École nécromancie ; Niveau ensorceleur/magicien 5, sorcière 5
Temps d’incantation 1 action simple
Composantes V, G, F
Portée moyenne (30 m + 3 m/niveau) (20 c + 2 c/niveau)
Cible un objet, voir texte
Durée 1 heure/niveau ou jusqu’à ce que le personnage retourne dans son corps
Jet de sauvegarde Volonté, annule (voir description) ; Résistance à la magie oui

À la fin de l’incantation, le personnage transfère son esprit dans un unique objet que l’on nomme généralement réceptacle magique, qu’il anime comme avec objet animé, sauf qu’il le contrôle comme si c’était son propre corps. Il ne peut pas parler ni lancer de sorts tant qu’il est dans l’objet. À partir de ce moment, le personnage peut tenter de prendre possession d’un corps proche en obligeant l’âme de sa victime à rentrer dans le réceptacle. Le personnage peut revenir dans l'objet quand il le souhaite (auquel cas l’âme chassée réintègre son corps) pour tenter de s’emparer d’un autre corps. Le sort s’achève quand le personnage décide de réintégrer son corps (le réceptacle reste alors vide). Le personnage ne peut lancer possession que si le réceptacle se situe dans les limites de portée du sort et s’il sait où il se trouve (il n’a pas besoin de le voir). Quand l’âme entre dans l'objet, le corps du personnage devient inerte (il semble mort) et donc les effets de maladie, de poison et d’autres afflictions sont temporairement suspendus.

Une fois dans l'objet, l’âme perçoit toute forme de vie distante de moins de 3 m (2 c) par niveau du lanceur de sorts (dans le même plan uniquement). Elle peut l’attaquer si elle dispose d’une ligne d’effet dégagée (c’est-à-dire d’une ligne ininterrompue reliant l'objet à la cible). Le personnage ne peut pas découvrir l’identité ni la position exacte des créatures dont il perçoit la présence. Au sein d’un groupe de formes de vie, il perçoit juste une différence d’au moins 4 DV et sait si l’énergie qu’il sent est positive ou négative (les morts-vivants sont animés d’énergie négative, mais seuls ceux qui sont doués d’intelligence possèdent une âme). Le personnage choisit donc s’il veut posséder une créature forte ou faible, mais l’identité exacte de la cible est déterminée aléatoirement.

Toute tentative de possession nécessite une action complexe. Ce sort est automatiquement bloqué par protection contre le Mal et les défenses similaires. Si la cible rate son jet de Volonté, le personnage s’empare de son corps et l’âme de la victime est chassée dans le réceptacle. Si le personnage rate sa tentative de possession, il reste dans l'objet et la cible réussit automatiquement tous ses jets de sauvegarde en cas d’attaques ultérieures.

Par contre, si le personnage réussit son attaque, son énergie vitale s’empare du corps de la cible, laquelle voit son âme aspirée dans l'objet. Le personnage conserve son Intelligence, sa Sagesse, son Charisme, son niveau, sa classe, son bonus de base à l’attaque, ses bonus de base aux jets de sauvegarde, son alignement et ses facultés mentales. Il acquiert en revanche la Force, la Dextérité, la Constitution, les points de vie et les pouvoirs naturels du corps qu’il occupe. Un corps doté de plusieurs paires de bras (ou autres appendices) n’autorise pas le personnage à porter la moindre attaque supplémentaire ni à accroître son efficacité pour les attaques à deux mains. Il ne peut pas faire appel aux sorts, pouvoirs magiques, surnaturels ou extraordinaires du corps qu’il possède.

Il suffit d’une action simple pour que le personnage quitte son corps d’emprunt et retourne dans son réceptacle s’il se trouve à portée. L’âme enfermée dans l'objet réintègre alors automatiquement son corps. Le sort s’achève quand le personnage décide de revenir dans son propre corps et laisse l'objet vide.

Si le corps d’emprunt est tué, l’âme du personnage retourne aussitôt dans l'objet et chasse celle du défunt qui succombe aussitôt. Si le réceptacle est trop éloigné, le personnage périt en même temps que son hôte. Si l’énergie vitale d’une créature ne trouve pas d’endroit où se réfugier, elle ne peut se maintenir en vie.

Si le sort s’achève alors que l’âme du personnage se trouve dans l'objet, elle réintègre immédiatement son corps ou meurt si celui-ci se trouve hors de portée ou s’il a été détruit. De même, si le sort se termine alors que le personnage possède un hôte, le lanceur de sorts réintègre son corps (ou meurt, voir ci-dessus), tandis que l’âme de sa victime fait de même (cette dernière risquant aussi de mourir si le réceptacle se trouve trop loin de son corps). Détruire l'objet met un terme au sort qui peut être dissipé, que l’on prenne pour cible l'objet ou le corps hôte.

Ce sort fonctionne comme possession mais le personnage transfère son esprit dans un unique objet qu’il anime comme avec objet animé, sauf qu’il le contrôle comme si c’était son propre corps. Il ne peut pas parler ni lancer de sorts tant qu’il est dans l’objet. Comme, en pratique, son corps est mort tant que le sort fait effet, les effets de maladie, de poison et d’autres afflictions sont temporairement suspendus.
Le contenu officiel de ce wiki appartient à et a été utilisé avec l'autorisation de Black Book Editions.
Pathfinder-RPG est une création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing,Black Book Editions et Pathfinder-FR
Ce site se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.