Shédu
FP 9
Source : Bestiaire 3 p.238
PX 6 400
Créature magique de taille G, LB
Défense
CA 24, contact 16, pris au dépourvu 23 (Dex +1, intuition +6, naturelle +8, taille -1)
pv 115 (11d10+55) ; guérison accélérée 5
Réf +14, Vig +12, Vol +11
Capacités défensives prescience ; RD 10/Mal ; Résistance électricité 10, feu 10 ; RM 20
Attaque
VD 9 m (6 c), Vol 18 m (12 c) (bonne)
Corps à corps corne, +17 (2d8+7/19-20) et 2 sabots, +12 (1d6+3) et 2 ailes, +12 (1d6+3)
Espace occupé 3 m (2 c); allonge 1,50 m (1 c)
Attaque spéciale piétinement (2d6+10, DD 22)
Pouvoirs magiques (NLS 12 ; concentration +18)
1/jour — colonne de feu (DD 18), renvoi (DD 18), restauration
Caractéristiques
For 24, Dex 13, Con 20, Int 19, Sag 22, Cha 19
BBA +11, BMO +19 (+23 bousculade), DMD 30 (32 contre la bousculade ; 34 contre le croc-en-jambe)
CompétencesConnaissances (plans) +15, Connaissances (religion) +15, Diplomatie +15, Perception +20, Psychologie +17, Vol +13
Langue aérien, céleste, commun ; télépathie à 30 m
Écologie
Environnement déserts chauds
Organisation sociale solitaire
Trésor standard
Pouvoirs spéciaux
Prescience (Sur). Le shedu peut voir toutes les issues de tous ses futurs possibles. Ceci lui accorde un bonus d’intuition à la CA, aux tests d’initiative et aux jets de réflexes égal à son modificateur de Sagesse (+6 pour la plupart des shedus).
Cette créature noble, grande et solide, a un puissant corps de taureau et une tête de sage humain.

Les shedus vivent loin de l’effervescence de l’humanité, dans les déserts arides. Ils y vivent dans les grottes, les ruines ou les anciens temples arrachés aux tempêtes de sable. Dans ces refuges, les shedus contemplent les luttes entre le bien et le mal qui font rage dans tout l’univers. Vecteurs infatigables de bonté et de gentillesse, les shedus combattent les extérieurs qui corrompent et menacent l’humanité. Doués pour les soins, les shedus se concentrent sur l’élimination des épidémies, traquant même les extérieurs et les morts-vivants qui travaillent sur ce genre de fléau.

Les shedus installent rarement leurs repaires à proximité les uns des autres. Ils agissent ainsi parce qu’ils estiment que deux shedus ou plus vivant à proximité gâche leur chance d’apporter leur aide à de plus grandes régions, non à cause d’un quelconque sentiment d’animosité. Lorsque le shedu sillonne les terres d’un autre, il se met toujours en quête du shedu résident, afin de pouvoir discuter avec lui et partager ses connaissances pendant trois jours. Après cette période, le shedu en visite s’en va avec une nouvelle vision des choses et plus d’éléments à partir desquels méditer sur sa lutte éternelle contres les forces du mal du monde.
Le contenu officiel de ce wiki appartient à et a été utilisé avec l'autorisation de Black Book Editions.
Pathfinder-RPG est une création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing,Black Book Editions et Pathfinder-FR
Ce site se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.