuisines, Thrall rejoint le pont du navire. Constatant que les animaux embarquent sur le bateau de secours, le demi-orque hoche la tête d'un air satisfait. Contre toute attente, le marin a réussi à remettre en marche le système de poulies de l'épave. Son baluchon de fortune sur l'épaule, Thrall s'approche pour voir s'il reste de la place pour placer le "butin".

Délesté des vivres et des outils, Thrall se tourne vers leur point d'entrée : la falaise. Il indique cette dernière du pouce.

« Je vous laisse, je retourne sur nos pas pour récupérer mon matériel. Il jette un coup d’œil sur l'embarcation chargée On se retrouve sur la plage. »




Lorsque ses pieds se posent enfin sur le sable, le demi-orque laisse échapper un soupir de soulagement. Entre l'exploration de l'épave, qui tanguait aux grées des vagues, et l'escalade, Thrall n'a pas profité d'un moment de répit. Il profite du laps de temps, qu'il faut pour ranger ses affaires, pour détendre ses muscles et ses nerfs.

Prenant une profonde inspiration, il se dirige vers le lieu de débarquement de ses coéquipiers. Il aide ces derniers à tirer le bateau sur la plage puis à transporter le matériel jusqu'au campement de fortune. Le demi-orque profite des allés retours pour interroger le marin.

« Matghen, devons nous tirer l'embarcation jusqu’au camp pour éviter qu'elle soit emportée par la marée ? Ou qu'elle soit détruite par la faune marine ? Il balaye les environs du regard Ne sachant pas où nous sommes, il est préférable de garder sous le coude un bateau fonctionnel.. Non ? »

Toutes les affaires transbordées, Thrall prend le temps d'observer les autres naufragés. Voyant que tout le monde s'affaire à monter un camp, le demi-orque se masse pensivement l'arrière de la tête. C'est vrai que rien ne presse, vaut mieux se remettre de ses émotions, reprendre des forces et échanger entre nous avant de décider de la marche à suivre.

Alors qu'il s'apprête à prêter main forte au reste du groupe, il se fige un instant en assistant aux tours de magie du halfelin. Laissant échapper un grommellement dans la langue des orques, Thrall reprend ses esprits puis se met au travail. Son but est d'utiliser les bâches imperméabilisées pour construire un toit de fortune. N'étant pas expert dans ce domaine, il se laisse volontairement guider par quelqu'un de plus expérimenté dans la matière. Tout en faisant cela, il s'assure de garder un œil sur son prisonnier.

  • Survie : 1d20+2 donne [8] + 2 = 10
Offline poulosis  
#133 Envoyé le : mercredi 10 août 2022 20:16:36(UTC)
poulosis
Rang : Habitué
Inscrit le : 10/11/2010(UTC)
Messages : 4,203
Localisation : Nantes

SEI
REF +4 VIG 0 VOL +2
CA 17/13/15

8 / 8

Lorsqu'elle aperçoit le retour des gros bras avec tout le matériel, ses lèvres s’étirent en un très, très large sourire et ses yeux semblent sortir de leurs orbites. Son visage devient inquiétant tellement il parait étrange, surnaturel. Pourtant, rien qu’une réaction naturelle. Comme la plupart des gnomes, Sei manifeste ses émotions de manière extrême. Or ses yeux sont déjà trop grands et sa bouche trop large pour son visage poupin. La moindre émotion accentue donc son origine feérique.

Elle lève les bras au ciel en criant puis frappe dans ses mains pour manifester sa joie de les revoir tous en vie. « Bravo les hommes ! Vous avez réussi à sauver nos animaux et à ramener du matériel. Pas de tracas, tout s’est bien passé ? » Toute excitée, elle poursuit ensuite en les guidant vers leur abri de fortune. « Tadaaaa ! Voyez ce que l’on a réussi à faire, pendant votre exploration ! Marah se débrouille vraiment bien, hein ? Et on a trouvé des fruits pour alimenter tous ces gros muscles que vous trimbaler, héhé ! » Elle opine du chef en entendant les commentaires plutôt encourageants de son employé puis regarde toujours avec ravissement sa magie en action. « Merci Joro, c’est gentil de votre part. Pragmatique jusqu’au bout des ongles, comme d’habitude. Comment ferais-je sans vous, je me le demande. Vos remarquables talents maintiendront fort à-propos le moral de toute la troupe. Mes cannibales les ont impressionnés. » ajoute-elle avec un air de conspiratrice.

