Même si les apparitions fonctionnent comme des pièges, elles sont plus difficiles à détecter, car on ne peut pas les observer avant le round pendant lequel elles se manifestent. Des sorts comme détection des morts-vivants ou détection de l’alignement de type approprié donnent une chance de remarquer l’apparition avant qu’elle ne se matérialise (ce qui permet au personnage de faire un test adapté pour la déceler, mais avec un malus de –4).

L’apparition hante une zone maximale de 1,50 mètre de rayon (1 c) par point de FP mais en général, elle se limite à la pièce qu’elle occupe.

Quand une apparition se matérialise, elle se manifeste avec une initiative de 10 lors d’un round de surprise. Tous les personnages qui se trouvent à proximité peuvent tenter de la repérer au début de ce round à l’aide d’un test de Perception. Toutes les apparitions détectent les sources de vie et se déclenchent au contact ou en présence de créatures vivantes, même si certaines se laissent tromper par des effets de type invisibilité pour les morts-vivants ou invisibilité.

Au cours du round de surprise pendant lequel l’apparition se manifeste, toute énergie positive appliquée à l’apparition (par une canalisation, un sort de soin ou autre) peut entamer ses points de vie (l’apparition n’a pas droit à un jet de Volonté pour atténuer les dégâts de ces effets et toute attaque qui nécessite un jet d’attaque doit franchir une CA de 10 pour toucher l’apparition et pas seulement la structure qu’elle occupe). À moins que l’apparition ne possède une faiblesse inhabituelle, les autres formes d’attaque ne peuvent pas réduire ses points de vie.

Si l’apparition tombe à 0 point de vie grâce à l’énergie positive, elle est neutralisée ; si cela se produit lors du round de surprise avant qu’elle n’agisse (avec son initiative de 10), elle n’a aucun effet.

Une apparition peut virtuellement reproduire n’importe quel effet de sort existant, mais souvent avec des caractéristiques physiques et sensorielles différentes de celles du sort (et bien plus inquiétantes ou terrifiantes). (On peut tout à fait créer une apparition dont les effets ne correspondent pas à un sort existant, mais il faut alors définir un nouvel effet de sort.) Une apparition peut noyer une pièce dans les flammes (et reproduire un sort de boule de feu ou de tempête de feu), imprégner une salle d’un sentiment de terreur (et imiter un sort de frayeur, effroi ou terreur) ou essayer de faire mourir la cible de peur (comme un assassin imaginaire). À vous de déterminer comment l’apparition se manifeste.

Une apparition neutralisée n’est pas détruite pour autant et peut se matérialiser à nouveau au bout d’un certain temps. Pour la détruire définitivement, il faut entreprendre une certaine action comme de brûler la maison hantée jusqu’aux fondations ou d’enterrer les os de l’esclave qui mourut sur les lieux et se trouve à l’origine des apparitions. Cet acte est spécifique à chaque cas, même si des apparitions voisines partagent souvent la même condition de destruction.

Certaines apparitions persistent et leurs effets immédiats se prolongent au‑delà du round de surprise lors de rounds entiers. Ces apparitions continuent d’utiliser leurs effets une fois par round, à leur initiative, jusqu’à ce qu’on les détruise ou qu’elles n’aient plus de cible.

Toute apparition produit un effet mental de peur lors du round de surprise, même si elle a également un effet physique. L’immunité contre la peur immunise aussi contre les effets directs de l’apparition, mais pas contre les effets secondaires qui résultent de ses attaques.

Je rajoute que pour reconnaître une apparition et savoir comment la détruire, il faut réussir un test de connaissance(religion) ou mystère DD 15 (voir 20 pour les plus rares)+FP apparition.(ou utiliser la goutte des esprits)