Tout le monde peut éditer cette page, y ajouter des liens etc... Ce n'est pas le journal secret du mj, servez-vous en.

Liste des personnages des joueurs et joueuses

Théomark
"Blanche" Edelle
Traian Ioan
Rosaline vieillelune
perso de Saya


Ressources en ligne

Un google drive sur lequel j'ai déposé plusieurs documents utiles
Une présentation sommaire de Ghelspad
La description des sites géographiques importants de Ghelspad
La carte de Ghelspad en grand
Serveur discord pour papoter, s'organiser (écriture commune par exemple)

Informations diverses sur l'univers, à trier/compléter par vos soins

La magie profane (des lanceurs de sorts sur 9 niveaux) dégage de la chaleur. C'est l'une des raisons au malus pour port d'armure qui devient insupportable : la chaleur dégagée est assez forte pour rester serein torse nu par -30°C. C'est aussi une autre manière de repérer les utilisateurs et utilisatrices de cette magie, qui sont légèrement vêtues ou bien portent des vêtements qui s'ôtent d'un geste (pour ne pas gêner l'incantation).

Notes prises par les personnages (rencontres, événements...)

Après l'étude de la scène du crime:

De Théomark:

"Je suis d'ici et je pense pouvoir dire que les gens appréciaient Polan. Il respectait et appliquait les lois. L'agression c'est déroulée au milieu de la nuit et visiblement le combat a été rude. Polan s'est défendu et a probablement blessé ses adversaires avec son marteau. Les blessures sont importantes à l'abdomen et le coup sur le front a été définitivement fatal. Ce coup a été porté de face soit par quelqu'un de petite taille, soit alors que Polan était déjà tombé. Au vu des traces, au moins deux types d'armes ont été utilisées... par des agresseurs qui les manient avec une certaine maitrise. Ils ont du s'enfuir, peut-être blessés, avec leur butin... ce qui n'est pas forcément discret. On peut espérer que quelqu'un ait vu ou entendu quelque chose pendant la nuit."

De Traian:

"Les agresseurs de Polan sont entré par la porte principale, dont ils ont forcé le cadenas, commençais-je, d'une voix neutre et factuelle. Le seul objet volé été le coffre, qui contient surement des documents administratifs et peut être un peu d’argent. Les agresseurs n’ont pas emporté d’autres objets précieux qui se trouvaient à leur porté. Le corps de Polan a ensuite vu sa tête écrasée, après sa mort, ce qui constitue le châtiment traditionnellement réservé aux condamnés à mort selon la loi d’Ankilie. Cela peut résulter d’une coïncidence, ou être une provocation, une tentative de diversion ou un message. Les agresseurs n’ont pas tenté d’assassiner dame Estrelia alors que cela était dans leur capacité. L’administrateur Polan n’a pas d’ennemi connu et ses décisions judiciaires sont peu probable de lui en avoir créé un. Il était un opposant modéré de la présence calastienne. Il est encore trop tôt pour formuler des hypothèses."

De Blanche

"L'absence d'indices disponibles n'est pas anodin. On peut penser que ce sont des professionnels, à moins qu'ils ne disposent de complicités (ou vraiment d'une veine de cocus). Certaines personnes sont rentrées par la porte principale, en pleine nuit. Ils ont pu crocheter celle-ci (avec un professionnel) ou disposer d'une des deux clés hors celle de la victime. Le combat révèle au moins deux adversaires (arme contondante, et arme tranchante). Qui ont écrabouillé Paulus sans réveiller Dame Estrelia. Pour ne voler que le coffre. Dont seuls celle-ci et Arkal connaissaient le contenu. Du coup, ce ne sont pas des "professionnels du vol". Plutôt de l'infiltration, la reconnaissance, l'assassinat. Parce que laisser le marteau, l'amulette d'armure magiques... et ne rien fouiller. Ce sont des gens (au moins deux) qui avaient une mission -complexe- : "Écrabouiller la face de Paulus et piquer le coffre. Sans laisser d'indices." Cette information ne devrait pas être diffusée, car c'est notre seul moyen de confondre un éventuel participant. Et comme on n'a rien appris ici, va falloir aller glaner tout ce qu'on peut, ailleurs. Ces gens sont venus en pleine nuit, ils sont repartis avec un coffre, et des armes ensanglantées."