Accompagnant l’halfelin, elle mange quelques fruits naturels. De même que ce dernier, ses besoins personnels en nourriture sont bien plus réduits que ceux des grandes personnes qui l’entourent. Elle observe le groupe en savourant le produit de leur cueillette. Son regard tombe sur le prisonnier. Elle jette un œil un tantinet sournois sur Thrall puis se lève et va fourailler dans son sac ramené du bateau. Elle trouve ses ustensiles professionnels, héritage d’une enfance désormais bien lointaine, mais qui lui permettent encore parfois d’accéder à certains endroits “difficiles” d’accès. Ils lui serviront très bientôt. Elle ajoute à son butin sa théière, son hamac et son sac de couchage avant de revenir vers le groupe.

« Si ça dit à quelqu’un : j’ai aussi trouvé quelques herbes pour une infusion. Il faudrait allumer un feu, par contre. Les nuits sont peut-être fraîches, sur cette île. Oh, au fait, je sais où nous sommes ! Nous avons échoué sur l’île de la Lame du Contrebandier. Elle jouit d’une sinistre réputation : des cannibales hantent sa surface, depuis le naufrage de chélaxiens affiliés aux Thrune, vers 4640. Ah j’étais si jeune, à l’époque ! Je me souviens que l’on avait inventé tout un tas d’aventures de pirates avec les copains, quand on avait appris cette histoire. Bien plus tard, j’ai rencontré un marin. J’étais alors couturière et il avait pas mal de vêtements à repriser. Pendant mon travail, il m’a parlé de cette île et confirmé les propos du père d'un ami à moi. Il avait entendu des histoires. De retour de leur tentative infructueuse d’invasion du Sargave, les chéliaxiens auraient dégénéré en une société de cannibales. Leurs descendants parcoureraient les côtes de l’île à la recherche de viande fraîche, sous la forme de naufragés. L’idée de Thrall de remonter le canot me parait du coup excellente. Le camoufler dans la jungle pourrait retarder leur recherche. Bon, après, s’ils découvrent l’épave de la Jenivère… » Elle hausse les épaules. On ne pouvait rien contre la fatalité, mais avec un peu de chance, l'épave disparaitrait sous les eaux, invisible depuis la plage.

« Bon, il va falloir s’organiser pour explorer cette île à la recherche d’un moyen de s’échapper, trouver de la nourriture et de l’eau potable, se constituer un camp de base, et tout et tout. Le mieux serait que chacun expose ses capacités et affinités avec ces diverses activités d’explorateur, non ? Pour ma part, je suis plutôt une intello. J’ai beaucoup lu et discuté avec tout un tas de personnes. J’ai appris et pratiqué beaucoup de métiers, et je sais me montrer discrète. J’ai aussi quelques capacités magiques pour soigner ou se faire des amis, mais elles sont très faibles et trop rares. Comme vous le voyez, j’aime bien organiser les choses. Et parler aussi, bien sûr, hihihi ! »
thanks 1 utilisateur a remercié poulosis pour l'utilité de ce message.
Offline mdadd  
#134 Envoyé le : dimanche 14 août 2022 10:54:36(UTC)
mdadd
Rang : Staff
Inscrit le : 23/12/2009(UTC)
Messages : 5,290
Localisation : Charente Aquatique (17)

Marah Boutë
Sorts n.1 : 2/2
Cana. 4/4
CA : 12/12/10

11 / 11
Les hommes sont de retour et plus important encore, l’extension d’elle-même… Diamé… Le petit singe saute de l’épaule du marin pour courir jusqu’à celle de Marah. Leur front se touche, leurs esprits ne font qu’un, la guérisseuse ausculte avec minutie le petit primate, un spécimen particulièrement beau, vif et débordant de vie. Le visage de la jeune mwangi s’éclaire à nouveau, l’inquiétude disparaît et la joie revient. Ce sourire, son enthousiasme, elle l’offre aux garçons, Joro, Mathghen, Thrall et même Rashka qui semble toujours rester en retrait, elle les serre dans ses bras un par un et elle leur donne un baiser accompagné d’un – « Dieureudieuf » – ce qui devait sans doute être une sorte de remerciement.

Très vite Diamé reprend ses vilaines petites habitudes à courir partout et explorer le campement provisoire, grimper sur un arbre, tester la solidité du toit, essayer de chiper un fruit à manger, bref à faire le singe… Tandis que Marah échange quelques mots avec Aerys en retrait, puis revient vers le campement.

Message secret pour nauron, mdadd :
...


Puis elle revient vers les autres, écoutant les rapports des uns et des autres avant de regarder ce que les garçons avaient rapporté du bateau qui pourrait être utile au campement et à leur survie – « Je pense qu’il faut que chacun récupère ses affaires laissées en tas sur la plage, puis consolider le campement. Nous sommes peut-être plus nombreux que les cannibales, là… C’est pour ça qu’ils ne nous ont pas encore attaqués… Ou alors ils sont à l’autre bout de l’île et dès qu’ils verront notre feu de camp ils viendront voir là. Alors plus on est discrets, plus on retarde la confrontation avec eux… Moi aussi je trouve que cacher le canot est une bonne idée et Joro, tu connais peut-être des techniques pour disperser les fumées d’un feu afin qu’elles soient moins visibles de loin… Je t’aiderai, là… J’ai quelques connaissances dans la jungle, j’y ai beaucoup voyagé… »

Elle pose son regard sur chacun, puis reprit calmement – « Tant que nous restons au campement, il va falloir monter la garde. Si nous allons explorer l’île, alors il faut que tout le monde vienne. Tous les bras et les bonnes volontés sont les bienvenus, là… Si nous sommes nombreux et ensembles, alors nous sommes moins discrets, mais nous sommes plus forts… Qu’est-ce que vous en dites ? Est-ce que tout le monde va bien ? Quelqu’un a-t-il besoin de soins ? »

Modifié par un utilisateur jeudi 18 août 2022 19:23:16(UTC)  | Raison: ajout d'un lancer de dés

Tu sais ce que c'est, être réduit à l'état de pulpe ?
Offline Nauron  
#135 Envoyé le : jeudi 1 septembre 2022 14:31:42(UTC)
Nauron
Rang : Membre
Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 17
e retour des explorateurs de l’épave ramène de la joie et de l’entrain auprès des autres rescapés, chacun pressé de découvrir ce qu’ils ramènent de cette expédition. En premier lieu, ce qui marque le plus est évidemment Vorace qui reste pourtant très sage au côté de Joro et de Tanemiel, peut être aussi parce que la majeur partie du canot est occupée par le matériel ramené.

Seul à manœuvrer le canot très chargé et contre le courant de la mer descendante, Matghen prend un peu plus de temps que les deux moines partis en escalade, Thrall vient rapidement aider à sortir le canot de l’eau pour éviter de le perdre au gré des marée, tandis que Rashka reste à son habitude en retrait.

Mara, Sei et Sasha reviennent de la cueillette avec leur butin et Marah s’arrête échanger quelques mots avec Aérys qui s’éloigne d’elle les traits tendus. Mais Il y a plus important pour la shamane qui retrouve Diamé et remercie ses sauveurs.

Les rescapés s’approchent du canot, pour aider à sortir ce qui a été ramené, mais au final, c’est une forme de déception qui s’affiche sur le visage de certain d’entre eux, en particulier Aérys et Jask qui semblent d’humeur particulièrement sombre. Au final c’est Gelik qui rompt le silence:


« C’est tout, vous n’avez rien trouvé d’autre ? Quel dommage, il aurait pu y avoir des choses plus “utiles”. On a de quoi manger pendant quelque temps, et de quoi faire un meilleur campement mais à part ça, on a pas grand chose pour nous aider à quitter cette île. »


«  Personnellement, je préfère encore être ici, plutôt que condamné pour un crime dont je suis innocent  »

« C'est exactement, ce que dirait un coupable qui a une chance d'échapper à son jugement, cher ami »


Sasha quant à elle avec cette façon qu’elle a de mettre les pieds dans le plat, pose directement la question au demi-orc.



