Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Online Septimus  
#1 Envoyé le : lundi 25 novembre 2019 13:42:49(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,597
Le lendemain de leur arrivée à Greyhawk, Méliane a décidé de suivre les conseils du sage Eligos et d'aller voir si elle pouvait rentrer dans la guilde de magicien nommée la Société du Mage. Méliane avait récemment appris que la ville avait trois principales guildes d'utilisateurs de la magie arcanique : la Guilde de Magie (la plus importante), la Société du Mage (la plus ancienne) et l'Université des Arts Magiques (la plus tournée vers l'enseignement).
Située dans le quartier des Jardins, où habite Eligos, le bâtiment principal de la Société du Mage est un vieux manoir à l'architecture particulière avec une base relativement petite (quoique prenant tout de même plusieurs dizaine d'ares) mais presque une douzaine de flèches et de tours qui parsèment la toiture. Il est manifeste que le bâtiment est vieux, avec des fondations en pierres qui ont été usées par les siècles, mais chaque tour du bâtiment semble avoir été construite à une époque, et un style, particulière. Il y a peu d'activité autour de la Société et il est clair que les membres de la Société ne sont pas légion. Mais en même temps, les utilisateurs de la magie arcanique n'ont pas forcément besoin de rentrer par la porte.
L'entrée du bâtiment est ouverte et les montants sont recouverts de glyphes diverses. Méliane n'a pas le temps de les inspecter avant qu'un clerc s'approche d'elle. Reconnaissable comme une pratiquante de la magie, avec sa robe, ses bourses à ingrédients et les parchemins dépassant de sa blouse, le clerc s'enquiert du but de sa visite avec politesse.

« Bonjour. Je n'ai pas l'heure de vous connaître. Puis-je vous aider lors de votre visiter auprès de la Société du Mage ? Voudriez vous devenir membre ? Ou peut-être simplement intéressée par des achats ou pour passer une commande particulière ? Ou tout simplement voudriez-vous rencontrer un membre ? »
Annonce
Offline Rhajzad  
#2 Envoyé le : vendredi 29 novembre 2019 14:00:57(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué
Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,209

Méliane
CA17(C13/D15) RA5/6
N1:4/4N2:4/4N3:3/3
Réf+5 Vig+4 Vol+6

32 / 32

Ayant abandonné le chapeau au vu de la radieuse matinée, et rassemblé ses cheveux vers l'arrière dans une longue queue de cheval, en un réel effort de présentation, la jeune apprentie répondit au clerc d'accueil par une légère inclinaison du buste, une main sur sa poitrine et d'un ton amène :
« Bien le bonjour, et merci de ce courtois accueil, monsieur. Je me nomme Méliane et suis venue de l'est, tout récemment arrivée à Faucongris. Un ami de mon maître m'a conseillé de m'adresser ici.
Au préalable, s'il y a des usages, des précautions à respecter - vis à vis de mon familier, par exemple- je vous saurai gré de me les exposer, pour m'éviter tout impair. Par ailleurs, pour répondre à vos questions, j'aurai grand intérêt à visiter ces lieux, sachant que mon objectif initial est de me renseigner sur la procédure à suivre pour devenir membre de votre ancienne et honorable société. »

Modifié par un utilisateur vendredi 29 novembre 2019 17:26:58(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Septimus  
#3 Envoyé le : lundi 2 décembre 2019 13:41:44(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,597

Le clerc ne semble pas trop surpris par la requête de la jeune femme devant lui. Après tout, il est assez évident qu'elle est une utilisatrice de la magie et, vu qu'il ne la connait pas, il y a un nombre limitée de possibilité pour expliquer sa présence.

« Très bien. Tout d'abord, tant que vos familiers et autres créatures convoquées se comportent de manière amicale et polie, il ne devrait pas y avoir de problème. La Société du Mage est un lieu de convivialité et d'échanges et les conflits entre membres, ou avec le personnel et les visiteurs, ne sont simplement pas admis. Si vous voulez régler un conflit avec un autre membre, la Société vous demandera simplement de le régler en dehors de son périmètre, tout en respectant les règles de la Cité bien entendu.

Pour joindre la Société, c'est relativement simple. Il vous faut compléter un formulaire décrivant votre identité (y compris où vous joindre), votre expérience de la Magie et comment vous y êtes venue (par exemple en donnant l'identité et les coordonnées de votre mentor). Le formulaire sera vérifié par nos membres spécialiste de la divination dans la journée. Vous pourrez revenir demain pour passer un examen pratique: c'est simplement la démonstration de votre maîtrise des arts magiques, donc généralement de pouvoir lancer un sort du second cercle, encore que vous pouvez démontrer vos capacités plus élevées si vous voulez rejoindre la Société à un rang supérieur que celui de "Membre". Par exemple, avant d'être considérée comme "Magister", vous devrez montrer des capacités à utiliser des sorts du quatrième cercle, ou du sixième pour le titre de "Maître" et huitième (si c'est le cas) pour le rang "d'Archimage".
Si vous passez l'épreuve pratique, la seule chose qui vous manquera sera de vous acquitter de la cotisation de la Société du Mage. La cotisation annuelle est de 1200 pièces d'or, payable mensuellement mais au minimum de trois mois d'avance. Vous pourrez réduire cette cotisation si vous avez le rang minimum de Magister en donnant des cours à des apprentis (100 pièces d'or de réduction pour quatre heures de cour pendant au maximum un mois), ou de 600 pièces d'or si vous prenez un apprenti à l'année et que vous avez le rang de Maître.
Avez vous des questions Méliane ? La Société procure également un étalage de services, pour les visiteurs et pour les membres (lesquels ont droit à une réduction), comme l'accès à des composantes de sorts inhabituelles, à des écrits magiques, ou à des objets magiques que les membres de la Société peuvent fabriquer sur commande, et à un bon prix. Seriez vous intéressée ? »
Offline Rhajzad  
#4 Envoyé le : mardi 3 décembre 2019 19:28:17(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué
Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,209

Méliane
CA17(C13/D15) RA5/6
N1:4/4N2:4/4N3:3/3
Réf+5 Vig+4 Vol+6

32 / 32
Méliane écarte les mains en inclinant la tête avec le sourire pour marquer son plein accord :

« Il est très agréable d'entendre discours aussi clair, et répondant très exactement à mes sollicitations. Merci, monsieur... (?)
Dans l'ordre des priorités, je vais donc solliciter mon inscription en tant que Magister... et remplir le formulaire en attendant de me soumettre à la démonstration pratique.
Je solliciterai à coup sûr certains de vos services, mais j'attendrai évidemment d'être reconnue, pour bénéficier des réductions applicables aux membres de la Société.
En attendant, si vous voulez bien me renseigner sur les possibilités :
- d'accès à bibliothèque,
- de recopiage de sorts, bien sûr,
- notamment pour la réalisation de certains objets enchantés...
- et si vous aviez un laboratoire alchimique, j'aurai quelques délicates manœuvres à y mener... »

Modifié par un utilisateur mardi 3 décembre 2019 19:29:47(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Septimus  
#5 Envoyé le : vendredi 6 décembre 2019 14:42:01(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,597
Le clerc reste tout sourire.

« Pardon, je ne me suis pas présenté. Je suis Abadia Certifius, clerc de Boccob et en charge de l'accueil aujourd'hui. Je vais aller chercher un formulaire pour vous dans ce cas. Mais avant cela, je vais vous répondre au mieux de mes capacités.
Pour la bibliothèque, elle est très vieille et bien garnie, mais l'accès en est règlementé. La majorité des ouvrages qui ne sont pas des livres de cours pour apprentis sont réservés aux Magisters. Par contre, je tiens à dire que la majorité des membres utilise leur accès ici pour faire leur recherche auprès du Temple de Boccob, le Seigneur de Toute Magie, dont la bibliothèque est la plus fournie de la Cité. Les règles d'accès sont sensiblement différentes là bas. Si vous voulez faire des recherches précises, je vous conseille de demander auprès du Temple directement leur conditions d'accès.
Pour l'accès aux sorts, l'usage est de proposer un échange à un autre mage d'un sort de puissance équivalente. Toutefois, si ce n'est pas possible, la Société possède un réservoir de sorts communs dont elle loue le recopiage auprès des autres membres. La charge a payer est le prix standard, moins 10% pour les membres ayant un status de Magister ou mieux, si jamais l'échange n'était pas possible.
La Société s’enorgueillit d'avoir dans ses membres nombre d'enchanteurs acceptant des commandes d'objets magiques. Pour les membres, le coût est la moitié du prix à la prise de la commande, et 40% à la livraison. Si vous voulez accepter une commande vous même, la Société prend 15% du prix total pour équilibrer son budget.
L'utilisation du laboratoire d'alchimie est gratuit pour les membres, mais vous devrez payer les composantes alchimiques, de même que les réparations si quelque chose venait à mal se passer...
Si vous n'avez pas d'autres questions, je vais chercher le formulaire. »


Le clerc revient au bout d'un moment avec une petite liasse de vélins et les remets à Méliane. Si celle-ci parcourt les documents, elle y verra beaucoup de questions sur elle, l'identité de son mentor, mais aussi des informations suffisamment personnelles pour permettre d'être retrouvée via des sorts de divination ou de communication à distance.

Si elle remplit le formulaire, Abadia lui donnera rendez-vous le lendemain, en fin de matinée, pour un examen pratique auprès d'un Maître.
Offline Rhajzad  
#6 Envoyé le : mardi 10 décembre 2019 11:43:13(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué
Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,209

Le temps que revienne le clerc avec ses formulaires, Méliane avait sorti son nécessaire d'écriture et s'était installée en préparation de la lecture et du remplissage de ceux-ci, tout en continuant à discuter "à bâtons-rompus" avec Abadia Certifius, à propos des coutumes (et règlements) en ville concernant la magie, des autres sociétés, et « "j'ai même rencontré un nécromancien qui a prétendu avoir une autorisation officielle de Faucongris pour l'animation de cadavres ! Comment est-ce possible ?" », du temple de Boccob, etc.
Formulaire rempli, elle se présentera le lendemain en ayant préparé -aussi- les 300 p.o. de cotisation de départ...

Modifié par un utilisateur mardi 10 décembre 2019 11:43:45(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Septimus  
#7 Envoyé le : jeudi 12 décembre 2019 16:28:22(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,597
Le clerc vérifia que Méliane avait rempli convenablement le formulaire, et répondit en même temps distraitement à sa question sur la nécromancie.

« C'est parfaitement possible. La Société du Mage réprouve la réanimation de cadavre, mais la Guilde de Magie a, pour ce que j'en suis, un point de vue plus libéral de la question. En ce qui concerne la loi dans Greyhawk même, la nécromancie n'est pas interdite en soi, tant que l'utilisation en est responsable comme par exemple celle sur les créatures invoquées. Ça ne m'étonne pas qu'un nécromant de la Guilde de Magie ait pu avoir un "permis" pour ranimer des cadavres, si c'est dans le respect des autres règles sur les dégâts aux personnes. S'il a pu acquérir des corps frais légalement, ça n'aura pas été illégal en soi. Encore que beaucoup réprouve cela, en particulier ici, ça n'est pas illégal en soi, juste immoral. Et tant que prêtre de Boccob, dit "l'Indifférent", c'est une utilisation quasi-normale de la magie... Vous ne trouvez pas ? »

Le lendemain, ce fut un autre clerc qui l'accueillit et la dirigea vers une salle spécifique un peu plus loin. Elle fut présentée à un magicien, Maître Hauld, un fabrication de potions de renom en ville. Celui-ci fut assez direct.

