Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

26 Pages123>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Dasai  
#1 Envoyé le : lundi 10 avril 2017 23:39:59(UTC)
dasai
Rang : Habitué

Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 274

Au royaume de Talingarde, de nombreux crimes peuvent vous envoyer à la prison de Branderscar mais il n'y a qu'une seule raison profonde : Vous êtes mauvais et sans possibilité de rédemption! Chacun d'entre vous a reçu le même accueil à son arrivée, vous avez été brusqué, brutalisé et on vous a tatoué de force un "A" au fer rouge. Le "A" signifie abandonné et la douloureuse cicatrice est bien la preuve que vous avez tous trahi l'amour éternelle de Mitra et de son peuple adoré.

Condamnés, certains d'entre vous, les plus chanceux, contemplent désormais une vie de servitude dans les mines de sel proches. D'autres attendent peut être que la douce main de l'inquisition vienne leur arracher complices et confessions. Vous espérez cependant être venu à Branderscar pour y recevoir le jugement final et que tout cela soit terminé. Dans trois jours, le bourreau arrivera, des lames s'abattront et des buchers s'allumeront. Par le feu ou par l'acier, vos crimes seront expiés.

Vous êtes tous attachés ensemble dans une cellule commune vêtus uniquement de vieux haillons usés et puants. Tout ce que vous avez pu posséder avant de vous faire attraper vous a été confisqué, aucun d'entre vous - femme, homme, noble, paysan - n'a reçu de traitement de faveur, tous les Abandonnés sont attachés et emprisonnés ensemble. Vos pieds sont bloqués par des menottes en fer, liées entre elles par de longues chaines. Vos mains sont attachées au mur au dessus de vous grâce à des menottes similaires. Un garde est posté en permanance devant votre cellule. Il ne se préoccupe nullement de votre bien être. A Brandescar, la justice est rapide et implacable!

S'échapper semble impossible. On vous a consciencieusement fouillé et toute tentative de cacher le moindre objet a échouée. Et de toutes façons, si vous pouviez enlever vos chaines et fuir la cellule, où iriez vous? Qui à l'extérieur voudrait avoir à faire quoique ce soit avec un Abandonné? Détestés, abattus, enchaînés et seuls, tout ce que vous pouvez faire désormais c'est attendre la fin.

Pour chacun d'entre vous, votre ancienne vie est terminée. Pour chacun d'entre vous, l'espoir n'est qu'un lointain souvenir. Pour chacun d'entre vous, la justice tombera bientôt. Et qui pourrait blâmer Talingarde au vu de ce que chacun d'entre vous a fait?

Vous êtes tous ensemble dans cette cellule et les visages que vous voyez seront sans doutes les derniers. Vous ressentez le besoin de faire connaissance, de créer un dernier lien avec ce monde avant de disparaitre. Le premier condamné prend alors la parole...

Modifié par un utilisateur mercredi 11 octobre 2017 11:57:57(UTC)  | Raison: Non indiquée

Annonce
Offline danselune  
#2 Envoyé le : mardi 11 avril 2017 21:51:01(UTC)
danselune
Rang : Habitué

Inscrit le : 15/05/2013(UTC)
Messages : 1,288

Cela n'avait pas trainé, une fois sortie des geoles de la garnison et passé à tabac par le commandant elle avait été trainé jusqu'à Brandscar pour y être marqué en attendant son exécution. Elle avait bien cherché à se défendre tant par les mots que par les gestes mais les ordres était clairs: « Mattez moi cette crevure de rebelle! Au moindre mot, au moindre geste punissez là mais ne la tuez pas ! Je veux venir contempler la peur dans son regards quand le bourreau fera son office » avait-il ordonné à ses hommes. Ses cotes douloureuses, ses pieds ensanglantés, les bleues meurtrissants ses jambes et son coquard prouvaient que ces derniers avaient obéit aux ordres avec une certaine ferveur.
Mais cela n'était rien.. les remarquent salaces n'étaient rien... le fait qu'ils la tripotent et la reluquent sans vergogne? Rien.
Par contre, il y en a un qui allait souffrir, il y en a un qui allait vraiment regretter ce qu'il avait fait, cela ne serait pas fait sous le coup de l'émotion et bâcler dans une sauvagerie sans vergogne, non ! Je commencerais pas éplucher chaque centimètre de sa peau, couche après couche comme on pèle un oignon, mais avant je lui découperais les paupières et le maintiendrais attaché devant un miroir pour qu'il ne loupe rien de ma vengeance.
Dans les sous bassement humides de cette bâtisse Kynia découvrait en elle une émotion qui ne l'avait jamais ne serait-ce qu’effleurée: celui de la vengeance froide et implacable.
Tu as osé apposé ta marque sur mon corps, je marquerais ton âme de souffrances éternelles.

Mais la situation actuel ne lui permettait pas pour le moment de mettre en action ses pensées, il lui fallait d'abord sortir d'ici et elle étudia donc son environnement: à sa gauche une femme rat mal en point et vraisemblablement apeurée et juste après un engeance démoniaque qui marmonne en ronflant; à sa droite un demi-orque qui semble attendre patiemment le moment opportun en gardant les yeux mi-clos, juste après ce qui ressemblait à un pauvre paysan qui s'est chié dessus de peur.
« Soyez prêt à agir et en attendant jouez les débiles abattu » murmura-t-elle aux deux enchainés à proximité d'elle.

Ses haillons déchirés laissant entrevoir ses formes généreuses et son corps ferme elle choisit d'aguicher le garde plutôt
que de fomenter une révolte vouée à l'échec.
« Han.. Hannn.. Hannnn » gémit-elle langoureusement en se frottant l'intérieur des cuisses l'une contre l'autre, faisant doucement cliqueter les chaines à chaque mouvements.
« Je n'veux pas mourir sans avoir pus jouir au moins une dernière fois » supplia-t-elle en s'humidiant la bouche«  Ô Shélyn dame des désirs , Ô Calistria dame des plaisirs, hann... hannn  »gémit-elle un peu plus fort Mitra, ma belle ma douce et charitable « Mitra.. hann.. je t'implore.. je te supplie.... j'accepte le courroux des hommes mais daigne au moins m'accorder une dernière jouissance charnelle  »
Sa douce voix de miel langoureuse ne pouvait manquer d’atteindre les oreilles du garde et si celui-ci ne finissait pas engoncer dans ses chausses seuls un penchant vers les hommes aurait pu expliquer une éventuel inaction.
Les chaines cliquetaient de plus en plus, faisant à l'occasion tressauter les jambes des prisonniers proches d'elle.
« Hannnnnn »poussa -t-elle dans un début de râle désirable tout en continuant à se frotter l'intérieur des cuisses « Mitra je t'en supplie » implora-t-elle tandis que des larmes coulaient le long de son délicieux visage « Daigne au moins m'accorer un garde ayant un minimum de virilité et s'il n'en existe pas dans la contrée libère moi de ces chaines et qu'un garde me prête son gourdin pour que je fasse office moi même de manière égoïste sans aucun partage du plaisir de la chaire s'il plait à ta mansuétude » dit-elle dans un cri rauque, son corps tendus par les chaines dévoilant son opulente poitrine et son entrejambe humidifiée.

  • Bluff : 1D20+8 donne [10] + 8 = 18
Offline Dasai  
#3 Envoyé le : mercredi 12 avril 2017 00:06:16(UTC)
dasai
Rang : Habitué

Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 274

Alors que Kinya se met à gémir et à simuler du plaisir, le garde se retourne immédiatement. Il la regarde l'air graveleux et beugle immédiatement
« Hey les gars! Vnez voir par ici! »
Ses deux compagnons rappliquent de la salle en face de la cellule et profitent du spectacle
« He he! Jme la frais bien celle là! Qui passe en premier? »
« On pourrait attendre les copains de la relève et se la faire tous ensemble... »
Ils accompagnent leur paroles de geste assez explicites et accompagnent Kinya dans les sons.
Le premier garde reprend son sérieux assez vite et tape sur les barreaux avec sa matraque
« Ferme la salope! Ton tour viendra bien assez tôt! »
Ses deux collègues ricanent une dernière fois et repartent d'où ils sont partis
Offline Az  
#4 Envoyé le : mercredi 12 avril 2017 00:08:33(UTC)
Az
Rang : Habitué

Inscrit le : 17/03/2017(UTC)
Messages : 35

Azraël
Réf:+5 | Vig:+4 | Vol:-1
Sorts Niv.1 : 3/3
CA 16/16/10

9 / 9



Les cris d'agonie de la victime, une femme de chambre qui lui avait manqué de respect, se transformèrent bientôt en gémissement...
Des gémissements? Cette femme est folle! La voilà qui implore Mitra..?

Elle émergea douloureusement des limbes de sa conscience, ses derniers souvenirs s'imposèrent à elle, les gardes avaient été peu réceptifs à son mensonge insolent. Après l'avoir sortie de force de la fosse, ils l'avaient escortée le long des allée embrumées du cimetière, elle avait tenté de s'enfuir en simulant une chute pour tromper ses gardes, mais la dernière chose qu'elle avait aperçu était la matraque se dessinant à la périphérie de son champ de vision. Une douleur sourde émanait de sa tête, ses cheveux mi longs noirs étaient encrassés de boue et de sang et s'étaient emmêlé autour de ces cornes sombres,le garde n'y était pas allée de main morte...
Elle entrouvrit les yeux pour voir d'où provenaient ces gémissements, une silhouette féminine qui faisaient cliqueter ses chaînes en se caressant, plus près d'elle une femme-rat, elle entrapercevait une silhouette massive, mais les yeux mis ouvert ne lui permettaient de discerner clairement ses traits, quelqu'un bougeait au loin et une odeur pestilentiel emplissait la pièce. Elle attendit un moment avant de tirer des conclusion, la femme devait tenter d'attirer le garde.
Je la suis? Dans le passée cela ne m'a jamais bien réussi, mais il faut dire qu'un garde n'a peut-être pas les même possibilité pour assouvir ses besoins charnels qu'un riche marchand..? Au pire, il ne bouge pas, au mieux il vient, je l'étrangle, je lui vole la clef, je lui ouvre le ventre et j'en profite pour remplir une fiole. Mes fioles... Ces fils de gnolls m'ont pris mes fioles de peinture...