«  Tu ne veux vraiment pas le libérer? Il n’a pas pu aider à décharger le canot et les mains liées ainsi il ne nous sert à rien ton esclave, il va juste bouffer une part de nourriture que l’on va se crever à ramener...
De plus où peut-il aller? Nous sommes coincés sur cette île.... »



Après un encas de fruit et des rafraichissements avec Joro à la baguette, Thrall et quelques autres utilisent le matériel récupéré pour améliorer leur campement et ce qui en résulte permettra à tout le monde d’être à l’abri et son emplacement devrait les protéger d’éventuelles menaces. La mise en place de tout ça leur prend deux bonnes heures et déjà la soirée arrive.

Sei répête alors ce qu’elle sait sur l’île pour ceux qui ne l’avait pas entendu. Puis elle propose à chacun de parler de ses forces et faiblesses.


Message secret pour Nauron,Redox :
...



Message secret pour Nauron,mdadd :
...
Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline YgOne  
#136 Envoyé le : dimanche 4 septembre 2022 19:45:32(UTC)
YgOne
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/12/2014(UTC)
Messages : 1,479
Localisation : Nord de Rennes

Joro
Sorts n.1 : 2/2
Imitation animale 1min/1min
CA : 17/14/14

10 / 10




Joro est le premier à répondre à la sollicitation de la gnomette :
« Et bien patronne, vous me connaissez déjà, alors c'est pour les autres que je dois causer c'est bien ça ? Ben moi et Vorace on chasse et on guide des caravanes dans la brousse. Je sais lever du gibier et l'attraper, et puis le tuer et le préparer avec des bonnes herbes et des épices. Je peux faire appel aux larmes de Madiba pour que personne n'ait soif, et je sais rendre mangeable des choses avariées s'il le faut. Je m'occupe des bêtes aussi, et du campement pour qu'on reste au sec. ». Ponctue-t-il en sortant de ses affaires une toile étanche qui ira compléter l'abri de branchage de leur toit de fortune. « Voilà patronne, c'est pour ces choses là que les gens de la ville me paient, et pour pas beaucoup plus. »
Il cherche dans le regard de Sei la confirmation qu'il a bien dit tout ce qu'il fallait comme il le fallait, et attend le suivant en préparant une soupe déjà odorante.

Thrôrir, nain magus 1, avec Mdadd => terminée
Hume-Au-Vent, Homme-Rat voleur 1, avec Greflechtin => terminée
Helam, elfe mage 1, avec Efpi92, puis Zinou (2 PFS) => terminée
Aylora, humaine archéologue 2, avec Djezebel => terminée
Helam, elfe mage 1, avec Bengrow (PFS) => terminée
Joro-La-Panse, halfeling chasseur divin 1, sur la BG-290 avec Nauron
Offline Nauron  
#137 Envoyé le : dimanche 11 septembre 2022 18:15:47(UTC)
Nauron
Rang : Membre
Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 17
evant le silence après les propos de Joro, Jask se présente à son tour


«  Je suis un prêtre, je peux aider en soignant avec ma magie, sinon j'ai quelques connaissances sur la région, les religions , ou même sur la magie, mais elle sont limités, par contre avec ces menottes, je ne suis pas très utile pour aider au campement.... »



La dessus, Sasha prend la parole


«  Disons que je sais me défendre en cas de besoin, ou me cacher. Si vous avez besoin de défendre le camps ou de chasser je dois pouvoir aider. »


C'est ensuite au tour de la belle Aérys


« Je suis un marin, je sais me défendre »

S'ensuit le Tianais nommé Ishirou plutôt taciturne et solitaire, on pourrait presque penser qu'il s'agit d'un trait propre au Tianais tant Rashka et lui semblent pareil sur ce point.


« Ishirou, garde. »
Dit ce dernier en tapotant son sabre.

Finalement, c'est au tour du gnome de parler de ses compétences



« Comme vous avez pu le deviner, je suis vraiment capable de beaucoup de chose, je suis un peu comme le couteau suisse de l'équipe, je pourrai aussi être le coordinateur, ou n'importe quoi, mais comme je l'ai déjà dit, il faut que tout le monde participe et donc je peux mettre mes services pour du vous soigner ou vous encourager, enfin bref, je suis le candidat idéal pour vous aider à fonctionner au mieux comme équipe. »


Pour tous, un test de perception, de psychologie et de connaissance nature.

Modifié par un utilisateur dimanche 25 septembre 2022 12:51:35(UTC)  | Raison: Non indiquée

Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
7 Pages«<567
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2022, Yet Another Forum.NET