Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

3 Pages<123>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Anadethio  
#21 Envoyé le : jeudi 7 mai 2020 17:51:25(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,394


assant du liquide au solide, la demoiselle reste quelques instants silencieuse... Puis, avec un soupir, elle semble se décider :

« Bien... Je prend tes histoires et tes chants. Si tu ne parvient pas a me combler... Tu sera condamné a recroiser ma route pour achever ton paiement. Bon... Et comme je suis insatiable et que je vais devoir consacrer une partie de mon temps a divertir le propriétaire des lieux... dit toi que l'endroit ou tu dormira ce soir dépendra de ma satisfaction... »

Elle lui adresse un sourire mutin avant d’enchaîner :

« Pour tes amies... J'ai deux pistes a te donner. Un nom au sein de la communauté elfique de Nouvelle Steven. Aussi grande que soit la ville, si elles y sont passées et se sont présenté comme des elfes... Il saura ou elles sont allées. L'autre... Et bien si elles ont répondu a l'appel et qu'elles ont un minimum d'esprit d'aventure... Je sais ou elles ont été envoyées. »

Offline Hikari  
#22 Envoyé le : mercredi 13 mai 2020 11:29:18(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 118

~ Hélios ~
le brave, le magnifique, le généreux
le charmeur des sept mers
le félin au grand cœur

22 / 22

CA : 17 (C 13, S 14)
Ref 18 . Vig 14 . Vol 15
Sorts I : 5/5 - 1/1


Satisfait, Hélios se fend d'un joyeux sourire. Néanmoins, s'il y a moyen d'en apprendre davantage et surtout s'il y a moyen de passer un bon séjour, il serait fort regrettable de ne pas saisir l'opportunité.
« Merci pour cette précieuse information… Peut-être pourrais-tu être plus précise concernant ce « je sais où » si je parviens à combler ta satisfaction ?  » renchérit-il immédiatement.

Pour le prochain passage, je pars du principe qu'Hélios ayant la compétence (Artisanat : Bois), il devrait pouvoir faire bien mieux que ça. Dans le cadre de cette scène, il s'agit d'un simple accessoire, ne valant au final pas plus qu'une pièce de cuivre.

Il fouilla ensuite un pli de la tunique pour en sortir un morceau de bois taillé en pipe. Elle n'était ni fonctionnelle ni de qualité, Hélios étant un novice en matière de sculpture, mais qu'importe, elle lui servait d'accessoire. S’asseyant confortablement sur son tabouret, s’accoudant à la table, il prit une voix suave, plus grave. Il accompagne son récit de grands gestes et mime volontiers le vieil homme tirant régulièrement sur sa pipe.
« L’histoire donc… Restez bien assise sur votre siège ma douce, le Père Hélios va vous conter son histoire…
Dans une forêt au-delà des Pics de Givre vivait un huline, un jeune sot de luthiste. Quoi donc pour vous plaire pour poursuivre en cette soirée ? Un chant peut-être ?. Ce n’était pas une forêt ordinaire, humide et boueuse, ayant pour seuls résistants divers insectes et nuisibles… Non, c’était une forêt des plus merveilleuses de Iobarie, la forêt d’Ethenïa, somptueuse demeure des ethiens, les elfes de l’Est… L’architecture, le paysage… C’est un vrai petit coin de paradis. Mais son véritable charme, ce sont ses habitants.

Ah, les ethiens… Ils ne sont pas exempts de défaut bien sûr, mais ils ont un don pour ce qui est de la beauté, de l’art et du raffinement. On peut parfois voir les elfes comme des créatures distantes, hautaines et moroses, mais je pense avant tout que ce sont des passionnés, proches des créatures féeriques sur de nombreux points, qui ont du mal avec… notre impulsivité notamment. Je trouve leur manière d’être passionnés… contagieuse.
Ils peuvent parfois être émotifs et capricieux, mais ils ont bon fond pour la majorité d’entre eux.

C’est donc dans cette communauté elfique que votre serviteur a grandi, entouré de ses pairs, d’humbles chasseurs-cueilleurs, et d’elfes, dont les deux amis que je recherche. Certains elfes, notamment dans leur jeune âge, ont un penchant prononcé pour les bêtises… Vous savez ce que l’on dit : les elfes suivent Calistria lorsqu'ils cherchent les ennuis, et Desna quand ils les trouvent… Ha ! C’est bien vrai, foi d’un huline ! Enfin passons. Vous savez, ce n’est pas forcément facile pour un huline de s’intégrer dans la vie d’un elfe. C’est possible, bien sûr… Mais la vie d’un huline -ou d’un humaine- n’est qu’un clignement de cils aux yeux d’un elfe. Ainsi les relations sont parfois compliquées. Ce qui représente une vie pour nous n’est parfois qu’éphémère à leurs yeux. Je pense que cela joue grandement sur leur réticence à fréquenter d’autres races.
Si je vous parle d’eux jeune dame, c’est pour que vous puissiez comprendre auprès desquels j’ai appris la plupart de ce que je sais, de mon éducation à mon talent à l’arc, en passant par ma passion, l’art délicat de la musique.

Bien que cet endroit, avec tout l’amour et le respect que je lui porte, soit un petit nid douillet, j’ai toujours rêvé d’aventure et de grandeur. Et tandis que je rejoignais une caravane marchande pour voir du pays et partir à la recherche de ma muse, l’inspiration, ces deux fripouilles elfiques ont détalées, pour l’aventure, sans l’ombre d’un doute. Et me voilà, humble chat de gouttière, avec pour seul compagnon mon fidèle renne, à parcourir les étendues du Brévoy à la recherche d’une épine de pin dans une forêt… Une épine de pin avec des oreilles pointues, certes, mais une épine tout de même. Je note chacune de mes découvertes, chacune de mes émotions, chacune de mes rencontres… et je puis déjà dire que certaines valaient amplement le voyage…  »
conclu-t-il, accompagné d'un regard appuyé.


« Quant à goûter a encore plus d'exotisme en privé après ta représentation… peut-être que l’une de mes balades saurait te combler pour le moment… Et je me sentirais vexé si tu arrivais à satiété… Et je suis curieux de te voir en action avant cela. »



Si elle accepte la proposition, une fois en lieu privé :

Offline Anadethio  
#23 Envoyé le : dimanche 17 mai 2020 17:25:22(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,394


vec un regard gourmand et un battement de cil, Essi répond à la question de son interlocuteur d'une voix un peu plus rauque « Oui... Je n'attend que ça... ». Ajouter à cela la manière dont sa main glisse sur son visage alors que son bras se presse entre ses seins pour les faire ressortir permet probablement de comprendre la teinte rosée de ses joues...

Et le temps passe : la barde doit, à plusieurs reprise pendant la journée rejoindre la scène ou elle enchaîne les balades populaires et les gestes épiques. A en juger la désinvolture avec laquelle ses doigts courent le long du manche de sa mandoline, Helios se doute qu'elle ne fait pas réellement d'efforts pour son public même si elle donne le change pour que ces derniers n'en soient pas vexés... Elle jongle, fait apparaître et disparaître des pièces de différents endroits et offre des fleurs semblant sorties de nulle part aux serveuses pour le plus grand plaisir de tous.

Lorsque l'occasion se présente enfin pour le voyageur de monter sur scène, elle s'installe confortablement et se retient même de lui faire des œillades suggestives pour le déstabiliser pendant qu'il conte alors qu'elle n'avait pas raté une occasion pendant qu'elle-même jouait... Lorsqu'il s'arrête, elle lui offre un verre et lui parle sans la moindre once de grivoiserie :

« Belle histoire... Et plutôt bien contée qui plus est... Je sais où les seigneurs ont envoyé tous les non humains qui se sont présentés : une zone appelée "Ceinture Verte" qui est sous le joug d'un certain Seigneur Cerf. Ce brigand commence a monter une armée et ils espéraient sans doute se débarrasser d'au moins une source d’ennuis en envoyant là bas ceux et celles dont ils ne voulaient pas. Je suis prête a parier que si tes amies ont bien été à Nouvelle Steven c'est là bas qu'on les a envoyé... Et le danger auquel elles vont se frotter ne doit pas être négligé... »



Un peu plus tard, elle l'invitera a monter dans sa chambre ou elle se fera un plaisir de répondre a ses balades par d'autres, faisant cette fois preuve de toute sa virtuosité en la matière... Elle avait rangé sa mandoline pour tirer d'un étuis une lyre finement ornée d'ivoire et de bois de rose qui semblait bien loin de sa place dans la chambre d'une auberge perdue au milieu de nulle part et avait commencé à jouer, ses doigts frôlant les cordes comme la pluie...

Lentement la soirée était devenue plus coquine et elle n'avait pas hésité a lui donner la réplique lors de chants grivois... Quelques gestes "malencontreux" faisant lentement monter la pression jusqu'à ce qu'avec un sourire elle lui dépose un léger baiser au coin des lèvres alors que sa main pianote sur son torse pour descendre bien plus bas...

« Il me faut m'éloigner un temps... La nature est parfois une maîtresse bien difficile. Songe à libérer ce que je sent poindre ici... »

Une petite tape et sa main viens se poser sur son torse pour le pousser dans le lit...

« Pense à moi... »

Ondulant avec grâce, elle sort de sa chambre...

Et ne reviens pas avant le matin.

Modifié par un utilisateur dimanche 17 mai 2020 17:25:56(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#24 Envoyé le : lundi 18 mai 2020 10:00:41(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 118

~ Hélios ~
le brave, le magnifique, le généreux
le charmeur des sept mers
le félin au grand cœur

22 / 22

CA : 17 (C 13, S 14)
Ref 18 . Vig 14 . Vol 15
Sorts I : 5/5 - 1/1


Satisfait de la tournure des événements, un sourire persistant et un peu naïs s’installe sur la bouille d’Hélios. Se reniflant les aisselles, il use de magie pour se faire quelque peu plus propre, soucieux de conserver une apparence séduisante. Son sourire se transforme peu à peu en moue au fur et à mesure de la soirée, l’huline comprenant que la belle s’était joué de lui. Une pensée suspicieuse traverse son esprit, aussi s’affaire-t-il à vérifier ses bagages, craignant que la demoiselle ne lui ait dérobé un bien quelconque. Quelque peu chafouin de cette froide fin de soirée, l’insatiable sentimental soupire et s’affaire à rédiger quelques notes dans son carnet de voyage, se plongeant dans l’écriture de son récit de voyage pour oublier cette triste déconvenue. Un sourire fugace naquis au coin de ses lèvres, souvenir du baiser, puis il marqua la page du jour de trois dagues avant de refermer son grimoire.

S’allongeant sur sa couche, il se mit à l'aise et songea aux nouvelles informations grappillées durant cette charmante journée.
« La Nouvelle-Steven… L’Appel… La Ceinture Verte… Le Seigneur Cerf… »

Ses amies étaient donc probablement parties vers cette fameuse Ceinture Verte. La mention du Seigneur Cerf l’inquiète, s’aventurer seul en terrain hostile semble être particulièrement dangereux, il vaudrait mieux éviter les bandits… Mais peut-être ses amies étaient-elles retenues captives de ses geôles si elles avaient été envoyées là-bas ? C’était tout de même peu probable, elles savaient se débrouiller… mais le doute persistait dans l’esprit d’Hélios. Quoi qu’il en soit, il connaissait sa prochaine destination, il aurait tout le temps d’y réfléchir en cours de route. Il partirait au plus tôt. Si la belle désirait continuer le jeu… il n’allait pas lui donner tout de suite satisfaction tout compte fait. Il avait beaucoup de mal à l’enlever de son esprit, mais il ne fallait pas laisser fuir cette information auprès de la belle.

Maintenant qu’il y pensait, il fallait également qu’il trouve de quoi éviter de reproduire les erreurs survenues plus tôt dans la journée. Un habit d’apparat, et peut-être un parfum serait les bienvenus pour embellir son image et approcher certaines personnes… La pensée de le voir déguisé n’était pas pour lui déplaire, l’huline considérant qu’il s’agissait là d’une autre forme de jeu, plus théâtrale. Et après tout, si Pachatian n’avait pas une haute estime pour ceux qui jugeaient des apparences, Hélios, lui, était ravi d’intégrer ce qu’il aimait considérer comme une dramaturgie.

Si possible, Hélios ira demain acheter une tenue de courtisan et un parfum.
Il essayera également de se renseigner sur quelle est la prochaine ville/étape en direction de la Ceinture Verte.
Offline Anadethio  
#25 Envoyé le : lundi 18 mai 2020 23:16:17(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,394


e matin n'est pas facile et découvrir la barde en train de jouer de la mandoline dans la salle principale n'avait probablement pas aidé. Elle lui adresse un sourire sibyllin mais ne tente pas de l'approcher... Étrangement, le regard qu'elle pose sur lui semble dépourvu de la moindre once d’ironie mais plutôt chargé de sympathie et d'un peu de nostalgie. Aucun paiement ne lui sera d'ailleurs demandé par le tenancier.

Bien décidé à ne pas vivre une nouvelle journée du même tonneau que celle de la veille, le jeune oracle part à la recherche d'un tailleur... Quelques questions posées lui suffisent à localiser l'échoppe sans la moindre difficulté et lorsqu'il rentre, le gérant lui adresse un sourire plutôt accueillant... Exactement le style de sourire qu'on pourrait attendre d'un commerçant. Le marchandage commence d'ailleurs... Sec. L'homme a plusieurs travaux en cours et les retarder risquerait de lui poser quelques problèmes avec certains de ses clients...

Dans un premier temps, il parle de dix jours d'attente "au mieux", arguant qu'il n'a jamais eu a négocier le passage d'une queue et qu'il lui faudra probablement plus de temps pour les finitions... De fil en aiguille, il finit par accepter de finir sous trois jours moyennant une majoration de ses honoraires aux deux tiers...

Tu peux me faire un jet de perception... DD14
Offline Hikari  
#26 Envoyé le : samedi 23 mai 2020 23:29:23(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 118

~ Hélios ~
le brave, le magnifique, le généreux
le charmeur des sept mers
le félin au grand cœur

22 / 22

CA : 17 (C 13, S 14)
Ref 18 . Vig 14 . Vol 15
Sorts I : 5/5 - 1/1


Content d’être sorti de l’auberge la tête haute, surtout après les évènements de la veille, Hélios flânait en progressant vers la boutique du tailleur. Si ses premiers rapports avec ce village n’avaient pas été des plus satisfaisants, il appréciait néanmoins le cadre qui s’offrait à lui. Le monde des humains était à la fois tel qu’il se l’imaginait autrefois, et tellement différent en même temps, une sensation difficile à décrire. Un mélange de fascination et de déception bourgeonnait dans son esprit, mélange dont il s’efforçant de séparer le bon grain de l’ivrée, de voir ce qui pourrait servir son inspiration. Si la quête de ses amies était chère à son cœur, celle d’une muse et d’expérience l’était tout autant. Un monde imparfait, voir capricieux, mais authentique, inconnu… Au fond, et ce malgré son manque du pays, il savait que c’était ce qu’il rêvait de parcourir depuis bien longtemps…

Quelques minutes de rêveries plus tard, il arriva au seuil de la boutique du tailleur. Hélios s’époussète et rajuste sa coupe avant d’entrer, tentant cette fois-ci de faire bonne impression. Entrant dans l’échoppe, il salue celui qui lui semble être le gérant d’une légère révérence théâtrale, avant de se présenter et de lui exposer sa requête. La négociation bat son plein et semble plutôt bien partie jusqu’à ce qu’une voix vienne à gâcher la fête. Reconnaissant cet air altier, orgueilleux et insupportable entre mille, Hélios porte une patte à sa tête et se fend d’un sourire crispé avant de s’adresser au marchand.

« Diantre, je joue de malchance… Pile au moment où je trouve un brillant artisan… Milles excuses monseigneur, mais je crains que votre prochaine cliente n’apprécie pas beaucoup ma présence dans votre charmante échoppe… Je repasserai juste après, si cela vous sied. A bientôt !  » affirme-t-il de son air malicieux, avant de filer vers la porte.

Si cela est possible, Hélios se faufile par la porte et se cache dans une rue voisine, tâchant de pas avoir l’air suspect. Il attend, tout simplement, en essayant de garder un œil sur la porte du tailleur.
Offline Anadethio  
#27 Envoyé le : dimanche 24 mai 2020 17:46:32(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,394
Il s'en allait au tailleur (Perception) : 1d20+6 donne [15] + 6 = 21
Il s'en allait au tailleur (Discrétion) : 1d20+11 donne [7] + 11 = 18




eux secondes plus tard et il aurait sans doute été trop tard. Estomaqué par le revirement de situation, le tenancier l'observe sortir sans rien dire... Tant et si bien que quand quelques instants plus tard, sa cliente entre, Helios peut l'entendre s'étonner : « Anton ? Vous allez bien ? Anton ! Je vous parle ! » la suite est un peu moins distincte car la porte s'est refermée derrière elle.

Rapidement l'un des gardes resté a la porte s'éloigne avec un signe de remerciement à son collègue... Quand à la dame... Elle ne semble pas décidée a ressortir de si tôt. Il faudra attendre un peu moins de deux heures avant que la porte ne se rouvre pour laisser sortir la charmante notable...

Pendant ce temps, Helios a égrainé le temps comme il pouvait, vaquant dans les environs... Observant la vie du village. Quelque enfants jouent un peu plus loin et certains joue a l'espionner, visiblement intrigués par son apparence...

Et finalement il retourne dans l'échoppe. Le marchand le regarde avec un air désolé...

« Vous avez attendu tout ce temps ? Quel est votre problème avec Dame Sinia ? Dans tous les cas ça risque d'être compliqué pour vous : elle viens d'apprendre que le jeune seigneur Medvyed devait venir en fin de semaine et elle tiens absolument a avoir une nouvelle robe pour l'occasion... »

Modifié par un utilisateur mardi 26 mai 2020 00:19:44(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#28 Envoyé le : mercredi 27 mai 2020 09:32:48(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 118

~ Hélios ~
le brave, le magnifique, le généreux
le charmeur des sept mers
le félin au grand cœur

22 / 22

CA : 17 (C 13, S 14)
Ref 18 . Vig 14 . Vol 15
Sorts I : 5/5 - 1/1



Attendant dehors le temps que la grossière dame en ait fini avec le tailleur, Hélios entreprit d’être patient… très patient… puis se décida finalement à flâner dans les environs, s’imprégnant de l’atmosphère du village. Les passants, les enfants, les odeurs… Il cherchait à mémoriser chaque détail. Il repassait régulièrement devant l’échoppe du tailleur pour vérifier si la voie était libre. Lorsqu’elle le fut, il repassa la porte, l’air penaud. Il se doutait de ce qu’allait dire le marchand avant même que celui-ci ne le fasse. Il resurgi dans la pièce comme s'ils étaient au théâtre et qu'un acte venait de se clôturer.

« Rebonjour !  » annonça-t-il d’un ton joyeux, tentant de cacher son émotion.

« Oui, j’ai attendu. Oh, rien de bien grave. Elle n’aime pas les hulines je pense, tout simplement. J’imagine que les non-humains sont plutôt rares dans la région, me tromperais-je ?

J’imagine que cela va être délicat oui… hélas, je ne peux pas vraiment me permettre de traîner plus encore en ville, je joue contre le temps. En temps normal, j'aurais volontiers attendu plus longtemps, explorant la région, mais je me dirige vers l’Ouest, vers la Ceinture Verte. Je ne devrais peut-être pas vous demander ça mais… à tout hasard, me recommanderiez-vous un confrère artisan sur ma route qui pourrait m’aider ? Un ami peut-être ? J’ai peur que mon humble habit d’artiste ne brigue pas d’éloges en haut lieu, si tant est qu’il me soit donné de m’y rendre, et c'est ce que j'ai de mieux avec moi.  »
ajouta-t-il, repensant à la scène de la veille.

Il y a une prochaine ville/village de prévue sur ma trajectoire ou nope ?

Modifié par un utilisateur mercredi 27 mai 2020 23:32:35(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#29 Envoyé le : mercredi 27 mai 2020 15:56:43(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,394


e couturier regarde son ancien client potentiel pendant quelques instants... Il semble hésiter quand à la réponse a faire... Puis finalement il hausse les épaules :

« Ca m'étonnerais qu'elle ai quoi que ce soit contre les... Hulines vous dites ? Elle savait probablement pas plus que moi que vous existiez avant de vous croiser... Par contre... »

Il se penche pour pouvoir baisser le ton :

« Elle avait déjà un caractère de cochon avant de devenir noble mais maintenant elle semble s'efforcer de coller a ce qu'elle imagine être la manière d'être de la haute société... »

Il secoue la tête avec dépit :

« Enfin... C'est pas vraiment votre problème. Pour ce qui vous concerne a moins que vous alliez a Nouvelle Steven ce qui vous fera perdre autant de temps que pour m'attendre... Et bien j'pense pas que vous trouverez grand monde pour vous coudre quelque chose de digne de ce nom sur le chemin...

Ensuite pourquoi diable auriez-vous besoin de vêtements convenables pour aller là bas ? A part des brigands et des monstres y'a rien... »

Offline Hikari  
#30 Envoyé le : jeudi 28 mai 2020 22:24:15(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 118

~ Hélios ~
le brave, le magnifique, le généreux
le charmeur des sept mers
le félin au grand cœur

22 / 22

CA : 17 (C 13, S 14)
Ref 18 . Vig 14 . Vol 15
Sorts I : 5/5 - 1/1



La mine chafouine, déçu que ses craintes se soient réalisées, Hélios tente de relativiser. Après tout, le couturier n’avait pas tort. Si l’huline aurait tôt ou tard besoin d’une tenue adaptée à chaque situation, dont la fréquentation de la haute société humaine, ce n’était pas nécessairement le bon moment de s’en préoccuper. S’éclaircissant la gorge, Hélios se penche à son tour vers son interlocuteur, par mimétisme.

« Eh bien, j’imagine que ça peut faire un choc en effet… J’imagine sans mal que le rapprochement avec un animal est plutôt facile… raison de plus pour avoir de quoi imposer la différence au premier coup d’œil. Mais vous marquez un point, ce n’est pas pour les brigands ou les monstres que je souhaitais profiter de l’une de vos créations. Vous vous doutez bien que si je vous achète pareils atours, ce n’est pas pour me balader avec dans les marais. N’y voyez pas là la marque d’un lien, ce n’est que coïncidence.
Je pense davantage aux situations, telle qu’une rencontre avec quelqu’un tel que Dame -…comment dites-vous ? Sinia ?- qui nécessiterait surement de mieux paraitre à leurs yeux. Je passais dans la région et l’on m’a indiqué que votre travail était d’une grande qualité, j’y voyais donc une opportunité, tout simplement.

Vous parliez de la manière d’être de la haute société", vous pensez donc que la plupart des nobles de la région ne se comportent pas de cette manière ? Pardonnez mon ignorance, je suis nouveau dans le coin et j’ai des lacunes en la matière.  »
demanda Hélios, l'air curieux, s'excusant pour la énième fois.


Si jamais le dialogue touche à sa fin, je donnerai tout de même deux pièces d’or au couturier pour cette précieuse conversation et son amabilité. J’avais songé à prendre commande, mais je n’ai nulle destination où faire livrer son travail, et je doute pouvoir dépenser un mois de trajet si ce n’est plus pour revenir chercher ma tenue dans ce village.
Offline Anadethio  
#31 Envoyé le : vendredi 29 mai 2020 17:31:33(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,394


vec un sourire compatissant, le couturier répond à son ancien client :

« Tous ne sont pas comme ça. Mais si je peux vous donner un conseil sur les nobles... C'est de ne jamais les approcher sans avoir demandé a quelqu'un les erreurs a ne pas faire.

Quand à vous habiller trop finement... Et bien cela au moins autant de chance de vous aliéner les paysans que l'inverse n'en a de vous mettre les Nobles à dos. Et je parle même pas des bandits vu là ou vous allez... Y'a ma sœur qu'a un peu baroudé qui dit tout l'temps : "les péages c'est un sous de cuivre si t'es habillé en guenille et deux couronnes d'argent si t'as une jolie robe !" si vous voyez c'que j'veux dire... »




Finalement Helios reprend donc la route, suivant la direction qui lui a été recommandé, il sait qu'il vas devoir rebrousser chemin sur un peu moins d'un kilomètre avant de suivre un chemin croisé un peu plus tôt... Alors qu'il a quitté le village depuis une dizaine de minute, une voix semblant surgir de nulle part viens murmurer à son oreille :

« Prend soin de toi et de tes amies... J'espère que tu me pardonnera mais tu m'a forcée a faire un choix. »

Modifié par un utilisateur vendredi 29 mai 2020 17:50:42(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#32 Envoyé le : mercredi 3 juin 2020 17:37:04(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 118

~ Hélios ~
le brave, le magnifique, le généreux
le charmeur des sept mers
le félin au grand cœur

22 / 22

CA : 17 (C 13, S 14)
Ref 18 . Vig 14 . Vol 15
Sorts I : 5/5 - 1/1



S’inclinant légèrement, Hélios sourit à son tour, sincère, heureux de cette rencontre.
« Je vous remercie du conseil mon bon monsieur. Il est vrai qu’en matière d’erreurs à ne point commettre, je suis proche du dernier des ignorants. Tout ce que je sais, je le tiens de livres ou de pièces... ou d’idées reçues, à mon grand désarroi.

Hum… Vous marquez un point, je ne creuse peut-être pas dans la bonne direction… Je vous remercie une fois encore pour vos conseils. Puisse les déesses veiller sur vous.  »


L’huline se fend d’une autre révérence, grandiloquente cette fois-ci, puis tourne les talons et quitte les lieux.






Rassemblant rapidement ses affaires, Hélios jette un dernier regard au village avant de partir. Il s’efforce de se souvenir de chaque moment passé dans cette bourgade, des bons moments comme des mauvais, de l’odeur des rues à celle de la douce ménestrel. Un sourire illumine alors son visage, avant de s’effacer pour laisser place à une mine quelque peu déconfite.

« Monseigneur, c’est notre heure, nous partons. » affirma-t-il à son compagnon de voyage, le gratifiant d’une tape amicale sur le flanc.

A peine était-il parti qu’une voix se fit entendre à son oreille. Il se retourna, mais ne vit personne. Un autre sourire revenant sur ses babines, l’huline s’exprima d’une voix traînante et fluette, ne sachant pas si son interlocutrice l’entendait.

« Vous êtes pleine de surprises milady. Si nous sommes amenés à nous revoir, vous saurez si vous êtes pardonnée. Mais n’oubliez pas ma dame : choix et conscience ne sont qu’une seule et même chose… »

Puis il reprit la route, humant l’air frais et appréciant le paysage qui s’offrait à lui. Involontairement, il repensa à sa maison, à sa famille, et au confort de son foyer. Baissant son nouveau couvre-chef, c’est la mine mélancolique que l’huline ménestrel reprit sa route.
Offline Anadethio  
#33 Envoyé le : jeudi 4 juin 2020 17:30:47(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,394


i odeur ni mouvement pour indiquer au jeune huline l'emplacement de son interlocutrice. Un très léger soupir est porté jusqu'à ses oreilles par la magie qui est visiblement à l'oeuvre... Peut-être derrière ce buisson ? Non... Il le voyais parfaitement il n'y a pas deux minutes...

« Voyons... Si je n'avais pas prévu de te revoir tous aurions tout deux passé une bien meilleur nuit. Trouve tes amies et essaie de ne pas mourir avant que je ne passe dans le coin... »

Et le silence reviens dans la campagne... Sous le regard vitreux d'une vache il réalise bien vite qu'il est de nouveau parfaitement seul... Enfin... A l'exclusion de quelques ruminants et de son renne.



Les jours qui suivent retrouvent la routine paisible qui avait caractérisé les précédents : marcher du matin jusqu'au soir en s'offrant simplement le temps de repos nécessaire pour pouvoir recommencer le lendemain. Si les nuits passées dans des lits sont rares, il obtient régulièrement une place à l'abris de la rosée matinale dans une grange...

Au bout d'un peu plus de deux semaines, la présence humaine commence a se faire plus rare et les champs de céréales et de légumes laissent peu à peu la place à des étendues sauvages... Si le temps n'est pas radieux, il reste néanmoins globalement agréable et le voyageur peut profiter de la fin du printemps...

Pourtant l'inquiétude commence lentement à poindre : a-t-il été dans la bonne direction ? Il y avait maintenant une dix jours qu'il n'avait plus vu de village et les dernières indications qu'on lui avait donné lui affirmait qu'il aurait du croiser la route royale depuis trois ou quatre jours et être arrivé au comptoir commercial d'Oleg... La route dont il était question était-elle vraiment ce chemin boueux qu'il avait croisé l'avant veille ? Difficile d'y croire... Et vu les circonstances le plus simple était sans doute de continuer : après tout la ceinture verte était sensée se trouver au Sud-Ouest de la route en question... Du coup si c'était la route qu'il était sensée chercher alors il était dans la ceinture verte.

Une nouvelle journée tend sur sa fin, et Helios sent la fatigue qui commence a menacer... Tant à cause de la journée en elle-même que de la situation plus globale. Arrivé au sommet d'une colline, il remarque une nouveauté remarquable : un peu plus loin au sud de sa position coule une large rivière... Et de l'autre côté de celle-ci... Une route ! Pas bien large et personne ne lui avait parlé d'un tel obstacle mais tout de même...

Dans tous les cas impossible d'y être avant la nuit.

Tu peux effectuer un jet de survie pour trouver un endroit confortable... et un petit jet de perception ne sera pas perdu 👼


3 Sarénith, quelque part.
Conditions climatiques :
Le crépuscule se rapproche. Si des nuages ont moutonné dans le ciel, il n'est pas tombé une goute de la journée.
Conséquences :
RAS.
La journée :
Il est actuellement : 20h
Tu as été actif pendant : 7h45

Modifié par un utilisateur dimanche 7 juin 2020 16:56:49(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#34 Envoyé le : mardi 9 juin 2020 08:58:12(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 118

~ Hélios ~
le brave, le magnifique, le généreux
le charmeur des sept mers
le félin au grand cœur

22 / 22

CA : 17 (C 13, S 14)
Ref 18 . Vig 14 . Vol 15
Sorts I : 5/5 - 1/1



Etrange avait été la réaction de la belle. Mais c’est avec le sourire aux babines qu’Hélios continue sa route à travers la campagne, galvanisé par l’idée de revoir celle qui aurait pu être sa muse. Tandis qu’il parcourait le pays, il se souvient alors de son air mutin, de la couleur de ses yeux, du contour de ses lèvres, de ses formes…
Secouant la tête, cherchant à se concentrer sur le moment présent, l’huline manque de chuter dans la boue la tête la première, et ce devant son renne.

« Ha ! Ce n’est pas passé loin, n’est-ce-pas Monseigneur ? »

Et ainsi continua-t-il sa route, toujours tête en l'air.




La solitude commençait à peser au jeune barde, et si celui-ci parlait de moins en moins au renne, les sujets qu'il abordait étaient de plus ou plus sérieux. Ce n'est pas comme s'il attendait réellement une réponse de la part du cervidé, mais... il avait besoin d'en parler.

Tâchant de ne pas perdre le fil de sa quête, il s’efforçait de ne pas perdre la direction dans laquelle il suppose devoir aller. Dès lors qu'il devait s'éloigner pour chercher de la nourriture ou du bois et des feuilles pour faire un abri, il inscrivait toujours sa direction dans le sol, l'effaçant après son passage. Il espérait ainsi ne pas dévier de sa trajectoire. Hélas, les choses ne sont pas toujours aussi simples qu’elles paraissent, et voilà que l’huline semble… perdu.

Allons bon… On se détend… Je suis sûr de mon trajet, on doit avoir légèrement dérivé de notre trajectoire, on ne doit pas être bien loin… Il nous faudrait un point en hauteur.

Remarquant une colline dans les environs, il entreprit de la gravir pour avoir une meilleure vue sur la région. Peut-être réussirait-il à apercevoir le comptoir d’Oleg au loin ? Le sommet n'était pas si haut, il fallait tenter le coup... Une fois celui-ci atteint, ce n'était pas le comptoir qui était en vue, mais c'en était tout de même réjouissant après ces quelques jours dans les étendues sauvages.

« MONSEIGNEUR ! Regardez ! Une route ! C’est bon signe ça, nous y sommes presque !  »

Satisfait de sa trouvaille, sentant qu’il se rapprochait de son but, l’huline exulta. L’air semblait plus doux et les repas plus copieux lorsque l’on s’imaginait être arrivé au bout de ses peines. Mais le soleil était déjà bas, aussi devrait-il repousser la rencontre avec cette route au lendemain.

« Cherchons un endroit où passer la nuit, nous continuerons demain. Je vais tâcher de nous faire un abri. Tâchons d'être discrets, on ne sait jamais. Le couturier nous avait bien parlé de bandits, il ne s'agirait pas de se faire surprendre. »

Survie : 20
Perception : 18

Offline Anadethio  
#35 Envoyé le : dimanche 14 juin 2020 15:11:52(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,394


n descendant dans le creux de la vallée, une tâche relativement ardue (eu égard à la quantité de buissons et de bois mort sur le versant) mais néanmoins possible, l'oracle finis par trouver non seulement une clairière confortable mais ce qui semble être un camp régulier probablement utilisé à l'occasion par des trappeurs du coin et n'ayant visiblement pas servi depuis la dernière pluie a en juger les feuilles dans le foyer...

L'endroit a été aménagé basiquement : les pierres gênant l’installation d'une tente ont été poussées, d'autres ont été déplacées pour faire des sièges et un peu de bois et de pomme de pins sont entreposés dans un coin de manière a conserver un maximum de combustible au sec. Cependant un rapide examen indique que la violence de l'orage survenu deux semaines plus tôt a réussi a mouiller a cœur la structure. L’aérer un peu lui fera le plus grand bien...

Trouver du bois sec pour manger quelque chose de chaud sera un peu compliqué... mais ça ne lui changera pas des jours précédents. Et le talus juste à côté est couvert de mâche qui agrémentera agréablement son repas.


3 Sarénith, quelque part.
Conditions climatiques :
Le crépuscule se rapproche. Si des nuages ont moutonné dans le ciel, il n'est pas tombé une goutte de la journée.
Conséquences :
RAS.
La journée :
Il est actuellement : 20h30
Tu as été actif pendant : 8h10

Modifié par un utilisateur dimanche 14 juin 2020 15:38:56(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#36 Envoyé le : dimanche 14 juin 2020 23:45:57(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 118

~ Hélios ~
le brave, le magnifique, le généreux
le charmeur des sept mers
le félin au grand cœur

22 / 22

CA : 17 (C 13, S 14)
Ref 18 . Vig 14 . Vol 15
Sorts I : 5/5 - 1/1



Heureux d’avoir trouvé un point plutôt confortable, et semble-t-il inutilisé récemment, Hélios décida de passer la nuit par ici. Il commença par s’assurer d’être seul, cherchant toute trace pouvant trahir une activité récente dans les parages, puis déchargea les paquetages de son renne de compagnie. Cela devait lui faire du bien de pouvoir se délester de cet énorme fardeau.

L’huline s’affaira ensuite à une reconnaissance des environs. Il cherchait à éviter de dormir près d’un arbre mort, ce détail pouvant être indicateur de la santé, et donc de la solidité, des arbres voisins, balaya les feuilles autour du lieu où il comptait passer la nuit afin de limiter les problèmes liés aux insectes et autres nuisibles, puis s’attela à ramasser du bois sec, autre que les réserves présentes sur place. Il y avait trois raisons à cela : la première, c’était par précaution, pour avoir largement de quoi alimenter son feu et construire un abri de fortune, en cas de pluie. La seconde, c’était pour ne pas laisser l’endroit démuni de ressources au cas où, quelques jours plus tard, un éventuel chasseur arriverait tard sur place et se verrait alors privé du combustible qu’il aurait prévu par anticipation. La troisième enfin, était d’avoir des brindilles craquantes, pouvant être réparties en cercle autour des lieux et servir d’alarme, bien que cette entreprise puisse s’avérer d’une efficacité plus que douteuse.

Hélios chercha aussi toute feuille ou fougère sèche pouvant lui servir de toiture de fortune. Ça pouvait non seulement lui faire office de camouflage, mais également servir à recouvrir le sol humide et à le protéger un tant soit peu de l’eau en cas d’averse, un risque qu’il tenait à ne pas négliger dans cette région du monde, bien que la journée fût dégagée. S’il trouvait quelques baies sur la route, il les ramassait, c’était toujours ça d’économisé sur ses propres rations. De même s’il apercevait un lapin ou un oiseau posé en évidence.

Une fois le camp monté, et son feu allumé, Hélios entreprit d’inscrire dans son grimoire quelques notes sur son arrivée dans cet endroit, en particulier concernant ce qui lui semblait être un camp régulier de chasseur. Il trouvait le cadre particulièrement inspirant, et la rédaction de quelques mots, simplement histoire de se souvenir de cette découverte, lui donnait du baume au cœur. Puis il entreprit de se servir de sa magie pour s’assurer de la sanité de son repas et afin de leur procurer un peu d’eau fraîche, aussi bien à Monseigneur qu’à lui-même.

Tandis qu'il mangeait son repas du soir, l'huline réfléchissait à la manière dont il allait passer la nuit. Le feu avait l'avantage d'éloigner les bestioles et les prédateurs, les dangers qu'il craignait le plus, mais il pourrait attirer l'attention de bandits, un risque qu'il estimait moins probable, compte tenu des jours précédents et du fait d'être de nuit. Après réflexion, il envisagea de se coucher tard, faisant mine de dormir, au cas où quelqu'un pointerait le bout de son nez, quitte à rattraper un peu de son temps de sommeil perdu sur sa journée du lendemain.


S’il me reste un peu de temps avant la nuit, je peux aussi envisager une rapide toilette.
Offline Anadethio  
#37 Envoyé le : mardi 16 juin 2020 23:48:40(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,394


'installation de l'oracle ne lui demande somme toute pas bien longtemps. Après des mois de voyage sa routine commençait a être parfaitement rodée... Comme souvent ces derniers temps le bois qu'il trouve est discutablement sec mais des pommes de pins accompagnée de lichens permettent d'allumer le feu sans difficulté en quelques coups de briquet.

L'odeur et la fumée qui se dégage du feu n'est pas optimale mais sa chaleur est la bienvenue après une longue journée... Vu la densité de population qui semble caractériser la région il aurais tord de se priver de réchauffer de quoi se remplir le gosier : un bandit assez proche pour voir la fumée de son camp à une heure pareille devait probablement connaitre l'endroit et avoir prévu de venir y dormir...

Alors qu'il commençais a se questionner quand a l'attention qu'il devait porter à la garde pendant la soirée, des bruits de pas se firent entendre en aval... Humanoïde ou animal difficile d'en juger a cette distance mais dans un cas comme dans l'autre la créature ne semble pas faire particulièrement d'effort pour être discrète... ou se montre particulièrement pataude.




Quelques instants passent pendants lesquels le voyageur tente d'identifier la source du brouhaha... Et il distingue enfin une forme... humanoïde. Assez vite l'homme avance sur le chemin, les mains bien en évidence pour indiquer qu'il n'entend pas utiliser l'arme courbe à son côté... du moins pour le moment. D'une voix assez calme il s'adresse à Helios :

« Bonsoir voyageur... Vous ne verriez pas d'un mauvais oeil que je me joigne a vous pour cette nuit ? La chaleur d'un bon feu ne serrait pas de refus... »

Il marque un instant d'hésitation avant d'ajouter d'une voix hésitante :

Tu peux toujours tenter un jet de linguistique pour essayer de deviner quelle langue il parle
« შენ დრუიდი ხარ? შეგირდი. »


3 Sarénith, quelque part.
Conditions climatiques :
Le crépuscule se rapproche. Si des nuages ont moutonné dans le ciel, il n'est pas tombé une goutte de la journée.
Conséquences :
RAS.
La journée :
Il est actuellement : 21h00
Tu as été actif pendant : 8h10

Modifié par un utilisateur dimanche 21 juin 2020 13:58:07(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#38 Envoyé le : lundi 22 juin 2020 23:35:42(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 118

~ Hélios ~
le brave, le magnifique, le généreux
le charmeur des sept mers
le félin au grand cœur

22 / 22

CA : 17 (C 13, S 14)
Ref 18 . Vig 14 . Vol 15
Sorts I : 5/5 - 1/1



Se redressant d’un bond, Hélios fit face à l’individu, son arc en main. Il ne le braque pas sur l’individu, lui laissant le bénéfice du doute, mais se tient néanmoins dans une position lui permettant d’agir rapidement en cas de nécessité.

Fatigué après la journée qu’il avait dans les pattes, Hélios fit de son mieux pour gommer cette faiblesse et se comporter faire preuve de lucidité. Un rapide coup d’œil ne lui appris que peu de choses, toutes les personnes fréquentant cette route devaient se ressembler après tout. Néanmoins, l'utilisation de cette seconde langue était plus qu'étrange...

« Bonsoir voyageur. Changer de langue au milieu de son introduction, en curieuse manie que celle-ci.
Dites-moi qu’êtes-vous donc l’ami ? Voyageur, druide ou bandit ?
Pourquoi ferais-je confiance à qui s’annonce ainsi ?  »
demanda l'huline, les oreilles à l'affut.

Linguistiques : 17

Modifié par un utilisateur lundi 22 juin 2020 23:36:56(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#39 Envoyé le : mardi 23 juin 2020 00:00:34(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,394


a réponse que lui apporte l'homme félin semble apporter sujet de réflexion à l'homme dont le regard s'égare quelques instants dans le vague avant de répondre, visiblement fort peu touché par le ton somme toute assez froid... Il fait quelques pas de plus pour se rapprocher du feu tout en répondant :

« Désolé pour les présentations mais je pensais que vous comprendriez peut-être cette langue... Enfin... Pour répondre à votre question... Je dirais... Voyageur à la recherche d'un druide. Quoique "voyageur" soit un peu fort vu que je vis dans la région...

Et pour ce qui est de me faire confiance... A vous de voir si vous souhaitez vous méfier de tous les étrangers... Et puis... J'avais prévu de dormir ici et suis presque certain que vous y avez moins souvent dormi que moi. »


Sa remarque est accompagnée d'un léger sourire amusé. Dans les environs les voix humaines ont fait taire les bruissements des prémices de la vie nocturne... Quelques chauve-souris virevoltent a proximité du feu, appâtées par les insectes... Et bientôt le bruissement d'un rongeur se fait entendre... Tout semble normal.


3 Sarénith, quelque part.
Conditions climatiques :
Le crépuscule se rapproche. Si des nuages ont moutonné dans le ciel, il n'est pas tombé une goutte de la journée.
Conséquences :
RAS.
La journée :
Il est actuellement : 21h00
Tu as été actif pendant : 8h10

Modifié par un utilisateur mardi 23 juin 2020 00:04:26(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#40 Envoyé le : mardi 23 juin 2020 00:48:45(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 118

~ Hélios ~
le brave, le magnifique, le généreux
le charmeur des sept mers
le félin au grand cœur

22 / 22

CA : 17 (C 13, S 14)
Ref 18 . Vig 14 . Vol 15
Sorts I : 5/5 - 1/1



Penchant la tête sur le côté, fixant toujours son interlocuteur du regard, Hélios cherche à évaluer l’individu. Rapidement, les différents scénarios possibles défilent dans sa tête.
Dormir avec l’individu ? Le cas le plus simple, et le plus politiquement correct, mais aussi le plus risqué : si l’homme est un voleur ou un assassin, c’en est fini du huline, l’aventure s’arrête là, tombée de rideau. Refuser l’offre de l’individu ? Mais dans ce cas, que faire ? Même si l’on décide de partir, ce dernier pourrait très bien nous suivre pour nous agresser plus loin s’il est doué de mauvaises intentions. D’ailleurs, en cas de combat, Hélios n’était pas sûr de l’emporter, loin de là. En fait, surtout si ses intentions sont mauvaises, le plus astucieux serait d’accéder à sa requête, quitte à se montrer des plus prudents.

« Hum… Serait-ce du Sylvestre que j’ai entendu ?
Soit, vous marquez un point. Pardonnez mon excès de prudence, on m’a davantage parlé de bandits que d’autre chose dans cette région du monde. Je vous en prie, installez-vous. Vous avez mangé ?  »
demanda l'huline, se voulant agréale avec l’homme.

Psychologie : 14
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Guest (Masquer)
3 Pages<123>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET