Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

7 Pages«<34567>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Lyana  
#81 Envoyé le : jeudi 7 février 2019 20:26:44(UTC)
Lyana
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,477
France, Metropolitan

Alia
CA 23 (C18,D16)
CA déf. 26 (C21,D19)
mêlée 30 (C25, D23)
Ref+13* Vig+7* Vol+8*
Représentations
17/23
Glitterdust : 1/1
Sorts 1 : 4/5
Sorts 2 : 1/5
Sorts 3 : 3/4

83 / 85

Alia avait attendu nerveusement qu'il se passe quelque chose après qu'on eut soufflé dans la corne, mais rien ne vient. Elle se retint de taper du pied rageusement puis assez vite, un bruit de clapotis la fit changer d'humeur. Il se passait bel et bien quelque chose, une nef à nulle autre pareille s'approchait de la rive. Comment ce navire pouvait-il fonctionner ? Et comment ce timonier pouvait-il naviguait ?

Elle évacua ses interrogations en se disant qu'ils étaient, après tout, dans un plan créé par un des plus grands magiciens ayant existé, à partir de là, l'impossible devenait réalité.

Elle monta dans le bateau à la suite de ses amis et regarda l'horizon reculer sans fin devant eux. Sans fin ? Pas vraiment, ils chutèrent bientôt et elle crut sa dernière heure sonner. Bhaal l'attrapa fermement, elle s'accrocha à lui d'une main pendant que l'autre tenait un cordage le plus fort possible. Alors qu'elle était persuadée que la peau de la paume allait rester accrochée à la corde, ils amerrirent enfin. Elle resta un instant dans les bras de son époux, reprenant sa respiration qu'elle avait suspendu sans s'en rendre compte pendant toute la chute.

Puis, comme les hommes qui l'accompagnaient, elle regarda où ils avaient accosté et son regard se figea aussitôt sur les étranges créatures qui les guettaient.
« Ce sont assurément des gardiens... mais ne sommes-nous pas attendus ? Espérons qu'ils sont au courant de l'invitation... Célestin, toi qui est le plus au fait de la magie, qu'en penses-tu ? »






Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<

Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)


thanks 1 utilisateur a remercié Lyana pour l'utilité de ce message.
Offline vaidaick  
#82 Envoyé le : vendredi 8 février 2019 23:25:38(UTC)
vaidaick
Rang : Staff

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,452
France

CELESTIN
CA : 18 (C14, D15)
REF +7 VIG +6 VOL +8

70 / 70

AGATHE
CA : 20 (C16, D16)
REF +8 VIG +4 VOL 10

31 / 31
Célestin attendait avec anxiété le navire. Avaient-ils fait le bon choix ? Qui était leurs "employeurs", et quels étaient réellement leurs buts ? Ils avaient déjà laissé échappé malgré eux de ce monde des créatures de feu, avec tout le danger que cela pouvait représenter pour les leurs, à Kelmarane... Ils devaient veiller à ne pas laisser échapper d'autres dangers pour leur monde.

Plongé dans ses pensées, alors que ses amis patientaient chacun à leur façon, il fut le dernier à remarquer à l'horizon l'embarcation approcher. Fixant des yeux le petit point qui grossissait à l'horizon, un mélange de hâte et d'appréhension lui empoignant le cœur, il fut peu à peu ébahi par ce qui arrivait. Ce bateau était incroyable, la magie qui l'animait relevait d'aucun sort dont il avait pu entendre parler. Et une tête de bélier d'or ornait sa proue... Tête de bélier qu'on retrouvait de nouveau chez le timonier, étrange être artificiel en laiton...

Il échangea un regard avec ses camarades afin de trouver le courage dans leurs yeux, et grimpa à bord à leur suite, se demandant où le bateau les emmènerait. Il s'imaginait que ce serait une des îles découvertes par Agathe et Chihili, et priait intérieurement que ce ne soient pas l'une de celles, désolées, qui paraissaient avoir été vidées de tout signe de vie. Il ne pensait pas que sa prière serait exhaussée ainsi... Si le voyage avait été calme jusqu'alors, l'embarcation les mena jusqu'au bord du plan. Il ne s'attendait certainement pas à ce que celle-ci accélère à son approche, jusqu'à les plonger dans les abîmes du bord du monde. Il ne put retenir un cri de terreur, agrippé au point d'accroche solide le plus proche qu'il avait pu trouvé, battant des records du cri le plus long et le plus strident, Agathe enfouie dans les replis de ses vêtements n'en menant pas plus large que son ami et maître.

Puis se fut le choc. Pas celui attendu, dans un fracas de bois brisés, alors qu'il avait utilisé sa magie pour ralentir sa propre chute, tandis que le navire rencontrait une brume compacte amortissant étonnamment l'impact. Non, un petit choc sans grande conséquence, secouant un peu les occupant de la galère, laissant bien moins hagard que la chute en elle-même. A bout de souffle, la gorge en feu d'avoir autant hurlé de terreur, le jeune sorcier regard de ses yeux ébahis l'endroit où ils avaient atterris - ou amerris. Le navire accosta enfin, et ce fut soulagé qu'il en descendit en titubant, encore tremblant, l'estomac tout retourné - et heureusement, trop en réalité pour qu'il puisse rendre son repas.

Il tenta de reprendre contenance lorsque ses amis l'interpellèrent, lui demanda des éclaircissements sur la situation et de gérer la relation sociale avec les créatures serpentines qui lorgnait sur leur petit groupe. Rassemblant son courage - ou ce qu'il en restait - il leur répondit d'une voix éraillée par son long cri. « Je... Je vais essayer oui... »

Il se racla la gorge en s'avança à distance prudente du gardien qui se trouvait être le plus près de l'arche. « Bonjour ! Nous avons reçu l'invitation de la tortue, et avons comme demandé vaincu le bélier d'or. Pourrions-nous rencontrer celui qui nous a envoyé ce message je vous prie ? » demanda-t-il en langage commun. Il espérait qu'il ne faudrait pas parler une langue serpentine, car seule Agathe, pour autant qu'il sache, serait alors capable de discuter avec ces créatures, compliquant les échanges. Agathe qui, justement, profita pour lui chuchoter à l'oreille : « Ces tours sont imprégnées de magie pour détecter les créatures alignée sur le plan de la Loi... » révéla-t-elle sur un ton surpris.

  • Connaissance mystère ? (créature serpentine) : 1d20+17 donne [13] + 17 = 30
  • Diplomatie (si besoin) : 1d20+7 donne [4] + 7 = 11


Entre ce que je pense, ce que veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
thanks 1 utilisateur a remercié vaidaick pour l'utilité de ce message.
Offline UrShulgi  
#83 Envoyé le : samedi 9 février 2019 12:19:06(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué

Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,516
Belgium

Malgré les mots apaisants de Célestin, la tension monta vite d'un cran tandis que les trois créatures s'approchaient de Célestin tout en lui tourna autour à distance raisonnable, son trio d'amis se rapprochant de lui, comme pour parer à toute attaque.


« ssstkerin ezae slofvda ekchzra stavanadast. » murmura l'un d'eux, à leur attention. Tous semblaient à la fois énervés et craintifs envers Célestin. Agathe s'avança devant Célestin tout en imitant les tonalités sifflotantes et chargées des gardiens.


« Aksirekaaa kazaar ouvla stisatur. »

Les créatures s'arrêtent un instant avant de s'écarter, l'une d'elle dévoilant un mur vers lequel elle tendit un bras griffu. Les sols, murs et plafonds des cavités étaient spongieux et inégaux, constamment en évolution et en mouvement malgré leur apparente solidité, rendant tout pas en avant assez lent et difficile. Il leur paraissait difficile d'être à leur avantage ici s'ils devaient rapidement se mouvoir dans les combats. Observant la paroi désignée, Alia constata la première la présence d'étranges bouchons circulaires de brumes mouva Les portes intérieures de ces cavernes prenaient la forme de bouchons circulaires de brumes mouvantes qui, au premier abord, ressemblaient plus à d’étranges protubérances sur les murs qu’à des portes.
Hésitante à y placer la main, Bhaal prit le relai, lui qui était habitué à gérer les aspects répugnants de ce qu'ils avaient parfois à faire, plaçant sa main, le bouchon s'ouvrit comme un iris, dévoilant un large passage ... qui se referma derrière eux dès qu'ils eurent avancé un peu. Agathe chuchota assez fort pour le groupe
« Je ... je crois que ton visage ne leur revient pas Célestin. »

Les limites des couloirs étaient inquiétantes à contempler, leurs murs pâles présentaient dans leurs profondeurs des volutes qui palpitaient lentement et des veines au rayonnement multicolore qui scintillaient doucement. Même sans ces lueurs colorées, le passage resterait déroutant, sa hauteur, sa largeur et même son orientation semblant vibrer et se déplacer, presque comme la gorge d’une immense créature vivante. Plusieurs protubérances de porte se trouvaient sur leur chemin tandis qu'ils continuaient à suivre le couloir par le sol, seule partie presque normale de leur environnement.

«  Bienvenue chers invités. Venez à moi pour que nous parlions » dit une voix féminine au lointain, au fond d'un lieu qu'on ne voyait pas encore nettement de par la lointaine brume. Se dévoila progressivement à eux une grande salle, parsemée d’étranges kystes et bourgeons. La majorité du sol était occupée par un large bassin dont le liquide verdâtre luisait légèrement et un étroit chemin le contournait au fond jusqu’à une ouverture de l’autre côté. De manière surprenante, des constructions très humaines s'y trouvaient : un somptueux divan, un lit à baldaquin et une table entourée de chaises attendaient là.


Sur le côté droit se tenait debout un homme étrange à la peau pâle et aux traits elfiques, habillé de cuir fin et armé d’une lame incurvée, les observant sans mot dire mais non sans méfiance.
Sur le divan, une femme elfe à la beauté saisissante était affalée, se redressant partiellement à leur arrivée. D'étranges veines luisantes, presque mystiques, parcouraient son corps par intermittences. D'une voix mélodieuse, elle les invita à la rejoindre.


« Je vous salue, héros venus de l’extérieur de cette réalité. Mon nom est Lahapraset. Je suis un esprit de création et je souhaite vous avoir pour champions. » annonça-t-elle brutalement et sans détour.

« Merci d’avoir répondu à mon appel. J’espère que cette affaire avec le bélier d’or ne vous a pas vexé outre mesure, c’était un moyen pratique et efficace pour juger de vos talents et de votre valeur martiale. Ne faites pas attention à Chinoy ; il manque de conversation mais assure ma sécurité. Approchez, asseyons-nous ensemble. » Elle dévisageait chacun avec douceur, bien qu'à son tour, elle s' attarda plus longuement sur Célestin.
« Je suppose que vous souhaitez rentrer chez vous rapidement, n'est-ce-pas? Je pense avoir un moyen. » dit-elle, souriante.


MàJ de la BM.

Modifié par un utilisateur samedi 9 février 2019 12:22:21(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline UrShulgi  
#84 Envoyé le : mercredi 27 février 2019 11:05:38(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué

Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,516
Belgium

Nedjemibrê s'était tendu quand les hypocampesques créatures s'étaient rapprochées en sifflant de Célestin. Le tempestaire se tint prêt à laisser déferler à tout moment la force des vents de l'Éther, jusqu'à ce que les choses, dans leur langage sifflant, finissent par s'écarter et les inviter à... entrer. À entrer ?... Mais où ça, au juste ? Fallait-il s'enfoncer à l'aveugle dans le mur de brume qu'elle leur désignait ? Nedjemibrê, immobile, perplexe, observait ce mur aveugle, sans rien y déceler quand Alia leur pointa les protubérances dont il était piqueté par endroit. Excroissances de brumes aux allures organique que Bhaal, jetant son dévolu sur l'une d'elle sans pudibonderie aucune, se mit à taquiner. Et aussitôt, à la surprise de Nedjemibrê, l'excroissance répondit au geste en s'ouvrant, béante, sur un couloir tout aussi brumeux que le mur qui l'occultait auparavant.

Le tempestaire, mutique, suivit le groupe, son visage se renfrognant encore plus quand la « porte » derrière eux se referma, lui faisant penser à un sphincter qui venait de les engloutir. S'il n'en avait pas pour autant la nausée, Nedjemibrê n'était pas ravi-ravi de déambuler dans ce côlon brumeux à l'architecture erratique. L'homme à la peau d'ébène avança sur la pointe des pieds, comme s'il se refusait à toucher pleinement le sol et fit de son mieux pour éviter tout contact avec les parois brumeuses, comme craignant d'être digéré vif. Même si Bhaal leur avait prouvé que c'était sans danger, le tempestaire resta mal à l'aise. Et ce, même lorsqu'ils débouchèrent dans cette salle dont le chiche mobilier lui apportait une touche rationnelle.

Quand Lahapraset se fut présentée, et qu'elle leur eu exposé sans ambages son projet, Nedjemibrê se trouva encore plus perplexe, sa curiosité piquée.
Oubliant de se présenter en retour, Nedjemibrê s'exclama, candide : « Un Esprit de Création ? Excusez mon ignorance, Lahapraset, mais je n'ai jamais entendu parlé de tels êtres.... Qu'êtes-vous donc ? »

Et dans sa lancée, Nedjemibrê ajouta : « Et... Que faîtes-vous ici, si je puis me permettre ? Êtes-vous prisonnière, vous aussi ? Somme-nous encore dans le royaume de l'archipel, et sinon, où ? »


« Non, vous n'êtes plus sur Kakishon. Vous êtes sur Andakami. Nous sommes ce que les races appellent des Protéens, des esprits, des êtres, nées pour créer continuellement.
Il y a des éons de cela, nous avons été capturés par un puissant magicien, du nom de Nex. Il s'est servi de nos pouvoirs pour accélérer la création de son royaume, et plier les courants matériels pour donner forme à celui-ci, au mépris des lois de votre plan d'origine. Il avait dit nous libérer de ce monde cela fini mais il l'a fait de façon traitre : il nous a banni ici, dans les Limbes qui entourent le royaume, que nous avons nommées Andakami.
Et comme nous sommes bannis, nous ne pouvons nous rendre pendant longtemps sur Kakishon, d'où mon étrange introduction. »
dit-elle en marquant une pause.

« J'ai compris avec l'éternité passée ici qu'il avait en réalité besoin de nous pour maintenir en bon état le plan, ou du moins, c'est ce qu'il croyait. C'est pour cela qu'il ne nous a pas relâché dans le Maelstrom.
Je comprends ses actes. Toute chose retourne à la poussière à la fin, et le fol espoir de pouvoir s’opposer à une telle certitude est la base même de la vie. Mais nous sommes emprisonnés ici. Depuis des siècles. Contrait à agir contre notre nature profonde.
Il y a longtemps, un magicien est venu ici en Kakishon pour y emprisonner une armée de Shaïtans et d'Efrits. il
a ainsi abîmé les structures fondamentales de la création. Ces dommages sont ce qui nous permet de voyager d’Andakami vers Kakishon, mais les dégâts n’ont pas été suffisants pour nous permettre de retourner vers notre véritable terre natale. »


Elle parut comme affectée, ajoutant.
« Votre venue a davantage encore fragilisé les barrières du monde, mais de manière imprévue. Une énorme pression sur l’esprit de notre chef, Thaiyanathan, au point qu'il a été enfermé pour sa propre sécurité ici depuis qu'il ne parvient plus à distinguer ses amis de ses ennemis. Pire encore pour nous, le seul autre imentesh survivant, Magiyawalla, a récemment été capturé par un shaitan du nom d’Obhérak. Notre situation est objectivement précaire. Nous ne pouvons libérer et détruire ce plain que quand tous les non-natifs du plan seront soit morts, soit désireux de partir. Notre magie sera alors pleine sur ce monde, et nous serons capables de vous renvoyer, vous et les autres, sur leurs mondes d'origine. Je n'ai hélas pas d'autre solution. » expliqua-t-elle, visiblement incertaine que la méthode plairait à ses invités.


Des protéens ! fut sa première pensée lorsque Célestin vit les trois créatures serpentines se rapprocher de lui d'un air menaçant. C'était évidemment la première fois qu'il en voyait en vrai, et toutes les descriptions qu'il avait pu en avoir durant ses nombreuses et diverses lectures n'aurait pu le préparer à en rencontrer. Et encore moins sur un tel monde ! Que faisaient-elles ici ?

Heureusement, Agathe intervint, parvenant visiblement dans leur langue à les convaincre de les laisser passer. « Je ... je crois que ton visage ne leur revient pas Célestin. » lui dit-elle. Il se contenta de hocher sombrement la tête, des rides de réflexions intenses se formant sur son front. « Je ne suis pas certains que ce soit l'unique raison... » murmura-t-il comme pour lui-même.

Emboîtant le pas à ses amis, observant avec appréhension les textures étranges des murs et de la brume, il ne quitta pas cette expression songeuse durant tout le trajet, jusqu'à ce qu'elle soit remplacée par celle de la surprise alors que se dévoilait à eux une salle presque plus banale, habitée par deux êtres à l'allure elfique.

Il écouta le message de bienvenue de leur hôte, ainsi que les questions de Nedj et les réponses apportées avec circonspection. Trop poli pour être honnête. était une phrase qu'il avait maintes fois entendu au palais Roveshki, et qui lui revenait en tête à cet instant précis. Devrions-nous nous allier au Chaos à l'état brut pour pouvoir sortir d'ici ? Et risquer de les lâcher à leur tour sur notre monde...

« Lahapraset... » l'interpella-t-il tant pour attirer son attention que pour tenter de capter sa réaction et celle de son acolyte. « J'aurais deux questions à vous poser à mon tour. »

« La première est assez simple : pourquoi ne pas vous révéler sous votre véritable apparence ? »

Puis il enchaîna tout de suite. « Et la seconde me concerne : vous et les naunets qui nous ont accueilli semblez me connaître, ou me reconnaître. Me trompé-je ? »


Lahapraset ne parut pas le moins du monde surprise par les questions de Célestin, bien que la seconde sembla presque imperceptiblement lui créer un frisson l'espace d'un battement de cils.
« Nous avons pris ces apparences car je les trouvais joli et qu'il me paraissait plus utile de faciliter cette conversation avec des visuels agréables, mais je puis prendre ma véritable forme si vous le souhaitez. Les humains ont tendance à craindre tout ce qui est très différent d'eux, les cataloguant souvent comme des monstres. Ce que je souhaitais éviter.
Vous ... je ... vous avez du sang de celui qui nous a emprisonné. Un petit air aussi dans le visage. C'est très dilué, une lointaine génération, mais je le sens. Et je sens aussi que ... à son contraire, vous semblez être ce que vous autres appelleriez un homme bon. »



Célestin resta interdit un long moment. Son regard erra de la pseudo-elfe à ses amis, bouche bée, l'incompréhension se disputant la place à la peur de n'avoir que trop bien compris. Enfin, il articula avec difficulté le nom qui lui venait à l'esprit, afin de s'assurer qu'ils parlaient bel et bien du même individu. « N... Nex ? M... Moi ? » Sans aucun doute, elle l'avait elle-même dit une poignée de secondes auparavant en relatant les origines de leur arrivée en ce plan, Nex était leur geôlier. Mais d'ici à croire que lui, il pourrait être un de ses lointains descendants...?

Puis une expression de stupeur et d'incrédulité encore plus exacerbée vint déformer son visage, alors qu'il entrevoyait une possibilité qui jusqu'alors ne lui avait même pas effleuré l'esprit. Tu es mon Sang ! lui avait dit l'entité qui l'avait aidé à gagner en puissance magique dans la Demeure de la Bête. Son regard se posa sur Agathe, et il releva les yeux, atterré, vers Nedj, avec qui il avait échangé à ce propos il y avait peu de temps.

Modifié par un modérateur vendredi 1 mars 2019 20:52:35(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline UrShulgi  
#85 Envoyé le : mercredi 27 février 2019 11:05:46(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué

Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,516
Belgium

Voilà donc ce qu'était un esprit de création. Un être de pur Chaos, issus des Limbes... Nedjemibrê, qui avait été affranchi il y a peu, fut touché par l'histoire de Lahapraset. Ces êtres étaient asservis depuis des siècles... Prisonniers, contraints pour l'éternité d'entretenir l'existence du caprice d'un magicien... qui n'existait plus. Du moins, plus ici. Ou apparemment pas de la même façon (car on ne saurait être encore humain et si vieux)... Nedjemibrê répondit d'un regard entendu à celui que Célestin venait de lui porter, suite aux révélations de Lahapraset. Laissant à son ami le temps d'encaisser la nouvelle - ainsi qu'à lui-même car, découvrir que Célestin était le lointain descendant de l'homme qui avait créé le royaume magique où ils étaient enfermés, homme qui peut-être conférait également ses pouvoirs au jeune sorcier, voilà qui n'était pas commun et portait à réflexion - l'homme à la peau d'ébène rumina un instant. Et finalement rompit le silence : « Lahapraset ? De par son sang, est-ce que mon ami pourrait avoir une quelconque influence sur le Kashikon ? Ou votre devenir ? »


Lahapraset se tint le menton tandis qu'elle posait son regard sur le toit de la cavité organique.
« Je ne saurai dire. Je n'avais jamais rencontré un de ses descendants auparavant. Je doute qu'il ait le pouvoir de nous bannir. Mais peut-être pourrait-il faciliter, avec notre aide, le départ de ceux qui préfèreraient partir que périr avec ce monde une foi s les natifs morts.
Je pourrais étudier son sang mais du peu de liens que j'ai pu nouer avec des membres de Golarion, je doute que cela vous convienne. »



Célestin tressaillit à la question de Nedj. Lui, avoir une influence sur un tel plan ? Et la réponse de la protéen lui fit remonter un frisson tout le long de la colonne vertébrale. Des visions de ce que Vlausta appelait son laboratoire lui revinrent et le firent blêmir. Mais la phrase qui le marqua le plus ne le concernait pas. Elle parlait de natifs de ce monde pour la seconde fois. Pourtant, pour autant qu'il sache, même les plus puissants magiciens ne pouvaient créer que des demi-plans, et il n'avait jamais entendu parlé de créatures natives de ces demi-plans. Qu'entendait-elle par là ?

« Pardonnez-moi, mais... Je ne comprends pas... Des créatures natives de ce plan ? Comment est-ce possible ? Et quelles sont-elles ? La faune et la flore en font-elles partie ? »


Bhaal s'était tu jusqu'à présent, incertain de la tournure qu'allait prendre la rencontre avec cette Lahapraset en ce lieu si étrange. Pourtant, curieusement, il se sentait moins mal à l'aise que ses camarades dans cet environnement qui ne correspondait à rien de connu et, parfois, défiait toute logique. Mais il en comprit la raison lorsque leur hôte leur expliqua qui elle était, et à quelle "race" appartenait ceux qu'elle représentait. Le géant rouge n'avait jamais entendu parler des protéens, mais il avait entendu parler du Maëlstrom. Il en avait entendu parler... dans les Abysses. Il savait que c'était le lieu - le plan - auquel son âme était promise, si Nocticula échouait dans son projet. Aussi, sans aller jusqu'à éprouver une sympathie particulière pour leur interlocutrice, il était cependant enclin à ne pas trop se méfier d'elle.

Il accueillit avec joie la nouvelle que, peut-être, elle pourrait faire quelque chose pour eux. Ils l'aideraient... Et elle les aiderait en retour. Mais à quel prix... Combien de créatures allait-il falloir convaincre... ou tuer ?

La plus grande surprise, toutefois, concernait Célestin. Lui, un descendant de Nex ? Il ne savait pas grand chose de ce mage, sinon ce qu'en avait dit Célestin lorsqu'ils avaient découvert pour la première fois l'existence de Kakishon et du parchemin permettant de s'y rendre, mais il n'y avait pas besoin d'être un érudit de Nethys pour comprendre qu'un être capable de créer l'endroit où ils étaient avait du être extrêmement puissant. Et cela avait eu lieu bien avant l'Ustalav, bien avant les Karçauvitch et les Vlausta. Il n'était pas le seul, en définitive, à avoir un ascendant d'une puissance quasi-divine. A ceci près que, contrairement à lui, cet ascendant était lointain, et mort depuis longtemps pour ce qu'il en savait. Il se demanda comment le jeune sorcier réagirait à cette nouvelle. Assez égoïstement, cela ne lui déplaisait pas de ne plus être le seul à porter un tel fardeau. Et lorsque Lahapraset parla d'étudier son sang...

« Son sang ? » Intervint-il, quelque peu à contretemps, « Je ne sais pas si c'est comparable avec ce que Rayhan Xobhadi a fait avec moi, mais si elle peut le faire, à ta place je n'hésiterais pas, » dit-il à son ami. « Si tu veux savoir... tu n'auras peut-être pas d'autre occasion. »


Alia restait silencieuse, l'endroit dans lequel ils venaient d'arriver et leurs interlocuteurs l'impressionnaient. Rien n'apparaissait naturel dans ce demi-plan, tout semblait familier mais étranger à la fois, la jeune fille avait l'impression d'avoir plongé dans un monde de faux-semblants, qu'est-ce qui était réel ? Qu'est-ce qui était réel ?
Pouvait-on se fier à Lahapraset ? Cet être fait de chaos pur ? Non, évidemment, non, mais avait-il le choix de faire autrement ?
Et cette promesse de rentrer chez eux une fois le bélier mort n'était en fait qu'un appât.

Elle fut arrachée à ses pensées moroses lorsqu'ils apprirent les origines de Célestin. La surprise initiale fut vite passée, la magie qui coulait dans les veines de son ami était bien plus ancienne que celui dont s'était épris Vlausta et pour qu'elle reste aussi vive dans leur lignée était la preuve de sa puissance.

Elle ajouta à la suite de son mari : « Je pense que Bhaal a raison, Célestin. Cela peut t'en apprendre beaucoup sur toi, enfin, seulement s'il s'agit d'examiner que quelques gouttes et si tu le souhaites, évidemment. Ce choix te revient. »


Lahapraset répondit à Célestin. « Nous avons crée les natifs de ce plan, aidés par la magie de Nex. Les non-natifs qui devront accepter de fuir, ou périr ici sont trois peuplades, les gnolls, les shaitans, quelques aides de camps, et les efrits. Mais je ne suis pas certaine qu'il reste beaucoup d'efrit ici. il reste une puissante créature de feu sur ce plan qui n'est pas un efrit mais est venue avec eux, un azer, je ne connais son nom. » L'elfe silencieux parut s'éclaircir la gorge alors qu'il regardait Lahapraset de manière appuyée, avec une pointe de méfiance, sa main glissant doucement vers son arme. Elle secoua la tête. « Je crois que votre arrivée et votre présence m'a un peu retournée l'esprit. Il n'y a pas besoin d'éliminer les natifs, mais les non-natifs qui ne souhaiteraient pas partir. C'est leur volonté de rester qui nous empêchent d'expulser les autres. Fort heureusement pour vous, si vous deviez tuer chaque créature née sur ce plan, vous n'auriez pas terminé, et l'océan vous serez difficile. » dit-elle, gênée.


Acceptant d'un hochement de tête les conseils de ses amis, il tiqua à la mention de l'azer. « Un azer ? Il me semblait qu'ils s'entendaient habituellement assez mal avec les efrits ? » s'interrogea-t-il à voix haute.

Il poursuivit cependant sans attendre de réponses à une question qui n'en était pas vraiment une. « Il nous faudrait alors convaincre chaque non natif présent sur ce plan d'accepter de le quitter... J'en conclus que les serpents qui effraient les gnolls sont des natifs. Mais comment retrouver toutes ces créatures ? Sans même parler de les convaincre ! Ce plan est immense ! Nous pouvons tenter de convaincre les gnolls, mais ceux avec qui nous avons établi de saines relations ne représentent certainement qu'une petite proportion des leurs. Quant aux shaitans, nous ne les avons pas encore rencontrés... Il faudrait que nous sachions où les trouver. Les efrits, je crains que certains soient déjà partis pour notre monde, nous en avons croisé à notre arrivée. Convaincre les autres de repartir... oui, pourquoi pas, mais il faudrait les renvoyer dans leur plan et non sur Golarion. Enfin, qu'appelez-vous "aide de camp" ? Vous les avez cités, en plus des trois peuples ? »

Célestin baissa les yeux sur ses mains, et termina enfin. « Quant à mon sang... S'il peut faciliter les choses et éviter des morts, c'est volontiers que j'accepte que vous l'étudiez... » dit-il avec une pointe d'angoisse dans la voix. Bien entendu, sur le principe, ses amis avaient raison. Mais une voix au fond de lui lui soufflait qu'il avait à faire au Chaos pur. Qu'est-ce qui lui disait que cette créature n'utiliserait pas son sang dans un but moins avouable ?


Nedjemibrê jeta un regard en coin, interrogatif, à Célestin ; ainsi le jeune sorcier acceptait la proposition de la protéenne ? Le tempestaire se demanda en quoi pouvait consister l'examen. Quand il avait parlé de sang, il s'agissait pour lui d'ascendance. Pas du sang au sens propre... Aussi était-t-il un peu inquiet... Quand Lahapraset leur mentionna qu'elle et ses semblables avaient créé les êtres vivants du Kashikon – le royaume de l'archipel, comme l'appelait Nedjemibrê – l'homme à la peau d'ébène en fut émerveillé. Et ébahi. La magie de ces êtres – et de ce Nex - était donc si puissante qu'ils étaient capables, tels des Dieux, de donner la vie ? Et, là, ils allaient mettre fin à tout ça, sans aucun regret ? Que deviendraient tous ces natifs, toutes ses vies, ses âmes, une fois que le Kashikon serait détruit ? Allaient-ils cesser d'exister ?! Nedjemibrê n'en montra rien – masque d'ébène – mais il mit quelques instant à se remettre de son trouble. C'est la voix, à la fois teintée du respect que lui inspirait un tel prodige et légèrement vibrante d'émotion, qu'il demanda à la protéenne : « Qu'arrivera-t-il aux natifs que vous et Nex avez créés, quand le Royaume de l'Archipel ne sera plus ? »


Célestin pouvait sentir comme Agate était nerveuse à l'idée qu'il donne son sang à une créature qui en voulait certainement (avec raison) à son ancêtre lointain. Lahapraset répondit à tous deux « Je crois effectivement qu'ils ne s'entendent pas, et c'est peut-être pour ça qu'il est resté ici. Il y a des créatures qui accompagnent des shaitans, car ils semblent s'être séparés ou étalés sur les îles : ceux que je vous ai décrit, dont je sais qu'il y a au moins un sphinx avec eux, et d'autres sur l'île centrale, Kakishon, au palais de Nex, Il y a parmi eux des janns et peut-être encore d 'autres créatures. Mais à ma connaissance, il n'y a que trois endroits avec des non-natifs, en dehors de vous : les îles serpent au nord avec les gnolls, et les deux groupements qui sont au palais de Nex et sur l'île de Khandelwal, là où ils retiennent l'un des notres. Ce sont les plus hargneux et belliqueux. Quant aux natifs r ... je suppose qu'ils iraient dans les plans respectifs qui attendent leur âme, s'ils en ont une. Mais je ne suis pas dans le secret des dieux et entités puissantes.  »

Modifié par un modérateur vendredi 1 mars 2019 20:56:16(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline UrShulgi  
#86 Envoyé le : mercredi 27 février 2019 11:11:05(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué

Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,516
Belgium

Bhaal essayait de suivre la conversation du mieux qu'il pouvait, mais il commençait à perdre le fil avec tous ces noms de créatures inconnues de lui mais que Célestin semblait parfaitement identifier. Et la confusion de la protéenne entre natifs et non natifs de ce plan ne l'aida pas à s'y retrouver. Il secoua la tête d'incompréhension.

« Donc le seul moyen de rentrer chez nous, c'est de détruire ce royaume ? Ça paraît dingue... Enfin, admettons. Admettons qu'on arrive à convaincre les gnolls et qu'ils acceptent de partir : ou est-ce qu'ils vont aller ? Pour les autres... Je ne connais pas bien les génies, mais je ne suis pas sûr qu'ils le prendront bien quand on leur dira "soit vous partez, soit on vous tue tous". Surtout que pour eux, on est de méprisables mortels. Je sens qu'il va encore falloir se battre. Beaucoup se battre, » conclut-il en insistant le sur "beaucoup", ce qu'il n'avait d'ailleurs pas l'air de lui faire tellement plaisir. Il était vrai que, ces derniers temps, le gladiateur avait largement eu son content de combats, comme eux tous.


Les paroles de Lahapraset avaient rassuré Nedjemibrê quand au devenir des âmes habitant le royaume de l'archipel. Au moins, ne seraient-elles pas annihilées après avoir été créées pour le plaisir d'un magicien... Ne sachant rien des sphinxs, le tempestaire se tint coi à ce sujet et se contenta de lancer un regard interrogateur à Célestin. Puis l'homme à la peau d'ébène soupira à la remarque de Bhaal, tout en hochant du chef. Certes, ils allaient certainement encore devoir se battre et mettre à nouveau leurs vies en jeu ; et, si tout se passait pour le mieux, en prendre... Il semblait peu probable au tempestaire que les shaïtans (d'après le peu qu'il en savait : des contes et des rumeurs de coin du feu que lui avait conté les badawis) que ces êtres fiers plieraient facilement à leur désirs. Peut-être qu'une opportunité se présenterait, comme avec les salamandres de sous la Montagne Pâle, ouvrant le chemin du moindre mal ? Mais on ne pouvait compter là-dessus... En tout les cas, Nedjemibrê se fit la réflexion que pour le moment, ils n'avaient pas le choix. S'ils voulaient revoir Golarion un jour, suivre la proposition de Lahapraset était leur seule issue. Du moins... pour le moment. Cherchant la carte des familiers, Nedjemibrê demanda : « Le palais de Nex ? »

« Serait-ce cet endroit ?  » ajouta-t-il, tout en pointant du doigt l'endroit où Agathe leur avaient indiqué un mausolée sur la carte à présent déroulée, carte que Nedjemibrê faisait flotter droite, à hauteur d'yeux, afin de désigner l'endroit plus commodément.

« Qu'y a t-il d'autre là bas ? » continua-t-il, sur sa lancée.

Puis, montrant la carte elle-même à Lahapraset, le tempestaire lui demanda : « Cette carte du Kashikon, est-elle fidèle ? C'est une créature de ce plan qui nous l'a... donnée ? Peut-être voyez-vous de quoi - ou de qui il s'agit ? Qu'est-t-il ? »


Lahapraset parut se désintéresser des questions de Bhaal pour se concentrer sur celles de Nedjemibre.
« Non, il est visible en longeant les côtes sur l'île centrale, Kakishon. Il est au milieu de l'île d'ailleurs. Le mausolée est ... c'était le mausolée prévu pour Nex à sa mort. C'est là qu'est mort le magicien qui a ramené les génies avec lui ici.  » Elle regarda la carte qu'il lui tendait, ajoutant
« Oui c'est très fidèle. Je sais que Nex avait placé un automate pour les visiteurs, qui peut créer à peu près n'importe quoi à partir d'autre chose mais je ne savais pas qu'il était encore fonctionnel.  »


La question de Nedjemibrê apporta une réponse qui fit tiquer Célestin. « Vous dîtes toujours "le magicien qui a ramené les génies avec lui ici". Pouvez-vous me confirmer qu'il s'agit bien d'Andrathi ? Et... Savez-vous s'il avait un lien de parenté avec Nex ? » Après tout, Nefeshti avait sauvé Célestin et ses amis, lui accordant le vœux de les ressusciter. Se pouvait-il qu'il soit un descendant également d'Andrathi ? Ce qui expliquerait l'intérêt que lui avait porté une entité si puissante, et que ce magicien soit venu enfermer les génies ici, précisément sur ce plan ?

Poursuivant ses interrogations, il s'intéressa à la carte qu'avait déployé le tempestaire. « Quant aux îles de désolations, que s'est-il passé ? Y a-t-il eu une catastrophe qui a mené à ce désastre ? »


« Tel était bien son nom. Oui, il avait lui aussi du sang de Nex. Ironie du destin qu'il ait fini ses jours dans le sanctuaire prévu pour la mort de son ancêtre. » dit-elle comme si elle trouvait ça marrant sans pour autant manifester le moindre rire. Elle sembla plonger dans un passé lointain, comme chercher des bribes de mémoire enfouis depuis des éons. « Nex avait fait de cette île Khosravi, un camp d'entraînement géant. Il y a crée des machines, des armées, fait des essais, en vu de conquérir un royaume sur Golarion, ou Golarion. Au sud il y avait le volcan, qui servait de forge. À l'époque, il affrontait un autre puissant sorcier, Geb, qui était parvenu à venir sur le plan, malgré ses nombreuses barrières, accompagné d'un Cauchemar primordial, le Dévoreur de Magie, une créature à la puissance incommensurable qui se nourrissait de la magie environnante. Nex eut alors l’idée de concevoir un immense bâton de roche grand comme une petite montagne, un pic solide au poids formidable, puis de le suspendre dans les airs par magie tout en le camouflant, avant de le laisser retomber sur la bête depuis une grande hauteur. Les calculs requis pour frapper une cible mouvante, même de la taille du Dévoreur de magie, étaient d’une grande complexité, mais Nex sut attirer la créature à l’endroit précis qui lui était nécessaire à l’instant même où l’énorme pic de silex s’abattait, l’empalant pour de bon. Autant dire que ce jour-là, Geb à fui.  » dit-elle, comme ne pouvant caché son admiration pour les talents de son geôlier.


Célestin ne fut pas surpris par la réponse de la pseudo-elfe. Tout semblait se relier à travers les âges. Nex, Andrathi, et lui. Nefeshti, Andrathi et lui. Nefeshti, Vardishal, et Alia. Mais qu'en était-il de Nocticula, Shamira, Abdul al-Hazred et Bhaal ? Et des étranges dieux osiriens, du créateur de Nedj et de ce dernier ? Et qu'est-ce que toutes ces puissantes entités pouvaient bien avoir en commun ? Le jeune sorcier était persuadé qu'il n'était pas innocent que leurs routes se soient croisées. Les rêves simultanés, les histoires qui se recoupaient... Ils n'avaient encore que des bribes du puzzle, mais le doute était de moins en moins permis.

Qu'il lui semblait loin, le temps où il n'était qu'un simple et fidèle serviteur d'Almah, loin des affres de la politique ! Le voici qui était plongé dans les plans millénaires de créatures extraplanaires et d'archimages !

Il soupira. Rien ne servait de se torturer l'esprit, seul leur but était important à l'instant présent : sortir de ce plan, le plus rapidement possible, pour rentrer à Kelmarane. Et ça n'allait pas être une mince affaire ! « Merci pour vos informations. » souffla-t-il, malgré ses bonnes résolutions encre sous le choc des multiples révélations qu'il venait d'avoir. « Je pense que nous devrions aller voir le golem en priorité. Si Nex l'a placé ici, c'est qu'il a son importance. Il n'a pas construit un golem pour le plaisir de distribuer des cartes du monde - même tenues à jour. Et puis, s'il peut créer à peu près n'importe quoi... Je pense que nous aurons des choses à lui demander de créer... Avez-vous un moyen de nous envoyer là-bas rapidement ? » demanda-t-il à leur hôtesse.


Opinant de la tête, elle ajouta.
« Je peux vous renvoyer à un point de traverse, dont celui-là si vous le souhaitez. »



Lahapraset n'avait pas répondu à la question de Bhaal sur les gnolls, ou peut-être avait-elle fait mine de ne pas l'entendre. Quoi qu'il en fut, le géant rouge n'avait pas l'intention de partir de cet endroit sans une réponse claire à ce sujet. Combattre des shaitans et des janns, ou quelque type de créature élémentaire que ce fut, ne lui posait aucun problème. Après tout, il avait combattu sur ordre presque toute sa vie. Mais Skalö et ses gnolls les avaient reçus pacifiquement, et bien traités. Ils avaient établi des relations d'amitié avec eux. Il n'envisageait pas d'avoir à les combattre, mais la protéenne était restée évasive quant au destin des non-natifs de Kakishon.

« Pardonnez-moi d'insister, » intervint-il sur un ton moins cordial, « mais vous n'avez pas répondu à ma question. Les gnolls des Îles du Serpent... Si on arrive à les convaincre de partir et que vos souhaits se réalisent, que Kakishon soit détruit... Que vont-ils devenir ? Où vont-ils aller ? »


« Je n'en ai aucune certitude, mais je suppose qu'ils retourneraient dans le plan dont leurs ancêtres sont issus. » dit-elle sans état d'âme.



Bhaal regarda la protéenne en plissant les yeux, comme s'il essayait de percer ses pensées au-delà de la réponse laconique qu'elle lui avait faite. Et ce n'était pas une réponse rassurante... Ce qui, paradoxalement, était rassurant quant à sa véracité : si elle avait essayé de les manipuler ou de leur mentir, elle aurait sans doute répondu ce qu'ils avaient envie d'entendre, se dit-il.

Modifié par un modérateur vendredi 1 mars 2019 20:58:39(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline UrShulgi  
#87 Envoyé le : jeudi 28 février 2019 17:31:38(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué

Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,516
Belgium

Alors que chacun se mit à toucher l'étrange et sombre bassin désignée par Lahapraset, tout autour d'eux changea, immédiatement, comme si tout n'avait été qu'un songe. Autour, le bruit des vagues et du vent soufflant sa brise sur les feuilles de palmiers. Sous leurs pieds, le sable, et face à eux, à une trentaine de pas, un patio de chaume abritait une sorte de statue métallique à la forme humaine, si toutefois on omettait ses quatre bras, et l'énorme caisson à poignée qui lui servait de ventre.

Ses yeux devinrent bleus, d'un bleu de lagon, illuminant vers eux tel un phare tandis qu'il leur parlait en agitant les bras pour accompagner les syllabes qu'il prononçait.


« Bonbonbonjour créatures bipèdes, bienvenue sur Kakishon! Je sens que vous portez les plans que j'ai donné, les seuls donnés en plusieurs décennies! Vos espèces sont curieuses, je suis certain qu'il y a une myriade de choses que vous souhaitez échanger!

La procédure est très simple, surtout pour des gens capables de se rendre jusqu'ici!
-Petit un, il vous faut ouvrir mon ventre. Attention! C'est un accès complexe au multivers qui ira piocher chez sa majesté l'objet qu'il vous faudra, du moment qu'il existe encore, contre ce que vous proposez! Il tuera toute matière vivante qui le traversera et lui enlèvera sa valeur! Tout troc se fait sur base des taux moyens observés dans le royaume de Nex sur Golarion au moment de la transaction. Tout objet lâché est considéré comme échangé dans mon ventre.
-Petit deux, il faut annoncer alors ce que vous souhaitez en échange. Si cela est impossible, vous aurez son montant en pièce d'or au taux actuel.
-Petit trois ... c'est déjà terminé! Ne manquez pas de revenir me voir!
-Attention! Pour les petits malins qui s'amuseraient à ouvrir et fermer mon ventre sans arrêt, je ferai usage de mes moyens de défense au risque de tous vous détruire dans un rayon de trois cents pas. »


La créature se mit à émettre un bruit métallique qui pouvait s'approcher d'un rire, écartant à présent les bras, comme en signe de paix.
Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
thanks 1 utilisateur a remercié UrShulgi pour l'utilité de ce message.
Offline Lematou  
#88 Envoyé le : vendredi 1 mars 2019 15:29:07(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
France

Nedjemibrê était surpris... Il ne s'était pas attendu pas à ce que le voyage du "retour" soit si rapide !

Le tempestaire, fasciné, avait encore en tête les histoires des prodigieux exploit de l'ancêtre de Célestin. L'homme à la peau d'ébène avait alors considéré son jeune ami d'un œil nouveau. S'il avait ne serait-ce qu'une once de ce potentiel, il pouvait devenir très puissant. Et le magicien qui s'était battu aux côtés des Templiers étaient de la même lignée... Mais Célestin allait-il donner son sang ? Lahapraset avait été évasive quant aux possibilités du sorcier d'avoir du pouvoir sur le Royaume de l'Archipel... Peut-être craignait-elle d'avoir à subir le joug d'un nouveau maître ? Si c'était cela, elle faisait fausse route sur le caractère du jeune sorcier, se disait l'homme à la peau d'ébène. Mais il décida pourtant de ne pas s'en mêler plus que ça ; après tout, c'était à Célestin de faire ce choix.





Nedjemibrê

CLASSE D'ARMURE 21
Contact 16 / Surpris 15
Immun Critiques (35%)
réf+13 vig+13 vol+9
SECONDE CHANCE 0/1
VOLONTÉ ALTIÈRE 1/1
INTERNAL BUFFER 0/1
BURN 7/8
Tempestaire

117 / 117
21 / 21

Chihili

CLASSE D'ARMURE 19
Contact 13/14 / Surpris 17
Camouflage Total (50%)
réf+8 vig+7 vol+3
BIT OF LUCK 1/1
SHARE WILL 1/1
Chuchoteur

58 / 58

« Et bien, bonjour... Nous vous remercions pour la carte ! » lança Nedjemibrê, un peu décontenancé, à l'automate biscornu, tout en répondant à son geste par une demi-révérence, la main levée. La chose évoquait des sentiments mêlés à l'homme à la peau d'ébène, qui se sentait à la fois intrigué, amusé et circonspect. D'autant plus qu'elle les avait averti de ne pas dépasser certaines limites. Limites non définies...

Laissant passer un instant se passer afin que chacun ait le temps de digérer la transition brutale qu'ils venaient de vivre, fort curieux d'en savoir plus, le tempestaire se retourna pour s'adresser à ses compagnons : « On dirait que voilà une belle opportunité d'écouler le butin de la Montagne Pâle, n'est-ce pas ? Mais si nous commencions par nous faire une idée sur cette "base des taux moyens observés dans le royaume de Nex sur Golarion" ? »

Après que Bhaal lui ait sorti une des armures du sac magique de Crodingue, le tempestaire s'avança alors incontinent vers l'automate et, arrivé à sa hauteur - à un mètre peut-être - d'une voix claire, annonça : « Je voudrais de l'or... »

Puis le tempestaire ouvrit le ventre de la chose - sans la toucher - et l'armure s'y déposa d'elle même. Le tempestaire avait manipulé le corps de l'automate grâce aux courants éthérés, parce que l'avertissement que toute matière vivante qui tomberait dans son ventre serait tuée, ne l'incita guère à y risquer ses doigts...

Le ventre de l'automate se referma sur l'armure... « Bibi-bidi... Bibi-bidi... Bibi-bidi... » ... « Bibi-bidi... Bibi-bidi... Bibi-bidi...  » Et, après quelques instants, le multivers auquel il était connecté avait produit de l'or. Nedjemibrê, toujours prudent, le fit sortir de la même manière qu'il avait donné l'armure. Le taux de "change moyen observé dans le royaume de Nex sur Golarion" lui sembla bien proche de celui des marchands du Katapesh. Ils ne se feraient pas voler.

« Le Royaume de Nex est vraiment aussi merveilleux qu'étrange... En tout cas, l'occasion est belle : c'est le moment de vider notre sac...  » remarqua Nedjemibrê, tout autant amusé par la facilité et la rapidité de l'échange - quel gain de temps puisqu'on se passait des marchandages et des palabres - que fasciné par le prodige.

« Et ensuite, par où voulez-vous commencer ? Personnellement, j'aimerais bien visiter le mausolée où celui qui semble avoir amené les effrits ici - et à qui nous devons sans doute d'être là - repose. Qu'en dis-tu, Célestin ? » Nedjemibrê s'était tourné vers le jeune sorcier, parce que dans ce mausolée, façonné par un des ancêtres du sorcier, y reposait un autre. Pour l'osirien, c'était en quelque sorte un tombeau de famille. Et il n'aurait pas osé entrer dans un tel sanctuaire sans demander la permission d'y aller au benjamin de la lignée...





★ [Aérokinésie] : Alia, Célestin, Bhaal et Nedjemibrê count as being downwind for the purpose of determining the distance at which they can be detected by scent (4m50)

Modifié par un utilisateur vendredi 1 mars 2019 15:30:05(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Guigui  
#89 Envoyé le : vendredi 1 mars 2019 22:04:08(UTC)
Guigui
Rang : Habitué

Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,245
Localisation : Paris

Bhaal
rage berserk : 16/20
CA : 25 | C : 14 | D : 23
réf:+6 | vig:+10 | vol:+10

94 / 101


Bhaal cligna des yeux et regarda autour de lui, un instant désorienté par le changement de décor et d'atmosphère. Néanmoins, ils retrouvaient un environnement familier, et bien plus proche de l'expérience des mortels que les limbes qu'ils venaient de quitter. Bhaal se fit la réflexion que le Maëlstrom devait probablement ressembler un peu à cela, et qu'il n'avait décidément pas très envie d'y passer l'éternité - surtout sans Alia.

L'étrange golem qui les attendait, stationné de façon incongrue sous son patio de chaume au milieu de nulle part, était - malgré sa taille et, sans doute, sa puissance - plus amusant qu'inquiétant. C'était, semblait-il, une sorte de golem marchand... Et, dans l'expérience du géant rouge, les marchands n'étaient jamais dangereux, pour peu qu'on ne cherche pas à les voler. Ce n'était pas dans leur intérêt de marchand.

Bhaal observa Nedj faire l'expérience d'un échange, et ce dernier s'avéra concluant. « Très bien, » fit-il, « c'est en effet l'occasion de monnayer tout ce fourbi. Je crois que le sac est presque plein. Il y a de quoi remplir un chariot, sinon deux. Ce sac est vraiment incroyable ! Ça va prendre un moment de tout troquer, mais je m'en occupe. Ce golem est rigolo, » déclara-t-il en levant les yeux vers la massive tête aux yeux bleus incandescents.

« Dis-moi, as-tu un nom ? Et qui est cette "majesté" dont tu as parlé ? » Lui demanda-t-il avant d'ouvrir son ventre pour y enfourner une autre armure. Il prit la précaution de ne pas enfoncer ses mains dans le ventre du golem, mais doutait en même temps de l'utilité de cette précaution. La créature avait été conçue pour le troc, il lui paraissait donc peu probable que son créateur, si c'était bien Nex, n'eut pas pensé à le rendre inoffensif pour ce qui était des transactions. L'avertissement ne valait sûrement qui si l'on refermait le "tiroir" du ventre... « Oh ! Et... Je voudrais du platine. Des pièces de platine. »

Il se tourna vers l'osirien. « Avec tout ce qu'on a là-dedans, on risque d'échanger une demie-tonne de conneries contre une demie-tonne d'or. Le but c'est de s'alléger, non ? »
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211

Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline vaidaick  
#90 Envoyé le : samedi 2 mars 2019 20:54:54(UTC)
vaidaick
Rang : Staff

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,452
France

CELESTIN
CA : 18 (C14, D15)
REF +7 VIG +6 VOL +8

70 / 70

AGATHE
CA : 20 (C16, D16)
REF +8 VIG +4 VOL 10

31 / 31
Le changement soudain de décor désorienta un instant Célestin. Ce n'était pourtant pas très différent de la porte dimensionnelle que lui-même utilisait, mais le fait d'être un simple passager et non le décideur de la destination modifiait totalement le rapport au voyage.

Il regarda alentour, se familiarisant avec les lieux que son ancêtre et a priori tuteur avait créé. Mais ce qui attirait principalement le regard était le golem à quatre bras, merveille de magie et de construction, qui trônait au milieu de son patio.

Les tests que Nedjemibrê fit avec cet étrange marchand furent concluant, et aussitôt Bhaal s'empressa de se débarrasser de tous les objets encombrants et inutiles qu'ils avaient récolté dans la Demeure de la Bête.

« Oui, c'est une bonne idée Nedj. Et je suis curieux de ce qu'on pourrait bien y trouver... Peut-être des indices sur mes origines, qui sait ? Mais avant tout, il me semble important que nous améliorions notre équipement. Nous allons sûrement devoir combattre - à nouveau. Et il est certain que nos adversaires seront d'une grande puissance. Ils n'ont pas été enfermés ici pour rien. Et pour cela, j'ai besoin de temps et d'argent. De plus, les gnolls devront quitter ce plan. Autant aller prendre le temps qu'il faut là-bas, et tenter de les convaincre. Et si nous pouvons nous en faire des alliés et qu'ils pouvaient nous aider, ce serait encore mieux... » répondit-il à la question ouverte de son ami.

« Oui, d'autant plus que nous n'avons pas tout le temps que nous voulons devant nous. Nous allons devoir nous hâter, les efrits sont dans notre monde, et même si le temps passe différemment - et à notre avantage - il n'en demeure pas moins qu'il s'écoule quand même... » rajouta la petite ange.

Modifié par un utilisateur samedi 2 mars 2019 20:56:58(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline Lyana  
#91 Envoyé le : dimanche 3 mars 2019 19:03:50(UTC)
Lyana
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,477
France, Metropolitan

Alia
CA 23 (C18,D16)
CA déf. 26 (C21,D19)
mêlée 30 (C25, D23)
Ref+13* Vig+7* Vol+8*
Représentations
17/23
Glitterdust : 1/1
Sorts 1 : 4/5
Sorts 2 : 1/5
Sorts 3 : 3/4

83 / 85

Comme ses compagnons, Alia fut surprise par la facilité avec laquelle ils arrivèrent face à l'imposant golem. Elle regarda le décors et fut de nouveau impressionnée par le paysage si particulier et qu'elle ne trouverait à nul endroit sur Golarion.

Une colère sourde brulait en elle depuis le début de l'entrevue avec les protéens, la promesse d'un retour rapide sur leur plan s'ils tuaient le bélier n'avait été qu'un leurre. La vérité était que les protéens ne savaient pas comment repartir et leur beau plan n'était qu'une hypothèse. Cependant, Alia et ses amis n'avaient pas le choix, s'ils voulaient rentrer chez eux, ils allaient devoir se plier aux exigences protéennes et espérer que ça fonctionne.

Toute à ses sombres pensées, son regard se posa sur Célestin, ses sentiments étaient ambigus à son égard, il était son ami, c'était certain mais... Une fois encore elle avait l'impression de n'être qu'une marionnette entre les mains du destin. Ainsi, l'ami cher, le seul qu'elle n'eut jamais était le descendant de Nex, mais surtout il était le descendant d'Andrathi, le mage des templiers du vent, le mage lié à Vardishal. Leur amitié était-elle si réelle ? Elle était fatiguée, elle en avait assez de se poser toujours les mêmes questions et de n'avoir aucune réponse.

Elle sortit de ses pensées en regardant Bhaal sortir le lourd équipement du sac qui ne semblait pas pouvoir en contenir autant. Elle sourit malgré elle, attendri, elle reconnaissait bien là son époux, pragmatique quoi qu'il arrivait.

Son sourire s'effaça en écoutant Célestin puis Agathe et compléta d'une voix légèrement froide : « Allons au sanctuaire ou ailleurs, mais dépêchons-nous, le temps commence à s'écouler, même à Kelmarane malgré la distorsion. Équipons-nous du mieux possible puisqu'il apparait que les combats seront inévitables et le passage au Sanctuaire peut nous apporter, outre des réponses sur tes origines, Célestin, mais peut-être des arguments pour convaincre les habitants de ce plan. Qui sait ? La parole d'un descendant de Nex aura peut-être un pouvoir de conviction. »



Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<

Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)


Offline UrShulgi  
#92 Envoyé le : mardi 5 mars 2019 11:23:36(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué

Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,516
Belgium

L'automate s'animait sans cesse, des brises de poussières volant tandis qu'il s'activait plus qu'à l'accoutumée.
Sa tête articulée tourna vers Bhaal, penchant humainement la tête comme

« Mon ... mon nom? Seul un fou donnerait son nom, on peut contrôler magiquement des créatures avec leur vrai nom, et t... » il commençait à être pris de secousses et à briller un peu plus.
« tututu ... oh, mais c'est vrai, je suis une créature de catégorie artificielle, cela ne me concerne pas! » dit-il apaisé, pris de secousses à présent proches des gloussement humains.
« Je me nomme Souk Machine. Sa Majeste, c'est évidemment Nex! » dit-il en mettant ses bras métalliques sur ses hanches, comme un professeur prêt à gronder un mauvais élève le ferait. « Mais je ne l'ai pas vu depuis beaucoup de chiffres dans ma mémoire interne. Je suis inquiet, ma maintenance aurait du être faire il y a cent vingt deux années. »

Il devint plus léthargique par la suite, se contenta de légers scintillements des yeux quand quelqu'un prenait la parole, ne se mettant vraiment en marche que lorsqu'un échange avait lieu, ce qui ne manquait pas, son ventre ouvert pour procéder à la fin de l'échange, de lui procurer une sorte de renvoi métallique. La digestion interplanaire semblait lui être difficile.
Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
thanks 3 utilisateur ont remercié UrShulgi pour l'utilité de ce message.
Offline Guigui  
#93 Envoyé le : mercredi 6 mars 2019 22:16:07(UTC)
Guigui
Rang : Habitué

Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,245
Localisation : Paris

Bhaal
rage berserk : 16/20
CA : 25 | C : 14 | D : 23
réf:+6 | vig:+10 | vol:+10

94 / 101


Bhaal écouta les réponses du golem en essayant de dissimuler un sourire d'amusement. Après tout, il n'était pas impossible que son créateur l'eût doté de la capacité de se vexer, et compte tenu de sa taille formidable, il importait de rester en bons termes avec lui. Le géant rouge, craignant une réaction inappropriée, se garda également de l'informer du fait que Nex avait disparu il y avait des éons de cela.

Tandis que ses compagnons réfléchissaient à la prochaine étape de leur périple, Bhaal avait vidé le contenu du sac sans fond sur le sable, et étalé l'imposante collection d'armes, d'armures et de babioles de toutes sortes, au milieu desquelles trôna l'énorme hache du Roi Charognard avant d'être avalée, comme les autres, par le ventre dimensionnel du golem. Méthodiquement, le gladiateur ouvrait celui-ci, y glissait un objet, le refermait en un CLANG ! sonore, déclarait « platine ! » avant de l'ouvrir à nouveau et de glisser les pièces récoltés dans le sac magique. Au vu de la quantité de platine, l'opération promettait de les mettre à la tête d'une véritable fortune.

Malgré son occupation, il perçut quelque chose dans la voix de sa femme qui l'alerta sur le fait que quelque chose ne plaisait pas à cette dernière. « Faut pas traîner, d'accord, » intervint-il, « mais on est quand même dans un plan largement inconnu de nous, avec des créatures élémentaires ou des génies à tous les coins de rue, d'après ce que j'ai compris. Enfin, même si y'a pas de rue. » CLANG ! « Platine ! »

« Ce que je veux dire, c'est qu'il faut pas être trop imprudents dans notre désir de rentrer vite. Si on doit se battre ici, nos adversaires seront probablement puissants. Rentrer vite, d'accord, mais on ne rentrera pas du tout si on est morts. Souvenez-vous du Bélier d'Or : ça a bien failli être un trop gros morceau pour nous, et on était parfaitement préparés. Shaitans, sphinx, azer, j'ai jamais entendu parler de ces trucs et je ne sais pas ce qu'il font, de quoi il faut se méfier. Je préférerais être mis au parfum avant qu'on les rencontre, si vous voyez ce que je veux dire. » CLANG ! « Platine ! »

Bhaal se tourna vers ses compagnons tout en ramassant une hache de guerre gnolle sur le sable : « je suis pour commencer par le plus facile et le plus sûr, à savoir les gnolls. On sait qu'on n'aura pas à les combattre, seulement à les convaincre. On sait qu'on pourra camper tranquillement et se reposer. On sait qu'on pourra se préparer pour des destinations plus dangereuses, et que Célestin pourra nous fabriquer quelques trucs à sa façon. »

Il regarda ses compagnons un instant, en silence, avant de refermer le ventre du golem. CLANG ! « Platine ! »

Modifié par un utilisateur jeudi 7 mars 2019 01:16:09(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211

Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
thanks 2 utilisateur ont remercié Guigui pour l'utilité de ce message.
Offline Lematou  
#94 Envoyé le : jeudi 7 mars 2019 18:32:52(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
France

Nedjemibrê

CLASSE D'ARMURE 21
Contact 16 / Surpris 15
Immun Critiques (35%)
réf+13 vig+13 vol+9
SECONDE CHANCE 0/1
VOLONTÉ ALTIÈRE 1/1
INTERNAL BUFFER 0/1
BURN 7/8
Tempestaire

117 / 117
21 / 21

Nedjemibrê avait gratifié Célestin d'une demi-révérence, soulagé de la réponse du sorcier, qui acceptait la proposition du tempestaire d'aller fouiller dans les racines de sa lignée.

Et puis...

Le bélier d'or...

La succession précipitée d'évènements qui avaient eu lieu depuis l'affrontement - une chute en bateau depuis le bord du monde, la découverte d'un déroutant royaume de sphincters et de brumes, les révélations des protéens, la divertissante rencontre avec Souk Machine - avait fait oublier le bélier à Nedjemibrê...

Mais lorsque Face de Piment en raviva le souvenir, le tempestaire frissonna.

Si Nedjemibrê avait eu un doute quant à la marche à suivre, ou à leur prochaine étape, il n'en avait plus aucun désormais. Lors de ce combat, lui, n'avait rien pu faire. Ils avaient gagné, certes. Mais de justesse. Si ceux qu'ils allaient avoir à affronter - car il était évident que tous les non-natifs ne seraient pas affables et serviables - n'étaient qu'à moitié aussi coriaces que le Bélier...
Célestin et Bhaal avaient raison : s'ils voulaient s'échapper en vie du Royaume de l'Archipel, il leur faudrait s'y préparer. Ils avaient besoin de plus de puissance ; d'être soutenus par plus de magie...

« J'espère moi aussi que l'ascendance de Célestin lui confère un certain pouvoir sur ce Royaume. » déclara Nedjelmibrê à Alia.

« Mais je ne sais pas si cela impressionnera les gnolls. Ils sont venus contraints par la magie d'Andrathi. Ils n'ont jamais dû voir Nex ; peut-être même ne savent-ils même pas qui il est... Ils semblent avoir beaucoup oublié. » s'amusa Nedejmibrê, haussant les épaules.

« En tout les cas, quelque soit le moyen, j'espère bien que nous saurons les convaincre de quitter le Royaume de l'Archipel... Ils sont pacifiques. Et ils nous ont aidé. Je ne saurais accepter de les massacrer pour repartir. » affirma sombrement le tempestaire.

« Quoi qu'il en soit, je suis d'accord avec vous deux. » déclara l'homme à la peau d'ébène en portant son regard vers Célestin et puis vers Bhaal - du moins la nuque de Bhaal, encore occupé à transformer leurs prises de guerre en pièces de platine.

« Nous devons prendre le temps de nous préparer aux possibles combats à venir pour nous sortir de là. Pourquoi ne pas nous installer dans la hutte magique et profiter de sa proximité avec le village gnoll pour cela ? Tu dois être pressée de rentrer...  » Nedjemibrê, désolé, comprenait qu'Alia voulait certainement retrouver sa fille «  ... mais... Bhaal a raison. » conclut-il, tristement, faisant par là allusion à la possibilité évoquée par le gladiateur de mourir sur ce plan.

Chihili

CLASSE D'ARMURE 19
Contact 13/14 / Surpris 17
Camouflage Total (50%)
réf+8 vig+7 vol+3
BIT OF LUCK 1/1
SHARE WILL 1/1
Chuchoteur

58 / 58



« మీరు పెద్ద ముక్కుతో ఈదుతున్నారా ?! లేదు, మీ మేజిక్ కుటీరానికి వెళ్లడానికి ఎందుకంటే, దాటిన సముద్రం వంటిది ... మీరు మీ చుట్టూ ఉన్న బాగా కనిపించని సందర్భంలో పేర్కొనండి ... »
Aérien :


La réflexion de Chihili plongea Nedjemibrê dans la perplexité... Le tempestaire jeta un regard déconfi à Agathe et Célestin, qui comprenaient l'aérien...

En effet, comment allaient-ils faire ?



★ [Aérokinésie] : Alia, Célestin, Bhaal et Nedjemibrê count as being downwind for the purpose of determining the distance at which they can be detected by scent (4m50)


Offline Lyana  
#95 Envoyé le : dimanche 10 mars 2019 15:51:35(UTC)
Lyana
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,477
France, Metropolitan

Alia
CA 23 (C18,D16)
CA déf. 26 (C21,D19)
mêlée 30 (C25, D23)
Ref+13* Vig+7* Vol+8*
Représentations
17/23
Glitterdust : 1/1
Sorts 1 : 4/5
Sorts 2 : 1/5
Sorts 3 : 3/4

83 / 85

Alia écouta Bhaal puis Nedjemibrê et soupira de frustration.
« Oui, bien sur... Bhaal a raison, c'est juste que... » Elle soupira de nouveau, se forçant à la patience. « Allons donc voir les gnolls et espérons que nous parviendrons à les convaincre. Vous savez très bien que nous n'auront pas le choix si nous ne réussissons pas... »
Le ton était sombre quand elle prononça sa dernière phrase, elle ne voulait pas de combat contre les gnolls, étonnamment ils paraissaient réellement pacifique mais il fallait qu'ils quittent ce plan, de gré ou de force.





Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<

Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)


Offline UrShulgi  
#96 Envoyé le : lundi 11 mars 2019 23:21:03(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué

Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,516
Belgium

Passés le trac et les trocs, ils se mirent en route, salués sur le départ par un être artificiel des plus civilisés.

« Que vos jours ici vous soient doux voyageurs ... et si ils ne le sont pas, n'oubliez pas, j'achète n'importe quoi! » dit-il énergiquement alors qu'il tendait les bras comme pour dire au revoir, des deux mains à la fois.

Celui-qui-avait-compris-la-Bête souffla alors avec vigueur dans la corne de bélier, provoquant une onde visible mais silencieuse, qui après un temps moindre que la fois précédent réussit à faire venir la galère aussi mécanisée que son passeur. Recevant les instructions, il pointa sa main vers le nord, intimant à la galère sa direction impitoyable. Le voyage fut plus bref que vers les Iles de la Négation et deux heures plus tard, ils approchaient des côtes des Iles Serpents pour revenir à leur point de départ, se contentant de marcher à nouveau vers le village gnoll des Chasseurs de Sang.

Cette fois, le village semblait sur le qui-vive, et nombreux gardes avaient été dépêchés à ses frontières, lances ou javelots à la main. La vue du quatuor entama la dureté de leur méfiance et progressivement, ils baissèrent leurs armes alors que certains gardes couraient comme des dératés vers le centre des habitations, revenant accompagnés de Skalö, qui les regardait d'un mélange de suspicion et d'inquiétude.


« Oh, je doute que vous reveniez vers nous sans une raison conséquente, êtres de Golarion. Vous ... vous avez vu l'énorme bateau au loin. Il vous pourchasse? Nous menace-t-il? À moins que ça ne soit les êtres de feu ou de pierre qui traversent ainsi l'eau pour nous offrir la guerre? » Malgré ses inquiétudes, il ne semblait pas terrorisé, plutôt proche de s'endurcir pour un conflit irrémédiable qui s'annonce.
Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline Lematou  
#97 Envoyé le : mercredi 13 mars 2019 11:11:49(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
France

Ils pouvaient donc utiliser la galère magique à volonté. Voilà qui se révélait fort confortable ; et éviterait désormais à Bhaal de ramer.

Alors que le vaisseau s'éloignait, Nedjemibrê répondit aux au-revoirs de Souk Machine, agitant la main à son tour. L'amusant automate de Nex leur avait été fort utile.



Nedjemibrê

CLASSE D'ARMURE 21
Contact 16 / Surpris 15
Immun Critiques (35%)
réf+13 vig+13 vol+9
SECONDE CHANCE 0/1
VOLONTÉ ALTIÈRE 1/1
INTERNAL BUFFER 0/1
BURN 7/8
Tempestaire

117 / 117
21 / 21

Chihili

CLASSE D'ARMURE 19
Contact 13/14 / Surpris 17
Camouflage Total (50%)
réf+8 vig+7 vol+3
BIT OF LUCK 1/1
SHARE WILL 1/1
Chuchoteur

58 / 58

Nedjemibrê salua chef Skalö, une main levée et l'autre sur le cœur, en signe de paix.

« Ne craignez rien, chef Skalö. Ce bateau est le nôtre. Du moins, répond-t-il à notre appel et nous permet-t-il de voguer à travers les îles. Nous allons pouvoir vous rendre celui que vous nous avez généreusement prêté ! » assura l'homme à la peau d'ébène, exposant ses dents en parfaites rangées de perles dans un sourire reconnaissant.

Puis, après avoir jeté un regard à ses compagnons, comme s'assurant encore une fois de leur accord, Nedjemibrê reprit la parole.
« Un des motifs de notre visite est d'une grave importance, en effet. » commença Nedjemibrê, sur un ton solennel. « L'autre l'est moins. Tout d'abord, nous voudrions vous solliciter la faveur de pouvoir commercer avec les vôtres. Célestin...  » développa le tempestaire, sur un ton plus léger, en désignant le sorcier « ... aurait besoin de matières premières pour pratiquer ses arts. Nous comptons nous installer pour un temps non loin de votre village. Nous pourrions sans doute trouver les matériaux dont il a besoin nous-même, et éviter de vous déranger, mais les obtenir de vos artisans serait pour nous un gain de temps conséquent et précieux. »
Puis reprenant un ton plus grave, Nedjemibrê attaqua le vif du sujet.
« L'autre motif est plus grave, donc. Nous voulons quitter ce Royaume, car une mission urgente nous attends là d'où nous venons. Nous avons découvert le moyen d'y parvenir. Mais pour ce faire, nous aurons à nouveau besoin de votre aide, chef Skalö. Nous aurons même besoin de l'aide de chacun des vôtres... Et cela va tout changer pour vous et votre peuple.... »

Nedjemibrê jeta alors un regard à la ronde, embrassant l'ensemble du village et des gnolls qui les entouraient, puis demanda à chef Skalö : « Je suis navré de ne pas connaître les usages des vôtres. Aussi, je vous le demande : devons-nous nous adresser à vous seul ? Ou faut-il réunir d'autres gens d'importance de votre village ? »



★ [Aérokinésie] : Alia, Célestin, Bhaal et Nedjemibrê count as being downwind for the purpose of determining the distance at which they can be detected by scent (4m50)




Offline UrShulgi  
#98 Envoyé le : jeudi 14 mars 2019 14:23:24(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué

Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,516
Belgium

Chef Skalö ne put contenir la surprise qui l'envahissait à chaque révélation ou demande du tempestaire.


« Nous ferons du troc avec plaisir Golarien! Mais ... cette autre requête est étrange, je discerne mal les raisons qui pourraient pousser les nôtres à être concernés par votre départ. Je suis le chef de ce clan, dominant, et suis le plus à même d'exposer votre requête aux autres. Quant à ce lieu, je décide en théorie seul. Mais je consulte toujours tous les adultes qui le composent. Nous avons nos rites, et quelle que soit l'urgence de votre situation, je ne pourrais amener notre réponse, et celle des autres clans, sous les quatre jours.

Et ces ... bateaux, vous savez les produire? »
demanda-t-il, intéressé comme le serait tout pêcheur.

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
thanks 1 utilisateur a remercié UrShulgi pour l'utilité de ce message.
Offline Guigui  
#99 Envoyé le : vendredi 15 mars 2019 14:35:37(UTC)
Guigui
Rang : Habitué

Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,245
Localisation : Paris

Bhaal
rage berserk : 16/20
CA : 25 | C : 14 | D : 23
réf:+6 | vig:+10 | vol:+10

94 / 101


Bhaal sourit à la question du chef gnoll : « non, chef Skalö, nous ne savons pas fabriquer un tel navire. Il nous a été prêté par ceux que vous appeliez les esclaves de ce royaume, ces créatures serpentines avec des bras. Nous les avons rencontré. On les appelle les Protéens. Elles nous ont dit être à l'origine de la création de ce plan, et elles veulent s'en échapper. Comme nous. Comme vous, peut-être ? »

Le gladiateur laissa passer un instant avant de continuer, scrutant la réaction du gnoll. « Je veux dire... Vous non plus, n'êtes pas venus ici de votre plein gré, si j'ai bien compris votre histoire. Vous ne subissez plus le joug de votre ancien maître, mais vous restez prisonniers de ce plan. Et je ne pense pas me tromper en disant que votre royaume d'origine est Golarion... Tout comme nous. Si... Si on trouvait le moyen de rentrer... Ça vous intéresserait de venir avec nous ? » Demanda-t-il d'un air moins assuré que ce qu'il aurait souhaité.

Modifié par un utilisateur vendredi 15 mars 2019 14:37:06(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211

Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline UrShulgi  
#100 Envoyé le : vendredi 15 mars 2019 16:03:25(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué

Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,516
Belgium

Skalö fut surpris par la question de Bhaal, gardant silence pendant un long moment.


« Je n'ai jamais songé à cette éventualité, nous avons toujours vécu ici. Et vous, pourquoi voulez-vous retourner chez vous, à part parce que c'est chez vous, avec peut-être des gens qui vous attende?
Il me faudra demander l'avis des autres, mais que gagnerions-nous vraiment?Nous devrions tout reconstruire, redécouvrir un monde, la guerre peut-être, et peut-être croiser notre ancien maître. »
demanda-t-il au groupe, tandis que des chuchotements et des hoquets de stupeur se répandaient dans les rangs des gnolls alentours.
Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
7 Pages«<34567>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2019, Yet Another Forum.NET