Les Clairvoyants

Une tradition vraiment ancienne suggère que dans le passé, les races mortelles étaient capables de voyager vers les étoiles à l’aide d’une magie, aujourd’hui perdue, similaire à celle qui permet d’invoquer brièvement des créatures dans ce monde. Mais en ce qui concerne les périodes de l’histoire auxquelles la mémoire humaine peut remonter, les cieux ont été quasiment insondables. Les druides, qui pensent depuis longtemps en termes de saisons, d’années et de cycle de vie végétal, furent les premiers à remarquer les subtiles connections entre les mouvements des étoiles et les évènements de ce monde. Ce furent eux également qui apprirent en premier comment passer à travers les voiles qui mènent au Rêve et à la Désolation. Et sans leur aide, le roi Kelland n’aurait jamais vaincu les esprits de la nature.

Depuis plus de mille ans, les druides ont observé le ciel nocturne et accueilli des rêves qui leur procureraient des révélations sur le futur. Ces voyants évitèrent nombre de catastrophes en guidant héros et voyageurs grâce à leurs visions. Lorsque la Seconde Victoire mena à la chute de Srasama, les clairvoyants avaient pu lire les signes et aider des centaines de femmes haut-elfes à fuir leur pays afin d’éviter le génocide.

Durant les quelques derniers siècles passés, cependant, les ordres de clairvoyants présents en Risur ont eu bien du mal à déchiffrer les étoiles. Leurs visions, de moins en moins claires ou précises, ne permirent ni de prévoir la montée en puissance de l’industrie Danoran ni de se prémunir contre les catastrophes naturelles. Le peuple de Risur assiste toujours aux rituels les plus importants mais l’influence des druides d’antan s’est dissipée. Peu de jeunes gens aspirent aujourd’hui à rejoindre leur ordre autrefois si prestigieux.

Les quelques rares personnes qui étudient pour devenir clairvoyants ont généralement un mentor proche parmi les druides (pas forcément un druide au sens de Pathfinder… plutôt un lanceur de sorts avec un lien fort à la nature). Certains ont passé le plus clair de leurs nuits d’enfance à regarder les étoiles, avant d’avoir un jour un rêve prophétique véritable. Apprentis d’un ancien clairvoyant, ils ont appris les noms des étoiles et des planètes ainsi que leurs schémas et sphères d’influence. Bien que les visions précises soient rares, il est indéniable que la magie du voyage planaire fonctionne mieux à la pleine lune, et que tout navire qui prend la mer alors que Jiese entre dans l’influence de la constellation du Pirate Fou devra faire face à beaucoup de malchance avant d’éventuellement arriver à bon port.

Les clairvoyants aiment la nuit, et d’un simple regard au ciel nocturne, ils peuvent donner le temps aussi précisément que n’importe quelle horloge. Même dans ce nouvel âge de technologie, beaucoup de capitaines risuris ne s’aventureraient pas trop loin des côtes sans la présence d’un clairvoyant sur son navire. Bien que leur influence soit fort diminuée, les clairvoyants ont toujours des liens forts avec certaines familles, certains villages et certaines organisations et ils peuvent donc facilement trouver un endroit accueillant, pour autant qu’ils ne parlent pas de prophéties.

Deva

Les devas étaient ces gens, principalement des humains, présents lors de la chute de la déesse Srasama. L'énergie divine libérée lors de sa mort leur a insufflé un éclat d'immortalité. Maintenant, lorsqu'ils meurent, ils se réincarnent dans leur forme adulte complète, réapparaissant quelque part généralement dans un rayon de quelques kilomètres tout au plus par rapport à l'endroit de leur mort.

Un deva réincarné ne possède au mieux que des souvenirs très vagues et fragmentaires de sa vie passée. Les endroits et les gens qu'il a eu l'habitude de fréquenter, ainsi que les talents qu'il avait l'habitude d'exercer, lui semblent souvent familiers, ce qui peut l'aider à retrouver ses anciennes fonctions. Néanmoins, un deva a tout autant de chance de repartir à zéro dans un nouveau lieu et de changer de métier. parfois, il pourra lui arriver d'avoir des visions fugaces provenant certainement de l'une de ses vies passées.

Physiquement les devas se rapprochent de leur race originale mais sont d'une étrange beauté et d'un grand calme. Leur peau est couverte de motifs géométriques et certains devas puissants développent parfois des ailes (décoratives mais non fonctionnelles) ou des paires de bras supplémentaires qu'ils peuvent néanmoins à force de pratique et de concentration.

Les devas craignent la mort puisque même s'ils se réincarnent, celle-ci marque la fin de leur souvenirs et de leur personnalité actuels. La rumeur veut que quelques sages devas aient trouvé le secret leur permettant de conserver leurs souvenirs et leur personnalité malgré leurs réincarnations successives. Ils cacheraient cette connaissance car peu d'êtres sont dignes d'une telle immortalité.