Sa décision prise, elle décida de s'avancer lentement vers la femme qui après avoir ouvert les yeux complétement s'avéra être une changelin et la grande silhouette un demi-orc Pourvu que ce ne soit pas lui qui se mette en rut, elle pu aussi constater l'étendue des dégât sur son corps, des tâches violacée parcheminait le rouge de la peau de ses bras, les haillons qui la couvraient tant bien que mal le peu de dignité qui lui restait ne parvenait pas à cacher l'intégralité de ses seins qui pourtant palissait d'envie face à ceux de l'étrangère. Arrivé à sa porté elle lui susurra suffisamment fort pour être entendue du garde: « Laisse donc de côté celui-là, s'il n'a pas répondu jusque là c'est qui préfère qu'on utilise le gourdin sur lui plutôt que le contraire, un ravissant brin de fille comme toi, j'arriverai forcément à te contenter, laisse moi voir ce que tu caches », elle enchaîna à voix basse « S'il vient on l'attrape on l'étrangle, on l'ouvre en deux et on avise? Je m'occupe des pieds! ».
Tout en parlant elle posa ses mains sur la nuque de la changelin en faisant cliqueter ses chaînes. Elle commença à masser langoureusement les épaules d'albâtre et se penchant pour lui demander « Dis moi que tu as quelque chose pour crocheter ces serrures? »

  • Bluff pour aider : 1d20-1 donne [7] - 1 = 6
  • Perception à la recherche d'un objet pointu pour crocheter : 1d20-1 donne [2] - 1 = 1

Modifié par un utilisateur mercredi 12 avril 2017 13:02:11(UTC)  | Raison: perception, fautes, description

Offline Ghorghor  
#5 Envoyé le : mercredi 12 avril 2017 16:08:44(UTC)
Ghorghor
Rang : Habitué

Inscrit le : 31/10/2013(UTC)
Messages : 443
Localisation : Australie

Ceska
réf:+2 | vig:+2 | vol:+2
Sorts Niv.1 : 4/4
CA 12/12/10

8 / 8


Ceska était un mi-orque de presque deux mètres de haut. Il était bâti comme un orque donc toute en muscle, avec une nuque épaisse, de larges épaules et des hanches charnues et musclées. Malgré sa peau mi-verte, mi-grise, il avait tout de même des traits humains... Son visage en était la preuve, il démontrait une balance parfaite, une combinaison de la virilité primitive orque et à la fois volupté humaine. Les contours de son visage étaient adoucis par son côté humain, moins brusque que ceux des orques, ses canines restaient de taille raisonnable et n'offensaient pas son portrait. Il prenait relativement soins de ses cheveux et de sa barbe noires, taillés au couteau, pour garder une allure civilisé et plus humaine.

Ceska avait été traîné dans cet ignoble donjon, qu'était la prison de Branderscar. On l'avait roué de coups et mille et une fois fouettés. Il en portait les cicatrices mais toute la douleur qu'on lui avait infligé n'était guère différent de son enfance et n'était rien comparé au mal qu'il comptait affliger à tous ceux qui étaient responsable de son emprisonnement. Ils n'avaient aucunes preuves véridiques contre lui, seulement un tas de circonstances qui le plaçait devant bien des méfaits mais rien d'autres. C'était le viol de la fille du shérif qui avait tout fait foiré... Elle avait parlé à son vieux et celui-ci avait créé de fausses accusations contre lui. Des crimes, il en avait commis à la pelle, mais ce qui le rendait fou de rage c'est qu'on l'accusa d'avoir abusé d'une vieille toute moche!
Tout cela pour ne pas déshonorer la pucelle du shérif qui, par ses faits, ne l'était plus. On avait ajouté à sa peine l'incendie d'une grange des alentours (qu'il avait commis...mais là n'était pas la question), différent vols et abus. Tout cela pour en arrivé là.

Ils avaient essayé aussi de l'amoindrir en le privant de nourriture et d'eau, mais il avait survécu, les années dans la ville d'Ulgrin, l'avait forgé pour cette étape. Il avait dévoré les rats de sa geôle et il était capable de créer sa propre source d'eau de ses mains magique. Non, il n'avait pas perdu un brin de sa force et de sa volonté à s'échapper. Il attendrait le moment opportun et il agirait avec cruauté.

Voilà qu'il était maintenant dans une cellule sombre, attendant sa sentence de mort, avec trois autres criminelles. Oui il était le seul mâle dans cette salle pour condamné à mort (la larve humaine à sa droite ne comptait pas). À sa gauche il y avait une femelle qui ressemblait à une humaine étrangement pâle et qui mêlait la force à la beauté, puis une femme-rats, cela n'avait rien de très attirant mais avait tout de même piqué la curiosité du demi-orque, et pour finir un Tieffeline cornue et à la peau rouge, une autre curiosité qui avait été la victime de son regard perçant.

Son intérêt avait été trahi par son pagne à plusieurs reprises, mais la plupart du temps il explorait discrètement la salle où ils étaient captifs. Il cherchait dans à visualiser toutes sources inflammables près de lui, quand soudain, la donzelle à la peau blanche leur souffla son intention d'attirer les gardes.

Il ne fit rien et suivit à la lettre les plans de l'excitée. L'engeance démoniaque essaya d'aider la provocation de la première femme, mais il était clair qu'elle n'était qu'une débutante dans l'art de la provocation. Le semi-orque attendit que les gardes s'éloignèrent pour murmurer :
« Je peux les tourner les uns contre les autres si tu m'aides à les rendre jaloux où à se foutre de la gueule de celui qui à la plus petite bite. » S'adressa-t'il à la peau-blanche.

« En attendant, je vais essayer un truc. »

Modifié par un utilisateur jeudi 13 avril 2017 01:32:28(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline crysania  
#6 Envoyé le : mercredi 12 avril 2017 23:05:19(UTC)
crysania
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/04/2016(UTC)
Messages : 579

Nhila
Sorcière
CA : 13/13/13
réf:+3 | vig:+3 | vol:+2
Sorts de niveau 1 : 3/3

6 / 6


Nhila émergeait de son inconscience. Son esprit embrumé par les coups commençait seulement à recoller les morceaux de ce qu'il s'était passé. Elle se souvenait de quelqu'un pas loin de sa bicoque. Personne ne venait jamais près de chez elle, elle avait pris soin de choisir un endroit où personne ne venait plus, une maison abandonnée qu'elle avait retapée. Elle avait joué les diseuses de bonne aventure alors que l'obèse était perdu. Elle avait essayé de le rouler. Et ça avait marché ! L'homme l'avait crue, et il l'avait grassement payée pour le service.

Malheureusement, la nuit même, la rumeur de la sorcière au fond de sa maison abandonnée courait déjà au village, et vite, un mandat d'arrêt fut délivré à son encontre pour fraude, arnaque. Il était quelqu'un d'important, et elle n'avait pas saisi le danger. Des gardes étaient venus, chez elle, le lendemain, et elle ne put s'opposer à son arrestation
« Sale rat! Puanteur!  » entendait-elle, alors qu'elle était trainée jusqu'à la prison.

Le fer était déjà rougeoyant quand elle arriva dans la pièce. Ça sentait le cochon brûlé. Le cliquetis de ses chaines fendait les murmures des gardes.
« En v'la une qu'on va faire morfler !
Eh eh ouais ! L'autre blonde suffira bien à baiser, cette immondice, c'est pour tabasser ! Tu n'iras pas aux mines avant d'avoir souffert ! »
pouvait-elle entendre, alors qu'elle était forcée par deux gardes au fer. Les murmures s'éteignirent bien vite lorsque la douleur remplit son esprit. Elle se faisait marquer, et le crépitement du fer sur sa peau et ses poils était insupportable. Elle se débattait, elle voulait se débattre, mais les gardes qui la tenaient étaient bien plus grands, plus forts qu'elle. Elle n'y arrivait pas. Son esprit se vidait, alors que son bourreau finit son office. Les deux gardes la relevèrent, et un troisième garde, qui était déjà prêt, lança son point sur son museau, qui se mit immédiatement à saigner alors qu'elle gémissait de douleur. Le répit fut bref, puisqu'un pied arriva violemment dans on estomac. Les deux gardes l'avaient lâchée, elle était déjà à terre. Des rires fusaient, mais elle n'était plus capable de les entendre, de les comprendre. Elle s'effondrait sous les coups de ses assaillants.

Lorsqu'elle se réveilla, la douleur était très présente. Elle était attachée, les bras en l'air, liés aux autres prisonniers par des chaines. Un regard autour d'elle, et elle voit une humaine, une tiffeline et un demi-orc, tous enchaînés, comme elle.
L'humaine avait dit quelque chose, jouer les débiles abattus. Nhila n'avait pas besoin de beaucoup d'effort, elle était abattue.

Sa stratégie pouvait marcher pour elle, mais les gardes ne seraient pas attirés par une femme rat. Elle décida d'aider la blonde dans son bluff, d'autant que les autres l'aidaient également.

« Oui, vas y, j'ai jamais vu des humains le faire, ça pourrait me plaire ! » dit-elle, dégoûtée intérieurement.

  • Bluff (aide) : 1d20+5 donne [5] + 5 = 10
Valar Elnaril, Demi-elfe Magus Lamelié (3), BZ-156
MJ de Hell's Vengeance, AY-186
Nhila, Sorcière(2) Femme-rat, Q-196
MJ de La colère des justes, AF-207
Offline Ghorghor  
#7 Envoyé le : jeudi 13 avril 2017 01:56:29(UTC)
Ghorghor
Rang : Habitué

Inscrit le : 31/10/2013(UTC)
Messages : 443
Localisation : Australie

Ceska
réf:+2 | vig:+2 | vol:+2
Sorts Niv.1 : 4/4
CA 12/12/10

8 / 8


Ceska n'était pas prêt à mourir ici, tout comme la peau-blanche qui avait essayé de corrompre les gardes. Ils y avaient des chances pour que cela fonctionne mais en attendant il voulait essayer son idée. De toute façon, il n'avait rien d'autre à faire... Il frotta donc le fer des menottes sur son poignet gauche contre le tout créant des étincelles en soupirant les mots magiques. Le but était de chauffer suffisamment le métal pour qu'il se dilata et qu'il puisse rompre le lien avec sa force.

Modifié par un utilisateur jeudi 13 avril 2017 01:59:16(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline danselune  
#8 Envoyé le : jeudi 13 avril 2017 15:44:02(UTC)
danselune
Rang : Habitué

Inscrit le : 15/05/2013(UTC)
Messages : 1,288

« Je n'ai que mes mains pour me défendre s'il me détachent et rien pour t'aider à crocheter petite mais si le barbus arrive à faire quelques chose on aura peut être une chance, j'en vois une qui rêve des les embrocher » dit-elle tout bas aux prisonniers.
« Ah Ah Ah comme tu as bien raison petite bête à cornes » s'exclamat-t-elle « Ah ah ah  »ria-t-elle à plein poumons, sa longue chevelure platine tombant comme une cascade sur ses épaules qui tressautaient légèrement. « Ils ont besoin de la relève, pas un seul d'entre eux n'est capable de me donner un orgasme, j'avais entendus dire que les geôliers de Brandescar avec de si petit bîtes qu'ils préféraient se la mettre entre eux, tellement ils ont honte que la nature les aient si peu fournit ! En voici la preuve. »
Tirant au maximum sur ses bras elle alla placer son fessier sur le bas ventre du demi-orque, la respiration de ce dernier se faisant soudainement plus forte et plus rapide.
« Oh mais sentez-moi ça ! Y en a là dedans ! Tu m'as l’air monté comme un mulet toi dis donc ! » clama d'elle en se tortillant langoureusement, ses haillons s'étant remonté et laissant découvrir que cette femme n'avait qu'un léger et fin duvet aussi que sa chevelure pour orner son entrejambe.
« Allllez les p'tites bites, venez au moins détacher mes mains que je farfouille dans son froc ! Une condamnée à mort a quand même droit à un dernier repas » gémit-elle en se passant la langue sur ses lèvres pulpeuses et humides.
Offline Az  
#9 Envoyé le : vendredi 14 avril 2017 00:29:13(UTC)
Az
Rang : Habitué

Inscrit le : 17/03/2017(UTC)
Messages : 35

Azraël
Réf:+5 | Vig:+4 | Vol:-1
Sorts Niv.1 : 3/3
CA 16/16/10

9 / 9


Je ne l'envie pas, déjà que depuis tout à l'heure il nous reluque comme un morceau de beefsteak et vu comme le pagne se soulevait tout à l'heure mieux valait avoir fait des assouplissement avant de s'asseoir sur ses genoux.

« Tu te fatigues ma belle, ils n'osent même pas regarder, ce demi-orque doit soit les exciter au point de les faire rougir et baisser les yeux, soit il leur fous une peur bleue, c'est la première fois que vous en voyez une si grosse? Je suis sure qu'il ira doucement! »

Ses yeux ambrés cherchaient désespérément de l'aide du côté de ses compagnons d'infortune, avec ses chaines elle ne pouvait rien faire si ce n'est faire sortir de ces gonds un garde pour qu'il ouvre la porte.
Est-ce que j'aurais le temps de lui prendre les clefs avec de la télékinésie? Ca me semble peu probable, aussi limité qu'il puisse paraître il sera sur moi en deux enjambées. En revanche un objet pointu qu'il aurait sur lui pourrait faire l'affaire, une lame visible, cet idiot à forcément quelque chose d'utilisable sur lui!
Offline Ghorghor  
#10 Envoyé le : vendredi 14 avril 2017 12:33:41(UTC)
Ghorghor
Rang : Habitué

Inscrit le : 31/10/2013(UTC)
Messages : 443
Localisation : Australie

Ceska
réf:+2 | vig:+2 | vol:+2
Sorts Niv.1 : 4/4
CA 12/12/10

8 / 8

Le semi-orque arrêta instantanément son idée grotesque et désespérée de dilaté ses menottes quand la femelle humaine lui montra sa charmante croupe. Inutile de dire, qu'il commença à avoir des difficultés de concentration. Instinctivement il tira lui aussi sur ses chaînes afin d'avoir plus de proximité avec se fessier si invitant. Malheureusement, il arrivait à peine à frôler les chaires tendres...
Il poussa un rugissement mi-excité, mi-énervé par le fait d'être si impuissant.
« Raahhh! »

Il s'arrêta un moment afin de reprendre ses esprits et murmura entre ses crocs crispés :
« Comme j'l'ai dit. S'ils sont un groupe. Ma magie peut les pousser à s'entretuer. Provoquez ces morveux en même temps et ça d'vrait l'faire. »

Puis il s'adressa aux gardes pour la première fois:
« Vous pouvez pas calmer ses chiennes en rut?
Z'avez besoin d'aide pour baiser une donzelle? Qu'une bande de bouseux impotent, v'là ce qu'ils sont!
Rapportez du tord boyaux, vous en aurez b'soin vu vos salles gueules!
 »


Modifié par un utilisateur vendredi 14 avril 2017 12:37:12(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Dasai  
#11 Envoyé le : vendredi 14 avril 2017 22:08:26(UTC)
dasai
Rang : Habitué

Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 274

Alors que le groupe essaye désespérément de provoquer le garde à rentrer dans la cellule, un groupe de de 6 autres gardes, lourdement armés et visiblement prêts à en découdre entre dans le couloir menés par un sergent gras et bien habillé. Vous reconnaissez le sergent Thomas Blackerly, l'homme qui tenait le fer rouge qui vous a tous marqué en riant. A ce moment précis il a cependant l'air un peu perdu.

Le garde ouvre la porte de la cellule et laisse entrer le groupe. Le sergent point Ceska du doigt
« Celui là! C'est cet enfoiré! Libérez le »
Il regarde le reste du groupe
« N'essayez même pas! Vous prendriez la raclée de votre vie »
Il se tourne à nouveau vers Ceska et reprend
« Aujourd'hui est ton jour de chance, enfoiré. Tu as de la visite! Comment tu peux ne serait-ce que connaitre une femme d'une telle qualité me dépasse... On dirait qu'elle veut te dire au revoir... Allez en route! On ne va pas faire attendre la dame! »
Message secret pour Ghorghor :
...

Modifié par un utilisateur vendredi 14 avril 2017 22:10:48(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline danselune  
#12 Envoyé le : vendredi 14 avril 2017 22:37:11(UTC)
danselune
Rang : Habitué

Inscrit le : 15/05/2013(UTC)
Messages : 1,288


A l'approche du groupe armé Kynia reprit sa plpace, se coulant comme un serpent venimeux, ses yeux ne pouvant se détacher de celui qu'elle avait remarqué.
Profite bien connard bientôt je t'arracherais le cœur.
Mais malgré la haine qui lui tiraillait les entrailles elle resta docile, ne proféra ni menace ni provocation.

Modifié par un utilisateur samedi 15 avril 2017 10:42:37(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Az  
#13 Envoyé le : vendredi 14 avril 2017 22:54:28(UTC)
Az
Rang : Habitué

Inscrit le : 17/03/2017(UTC)
Messages : 35

Azraël
Réf:+5 | Vig:+4 | Vol:-1
Sorts Niv.1 : 3/3
CA 16/16/10

9 / 9


« Parfait, je l'accompagne, il était temps qu'elle se souvienne de notre petit accord. Elle va m'entendre parler, sérieusement, obligée d'aller moisir dans un cachot pour elle. Allez mon ami, prépare toi, la dame nous reçoit, on va aller prendre une petite douche avant. Ah, monsieur Blackerly, vous voudrez bien me trouver un prêtre pour enlever cette vilaine marque que vous nous avez faites? Je ne vous en tiendrai par rigueur si elle part sans trace! »

Modifié par un utilisateur vendredi 14 avril 2017 23:02:28(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Dasai  
#14 Envoyé le : samedi 15 avril 2017 12:25:28(UTC)
dasai
Rang : Habitué

Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 274

A la remarque d'Azrael, les gardes s'avancent le baton levé, pour lui faire ravaler sa morgue. Le sergent intervient en levant la main. Il dit d'une voix monotone
« Non, seul le demi orc doit venir, les autres restent ici... En route »
4 gardes menacent les condamnés de leur matraque alors que les deux derniers libèrent d'abord les mains de Ceska, les rattachent hors de l'anneau mural, détachent ses pieds de la chaine qui le lie à ses camarades d'infortune et le lèvent sans ménagement. Il est brutalement escorté jusqu'à une qu'à une salle non loin prévue à cet effet. L'attend dans la salle une femme d'une beauté époustouflante, vétue d'une élégante robe noire et d'un léger voile de soie. On dirait qu'elle est habillée pour aller à un enterrement. Ses cheveux platines sont si clairs qu'ils sont presque blancs et ses yeux sont d'un vert brillant qui semble venir d'un autre monde. Elle a clairement pleuré récemment.

La femme inconnue prend la parole
« Oh mon cher! Je suis si rassuré que tu sois encore en vie »
Elle se retourne rapidement vers Thomas
« Pourrions-nous avoir un petit moment seuls mon bon sieur? S'il vous plait? »
Thomas bloque quelques secondes, l'air absent and accepte rapidement
« Bien sur madame, pour vous aucun problème »

Dès que le sergent est parti, le comportement de Tiadora change immédiatement; plus aucun signe de deuil ou d'inquiétude n'apparait sur son visage. Elle est très professionnelle mais affiche un petit sourire
« M'avez-vous déjà oublié mon cher? Appelez moi Tiadora. Nous avons un ami en commun qui aimerait vous rencontrer,
vous et vos camarades de cellule... Malheureusement, il est peu enclin à vous rendre visite dans votre logement actuel. Vous allez devoir vous échapper... »

Elle pause quelques secondes pour laisser la pensée s'insinuer dans la tête de Ceska
« Ne faites pas cette tête. Ce n'est pas parce que ça n'a jamais été fait que vous ne pouvez pas être le premier! Si vous y parvenez, traversez le marais en dehors de la ville, sur la "route du vieux marais" vous verrez un manoir avec une seule lanterne allumée, là notre ami commun vous attendra. C'est tout ce que je sais  »
Elle se lève et ajoute
« Oh! Et notre ami commun voulait aussi que vous ayez cela »
Elle essuie quelques larmes imaginaires avant de donner son voile à Ceska
« Un souvenir pour que vous ne m'oubliiez pas »

Modifié par un utilisateur samedi 15 avril 2017 12:26:50(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Ghorghor  
#15 Envoyé le : samedi 15 avril 2017 17:43:43(UTC)
Ghorghor
Rang : Habitué

Inscrit le : 31/10/2013(UTC)
Messages : 443
Localisation : Australie

Ceska
réf:+2 | vig:+2 | vol:+2
Sorts Niv.1 : 4/4
CA 12/12/10

8 / 8

Si Ceska voulait un groupe de garde pour semer la discorde, il espérait un groupe de quatre et non armés jusqu'au dents. Et voilà que six soldats lourdement armés se pointaient pour l'escorter voir une autre demoiselle!

Voilà ce qui était un changement d'événements...

Qui pouvait bien être Cette dame d'influence ?

Puis la Tieffline interrompu ses interrogations en insinuant qu'elle était invitée aussi. Une tentative désespérée, mais il ne pouvait pas lui reprocher car lui-même avait bien tenté de pareilles tentative.
Bien que le coup de leur enlever la marque de leurs crimes était complètement hors toute proportion. Rien ne pouvait les pardonner de leurs crimes. Ils portait la marque des abandonnés, ce qui représentait la marque du non-retour...

Leur péchés étaient bien trop lourds pour que quiconque les épargnèrent de leurs sorts. Cependant, cette femme pourrait une opportunité d'échappatoire, il valait mieux coopérer et aller jusqu'au bout. Et il joua le jeux et s'adressa donc au gardes:
« Bah, avec vos minois, c'est pas dur à comprendre que mes connaissances vous échappe!
Par contre la Peau-Rouge a raison, il faudrait pas offenser une "Femme de Qualité" comme celle-là. Une douche serait de bon conseil pour votre réputation. »


Il arriva en face de la dame en question sans ménagement mais, il s'en foutait. Voilà maintenant qu'il se retrouva en face d'une vrai "Lady", une beauté à faire lever son pagne. Ceska ne dit rien, il écouta avec une attention intense afin de rien louper. La dame interpréta son silence pour un signe de désespoir.
Si tu crois qu'ça m'impressionne, tu te fous le doigt dans l'œil. Personne ne sait enfuis parce qu'ils sont des merdeux, c'est tout.

Il attrapa la main de son interlocutrice comme un acte de compassion. Puis il mis le voile en question dans son pagne pour éviter qu'on lui confisque. Il décida de prendre la parole à son tour.
« Vous z'auriez pas aussi quelques choses d'autre d'utile? »

Modifié par un utilisateur samedi 15 avril 2017 17:44:43(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Dasai  
#16 Envoyé le : samedi 15 avril 2017 22:29:47(UTC)
dasai
Rang : Habitué

Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 274

Elle sourit à la question du demi orc
« Vous seriez surpris mon cher... »
Elle se lève ensuite et le sergent revient. En un instant, elle est à nouveau l'image même de la veuve éplorée et déclare en sanglotant
« Non mon cher, je ne peux pas supporter de vous quitter à nouveau »
Elle embrasse Ceska sur la joue. Le baiser est glacial et semble dépourvu d'humanité.
Thomas secoue la tête
« J'ai bien peur qu'il soit temps madame »
Elle se tourne vers lui, le regarde droit dans les yeux et répond
« Merci de m'avoir laisser faire mes adieux. Il n'y a aucun besoin de fouiller mon cher ami, vous êtes un si bon ami de m'avoir laissé le voir une dernière fois! »
Thomas répète, la voix monotone
« ... Un si bon ami... »
Soudain, il semble revenir à la réalité et s'incline
« Tout le plaisir est pour moi madame. »
Elle sort de la pièce le visage nu, son regard croise celui de Ceska et l'espace d'un dixième de seconde, il croirait voir le sourire le plus fourbe qu'il n'ait jamais vu.
Alors que le sergent le reconduit dans sa cellule, la voix de la femme résonne dans la tête du demi orc
Trois jours...

Les 6 gardes armés jusqu'aux dents rejoignent Thomas et ensemble, ils ramène l'oracle dans sa cellule. Ils l'attachent et quitte les lieux, laissant deux gardes devant la porte. Le groupe se retrouve dans la même situation que quelques instants auparavant, le voile de soie dans le pagne en plus.

Modifié par un utilisateur samedi 15 avril 2017 22:32:43(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Ghorghor  
#17 Envoyé le : dimanche 16 avril 2017 13:09:13(UTC)
Ghorghor
Rang : Habitué

Inscrit le : 31/10/2013(UTC)
Messages : 443
Localisation : Australie

Ceska
réf:+2 | vig:+2 | vol:+2
Sorts Niv.1 : 4/4
CA 12/12/10

8 / 8

Ceska avais repris sa place dans la cellule sans montrer la moindre résistance. Il attendit que les gardes s'éloignèrent et que le silence avant de souffler à voix basse:
« Hey, écoutez! Il semblerait que nous avons des alliés en dehors de cette prison. Ils m'ont filler une direction où ont pourrait s'planquer. Faut juste réussir à se tirer d'là. »

Il laissa un temps de silence afin que ses compagnes de fortunes assimilèrent chacun de ses mots et demanda :
« Des idées?
Ou es-tu prête à jouer les appâts ?
 »

Modifié par un utilisateur dimanche 16 avril 2017 13:10:18(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Az  
#18 Envoyé le : lundi 17 avril 2017 10:26:04(UTC)
Az
Rang : Habitué

Inscrit le : 17/03/2017(UTC)
Messages : 35

Azraël
Réf:+5 | Vig:+4 | Vol:-1
Sorts Niv.1 : 3/3
CA 16/16/10

9 / 9


Azraël avait pris son mal en patience, si le semi-orc avait de la visite, peut-être qu'il avait des amis hauts-placés, le sergent semblait vraiment bouleversé. Le retour du semi-orc la rassurèrent s'il avait des amis hauts-placés ils ne l'avaient pas tous simplement fait sortir et donc il restait une chance de s'évader avec lui. Les propos tenus par ce dernier à son retour confirmèrent ses espérances.

«  Des alliés? L'appât? Pour aller où ça?!
Du moment que je sors d'ici, ça me va, le manque de soleil me ternit la peau, ça ne me va vraiment pas, je risque de devenir blanche comme notre amie changelin et je ne peux plus me voir, même en peinture ces gardes suffisants fort peu virils.
Niveau idée, je suis à cours, ta dame ne t'a rien apporter de plus, car une direction ça aide à s'orienter pas à sortir, une petite clef? Un crochet? Un foutu espadon pour ouvrir ces gardes?
 »
Offline crysania  
#19 Envoyé le : lundi 17 avril 2017 11:11:28(UTC)
crysania
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/04/2016(UTC)
Messages : 579

Nhila
Sorcière
CA : 13/13/13
réf:+3 | vig:+3 | vol:+2
Sorts de niveau 1 : 3/3

6 / 6


Nhila avait toujours très mal. Lorsque le garde arriva pour ramener le demi-orc, elle eut l'idée de lui donner le mauvais œil; non pas que cela les aiderait forcément, mais au moins, ça la défoulait.

Action simple : Maléfice de mauvais oeil sur le garde le plus proche qui ramène l'orc (-2 jet de sauvegarde)

Le demi-orc disait qu'il avait un endroit où se cacher lorsqu'on s'échaperait, mais Nhila ne voyait pas comment ils allaient s'enfuir d'ici.

« T'es marrant toi, on fait comment pour partir d'ici ? Je vois pas ce qu'on peut faire pour nous libérer de nos liens. Il s'est passé quoi là bas ? »
Valar Elnaril, Demi-elfe Magus Lamelié (3), BZ-156
MJ de Hell's Vengeance, AY-186
Nhila, Sorcière(2) Femme-rat, Q-196
MJ de La colère des justes, AF-207
Offline Ghorghor  
#20 Envoyé le : mardi 18 avril 2017 02:23:09(UTC)
Ghorghor
Rang : Habitué

Inscrit le : 31/10/2013(UTC)
Messages : 443
Localisation : Australie

Ceska
réf:+2 | vig:+2 | vol:+2
Sorts Niv.1 : 4/4
CA 12/12/10

8 / 8

Ceska, soupira longuement pour ne pas perdre son calme, puis repris la parole :
« Comme j'l'ai dit. Si on les attire à l'intérieur j'dois pouvoir les faire s'entretuer. Après faut improvisé. Donc soit la jolie "peau-blanche" fait jouer ses charmes, soit un de nous prétend crever, v'la des idées !
Et non on ne m'a rien filé à part ce voile que la dame avait sur son minois.
Et oui, j'ai demandé quelque chose de plus utile, et on ne m'a rien donné de plus utile.
Mais j'vais pas crever ici moi!
 »


Voilà un petit résumé pour les curieuses, en espérant que ça les motiverait à réfléchir. En parlant, le demi-orque eut décida de vérifier si le voile aurait quelques propriétés magique.

Modifié par un utilisateur mardi 18 avril 2017 02:23:50(UTC)  | Raison: Non indiquée

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
26 Pages123>»
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Privacy Policy | Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET