Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

2 Pages12>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Lozatal  
#1 Envoyé le : vendredi 12 juillet 2019 11:37:02(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 70
Localisation : Nancy

La cité de Tamran



Jhielil Graywood

20 / 20

CA: 16/12/14 DMD: 15

Une fois en ville, Jhielil fait preuve de patience. Il est clair qu'elle trépigne d'impatience de rejoindre son oncle et de se libérer du collier. Mais au vu de l'heure, les discussions cherchant une auberge font aussi sens et puis, il y a une certaine forme de sécurité à Tamran qu'il n'y a pas sur la route.

Quand le groupe reformé décide d'aller directement chez son oncle, elle les remercie chaleureusement et leur donne l'adresse. « Par contre, je ne connais pas la ville. A part vous dire qu'il habite dans la loge des Forestiers, où se trouve aussi le maréchal forestier Weslen Gavirk. Mais en demandant notre chemin, on ne devrais pas avoir trop de mal. » Et joignant le geste à la parole, la jeune femme aborde un passant pour demander son chemin.

« Alors, en fait, c'est très simple, c'est dans cette direction. » Elle pointe un endroit et enjoint le groupe à lui emboîter le pas.[/dit]

Il ne faut pas longtemps pour arriver jusqu'au bâtiment principale de la ville. Il ne paie pas de mine, on pourra aisément le confondre avec une grande auberge, si ce n'est qu'il n'y a pas de panneau, mais le blason de la ville gravé dans le bois de la double porte d'entrée.

L'intérieur est sombre, efficace. Pas de meuble superflu. La grande pièce d'entrée sert à la fois de salle de réception et de hall desservant toute les pièces, avec un unique escalier droit, au fond de la pièce, pour accéder à l'étage. Jhielil fait une pause, arpentant un peu le hall pour trouver le bureau de son oncle et fini par trouver. « C'est là ! Il y a de la lumière, il doit être encore éveillé. Enfin! »

Et sans attendre, elle toque puis entre. Les héros lui emboîte le pas et pénètrent à leurs tour la pièce. Un homme âgé, avec une barbe digne des plus grands magiciens, tout en blanc, est assis derrière un épais bureau. Habillé sobrement, comme le serait n'importe quel villageois, il était en train de lire quand sa nièce est entrée.

Koutvauk Graywood

45 / 45

CA: 15/11/14 DMD: 17

« Bien le bonjour voyageurs. Je peux vous renseigner? » Son ton est lent, grave, lourd de sens alors qu'il ne dit rien de particulier. Il observe tour à tour les héros et sa nièce qu'il ne semble pas reconnaître.

« Mon oncle, c'est moi Jhielil ! »

« Ha! Enfin te voilà! Je ne te reconnaissais pas, tu as tellement grandi. La dernière fois que je t'ai vu tu ne dépassait pas mon genou, haha ! Alors, ton père et ta mère ne sont pas là, j'aimerais leurs souhaiter la bienvenue aussi. »

« Mon oncle... Ils... Ils sont mort, ces personnes qui m'accompagnent m'ont sauvé la vie et m'ont escorté jusqu'ici. Cette forêt est vraiment dangereuse! Une nymphe voulait tuer tout le monde, et puis, il y avait des diables partout ! » Triste, effrayé, Jhielil est sur le point de craquer.

L'oncle la regarde, l'air triste et compatissant, se lève, fait le tour de son bureau afin de poser une main pleine de tendresse sur l'épaule de sa nièce. Elle le saisit alors et pleure, laissant enfin s'échapper toute la tristesse et le traumatisme qu'elle a subi. « Il y a un dortoir pour les gardes forestiers à l'étage, pourquoi n'iriez-vous pas dormir là. Demain, nous auront tout le temps de parler. » Il tient sa nièce dans ses bras, et la laisse déverser toute ses larmes.



Le lendemain, alors que la nuit a été particulièrement reposante, le groupe se réveille dans des lits confortables et moelleux. Passé le temps de préparation du matin et le petit-déjeuner, qui se fait dans une pièce attenante comme l'avais expliqué l'un des gardes qui dormait avec les héros, tout le monde se retrouve dans le bureau du mage, sauf Jhielil, qui est absente.

« Ma nièce est à mon manoir, elle s'y repose. Cela fait des années qu'elle n'a pas eu l'occasion d'être tranquille, sans inquiétude. J'ai aussi renforcé les protections magiques autour, vu que... Vous avez affronté des diables, je préfère être encore plus prudent. Je tiens déjà à vous remercier pour vos actes envers ma famille et aussi pour la tranquillité que vous avez apporté. Ma nièce m'a déjà tout raconté. Je ne sais pas si vous l'accepterez, mais j'ai ici une juste récompense pour vous. »

Debout, face a vous et devant son bureau, Koutvauk se retourne pour désigner un coffre fermé. Il va le chercher et l'ouvre devant vous. « Vous en avez pour près de 5000 pièces d'or de bijoux et de pierres précieuses. Je sais, c'est peu, mais c'est le maximum que je puis vous offrir. » Il referme ensuite le coffret et vous le tends. Si personne ne le prends, il le repose simplement sur le bureau.


Level up !!

Modifié par un utilisateur jeudi 15 août 2019 18:16:07(UTC)  | Raison: Non indiquée

Annonce
Online Mornelune  
#2 Envoyé le : vendredi 12 juillet 2019 18:54:41(UTC)
Mornelune
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 3,600
France, Metropolitan

Asphodèle
Rage:19/19
Agité

73 / 73

Asphodèle c'était couché tôt la veille, la journée avait été longue et après avoir mangé comme un ogre un jour léger il était parti se pieuter en souhaitant la bonne nuit au femme qui l'accompagnait.
Couché tôt ça voulait aussi dire levé tôt, même si il avait bien dormi et que les lits était bien mieux que ce qu'il avait l'habitude il n'était pas du genre a paresser sans but, sitôt réveillé il se leva.
Il prépara ses sorts, pas que ça lui prennent très longtemps mais fallait le faire parcequ'il arrivait vite à court.
Quand il eut fini tout le monde dormait encore, sauf les gardes en faction, il s'occupa a repriser ses vêtement qui avait souffert du voyage (et des coups un peu...) et à entretenir ses armes et armures. Au petit jour il alla se décrasser au mieux dans avec les commodités mises à leurs dispositions. Puis il se rendit au petit déjeuner où il fit encore un malheur dans les plats locaux.

La réunion avec l'oncle de Jhielil débuta tranquillement, le tiefflin souriant répondit avec son ton chaleureux habituel « Je suis pas du genre à refuser les récompenses. Vous pensez que vous pourriez faire rappeler à la vie vos parents? Faudra aussi qu'on trouve un marchand qu'a un plafond d'achat très très élevé, vous en connaissez un d'confiance en ville, ou vous ou d'un d'vos associé, autant qu'vous profitiez aussi d'not'réussite actuelle. »
Offline Trajan  
#3 Envoyé le : vendredi 12 juillet 2019 19:45:27(UTC)
Trajan
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/03/2015(UTC)
Messages : 5

Takkoua

51 / 51

CA: 21/11/20
Tueur : 5/5
Jugement : 2/2

Gidéon

30 / 30

CA: 17/12/14
Intimidation: +8

Takkoua marche précautionneusement sur les plateformes de bois, son lourd harnois de peau de dragon faisant grincer les planches, pendant que Gidéon serpente en surface de l'eau saumâtre, ses écailles dorées reflétant la lumières des torches.

Takkoua eut du mal à dormir, préoccupée par le destin de la famille Graywood maintenant qu'elle était réunie, cette histoire de collier, et le départ de ses amis kitsune. Aussi se releva-t-elle, sans enfiler son armure, pour faire un petit tour de la ville, espérant que la marche lui clarifie l'esprit. Elle en profita pour repérer les lieux intéressants pour le lendemain. Au bout d'une heure, elle estima qu'elle eut assez marché, et retourna se coucher, sans faire trop de bruit.



Le lendemain matin, Takkoua se leve à peu près en même temps que ses amis, demande l'assistance du garde pour l'aider à enfiler et ajuster son armure, et descend au rez de chaussée ainsi, son casque sous le bras. Elle sourit à l'oncle et hoche humblement la tête quand celui-ci les remercie. Elle prend le coffre pour le glisser dans son sac à dos. « Vous savez, n'importe qui en aurait fait autant. » dit-elle, probablement convaincue de ce qu'elle avance. « Que comptez-vous faire à propos de ce collier ? Vous connaissez des savants à même de l'identifier ? D'après nous, il s'agit d'une clé vers quelque chose... »

Modifié par un utilisateur vendredi 12 juillet 2019 19:46:01(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Septimus  
#4 Envoyé le : vendredi 12 juillet 2019 21:34:05(UTC)
septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,540
United Kingdom

Abigaël
ca : 21+2(C:12, s: 20)
Etat : calme
Sorts: 6/6;6/6;4/4
Canalisation: 4/4

63 / 63

Gemini
ca : 19(C:16, s: 17)

31 / 31



Comme à son habitude, Abigaël n'avait quasiment pas dormi, tout au plus une paire d'heure au plus sombre de la nuit pour se ressourcer. Elle avait passé le reste de la nuit à réfléchir, et à communier avec son environnement. Elle sentait que les esprits ici étaient différents, et ceux qui l'aidaient généralement seraient peut-être moins appropriés vis à vis de ce qui allait lui arriver. Elle sentait qu'elle allait avoir besoin d'aide pour comprendre la situation, aussi quand l'aube pointa ses premiers rayons elle communia avec des esprits particulièrement nombreux dans l'environnement proche : des esprits de la connaissance, de manière à l'aider.
Lors du petit déjeuner, c'est à peine si, comme d'habitude, elle but un verre d'eau et quelques miettes de pain.

Quand le mage arriva, elle fut surprise de la récompense. Comme Takkoua, elle n'avait pas fait ça par appât du gain, mais simplement car il le fallait. Elle regrettait même de ne pas avoir fait plus. Mais Asphodèle était fait d'un autre bois, et lui accepta la récompense avant qu'Abigaël puisse la refuser. Bah, on ne devait pas refuser un don mérité, même si c'était gênant. Mais comma Takkoua, elle voulait savoir le fin mot de l'histoire.

« Il semblerait que le collier se soit activée pendant le chemin et est désormais un puissant artefact. Autant il attire les convoitise, autant il aurait une utilité particulière, en tant que clef comme l'a indiqué Takkoua. Nous ne sommes pas très versés dans les arts de la magie, mais je pense parler pour nous tous en disant que nous voudrions vous aider à démêler cette histoire. De plus, je dois dire que je me suis attachée à Jhielil. Elle a été extrêmement forte vous savez. A-t-elle bien pu dormir ? »

Offline Lozatal  
#5 Envoyé le : samedi 13 juillet 2019 11:38:29(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 70
Localisation : Nancy

Koutvauk Graywood

45 / 45

CA: 15/11/14 DMD: 17

Koutvauk écoute avec attention et regarde tour à tour les héros a mesures qu'ils parlent. Son visage devient alors de plus en plus grave à mesure que le sujet se recentre sur Jhielil et le collier. « Je ne connais pas de magicien, ou de prêtre assez en communion avec son dieu pour pratiquer une résurrection. Ce n'est pas une chose courante et les fonds pour une telle entreprise serait... astronomique. La mort, malheureusement, est une chose que l'on ne peut réellement vaincre, même en sacrifiant des millions de vies. » Expliques-t-il, écartant ainsi la question d'Asphodèle, avant de continuer sur le sujet du collier.

« Je suis heureux de voir que Jhielil a su trouver des personnes d'exception pour l'accompagner. Vaincre des diables et une nymphe n'est pas à la portée du premier venu. Même une troupe armée n'y serais sans doute pas parvenu. Un groupe tel que le vôtre ne se rencontre pas tout les jours... Pour ce qui est du collier, j'ai eu l'occasion cette nuit de l'observer dans ses moindres détails et... même avec une analyse magique pendant plusieurs semaines, je doute de pouvoir en percer tout les secrets. »

Il se retourne et se dirige vers une des bibliothèques, en sort un gros livres à la couverture très ancienne. Une fois sur la table, et après l'avoir feuilleter jusqu'à trouver la bonne page, le magicien pointe un dessin. Un symbole semblable a celui du collier y figure sur une paroi en pierre bardé de symbole ancien. « Le collier est un artéfact de l'époque Azlant, possédé par la famille d'Aroden bien avant son ascension, d'où la proximité du symbole. C'est en effet une clé, mais pas que. Afin de protéger le contenu, le collier est bardé d'enchantement permettant au gardien, celui qui possède le collier, de faire appel à de puissant sortilège, lesquelles, je ne sais pas et malgré mon investigation nocturne, je n'ai pu comprendre que la nature des sorts, mais pas leurs fonctions réelles. Je pense qu'il est possible d'invoquer quelque chose, sûrement de très puissant, mais aussi de faire appel aux puissances de l'évocation, peut-être un sort de flamme, c'est toujours efficace. Cet ouvrage, que j'ai eu un mal fou à traduire, parle d'un rituel de sang qui permet de lier le collier à son porteur. C'est du sang Azlant qu'il faut. »

Il laisse une pause, pour laisser a tous le temps de prendre conscience de ses propos avant d’enchaîner. « Je pense que Jhielil, bien que non lié au collier, ne peut le retirer pour cette raison. Il n'y avait pas d'humain à l'époque, pas comme maintenant en tout cas, et le sang de notre famille doit être assez proche de celui des Azlants pour activer une partie de l'enchantement, sans lui en donner le plein contrôle. Donc, nous ne pourrons pas la libérer sans le plein contrôle du collier. »

Sans attendre, il retourne derrière son bureau et en sort une carte des environs de la capitale. « Si vous êtes toujours disposé à nous aider, et je ne vous en remercierais sans doute jamais assez, il existe un tombeau qui a été récemment mit à jour par une expédition d'archéologue. La structure date de l'époque Azlant, je suis pratiquement sûr que nous pourrions y trouver du sang, en tout cas, c'est notre meilleure piste. Malheureusement, ce tombeau est gardé, par quoi, je ne saurais le dire, personne n'est revenu témoigné. Un piège, un monstre, c'est la grande question. Je voulais m'y rendre demain pour enquêter, mais avec l'arrivé de Jhielil... J'aimerais rester ici pour assurer sa protection. Mais vous, vous avez vaincu une troupe de diable, je suis sûr que vous pourriez trouver un moyen d'entrer et de récupérer un peu de sang Azlant. Une fois fait, et avec l'aide de cet ouvrage, je pourrais réaliser le rituel afin d'annuler l'enchantement et libérer ma nièce. »

Il s'assois dans son fauteuil, visible épuisé de n'avoir pratiquement pas dormit. Il regarde les héros, se demandant s'ils vont accepter ou non sa très dangereuse requête.

Connaissance (religion) DD20

Connaissance (mystère) DD20


Si vous voulez lire le livre posé sur la table, il vous faudra pratiquement une journée entière. Après quoi, il sera possible relancer tout les jets de connaissances et d'art de la magie pour identifier les propriétés du collier.

Modifié par un utilisateur dimanche 14 juillet 2019 11:20:51(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Mornelune  
#6 Envoyé le : samedi 13 juillet 2019 21:26:42(UTC)
Mornelune
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 3,600
France, Metropolitan

Asphodèle
Rage:19/19
Agité

73 / 73

Asphodèle écouta la discussion sur le collier, l'objet était trop puissant pour être identifier aisément, ça on lui avait déja dit, et donc loin (très loin) de ses non connaissances sur un tas de sujets. En fait surtout il s'en foutait, quand quelqu'un apprendrait quelque chose ont lui dirait probablement.

« Désolé d'pas pouvoir aider aux recherches, c'est pas mon domaine. Par contre j'ai rien contre aller jeter un œil à vos ruines, si on peut y trouver ce qu'il faut pour libérer votre nièce on cherchera. En espérant qu'ce soit plutôt un ou des monstres qu'des pièges, parce que sinon j'vais encore être aussi utile que lors d'vos recherches.

Et sinon, pour le ou les marchands locaux, vous pouvez nous orientez vers quelqu'un de confiance? »
Offline Trajan  
#7 Envoyé le : dimanche 14 juillet 2019 18:48:12(UTC)
Trajan
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/03/2015(UTC)
Messages : 5

Takkoua

51 / 51

CA: 21/11/20
Tueur : 5/5
Jugement : 2/2

Gidéon

30 / 30

CA: 17/12/14
Intimidation: +8

Le regard de Takkoua s'éclaircit quand elle entend enfin des informations sur le collier.

« Ha ! Je t'avais dit Aspho que ça sentait le trésor, cette histoire. Un trésor Azlant, pas moins. Ne vous en faites pas, Monsieur Graywood, nous irons chercher dans cette tombe, même si j'espère que du sang séché suffira au rituel, ça fait quand même 10.000 ans que ce peuple a disparu... Il reste des gens de l'équipe de fouille ? Des fois qu'on tombe sur un bas relief dont le sens nous échapperait, ou qu'on tomberait sur un verrou ? »
Offline Septimus  
#8 Envoyé le : lundi 15 juillet 2019 12:27:40(UTC)
septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,540
United Kingdom

Abigaël
ca : 21+2(C:12, s: 20)
Etat : calme
Sorts: 6/6;6/6;4/4
Canalisation: 4/4
Esprit: Lore

63 / 63

Gemini
ca : 19(C:16, s: 17)

31 / 31



Abigaël avait choisi de communier avec des esprits de la connaissance, et cela avait l'air plus qu'utile après cette discussion avec le magicien Koutvauk. L'histoire raconté par celui-ci sur le collier semblait résonner dans la tête d'Abigaël.

« Le collier ne serait-il pas en lien avec une obscure prophétie disant qu'Aroden est enfermé, plutôt que mort ? Je doute qu'on puisse le savoir avec certitude, mais ce collier est un puissant artefact et une clef. Qui plus est, il serait lié aux Azlant, avant même la disparition des autres Azlant. Je ne suis qu'une simple mortel, donc je peux très facilement me tromper, mais ça fait beaucoup de coïncidence pour ne pas m'interpeler.
Je suis comme mes amis sinon : on va aller voir cette tombe et tenter de résoudre cette énigme, mais en attendant il faudrait se préparer, et les armes des assassins nous sont peu utiles, alors que l'or qu'on pourrait en tirer pourrait nous aider à résoudre les problèmes de Jhielil. Pourrais-je passer la journée à étudier le livre et l'artefact je vous prie ? Plus on est à tenter d'en savoir plus, plus on peut y arriver, n'est-ce pas ?

J'imagine qu'il va falloir se préparer contre des pièges, des créatures artificielles et peut-être quelques morts vivants... »


Abigaël laissera Takkoua et Asphodèle s'occuper de la revente du butin. Quant à elle, elle voudrait utiliser son lien présent avec les esprits pour essayer d'en savoir plus sur l'énigme posée.



Offline Lozatal  
#9 Envoyé le : lundi 15 juillet 2019 16:59:43(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 70
Localisation : Nancy

Koutvauk Graywood

45 / 45

CA: 15/11/14 DMD: 17

Le magicien réfléchit et réponds à Asphodèle. « Les plus riches marchands hein ? Du côté du port, ou sinon, j'ai un collègue mage qui tient une boutique qui brasse pas mal d'or. Après, je ne sais pas s'ils auront assez, mais a défaut, vous pouvez vous arranger. Après tout, il n'est pas toujours nécessaire de vendre en échange d'or, vous pouvez aussi bien acheter et vendre simultanément. »

La dernière phrase se ponctue par un clin d’œil, avant qu'il ne revienne sur le sujet initial. « Il ne reste que le chef de l’expédition, qui fait des recherches au Molthune en ce moment. Mais, ne vous préoccupez pas du décors, sans le détruire pour autant ! Il n'y a que le sang Azlant qui nous intéresse, le reste ne sera intéressant qu'après coup. Et, pas de soucis pour du sang séché, la magie pourra le restaurer. »

Koutvauk prends le livre et le tends aux héros. « Attention en l'étudiant, il est extrêmement fragile et même un sort de réparation n'y pourrait rien si nous le perdions. Pour ce qui est d'étudier le collier, il faudra me rejoindre à mon manoir en bordure de ville. Mais, je préférerais éviter d'importuner ma nièce, je pense qu'elle mérite le repos et surtout, qu'on lui laisse de l'espace. » Le magicien est cependant heureux, heureux d'avoir en face de lui des individus peu commun, volontaire, et puissant.
Offline Trajan  
#10 Envoyé le : mercredi 17 juillet 2019 07:02:12(UTC)
Trajan
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/03/2015(UTC)
Messages : 5

Takkoua

51 / 51

CA: 21/11/20
Tueur : 5/5
Jugement : 2/2

Gidéon

30 / 30

CA: 17/12/14
Intimidation: +8

Takkoua semble déconcertée et déçue par la réponse de Koutvauk concernant le chef de l’expédition. Son regard auparavant aimable se durcit un peu.

« Oui, enfin dans notre vie d'aventuriers, on croise souvent des explorateurs qui reviennent les mains vides, ou avec des morts, parce qu'ils sont tombé dans un piège qui était pourtant annoncé dans une langue cryptique... mais bon, puisqu'il n'est pas là, il n'est pas là, nous ferons avec. Ou sans, en l'occurrence. »

Et elle ponctue sa phrase en remettant son casque qui imite une tête de dragon.
Offline Septimus  
#11 Envoyé le : lundi 22 juillet 2019 20:33:57(UTC)
septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,540
United Kingdom

Abigaël
ca : 21+2(C:12, s: 20)
Etat : calme
Sorts: 6/6;6/6;4/4
Canalisation: 4/4
Esprit: Lore

63 / 63

Gemini
ca : 19(C:16, s: 17)

31 / 31



Abigaël eu un petit rire géné.
« Voyons Takkoua, ne soit pas impolie envers notre hôte. Il n'y peut rien si les explorateurs de talents ne courent pas les rues et sont indisponibles dans d'autres endroits. Vu que j'ai l'impression que c'est utile, je vais préparer des sorts en conséquence pour décrypter des langues obscures et d'autres sortilèges utiles pour explorer un donjon, en espérant ne pas trop me tromper. Pas comme la fois où j'avais préparé plein de sorts pour gérer des animaux sauvages et où ce sont des miliciens charmés par une nymphe qui nous sont tombés dessus. Je ne suis pas une grande experte, mais ça devrait aller j'espère.
Bon sang, je suis trop vieille pour ça. Je sens que mes os vont blanchir avant que toute cette affaire soit résolue, je le sens dans mes articulations. Mais nous devons ça à la pauvre Jhieilil. Ce n'est déjà guère agréable de devenir orpheline à son âge, mais être en plus affectée par une malédiction passant les millénaires, c'est le pompon.
Pendant que Takkoua et Asphodèle vont faire les courses, je vais passer la journée à étudier le livre si ça ne dérange personne. Et ne vous inquiétez pas pour la santé, mentale et physique, de Jhielil. Je les ai tout autant à cœur que vous Monsieur Graywood. Elle me rappelle trop mes propres enfants quand ils partaient à l'aventure. J'aurais voulu faire plus pour eux en ces temps sombres, donc si je peux faire plus pour elle, je le ferais. Et nous autres aussi, pas vrai ? »




En fin de soirée, et après avoir étudié les auras magiques de l'artefact, Abigaël n'est toujours pas plus avancée. Elle partage néanmoins ce qu'elle a appris avec le magicien et son petit groupe.

« Je ne suis pas très douée pour ça. Les mystères que je préfère, c'est remettre une cheville dans le bon sens plutôt que les artefacts des magiciens. Mais bon... On dirait que je n'ai pu qu'identifier un des enchantements mineurs de l'artefact, celui en lien avec les enchantements d'ailleurs. L'impossibilité de retirer le collier est relié à ce pouvoir, il faudrat un rituel impliquant du sang, qui lie le collier a son porteur et ce... par delà la mort. Le collier n'est pas lié a Jhielil, et pourtant, elle ne peut pas le retirer. Je pense que votre famille soit une descendante distante de la personne proprement lié au collier. Par le jeu des générations, l'union ayant conduit à Jhieilil a dû former une sorte de résonance. Jhieilil a un lien avec la personne, quelqu'elle et lui soient. À moins que vous soyez un expert dans la magie Azlant, je pense que la recherche de ce sang comme vous le suggérer est la seule solution envisageable à ce stade.
Je proposerai qu'on passe le lendemain à faire des achats pour se préparer, et on y irait après demain. Qu'en pensez vous vous autres ? »
demande Abigaël en regardant Asphodèle et Takkoua.


Online Mornelune  
#12 Envoyé le : lundi 22 juillet 2019 20:54:50(UTC)
Mornelune
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 3,600
France, Metropolitan

Asphodèle
Rage:19/19
Agité

73 / 73

« Ça me va. Si votre collègue est intéréssé, ça peut que lui être profitable. Et lui envoyé des gens qui contribueront à l'enrichir ça peut que renforcé vos liens, même si ils ne sont que commerciaux. V'la que j'me met à causer comme ma mère... »
Offline Septimus  
#13 Envoyé le : samedi 3 août 2019 17:12:28(UTC)
septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,540
United Kingdom

Abigaël
ca : 21+2(C:12, s: 20)
Etat : calme
Sorts: 6/6;6/6;4/4
Canalisation: 4/4
Esprit: Lore

63 / 63

Gemini
ca : 19(C:16, s: 17)

31 / 31



Se sentant mal à l'aise dans une ville avec autant de personnes, Abigaël, après avoir passé commande, avait bien tenté de soigner les locaux, avant d'être envahi par un sentiment de malaise. Elle n'aimait pas la promiscuité. Après des années, voire des siècles, à avoir vécu en ermite, même avec toute sa bonne volonté, elle avait trop de mal à rester en ville trop longtemps. Elle avait donc surtout passer son temps avec Jhielil, pour essayer de réconforter la jeune fille qui pouvait, enfin, faire son deuil, et aussi récupérer de l'aventure qui l'avait touchée bien malgré elle.
L'instinct maternel d'Abigaël était resté fort malgré que ses enfants soient depuis longtemps morts de vieillesse pour l'essentiel. Jhielil était probablement traumatisée, ou du moins elle pensait qu'elle pourrait l'être si rien n'était fait pour la rassurer. Jhielil avait, après tout, survécu avec courage contre toute une série d'affrontement bien au-dessus de ses propres capacités. Abigaël essayait de la rassurer et de la conforter dans ses capacités et dans sa force mentale.
Elle en profitait aussi pour étudier le collier de Jhielil qui semblait si lié à Aroden, aux Azlants disparus depuis des millénaires et à la jeune fille pour des raisons totalement inconnue.
Chaque jour, elle utilisait ce qu'elle pouvait en terme de sortilège de divination et d'aide magiques et divines pour arriver à démêler l'écheveau des enchantements. Malheureusement, même avec ces aides magiques, Abigaël n'était pas une experte dans ces manœuvres ésotériques.
Après plusieurs d'essais, elle parvient à identifier un nouvel enchantement au bout de trois jours, celui-ci était un sort de conjuration. Elle partage alors cette découverte avec Jhielil, ses compagnons et l'oncle magicien de la jeune fille.
« J'ai découvert et identifié un enchantement. Avec un mot de commande qui ne me dit rien, il est possible d'invoquer une énorme créature pour défendre le porteur. La créature est une sorte de dinosaure carnivore, un géant même comparé aux dinosaures dont les légendes parlent dans les étendues Mwangi. Gardez ce mot de commande en tête Jhielil si jamais vous êtes en danger, mais faites attention : la créature serait tellement énorme qu'elle pourrait être un danger pour les construction ou les innocents autour. »

Le dernier jour où Asphodèle devrait récupérer sa dernière commande, Abigaël tente le tout pour le tout. Elle utilise des composantes matérielles coûteuse pour accroître encore plus ses sorts de divination.
Elle parvient, par une grande chance, a identifier les trois dernières aura que comptent l'artefact : une de transmutation, une universelle et une d'évocation.
Elle identifie ensuite les auras. Celle de transmutation lui résiste, mais elle pourra retenter un autre jour, mais elle parvient à à identifier l'usage des trois autres.
« Avec un mot de commande, l'artefact peut créer une main magique qui peut broyer un ennemi, un autre moyen de défense pour toi Jhielil. Enfin, il existerait un rituel permettant à l'artefact de ramener à la vie le porteur si celui-ci venait à mourir. Mais je n'en sais pas plus, je n'en connais pas les détails malheureusement. Quoiqu'il en soit, grâce à ces découvertes Jhielil, tu seras largement plus en mesure de te défendre si jamais, d'aventure, d'autres créatures maléfiques voudraient s'en prendre à toi.
Pour notre part, nous irons demain voir ces ruines si jamais on trouve davantage d'informations, et également un peu de sang d'Azlant pour t'en libérer. »


Abigaël est toute contente. Elle est loin d'être une experte dans tout ceci, mais grâce aux esprits et à la magie qui les habitent, elle a pu répondre à de nombreuses questions sur l'artefact, et comme ça Jhielil pourra bien mieux se défendre, et reprendre ainsi sa vie en main, malgré la possession de cet artefact...

Online Mornelune  
#14 Envoyé le : samedi 3 août 2019 19:26:43(UTC)
Mornelune
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 3,600
France, Metropolitan

Asphodèle
Rage:19/19
Chaleureux

73 / 73

Le premier jour de leur attente (qui fixa aussi la durée de cette dite attente) Asphodèle parti faire les courses avec ses compagnes de voyage, il commanda un arc magique qui s’adapterait à sa force qui était elle même plutôt variable selon son état et sa taille, il commanda le renforcement de sa cape magique et participa au frais que le groupe jugeai intéressant (une baguette d'un sort qui guérissais les affaiblissement et qui pouvait dissiper la fatigue, bonne idée...)

Le soir il invita Takkoua et Abigaël a partager sa table et a tenter de vider la réserve d'alcool du lieu de restauration choisi à ses frais.Il étendit l'invitation à Jhielil, à son oncle et aux quelques gardes qui finissait leurs quart au début de la soirée dans ce qui semblait être la mairie de la capitale dans l'esprit prompt à la simplification du tiefflin. N'obligeant personne à rien, il rentra tard dans la nuit, fatigué (ou suffisamment intoxiqué pour le sembler.) et parut pas très frais le lendemain matin.

Asphodèle aimait la vie des villes, même si celle ci était plutôt petite pour une capitale, et bizarrement foutu (y'a vraiment pas idée d'mettre sa maison au d'ssus d'un marais...), ça bougeait, on rencontrait des gens et malgré son air à première vue peu engageant était quelqu'un de liant et de sympathique. Il répéta son offre le lendemain, et les jours suivants, en baissant un peu sa consommation d'alcool qui le premier soir semblait fêter leurs arrivés entiers et en vie.

Dans l'après midi du troisième jours il offrit des babioles, un pendentif peu couteux au niveau des matériaux, argent et petites pierres fines, mais joliment travaillé qui avait du lui taper dans l'oeil chez un bijoutier local, des pierre rouges pour la demi orque, mauves pour l'aasimar. Il avait fait attention a ce qu'il n'y ait pas de connotation religieuse. Et il avait trouvé un bracelet du même artisan visiblement, au pierres bleues qu'il offrit à la jeune fille qu'ils avaient sauvé.

Il passa ses journées à faire le tour de la ville, vite fait vu le lieu, puis a faire gentiment la cour à Jhielil, pas insistant et toujours avec humour et beaucoup d'autodérision. Pour passer le temps, pour que la gamine puisse penser un peu à autre chose en cette période qui était pas joyeuse pour elle et avec une idée derrière la tête, et d'autres qu'il chassaient rapidement par habitude qui aurait pu naitre d'un cauchemars des gens du commun.

Modifié par un utilisateur dimanche 4 août 2019 04:16:47(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lozatal  
#15 Envoyé le : lundi 5 août 2019 12:32:45(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 70
Localisation : Nancy

Et c'est ainsi que les jours se passent. Le soir du premier jour, Koutvauk accompagne les héros jusqu'à son manoir. Une grande bâtisse en bois avec d'innombrables pièces. Les chambres d'invités sont dans l'aile ouest, au premier étage. Les quartiers privés, où résident le mage et sa nièce, sont dans l'aile est. Bien sûr, les clés sont gracieusement fournis, ainsi que le mot de passe pour désactiver les protections magiques qui bloquent les entrées. C'est la maison d'un magicien, qui a eu largement le temps de piégé l'endroit avec toute son ingéniosité.

Le premier jour, les commandes sont passés et visiblement, le temps a attendre risque d'être long. En profite alors Koutvauk pour préparer une expédition en accord avec le Maréchal Forestier. C'est que, ces fameuses ruines sont assez, voir trop, proche des frontières avec le Molthune, et bien trop près de Fort Bélier. Une assistance militaire sera forcément requise... Et c'est l'occasion de relever les troupes en stationnement.

Les jours suivant se passe dans le plus grand calme et si Abigaël s'évertue a percer les mystères du coté de Jhielil, et à s'occuper d'elle comme une mère le ferait. Elle fini cependant par en découvrir certains. D'aucun dirait que ce sont les plus important, surtout qu'elle a aussi trouver les mots de commandes permettant l'activation de ces fabuleux pouvoirs.

La jeune fille est d'ailleurs gêné pendant plusieurs jours, ses joues se teintant souvent de rouges en la présence d'Asphodèle. Sûrement à cause d'envie difficilement répressible...

Koutvauk Graywood

45 / 45

CA: 15/11/14 DMD: 17

Jhielil Graywood

20 / 20

CA: 16/12/14 DMD: 15

Au matin du sixième jour, les troupes sont prêtes, et le groupe est opérationnel. Du nouvel équipement, fraîchement retapé, amélioré ou acheté, quoi de mieux pour affronter les obscurs sortilèges et cauchemars qui pourraient renfermer d'ancienne ruines Azlants, réputés pour leurs dangerosités.

« Mes chers amis, je crois que le moment est venu. Je n'ai plus guère peur pour la sécurité de Jhielil maintenant qu'elle est avec moi, mais sa liaison avec le collier est préoccupante. Il faut faire vite, et nous n'avons dépensé que trop de temps... Il vous faudra une journée et demie pour atteindre les ruines. C'est proche de la lisière de la Forêt Vorace, mais dans sa partie la plus dense, vous devrez abandonner vos montures quelques lieux avant... Une partie des troupes vous accompagnant établira un camp et s'en occupera. Le reste viendra avec vous et garderont les ruines. Par contre, il est entendu qu'ils ne descendent pas avec vous. Il n'y a rien de pire pour l'archéologie qu'une armée de soldat qui traverse des ruines. » Explique le mage dans son bureau où tout le monde est réuni.

« J'aimerais vous accompagnez, maintenant que je peux contrôler, même si je n'ai pas eu l'occasion d'essayer, le collier, je ne devrais pas être un poids pour vous. » Lâche Jhielil, avec beaucoup d'espoir.

Un espoir stoppé net par son oncle. « Hors de question, le but est de te sauver et non de t'envoyer à l'abattoir. Certes, tu possèdes un artefact d'une puissante hors du commun, presque divin même, mais tu ne peux pas stopper une flèche que je sache. Donc non, tu restes ici. Nos hôtes ont vaincu des diables, et parmi eux, une Erinye ! Et sans compter une nymphe et une bande de mercenaire. Clairement, ils sont les mieux qualifiés pour ça. » Le ton est sec et sans appel, le regard du magicien est dur, mais quand il voit que sa nièce se rétracte, il relâche la pression. « N'ai crainte, je suis certain que tout ira bien. Et puis, j'ai quelque cadeaux à leurs offrir, qui, j'espère, pourront leurs servir. »

Il se retourne alors vers les héros, car clairement, il viens de les placer, sans le dire, a ce niveau, pour leurs annoncer: « J'ai là quelque objet pour vous. J'ai profité du temps de préparation des soldats pour confectionner quelque parchemins, et je suis allé en chercher d'autres dans ma bibliothèque personnel. Vous avez là de quoi percer des ténèbres magiques, ou simplement illuminer une zone, mais... ce serait un sacré gâchis... Une ancre dimensionnel. Je n'ai aucune idée de si ça va vous être utile ou non, mais vu que vous avez croisé des diables non convoqués, je pense que ça vous servira tôt ou tard. J'ai aussi quelque boucliers de feu, c'est toujours efficace et ça protège bien. Vous auriez peut-être besoin de ça pour isoler les pièges, s'il s'agit de créature: Une sphère d'isolement. Et pour combler certaines lacunes contre les Erinye, j'ai une dizaine de parchemin de vol. »

Vous obtenez 4 parchemins de lumières du jour, un parchemin d'ancre dimensionnelle, 6 parchemins de bouclier de feu, 1 parchemin de sphère d'isolement et 11 parchemins de vol.

Tout en parlant, il pose un à un les parchemins sur la table avant de les ranger dans un étui à parchemins, enfin... plusieurs. Après quoi, il sort un sac et une ceinture particulière. « Bon, et j'ai là un peu de cas où. Une bandoulière à potions, très pratique pour boire rapidement. Et en parlant de boire... » Il ouvre le sac et pose tout un tas de potions. « Vous n'avez pas le droit de mourir, vous êtes bien trop important pour ça. Donc, voici de quoi vous maintenir en vie. »

La bandoulière à potions permet de boire les potions qui y sont accrochés par une action rapide qui ne provoque pas d'attaque d'opportunité. Une ceinture à potions ne peut contenir que 5 potions maximum. A côté de ça, il y a 25 potions de soins modérées classiques.

Modifié par un utilisateur lundi 5 août 2019 21:35:26(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Trajan  
#16 Envoyé le : lundi 5 août 2019 18:28:02(UTC)
Trajan
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/03/2015(UTC)
Messages : 5

Takkoua

51 / 51

CA: 21/11/20
Tueur : 5/5
Jugement : 2/2

Gidéon

30 / 30

CA: 17/12/14
Intimidation: +8

Takkoua, une fois les commandes passées, met son temps à profit pour parler avec les locaux des différentes créatures qui rôdent autour de la ville, dans le but d'explorer la région. Elle profite également avec allégresse de la soirée offerte par Asphodèle, trinque à la santé de leurs amis qui sont partis parcourir leur propre chemin. L'alcool aidant, elle flirte avec l'un des gardes du manoir Graywood avant de quitter la taverne.

Le lendemain et les jours suivants, elle partage son temps entre la prière, l'exploration, et elle offre aussi son aide au tribunal local, surtout quand elle entend parler de banditisme sur les routes, un crime particulièrement abominable pour les fervents d'Apsu.

Quand Koutvauk leur remet leur matériel, elle acquiesce, sans particulièrement broncher d'avoir été qualifiée de héros, glisse les potions dans les sacoches exterieures de son sac à dos et tend la ceinture à Asphodèle. « Tiens mon grand, ça te sera plus utile qu'à nous. » Puis elle adresse un sourire rassurant à Jhielil : « Ne t'en fais pas, Asphodèle te racontera tout ça avec plein de détails, ça sera comme si tu y étais. » conclut-elle avec un clin d'oeil.
Online Mornelune  
#17 Envoyé le : mardi 6 août 2019 01:53:02(UTC)
Mornelune
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 3,600
France, Metropolitan

Asphodèle
Rage:19/19
Chaleureux

73 / 73
Asphodèle consulta rapidement ses compagnes de voyage sur la répartition des nouveaux dons du vieux mage. Il passa la bandoulière sur son épaule et récupérant de quoi la remplir pendant que la demi orque rangeait les potions dans son sac, il s'assura que ça convenait à Abigaël d'un coup de menton gentiment interrogateur.

Il répondit à l'interdiction de mourir de Koutvauk avec le sourire et un ton rigolard :« On va tacher d'pas caner... Ça m’embêterai c'est ma vie préféré. On f'ra gaffe et on va être accompagné sur le ch'min, donc ça devrait aller d'ce coté là. Merci pour tout, on va faire d'not' mieux. » Puis en s'adressant à Jhielil il rajouta:« J'aurais été heureux qu'tu nous accompagnes, mais ton oncle à raison, c'est probablement plus sur ici que d'se rapprocher d'Molthune et de fouiller des ruines d'où les gens r'viennent pas. Et puis se balader avec le collier et l'moyen d'le retirer ça me paraît être un appel à l'attaque à la con. » Il dédramatisait comme souvent, il conclu sa tirade d'un sourire bravache et d'une gentille tape sur l'épaule qui tirait un peu sur la brève caresse.

Modifié par un utilisateur mardi 6 août 2019 01:54:49(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Septimus  
#18 Envoyé le : mardi 6 août 2019 20:03:34(UTC)
septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,540
United Kingdom

Abigaël
ca : 22+2(C:12, s: 21)
Etat : calme
Sorts: 6/6;6/6;4/4
Canalisation: 4/4
Esprit: Tribu

69 / 69

Gemini
ca : 19(C:16, s: 17)

31 / 31



Abigaël se confonds en remerciement envers le magicien. Après tout, ils n'avaient rien demandé de sa part et il les comblent de parchemins de sorts utiles et de potions qui pourront leur sauver la vie. Abigaël ne rate pas non plus les pommettes rougissantes de Jhielil quand elle regarde Asphodèle. Elle sourit intérieurement. Ma foi, l'amour nait parfois là où on l'attend pas. Elle prit les parchemins qu'elle savait pouvoir utiliser (lumière du jour) et le reste des parchemins de vol. Elle prend aussi quelques potions pour les ranger pour être facilement accessibles.

Prête, elle regarde ses compagnons. « C'est bon, on y va ? Je ne sais pas ce qu'on va trouver, mais on va improviser et y arriver, n'est-ce pas? »

Offline Lozatal  
#19 Envoyé le : mardi 6 août 2019 22:17:16(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 70
Localisation : Nancy

Koutvauk Graywood

45 / 45

CA: 15/11/14 DMD: 17

Jhielil Graywood

20 / 20

CA: 16/12/14 DMD: 15


Jhielil ne sait globalement pas comment réagir à l'approche d'Asphodèle, et se contente de rougir. Une chose que le magicien ne manque pas de remarquer avec un léger regard désapprobateur mais il ne dit rien. Sa nièce est techniquement en âge de faire ses propres choix. « Merci encore, et vivement que vous reveniez... » Sa fin de phrase est plus une supplique, et sûrement plus proche de l'intérêt qu'elle porte aux héros que de l'espoir d'enfin quitter son collier. Ou l'inverse?

« Bon, je crois, comme vous l'avez fait remarqué, qu'il est temps de partir. » dit Koutvauk en accompagnant ses hôtes aux portes de son manoir où une troupe armés attends. Il y a là une vingtaine d'hommes et de femmes, principalement humain, même s'il est possible d'y trouver un demi-orque et une demie-elfe dans le tas. D'ailleurs, cette dernière est clairement la chef de l'expédition et affiche un air de confiance. Il est clair qu'elle connait ceux sous son commandement et qu'il ne s'agit pas du tout d'un patchwork de soldat, mais d'une brigade complète. Presque tous ont un cheval, et ceux qui n'en ont pas sont sur des chariots tirés par des chevaux. Tout le matériel nécessaire est prévue, et même davantage. Il s'agit d'explorer des ruines, qui sait combien de temps cela prendra? Une heure, une semaine? Dans le doute, il y a de quoi nourrir et abriter tout ce beau monde durant près du double, après quoi, il faudra sérieusement songer à faire demi-tour. La capitaine, dans une armure de cuir en sombrefeuille de qualité, mais usé par les missions, et armés d'une épée courte et d'une dague, fait signe à son lieutenant, un homme bien plus âgé qui a sûrement vu plus de guerre que quiconque dans la brigade (et il est même probable qu'il ai assisté à la création du Nirmathas), de prendre les affaires des héros pour les charger dans les charrettes. S'éxécutant, il s'approche avec respect de la fine équipe dont les exploits, à la fois publique des jours précédents et guerriers, lui semble être connu. D'ailleurs, c'est visiblement toute la ville qui semble être désormais au courant qu'il y a un groupe d'aventurier digne du titre de héro, ayant vaincu une troupe entière de diables et sauver la forêt! Pour imposer un certain respect, il n'en faut guère plus.

Après des adieux avec promesse de simple aurevoir, les Greywoods et les futurs être semi-divins se séparent. Partant vers le sud, vers les frontières du Molthune, accompagné par une brigade compétente, c'est assez tranquillement que le soir arrive.

Elisia

Capitaine des loups


La route s'est bien passé, il faut dire qu'avec autant de monde, peu de personne ose venir tenter sa chance. Aucun brigands, aucun monstre étrange. Le camp de la nuit se monte et la capitaine explique: « Nous sommes a encore un quart de journée de voyage à cheval mais... C'est ici qu'une partie va monter le camp d'arrière garde. Je vais laisser une petite escouade et nous continueront demain, à l'aube, à pieds. La forêt va rapidement devenir impraticable. Une vraie jungle. Il nous faudra sûrement une grosse journée pour se frayer un chemin jusqu'aux ruines. J'espère que vous avez du matériel d'escalade, ça pourrait vous être utile. Bon, certes, un monte-charge est installé, mais on ne sait jamais. J'ai un jeu de cordes et de piquets au besoin, assez pour vous faire descendre, mais si vous devez aller plus profonds, il faudra trouver une solution par vous même. » Elle laisse une pause avant de désigner ses hommes. « Vous savez que nous ne descendront pas avec vous, n'est-ce pas? On s'occupera de monter un camp et de garder les environs, de nombreuses bêtes sauvages rôdent, sans compter le Molthune. Avec cet archéologue chez eux, on ne sait jamais maintenant... »

Le camp, une fois finie, propose un pavillon rien que pour les héros. Aucun besoin de garde, tout est assuré d'avance. La nuit tombe, et les aventuriers s'endorment dans la tente où ils ne sont que tout les trois.



Message secret pour Mornelune :
...


Message secret pour Septimus :
...


Message secret pour Trajan :
...

Modifié par un utilisateur vendredi 9 août 2019 11:45:35(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Mornelune  
#20 Envoyé le : mardi 6 août 2019 23:23:41(UTC)
Mornelune
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 3,600
France, Metropolitan

Asphodèle
Rage:19/19
dubitatif

73 / 73

Le tiefflin parti le cœur léger, insouciant comme souvent, un peu pressé de voir ce que les ruines leurs réservait. Ce n'était pas un spécialiste des "au revoir" et il conclu par un "on s'ra bientôt d'retour" rapidement.

Le voyage fut tranquille. Il déposa sa tente dans un chariot avec son vieux fléau qu'il avait pas utilisé depuis des mois. Puis engagea la conversation avec les soldat a proximité.

Il confirma à la capitaine qu'ils avaient bien saisi qu'ils seraient seuls dans les ruines et la remercia de veiller sur leurs arrières pendant ce temps là et qu'il avait une corde et de quoi faire un peu de varappe.
Et il demanda des précisions sur cette histoire d'archéologue de Molthune.

Au beau milieu de la nuit réveillé par un rêve étrange il se rendit rapidement compte que les deux femmes qui partageaient sa tente était aussi réveillées, il s'assit dans sa paillasse et se tournant vers Abigaël et Takkoua il annonça vaguement dubitatif: « J'viens d'faire un rêve très bizarre... » Il but une gorgée dans l'outre qu'il avait laissé à portée de main (un peu plus loin que son cimeterre) puis reprit « La terre était désolée et constellé de cratère immense, genre des gouffres. Une énorme bestiole, tombait dans un gouffre sans fond, énorme du genre des kilomètres hein... Asmodée lui pétait la gueule avec une lance en or, puis un grand éclat rouge et il restait plus que lui, volant là au milieu du gouffre encore plus insondable... Vachement bizarre non? ça m’ semblait loin dans l’ passé et sur not' monde, p'tet la guerre cont' l'dévoreur? Vous pensez qu'c'est présagique? » Il finit avec un sourire content de son barbarisme qui lui plaisait bien.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
2 Pages12>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2019, Yet Another Forum.NET