Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

5 Pages«<345
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline dasai  
#81 Envoyé le : vendredi 14 juin 2019 17:14:53(UTC)
dasai
Rang : Habitué

Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 274

Zszaufein

19 / 19

« Comme nous ne savons pas comment sortir d'ici, nous n'avons aucune garantie de retomber sur ce groupe s'ils nous devancent en récupérant l'épée...Je suppose que nous devrions nous hâter et miser sur le fait de la récupérer en premier... »
Offline Lozatal  
#82 Envoyé le : vendredi 14 juin 2019 19:06:25(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 74
Localisation : Nancy

Mehoko

22 / 22

CA: 16/13/13 DMD:15
Canalisation: 4/4
Corps d'énergie: 3/3
Sorts niveau 1: 6/6
Flèches: 20/20
Flèches rondes: 20/20
Flèches d'argent: 20/20
Points héroïques: 3/3

Mehoko est indécise. Certes, les traces peuvent laisser croire que la donne a changé, mais est-ce le cas? Non, pas vraiment. On savait déjà qu'ils viendraient, et que ça ne tarderais pas. S'ils vont tout droit, soit ils savent déjà où ils vont, soit c'est une décision prise au hasard. Et ils ne sont peut-être pas les seuls a être venu.

« C'est dommage que nous n'ayons pas de moyen de communiquer sur de longue distance, comme des signaux de fumées... Nous aurions pu alors nous séparer pour couvrir plus de terrain. Mais bon, se lamenter ne sert a rien et puis, j'avoue que je commence à me lasser de l'endroit. Je m'attendais a mieux pour un dédale. Il n'y a que la statue qui soit notable... Mais... Je suis d'avis de soit les suivre, soit de continuer notre tour méthodique. Et je penche sur la première option. »
PJ: AC-245
MJ: B-250 | CH-235
Offline Oolie  
#83 Envoyé le : vendredi 14 juin 2019 20:25:21(UTC)
Oolie
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/06/2016(UTC)
Messages : 93

Bruichladdich
CA 16
yeux perçant
Ki : 1

32 / 32


Bruichladdich examina les traces et pu se faire rapidement la scène du passage des troupes dans sa tête.

« Si on les suit, il faudra être discret pour les prendre par surprise, car on est en sous effectifs et ça permettrait de rééquilibrer les forces. »

Bruichladdich remisa correctement son sac sur son dos, s'étira rapidement et restant immobile quelques instants à regarder ces compagnons

« Ah oui, j'ai pas précisé, là trace d'un gars à la jambe folle, là, un gars à des chaussures bonnes pour le marbre, ici, un qui marche forcément énergiquement, pis... enfin bon, il y a six matois qui sont passés par là, accompagné d'une grosse bestiole.

Ils viennent de l'ouest et sont partie vers l'est, je pense que je serais capable de les suivre tant que le plan ne s'amuse pas à effacer toutes les traces. Enfin bon, jusqu'ici, on a avancé grâce à vos bonnes intuitions, je serais d'avis de continuer à les suivre et espérer repasser devant eux.  »


  • Survie pour confirmer que je suis capable de connaitre leurs directions : 1d20+10 donne [11] + 10 = 21

Modifié par un utilisateur samedi 15 juin 2019 22:45:12(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#84 Envoyé le : vendredi 14 juin 2019 20:56:05(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 118

Firwin

26 / 26

CA19 (C14, D15)
Ref 18 / Vig 12 / Vol 13
Panache 5/5
Charmante vie : 3/3


Visiblement, il n'est pas le seul à penser qu'il s'agit de leurs concurrents dans cette course... Mais là s'arretent la convergence des avis avec certains. Le bretteur dévisage Mehoko et Bruich, ouvertement sceptique.

« Alors s'ils sont six plus une créature imposante, c'est clairement pas une bonne idée de les suivre. Oui, on pourra peut être leur tomber dessus par surprise mais on ne les entendra pas à l'avance. Les sons ne résonnent pas d'une répétition à l'autre. On a tout autant de chance de les prendre par surprise que leur tomber dessus alors qu'ils sont sur leurs garde. Eux aussi savent parfaitement qu'on est là. Ils ne sont pas crétins au point de ne pas se méfier. »

Il émet un petit reniflement sarcastique.

« Et navré de vous le dire, je ne pense pas qu'on ait ce qu'il faut pour les affronter à la loyale. Ce ne sont pas des bleus qui sont là... Et même si on gagne, je préférerais éviter qu'une partie des nôtres se fasse graver dans l'marbre. Il y a deux groupes plus Vartus en plus de nous. Chercher le combat sera la solution si on a pas d'autres issues.

Au pire, la statue n'est pas là pour la décoration. Elle doit avoir un lien avec la sortie. S'ils trouvent l'épée, ils devront passer par là et ils auront été affaiblis par l'affrontement avec Vartus, potentiellement avec l'autre groupe aussi... Ce s'ra l'moment pour la leur prendre. A moins qu'vous vouliez les affronter alors qu'ils sont au sommet de leur potentiel... »


Un sourcil se lève. Si c'est bien ce qu'ils veulent, ce sera sans lui. Il n'est pas encore azimuté, merci bien. Quoique... vu qu'il est là... la question se pose...

« Retournons du coté de la statue. On y a vu les premiers vrai signes d'la présence de Vartus ici. Il y est passé et repassé encore. Cherchons autours de là bas. C'est moins incertains que courir derrière des gus qui eux même partaient au hasard. Et si nos intuitions t'ont semblé bonnes Bruich, la mienne me dit de ne pas aller chercher dans les restes déjà fouillés d'autrui. Au pire, on les retrouvera quand ils voudront sortir. Par contre, Zszaufein à raison, ne traînons vraiment pas. »

Firwin s'appreta à se détourner donc, pour repartir du coté de la statue. Ils n'étaient plus seuls dans ce foutu labyrinthe et il avait beau s'y être attendu, ça ne rendait pas la nouvelle plus réjouissante.

Modifié par un utilisateur vendredi 14 juin 2019 21:00:14(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lematou  
#85 Envoyé le : lundi 17 juin 2019 18:57:45(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214



Et c'est reparti pour un tour !
Enfin, un tour... Une infinité de tours, faudrait dire. Dans un manège, qui, s'il semble sans fin, reste paradoxalement étriqué, étroit, toujours semblable...

Si la lumière n'avait subtilement commencé à baissé, on pourait même se dire que le temps lui-même est figé.

Retournant à la statue de la Dame - il faut bien un point de départ, n'est-ce pas - nos infatigables arpenteurs s'enquillent des toises à en gerber, comme d'autres des cervoises lors d'un concours de bibard.

S'enfonçant toujours plus loin dans le Dédale, nos héros découvrent à nouveau... le croisement de rue devant le Balor Rugissant.
Et à nouveau...
Et à nouveau...

Virages vers le "sud". Et à nouveau... le croisement de rue devant le Balor Rugissant...
Et à nouveau...
Et à nouveau...
Et à nouveau...

L'abstraite "spirale" que parcoure nos vaillant héros s’agrandit, s’agrandit... Et pourtant, qu'est-ce qu'ils ont le sentiment de piétiner ! La même rue, les mêmes guitounes : ils y reviennent encore et encore.

Et encore...
Et...

À peine une heure s'est-elle écoulée que le froid a déjà raison de Bruichladich et d'Airi.

Et à nouveau...
Et...

Une heure plus tard, c'est au tour de Mehoko et de Firwin de se mettre à grelotter.

Et encore...
Et...

À la troisième heure, Djaimis gonfle ses épaules et tente en vain de s’emmitoufler dans sa cape mais rien n'y fait : il cède à son tour...

Et à nouveau...
Et...

Les arpenteurs, engourdis, frissonnants, blasés sans doute, continuent néanmoins leur chemin de croix, ouvrant encore les mêmes portes, vérifiant machinalement que les mêmes pièces sont bien vides, que la rue est encore immaculée à leur "arrivée", que chaque brique, chaque poutre, chaque fenêtre de ce bout de quartier est encore... semblable à lui même. À force d'à force, ils le connaissent tellement par cœur, ce putain de coin du Balor Rugissant, qu'ils pourraient en faire une peinture.

S'ils pouvaient le voir en peinture...

Un modrone aurait surement pris son pied dans cette aventure. Quant à nos héros, qui n'ont malheureusement pas été engendrés par Mécanus, on les imagine facilement le regard absent, ailleurs, perdu, le geste mécanique, irréfléchi, automatique, refaisant machinalement les mêmes pas minutes après minutes, heure après heure, dans cette rue qui se répète jusqu'à l’écœurement - ou la folie... Pauvres bougres... Ils résistent, on n'en doute pas... Mais à quel moment leur méninges vont-ils finir par céder et fondre tout à fait ?

Oh, bien sûr, ils sont retombés, presque avec joie, sur la mystérieuse piste qu'ils avaient déjà croisée. Les biges qui l'ont tracée semblent avoir continué dans la même direction. La spirale, ça devait pas être leur truc. Enfin, si on suppose que ça a pu leur effleurer l'esprit ; car après tout, va savoir qui c'est, ces biges...
En tout cas, retrouver la piste aura au moins eu le mérite de réveiller les ciboulots endormis de nos héros. Pour un temps... Un bref temps... Car, s'en retournant sur leur spirale imaginaire, ils retrouvent vite le croisement de rue devant le Balor Rugissant et leur horrible routine...

Et encore...
Et à nouveau...
Et...

Une chanson qui tourne en rond - même si c'est en spirale - personne ne peut l'écouter bien longtemps. On s'ennuie, on se tire (ou on passe le barde par le vers) et on passe à autre chose. Heureusement pour nos lecteurs - et nos arpenteurs, sans doute - la spirale de l'ennui finit par aboutir sur quelque part. Ou plutôt, sur quelqu'un...




C'est aux environs de quatre cloches après le Pic moins des brouettes (15h44) que les arpenteurs tombent (à nouveau) sur du nouveau.

L'esprit ramolli des arpenteurs met un instant à comprendre ce qu'il voit. Faut dire que la répétition ad nauseam, ça rend pas très vif... Donc ils bloquent, les pauvres ramollis.

Et puis y a de quoi : la silhouette en face d'eux, avec ses quatre bras, ses quatre jambes et sa lumière éblouissante aurait de quoi en dérouter plus d'un, même du genre alerte. Par chance, l'étrange silhouette fait de même : elle bloque aussi.

Pendant un instant donc, tout est figé...

En loucedé, les palpitants se sont mis à vrombir à toute vibrure ! L'instinct. Mais tous mettent du temps à réaliser... C'est les caboches qui peinent...

Le temps d'un battement de paupière qui leur semble lent comme un siècle, les arpenteurs pigent enfin le spectacle que leur offrent leur quinquets. Un matois costaud, genre haute stature, revêtu de nippes pourries et crasses, en tient un autre par le coleback. Son autre mimine - revêtue d'un gant taille 12 - est refermée sur une épée qui brille de mille feu...

Le premier matois, le clodo géant, les arpenteurs ne le remettent pas. Son odeur si - ils ont déjà senti le genre dans les pires rades de la Cage. Mais c'est tout.

Le second bougre, par contre... Tous reconnaissent un certain capitaine qui leur avait cherché des embrouilles un certain soir qu'ils livraient des prunes (enfin, tous sauf Mehoko pour le coup, qui elle ne voit là qu'un capitaine de l'Harmonium).

Détail : les deux matois sont couverts de jus de raisin. Vu que l'un traîne l'autre, pas dur de deviner c'est le jus de qui... Surtout que le capitaine flageole sur ses guibolles.

Soudain, la voix de l'inconnu - une voix de baryton, vibrante, inoubliable - brise la glace :
« Vous ! Contrairement à cet inutile d'enfumé, vous avez l'soltif de la sortie ? »

Direct, le bige n'a pas l'air d'avoir envie de faire des ronds de jambes. Et ne semble pas avoir l'habitude de se présenter avant de parler... C'est la moindre des politesses, pourtant ! D'ailleurs, tant qu'on parle de savoir-vivre, la façon dont il tient sa lumineuse épée de la main droite n'a rien de courtois...

Le Tête de Bois, quant à lui, pas plus poli, se contente de renifler son sang...

✶ Repérer quelque chose d'insolite (Survie ou Perception, DD23 - impossible de choisir 10) :


✶ Repérer autre chose d'intéressant (Psychologie, DD18 - impossible de choisir 10) :


✶ Repérer autre chose de flippant (BBA+SAG ou Premiers Secours, DD18 - impossible de choisir 10) :


L'exploration.

La situation.

Tous les persos sont engourdis, sauf Zszaufeiin (qui, pour un mage taillé fillette, révèle des ressources inattendues, le bougre !).

Modifié par un utilisateur lundi 17 juin 2019 19:21:50(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline dasai  
#86 Envoyé le : lundi 17 juin 2019 22:00:37(UTC)
dasai
Rang : Habitué

Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 274

Zszaufein

19 / 19

Toujours la même chose... A nouveau, Zszaufeiin s'enferme dans son esprit comme il l'avait fait de si nombreuse fois par le passé et travaille méthodiquement... Rien... Rien... Rien...
L'elfe noir remarque ses compagnons qui résistent moins bien au froid que lui mais n'en retire absolument aucune émotion... Un autre facteur à prendre en compte au moment inéluctable ou les embrouilles viendront...
Soudain...

Aucun doute, c'est lui... c'est elle!
L'ensorceleur ne bouge pas d'un poil mais répond à son interlocuteur
« Bonjour étranger! Je vois que vous êtes direct et je peux le comprendre. J'imagine que vous êtes là depuis bien plus longtemps que nous...Pourquoi ne pas commencer par relâcher cet individu et nous pourrons tous réfléchir à un moyen de sortir d'ici? »
En même temps, ces mains s'activent subtilement, à peu près sur que son companion drow le remarquera
Message secret pour Luciole, Lematou :
...

  • diplomatie : 1d20+10 donne [7] + 10 = 17

Modifié par un utilisateur lundi 17 juin 2019 22:33:47(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié dasai pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#87 Envoyé le : vendredi 21 juin 2019 19:36:14(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 118

Firwin

26 / 26

CA19 (C14, D15)
Ref 18 / Vig 12 / Vol 13
Panache 5/5
Charmante vie : 3/3


Un nouveau tour et puis s'en vont. Enfin.. pour le coup, ils ne vont pas bien loin et surtout pas dans un décors bien nouveau. C'est pareil. Toujours pareil. Dur de se rendre compte de la progression s'il n'y avait pas le petit carnet tenu par Aïri

Au point que s'il ne se gelait pas comme ça il supposerait volontiers qu'il a finit par s'endormir et que c'est juste un foutu cauchemar d'ennui et de morosité. L'un après l'autres ils finissent par grelotter même si lui tente au mieux de dissimuler son inconfort et maudit intérieurement Zszaufein, son foutu faciès, son factor, sa matronne, Lyss et tous les marqués de façon génerale pour faire bonne mesure...

Jusqu'à.... un léger changement. Pas si léger que ça... Mais qu'est ce que.....

Oh... ah ouais le froids ça engourdis sec.

Lumière. Et son Butor de compagnie... et... Le sourire de Firwin s'élargit, se faire carnassier, ravi. Et son cher ami végétal... Oh rien que pour ça, il pardonnait à son compatriote. Pour le délicieux spectacle qu'il lui permettait de contempler avec un plaisir non feint. Cette mine résignée.. ou presque... il manquait des traces de souffrance, ou de véritable désespoir pour que ce soit parfait. Des gémissements de douleurs... quelques supplications... on pouvait toujours rêver... Mais si ce n'était que ça...

« Allons cousin, ne va pas trop vite en besogne.  » Lache t'il d'un ton badin... avant de tourner son attention vers le capitaine déchu et de déclarer avec un plaisir cruel et non dissimulé. « On aboie moins fort lorsqu'on se retrouve sans ses chiens de compagnie ou qu'on ne s'attaque pas à des plus faibles n'est ce pas le putrescible? Tu est un échec ici comme à Sigil... Trop sont au courant. Tes supérieurs te le feront payer. Et Boule de Poil t'envoie ses compliments. Navré de vous avoir interrompu Vartus, mais si vous ne terminez pas cette larve elle risque de faire la seule chose qu'il maîtrise.... la fuite pour revenir ensuite par derrière.  »

Le bretteur croise les bras un instants, les décroise, semblant observer. Et les doigts agiles répondent utilisant ces larges gestes pour dissimuler leurs mouvements légers.

Message secret pour Lematou, Dasai :
...


Modifié par un utilisateur vendredi 21 juin 2019 21:12:54(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Oolie  
#88 Envoyé le : vendredi 21 juin 2019 20:42:29(UTC)
Oolie
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/06/2016(UTC)
Messages : 93

Bruichladdich
CA 16
sur ces gardes
Ki : 1

32 / 32


Bruichladdich examina la scène et imagina une trentaine de scénario dans sa tête...
Il a trébuché et se blessant son compagnon l'a aider, non, ils a ouvert une porte trop vite et l'autre était derrière, non... D'ailleurs le bige en armure, ce serait pas, si, mais non, enfin si, mais c'est possible, quoique cela voudrait dire, mais alors, mais non, mais bien sur que si, c'est ça! quoique, ça pourrait, non pas possible enfin si on prend en compte cela, mais non, mais non maaaiiiisss non, ah si, alors ça voudrait dire, c'est clair, trop clair, vraiment trop, oui trop pour être vrai, donc non, mais si c'était si, faut que je les préviennes avant qu'il...

Bruichladdich pris alors la parole doucement mais rapidement, clairement pour s'adresser uniquement à ses compagnons.

« Il sεmβlεrαit quε les trαcεs qu'il α gαrdε lε cθstαud dθηt oη α crθisε traiηε cε grθuρe du »

Babil
thanks 1 utilisateur a remercié Oolie pour l'utilité de ce message.
Offline Lozatal  
#89 Envoyé le : lundi 24 juin 2019 11:42:24(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 74
Localisation : Nancy

Mehoko

22 / 22

CA: 16/13/13 DMD:15
Canalisation: 4/4
Corps d'énergie: 3/3
Sorts niveau 1: 5/6
Flèches: 20/20
Flèches rondes: 20/20
Flèches d'argent: 20/20
Points héroïques: 3/3

Le froid... Le Balor Rugissant... Le froid... les pas... l'absence de tout changement. Heureusement que la course du temps n'est pas arrêté ou tout les sens de Mehoko crierais déjà depuis longtemps.

Ho tiens! Des traces, ça change... Hein? Rien de neuf, on les avais déjà vu? Ha bon...

Voilà le genre d'esprit complètement engourdi qui régit la pensée de la pauvre Kitsune qui ne sais même plus si elle est sous forme humaine... Dommage qu'il y ai tant de monde...

Le froid... le Balor Rugissant... le froid...

La scène qui s'offre à elle la tire de sa torpeur. Mais ! Il est blessé ! Le temps que ses compagnons parlent, elle incante, avec des gestes précis puis: « Je m'en occupe ! » Elle se dirige pour soigner le blessé.

  • Soins légers : 1d8+3 donne [5] + 3 = 8

Modifié par un utilisateur lundi 24 juin 2019 12:34:34(UTC)  | Raison: Non indiquée

PJ: AC-245
MJ: B-250 | CH-235
thanks 1 utilisateur a remercié Lozatal pour l'utilité de ce message.
Offline Lematou  
#90 Envoyé le : lundi 24 juin 2019 17:20:16(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214

L'étranger dévisage d'abord Zsaufeiin - puisque le noiraud est le premier à lui répondre. « L'étranger...  » soupire-t-il, l'air dépité ; voir contrit. Puis son regard se porte sur Firwin.

L'officier de l'Harmonium serre les dents. On dirait bien que ça le démange de répondre à l'arrogant noiraud dont le verbe surement l'agace. Mais dans sa position... impossible de se gratter. Il se contente de grogner à nouveau et de lancer un regard noir comme les Abysses à l'objet de sa démangeaison...


L'étranger fronce un sourcil quand Bruichladdich se met à babiller. Mais lorsque après avoir incanté, Mehoko fait mine de s'approcher, à peine a-t-elle fait quelques pas, que d'un mouvement réflexe - et sans lâcher son officier, l'étranger la défie de sa lame d'en oser un de plus.
Il est évident à Mehoko que, si elle continue son mouvement, elle risque de se faire perforer quelque chose...


Tandis qu'il continue à vous faire face - et à tenir bien ferme son ballot d'officier - ses quinquets oscillent entre vous... et oui, on dirait bien : vers sa lumineuse épée ? Il hoche du chef d'un air entendu, comme en réponse à une judicieuse remarque. Pourtant, l'officier de l'Harmonium n'a pas moufté - on dirait plutôt qu'il fait tout pour se faire oublier, le pauvre bougre.



Puis il ajoute, comme dans le vide : « Oui, oui...  »

Il soupire à nouveau. Cette fois, l'empressement - ou l'irritation - barre son front crasse. « Alors, personne ne va s'occuper de personne... Du moins, pour le moment. » balance-t-il, manière d'avertir, en s'adressant à Mehoko. « Vous avez plutôt intérêt à rester sages, tous autant que vous êtes. Le prochain coqueret qui s'approche pour me lancer un sort, recevra les franches salutations de mon épée... » L'étranger a-t-il compris que Mehoko veut utiliser de la magie curative ? Et qu'elle visait sans doute l'officier ? Difficile à dire...

« Jouons francs jeu ! Vous savez qui je suis. » annonce-t-il, accentuant son "qui", non sans une certaine gloriole.
« J'imagine...  » le bige porte la garde de son épée à son oreille, vous fixant toujours, surtout Mehoko « ... que si vous êtes là, c'est pour moi ou pour mon épée. » annonce-t-il, de sa voix de basse vibrante.

Il écoute le silence à nouveau et ajoute : « Si vous faisiez parti de mes fidèles Croissants, venus me sortir de là, vous n'vous n'seriez pas présentés comme vous venez de le faire...  »

Soudain, le matois affiche un large sourire (qui serait émail-diamant, s'il n'avait vraisemblablement manqué d'hygiène) : « Alors... Si vous t'nez à vos abattis, vous seriez bien avisés, contrairement à la bande de ce guignol...  » illustrant son propos, l'étranger secoue l'officier de l'Harmonium comme une marionnette - ce dernier arrête pour le coup de dévorer Firswin des yeux et lâche un soupir, presque apeuré «  ...de savoir comment on sort d'ici ! Et j'vous conseille que ce soit fissa ! Ça fait trop longtemps que je ronge mon frein pour avoir encore de la patience, voyez... Et si vous voulez qu'on réfléchissent ensemble...  » renchérit-t-il, le ton un rien plus mielleux et amusé, en se tournant vers Zsaufeiin « ... Je n'ai pas besoin de lâcher mon copain pour branler du râtelier. Ni pour quoi que ce soit d'autre... Alors, vous montrez patte blanche... ou on s’étripe ? »

Ce disant, le matois se met à faire de jolis moulinets, comme d'autres joueraient au yoyo, d'un impressionnante régularité, donnant comme un tempo - ou un compte à rebours...

Évaluer l'étranger (BBA+SAG, DD20, impossible de choisir 10, bonus s'appliquant à la perception applicables - style Sens Aiguisés) :


Un autre test de brisecar (BBA+SAG, DD20, impossible de choisir 10, bonus s'appliquant à la perception applicables - style Sens Aiguisés) :

Modifié par un utilisateur lundi 24 juin 2019 18:03:01(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#91 Envoyé le : mardi 25 juin 2019 18:27:52(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 550

~ Airi ~

26 / 26

CA 17 (C13,D14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 14
Inductions : 2/4
écharde d'ombre A(1)
Points héroïques : 3/3

Foutu dédale glacé ! Oui... Bon... L’expérience était intéressante au début. Mais elle virrait rapidement a l’insupportable. Pourquoi diable avais-tu accepter de venir te congeler ici ? Ah oui... Pour couvrir les arrières d'amis qui semblaient imaginer que c'était une balade de santé. Sérieusement.

Et puis finalement vous tombez sur un homme... Ou plutôt l'homme. Celui pour qui ce dédale existe. Il porte sous le bras un imbécile trop rigide pour son propre bien ce qui ne semble pas être pour déplaire a Firwin... Bien. Par contre Zszaufein ne lasse pas de t'étonner... C'est possible d'être a la fois aussi archétypal et aussi... heu... raté comme drow ? Plus par réflexe que parce-que tu envisage réellement le combat, tu rive ton regard sur lui un instant mais prend soin qu'il n'en garde nulle mémoire.

Tu ne dis rien alors que tu cogite dur... Les moyens de sortir hein ? Bien entendu c'est votre principale monaie d'échange... Et si tu n'es pas totalement certaine de votre défaite (il ne doit plus être totalement frais après avoir pris sur lui d'exterminer une phalange de l'harmonium mais) mais tu ne miserais pas non plus gros sur vous.

Et les choses s'accélèrent lorsque Mehoko s'avance pour... pour faire quoi ? Tu hésite presque a baisser ta lance sur son chemin pour la bloquer mais l'homme (ou bien l'épée ?) est bien plus vif que toi... Et il met les points sur les I. Même si la décision finale ne te reviens pas, rien ne t'empêche de l'influencer un minimum pour éviter que tout ne soit gâché trop vite...

« Nous ne sommes effectivement pas de vos fidèles... Il faut dire que nous sommes tous nés bien après votre enfermement...

En ce qui concerne la sortie... Et bien difficile d'être sur de quoi que ce soit depuis l’extérieur donc non. Nous n'avons pas de réponse claire a vous donner... Mais il y a des pistes que j'entend bien explorer... Oui... Vous avez probablement déjà expérimenté la plupart d'entre elles. Mais Elle a conçu ce lieu pour que vous n'en trouviez pas la sortie par vous même... »


Bon... Pour l'instant a tes yeux l'important est de mettre un maximum d'esprit sur la question pour avoir un maximum de chances de la résoudre. Et puis il est probable que la solution solutionne le problème de mettre le nez dehors avec l'autre en pleine possession de ses moyens. Enfin ça c'était si les choses se passaient diplomatiquement...

  • Diplomatie : 1d20+12 donne [13] + 12 = 25

Modifié par un utilisateur mardi 25 juin 2019 18:35:24(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Offline Lematou  
#92 Envoyé le : jeudi 27 juin 2019 15:58:47(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214

Tout en continuant à brasser de l'air avec son épée, Timlin réfléchit, un instant silencieux.

« Des pistes...  » souligne-t-il, les yeux plissés et le regard soudain las.
Puis, confirmant l'hypothèse d'Airi, il ajoute, en crachant par terre : « Vous me faîtes rire avec vos pistes... Ça fait longtemps que je ne compte plus les cycles que j'ai passé ici ! Il n'y a rien. Rien à trouver ! Rien à comprendre !... Les cinq cent soixante seize itérations de ce putain d'endroit sont toutes les mêmes ! Toutes pareilles !... Il n'y a rien ici ! Rien, sauf... sa putain de statue !!! »

Dès l'instant où il a mentionné la statue, Timlin craque une durite. Tout en continuant de branler du râtelier, ses traits se congestionnent, il postillonne, ses quinquets deviennent fous.
« Je l'ai défié... Et si c'était à refaire, pour ce qu'Elle m'a fait subir, je recommencerai mille fois ! Tu m'entends, salope ?! Mille fois !!! Mais vous...  » ... le regard ironique, l'ancien factol qui a repris son empire sur lui-même, dévisage un à un les arpenteurs... « ... vous vous croyez capable de l'empailler ? Vous croyez vraiment que vous avez les moyens de sortir d'ici ?! »

Timlin s'esclaffe. Un rire de dément. Puis après une courte pause pendant laquelle il semble prêter l'esgourde à un être invisible, il assène : « Vous savez quoi ? Si vous trouvez vraiment le moyen de sortir de cet enfer... Comme c'est surement ce que vous êtes venus chercher, je... Je suis prêt à vous céder Lumière ! Oui, elle est d'accord. Elle aussi, veux sortir... »

Entendant l'offre, l'officier de l'Harmonium s'étrangle, son visage se tend, le genre de grimace que fait un bige qui voudrait sortir un gros étron qui reste coincé... On entendrait presque ses chicots éclater, tellement il force.


Timlin, qui doit sentir que son ballot se crispe, commente, amusé : « Quoi ? Tu l'as mauvaise, enfumé ? Tu te dis que tes brascasses sont passés par le ver pour rien ? Bin peut-être que t'y réfléchiras à deux fois, le prochain coup qu'il te passera par la caboche de donner l'ordre de charger, abruti... Enfin, s'il t'arrive d'avoir un prochain coup... Parce que, à mois que ces zigues ne nous trouvent la sortie, on est bon pour passer l'éternité ici, mon canard... »


✶ Tiquer sur quelque chose (Linguistique ou Folklore Local DD15 / ou INT DD 10 ; dans les deux cas, impossible de choisir 10) :

Modifié par un utilisateur jeudi 27 juin 2019 16:03:14(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Oolie  
#93 Envoyé le : samedi 6 juillet 2019 09:02:15(UTC)
Oolie
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/06/2016(UTC)
Messages : 93

Bruichladdich
CA 16
Prêt à bondir
Ki : 1

32 / 32


Bruichladdich prenait la mesure que représentait cet homme qui se dressait tel un obstacle imposant. Il savait que le moindre faux pas pourrait être dramatique et cela le rendait jouasse de sentir l'adrénaline lié à cette tension lui couler dans les veines, il en oublierait même ses bibes!

Il savait qu'il n'était pas le meilleur parleur et ne serait pas capable de l'estamper, il préféra alors se la bâcler et réaffirmer sa prise sur son Sansetsukon, prêt à réagir au moindre signe de problème.

Offline Luciole  
#94 Envoyé le : samedi 6 juillet 2019 11:35:59(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 118

Firwin

26 / 26

CA19 (C14, D15)
Ref 18 / Vig 12 / Vol 13
Panache 5/5
Charmante vie : 3/3


Les quiquets de l'officier de l'Harmonium expriment clairement ses sentiments et c'est tant mieux puisqu'ils sont majoritairement partagés avec sacrement plus de gouaille et de panache quand même du coté de l'Indépendant.

Personne ne va s'occuper de personne... Bha... il peut attendre. De toute façon, il est deja mort. Et c'est vrai que pour l'instant Vartus est plus important. Enfin, surtout plus dangereux. Incommensurablement plus dangereux -même si ça n’empêche pas d’apprécier le petit glapissement de ... peur (?) que pousse l'officier.

Par contre, il a bien envie de préciser un petit détail... et il commente à mi-voix...

« Ouais... enfin vos Croissants, la chanson dit qu'ils s'étaient tous débinés ou avaient tournés casaque dans les trois heures qui ont suivis votre disparition alors bon...  »

Quand à le sortir d'ici... il ne va pas contredire Airi hein, mais songe intérieurement que offrir cadeau la soluce à Vartus constitue un aller simple pour un petit Labyrinthe personnalisé. C'est que même si Elle n'est pas opposée à ce que quelqu'un en sorte, il faut probablement que la clé ai été réalisée par la cible et non pas offerte sur un plateau d'argent.
La réaction de l'ex-factol le prends légèrement au dépourvu et... confirme son postulat : il ne veut pas être associé à la sortie de ce type.

D'un autre coté ça correspond mieux au provincial au caractère limité qu'il s'était imaginé... La bonne influence de Lumière sans doute qui avait tenté de policer et d’éduquer son porteur?

« L'empailler? Oh, mais cette prison est faite pour vous, pas pour nous... Elle est bâtie pour que vous tourniez en rond indefinement sans voir une solution théoriquement trouvable pour qui n'est pas vous. Alors oui, nous avons probablement plus de chance de la trouver. Et si ce n'est pas le cas, nous aurons aussi l'éternité pour continuer à chercher. »

Même si c'est particulièrement plaisant, la détresse de l'officier désormais solitaire ne l’intéresse pas plus que ça. Les dernières phrases du prisonnier le préoccupent beaucoup plus. Elle veut sortir aussi. Ca confirmerait ses premiers postulats. Mais si c'est ça... Zszaufein va tirer la tronche.

« D'ailleurs, à propos de Lumière, vous vous êtes rencontrés comment? Et qu'est ce qui s'est passé exactement à votre époque ? Parce que sérieux, peu osent La défier sauf les suicidaires et même eux choisissent généralement moins extrême comme solution... Vous aviez vraiment les moyens? »

Le faire parler d'elle et de lui, ça laissera peut être le temps de cogiter. Et puis il semble aussi du genre à aimer parler de lui. Et ne pas mentionner la troisième troupe dans ce putain de Dédale.

Offline dasai  
#95 Envoyé le : mercredi 10 juillet 2019 22:25:25(UTC)
dasai
Rang : Habitué

Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 274

Zszaufein

19 / 19

Si ce que disait Firwin était vrai, il vallait mieux ne pas tenter quoi que ce soit avant d'avoir un avantage plus conséquent... Son compatriote semblait sur la bonne voix pour le faire parler, aussi Zszaufeiin n'intervint pas... L'homme semblait instable et il valait mieux ne pas risquer de l'énerver.
L'ensorceleur avait fait quelques recherches avant de venir et il tenta de se rappeler ce qu'il savait de l'épée
  • connaissance local : 1d20+6 donne [12] + 6 = 18
Offline Anadethio  
#96 Envoyé le : jeudi 11 juillet 2019 12:01:15(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 550

~ Airi ~

26 / 26

CA 17 (C13,D14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 14
Inductions : 2/4
écharde d'ombre A(1)
Points héroïques : 3/3

Bon... C'était noté. L'homme était fêlé. Mais qui ne l'aurait pas été après une aussi longue captivité solitaire ? Il était finalement impressionnant qu'il soit encore capable de parler... La lame l'avait probablement aidé a ce petit jeu... Et plus encore. Pour qu'il ai un langage aussi soutenu... Soit la manière de parler avait bien changé en un siècle soit Lumière y était pour quelque chose...

Firwin a repris le dialogue et tu hoche la tête pour signifier ton assentiment a ce qu'il viens de dire... C'est sur la manière dont le labyrinthe est conçu que tu table... Tu commence peu à peu a visualiser la chose...

« Cinq cent soixante-seize itération ? Nous n'avons pas encore été jusqu'au bout... Donc il y a une fin... Ca ressemble a quoi ? Ou alors c'est juste qu'au bout d'un moment on revient au même endroit ? »

Dans tous les cas l'une de tes principales sources d’inquiétude semble adopter une posture prudente... Ce qui n'est pas pour te déplaire... En entendant Timlin proposer d'offrir Lumière tu t'était attendue a voir le Drow sauter sur l'occasion... Bien. Il faut rester patient... Tant que vous n'avez pas résolu l'énigme de toute manière...
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Guest (Masquer)
5 Pages«<345
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Privacy Policy | Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2019, Yet Another Forum.NET