Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

2 Pages12>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Hikari  
#1 Envoyé le : lundi 13 mai 2019 14:07:45(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
Préambule : le recrutement


’était une journée particulièrement bruyante et mouvementée à la Grande Bibliothèque, une journée de discussions et de caquetages incessants.

Sir Robert Casmalyre présentait ses nouveaux ouvrages sur la confluence des formes de magies, un domaine pouvant se montrer intéressant, si ses propos n’étaient pas parasités par une suffisance excessive et un point de vue étriqué. Les nobles rassemblés autour de lui ne valaient pas mieux, principalement présents afin d’exposer leur propre point de vue au mépris de celui des autres, ou de s’attirer les faveurs de l’érudit.

D’ordinaire, le grand hall était d’un calme apaisant, amplifié par la fontaine qui trônait en son centre, l'endroit rêvé pour étudier, lire, se détendre... mais aujourd’hui, Cyrielle s’était retirée dans une section éloignée pour être au calme.
Hormis une curieuse jeune fille venue consulter les archives patrimoniales -une envie pour le moins étrange, ces archives n’étant jamais consultées-, la section avait l’avantage d’être très peu fréquentée, et d’avoir des fenêtres donnant une vue splendide sur la colline du Sénat.

Plus tard dans la matinée, ce calme vient néanmoins à être troublé par l’arrivée d’une élégante demoiselle brune vêtue d’une veste de velours bleuté.

Faisant une légère révérence :
« Bonjour Dame Cyrielle Lotheed. Veuillez me pardonner de troubler le calme de ces lieux, je me présente : Dame Martella Lotheed. Peut-être vous souvenez-vous de moi ? Puis-je ? » dit-elle, s’asseyant à côté de toi.

« Magnifique bibliothèque, n’est-ce pas ? Ce calme, cette vue, cette abondance de connaissances… Dommage que ces lieux soient limités à l’élite de notre beau pays alors qu’ils pourraient en profiter au plus grand nombre...
J’ai entendu dire que vous souhaitez devenir sénatrice, un beau projet ! Pour être honnête, je partage un objectif similaire. Quel dommage que notre famille soit autant portée sur l’androcentrisme, et cela simplement par tradition… »

Elle marque une pause, regardant au loin par la fenêtre.

« Comme vous le savez donc certainement, dans deux semaines aura lieu la Journée de l’Exaltation, qui se clôturera par un gala et un vote du Sénat, le fameux vote concernant l’abrogation de la loi sur la primogéniture, ce sera un jour historique, une première depuis des siècles ! Voyez-vous, tout comme vous, je fais partie des personnes qui souhaitent voir cette loi absurde disparaitre, et comme vous vous en doutez certainement, il y a… bon nombre d’opposants obstinés… dont notre propre famille. »

Elle te regarde maintenant droit dans les yeux, et s’éclaircit la gorge.
«  Je serai franche, j’ai entendu parler de vos compétences, votre éloquence, et vos ambitions, et j’ai une offre à vous faire. Il y a de nombreuses personnalités encore indécises, partagées entre leurs opinions et leur réputation, qui pourrait basculer d’un côté comme de l’autre. Je souhaiterais faire appel à vos talents pour m’aider à convaincre certains d’entre eux. Cela pourrait faire pencher le vote en notre faveur, croyez-moi.

Si vous acceptiez de me rendre ce… petit service, je vous devrais une faveur. Par ailleurs, participer à ce gala serait une excellente occasion pour vous de vous créer des relations, d’étendre votre réseau, si vous souhaitez devenir sénatrice. Vous toucherez également une récompense de cent cinquante pièces d’or si vous menez cette mission à bien, après tout, ce n’est pas parce que vous avez les moyens que vous devez vous montrer charitable.
Qu’en dites-vous Dame Cyrielle ? »


Modifié par un utilisateur jeudi 16 mai 2019 15:11:21(UTC)  | Raison: Non indiquée

Annonce
Offline Anadethio  
#2 Envoyé le : vendredi 17 mai 2019 22:37:29(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,386

Cyrielle

8 / 8

CA 15 (C11,D14)
Ref 13 / Vig 14 / Vol 14
Réserve Phrénique : 2/2
Sorts
L : 2/2 N1 : 4/4

Ah... Le calme. Ce n'était pas particulièrement pour fuir l'agitation du grand hall que je m'étais réfugiée dans l'aile des archive... La compagnie n'était pas vraiment pour me déplaire. Après tout malgré l’insupportable suffisance dont ils pouvaient faire preuve j'étais bien forcée d'admettre que lorsqu'il était question de magie il n'était pas toujours inintéressant d'écouter ce qu'ils avaient a dire... Bon... Naturellement il était pour ainsi dire impossible de discuter sérieusement avec eux... Mais du moment qu'on était disposé a les écouter parler et a faire fi de certaines énormités... Et bien il n'était pas inenvisageable de les amener a aborder des sujets passionnants. Non. J'étais venue ici pour profiter de ce calme féerique qu'on ne trouve que là ou le silence est préservé par l'épaisseur des étagères emplies de parchemins et de grimoires...

Un instant j'avais songé à jeter un œil là ou la jeune fille avait regardé... Quel passage avait bien pu retenir son attention ? Une recherche comme celle là était surement motivée et si elle avait été fructueuse... Et bien... Elle serrait surement au centre d'une rumeur ou devenue l'un des rouages d'un complot d'ici la fin de la semaine. Mais ma propre lecture ─le récit d'un voyage féerique aux Elysées─ quoique n'ayant probablement pas de retombées aussi proches me semblait bien plus agréable... Je notais donc dans coin de mon esprit l'endroit ou elle s'était attardée et de demander plus tard si quelqu'un savait qui était cette demoiselle... Quand à la lecture elle-même... Et bien... Peut-être là laisser à Nicholas... après tout il était bien plus a l'aise dans ce genre de méandres administratives que moi.

L'arrivée d'une deuxième personne dans la section te fait hausser un sourcil... A quoi bon se réfugier dans les archives si le calme n'est pas au rendez-vous ? Bon... Qu'on vienne me parler directement explique la chose... Il me faut quelques instants pour faire le lien entre la femme qui m'aborde et cette jeune femme que j'avais vu en quelques occasions... D'un geste gracieux je l'invite a s'installer...

« Je vous en prie... C'est un plaisir de vous revoir. J'étais encore bien jeune la dernière fois si je ne m'abuse... Installez vous... et appelez moi Cyrielle, je vous en prie. »

Je la laisse aller là ou elle le souhaite... Après tout si elle est venue me chercher jusqu'ici c'est que ce n'est pas le seul hasard d'apprendre la présence d'une parente éloignée qui l'avait menée jusqu'à moi... Le début est intrigant quand à la forme : le thème s'il constitue une approche des plus naturelle est rapidement détourné... L'égalitarisme dans la connaissance ? La cause n'est pas déplaisante mais...

Cessant de tourner autour du pot Martella attaque le vif du sujet... Un sourire sur les lèvres, je l'incite à continuer, curieuse. Il ne faut que quelques instants pour que l'offre d'alliance avec laquelle elle se présente devienne évidente. Oui... Au sein de la famille, les traditions ont la vie dure et les alliés ne sont pas nombreux. La manière dont la proposition est tournée ne manque pas d’une certaine... certitude. Intéressant.

« Entendu parler de mes compétences ? Vous m'intriguez... »

Je marque un bref instant de pause... Certaines tournures indiquent un travail poussé de sa part. Qu'elle a posé des question et obtenu des réponses... Avec un sourire je lui offre une sortie qui nous conviendra à toutes deux :

« Je dois remercier Sire Ervihon je suppose ? »

Puis, lui rendant son regard, je répond finalement a sa question.

« Puisque la franchise vous tiens à cœur, je ne vous ferrais pas l'affront de négocier alors que ma réponse aurait de toute manière été positive. Vous servez mes intérêts autant que les vôtres...

Vous pourrez compter sur moi au gala. Pensez vous a des personnes en particulier ? »

Modifié par un utilisateur mercredi 22 mai 2019 16:54:12(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#3 Envoyé le : dimanche 19 mai 2019 08:06:05(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115

Te souriant :
« Vous connaissez le don de Sir Ervihon pour repérer les personnes de valeur, n’est-ce pas ?

Je n’en espérais pas moins de vous très chère. Effectivement, j’ai pensé à quelqu’un, le baron Nicolaus Okerra.
Bien qu’il ne soit pas un sénateur, ses antécédents de guerre et sa popularité générale en font un personnage influent, dont la réputation a permis d'influencer un certain nombre de votes par ailleurs neutres au dernier congrès. Il n’est actuellement pas à la capitale, mais je sais qu’il sera là au gala, il ne manquera la réception pour rien au monde.

C'est une personne qui a la langue bien pendue, aussi suis-je certaine que vous arriverez à trouver un sujet de conversation assez aisément.
Avez-vous d'autres questions ? »

Offline Anadethio  
#4 Envoyé le : dimanche 19 mai 2019 11:00:20(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,386

Cyrielle

8 / 8

CA 15 (C11,D14)
Ref 13 / Vig 14 / Vol 14
Réserve Phrénique : 2/2
Sorts
L : 2/2 N1 : 4/4

Les formulations restent extrêmement prudentes, révélant par là même bien des choses sur Mathella... Reste simplement a définir son objectif derrière ces formulations. Partant du principe qu'il ne s'agit pas d'un faux pas le plus probable est que ça soit un indicateur de prudence. Vu la situation... Et bien il est certain qu'elle me cache encore bien des choses. Quelque soit la raison il est clair a présent que la proposition n'est pas une offre d'alliance. Pas encore. Soit. C'est plutôt naturel vu nos situations respectives... Mais je vais devoir manœuvrer finement...

« Bien... Sir Nicolaus Okerra donc ? Bien... L'approcher ne sera pas un problème. Et je suppose que pour les autres... Je verrais les occasions se présentant le soir même. »

Il reste deux points particulièrement importants à régler...

« Plusieurs questions en fait... La première concerne ce que je peux mettre dans la balance... En ce qui concerne Sir Okerra bien sur... Mais aussi pour les autres.

La deuxième est la suivante : je me doute bien que vous serrez vous-même occupée avec d'autres personnes... Mais quelles sont vos propres relations avec Sir Okerra ? »


Ce dernier point me donnera une bonne idée de comment approcher ma cible... Mais dictera aussi en partie mes manières vis à vis de Marthella...



  • J'en sais quoi de Sir Nicolaus Okerra ? : 1d20+11 donne [13] + 11 = 24

Modifié par un utilisateur mercredi 22 mai 2019 16:53:58(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#5 Envoyé le : lundi 20 mai 2019 11:36:31(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
Tout en conservant une certaine retenue, désireuse de bien paraître :
« En ce qui concerne le baron, je sais que c’est un fervent défenseur de l’ordre, au sens large du terme. Il serait donc pertinent d’user de ce levier pour le convaincre que notre cause dessert mieux ses objectifs que celle de nos adversaires, qui s’obstinent à « la tradition », qui, en l’occurrence, est inefficace, car entretenue par des bureaucrates paresseux et corrompus. L’ordre n’est guère plus qu’une valeur morale au sein de notre société, au fond tout le monde le sait.

Quant à mes propres relations… eh bien, pour être honnête, je n’ai pas vraiment de liens avec lui, mais nous sommes en désaccord sur d’autres sujets, d’où l’intérêt pour moi de faire appel à une personne tierce -vous- pour l’influencer.
Alors, qu’en dites-vous ? Avez-vous d’autres questions ? »


J’ai mis à jour la fiche des PNJ concernant le baron. Tu n’en sais guère plus, du moins rien de bien intéressant (un bon commandant, un lutteur accompli, quelqu’un qui aime beaucoup parler, prêt à grogner pour défendre ses idéaux)
Offline Anadethio  
#6 Envoyé le : lundi 20 mai 2019 12:12:23(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,386

Cyrielle

8 / 8

CA 15 (C11,D14)
Ref 13 / Vig 14 / Vol 14
Réserve Phrénique : 2/2
Sorts
L : 2/2 N1 : 4/4

Le conflit sur un sujet annexe explique le choix... Et justifie aussi qu'elle n'ai pas impliqué de compensation... Mais... Il ouvre également une autre possibilité. Et même si a priori je devrais pouvoir m'en tirer sans en arriver là, mieux vaut avoir un maximum d'arguments derrière moi... Au cas où. Je note en tout cas de quelle manière elle bote en touche, ignorant mes demandes quand à d'autres personnalités. Une manière de me tester ? Peut-être... Dans tous les cas je n'aime pas particulièrement la manière dont elle procède.

« Je vois... Merci pour ces quelques pistes. Mais même si j'entend bien parvenir a le convaincre du bien-fondé de notre cause sans en arriver là... Le fait que vous soyez en conflit, en désaccord, sur certains points constitue une faiblesse ─en l'absence de conviction on s'oppose bien souvent a ses adversaires sur d'autres sujets─ mais c'est aussi une force pour peu que vous soyez disposée a faire quelques concessions. »

Je lève légèrement une main apaisante :

« Sans forcément aller jusqu'à négocier votre propre revirement, je pourrais lui offrir mon soutien pour vous faire changer d'avis sur l'un de ces sujets. Mais vous êtes consciente que si j'en arrive là... Le mieux pour nous deux serrait d'éviter de le guider sur un sujet trop sensible. »

La balle est dans son camp. De bien des manières... Il me reste juste a découvrir à quel point elle est disposée à se révéler face à moi. Et aussi a quel point cette affaire est personnelle...

Modifié par un utilisateur mercredi 22 mai 2019 16:53:43(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#7 Envoyé le : lundi 20 mai 2019 14:23:51(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
Comme Martella s’en doutait, l’entretien lui demandait de s’impliquer plus personnellement, elle était allé trop loin pour essuyer un refus de Dame Cyrielle :
« Une faiblesse… seulement si vous me mentionnez. Je ne suis pas sûre qu’il soit pertinent d’évoquer notre entrevue, ou notre relation, cela pourrait le mettre dans de mauvaises dispositions.

Ce n’est pas sur ces sujets annexes que je requiers votre soutien, ne vous inquiétez pas. Il s’agit surtout d’opinions sur l’avenir militaire du pays, qui se prépare à une éventuelle guerre avec Qadira, et de réformes concernant la part d’économie que nous devrions investir dans notre armée. Comprenez la situation, c’est un militaire de vocation, et je suis une scientifique, il rêve de l’époque où l’Empire s’étendait à travers Golarion, je rêve de l’époque où Oppara était la capitale culturelle et économique du monde… Nous ne sommes pas fait pour nous entendre en somme.  »


Infos sur le duc mises à jour avec ce que tu as appris
Offline Anadethio  
#8 Envoyé le : lundi 20 mai 2019 22:03:34(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,386

Cyrielle

8 / 8

CA 15 (C11,D14)
Ref 13 / Vig 14 / Vol 14
Réserve Phrénique : 2/2
Sorts
L : 2/2 N1 : 4/4

Naturellement il y avait cette question de naissance... Et sur ce point... Je pousse un soupir contrarié... Puis alors qu'un plan commence a s'échafauder dans mon esprit je commence :

« Je ne compte pas le mentionner... Mais... Il se trouve que je porte mon nom. Que je suis une... jeune femme influençable... »

Je présente la chose sur un ton amusé et enchaîne bien vite, plus sérieuse :

« Et surtout je n'ai pas les faveurs de notre famille. Pour peu qu'il ai prêté l'oreille aux ragots... Ou que le serviteur qui vérifia mon invitation ne laisse glisser un mot... indiquant à je ne sais qui de qui elle émane... Je ne peux pas exclure qu'il fasse le rapprochement entre nous. Naturellement je peux lui mentir. Dire que nous n'avons aucune accointance... Je peux lui signifier le peu d'estime que j'ai pour vos talents magiques, lui expliquer que je ne compte pas perdre mon temps avec... comment disent-il ? La bâtarde ? »

Le tout a été prononcé sur un ton volontairement proche de la manière dont j'aurais pu le présenter à Sir Oktera... Jusqu’à la fin ou je lève les yeux au ciel signifiant ce que j'en pense réellement pour commenter :

« Mais cela posera les jalons de nos futures relations publiques... Je préférerais milles fois lui dire que nous ne sommes pas proches mais que puisque sur ce point nos intérêts concordaient ce soir... J'ai décidé de contacter ma cousine pour être présente. Vous étant redevable je ne pourrais naturellement pas lui promettre de vous convaincre de glisser un mot en sa faveur la prochaine fois qu'il demandera une rallonge de budget mais que je ferais mon possible... »

Cette fois je parle de manière plus chaleureuse alors que j'en arrive enfin au but réel de mon propos :

« Voyez vous chère cousine... S'il est une chose que je sais c'est qu'une alliance ne peut être réellement fondée que lorsque chaque parti accorde un réel intérêt aux petits problèmes de l'autre... Et que les décisions sont prise de manière concertée. Et si on peut tirer quelque chose d'une inimitié de façade, je doute que cela nous soit profitable au delà du court terme. »

Mais malgré toutes ces belles paroles qui pourraient la placer face au mur je préfère ne rien exagérer...

« C'est une offre que je vous fait. Mais rien ne vous oblige a l'accepter aujourd'hui. Je ferais ce que vous m'avez demandé à cette soirée, quel que soit votre choix. Et si vous n'êtes pas encore décidée le jour venu... Et bien... Attendez le lendemain. Vous pourrez ainsi juger si vous préférez qu'il s'agisse là d'un commencement plutôt que d'une virgule en toute connaissance de cause... Mais au delà... »

Je hausse les épaules en signe d'impuissance... J'ai posé mes dernières cartes, à une exception près. Si je doute qu'elle décide, au final, de rejeter ma main tendue... Elle n'a pas grand chose a y perdre. Il n'en reste pas moins que la vitesse avec laquelle elle la prendra sera un bon moyen de jauger le serieux avec lequel je jugerais la chose...

Modifié par un utilisateur mercredi 22 mai 2019 16:53:27(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#9 Envoyé le : mardi 21 mai 2019 10:07:57(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
C’était finement joué de la part de la jeune noble. Martella dévoila l’un de ses sourires plus… carnassiers. Il était évident que Cyrielle avait un avenir prometteur dans la politique, il serait dommage de le gâcher.
« Je ne pense pas que le baron s’intéressera à la manière dont vous vous y êtes prise pour rentrer, ni même le serviteur à vrai dire. En revanche, pour votre propre famille… c’est plus délicat. Je pense surtout que c’est d’eux qu’il faudra se méfier. Quant au masque que vous désirez porter, c’est à votre convenance ma chère, vous pouvez m’accabler de bien des sobriquets, mais n’allez pas trop loin non plus dans ce jeu-là, ce n’est pas dans les habitudes du baron. Quitte à me critiquer, critiquez plutôt mon laxisme concernant l’armée, ce sera bien plus efficace je pense.

J’entends bien envisager une alliance future, si cela est votre souhait également. Mais pour pouvoir parler d’une réelle alliance, il faut connaitre une part des petits problèmes de l’autre comme vous le dites, afin de pouvoir combler ce besoin.  »


Elle se rapproche légèrement de toi, elle reprend sur un ton envoutant :
« Si c’est votre souhait de poser les jalons d’une future relation… dites-moi, que désirez-vous le plus ? »


Comme discuté sur le Discord, je pars du principe que si tu as des questions concernant d’autres PNJ (hors Martella, les Lotheed et le Baron), tu obtiendras les infos présentes dans le wiki.
Offline Anadethio  
#10 Envoyé le : mardi 21 mai 2019 19:41:36(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,386

Cyrielle

8 / 8

CA 15 (C11,D14)
Ref 13 / Vig 14 / Vol 14
Réserve Phrénique : 2/2
Sorts
L : 2/2 N1 : 4/4

Le flegme dont elle fait preuve pour me répondre dénote une large expérience... C'était attendu de sa part. Bien entendu. Mais ce faisant elle donne enfin quelques informations réellement pertinentes. Je lui adresse un sourire alors qu'elle s'approche de moi pour poser une question bien plus personnelle...

« Ce que je désire ? C'est une vaste question... Mais pour vous répondre... Je veux mettre fin aux idées rétrogrades qui ne demeurent en place que par la force de la tradition. Et surtout... Surtout j'aimerais qu'il y ai plus de monde pour donner aux réunions comme celle qui pollue ce matin le grand hall un véritable intérêt. »

Voilà qui constitue une réponse a la foi exacte et relativement floue... Mais surtout elle a le mérite de se résumer en deux phrases. Comment expliquer plus précisément ce que je veux ? Oui... Soyons franches... Il y a aussi l'attrait du pouvoir. Mais bon... Au fond si le monde était parfait ce pouvoir serrait bien moins attractif qu'un bon livre par une après-midi d'été sous une pergola ombragée au bord d'une fontaine...

« Et vous ? Vous avez parlé de science... Mais au fond... Que recherchez-vous par son biais ? »
Offline Hikari  
#11 Envoyé le : mercredi 22 mai 2019 10:50:52(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
Souriant à son tour :

« C’est un beau projet… d’où votre ambition de devenir sénatrice j’imagine. » dit-elle, sans s’attarder sur les détails.

« Ce que je recherche via le biais de la science, c’est le rayonnement culturel qu’elle procure. Nous nous dirigeons à petits pas vers une ère où, j’en suis sûre, la technologie et la magocratie ne feront plus qu’un, et où l’économie et la puissance d’un pays seront dépendantes de son avancée scientifique et magique. Ce que je souhaite, c’est que le Taldor retrouve son éclat d’antan, non pas par les armes, mais par le savoir.

Il semblerait que nous soyons sur la même longueur d’onde, du moins pour cette tâche que je vous propose. Qu’en dites-vous Dame Cyrielle ? Êtes-vous partante ? »



Il est plus qu’évident qu’elle ne souhaite pas « uniquement » le bien du Taldor, mais ce genre de concessions mi ouvertes mi closes ne seront pas « creusables » pour le moment, elle sous-entend que tu pourrais en savoir davantage si votre alliance se concrétise.
Offline Anadethio  
#12 Envoyé le : mercredi 22 mai 2019 16:52:04(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,386

Cyrielle

8 / 8

CA 15 (C11,D14)
Ref 13 / Vig 14 / Vol 14
Réserve Phrénique : 2/2
Sorts
L : 2/2 N1 : 4/4

Bien... Si ce qu'elle écrit est exact nous ne sommes pas si proche en ce qui concerne nos objectifs en eux-mêmes... Mais force est d'admettre que ça ne change rien au fait qu'il est peu probable que nous nous opposions véritablement à court terme... En soi... Si pour moi l'avancée scientifique et arcanique est une fin en soi... Pour elle ça reste un moyen. Et d'une certaine manière le rayonnement du Taldor constitue également un moyen acceptable.

« Et bien voilà qui est prometteur pour l'avenir. En ce qui concerne la journée de l'exaltation... Il reste une dernière chose. Je suppose que vous savez que je suis fiancée ? Outre les rumeurs désagréables que ma présence esseulée pourrait causer, je pense qu'il pourrait être profitable que Nicholas Karthis soit présent au Gala... Il a la langue acérée et je ne doute pas qu'il se fera un plaisir de l'exercer pour nous... »

Et puis il vas m'écorcher si j'obtiens une entrée alors qu'il s'en passe... Bon... Naturellement il est relativement aisé de faire passer un cavalier mais... ça ne serrait pas pareil et il ne manquerait pas de me le faire remarquer... et regretter.

Modifié par un utilisateur mercredi 22 mai 2019 16:56:01(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#13 Envoyé le : jeudi 23 mai 2019 08:11:23(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
Tout sourire :

« En effet, les compétences de votre fiancé nous seraient fort profitable, je lui ferai une proposition. Pour lui aussi ce serait l'occasion de tisser quelques liens. J'ai cru comprendre que ce n'était pas l'amour fou entre son père et lui, vous me le confirmez ?

Quant à nous, si nous avons un accord, nous pouvons nous retrouver le 28 de Calistril à l’aube si cela vous convient, à l’auberge du « Cerf d’Argent », juste avant le début du gala. L’auberge est située non loin du Sénat, en face du jardin des statues de Porthmos. Vous trouverez facilement, j’en suis certaine. »
dit-elle en te tendant la main.

Si tu as d’autres questions/remarques/envie de continuer la discussion, n’hésite pas.
La suite dans le topic de la grande journée de l'Exaltation
Offline Anadethio  
#14 Envoyé le : jeudi 23 mai 2019 10:03:51(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,386

Cyrielle

8 / 8

CA 15 (C11,D14)
Ref 13 / Vig 14 / Vol 14
Réserve Phrénique : 2/2
Sorts
L : 2/2 N1 : 4/4

D'une voix douce, je confirme en ce qui concerne Nicholas :

« Et bien disons qu'ils n'ont pas tout à fait la même vision du monde... »

Fort heureusement. Sans quoi je n'aurais pas consenté a nos fillançailles de gaitée de coeur... Mais bref. Je lui serre donc la main pour sceller notre accord puis consacre quelques temps a lui poser des questions techniques sur les présents... Même si je pourais compter sur Nicholas pour m'apporter quelques informations concernant mes interlocuteurs une fois sur place... Et bien... Je préférais avoir un peu de substance sur laquelle commencer a travailler.

Lorsque finalement nous nous quitons j'ai de quoi m'occuper l'esprit... Je rédige a la hâte une note a l'intention de Nicholas, il vas falloir que nous parlions...



On vas utiliser son trait pour récupérer une planchette d'écriture automatique...

J'y ajoute deux jets de linguistique associés aux deux questions que je vais poser (le +8 viens de mon score en linguistique, le +2 de la planchette, le +4 de bouffé d'intuition) :

  • Le temps pour la récupérer : 1d4 donne [2] = 2
  • Approcher le Duc Centimus serait-il une bonne chose ? : 1d20+8+2+4 donne [2] + 8 + 2 + 4 = 16
  • Et comme le premier jet n'atteint pas le DD je réessaie... : 1d20+8+2+4 donne [8] + 8 + 2 + 4 = 22

Modifié par un utilisateur jeudi 23 mai 2019 18:52:12(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#15 Envoyé le : vendredi 24 mai 2019 09:18:32(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115

Planchette livrée !

Informations obtenues sur le duc Centimus :
  • Le duc peut s'avérer être un bon soutien futur, notamment en terme d'ingénierie.
  • Approcher le duc Centimus peut-être délicat, il se contrarie facilement.
  • Il n'est cependant pas très pertinent de l'approcher concernant le vote, son vote est probablement déjà décidé. Tu ne sais cependant pas de quel côté il penche.

Offline Hikari  
#16 Envoyé le : mardi 2 juin 2020 22:46:07(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115


oncernant le livre contant les aventures d’une sorcière elfe au Katapesh :
Il s’agit du premier tome. C’est un manuscrit écrit main par l’auteure semble-t-il, et probablement unique. Le récit est parsemé de notes et de gribouillis, mêlant recettes de cuisine et figures alchimiques fantaisies.


Il narre le début des aventures de Sélène, une sorcière elfe surnommée l’alouette.
L’enfance de Sélène est celle d’une elfe ordinaire, grandissant dans la petite ville de Iasolva, au milieu de la forêt Firéani, au Kyonin. Très jeune, elle fait preuve d’une remarquable prédisposition aux arts occultes, et n’hésite pas à user et à abuser de magie à la moindre occasion. Pour elle, la magie fait partie intégrante de la vie, et la rejeter ou la limiter revient à limiter sa propre vie.
Née d’un père agriculteur et d’une mère sorcière, elle mène une enfance paisible et heureuse à l’écart de toute menace.
Tandis que son père lui enseigne son amour pour la nature, sa mère l’initie aux arts occultes et lui donne envie de découvrir le monde, insistant sur le fait qu'on ne peut pas le connaitre via l'avis d'autrui. Cette dernière est une femme remarquable, respectée dans son domaine, férue d’anciens récits, et elle a toujours une histoire à raconter sur la Société des Éclaireurs, cette fameuse guilde d'aventuriers. Ces récits ont fait rêvé Sélène plus d'une fois. Lorsque sa mère lui racontait leurs histoires, elle était comme coupée du monde, c’est comme si elle était dans une bulle la privant de ses sens, lui susurrant à l’oreille d’apprendre et de comprendre. C’est à cette époque que naît chez Séléne un désir de quitter le Kyonin, quel qu’en soit le prix. Sélène a toujours trouvé fascinant le don de sa mère à provoquer chez autrui une envie de boire ses paroles. Sa famille et son village représentent tout aux yeux de Sélène, mais tandis qu’elle grandit dans la naïveté, elle apprend durement la réalité du monde qui l’entoure lorsque sa mère est bannie de son village pour "étude de magie prohibée", pourtant sans avoir causé le moindre tort. Au contraire, de ce que Sélène en avait compris, c'était même pour aider autrui.
Et voici comment du jour au lendemain, la figure de proue emblématique de l’existence de Sélène disparaît, sans "raison valable" à ses yeux, ce qui ne sera pas sans conséquences pour notre jeune apprentie.
Sélène comprend alors deux choses ; La première, c’est que la vie est comme une flamme magnifique, rayonnante, mais prête à s’éteindre à chaque instant. La seconde, c’est que n’importe qui peut chercher à éteindre cette flamme, pour des raisons qui peuvent nous échapper.
Suite à cet incident, Sélène commence à cacher ses émotions et à adopter son comportement en fonction de ses interlocuteurs, vivant de plus en plus derrière un masque.

Les décennies passent, dans une tranquillité et une oisiveté des plus oppressantes pour Sélène. En grandissant, elle s'assagit mais développe une rancune amère envers les siens, aussi bien pour ce qu'ils ont fait à sa mère que pour leur comportement actuel. Là où le Conseil de l'Hiver voit de la prudence elle voit de la lâcheté, là où il voit du traditionalisme à l'égard des leurs et des autres races, elle voit un comportement primitif. A côté de ça, son père a toujours refusé de lui parler de sa mère, mais elle sent bien que quelque chose cloche. Quelque chose qu'on lui cache. Cette existence fade l'insupporte, et Sélène rêve de partir voir le monde, que ce soit pour le découvrir, pour quitter sa terre natale, ou encore pour apprendre la vérité sur sa mère. Enfin elle pourra tomber ce masque qu'elle traîne depuis bien trop longtemps !
Elle sait qu'elle a bon fond, mais cette haine des siens qui l'habite grandit de jour en jour, cette haine qui alimente une petite voix dans sa tête, lui chuchotant des pensées bien dérangeantes, ce qui l’inquiète également. Elle ne sait pas par où commencer, mais se souvient du groupe d'aventuriers nommé "La Société des Éclaireurs" dont sa mère lui comptait les récits, récits qui furent souvent source de rêve pour Sélène. Elle croit se souvenir que leur quartier général se situe sur l'île d'Absalom, ce n'est pas un très long voyage. Maintenant qu'elle a un objectif et une destination, il lui faut simplement prendre son départ, ce qui n'est pas si simple.
Plutôt que de se compliquer la vie et de chercher à s'expliquer en tombant le masque, Sélène choisit la solution de la prudence et de la facilité : un soir, tandis que son père dort, elle lui écrit une lettre lui justifiant son choix et lui précisant qu'il pourra la retrouver à la Société des Éclaireurs d'Absalom, puis elle s'enfuit dans la nuit, comme une ombre.

Quelques temps plus tard, ayant rejoint les rangs de la guilde, elle reçoit sa première mission : se rendre au Katapesh, à Solku, afin d'enquêter sur un monastère de Sarenrae. La Société des Éclaireurs avait entendu des rumeurs selon lesquelles ce monastère cacherait en réalité une organisation des plus sordides. Si Sélène parvenait à mettre la main dessus et à les démasquer, la Société serait sûrement impressionnée.




Quelques temps et mésaventures plus tard, la sorcière arriva en ville. Usant et abusant de son intellect et de son expérience, elle se faisait passer pour une sorte de voyante. "Conseillère" aurait été un qualificatif plus adapté à son activité, mais "Voyante" était plus vendeur. Plusieurs personnes s'étaient déjà rendues chez elle afin qu'elle leur prodigue des conseils concernant leur avenir. Les questions étaient souvent les mêmes et concernaient principalement l'argent. Les clients étaient souvent des marchands inquiets pour leurs ventes. Mais de temps en temps, un client sortait du lot. Un esclave qui voulait savoir quand il obtiendrait sa liberté. Une femme inquiète pour son mari. Un voyageur souhaitant être rassuré pour son prochain pèlerinage. Et une fois de plus, une cliente particulière vint se présenter à la cartomancienne. Une disciple de Sarenae s'installa face à elle en la saluant. D'un ton serein, elle lui demanda :
« Pouvez-vous me dire si je vais jouer un rôle important, ici, à Solku ? Est-ce que ma présence, mes paroles, ou mes actions, vont marquer un tournant dans l'histoire de la cité ? Et ce, même si je n'en ai pas conscience ? »


Tournant autour de sa nouvelle cliente d’un pas lent et régulier, Sélène était calme, attentive, ses yeux serpentins scrutant méticuleusement la jeune dame. Pendant sa « ronde » autour de sa « proie », Sélène tripote et réarrange ses cartes.
Elle était à la recherche du moindre détail pouvant lui servir à orienter et aiguiser ses propos, de la moindre tournure de phrase susceptible d’en apprendre davantage sur cette personne.
Il lui apparaissait déjà clairement qu’il s’agissait d’une disciple de Sarenrae, du moins à priori, et qu’elle avait l’ambition de devenir l’une des personnalités de la cité, bien que ce ne fut actuellement pas le cas.
De même, le fait de préciser « mes paroles », laissait supposer que la jeune femme était davantage orientée vers un milieu social, un marchand ou un guerrier n’y aurait sans doute pas fait allusion.
En revanche, la dernière phrase de la jeune femme pouvait supposer tout le contraire, à savoir une personne pouvant avoir peur de devenir « quelqu’un » malgré elle. Devant l’ambiguïté de la situation, Sélène devait gagner du temps, en apprendre plus sur sa cible tout en ayant l’air d’en savoir suffisamment.



« Bonjour… Eh bien, je vois qu’on vous a parlé de moi, mais comme souvent, les rumeurs vantant mon don sont exagérées… Je ne peux pas vous prédire précisément votre avenir ma chère, vous seule êtes maître de votre propre destinée. On provoque nous-même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça : le destin. Quoi de plus facile quand on choisit un chemin glissant que de prétendre qu'on y était destiné ? »


Sur ces mots, Sélène fit mine de mélanger ses cartes et en distribua trois devant la jeune femme, celles-ci étant marquées et ayant été choisies au préalable.
« Néanmoins… si vous vous tenez devant moi de votre propre initiative, c’est que vous espérez mon aide, et si je ne puis prédire quel chemin vous allez emprunter, ni comment il va aboutir, je peux vous conseiller quel chemin prendre et comment l’arpenter pour atteindre au mieux vos objectifs. »


Sélène retourna la première carte, une carte pouvant symboliser Sarenrae.
Suite à cela, Sélène replongea ses yeux translucides dans ceux de sa cliente, soulignés par un sourire malicieux.
« Et si nous commencions par le commencement trésor ? Et si vous me disiez quel rôle une humble servante de Sarenrae souhaite jouer, ou ne pas jouer, sur la scène sociale de Solku ? »


La jeune servante regardait la cartomancienne se déplacer autour d'elle. Elle ne semblait pas dérangée par ces rondes et écoutait attentivement les mots qu'énonçait Sélène. La carte posée, elle l'observa longuement et essaya de l’interpréter dans sa tête. Dans sa main, elle sera un peu plus fort un symbole à Sarenae qu'elle tenait depuis le début de la séance.
« J'ignore encore si je recherche du prestige ou non. N'ayant jamais été vraiment reconnue pour l'une ou l'autre chose, c'est quelque chose qui, peut-être, m'effraie un peu, mais m'attire en même temps. Tout ce que je voudrais, c'est de faire les choses bien, sans avoir à faire un choix qui, dans un cas ou l'autre, causerait du tort à un innocent.  »


La servante de Sarenae ne semblait pas venir d'une famille noble ou même riche. Sa coiffure et son maquillage ne sont que faiblement travailler, et ses bijoux de piètre qualité, ce qui suggère qu'elle serait plutôt issue des milieux modestes. Sélène s'assit calmement en face de cette dernière.
« Il est naturel d'avoir peur de l'inconnu, mais il faut inéluctablement s'y confronter pour pouvoir avancer vers l'idéal auquel on aspire. Et si un choix peut parfois avoir des conséquences contraires à nos espérances, l'absence des choix en a souvent de pires.
Savez de quel choix s'agit il ?  »
dit-elle, retournant la seconde carte, à l'effigie du destin.


La jeune femme semblait soudainement hésitante. Elle se reprit quelques secondes après, et répondit à Sélène.
« Non, enfin j'ai un exemple en tête... J'ignore si ça compte. Le genre de choix qui m'effraierait, serait de choisir entre sauver un hôpital ou un orphelinat... Aider un vieil homme ou un blessé... J'ignore si je serais capable de choisir, dans des situations pareils, sans avoir de remords pour le restant de ma vie. Et je n'ai pas envie d'être acclamée pour avoir sauver l'un et pas l'autre, ou d'être la risée des victimes simplement parce qu'on m'a demandé de choisir. »


La disciple était maintenant inquiète. Rien que de penser à cela la mettait mal à l'aise. Elle regardait Sélène, attendant une réponse, ou une carte. On pouvait lire de l'espoir au fond de ses yeux humides. Sélène gardait intentionnellement un ton calme et lent.
« Vous souhaitez faire le bien autour de vous, mais vous vous rendez compte que malgré toutes vos bonnes intentions, vous ne pourrez pas aider tout le monde. Vous voulez mon conseil ? Souciez vous de ceux que vous aidez, et faites de votre mieux. Ce sera suffisant, croyez moi. Le "mieux" est l'ennemi du "bien".  » dit-elle sur un clin d'œil.


La jeune femme observa son symbole qu'elle tenait, ne le cachant plus tellement à la vue de Sélène. Elle eu un moment d'hésitation, puis observa la cartomancienne.
« Et bien, j'espère que ma déesse ne sera pas déçue si je suis vos conseils. Pourvu que de pareils situations ne me soient pas donné de vivre. Mais vous avez raison, à vouloir trop en faire, on fini par se perdre... »


Se voulant galvanisante, Sélène essayait se se donner un ton motivant. Elle retourna la troisième carte, une carte à l'effigie d'un souverain, entouré de gens joyeux et de démons.
« Vous savez, plus on a de pouvoir, plus durs sont les choix à prendre... Néanmoins, l'absence de pouvoir signifie souvent aussi l'incapacité à mettre ses projets -et sa volonté d'améliorer la vie d'autrui- à l'œuvre. Je ne peux pas parler au nom de votre déesse, mais je suis certaine qu'elle ne blâmer à pas quelqu'un qui tente de saisir une opportunité. Je vous souhaite le meilleur jeune fidèle de Sarenae.  »


Enfin, une fidèle de Sarenrae avait mordu à son hameçon... La sorcière avait désormais un point d'entrée pour son enquête...

Modifié par un utilisateur mardi 2 juin 2020 22:54:31(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#17 Envoyé le : mardi 25 août 2020 19:29:40(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
Connaissances sur ce cher Bartelby :

Bartelby, demi-frère de Martella du côté de son père et cousin éloigné d'Eutropia du côté de sa mère, est le fils aîné du comte Mercater Lotheed (et oui, encore un Lotheed) et dirige le comté de Meratt comme un royaume personnel, avec peu de considération pour la politique d'au-delà de ses frontières. Comme la plupart des Lotheed, il raffole de cadeaux magiques et éprouve un profond mépris pour quiconque ne lui en fait pas, comme sa demi-sœur Martella.

Bartelby est intelligent, habile, fin escrimeur et bon magicien, une combinaison qui fait de lui un exemple d’arrogance, bien qu’il puisse se montrer charmant si l’étiquette le nécessite. Il dispose de nombreux gardes qui lui sont « modérément » loyaux. Il a une affinité pour les intellectuels et méprise tous ceux qu’il considère comme des imbéciles ou comme des opprimés, et considère que les paysans, par exemple, devraient se contenter de faire ce qu’ils font de mieux : travailler et se taire. Il est très fier du fait que sa généalogie remonte jusqu’aux colons azlantis.

Des rumeurs circulent en hautes sphères selon lesquelles il serait proche du baron Okerra, en particulier sur des questions d’ordre militaire.
D’un point de vue technique, c’est un magus expérimenté.


Cyrielle :


Nicholas :

Modifié par un utilisateur mardi 25 août 2020 19:39:40(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#18 Envoyé le : lundi 7 septembre 2020 23:35:25(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,386


Quelques activités pendant l'ellipse :

- Aller voir mon oncle :

  • Lui demander des nouvelles de la famille.
  • Lui demander selon lui a quel point je dois appréhender la prochaine fois que je vais croiser mon père
  • M'assurer de sa propre opinons politique (j'ai plutôt confiance mais bon, ne soyons pas naïve)
  • Si jamais voir s'il a des conseils ou des informations à me fournir concernant Bartelby...


- Rencontrer un individu que Nicholas souhaite me présenter

- Voir avec Valéria pour une histoire de Kobold

- ... dépendant de ce qui ressortira de la discutions avec Ervihon
Offline Hikari  
#19 Envoyé le : vendredi 11 septembre 2020 14:06:10(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
Une petite séance de lecture des pensées :

Pensées superficielles de Martella :
Martella est contente de cette entrevue, notamment de ton initiative. Malgré son sang-froid, il semblerait qu’elle n’était pas certaine du dénouement de l’entretien, craignant sans doute que vous décliniez de continuer à travailler avec elle. Ses pensées sont actuellement tournées vers le plan qu’elle compte mettre en œuvre pour reprendre le château des griffes de son cousin. Elle semble inquiète par rapport à certaines variables inconnues, telle que "s’ils s’attendent à nous voir venir, qu’ont-ils prévus ?" ou "y aura-t-il de nouvelles défenses magiques sur le manoir ?".

Si son projet actuel semble bien rodé selon elle, tu comprends aisément que ces quelques jours de repos seront pour elle l’occasion d’affiner ses plans.




Pensées superficielles de Bonifatius, l’un des gardes jouant aux cartes dans l’alcôve d’entrée :
Plutôt jeune mais tout de même garde d’élite semble-t-il, et sur le poing de gagner avec les cartes qu’il a en main, Bonifatius semble pourtant inquiet. Une inquiétude qui, semble-t-il, est partagée par ses compagnons en service ici. La crainte d’une guerre civile est de loin l’élément qui prend le plus de place dans son esprit. A-t-il fait le bon choix ? Est-ce qu’on est vraiment passé d’une vie calme et rangée et une situation de crise en si peu de temps ? Comment cela va-t-il finir ? Pourvu qu’il n’arrive rien à sa chère mère. Des questions qui le tourmentent.

Il est clair comme de l’eau de roche que si le jeune homme s’est engagé, c’est avant tout pour combattre les ennemis "étrangers" de la couronne, et les criminels. Mais dans ce genre de situation, si ça dégénère, comment ne pas considérer ses ennemis comme "des frères et sœurs taldans", tout simplement ? Il ne s’attendait pas à ça en s’engageant.

Il semble cependant être très loyal envers Eutropia, la voyant en quelque sorte comme "un phare".

Offline Hikari  
#20 Envoyé le : mardi 15 septembre 2020 23:33:39(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
Résumé de la rencontre avec le Sénateur Ervihon :


Ervihon semble ravi de te voir. A peine arrivée, il te prend dans ses bras, soulagé de te savoir en bonne santé. La famille va bien. Les Lotheed sont l’une des rares familles à s’être extirpées du Sénat sans pertes. Le fait d’être tous magiciens a certainement aidé, bon nombre de nobles n’ont pas eu cette chance. D'ailleurs, il se demande même si cela est dû à la chance, à l'habileté des vôtres, ou pour une raison plus sombre... Mais il n'y a aucune raison de penser ça à vrai dire, votre famille monte plus timidement que les autres au créneau.


Concernant ton père, il ne souhaite pas trop s’avancer mais te suggère la prudence. Il te rappelle que la famille est l’un des joueurs du jeu qui se déroule en coulisses, et que tous les deux, vous êtes des pions sur l’échiquier. Il est clair que si ton père sera content de te voir et de te savoir en bonne santé, ce ne sera pas forcément pour ta personne mais également pour le pouvoir que tu représentes à ses yeux, aussi infime puisse-t-il être. Il en va de même pour le reste de ta famille, avec sans doute un accueil des plus aseptisés.


A propos de son opinion politique, il sourit et tortille sa moustache d’un air joueur en te répondant. Ta question le surprend, bien qu’il comprenne que tu veuilles confirmer ton intuition. Il est clairement du côté d’Eutropia, mais ne semble pas éprouver de rancœur particulière à l’égard de Pythareus. Sans doute son petit côté marchand, ou alors partage-t-il en partie ses opinions… Mais Eutropia a clairement sa préférence, et tu ne le vois pas faire volte-face, pas dans ce domaine, ni avec toi, ce n’est pas son genre.


Pour finir, pour Bartelby, il ne semble pas savoir grand-chose. Il le voit comme une sangsue, presque comme "un raté". Il te conseille néanmoins de te méfier de lui car tout comme la plupart des Lotheed, il se plonge également dans les arts occultes, et n’hésitera pas à s’en servir contre toi si tu constitue une gêne.



Direction le fil RP2 du discord pour Nicholas.
Direction le fil RP3 du discord pour interagir avec Valéria.

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
2 Pages12>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET