Sarenrae
Titres La fleur de l'aube
Alignement NB
Thèmes Le soleil, la rédemption, l'honnêteté et la guérison
Suivants Les soigneurs, les agriculteurs, et les repentis du mal
Arme Un cimeterre
Domaines Bien, Feu, Gloire, Guérison, Soleil
Voir aussi : Liste des dieux de Golarion
Que la lumière salutaire du soleil chasse l'obscurité qui est en toi

Connue comme la fleur de l'aube, la flamme guérisseuse, Sarenrae enseigne tempérance et patience dans toutes choses. La compassion et la paix sont ses grandes vertus, et elle croit que tout être sur la voie de la rédemption doit être sauvé.

Histoire

Quand les forces primaires créèrent Golarion, Asmodéus plaça le mal sur le monde à la faveur de la nuit perpétuelle. La doctrine de la foi de Sarenrae relate comment la fleur de l'aube amena ensuite la lumière sur le monde, et avec elle la vérité et l'honnêteté. Ceux qui s'étaient tournés vers le mal ont alors vu leur méchanceté et ont été pardonnés par la lumière de Sarenrae.

Apparence

L'art religieux représente la déesse du soleil comme une forte femme à la peau cuivrée qui arbore une crinière de flamme. Et si une main tient la lumière du soleil, l'autre tient elle un cimeterre afin de pouvoir frapper ceux qui s'obstinent à rester sur la voie du mal.

Émissaires

Sarenrae a de nombreux émissaires angéliques. Son héraut, le solar Thalacos, a une peau de platine et est entouré de onze colombes sacrées. Sarenrae indique sa faveur par des apparitions de colombes, ou par l'intermédiaire de formes de ankh gravées dans des endroits inattendus. Son mécontentement est souvent mis en évidence par des coups de soleil ou des périodes de cécité qui peuvent durer de quelques minutes pour des infractions mineures jusqu'à une durée infinie pour les péchés mortels.

Doctrine

Le clergé de Sarenrae recherche la plupart du temps la paix et administre ses ouailles d'une manière douce et avec des mots judicieux. Toutefois, leur bonté disparaît quand l'église se met en marche contre un mal qui ne peut pas être racheté - en particulier contre le culte de Rovagug. À ces moments-là, les prêtres de Sarenrae deviennent de véritables derviches, dansant entre les ennemis et donnant la rédemption finale à leurs adversaires à coups de cimeterres. De fait, sa foi attire tous ceux qui ont un cœur bon, mais surtout ceux qui sont disposés à s'endurcir lorsque trop de bonté devient un point faible. Le maniement des lames, en particulier du cimeterre, est considéré par les adeptes de Sarenrae comme une forme d'art. Les habits traditionnels sont une longue tunique blanche et une chasuble rouge décorée de fils d'or représentant le soleil. Les prêtres officiants portent habituellement une couronne d'or avec un soleil rouge-or sur le chef. Des cimeterres incrustés d'or ou de pierres précieuses sont couramment utilisés lors des cérémonies.

Temples

Les temples sont des bâtiments à ciel ouvert (avec des bâtiments annexes possédant un plafond). Souvent ils possèdent un grand miroir de cuivre ou d'or placé de telle manière qu'il puisse réfléchir la lumière du soleil sur l'autel.


Textes sacrés

Son livre saint est la naissance de la Lumière et de la Vérité. La plupart des copies contiennent des pages vierges supplémentaires afin que leurs propriétaires puissent y écrire des histoires qu'ils ont vécues ou entendues dans le but de les faire perdurer.

Rite Courant

La promenade de l'aube, ou Bain de l'aube, est un rite classique des fidèles de la déesse de l'aube qui consiste en une prière (ou une marche méditative) aux premiers rayons du soleil.

Voir aussi