« Bonjour Dame Méliane. Je suis le membre de la Société en Mage en charge d'évaluer votre dossier et votre candidature en tant que Magister. On m'a dit que vous avez amené les frais de participations.
Bien.
Nous sommes tous très occupés, aussi faisons cela aussi vite que possible je vous prie. J'ai suivi le règlement et utiliser les sorts de divination nécessaires pour reconnaître la vérité dans votre candidature, et pour le moment elle est réglementaire.
Dernier détail, j'aimerai que vous réalisez devant moi une incantation du quatrième cercle de la pratique magique pour que je puisse accepter votre rang en tant que Magister de la Société du Mage de Greyhawk. Voulez-vous bien vous exécuter je vous prie ? Essayez de réaliser votre incantation relativement lentement, pour que je puisse être certain du sort lancé et évaluer ainsi vos compétences en la matière ? Merci »


  • Art de la magie : 1d20+19 donne [20] + 19 = 39
Offline Rhajzad  
#8 Envoyé le : mardi 17 décembre 2019 18:37:48(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué
Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,209

Méliane
CA17(C13/D15) RA5/6
N1:4/4N2:4/4N3:3/3
Réf+5 Vig+4 Vol+6

32 / 32
Tout en remplissant consciencieusement et d'une belle écriture les formulaires nécessaires, Méliane répond sans aucune hésitation à Abadia Certifius :
« L'étude de la nécromancie n'est certes pas condamnable en elle-même, pas plus que les illusions, que courte vue pourrait qualifier d'art de leurrer les autres. Ce qui en fait le mésusage, c'est la spécialisation ou l'exclusivité, signe d'une fascination morbide pour la non-vie... la liche ne peut pas être l'avenir de l'humain. D'ailleurs, l'histoire nous apprend bien à quel point cela leur fait perdre leur humanité.
Nous ne sommes pas ce que nous savons, mais ce que nous faisons de nos savoirs. Et le nécromancien dont je vous parle se vantait d'être en règle avec les autorités, avec son permis d'animer les morts, sans préciser qu'il ne s'appliquait pas aux corps volés dans des sépultures privées, si anciennes soient-elles. Avidité, cupidité... pousse à chercher la facilité, et à exploiter les faibles, et leurs restes sans défense.
Vous me parlez de règles sur les dégâts aux personnes ? Intéressant ! J'aimerai en savoir plus ! Et sans remettre en cause la neutralité de Boccob lui-même, pouvez-vous m'expliquer la position de son clergé sur les lois et règlements de Faucongris ? »




Le lendemain, elle se présentera à l'épreuve pratique (avec les 300 p.o.) dans la salle (certainement grande, non encombrée, et haute de plafond) pour saluer son examinateur, et écouter attentivement ses consignes.
« Bonjour, Maître Hauld. Je suis très honorée de vous rencontrer à cette occasion, et souhaite tout autant que vous, libérer votre temps en accomplissant immédiatement ma tâche.
Les frais de participation ? Voici les 300 p.o. pour l'inscription... ai-je omis quelque chose ?
Je ne suis pas une citadine, et mes sorts du quatrième cercle sont offensifs, j'espère que vous comprendrez : quand on vient de la frontière Est...
Je vais donc évoquer deux boules de foudre, si vous le voulez bien, et les faire évoluer à distance de sécurité... »

Méliane lance son sort et fait apparaître les boules à six mètres de ses mains, devant eux, une à gauche et l'autre à droite, les faisant s'éloigner de neuf mêtres par une action de mouvement, puis lors de l'action suivante, les amène à se rapprocher, et tourner l'une autour de l'autre en une pirouette assez hypnotique, avant de les ramener à leur place précédente pour les maintenir en position, demandant :
« Souhaitez-vous que je les dirige sur une cible, Maître Hauld ? »

Modifié par un utilisateur mardi 17 décembre 2019 18:55:33(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Septimus  
#9 Envoyé le : mercredi 8 janvier 2020 12:00:44(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,597

Le clerc eut un sourire gèné.

« Jeune fille, vous parlez là avec un être humain normalement constitué, qui ne peut qu'approuver votre dédain, voire votre dégout, pour la nécromancie et en particulier l'animation des cadavres, le plus souvent à des fins peu recommandables. Mais ce que vous croyez, et dans une certaine mesure ce que je crois, ne s'applique pas à Boccob lui-même, et dans une mesure encore moindre à son clergé. Boccob s'intéresse au progrès de la magie, pas à l'utilisation qui en est faite. Pour impie que cela puisse vous sembler, une liche passant des millénaires à rechercher un sort unique est un progrès de la magie et donc quelque chose dont il faut pas vouloir s'en séparer. La Magie est utile à bien d'autres peuples, bien d'autres races que nous autres humains civilisés. Les dragons chromatiques ont par exemple de nombreux puissants créateurs de magie parmi eux, comme les métalliques. Les elfes noirs, les illithids, les aboleths, toutes ces viles monstruosités font avancer la Magie, et pour Boccob c'est tout ce qui compte. On dit que la fin ne justifie pas les moyens, mais pour Boccob, c'est le cas. Et vous avez parfaitement le droit de trouver cela révoltant, ou honteux. Mais ça ne changera pas l'essence de Boccob l'Indifférent. En tant que prêtre de Dieu de la Magie, et dans le respect de la culture locale, c'est mon devoir d'expliquer cela et de refléter cet état dans la pratique de la magie par le clergé. Ainsi, même si ce n'est pas mon cas, vous trouverez des prêtres de Boccob prêchant l'utilisation de sorts impies, animation de cadavres, capture des âmes, etc. Mais de la même manière vous en trouverez autant prêchant la bonté, ou d'autres valeurs morales.
En ce qui concerne les règles de Greyhawk, celles-ci considèrent qu'un lanceur de sort est responsable des actes de ses proxies, qu'ils soient des familiers, des invocations, des cadavres animés, etc. Si un zombie frappe un passant, du point de vue de la loi c'est comme si son créateur avait frappé ce même passant. "L'arme" est souvent détruite, et le créateur punit. Dans le cas présent, pour voies de fait.
Toutefois, je vais être honnête et vous dire que le Garde de la ville essaie de manière générale de ne pas intervenir dans des conflits magiques. Non pas qu'elle ne le peut pas, mais elle préfère laisser ça aux diverses Guildes de magiciens qui sous-traitent ces problèmes. Si vous avez un status suffisant, être volontaire pour résoudre ces problèmes est relativement bien payé : arrêter un nécromant faisant des sacrifices impies implique généralement la confiscation de ses biens. Mais c'est aussi risqué : si personne de sensé n'irait mettre à feu et à sang la ville où le plus puissant archimage de ce monde réside, tout le monde n'est pas aussi sensé malheureusement, et même Mordenkainen a ses ennemis, Rary ou Iuz par exemple.
Le Clergé respecte ces règles, évidemment, et certains du clergé peuvent participer aux règlements des problèmes magiques, mais la position officielle du clergé est de ne pas interférer avec ces problèmes, encore qu'il laisse ses membres choisir comme bon leur semble. »





Maître Hauld évalua le lancement du sort et de ses effets d'un œil expert.

« Non merci Dame Méliane. Je vois que vous maîtrisez les sorts du quatrième cercle, encore que vous manquez certainement de pratique pour ceux-ci. Néanmoins, je vous déclare qualifiée pour le rang de Magister de la Société du Mage. Félicitations Magister Méliane et bienvenue parmi la Société. J'espère que vous vous y plairez. Vous pourrez compter sur l'entraide de ses membres, mais n'oubliez pas vos devoirs envers celle-ci.
Avez-vous des questions, Magister ? »

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET