Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Guyde  
#1 Envoyé le : vendredi 29 avril 2022 19:07:35(UTC)
Guyde
Rang : Habitué
Inscrit le : 09/09/2013(UTC)
Messages : 4,817
es compagnons avaient repris leur route après la rencontre saisissante avec le shaman O'tirgan buqa chef de la tribu des Fils de Yashil.
Alors qu'ils sortaient de la sente qui les avait menés sur le territoire des centaures la pluie reprit intensément et ils pataugèrent pendant des heures sous l'averse et dans la boue. Forçant le pas pour arriver à Clairval avant la nuit malgré le terrain glissant et spongieux, les compagnons ressentirent dans leurs muscles la lassitude des longs jours de marche précédents.

Après plusieurs heures de marche, les compagnons arrivèrent à un embranchement entre le chemin à ornières menant à Clairval et un sentier relativement récent mais marqué lui aussi par des ornières de chariots, quoique moins profondes.

Jets de constit dd14 svp, si raté vous prenez 1d6 points de dégâts non létaux (vous les tirez vous-même pour cette fois) et vous êtes fatigué.


Finas descendit de cheval et flatta l'encolure de sa monture qui lui avait évité d'avoir à trop se fatiguer. Il indiqua le sentier récent et dit :
« Je dois aller à Clairval faire mon rapport au Baron, mais le sentier que vous voyez là mène au temple de Karoom, à vous de voir si vous me suivez jusqu'à Clairval ou si vous préférez faire un détour pour aller au temple d'abord. J'ignore si Karoom est revenu entre temps mais au pire ses ouvriers et acolytes vous feront sans doute bon accueil.  »

Il vérifia la sangle de sa selle et donna à boire à son cheval, ainsi qu'aux deux autres qui suivaient, dans des gamelles attachées à leurs têtes et se prépara à poursuivre à pied, interrogeant les compagnons du regard.

Modifié par un utilisateur mardi 10 mai 2022 10:37:41(UTC)  | Raison: Non indiquée

Annonce
Online crysania  
#2 Envoyé le : mercredi 18 mai 2022 10:52:36(UTC)
crysania
Rang : Habitué
Inscrit le : 22/04/2016(UTC)
Messages : 605

Orgon
CA : 17/15/13
réf:+7 | vig:+3 | vol:+3
Etat : Fatigué

7 / 11


  • Constitution (DD14) : 1d20+2 donne [6] + 2 = 8
  • dégats : 1d6 donne [4] = 4


Le voyage avait pesé sur les jambes du petit halfelin : il n'avait pas l'habitude de si longues marches, et son corps montra des signes évident de fatigue avancée lorsque le groupe fit halte à un embranchement. Il semblait évident pour lui qu'il fallait aller voir Karoom. Il ne l'avait pas vu depuis des années, mais c'était à sa demande qu'il était là. Après avoir été sauvé par Karoom et les autres héros, il avait un peu sombré dans un état psychologique instable, et son exil était à la fois mérité et salvateur. Aussi tentant qu'il fut de retourner à Clairval tout de suite pour revoir ses parents après tant d'années, il s'exprima finalement.

« Je suis d'avis d'aller au monastère voir Karoom d'abord, puis vous rejoindre. » dit-il simplement, l'air pensif et la gorge un peu nouée à la pensée de ses parents.

Modifié par un utilisateur mercredi 18 mai 2022 11:02:30(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Mikael  
#3 Envoyé le : mercredi 18 mai 2022 18:56:32(UTC)
Mikael
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/08/2021(UTC)
Messages : 3

Vinjin
CA:16/12
Ref+6Vig+3Vol+3
Esprits des ancêtres

10 / 10


Le retour n'avait pas été de tout repos et de la route attendait encore le groupe. Habitué des terrains difficiles, Vinjin était à l'aise et ne semblait pas déstabilisé cependant il savait que son rythme était définit par le groupe. Il n'hésiterait pas aidé si le besoin s'en faisait sentir.
« La mission de trouver Finas afin de nous guider au temple étant accomplit, je suis aussi d'avis de prendre la route du temple. » en regardant Finas d'un air interrogatif, il continua :
«  La route est encore longue jusqu'au temple ? »



Offline Mornelune  
#4 Envoyé le : jeudi 19 mai 2022 13:31:41(UTC)
Mornelune
Rang : Habitué
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 4,430

Ravor
Calme
CA:22 Contact:13

10 / 10

Le nain marchait de bon cœur, porter par la puissance nouvelle qui les aidait, et l'endurance naturelle des siens.
A la question sur leurs destination il haussa les épaules, Le nain accepta la bénédiction, il n'était pas du genre a refusé les cadeaux, ni a craché sur une aide spirituelle.
« Euh, on a rendez vous au temple, donc autant s'rendre là, non? J'comprends vot' nécéssité d'faire votre rapport au seigneur local, mais peut être que ce que veut nous d'mander Karoom c'est préssé. On s'est baladé à marche forcé toute la journée autant pas perdre plus de temps... »

  • Vigueur : 1d20+3 donne [19] + 3 = 22

La bénédiction de la foret l'a ici ou pas?

Modifié par un utilisateur jeudi 19 mai 2022 13:36:36(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Sined69  
#5 Envoyé le : samedi 21 mai 2022 06:22:12(UTC)
Sined69
Rang : Habitué
Inscrit le : 26/02/2017(UTC)
Messages : 166

Arlis MIRAFIEL
CA : 14/11/13
Ref +1 Vig +4 Vol +3

11 / 11


En approchant de Clairval, des souvenirs assaillirent Arlis : souvenirs de l'enfance avant son enlèvement, souvenirs du retours, souvenirs de ses premiers entrainements, son père lui remettant la vieille épée bâtarde de sa famille juste avant qu'Arlis ne parte à la recherche d'un maître magus pour s'entraîner.

Il revint au présent en entendant ses compagnons s'exprimer.
Il fut donc le dernier à prendre la parole : « Je suis assez d'accord, autant nous rendre au temple tout de suite, j'avoue que je suis curieux de voir ce que Karoom a fait construire. Je pense qu'une fois que nous aurons vu le temple et Karoom, nous pourrons aller au village revoir nos familles, nos amis et autres tranquillement. »
Offline Guyde  
#6 Envoyé le : mercredi 15 juin 2022 11:16:56(UTC)
Guyde
Rang : Habitué
Inscrit le : 09/09/2013(UTC)
Messages : 4,817
inas hoacha la tête aux paroles des compagnons et leur serra la main, les remerciant à nouveau chaleureusement de l'avoir sauvé des griffes de l'ignoble gnome et de ses complices avant d'ajouter :
« Le temple n'est pas très loin, si vous ne trainez pas vous y serez avant la nuit. Bonne route et à très bientôt. »

Les compagnons reprirent leur route en empruntant le sentier marqué que légère traces de sillons et que Vinjin identifia comme étant relativement récent au vu des coupes de certaines branches basses encore visibles sur les troncs. Nul doute pour Ravor que ce sentier avait servi à alimenter le chantier en pierre de taille et autres lourds matériaux. La largeur des sillons lui évoquait d'ailleurs les chariots de transport nains plutôt que les larges chariots humains.

La forêt autour d'eux leur parut de plus en plus familière et au détour d'un virage le sentier déboucha sur une clairière qu'il reconnurent tous et qui le fit s'arrêter net. Face à eux se dressait, verdoyant et majestueux, le chêne du pendu. Quoique l'endroit était bucolique, le souvenir sinistre les frappa tous en même temps : Après leur enlèvement, le rituel et leur libération, les enfants de Clairval étaient devenus tout à la fois les enfants chéris de la communauté et des êtres un peu à part. Traumatisés par les évènements, plusieurs d'entre eux n'étaient jamais redevenus les mêmes. Certains, comme Orgon, s'étaient enfoncés dans des abîmes de noirceur ou de détresse. C'était le cas de Lyrio, un adolescent au rire chantant qui s'était éteint après les évènements. Durant les mois qui suivirent leur sauvetage Lyrio s'était beaucoup rapproché d'Orgon et partageait avec lui des pulsions violentes, notamment à l'égard de petits animaux. Tous se souvenaient que les adultes s'inquiétaient de voir Lyrio sombrer de plus en plus dans une mélancolie et une noirceur qui ne lui ressemblait pas. Au sein du village, certains murmuraient même le soir lors des veillées que son âme aurait pu être corrompue par le nécromancien lors du rituel et qu'il pouvait constituer un danger pour la communauté. Au fil des semaines et des mois Lyrio s'isola de plus en plus, prit l'habitude de fuguer la nuit, jusqu'à ce qu'un matin on le retrouva pendu à ce chêne majestueux.

Le choc fut immense pour tout le monde. D'autant que quelques semaines plus tard c'est un autre des rescapés qui se pendit au même chêne. Le jeune Driel, un garçon timide et souffreteux qui n'avait semble-t'il pas supporté la disparition de Lyrio pour lequel il nourrissait de profonds sentiments d'amitié ou plus.

Les rescapés prirent l'habitude de venir tous ensembles ou par petits groupes se recueillir au pied de ce chêne en souvenir de leurs compagnons d'infortune disparus et pour être ensemble, se retrouver entre eux.

Ce sont ces évènements qui furent à l'origine de l'encadrement plus strict des rescapés, puis de l'exil de plusieurs des enfants rescapés, dont Orgon et Ravor, soit pour les aider, soit par crainte de leurs parents qu'ils ne dépérissent dans cette ambiance.

Celà faisait de nombreuses années qu'aucun d'entre eux n'était revenu dans cette clairière où ils avaient connus des moments d'émotion, de confidences croisées et de pleurs.

En observant les lieux, ils s'aperçurent qu'un petit autel de pierre avait été dressé sous l'auguste chêne pour recueillir les offrandes des gens de passage. Dédié aux esprits de la forêt et des ancêtres, l'autel était d'une simplicité rustique. Sur le tablier de pierre reposaient quelques restes alimentaires et deux petites sculptures de bois brut d'origine naine, représentant l'une un arbre et l'autre une mulet, ouvrages grossiers sans doute réalisés par un ouvrier nain pendant son voyage...

L'endroit était calme et le silence troublé des compagnons fut finalement accueillir par les chants aigus de divers oiseaux environnant donnant à la clairière une ambiance plus légère que celle qu'elle avait réveillé en leurs coeurs.

Le sentier se poursuivait et les compagnons reprirent leur route après un instant.

Un peu plus tard, ils arrivèrent à une autre petite clairière, traversée par un rut gonflé par les pluies et qui envahissait largement ladite clairière. Le guet n'était plus visible. Seul les traces de passage, en partie noyées, permettaient de deviner approximativement l'endroit où traverser.

En plongeant un truc dans l'eau on s'aperçoit que le courant est fort et que l'eau monte au genou pour un humain. La traversée va être potentiellement périlleuse pour Orgon.
Tout le monde doit faire un jet de force dd8 (dd15 pour Orgon s'il traverse tout seul) ou être emporté par le courant. En cas d'échec au jet de force il faut faire un jet d'acrobatie dd15 pour éviter de tomber. Si réussi on peut refaire un jet de force jusqu'à y arriver, si raté alors jet de natation dd10. si réussi on peut recommencer le processus (dd acrobatie pour se relever et force pour traverser) si raté on commence à se noyer et prendre 1d3 dégâts non létaux par round.
Par ailleurs, le rut en cru est un terrain difficile qui nécessite deux cases de déplacement par case et qui accroit les difficultés des jets d'acrobatie (sauf celui ci-dessus) de 2.
Tout le monde me fait également un jet de perception Wink
Offline Sined69  
#7 Envoyé le : mercredi 15 juin 2022 13:20:47(UTC)
Sined69
Rang : Habitué
Inscrit le : 26/02/2017(UTC)
Messages : 166

Arlis MIRAFIEL
CA : 14/11/13
Ref +1 Vig +4 Vol +3

11 / 11



Arlis s'arrête devant la rivière en crue. Il dit « Je pense que par précaution, nous devrions nous encorder. Mais attendez, je réfléchis à quelque chose »

je poste une série de questions dans le topic HRP
Online crysania  
#8 Envoyé le : vendredi 17 juin 2022 21:41:55(UTC)
crysania
Rang : Habitué
Inscrit le : 22/04/2016(UTC)
Messages : 605

Orgon
CA : 17/15/13
réf:+7 | vig:+3 | vol:+3
Etat : Fatigué

7 / 11

Orgon salua simplement Finas en s'inclinant légèrement lorsqu'il partit.

Orgon suivait tant bien que mal le groupe qui allait à un rythme soutenu, mais ne manquait pas d'aiguiser ses lames de temps à autres. Comme un trouble obsessionnel compulsif, cette manie lui revenait toujours lors des moments plus calmes. Le groupe suivait le chemin plus ou moins tracé par les précédents, et arriva soudain à une clairière.
Le Halfelin, concentré à l'affutage de ses lames, ne vit pas immédiatement le chêne au milieu de la clairière. Bien que le chemin lui disait quelque chose, il n'était pas revenu ici depuis des années, et lorsqu'il leva les yeux, il lâcha ses dagues, qui pendirent à ses poignets, ainsi que sa pierre à aiguiser qui tomba dans la prairie, fendant le silence d'un bruit de chute d'objet étouffé par la végétation.

Les souvenirs le transpercèrent : Lyrio, Driel, ses pensées noires, tout refit surface. Un instant qui dura une éternité, il resta là, les bras pliés, les doigts entrouverts, la bouche à peine ouverte. L'espace de quelques secondes, il revécu ces moments de complicité avec Lyrio, puis ceux plus noirs où ils s'adonnaient à des actes de cruauté avec ses dagues. Il sentit de nouveau les abymes de la tristesse qui l'avaient attiré lorsque Lyrio avait mis fin à ses jours sur ce chêne, semblable à l'écho que la mort de Driel avait eu sur lui.

Puis soudain, il revint à lui. Il regarda autour de lui alors qu'il sentit la transpiration couler sur son front et dans son dos. Il avait un frisson à l'idée que les autres puissent le voir faiblir à ce point à la vue d'un simple arbre. Tant bien que mal, il se ressaisit, détournant le regard de l'arbre.
« Allons-y. Cet arbre n'est que mauvais souvenirs pour nous. » dit-il enfin, voix tremblante.

Lorsque le groupe arriva devant la nouvelle clairière traversée par un torrent, Orgon émit un doute sur ses capacités à traverser seul.

« Je crois qu'il va être difficile pour moi de traverser ça sans aide. Quelqu'un a une idée?  »demanda-t-il, esquissant un sourire gêné.

  • Perception : 1d20+7 donne [6] + 7 = 13
Offline Sined69  
#9 Envoyé le : dimanche 19 juin 2022 15:07:13(UTC)
Sined69
Rang : Habitué
Inscrit le : 26/02/2017(UTC)
Messages : 166

Arlis MIRAFIEL
CA : 14/11/13
Ref +1 Vig +4 Vol +3

11 / 11


Arlis écoute Orgon et sourit.
« En fait, oui, je pense avoir la solution. »
Il sort de son sac à dos une longue corde, en noue une extrémité autour de sa taille, puis dit :
« Vinjin, Ravor, encordez-vous aussi. Une fois que ce sera fait, je me lancerai un sort d'agrandissement, ce qui me permettra de porter Orgon sans difficulté. Et entre le fait que nous serons encordés, et la bénédiction de... O'tirgan, nous devrions pouvoir franchir cet obstacle relativement aisément. »
Ilsemble penser à une chose et termine :
« Ah, oui, agrandissement est un sort qui doublera ma taille, je mesurerais donc environ 3,5m pendant une minute, ne vous affolez pas »
Offline Mikael  
#10 Envoyé le : dimanche 19 juin 2022 17:16:22(UTC)
Mikael
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/08/2021(UTC)
Messages : 3

Vinjin
CA:16/12
Ref+6Vig+3Vol+3
Esprits des ancêtres

10 / 10


Arrivée devant la rivière, Vinjin fit appel aux esprits de la forêt pour l'aider à trouver son chemin à travers le courant.
Ainsi, il sentit leur soutiens et était déterminé à passer cette rivière avec ses compagnons.
Il n'oublia pas d'encourager ses compagnons à faire de même :
«  N'oublions pas, les esprits sont avec nous.  »

Bénédiction des vents : ignore les terrains difficiles et +2 perception et +2 discrétion .

«  L'idée d'Arlis me semble pertinente, autant s'assurer au maximum et ne pas prendre de risque. Arlis mets toi en amont du groupe pour freiner le courant. Avec ta taille, tu créera une zone calme en aval. C'est dans cette zone que le reste du groupe avancera à ton rythme.
Nous formerons une ligne dans le sens de la rivière. »

Etayant ses propos en les schématisant tant bien que mal avec un bâton dans la terre.

Modifié par un utilisateur lundi 20 juin 2022 08:12:08(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Mornelune  
#11 Envoyé le : vendredi 24 juin 2022 19:21:14(UTC)
Mornelune
Rang : Habitué
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 4,430

Ravor
Calme
CA:22 Contact:13

10 / 10

« On peut faire plus simple. Le Half' m'grimpe sur les épaules, c'est pas son poids qui va m'ralentir. Puis j'traverse et j'vous lance une corde. Ça vous fait pas dépenser un sort. C'est pas un ruisseau en crue qui va m'entrainer, surtout avec l'aide divine... Y'a un p'tit tour dans la manche, j'vous l'avoue. »

La bénédiction de libération, liberté de mouvement pendant un round, +3 m avec la bénédiction des esprit je traverse en courant en un round.
Offline Mikael  
#12 Envoyé le : vendredi 1 juillet 2022 09:53:04(UTC)
Mikael
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/08/2021(UTC)
Messages : 3

Vinjin
CA:16/12
Ref+6Vig+3Vol+3
Esprits des ancêtres

10 / 10


«  Ravor, je ne doute pas de tes capacités mais ce n'est pas sans risque. Si tu tombes avec Orgon, nous serons en grande difficulté pour vous récupérer sans parler de ta propre difficulté à te remettre sur tes pattes avec ton armure. De plus, Orgon sera en grand danger car vous risquer la séparation.
Nous pouvons faire un mix de ta proposition et celle d'Arlis.
Je propose que tu prennes Orgon comme tu l'as dis. Economise ton sort Arlis, avec les esprit je ne penses pas qu'il soit nécessaire.
Traversons ensemble d'un bloc et encordé, si un tombe il sera facile de le relever si nous sommes avec lui.
Le travail d'équipe est indispensable ici. »


Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2022, Yet Another Forum.NET