Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

7 Pages«<34567>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline nauron  
#81 Envoyé le : samedi 18 juillet 2020 16:00:31(UTC)
nauron
Rang : Membre
Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 15

Koram
Rôdeur 1
CA 16/12/14
Ref:5 Vig:4 Vol:3

21 / 21


Au fur et à mesure de leur avancée, le visage de Koram se ferma. La vision de cette destruction ne laissait que peu de doutes quant aux difficultés des habitants de leur village natal. Il profita de son avancé pour essayer de remarquer des empreintes de pas, des traces que les assaillants avaient laissé et la direction emprunté par ces derniers. Leur origines également étaient ce bien des gobelins, ou des kobolds.

Lorsqu'il vit la porte du village close, Koram eut des sentiments mitigés, d'un côté il se dit que les habitants étaient à l'abri dans l'enceinte du village, ainsi confiné et de l'autre il imaginait Marciàn profiter de ce confinement pour jouir de sa position de chef...

Il s'adressa à son aigle
«  Tai, vole au alentours et surveille l'extérieur du village. »

Et voilà qu'il se retrouvait face au Tonquin, qui donnait l'alerte, enfin il était peut être limité au point de ne pas être capable de reconnaître un humain d'un gobelin.

Il laissa Miles entamer les pourparlers.

  • survie : 1d20+7 donne [13] + 7 = 20
Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline Djezebel  
#82 Envoyé le : lundi 20 juillet 2020 20:57:41(UTC)
Djezebel
Rang : Staff
Éclaireur: Éclaireur - contributeur confirmé aux wikis de Pathfinder-FR
Inscrit le : 23/04/2015(UTC)
Messages : 3,026
Localisation : Haute Saone

Orloch
Barbare
CA 15
Ref +1,Vig +7,Vol 0

15 / 15


Orloch suivait le groupe, docilement. Il remarqua que ses compagnons commençaient à devenir maussades.

Les champs brûlés ne l'inquiétèrent guère... après tout, il n'était pas fermier, c'était peut-être comme ça qu'on procédait pour extraire le blé et le transformer directement en pain ?
Il regarda la palissade et le Tonquin.

Il ne l'aimait pas celui-là. Tonquin et son frère avaient l'habitude d'embêter Orloch lorsqu'ils étaient petits. Il se faisait traîter d'idiot, mais Orloch lui-même savait bien que Tonquin était presque aussi stupide que lui.

« Hmmm...  » grommela le monstre de Khelgür en guise de salut.
Offline mdadd  
#83 Envoyé le : lundi 20 juillet 2020 23:36:25(UTC)
mdadd
Rang : Staff
Inscrit le : 23/12/2009(UTC)
Messages : 5,290
Localisation : Charente Aquatique (17)
e rouquin sur son perchoir regardait le groupe en plissant les yeux comme pour mieux voir. Il détailla chacun des personnages présents et ponctuait parfois d’un – « Huu » – rauque auquel une autre personne répondait de l’autre côté de la palissade et qui devait se trouver non loin de la grande porte. Plusieurs minutes s’écoulèrent avant d’entendre des bruits de pas lourds et des respirations encombrées et sifflantes par l’effort. Soufflant comme un bœuf, quelque chose de lourd grimpait en faisant souffrir le bois de l’échelle et finit par faire une apparition à côté du rouquin. L’homme était massif ou plutôt boursoufflé, à tendance chauve, le visage sévère comme s’il était en colère, des tout petits yeux renfoncés dans leurs orbites, un sourire sadique avec une bouche entrouverte salivant presque à voir de nouvelles victimes. Cependant, il marqua un temps d’arrêt en voyant la troupe. Bien-sûr qu’il devait savoir de qui il s’agissait, surtout avec des personnes aussi marquées ou aux caractéristiques hors normes comme Orloch.

Jumeau

Le Jumeau garçon boucher se passa la langue sur les lèvres en aspirant bruyamment la salive qui commençait à couler de la commissure. Il prit une profonde respiration comme pour se donner du courage et éructa de sa voix grasse et postillonnante – « DࣽÉGAGEEEEZ ! Les ordres sont clairs ! Pas d’étrangers à Khelgür ! Lui c’est un étranger ! » – Il désigna de son gros index boudiné Garth – « Allez-vous en ! Le chef a dit que si vous reveniez ici vous pouvez pas rentrer tant qu’il y aura ces maudits Gobelins qui rôdent ! Allez faites votre travail les… Héros de Khelgür ! » - Il avait particulièrement appuyé le mot « Héros » avec un air de dégoût avéré. Un ricanement se faisait entendre de l’autre côté de la grande porte. Le second jumeau devait être là aussi. Ils devaient se sentir à l’abri derrière la palissade et donc en position de force.

Message secret pour nauron, mdadd :
...

Modifié par un utilisateur dimanche 26 juillet 2020 19:32:53(UTC)  | Raison: Non indiquée

Tu sais ce que c'est, être réduit à l'état de pulpe ?
Offline nauron  
#84 Envoyé le : samedi 25 juillet 2020 22:43:15(UTC)
nauron
Rang : Membre
Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 15

Koram
Rôdeur 1
CA 16/12/14
Ref:5 Vig:4 Vol:3

21 / 21


«  Donc ton "chef" s'oppose à la volonté du Baron en refusant d'ouvrir les portes de Khelgür à ses envoyés?
Il s'agit d'un crime de trahison. Tu es bien sûr de toi? »


Qu'ils entrent ou non n'avait que peu d'importance pour le jeune rôdeur, leur objectif se trouvait hors des murs du village mais s'il pouvait faire stresser un des jumeaux voir ce cher Marciàn, il s'en contenterait... pour l'instant.

Il se souvint d'un coup de cette grande bagarre le jour du ramassage des feuilles et la droite qu'il avait collé à Karel ce jour là, après que Luke l'ai fait tomber. Il se demanda où était leur ami en ce moment, et espéra qu'il allait bien. Puis il revint au présent et vit un des jumeaux, le temps n'avait pas été tendre avec lui et s'il continuait ainsi lui non plus ne le serait pas.

Il se tourna vers son frère de salive en armure rutilante
«  Miles je te laisse régler ça, ma première envie est d'escalader le mur pour lui en coller une bonne... »

Ou de donner l'ordre à Tai de lui crever les yeux

Il avait envie de protéger Khelgür mais pas de faire plaisir à l'autre parodie de chef




Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline Miilesteg  
#85 Envoyé le : lundi 27 juillet 2020 17:38:10(UTC)
Miilesteg
Rang : Habitué
Inscrit le : 31/05/2016(UTC)
Messages : 36
Localisation : Igny 70

Milesteg
Paladin
CA : 19

20 / 20


Miles resta un moment calme et immobile puis cria du plus fort qu'il pouvait.

«  Y a t'il encore des gens accueillants à Khelgür? Luke? T'es la?
On est venu vous aider mais il nous faut bien connaître ce qui s'est passé et d'où viennent les gobelins avant de nous en débarrasser?
Même un âne comme toi devrait comprendre cela...
Ouvre vite cette porte si tu veux pas que je te fasse goutter de ma lame...
Tu fais le malin derrière ta barricade mais viens me parler en face, espèce de pleutre.
J'espère pour toi que tous ceux qui vivaient en dehors, ont pu rentrer à l'abri sinon je t'en tiendrai personnellement responsable.
N'aggraves pas ton cas.... OUVRE »


Jet d'intimidation à ta convenance mon cher MJ Tongue

Modifié par un utilisateur lundi 27 juillet 2020 17:40:52(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline mdadd  
#86 Envoyé le : mercredi 29 juillet 2020 10:22:09(UTC)
mdadd
Rang : Staff
Inscrit le : 23/12/2009(UTC)
Messages : 5,290
Localisation : Charente Aquatique (17)
andis que les paroles et menaces à peine voilées de Koram et Milesteg cheminaient dans l’esprit étriqué du Jumeau, tandis que toute lueur de compréhension disparaissait dans ses tout petits yeux renfoncés, un cri perçant de l’aigle qui tournait haut dans le ciel avertit le groupe que quelque chose approchait. En effet, sans chercher à être discret, une demi-douzaine d’hommes cheminait sur le sentier en provenance de la porcherie des Balrest. A leur tête, un jeune homme assez athlétique et plutôt grand, portant une grande hache de bûcheron à deux mains. Brun, les cheveux épais et hirsutes, le visage buriné par une vie en extérieur et semblant toujours en colère, il n’y avait aucun doute sur son identité pour ceux qui venaient régulièrement à Khelgür et faisaient halte dans sa ferme. Keldrim était suivi par quelques paysans sans doute des ouvriers agricoles de son exploitation et qui étaient armés de bâtons, fourches et faux. Seul le fils Balrest portait ce qui ressemblait à un pourpoint de cuir usagé. Le groupe marchait en direction du groupe des jeunes héros mais l’attention des fermiers se portait surtout aux alentours, comme s’ils s’attendaient à ce qu’on leur saute dessus.

Jumeau

Pendant ce temps du côté des remparts, le Jumeau avait sans doute pris sa décision. Il fit apparaître une arbalète lourde chargée de son carreau qu’il pointait en direction du groupe. Le Tonquin avait quant à lui simplement levé un bouclier en bois et tenait une javeline. Le Jumeau cracha de sa voix grasse – « C’est ça ! Allez chez ce gros porc de Balrest ! Foutez le camp ! Et pas d’entourloupe sinon j’en crève un ! »

Message secret pour Miilesteg, mdadd :
...
Tu sais ce que c'est, être réduit à l'état de pulpe ?
Offline nauron  
#87 Envoyé le : mercredi 29 juillet 2020 19:58:54(UTC)
nauron
Rang : Membre
Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 15

Koram
Rôdeur 1
CA 16/12/14
Ref:5 Vig:4 Vol:3

21 / 21


La réponse du jumeau et la mise en joue du groupe par ce dernier mit Koram en colère, il regarda rapidement autour de lui, analysa la situation. Les options étaient multiples, attaquer avec sa fronde le jumeau, grimper le long du mur, faire attaquer Tai, dire à Orloch de défoncer la porte. Il y avait beaucoup de possibilités mais elle amenaient tous au même résultat: entrer en force dans le village et tuer une partie des habitants qu'il fallait protéger.

Alors que la colère montait et qu'il entamait une lutte contre lui même, contre cette pulsion qui visait à tuer celui qui les menaçait.
Sa respiration s'accéléra, ses doigts se crispèrent petit à petit sa rage devenait froide et l'envie d'arracher la tête à Karel de venait plus forte, à moins que ce ne soit Agius son frère mais cela importait peu.

C'était souvent à ce moment que Véolia réussissait à le calmer mais là, il devait se débrouiller sans elle...

Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline Miilesteg  
#88 Envoyé le : mercredi 29 juillet 2020 21:21:26(UTC)
Miilesteg
Rang : Habitué
Inscrit le : 31/05/2016(UTC)
Messages : 36
Localisation : Igny 70

Milesteg
Paladin
CA : 19

20 / 20


Miles fut surpris de la réaction du jumeau, ce n'était pas naturel...
Mais son attention se concentra sur le groupe qui arrivait.

«  N'insistons pas mes frères et sœurs. Allons rencontrer les nouveaux arrivants. ils ont l'air de redouter une attaque, aux armes, aidons les »

Bouclier et épée en main il avança vers le groupe. Sans se retourner il ajouta

«  On se retrouvera toi la haut, penses y... »

A portée de voix du groupe il les salua en frappant son bouclier avec son épée.

«  Mes hommages, que la Lumière de l'Héritière vous garde de ce que vous semblez redouter. Nous sommes là pour aider »
Offline blurpy  
#89 Envoyé le : dimanche 2 août 2020 09:45:18(UTC)
blurpy
Rang : Habitué
Inscrit le : 30/08/2014(UTC)
Messages : 1,635
Localisation : charente inférieure

Wallis
Réf 5 | Vig 4 | Vol 3
CA:17| C:13 | D:14
Sorts 2/2
Imitation : 1/1

18 / 18


Analba
Réf 5 | Vig 5 | Vol 1
CA:17 | C:12 | D:15
Taureau:+2For

18 / 18





Wallis comprenait la colère naissance de koram et l'étonnement de Milesteg. Puisque, comme souvent, l'intimidation ne fonctionnait pas sur ce balourd de rouquin, wallis essaya de changer de tactique.
«  T'as bien raison d'obéir aux ordres. pas d'étranger, c'est pas d'étranger. Moi et ma louve, tu nous connait, on est pas étrangers. Avant d'être parti avec eux, on était même dans le même camp, tu te rappelle ? Et ben ça n'a pas changé. Ouvre moi la porte qu'on puisse se saluer comme les deux paires de jumeaux que nous sommes.  »

  • bluff : 1d20+7 donne [18] + 7 = 25




Humains : I168 Alchimiste 3 / BW116 Bretteur 4/ CC161 scalde 10/14
Tieffelin : V180 Investigatrice 6 /AJ197 Paladin 2
Homme rat : CO231 Pistolier 2
Elfe : W169 Tueur 4
Offline Kali  
#90 Envoyé le : jeudi 6 août 2020 15:57:25(UTC)
Kali
Rang : Nouveau
Inscrit le : 17/08/2016(UTC)
Messages : 3

Otezea

19 / 19


Otezea voyait la situation sur le point de dégénérer. Ce n'était pas leur mission. Elle s'approcha de Koram et posa une main délicate sur son avant-bras non pour tenter vainement de retenir son bras mais bien pour apaiser sa colère.

«  Calme-toi Koram, nous ne sommes pas là pour mettre à feu et à sang le village de notre enfance. Regarde derrière, des amis nous rejoignent, allons les saluer. »

Elle laissa Wallis à sa stratégie, peut-être serait-elle gagnante et dans ce cas, des yeux dans la place seraient un atout considérable. Elle se joint alors à lui toujours très calmement et poliment: «  Et moi? Vous me reconnaissez? Et Sillaw? Il vient d'être nommé prêtre pour le village par la baronnie, vous ne pouvez lui fermer la porte au nez ainsi. La colère de Sarenrae pourrait être terrible. »

  • bluff ou diplo ou intimid : 1d20+2 donne [10] + 2 = 12


Puis elle s'écarta d'eux et rejoint alors Garth.

«  Je suis désolée de cet accueil Garth. Devant nous ce sont les abrutis de Khelgür.... essayons de les ignorer pour le moment. Par contre, derrière ce sont de très probables soutiens.  »
Et sur son rêve, construire sa vie.
Offline mdadd  
#91 Envoyé le : dimanche 9 août 2020 15:49:18(UTC)
mdadd
Rang : Staff
Inscrit le : 23/12/2009(UTC)
Messages : 5,290
Localisation : Charente Aquatique (17)
e Jumeau à Jumeau, Wallis tenta sa chance, tandis qu'Otezea tenta de calmer Koram qui avait le sang aussi bouillant que le meneur du groupe de fermiers qui approchait. Milesteg Avait déjà la main sur la garde de son épée, imaginant qu'une attaque imminente allait se produire. Mais force était de constater que les fermiers avaient plutôt une attitude prudente face à une menace probable qui pour l'heure n'était pas visible. Si menace il y avait pour le moment c'était celle du carreau que pointait le Garçon Boucher du haut du rempart dans la direction du groupe des Héros de Khelgür.

D'ailleurs de son côté, il semblait considérer la question de Wallis et regarda plusieurs fois vers le bas comme s'il attendait un ordre de quelqu'un qui s trouvait derrière la grande porte. Son esprit étroit ne pouvait traiter un problème complexe et celui-ci était visiblement extrêmement complexe pour lui. Finalement après un long moment de réflexion et tandis qu'Otezea tentait aussi sa chance en présentant Sillaw comme un envoyé du baron, Agius, à moins que ce fut Karel... Reprit son attitude renfrognée et agressive - « Le chef a dit que vous alliez venir aujourd'hui. Il a dit que vous devez aller combattre les Gobelins. Alors allez combattre les Gobelins. Et tant que ça sera pas fait vous pouvez pas rentrer. Faites votre boulot ! » - Il s'était décidé, à moins qu'on l'avait aidé à se décider. En tout cas la réponse semblait assez indiscutable pour lui.

Le groupe de fermiers avait suffisamment approché pour parvenir au contact du groupe des héros.

Keldrim
Balrest

Bien-sûr Keldrim en était le porte-parole. Il avait toujours cet air provocateur et en colère quand il voyait les Jumeaux garçons-bouchers et son sang devait bouillir au moins autant que celui de Koram. On le voyait à la façon dont il serrait le manche de sa hache. Ses phalanges étaient devenues blanches - « Laissez tomber ces imbéciles. Sont trop stupides pour désobéir à Marcian. Venez à la Porcherie, on y sera plus tranquille. Vous devez avoir faim et soif après un tel trajet. Vous venez en une bien mauvaise période, malheureusement, et je dois dire que nous sommes plutôt contents de vous voir. » - Il salua l'aîné des Mercant d'une chaleureuse et vigoureuse poignée de main quand il fut à portée - « Ah Érik... Va falloir qu'on parle sérieusement. La situation ne peut plus durer. Nous avons besoin de tes conseils avisés et que quelqu'un comme toi reprenne les choses en main dans ce village. Comme tu l'as fait autrefois il y a 8 ans... C'est de pire en pire au point d'en devenir insupportable. Sauf quand L'Pêchou fait un passage. Mais là ça fait quelques mois qu'il n'est pas revenu. Il a parlé d'un long voyage le long des côtes de la grande mer, vers le Nord je crois... Allez traînons pas trop dehors. y'a des Kobolds et des Gobelins qui ont tendance à s'aventurer près d'ici, même si je pense que vu le nombre qu'on est on ne doit pas craindre grand chose; Mais nous avons laissé la Porcherie sans défense, aussi je n'aime pas trop ça. »
Tu sais ce que c'est, être réduit à l'état de pulpe ?
Offline nauron  
#92 Envoyé le : mercredi 12 août 2020 09:40:42(UTC)
nauron
Rang : Membre
Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 15

Koram
Rôdeur 1
CA 16/12/14
Ref:5 Vig:4 Vol:3

21 / 21



Les quelques mots d'Otezea permirent à Koram d'éviter de bouillir encore plus et de commettre des actions qu'il aurait probablement regrettées après.
Il décocha un dernier regard noir au jumeau la haut puis détourna son attention vers Keldrim.et l'écouta.

«  Tu as raison, allons sécuriser la porcherie, vous nous donnerez toutes les informations quand nous serons là-bas. Tout les autres habitants sont bien dans le village? »

Koram était bien décidé à faire payer au chef du village actuel son attitude et son manque d'engagement envers les gens qu'il devait protéger.
Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline Miilesteg  
#93 Envoyé le : mercredi 12 août 2020 09:49:53(UTC)
Miilesteg
Rang : Habitué
Inscrit le : 31/05/2016(UTC)
Messages : 36
Localisation : Igny 70

Milesteg
Paladin
CA : 19

20 / 20


Miles salua Keldrim et son groupe.

«  Nous vous suivons Keldrim, il ne faudrait pas que les gobelins en profitent pour attaquer chez vous. Nous ferons le point sur la situation quand nous serons sur que les vôtres sont en sécurité. »
Offline blurpy  
#94 Envoyé le : vendredi 14 août 2020 17:22:32(UTC)
blurpy
Rang : Habitué
Inscrit le : 30/08/2014(UTC)
Messages : 1,635
Localisation : charente inférieure

Wallis
Réf 5 | Vig 4 | Vol 3
CA:17| C:13 | D:14
Sorts 2/2
Imitation : 1/1

18 / 18


Analba
Réf 5 | Vig 5 | Vol 1
CA:17 | C:12 | D:15
Taureau:+2For

18 / 18





Wallis soupira tout en regardant l'autre jumeau, la louve à ses pieds senti sa frustration et se mit à gémir. il mui caressa le haut du crane.
«  Ma belle analba est déçu. Et je n'aime pas quelle soit déçu. On règlera ce problème après avoir réglé celui des peux vertes.  »

Il se détourna des remparts de fortune pour se diriger avec les autres vers keldrim
«  Salut Keldrim, au moins, toi, tu n'as pas oublié le mot hospitalité, nous sommes à ta disposition. Sais tu où crèchent ses créatures diaboliques, je suis d'humeur massacrante, et autant prendre le problème par le bon bout : Prendre des informations, établir une stratégie puis éradiquer ces gobelins et kobolds qui pourrissent la région »

Modifié par un utilisateur vendredi 14 août 2020 17:24:53(UTC)  | Raison: Non indiquée

Humains : I168 Alchimiste 3 / BW116 Bretteur 4/ CC161 scalde 10/14
Tieffelin : V180 Investigatrice 6 /AJ197 Paladin 2
Homme rat : CO231 Pistolier 2
Elfe : W169 Tueur 4
Offline Shadowjin  
#95 Envoyé le : samedi 15 août 2020 15:54:39(UTC)
Shadowjin
Rang : Nouveau
Inscrit le : 20/09/2017(UTC)
Messages : 3

Garth
Bretteur inspiré 1
Panache 3/3

11 / 11
Garth ne comprenait pas grand chose à la situation. Les noms fusaient dans tous les sens... Les menaces et les invectives aussi !
Il avait du mal à relier toutes les informations qui lui parvenaient d'un coup, mais il comprit que les héros de Kelghür, n'étaient pas les bienvenus au village et que Koram était à deux doigts de laisser sa rage exploser...
Aussi, il décida de ne pas rajouter à la confusion en restant en retrait et le plus calme possible, alors que son esprit tournait en boucle sur l'embuscade à Bourg et la capture d'Andrea.
Il laissa les héros gérer la situation et se contenta simplement d'acquiescer de la tête lorsque Otezea s'adressa à lui.
Sur quoi, il écouta la proposition de Keldrim avec le reste du groupe, sans interférer.

Modifié par un utilisateur lundi 31 août 2020 18:09:21(UTC)  | Raison: Non indiquée

"Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt."
Offline Djezebel  
#96 Envoyé le : samedi 15 août 2020 20:17:10(UTC)
Djezebel
Rang : Staff
Éclaireur: Éclaireur - contributeur confirmé aux wikis de Pathfinder-FR
Inscrit le : 23/04/2015(UTC)
Messages : 3,026
Localisation : Haute Saone

Orloch
Barbare
CA 15
Ref +1,Vig +7,Vol 0

15 / 15


Orloch n'aimait pas la façon dont le vil jumeau du haut de son rempart parlait. Cependant, il n'arrivait pas à lui en vouloir : il savait qu'ils étaient égaux au niveau de l'intelligence et qu'il n'était pas facile de réagir correctement quand on avait le coefficient intellectuel d'un bulot.

Voyant les paysans arriver, aux aguets, il se mit également à observer les alentours. Peut-être que dans les fourrés se cachaient quelques horribles créatures. Il se contenta de suivre le groupe, et surtout son cousin Miles, sans rien dire de plus, surveillant les alentours assidûment.

Offline mdadd  
#97 Envoyé le : lundi 24 août 2020 22:00:01(UTC)
mdadd
Rang : Staff
Inscrit le : 23/12/2009(UTC)
Messages : 5,290
Localisation : Charente Aquatique (17)
Les jeunes héros de Khelgür se tournèrent donc vers le groupe de Keldrim. L’aîné des Mercant rendit la vigoureuse et chaleureuse poignée de main ou devrais-je dire plutôt ils se serraient l’avant-bras. Keldrim était resté simple et rural. La vie de fermier et éleveur l’avait rendu musclé et on voyait à chaque mouvement des gonflements noueux repousser la tunique ou les manches suivant quel muscle était sollicité. Le visage aussi se faisait plus dure, plus ferme, la peau tannée par le soleil et le vent. Il ferait un formidable combattant s’il avait embrassé cette carrière, mais à présent il s’adonnait aux principales ressources du village, fournissant de la viande de porc sous toutes ses formes, jambons, saucissons, grattons, côtelettes, rôtis, boudins, pieds de cochon, tête, jarrets, etc., mais aussi des légumes et fruits issus des potagers et arbres fruitiers, enfin quand la saison avait été bonne et la récolte aussi, pas comme en ces temps maussades et gris où les champs avaient été brûlé et les arbres fruitiers incendiés et abattus…

Keldrim
Balrest

Il faudrait des années avant que la terre ne produise à nouveau et que des arbres donnent de beaux fruits. C’était désolant… Pour tout commentaire face aux toutous du chef, il serrait les dents et laissa échapper une remarque sur un ton amère – « Et encore vous ne soupçonnez même pas quel odieux chantage sa grande précieuse Marciàn exerce sur nous… Allons-y on aura tout le temps d’en causer près d’un bon feu de cheminée et autour d’une bonne table. Je crois qu’il me reste une bonne bouteille de vin importée par un marchand du Taldor la dernière fois qu’il est venu ici. C’était il y a bien longtemps, mais au début du printemps, le commerce fonctionnait encore pas trop mal. »

Le groupe natif du village local ainsi que leur invité de Bourg prit donc le chemin de la Porcherie. Une dizaine de minutes plus tard, ils passaient sous un porche fermé par une lourde porte en bois à deux battants arrondis en partie haute. Côté extérieur, les battants avaient été renforcés par des excroissances pointues en fer forgé, formant une constellation de clous servant à empêcher les puissants coups de hache. Côté intérieur, les deux battants pouvaient se fermer à l’aide d’une barre épaisse plus proche de la poutre de charpente et on venait même renforcer perpendiculairement avec des contreforts tout aussi épais. Cela devait sans aucun doute dissuader les béliers pendant un bon moment. La porte donnait sur une cour encadrée par les dépendances et au fond le corps de ferme. Là encore toutes les ouvertures, fenêtres e portes donnant sur l’extérieur avaient été condamnés par de lourds et épais volets en bois cloutés vers l’extérieur. C’était quand même bien pratique d’être dans un complexe fermier avec plusieurs corps de métier : un charpentier, un ferronnier, nul doute que les troubles actuels avaient permis de mettre en valeur leurs compétences pour transformer la ferme en un complexe renforcé et protégé. Bien évidemment, cela ne ferait guère le poids face à une armée mais contre des groupes de monstres humanoïdes en maraude ou de brigands, cela devait sans aucun doute les faire réfléchir à deux fois avant de s’attaquer à telle forteresse. Par contre toute la ferme était à l’intérieur, ne pouvant bénéficier des pâturages alentours et des enclos désertés. Les cochons, poules, moutons et même quelques chevaux encombraient la cour et les étables au milieu des réfugiés des fermes alentours et du groupe de bûcherons forestiers contraints d’abandonner leurs maisons et foyers. Ils avaient été attaqués par les monstres et avaient fui. Mais Marciàn avait déjà fermé le village et seul Keldrim leur avait ouvert les portes. A présent, cela faisait une bonne trentaine d’hommes, femmes et enfants qui peuplaient la porcherie des Balrest, en plus des animaux.

Avec grande habitude, Keldrim fendit la foule de tout ce beau monde sans vraiment prendre garde. Les animaux s’écartaient prestement, les adultes savaient ne pas se trouver sur le chemin central et parfois un enfant courait et traversait sans crier gare ni regarder. Quand le fils Balrest n’avait pas la dextérité de l’attraper au passage pour éviter l’accident, le môme venait s’écraser contre sa cuisse ou son abdomen, sans que le gaillard ne bronche et tandis que le gamin en était tout encore abasourdi et étonné, il sortait de sa torpeur sous le rire bruyant de maître de maison et parfois un petit coup de pied au cul amical pour le relancer sur son chemin. Mais de toute évidence, c’était plutôt les visages marqués par la fatigue et la peur qui se lisait sur le visage des adultes. Les hommes et les enfants les plus âgés portaient tout ce qui pouvait ressembler à une arme. Fourche, faux, bâton, fléau à blé, les armes véritables étaient plutôt rares et les hommes qui avaient accompagné Keldrim pour venir chercher le groupe faisaient la majorité des adultes pouvant combattre. Les enfants étaient restés protéger la porcherie et ils furent plus que soulagés de voir tout le monde arriver. Même s’ils étaient déterminés et courageux, peu d’entre eux savait vraiment se battre et une lueur d’espoir brilla dans certains regards en voyant comment les héros de Khelgür et Garth étaient armés t semblaient aguerris, sûrs d’eux même.

Dans le bruit des poules qui caquetaient en s’enfuyant, laissant quelques plumes voler derrière elles ou celui des cochons qui grognaient et couinaient en ingurgitant la moindre denrée, quelques hennissements de chevaux renâclant en sentant la présence de la louve, le groupe emboîta le pas de leur hôte jusqu’au corps de ferme au fond. Là ils furent accueillis par Sulvya, celle qui était devenue la plus qu’amie proche de Keldrim, sans que leur mariage ne fut prononcé de crainte que Marciàn n’exerce son odieux droit de cuissage. Cependant, quelque chose avait quand même dû se passer. La magnifique femme blonde aux grands yeux verts et aux cheveux interminables semblait en état de grâce comme lorsqu’on vit un pur bonheur. Sulvya était devenue la cantinière des bûcherons et sa cuisine était plus qu’appréciée, ainsi que par tous les travailleurs aux champs aussi d’ailleurs. Fermiers, bûcherons, chasseurs, ouvriers agricoles, éleveurs, cueilleurs de baies ou ramasseurs de champignons ou de châtaignes, bref tous ceux qui vivaient hors de l’enceinte du village savaient qu’ils feraient bonne chair à sa table. Au village, elle avait été plusieurs fois briguée par la tenancière de l’auberge, mais elle avait préféré rester à la cantine des bûcherons et donc à l’extérieur. D’aucun savait qu’elle était convoitée par Marciàn et celui-ci ruminait de la voir sourire à son rival et ennemi juré, à savoir Keldrim, tandis qu’elle faisait presque une grimace de dégoût en le voyant. Aussi plus elle évitait le village, mieux elle se portait et à priori cela lui réussissait plutôt bien, elle se portait à merveille.

Elle accueillit tout le monde avec un large sourire accompagné de chaleureuses accolades, même Garth qu’elle ne connaissait pas, mais les amis de ses amis étaient ses amis et puisque Keldrim n’avait rien dit, alors il avait droit lui aussi à sa gentillesse et générosité. Il fallut peu de temps avant que tout le monde ne se retrouve autour de la grande table de ferme au plateau de bois épais avec des victuailles et des boissons de partout.

Sulvya

Du pain, de la viande, des chopes qu’on emplissait de bière, d’eau ou de tisane, Keldrim qui déboucha une bouteille de vin qui semblait précieuse à ses yeux mais qu’il offrit de bon cœur à ses amis, c’était presque repas de fête et après tout normalement ce soir on fêtait le retour des héros de Khelgür qui avaient sauvé la baronnie des monstres humanoïdes mais surtout c’était grâce à eux que le village de Khelgür et leurs orphelins existaient encore et avait survécu. Et puis les fermiers étaient simples et généreux et Keldrim ne faisait pas exception, même avec son tempérament enflammé. Bien-sûr Sulvya voulait tout savoir sur tout le monde et que chacun raconte son histoire ou son grand voyage. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas vu certains et des – « Hooo qu’est-ce que tu as changé ! » – fusèrent très souvent. Personne n’échappa à ses questions et son examen, même Garth…

Pour ceux qui l’ont :
- test de connaissance folklore local
- test de connaissance nature
- test de premiers soins
Tu sais ce que c'est, être réduit à l'état de pulpe ?
Offline nauron  
#98 Envoyé le : mardi 25 août 2020 07:32:06(UTC)
nauron
Rang : Membre
Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 15

Koram
Rôdeur 1
CA 16/12/14
Ref:5 Vig:4 Vol:3

21 / 21


Koram suivit le groupe jusqu'à la porcherie et le spectacle de désolation montrait l'urgence de la situation. Il hocha la tête lorsque Keldrim mentionna le chantage de Marciàn, prêt a en parler lorsqu'ils seraient arrivés. Tout en avançant il cherchait du regard des indices sur les assaillants.
En arrivant dans la ferme, Koram fut surprit de voir autant de monde réuni dans la ferme et cela le conforta dans son idée de destituer Marciàn...

«  Comment peut-on fermer la porte à autant de gens... »

Fut tout ce qu'il dit en suivant tant bien que mal Keldrim qui fendait la foule tel un bateau fendant les flots.

Il rendit à Sulvya son accolade, en souriant, elle semblait être un havre d'optimisme dans cette situation de crise. Et c'est avec grand plaisir qu'il imagina la tête de Marciàn lorsqu'elle eu choisit Keldrim plutôt que lui.

Koram raconta de nouveau son périple dans la jungle Mwangi, comment il avait rencontré Tai, comment il avait vaincu le jaguar qui menaçait le village, ce qu'était un jaguar car on n'en trouvait pas dans la région, comment vivait les gens là bas. Il laissa les autres raconter leur histoire, en particulier celle de Garth qu'il pu découvrir. Il bu un verre de vin, et mangea mais il n'y prit pas de plaisir, son esprit occupé par leur tâche.Une fois que tout le monde eu fini, il se tourna vers Keldrim.

«  Alors ce chantage? As-tu la moindre idée d'où se trouvent ces monstres, ou une direction? Gobelins et Kobolds c'est bien ça? »

  • connaissance nature : 1d20+4 donne [16] + 4 = 20
  • premiers secours : 1d20+6 donne [10] + 6 = 16
  • perception : 1d20+6 donne [9] + 6 = 15



Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline blurpy  
#99 Envoyé le : mardi 25 août 2020 09:20:09(UTC)
blurpy
Rang : Habitué
Inscrit le : 30/08/2014(UTC)
Messages : 1,635
Localisation : charente inférieure

Wallis
Réf 5 | Vig 4 | Vol 3
CA:17| C:13 | D:14
Sorts 2/2
Imitation : 1/1

18 / 18


Analba
Réf 5 | Vig 5 | Vol 1
CA:17 | C:12 | D:15
Taureau:+2For

18 / 18





la face de Wallis ne laissait présager rien de bon. Tout en marchant à travers les champs dévastés, puis les paysans obligés de se réfugier dans la porcherie fortifiées, il se tenait, en partie comme responsable. ne devaient-ils pas, lui et sa mouve éviter ce genre de mésaventure ? Comment n'avaient-ils pas prévoir cette recrudescence de peux vertes dans la région ? Ces vermines procréaient vraiment plus vite que le chien-dent. On coupait une tête et dix repoussaient ailleurs, un peu plus loin.

Tout à ses réflexions, il se retrouva attablé, devant un petit festin en leur honneur. Maussade il picora à peine
« Vous devriez garder cette nourriture et cette bière pour les jours à venir » Il répondit à peine aux questions posées, expliqua succinctement son passage dans ce monde, si proche géographiquement mais si loin dans le temps, où vivaient des créatures gigantesques. il ne cherchait pas à embellir les choses, afin de ne pas donner d'idée aux plus jeunes, il essayer de montrer que le monde pouvait être dangereux, même si ici ils en subissaient désormais une parcelle.

de temps en temps il essayait de placer un « Et ces saloperies de gobelins, vous savez où ils crèchent ? » ou un « Ils passent régulièrement ? plutôt de nuit, de jour ? » et encore « Combien sont-ils ? De quelle direction viennent-ils ? »

Wallis avait envie de résoudre le problème, plutôt que de festoyer, quitte à passer pour le rabat-joie de première.

  • premiers secours : 1d20+3 donne [15] + 3 = 18
  • perception : 1d20+7 donne [10] + 7 = 17

Modifié par un utilisateur mardi 25 août 2020 09:21:57(UTC)  | Raison: Non indiquée

Humains : I168 Alchimiste 3 / BW116 Bretteur 4/ CC161 scalde 10/14
Tieffelin : V180 Investigatrice 6 /AJ197 Paladin 2
Homme rat : CO231 Pistolier 2
Elfe : W169 Tueur 4
Offline Miilesteg  
#100 Envoyé le : mercredi 26 août 2020 18:17:45(UTC)
Miilesteg
Rang : Habitué
Inscrit le : 31/05/2016(UTC)
Messages : 36
Localisation : Igny 70

Milesteg
Paladin
CA : 19

20 / 20


Miles rongeait son frein en découvrant les conditions de vie et surtout le nombre de personnes que Marcian avait abandonné.
Il participa au banquet en remerciant bien ses hôtes mais ne but que de l'eau et mangea juste ce qu'il fallait.

«  Merci pour ce repas mais vous avez beaucoup de bouches à nourrir, vous devriez garder tout ceci pour eux. Mes frères et soeurs il nous faudra parler ce soir, entre nous... Marcian devra répondre du fait d'avoir abandonné tant de personnes... Mais avant il faut protéger tous ses gens. Je participerai à la surveillance en attendant de faire une expédition punitive sur ses monstres. Nous devons tout savoir Keldrim, racontez nous ce qui se passe ici. »

Il chuchota à ses frères et soeur

«  Il s'est passé quelque chose de pas naturel avec le jumeau sur le rempart, il aurait du céder. On aurait dit que c'était comme si quelque chose de bien plus fort le rendait systématiquement hostile. Je doute que ça vienne de Marcian ou alors il s'est converti dans un art profane maléfique? »

  • Premiers soins : 1d20+4 donne [20] + 4 = 24

Modifié par un utilisateur mercredi 26 août 2020 18:20:24(UTC)  | Raison: Non indiquée

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
7 Pages«<34567>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET