Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

5 Pages«<345
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline mdadd  
#81 Envoyé le : dimanche 10 juillet 2022 19:38:40(UTC)
mdadd
Rang : Staff
Inscrit le : 23/12/2009(UTC)
Messages : 5,290
Localisation : Charente Aquatique (17)
omme l’avaient pressenti nos jeunes héros, le trajet jusqu’à l’entrée du Sactu-Arbre fut de courte durée. Oradin puis Frédrigo attirèrent l’attention et l’écoute du Maître des Cordées qui si le serviteur d’Abadar avait juste reçu quelques commentaires comme – « Abadar ? Ce nom est complètement inconnu ici, je le crains… Comme je vous l’ai dit tout à l’heure, c’est le Khôtâh qui fixe les Lois et par là même c’est donc notre Dieu de la Justice. » – ou encore – « le Dragon-Léviathan… Nous le surnommons ici le Dévoreur de Navires… » - et enfin concernant la dernière question du prêtre – « Premier de Cordée ?.. Intéressant… Il est vrai que les cordes jouent un rôle essentiel dans notre activité, elles servent de gréement à nos navires, permettent les plongées et bien d’autres choses encore, sans elles, nous serions amenés à disparaître en vérité. Le titre de Maître des Cordées revient à la plus haute autorité de Port-Ébène, associé au rôle de Gardien du Sanctu-Arbre, des Traditions sylmarines, cela fait de moi la personne la plus importante de la cité… Après le Khôtâh bien-sûr… »

Mais s’il essayait de répondre avec bienveillance aux questions d’Oradin, le discours de Frédrigo sembla le surprendre davantage. Plusieurs fois, il le regarda avec des yeux ronds, comme s’il ne comprenait guère qui quoi donc où et il conclut avec les bras ouverts en signe d’incompréhension ou d’excuse – « Je suis sincèrement navré, mais je ne connais pas ces personnes que vous mentionnez… Dame Xamara, E.L.N., des Démons vous dites ? Est-ce dangereux ? Quant à cette Cité Cyclopéenne que vous et votre ami mentionnez… Si nous plongeons dans les profondeurs de l’Océan Vert pour pêcher des perles d’Ambre, nous ne sommes que rarement allés au-delà d’une centaine de brasses. Au-delà, la densité végétale diminue et nous risquons de tomber dans ce que nous appelons « les Abîmes Ténébreuses et Insondables », sans doute là où les arbres prennent racine comme vous dites, mais c’est aussi et surtout l’antre du Dévoreur de Navires. » – Puis comme pour terminer son discours – « Nous sommes arrivés, bienvenu au Sanctu-Arbre » – Fit-il en ouvrant la grande porte en bois sculptée.

Composée de deux battants, la grande porte devait faire une vingtaine de pieds de large sur une trentaine de haut. Elle avait été taillée semble-t-il directement à partir de l’écorce même de l’arbre, comme si on avait réalisé une découpe en surface puis creusé le tronc derrière pour créer une cavité. Les deux battants s’ouvraient vers l’intérieur et le fameux sanctuaire était une vaste alcôve creusée à même le tronc, avec une base semi-circulaire de près de 50 pieds de diamètre et des parois incurvée qui remontaient vers un plafond ogival culminant à environ 70 pieds. La décoration était plutôt austère, aucune fioriture, ni mobilier, simplement un grand espace au fond duquel un gigantesque visage de bois sculpté dans la paroi surmontait un basin rempli d’un liquide blanchâtre ou laiteux. Le Maître des Cordées s’approcha du bassin et avait l’air de se recueillir devant l’immense visage de bois qui avait plutôt des traits humains que sylmarins et qui avait pour seule coloration ou décoration ou fioriture, les pupilles argentées, ce qui expliquait sans doute pourquoi les sylmarins se fardaient tous les yeux de poudre argentée… Mais pour le groupe de nos héros, ce visage leur était plutôt familier, bien que plus vieux à priori que l'original qu'ils connaissaient…

Le Maître des Cordées parlait en sourdine comme s’il ne voulait pas déranger ou par respect – « Vous voici au Sanctu-Arbre, la Source de Vie, vous voici devant le Khôtâh, le Seigneur des Destinées et des Lois, c’est ici que les Symarins viennent chercher des conseils, des jugements, des lois et puiser l’Essence de Vie en échange de Perles d’Ambre… » - Il se redressa et se tourna vers le groupe en écartant les bras en signe d’ouverture – « L’Essence de Vie est notre seule nourriture et boisson. Elle nourrit notre corps physique et mental. Elle guérit nos maux physiques comme mentaux, elle est tout pour nous, elle est vitale pour notre survie, elle est aussi précieuse que rare. Aussi vous comprenez à présent que la recherche des Perles d’Ambre est essentielle à notre survie et que nous n’avons d’autre nourriture que l’Essence de Vie… »

Il garda le silence un court instant, plongeant le sanctuaire dans un pseudo silence perturbé par un très léger bruit de fond permanent qui semblait provenir d’au-delà de la paroi où trônait la statue. La salle était loin d’occuper tout l’intérieur du tronc, il y avait sans doute encore des espaces ailleurs, mais il n’y avait aucune autre ouverture visible que ce soit sur les parois ou de part et d’autres de la statue.

Message secret pour nauron, mdadd :
...


Le Maître des Cordées reprit la parole, toujours en sourdine afin de ne pas perturber la quiétude du lieu – « Notre commerce est basé sur le troc et vos métaux n’ont pas plus de valeur que leur poids. Seules les Perles d’Ambre sont précieuses. Ainsi tout ici se paye en Perle d’Ambre. Je peux vous emmener à la Grande Halle afin de trouver un navire qui acceptera de vous embarquer et vous irez sans doute à la pêche de Perles d’Ambre, afin de vous acquitter du prix de votre voyage ou tout service que vous demanderez. On les pêche au creux des orchinacres, de splendides fleurs parasites qui s’épanouissent loin de la lumière, à partir généralement d’une soixantaine de brasses de profondeur. Hélas, elles ne poussent que dans les eaux écumées par le Dévoreur de Navires, c’est son territoire de chasse et donc le prix à payer est parfois cher car nous risquons nos vis et celle de nos capitaines de navire et celle de nos équipages… Je puis vous aider à trouver un bon navire et éviter des négociations longues et fastidieuses afin de ne pas vous faire escroquer, mais n’importe comment, il vous faudra contribuer à la survie de notre peuple et donc de récolter des Perles d’Ambres… »
Tu sais ce que c'est, être réduit à l'état de pulpe ?
Offline Nauron  
#82 Envoyé le : mardi 12 juillet 2022 12:29:19(UTC)
Nauron
Rang : Membre
Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 17

Florentia
Alchimiste 9
Bombes:15/15
DEF : 20/15/15
Etat

décidée

70 / 70



Durant le trajet, la Sylphe resta silencieuse mais ne perdit pas une miette des dires du premier de cordée.

Le Dragon Léviathan est le principal obstacle à la récupération de l'ambre et soit un obstacle si nous devons en récupérer pour payer notre passage, soit un danger si nous devons nous aventurer vers la cité, peut être que pouvons éviter de payer de l'ambre si nous pouvons le vaincre, je vais me renseigner dessus.

Florentia entra dans l'enceinte du Sanctu-Arbre, face à la magnificence du lieu et surtout face au visage aux yeux argenté qu'elle reconnue sans mal, elle resta sans voix pendant quelques secondes le temps de digérer les informations. Mais durant ce laps de temps, une nouvelle donnée entra dans la danse: de l'alchimie, l'ambre amenée et offerte au Khôtâh devait probablement être traitée de manière alchimique pour devenir ce que leurs hôtes appelaient l'Essence de Vie et ainsi les nourrir.

Suivant l'adage bien connu: curieux comme une sylphe, Florentia voulu en savoir plus.

« Maître des cordées, existe-t-il des description ou des ouvrages représentant le Dévoreur de Navire? Si nous devons nous aventurer sur son territoire et risquer de le combattre, je préfèrerais que nous soyons le mieux préparer histoire de pouvoir le vaincre. »

Après avoir laissé leur hôte répondre, elle enchaîna avec son autre question.

«  L'ambre que vous amenez ici, vous la transformez en Essence de Vie non? Pouvez vous nous montrez le procédé? Cela ressemble à l'alchimie, une science que je pratique et pour laquelle je cherche toujours de nouvelle chose à apprendre. »

Elle ne pipa mot sur la sculpture au visage familier mais qu'ils n'avaient revu depuis quelques temps maintenant.











Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline poulosis  
#83 Envoyé le : mercredi 13 juillet 2022 19:39:00(UTC)
poulosis
Rang : Habitué
Inscrit le : 10/11/2010(UTC)
Messages : 4,203
Localisation : Nantes

Oradin
Sorts Ora niv1 : 4/4
Sorts Pal : 2/2
Châtiment : 3/3
Impo. 4d6 : 9/9
Pacte +2 : 1/1
CA 27/12/26

100 / 100

Aussitôt les portes ouvertes, le nain vidé de toute énergie chercha du regard un siège, un banc, un fauteuil, un bloc de pierre ou une racine, n’importe quel support pour s’asseoir et reposer ses jambes flageolantes. Mais le sort s’acharnait. Peut-être devrait-il déposer une obile à ce Maître des Lois, pour s’attirer ses faveurs ? C’est alors que son cerveau embrumé réalisa ce que ses yeux avaient à peine effleuré en entrant, avide qu’il était de trouver un siège. Il sursauta en revenant fixer son regard sur le visage de la statue.

E.L.N. leur avait expliqué. « L’homme aux yeux d’argent… Celui qui vous a tout appris… » Il écarquilla les yeux. « Ce serait l’pêchou ?! Que le grognar m’encorne ! Ça alors ! Je n’avais pas fait le rapprochement ! » Il s’esclaffa en se frappant la cuisse à plusieurs reprises. « Je savais bien qu’il cachait son jeu, ce gredin ! » Il se tourna vers le Maître des Cordées, tout sourire. « Nous le connaissons, votre Khôtâh, vous savez ? Un sacré marin ! » Le souvenir de son dernier aperçu s’imposa soudain avec fracas à sa conscience. Son visage reprit tout son sérieux. Il posa la tête de son marteau à terre, pour s’appuyer dessus. « Un héros comme on n’en fait plus. Il nous a tous protégé du démon. »

Il soupira. « Mais … comment vous parle-t-il encore, s’il a disparu depuis si longtemps ? » Le bruit de fond incessant qu’il percevait l’intriguait tout autant. « Et quel est donc ce son qui résonne en permanence, ici ? » Tout en parlant, il scruta intensément les parois. N’y-avait-il donc aucune issue, ici ?

  • Perception parois : 1d20+10 donne [10] + 10 = 20

Épuisé.
Offline mdadd  
#84 Envoyé le : mercredi 27 juillet 2022 09:35:43(UTC)
mdadd
Rang : Staff
Inscrit le : 23/12/2009(UTC)
Messages : 5,290
Localisation : Charente Aquatique (17)
lorentia opta pour une approche plutôt diplomatico-scientifique. En ce qui concernait le « Dévoreur de Navires », le Maître des Cordées décrivit un monstre gigantesque comme un énorme serpent aux écailles grises avec des reflets argentés, ses ailes étaient des grandes nageoires qui lui permettaient de se faufiler aisément dans les feuillages et bien-sûr il était énorme, il pouvait littéralement broyer un navire en deux avec sa puissante mâchoire, précipitant son équipage dans l’Océan Vert où ils étaient chassés par le Dragon Léviathan jusqu’au dernier. Personne ne survit aux attaques du monstre et donc il est bien difficile d’avoir plus de détails à son sujet. Quant aux écrits, malheureusement, ceci ne faisait pas partie de la culture sylmarine, visiblement. Tout se transmettait oralement de bouche à oreille et les Sylmarins n’avaient pas pour habitude de faire des écrits ou de peindre des fresques comme pourraient le faire des civilisations très anciennes. La tradition orale avait ses avantages et ses inconvénients bien-sûr, mais c’était ainsi que se transmettait le savoir des sylmarins et bien-sûr les étrangers n’y avaient pas accès…

Puis une première question le fit tiquer. Un tressaillement visible dans son clignement d’yeux puis une légère vibration dans sa voix, lorsque la Sylphe aborda la question de l’alchimie. Les yeux du Maître des Cordées semblaient plutôt évasifs et ils regardaient avec inquiétude en direction de la grande entrée comme s’il craignait quelques indiscrétions ou regards venant de l’extérieur. Ce fut Oradin qui porta le coup assommant. Le Maître des Cordées sembla soudain en panique et courut vers la grande porte pour la fermer – « Mais mais mais mais… Vous ne pouvez pas fouiller comme ça dans le sanctuaire sacré ! » – s’offusqua-t-il dans un premier temps, puis Oradin découvrit rapidement une fissure sur le tronc révélant les contours d’une porte secrète sans doute, juste à droite de la sculpture du Khôtâh. Le bruit de fond semblait plus fort à ce niveau-là , ce qui paraissait donner raison à Florentia : il y avait un passage menant à une autre salle où il y avait de l’activité, il suffisait juste de trouver le mécanisme permettant de faire pivoter le panneau de bois servant de porte secrète.

Mais une fois la grande porte fermée, le Maître des Cordées se précipita pour faire barrage, s’adossant à la paroi puis écartant les bras comme s’il voulait empêcher la fouille ou le passage… Il était en panique vu ses yeux qui roulaient dans leurs orbites et sa respiration saccadée sifflante – « Écoutez… Vous êtes très perspicaces et je vous supplie de ne pas révéler les secrets des Sylmarins… Il en va de notre survie et de notre mode de vie…. Vous êtes très puissants et vous pouvez sans doute aisément tous nous détruire… Notre survie et notre équilibre sont très fragiles… Je vous en conjure, donnez-moi votre parole que vous garderez le secret ? » – Il restait tétanisé contre la paroi attendant la réponse du groupe…
Tu sais ce que c'est, être réduit à l'état de pulpe ?
Offline Kali  
#85 Envoyé le : jeudi 28 juillet 2022 20:47:35(UTC)
Kali
Rang : Nouveau
Inscrit le : 17/08/2016(UTC)
Messages : 3

Asger
Rodeur 8

88 / 88


Asger avait eu beaucoup de mal à calmer Spectre, le présence de ces magnifiques mais quelques peu menaçantes araignées avait grandement contribué au stress de l'animal. Ce n'est donc qu'une fois à l'abri dans l'Arbre que le loup s'apaisa et put retrouver ses bonnes vieilles habitudes de reniflage de coins. Asger restait quant à lui bouche-bée devant la statue et ne s'arracha de sa contemplation silencieuse que lorsque le silmarin changea d'attitude.

Il répondit alors très calmement de sa voix rassurante: «  Nous ne révèlerons pas vos secrets, l'équilibre est bien trop important dans la nature. Nous voulons juste continuer notre voyage, c'est lui qui nous guide. » Il pointait de l'index la statue.

«  Et pour moi, maître Oradin, jusqu'à preuve du contraire, il n'est pas encore mort. Impossible. »
Et sur son rêve, construire sa vie.
Offline Nauron  
#86 Envoyé le : vendredi 29 juillet 2022 13:29:04(UTC)
Nauron
Rang : Membre
Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 17

Florentia
Alchimiste 9
Bombes:15/15
DEF : 20/15/15
Etat

décidée

70 / 70


Florentia leva ses fines mains au niveau de ses épaules paumes vers l'avant en signe d'apaisement.

« Soyez sans craintes, nous ne voulons absolument pas mettre en péril ni vos coutumes ni votre civilisation et encore moins vos personnes. Vous avez ma parole que je ne révèlerai aucun de vos secrets mais ici, il se passe quelque chose qui va vers ma raison de vivre, et j'ai..... besoin de savoir ce qu'il en est.
 »


Une pensée lui traversa l'esprit puis elle reprit

«  Il se peut même que grâce à la mise en commun de nos connaissances, nous puissions trouver de quoi remplacer l'ambre par une substance moins difficile à acquérir pour les votre, préservant ainsi des vies. Mais dans tout les cas si jamais nous arrivons à vaincre le Dévoreur de navires, vous pourrez pêcher sans cette menace, et d'après vos dires nous sommes votre meilleure chance, nous avons besoin de toute l'aide possible que vous et les votre pourrez nous fournir. »
Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline poulosis  
#87 Envoyé le : samedi 6 août 2022 11:51:20(UTC)
poulosis
Rang : Habitué
Inscrit le : 10/11/2010(UTC)
Messages : 4,203
Localisation : Nantes

Oradin
Sorts Ora niv1 : 4/4
Sorts Pal : 2/2
Châtiment : 3/3
Impo. 4d6 : 9/9
Pacte +2 : 1/1
CA 27/12/26

100 / 100

« Et je suis tout à fait d’accord avec toi, Asger, je suis certain qu’il est encore en vie, ce conspirateur ! Il est trop rusé et …  », il désigna la sculpture, « trop ancien pour disparaître aussi facilement, j’en suis persuadé.. » Il sourit à Asger en lui adressant un clin d’œil.

Le Maître des Cordées s’était interposé entre lui et la porte secrète qu’il avait repérée. Il leva le bras pour saisir doucement le sien au niveau du biceps. « Allons, du calme. Vous pouvez être rassuré, nous ne sommes pas des gredins. Votre secret sera bien gardé, je vous le promet. Croyez Dame Florentia : s’il y a quelqu’un qui peut vous aider, c’est bien nous. »

Puis il le lâcha et recula d’un pas. Sa main s’abaissa au niveau de son épaule, paume vers son interlocuteur. « Si vous ne souhaitez pas que l’on passe de l’autre côté, nous obéirons à votre volonté. Mais j’avoue que l’artisan en moi est très curieux de découvrir ce que cette porte cache. Et puis Abadar a guidé mes pas jusqu’à elle, c’est un signe que je ne peux ignorer. Ouvrez-nous le passage, vous ne le regretterez pas. C’est un marché gagnant-gagnant, parole d’Abadar ! »

Épuisé.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
5 Pages«<345
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2022, Yet Another Forum.NET