Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline BlitzStone  
#1 Envoyé le : mardi 17 mars 2020 18:07:46(UTC)
BlitzStone
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2016(UTC)
Messages : 55
Le groupe se téléporte directement à Magnimar, espérant obtenir du seigneur-maire Grosbaras une aide militaire pour défendre Pointesable, ainsi qu’un moyen de communication magique pour prévenir Pointesable de l’attaque.
Après le rapport des aventuriers sur les évènements de la montagne Crochue, seigneur-maire comprend l’urgence de la situation et sollicite immédiatement les lanceurs de sorts divins et profanes de Magnimar pour établir une communication permanente avec Pointesable. Malheureusement rassembler et mettre en marche une armée lui demandera beaucoup plus de temps, il sera probablement trop tard.

Darkhan, très inquiet pour son clan, apprend que Pointesable a été prévenue de l’arrivée des géants grâce à l’afflux d’hommes-félins originaire du clan du rôdeur venant trouver refuge derrière les remparts de Pointesable.
Apparemment un homme en rouge connaissant Darkhan est arrivé dans son clan pour signaler l’arrivée imminente des géants et les a convaincus d’évacuer vers Pointesable.
En apprenant la présence de cet homme en rouge, Darkhan se détend immédiatement, visiblement soulagé que cette connaissance soit aux commandes pour sauver son clan. Le rôdeur n’a plus alors qu’un objectif en tête : se préparer à défendre Pointesable.

Le groupe profite d’une des deux jours d’avance sur l’arrivée des géants pour acheter de nouveaux équipements et passer plusieurs commandes. Clovis a convaincu le seigneur-maire d’envoyer le peu de soldats qu’il arrive à rassembler dans un temps aussi court. Le seigneur-maire a mis à réussi à convaincre deux lanceurs de sorts de la ville de transporter des soldats via un sort de téléportation. Nyléa a réussi à convaincre d’anciens collègues de la garde de Magnimar de venir défendre Pointesable, en tout ils peuvent compter sur une vingtaine de vétérans pour la défense.

Anastasia, elle, a filé rejoindre Sagan, son espion et homme de main, espérant qu’il ait réussi à esquiver son paternel bien décidé à réduire en cendre celui organise des paris clandestins sur son territoire. Elle finit par le retrouver au point de rendez-vous d’urgence avec plusieurs brûlures sur le corps mais vivant. L’ensorceleuse prend alors la décision d’abandonner son projet de guilde à Magnimar, beaucoup trop dangereux maintenant qu’elle sait que son père à la mainmise sur tous ce qui est illégal dans la ville. Sagan l’accompagne pour l’aider à repérer les menaces dans ses futures aventures grâce à sa furtivité.

Aonyx et Clovis planifie la défense de Pointesable aidés par les connaissances d’Orik sur les géants.

Réunion du groupe, de la vingtaine de gardes et des deux lanceurs de sorts pour transporter tout ce beau monde à Pointesable.

Une fois sur place, le groupe constate que Pointesable est sur le pied de guerre, beaucoup de fermiers et d’hommes-félins dans les rues participent à la défense. Darkhan, suivit par le groupe, retrouve Elysse, la guérisseuse de son clan, et lui demande des informations concernant l’état du clan, où se trouvent l’homme rouge ainsi que Kisstran, son bras droit. La guérisseuse lui répond que le clan dans sa quasi-totalité est entre les murs de la ville, et que les trois personnes qui intéresse Darkhan sont restés en arrière pour ralentir l’avancée des géants pour permettre aux retardataires d’arriver.

Confiant, Darkahan rejoint le groupe en retrait, ensemble ils retrouvent la maire Déverin et le prévôt Cigue. La réunion discute des défenses à mettre en place ainsi que la participation de la population pour gérer les probables incendies, il ne faut pas oublier qu’un dragon va s’inviter dans le raid.

Nyléa et Orik s’inquiète des infiltrations ennemies à l’intérieur de la ville, ils ont du plusieurs fois affronter des lamias capables de prendre formes humaines et le risque d’une cinquième colonne dans la ville leur semble élevé. Le prévôt explique qu’il y a eu beaucoup de réfugiés du clan de Darkhan, mais qu’avant les nouvelles de l’attaque des géants deux individus sont arrivés à Pointesable deux jours avant. L’un était un homme habillé en rouge qui n’a fait qu’une escale temporaire dans la ville avant de repartir, l’autre est un elfe qui a posé beaucoup de questions sur les ruines thassiloniennes et qui s’est installé au Dragon Rouillé.

Le rôdeur met tout de suite hors-cause l’homme en rouge, et le groupe trouve intriguant qu’un individu intéressé par les ruines du Thassilion débarque juste avant l’attaque.

Le groupe va trouver cet elfe, accompagné du prévôt et de quelques gardes.

Les aventuriers découvrent un elfe d’âge mûr et le questionnent sur la raison de sa présence juste avant une attaque. L’elfe se présente comme étant Enarion Soulsong, un archéologue intéressé par l’ancienne civilisation humaine du Thassilion, il avait entendu dire que Pointesable disposait non seulement de ruine mais aussi d’un expert dans le domaine nommé Brodert Quink. Le barde lance alors une détection des pensées camouflée par une représentation bardique pour savoir s’il dit vrai ; et surprise, l’elfe fait barrage de toute sa volonté, n’appréciant pas l’indiscrétion du barde.

Le groupe décide alors que le mieux est d’emprisonner cet elfe jusqu’à la fin de l’attaque par précaution, quitte à s’excuser après. Indifférent, l’elfe hausse les épaules et se laissent emmener sans résistance dans la prison de la garnison.

Mais Darkhan remarque un mouvement dans le sac à dos de l’elfe, il s’approche pour vérifier et ses sens de rôdeur lui confirment qu’une créature gobelinoide se cache dans ce sac. Avec un colossal effort de volonté, Darkhan résiste à l’envie de cribler de flèches le gobelin dans le dos de l’archéologue. Ce dernier le remarque et fait sous-entendre discrètement au rôdeur qu’il s’agit de son serviteur et qu’il l’a bien « en laisse ». Soupçonneux mais n’ayant pas d’éléments à charge, Darkhan ne dit rien au groupe de sa découverte mais conseille aux gardes qui emmènent l’archéologue de mettre son sac à dos dans une pièce fermée, ce que les gardes assurent qu’ils feront, sous le sourire ironique de l’archéologue Enarion Soulsong.

Les aventuriers passent le reste de la journée à préparer les défenses de la ville, mais au soir arrive les derniers membres du clan de Darkhan accompagnés du fameux homme en rouge. Le groupe voit alors Darkhan s’avancer vers cet homme et le prendre dans ses bras, l’homme en rouge dit alors à Darkhan :
« Petit galopin, tu ne pensais pas que je reviendrai rechercher ma pièce d’or ? ».
En riant, le rôdeur sort de sa poche une pièce d’or assez abimée et lui retorque : « une pièce d’or pour sauver mon clan, c’est pas cher payé »
Riant lui aussi l’homme rouge :
« Zut j’aurai dû demander plus »

Darkhan présente au groupe Ekly, son professeur de tir à l’arc et grand ami de feu son père.
Ekly explique qu’il se dirigeait vers le village du clan de Darkhan quand il est tombé sur un groupe de géant de pierres envoyés en éclaireur observer le village. Il a alors pu prévenir le clan et est resté en arrière avec le bras droit de Darkhan pour ralentir la poursuite.

Selon ses estimations, Ekly pense que les géants de pierre attaqueront Pointesable à l’aube, même s’ils savent que la ville est prévenue car ces géants sont arrogants et trop sûr de leur supériorité.

Tout le monde choisit de prendre un peu de repos en se relayant la nuit pour monter la garde aux murailles au cas où, mais tout le groupe est sur le pied de guerre très tôt le matin et ils attendent les géants de pied ferme.

Et de fait à l’aube, sept géants de pierre apparaissent à la porte nord, traitant les gens sur les murailles d’avortons et exigeant que leur soit remis les richesses et les personnes avares de la ville.

Clovis parvient à énerver les géants pour que ces derniers foncent attaquer les murs des remparts. Les aventuriers interviennent alors, Anastasia et Darkhan éliminant à distance ces géants immatures, tandis qu’Aonyx, Nyléa et Orik les affrontent au corps à corps soutenu par les sorts d’Aspirine et Clovis. Le combat à très vite tourné à l’avantage des aventuriers et le géant survivant s’est enfuit, ne pensant pas que des êtres si petits puissent être si forts.

Anastasia fait une ronde avec son sort de vol en gardant contact avec Clovis via des sorts de message. Elle remarque tout de suite de l’agitation au niveau du pont nord-est. Elle informe immédiatement les autres que cinq géants de pierre et cinq ours sanguinaires traversent la rivière.

Le groupe se précipite vers la nouvelle menace et arrive juste à temps pour l’intercepter avant qu’ils n’entrent dans la ville, les anciens compagnons d’armes de Nyléa ont réussit à les contenir le temps que le groupe arrive.

Nyléa au milieu du pont et se chargeant de la défense, le reste du groupe fait pleuvoir une pluie de coups, de flèches et de sorts sur les ennemis.

En rage, Aonyx se lance dans la mêlée et élimine les derniers adversaires, mais soudain ses yeux deviennent noirs et Aspirine sent immédiatement que la barbare à succomber au pouvoir du diantrefosse. Le prêtre averti le barde de lancer un sort de coercition sur le barbare pour le calmer mais ce dernier n’est pas à portée.
Sans un mot, Aonyx prend dans son sac une potion de vol et quitte Pointesable avant que quiconque ait pu réagir.
Rapide discussion du groupe qui hésite entre continuer la défense de Pointesable ou partir à la recherche du barbare mais la menace se rappelle à eux quand Anastasia averti le groupe au sol de se planquer en criant qu’un dragon descend en piqué sur leur position !!!

Le groupe n’a que le temps de se mettre à couvert avant qu’un déluge de flammes inonde leur position, les renforts de Magnimar n’ont malheureusement pas eu autant de chance. Furieuse, Nyléa poursuit le dragon se dirigeant vers la garnison de la ville.

Pendant ce temps, l’archéologue Enarion Soulsong observe la situation extérieure depuis la fenêtre de sa cellule. Il constate que la ville résiste bien aux assauts des géants de pierre, probablement grâce au groupe d’aventuriers qu’il a rencontré plus tôt. Ils avaient l’air de gens compétents.
Mais l’elfe remarque au loin un éclair rouge dans le ciel bleu suivit d’un grand incendie au niveau de la rivière, il voit alors arriver un dragon rouge tourner autour du bâtiment dans lequel il se trouve.
Comprenant alors que ce dragon va se poser sur le toit juste au-dessus de lui. Enarion estime qu’il est temps pour lui de se rebeller contre l’autorité de cette ville comme il a fait de l’autorité paternelle en sortant de cette prison.
Il dépense un point arcanique fait apparaitre sa lame noire dans sa main. Sa lame approuve, ça sent le roussit et il est temps d’exploser cette porte en bois.

Une fois libre, il fonce chercher ses affaires et ordonne à son serviteur gobelin de rester dans le sac. Le grand fracas au-dessus de lui indique que le dragon s’est posé, plus moyen de sortir de cette garnison sans être une cible facile !!
La situation se complique pour lui quand il remarque par une meurtrière que le groupe d’aventuriers d’hier arrive pour s’occuper du dragon, la guerrière demi-elfe en tête.
Souriant, Enarion se dirige vers l’étage supérieur affronter le dragon avec le groupe, se disant qu’après toutes ses recherches, il était temps de se dérouiller les muscles, sa lame noire acquiesce.

Le groupe commence à affronter le dragon, utilisant pour cela les potions de vol achetées à Magnimar. Nyléa s’occupe de parer les coups pendant qu’Orik tente de le maintenir sur le toit et l’empêche de s’envoler, Aspirine soigne les brûlures au fur et à mesure. Darkhan tire flèche sur flèche et Clovis des sorts d’abri pour permettre au groupe de trouver un temps mort pour récupérer. Anastasia comprend que la majorité de ses sorts sont du registre du feu et sont inefficaces et utilise ses baguettes de projectile magique.
Malgré les redoutables flèches de Darkhan, l’endurance de ce dragon est beaucoup trop grande !!

Soudainement, une lame parcourue d’arc électrique frappe le dragon, lui infligeant d’énormes dégâts. Le dragon concentre alors ses attaques sur Enarion et ne parvient qu’à éliminer plusieurs de ses images miroirs.

Sentant que le combat tourne à son désavantage, le dragon Longuedent s’enfuit, et parvient à distancer sans problèmes les aventuriers grâce à sa vitesse.

Anastasia agrippe alors Darkhan et utilise la téléportation pour réapparaitre sur un toit juste avant le dragon. Darkhan utilise la totalité de ses tirs et parvient à abattre le dragon qui s’écrase près de la porte nord. Il remarque alors près de la porte Ekly, son professeur de tir, lui aussi un arc à la main et lui faisant un clin d’œil avant de s’approcher du dragon et d’utiliser un parchemin pour dessiner une carte avec le sang du dragon.

Le rôdeur voit alors les yeux de son vieux maître briller.

Conclusion.

Enfin la grosse baston de Pointesable. Je pensais honnêtement que ce serait plus compliquer que ça, je pensais que l’attaque de la porte nord ne permettrait pas aux joueurs d’arriver à temps pour le combat du pont mais ils ont bien géré la rencontre en deux tours et bien disposé les PNJs sous la main pour ralentir les ennemis le temps qu’ils arrivent.

Dragon très dangereux, quand il a éliminé tous les soldats ramenés par Nyléa j’ai fait des jets de dés ouverts. Ils ont donc été très prudent lors de l’affrontement.

Puis le départ du personnage d’Aonyx.

Mon joueur a voulu essayer un autre personnage tout en gardant son « principal » sous le coude, j’ai trouvé une ficelle scénaristique avec le cadeau du diantrefosse.
Par contre mes autres joueurs n’étaient pas au courant de ce changement et certains se méfiaient vraiment du personnage Enarion.

Bref à bientôt Aonyx et bonjour à :

Enarion Soulsong : elfe magus de niveau 11 avec l’archétype lamelié (pour ceux du fonds qui n’ont pas suivi), archéologue passionné par l’antique civilisation humaine du Thassilion. Issus d’une lignée de guerrier-magicien de la noblesse elfique, il a du rapidement prouver sa valeur en défendant les frontières de sa patrie. Il a pu s’élever rapidement dans la hiérarchie mais à vite constater que que c’était surtout des querelles de politicien. Dégouté, il tourna le dos à la carrière que lui destinait son père. Rejeté par sa famille, il partit découvrir le monde et en particulier la région de la Varisie. En chemin, il est tombé sur une caravane d'historiens qui cherchaient d'anciennes reliques à travers le monde. Il leur a spontanément proposé ses services de guerrier-magicien en échange de leur savoir. Ils ont accepté.
Après plusieurs années d'apprentissage et de découvertes, Enarion finit par trouver une ancienne relique (la lame noire) ou est-ce elle qui l’a trouvé ? Depuis ce jour, la lame noire lui a appris tellement sur les anciennes civilisations qu’Enarion s’est rendu là où elle voulait aller pour continuer son exploration de l'Histoire.

Modifié par un utilisateur mardi 17 mars 2020 18:09:18(UTC)  | Raison: Non indiquée

Annonce
Offline BlitzStone  
#2 Envoyé le : mardi 21 avril 2020 21:47:20(UTC)
BlitzStone
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2016(UTC)
Messages : 55
Une fois le dragon rouge abattu, Anastasia et Darkhan rejoignent le reste du groupe. Toujours en vol, l’ensorceleuse remarque une nouvelle incursion de géants au sud-est de la ville, ce commando de géants semble mené par un chef de guerre et franchissent facilement la rivière fonçant vers le phare de Pointesable !

Une fois réuni, Anastasia fait part au groupe de ses observations et tout le monde se dirige vers le centre-ville pour intercepter ce commando.

Les aventuriers affrontent alors le chef du raid des géants, bien décidé à remplir sa mission en élimant tout sur son passage.

Orik profite de sa mobilité pour sauter de toit en toit et prendre les ennemis à revers, pendant qu’Enarion, Nyléa affrontent de front Teraktinus et ses gardes du corps.
Ils sont soutenus par les soins d’Aspirine, Clovis lançant un sort d’abri pour permettre aux combattants trop blessés de se mettre en sécurité.
Et heureusement que l’abri et les soins n’étaient pas loin car le groupe se rendit vite compte que Teraktinus est un redoutable combattant à deux armes !!!

Mais les efforts combinés du groupe parviennent à éliminer Teraktinus et ses géants, le reste des géants voyant leur chef et le dragon éliminé battent immédiatement en retraite avec leurs prisonniers et leur butin.

Victoire pour Pointesable !!!

Les aventuriers foncent aider les habitants pour maitriser les incendies causés par le dragon, puis font le point :
• Pointesable a subit de nombreux dégâts mais rien de vraiment dramatique,
• Aonyx le barbare a disparu,
• Quatre membres de la famille Scarnetti ont été kidnappés et emmenés par des géants,
• Ce raid a été mené par des éclaireurs donc une autre force de frappe plus conséquente cette fois risque de revenir,
• Le chef des géants avait clairement un objectif autre que le pillage de la ville.

Les aventuriers décident alors d’interroger un géant qui a été fait prisonnier. N’ayant plus de barbare pour intimider le géant, Clovis parvient à convaincre le géant de révéler tout ce qu’il sait.

Ce géant, nommé Anak, révèle aux aventuriers qu’un puissant géant du nom de Mokmurian a ordonné l’attaque de Pointesable, l’objectif était triple :
• Estimer les défenses des petits êtres faibles,
• Faire prisonnier tous les nobles, chefs, marchands de la ville bref tous ceux semblant être avares,
• Et le plus important récupérer une pierre du phare de Pointesable.

Curieux, le groupe demande à Anak pourquoi ce Mokmurian voulait une pierre du phare en sa possession. Anak répond qu’au sein de son peuple, ceux qu’ils nomment les anciens ont le pouvoir de lire les souvenirs de la pierre, visiblement Mokmurian recherche quelque chose.

Anastasia et Clovis demande plus d’informations au sujet de Mokmurian et Anak accepte de révéler ce qu’il sait du chef suprême des géants en échange de sa liberté.

Ils apprennent alors que Mokmurian est un « petit » géant et bien que cela soit généralement une tare chez son peuple, Anak indique que parfois un grand pouvoir sommeil dans ces singularités. Anak ne connaît pas trop les détails mais Mokmurian a été bannit de son clan, et lorsqu’il est revenu, Mokmurian possédait la magie des anciens seigneurs des géants. Il a très vite défié tous les chefs et anciens des tribus de géants pour les unifier sous son autorité, puis a établi son quartier général dans un lieu normalement interdit par son peuple la Tour Noire et l’a rebaptisé la Forteresse de Jorgenpoing.

Après avoir fait le bilan, le groupe hésite à partir à la recherche d’Aonyx, Clovis est particulièrement déchiré entre son inquiétude pour son ami et éliminer la future menace des géants. Après discussion, le groupe décide de partir pour Jorgenpoing et d’accueillir officiellement Enarion au sein du groupe, l’archéologue espère en les accompagnant trouver d’anciennes ruines et reliques datant du Thassilion.

Mais à la surprise de tous, Darkhan fait le choix de ne pas les accompagner. Son clan a plus que jamais besoin de lui pour se reconstruire depuis que les géants ont détruit le village. L’homme-félin demande alors à son vieux professeur Ekly, le fameux « homme en rouge », d’accompagner ses compagnons combattre Mokmurian.

Ekly accepte la demande de Darkhan, il devait de toute façon régler ses comptes avec le patriarche des Scarnettis et vu qu’il fait partie des personnes enlevées par les géants…


Le groupe et ses deux nouveaux membres prend deux à trois jours pour préparer son expédition, faisant des allers-retours à Magnimar grâce à Anastasia, et améliorer leurs armes et équipements.

Au moment de partir, Ekly informe Darkhan en souriant qu’à son retour il aimerait bien récupérer sa pièce d’or fétiche qu’il a « égaré » lors de son séjour dans le clan de l’homme-félin. Darkhan, jonglant avec la pièce entre ses doigts, lui répond en riant qu’il n’a qu’à revenir en vie.

Le groupe part en direction de Jorgenpoing grâce aux indications d’Anak, le voyage se passe sans incident jusqu’à leur arrivée devant les Marches de Storval, un gigantesque escalier permettant d’atteindre le haut-plateau.

Passant en éclaireur avec les sorts d’invisibilité et de vol, Anastasia repère un large groupe de géant qu’elle identifie comme des géants des collines. Ces derniers arborent tous une gigantesque rune sur le torse et semblent posséder des muscles anormalement développer.

Ne voulant pas prendre de risque, le groupe décide d’utiliser la téléportation pour esquiver l’obstacle, après tout ils n’ont jamais affronter cette race de géant, il y a un truc étrange avec leurs muscles, et n’ont aucune idée du nombre en embuscade dans l’escalier ou dans les environs.

L’ensorceleuse consomme une grande partie de sa magie et de ses parchemins pour transporter les aventuriers sur le plateau de Storval, puis ils prennent un peu de repos dans un campement sécurisé pour permettre à Anastasia de récupérer sa magie. Lors de ce campement, le groupe discute avec les deux nouveaux membres, visiblement Enarion en plus d’être archéologue possède quelques compétences dans la fabrication d’objets magiques. Ekly informe le groupe qu’il possède une carte au trésor obtenue grâce au cadavre du dragon sensée indiquer sa tanière, comme il le supposait cette tanière semble être à proximité de la forteresse des géants.

Le lendemain, le groupe se remet en marche, et arrive très vite dans la vallée des pics de fer et contemplent la forteresse de Jorgenpoing. Très vite, ils remarquent la tour de guet ayant une vue parfaite sur l’entrée de la vallée. Le groupe décide alors de recourir à nouveau à la téléportation pour se transporter directement dans la tanière du dragon pour éviter d’être repéré, après tout, les coordonnées son sur la carte d’Ekly.

Anastasia sert à nouveau de transport expresse pour le groupe qui apparaît non loin de la grotte du dragon.

Les aventuriers s’enfoncent prudemment dans la grotte et sous leurs yeux se trouvent une rivière de pièce…

Au loin, une fumée blanche apparaît au niveau de la tour de guet, le groupe ignore qu’ils ont été aperçus à l’entrée de la vallée…

Conclusion :

Teraktinus a été un bon adversaire, je l’ai épaulé de géants de pierre avec des niveaux de moine et un géant de pierre barde pour un peu de diversité et contré les effets magiques.

Mes joueurs usent beaucoup de la téléportation, mais le joueur d’Anastasia a fait remarquer que ça épuisait pas mal de slots de sorts car il doit faire plusieurs allers-retours pour 7 individus et les chevaux…

Changement de personnage donc, Darkhan doit mettre son clan à l’abri et l’aider à se reconstruire, nous accueillons donc :

Ekly : samsaran inquisiteur de niveau 11 et professeur de tir à l’arc de Darkhan. Ekly a connu le père de Darkhan car ce dernier était sa cible, en effet le chef de la maison Scarnetti a accusé le père de Darkhan avec fausses accusations de vol (la réputation de voleur des hommes-félins tout ça). Le Scarnetti espérait que privé de leur chef les hommes félins libéreraient l’endroit pour y construire une cache d’activités illégales. Ekly a été chargé par son ordre d’amener le père de Darkhan, Urlan, mais en chemin vers le village des hommes félins, Ekly a été attaqué par surprise par un sanglier. Urlan chassait à proximité et a sauvé Ekly, il a ensuite conduit le samsaran à son village pour le soigner. Là, Ekly apprit à mieux connaître Urlan et surtout son fils Darkhan, avec qui il développa un lien fort et lui appris le tir à l’arc durant sa convalescence. Ekly comprit finalement qu’Urlan était innocent et une fois rétablit, il partit au loin, dans la confusion d’avoir failli accuser un innocent.

De nombreuses années plus tard, il appris que le village des hommes-félins avait subi un raid de gobelins et qu’Urlan était mort en défendant son clan, mais l’inquisiteur eu aussi vent que cette attaque avait été orchestré par le patriarche de la famille Scarnetti.

Blanc de rage de n’avoir pas arrêté cet homme quand il en avait eu l’occasion à cause de sa confusion, il se mit en chemin vers Pointesable pour la justice. Mais aussi pour récupérer sa pièce d’or fétiche, ce coquin de Darkhan l’a échangé par une en cuivre.


Offline BlitzStone  
#3 Envoyé le : samedi 9 mai 2020 16:29:05(UTC)
BlitzStone
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2016(UTC)
Messages : 55
Les aventuriers ont trouvé le trésor du dragon.

Ils en profitent pour s’en mettre pleins les poches (évidement), mais découvrent aussi ce qui semble être les restes d’un journal d’expédition. Apparemment des chercheurs étudiaient un culte maintenant éteint qui opérait dans la région et qui avait connaissance d’une prophétie d’une importance capitale. Le journal indique que cette prophétie était dans une langue connue seulement des membres du culte et que les chercheurs travaillaient à la décrypter avant de se faire attaquer.

Le groupe pense que le dragon, n’y voyant aucun intérêt, a du éparpiller les pages restantes du journal dans les alentours. Les personnages fouillent toute la zone et petit à petit retrouve toutes les pages manquantes.
Mais pendant la recherche, le groupe a du affronter une patrouille de géant de pierre, visiblement des éclaireurs. Ekly et Orik remarquent alors que l’alerte semble être donnée dans la forteresse des géants et comprennent qu’ils ont été repéré par la tour de guet à l’entrée de la vallée.

Le groupe se dépêche de faire la traduction grâce au journal reconstitué et prend alors connaissance de la prophétie (voir la conclusion).
Inquiet que la forteresse soit en état d’alerte, le groupe comprend que l’attaque frontale est suicidaire. Orik analyse la structure du terrain est conclut que les grottes en bas de la falaise ont une chance d’être reliées niveau inférieur de la forteresse.

Le groupe se dirige alors vers les grottes et descend la falaise à l’aide des cordes et du duo Anastasia-Enarion en vol. Près de la première grotte, Ekly part en éclaireur et constate qu’il y a plusieurs vouivres occupées à regarder une opale de feu. Il informe ses compagnons puis décide d’explorer la deuxième grotte plus en hauteur. Celle-ci ne semble pas occupée et l’inquisiteur fait signe au groupe de le rejoindre. Les aventuriers essaient de passer discrètement devant la grotte des vouivres mais Aspirine et Nyléa ne sont pas très discrets avec leurs armures. Ils se font immédiatement attaquer par les vouivres. Enarion et Anastasia interviennent immédiatement pour sauver le prêtre pendant que Nyléa contient les vouivres à l’entrée de la grotte pour les empêcher de profiter de leur mobilité en vol. Clovis et Ekly tentent de sauver le prêtre de la puissante mâchoire de la vouivre mais l’inquisiteur reçoit une attaque dans le dos venant de la deuxième grotte (il était toujours devant l’entrée). Ekly se laisse alors tomber en contre-bas prêt à contre-attaquer mais l’ennemi ne l’a pas suivi.

Le groupe parvient à triompher des vouivres et explore alors leur grotte espérant trouver un passage. Malheureusement ils ne trouvent pas de passage vers la forteresse mais de l’équipement fort utile dont un bâton de ciel et de terre.

Inquiet de laisser des traces visibles de combat, les aventuriers cachent les cadavres des vouivres dans la grotte puis vont explorer celle d’à coté.

Ils remarquent que cette grotte est occupée par plusieurs araignées mortes-vivantes qui ont tissés leurs toiles un peu partout. Anastasia et Enarion déchagrinent le feu sur ces araignées, soutenu par Aspirine et ce canalisations pendant que le reste du groupe les protègent d’une contre-attaque.

Une fois fini, le groupe fouille minutieusement la grotte et finit par trouver le chemin menant au sous-sol de la forteresse.

Les lanceurs de sorts demandent à pouvoir prendre une nuit de repos car la majorité des sorts ont été épuisés. A nouveau les cadavres sont cachés dans un coin de la grotte et les aventuriers se reposent pour explorer le souterrain dès l’aube.

Au matin, le groupe s’engage dans le tunnel, ils avancent jusqu’à entendre de nombreuses voix devant eux. Ils font alors face à de nombreux bonnets rouges, ces derniers sont ravis de pouvoir décharger sur eux leur frustration.

Clovis protège les combattants au corps à corps avec son sort d’abri pendant qu’Anastasia et Enarion ouvrent à la boule de feu. Nyléa et Orik sortent immédiatement après pour achever les mourant.

Le groupe continue et arrive devant la fin du tunnel, dont l’entrée est masquée par une large peau de mammouth. En l’écartant, Nyléa voit une grotte remplie de tas de fourrure, mais surtout un piège fonçant sur elle !! Aspirine la soigne immédiatement et la guerrière fonce dans la grotte suivit de ses compagnons car elle a entendu un ricanement lorsque le piège s’est déclenché.

Les aventuriers affrontent alors une kobold maniant une dangereuse hallebarde. Malgré qu’elle soit entourée d’ennemis, Enga rend des coups pour coups mais surtout elle s’acharne sur Aspirine visiblement énervée de voir les blessures de ses ennemis guérirent à cause de ce prêtre sans honneur.

Voyant que le prêtre est sur le point de succomber, Clovis lance une représentation bardique de type chef-d’œuvre pour endormir Enga. Et brusquement, Enga s’endort permettant au groupe de souffler.

Anastasia propose d’éliminer leur ennemi endormit mais Clovis précise que le sommeil d’Enga est très léger et que même la désarmer va la réveiller. De plus Ekly remarque que la kobold possède autour du cou un collier qu’il identifie comme un collier de boules de feu ( du plus haut niveau en plus!). Grâce à une petite manipulation à distance le collier est sécurisé et Ekly inflige un coup de grâce.

Les aventuriers découvrent alors les alentours et constatent avec satisfaction qu’ils sont au centre de la forteresse.

Conclusion :

Mes joueurs ont passé un long moment à déchiffrer cette prophétie, je leur ai imprimé plusieurs pages de journal avec du texte brut et la traduction que les chercheurs ont fait.
En gros le culte possédait beaucoup de documents administratifs dans des langues différentes, y compris la langue secrète. Ils ont du repérer les mots présent dans le texte prophétique et chercher la traduction dans les documents administratifs traduits par les chercheurs. Cela à pris deux bonnes heures IRL pour tout traduire mais ils étaient content.
La prophétie ? Elle annonce que leur MJ va devenir papa Laugh.
Sinon les joueurs ont une mécanique bien rodée pour les combats, beaucoup d’esprit d’équipe.

Enga aurait pu être un combat intéressant mais…. j’ai fait une erreur. Le joueur de Clovis a lancé le chef d’œuvre Berceuse de Braise l’Ancien pour que Enga subisse un sommeil profond.
Mais sommeil profond ne marche pas contre les créatures de plus de 10 DV… Tant pis, il faut savoir accepter ses erreurs. Et puis j’ai trouvé très drôle le fait qu’ils paniquent pour enlever délicatement le collier de boules de feu.

Modifié par un utilisateur samedi 9 mai 2020 16:29:35(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline BlitzStone  
#4 Envoyé le : mercredi 13 mai 2020 13:52:09(UTC)
BlitzStone
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2016(UTC)
Messages : 55
Le groupe fait le point sur la situation : ils sont au centre de la forteresse, et leurs ennemis doivent penser qu’ils sont à l’extérieur suite à l’élimination de la troupe de géant de pierre près de l’antre de Longuedent.

Immédiatement, ils se dirigent vers l’est, et remarquent que dans une pièce au sud se trouve une pièce avec un groupe d’ogres occupé à travailler le cuir.

Les aventuriers décident de les attirer dans une embuscade avec le classique « boule de feu + les combattants éliminent les survivants ». Le plan fonctionne à merveille, les ogres ne brillant pas pour leur intelligence. Ce plan fonctionne si bien même qu’Orik décide de rebrousser chemin pour partir seul en éclaireur vers le nord.

Le moine trouve une espèce de cul-de-sac, mais repère les contours d’une porte secrète, malheureusement il ne parvient pas à déterminer le mécanisme d’ouverture. Il continue plus loin au nord et arrive de ce qui ressemble à un réfectoire. Soudain, il ressent comme un tremblement et inquiet pour ses amis, il rebrousse chemin.

Le léger tremblement est l’œuvre du reste du groupe. En effet, les bruits de combat contre les ogres ont attiré l’attention des géants de pierre des pièces voisines. Nyléa parvient à contenir l’avancée furieuse le temps nécessaire pour que Clovis réutilise son sort d’abri, protégeant momentanément le groupe.

Ekly entend au loin un chef ordonner aux géants de pierre de se mettre à couvert contre les attaques à distance, mais aussi d’aller chercher de l’aide auprès de lanceurs de sorts pour briser l’abri. Immédiatement, l’inquisiteur crie à Nyléa de lancer le collier à boules de feu au milieu du groupe de géant. La guerrière comprend le plan de son allié et s’exécute, permettant à Ekly de tirer sur une des boules du collier pour amorcer la détonation des boules de feu.

Cette énorme explosion élimine la quasi-totalité du groupe de géants de pierre, fait trembler une partie des souterrains, et surtout ne produit aucun son grâce au bard qui a lancé in extremis une zone de silence sur la zone d’explosion.

Inquiet à cause du tremblement, Orik revient sur ses pas et voit le passage secret qu’il avait repéré s’ouvrir. De ce passage sortent trois géants de pierre dont l’un semble être un haut gradé, se dirigeant visiblement vers les aventuriers qui ne sont pas conscient de la menace !!

Le moine profite alors de l’effet de surprise pour attaquer les géants dans le dos, espérant que les bruits préviennent ses compagnons. Son plan fonctionne et il parvient à infliger de nombreux dégâts au trio, prévenant ses amis. Mais à trois géants contre un nain, Orik tombe sous les coups ennemis.

Clovis, Nyléa et Enarion foncent sur le trio ayant vaincu le moine pendant qu’Anastasia et Ekly éliminent à coup de rayon et de flèches les géants de pierre survivants qui tentent de donner l’alerte.

Brusquement Orik reprend conscience et voit une géante de pierre penchée vers lui, une potion de soin vide à la main. Cette géante lui fait signe de rester discret sur son implication et retourne se cacher à un croisement de couloirs. Le nain se relève et utilise son Ki pour se téléporter au milieu de ses alliés et les aider.

Boosté par le retour du nain, le groupe élimine le chef et ses deux gardes du corps. Pendant qu’Aspirine lui fait des soins d’urgence, Orik explique alors qu’il a été sauvé par une géante de pierre qui se cache pas loin dans le couloir.

Après avoir caché les nombreux cadavres comme ils ont pu, les aventuriers partent à la rencontre de cette alliée providentielle, et découvre une géante de pierre nommée Cona. Cette dernière enjoint le groupe à la suivre vers un lieu qu’elle estime être sûr pour discuter et les guide à travers les souterrains, calmant au passage les ours sanguinaires.

Une fois en sécurité, le groupe pose de nombreuses questions à Cona. Cette dernière leur répond volontiers et il apprenne l’histoire de Mokmurian, sa chute puis son retour suivit de sa prise de pouvoir éclair. Le groupe obtient de la géante une carte sommaire des environs ainsi que des informations sur les plus proches alliés de Mokmurian. Ils ont déjà éliminé Galemnir, reste le quatuor de Lamia avec leurs dragons ainsi que Lokansir, le bras droit de Mokmurian.

Le groupe fait le point, puis demande à Cona d’aller dans le réfectoire/cuisine et de distraire les groupes d’ennemis de se déplacer dans le complexe et tomber sur des traces de combat.

Cona hésite beaucoup mais le barde parvient à la convaincre que techniquement il ne s’agit pas d’une confrontation directe à l’autorité de Mokmurian, ce que les lois des géants interdisent.

Une fois reposé, le groupe décide de partir vers le sud pour s’occuper des lamies, ils appréhendent énormément cette rencontre car les combats contre Xanésha et Lucrecia ont été difficiles. Orik part en éclaireur espérant obtenir par son repérage aider à l’effet de surprise. Le moine trouve dans une large grotte trois dragons rouges, ceux qui d’après Cona sont charmés par les lamies. Il retourne prévenir ses compagnons, et ils décident que la meilleure carte à jouer contre quatre versions de Xanésha est de libérer les dragons du charme-monstre. Anastasia, Aspirine et Clovis s’avance alors, chacun lançant à toute vitesse une dissipation de la magie, deux dragons sur trois sont libérés. Furieux, les dragons libérés foncent vers la grotte des lamies pour se venger, le troisième ne comprenant pas pourquoi ses compagnons hurlent de rage sur leurs « maitresse ». Les lanceurs de sorts dissipent vite ce malentendu, et trois dragons enragés foncent dans la grotte voisines, suivis par des aventuriers hilares.

Les dragons surprennent les quatre lamies en train de prier la mère des monstres, ces dernières ne s’attendaient absolument pas à cette volte-face et subissent le souffle des trois dragons de plein fouet. Malheureusement ce n’est pas suffisant, et de loin, pour les abattre. Très vite les lamies activent leurs sorts défensifs et tentent de soumettre les dragons à leur contrôle, mais elles sont gênées par l’arrivée des aventuriers qui entrent dans la mêlée.
Même avec leurs alliés draconiques, le combat est difficile car les lamies utilisent des sorts de mise à mort pour éliminer les mourants (y compris une de leur sœur !) et renforcer leurs sorts.

Au final les aventuriers triomphent des lamies au prix grosses blessures et la mort des trois dragons. Aspirine soigne tout ce beau monde avec ses canalisations, puis vient la phase de recherche où le groupe découvre plusieurs livres concernant le culte de Lamashtu et des parchemins.

Les aventuriers décident de remonter vers le nord pour éliminer le dénommé Lokansir et délivrer les habitants de Pointesable qui d’après Cona sont avec lui.

Le groupe arrivent alors dans un long couloir au bout duquel se trouve une solide porte de pierre. Ekly remarque que le sol est de la terre nue et pas des dalles de pierre comme le reste des souterrains, il s’interroge mais après analyse ne découvre aucun piège caché. Anastasia part devant sous invisibilité et entrouvre la porte de pierre avec ses sorts. Elle remarque un géant des collines assis en tailleur au fond de la pièce et quatre humains ligotés en cercle sur une sihédron. Le mouvement de porte attire aussitôt l’attention du géant et l’ensorceleuse fonce se mettre à l’abri derrière un pilier, même sous invisibilité elle n’est pas à l’abri d’un rocher fonçant en ligne droite.

Ravis d’avoir un peu d’exercice, Lokansir s’étire puis plonge dans le sol terreux !

Le groupe n’a que quelques instants pour se préparer avant que Lokansir ne sorte de terre au milieu du groupe et effectue une puissante attaque d’enchainement à Enarion, Nyléa et Orik. Seul Enarion grâce à ses images miroirs ne subit aucun dégât mais ses deux alliés ont subi de terrible dégâts, et doit donc compter sur ses images miroirs restantes pour faire office de rempart le temps que le prêtre utilise ses sorts curatifs.

Clovis parvient alors à désamorcer la situation en lançant un sort de blocage mental rendant temporairement Lokansir à l’impuissance. Le groupe en profite pour éliminer ce terrible adversaire cerné de toute part.

Conclusion :

Mes joueurs ont eu la bonne idée d’utiliser le collier à boules de feu d’Enga pour élimine une vingtaine de géant en un coup (deux patrouilles + les occupants du dortoir et de la forge). Mention spéciale au joueur de Clovis qui a supprimé le bruit de l’explosion, sinon ils allaient alerter toute la zone. Je leur ai dis en fin de séance que c’était le truc à faire sinon couic.

Beaucoup de roleplay avec Cona, mes joueurs ont été étonnés de trouver une alliée dans le camp ennemi.

Encore une super idée de retourner les dragons contre les lamies, sans cela je ne sais pas comment le combat aurait tourné, sans doute qu’ils auraient évité la confrontation sans l’aide des dragons.

Lokansir a montré qu’il était un redoutable adversaire, mais un jet de volonté raté l’a rendu quasi impuissant sans ses dons de combat.

Offline BlitzStone  
#5 Envoyé le : vendredi 12 juin 2020 17:59:15(UTC)
BlitzStone
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2016(UTC)
Messages : 55
Une fois le géant éliminé, le groupe entre dans la pièce pour porter secours aux quatre habitants de Pointesable. Ekly reconnait immédiatement le patriarche des Scarnetti, il s’avance alors pour rendre justice mais remarque que la terreur a vieilli cet homme arrogant de plusieurs années. L’inquisiteur contemple un instant la douleur dans les yeux de cet ennemi, puis se détourne en disant que finalement la justice a été rendue…

Aspirine soigne les prisonniers pendant que le reste du groupe décide de la marche à suivre. Si les informations de Cona sont justes, les aventuriers ont éliminé les principaux lieutenants de Mokmurian, ils doivent utiliser cet avantage au maximum.

Ils vont donc plein sud pour passer à la dernière partie du complexe souterrain et, grâce aux informations de Cona, ils savent que l’entrée est protégée par un groupe de quatre trolls dissimulés derrière de grandes peaux de mammouth.

Connaissant l’aversion des trolls pour le feu, le groupe choisit d’embraser par magie les peaux afin de forcer les trolls à quitter leur abri et les combattre en terrain dégagé.

Anastasia et Clovis utilise le sort de manipulation à distance pour approcher les torches des peaux suspendues. Lorsque le feu prend, la réaction des trolls est immédiate, ils quittent leur position défensive pour s’éloigner des flammes et sont accueillis par les flèches/sorts du groupe. Les trolls arrivent bien au contact avec Enarion, Nyléa et Orik, mais les attaques à distance les ont suffisamment affaiblis pour ne poser aucune menace au trio de combattants.

Le groupe éteint les flammes et fouille l’antre des trolls, ils remarquent de l’équipement magique d’aventuriers probablement dévorés par les trolls ainsi qu’une grande quantité de pierres sans valeur (même si on peut les confondre avec des gemmes précieuses).

Les aventuriers continuent leur avancée et entrent dans la dernière partie du complexe. Ils remarquent qu’ils ne sont plus du tout dans une structure de caverne mais bien dans une construction. Étrangement les angles des murs/sols/plafonds sont arrondis.
Ce détail est suffisamment étrange pour qu’Enarion se rappelle que ce moyen était utilisé dans certains rituels pour enfermer ou se protéger de certains extérieurs.

Le groupe explore un couloir à l’est qui semble débouché sur un cul de sac suite à un effondrement et une pièce pouvant faire office de cellule. Recoupant avec les informations d’Enarion, le groupe s’attend à devoir affronter des créatures convoquées.

Au moment où le groupe fait demi-tour, une créature sort du mur de pierre pour attaquer Orik. Le moine, blessé, reconnait un monstre dont ses parents lui parlaient quand il était jeune, un fiélon de la forge. Enarion et Nyléa se précipite auprès du nain. De sa bouche ventrale, le fiélon de la forge libère une éruption de métal fondu sur les combattants au corps à corps, brulant les combattants.
Orik hurle à Anastasia que ses flammes ne seront pas efficaces contre cette chose. Entendant cela, Enarion utilise sa décharge électrique via son combat magique pour infliger d’important dégâts au fiélon qui bat prudemment en retraite.

Pendant qu’Aspirine le soigne, Orik informe ses compagnons que le fiélon de la forge est un extérieur qui apparait parfois dans les souterrains et est un vrai fléau pour les mineurs nains car il fait des attaques éclairs puis bat en retraite en traversant la pierre.

Clovis lance le sort détection des pensées et maintient le sort en continu pour éviter les attaques surprises du fiélon. Une initiative judicieuse car plusieurs fois le barde repère le fiélon autour d’eux dans la pierre, l’ennemi remarque que le barde indique aux autres sa location lorsqu’il fait émerger sa tête pour observer.

Avançant prudemment et le barde servant de radar, le groupe arrive dans une pièce avec des glyphes pulsant de magie sur les murs, et grâce à Clovis ils savent qu’une dizaine de géants s’y trouvent. Anastasia et Enarion lancent à l’unisson une boule de feu, avec extension d’effet pour l’ensorceleuse et avec quintessence des sorts pour le magus.

Les boules de feu font un carnage dans les rangs des géants et ces derniers foncent au corps à corps avec le groupe.

En entrant dans la pièce, la magie des glyphes pulse et les combattants au corps à corps parviennent à résister au sort de rapetissement, sauf le magus qui a choisi de subir le sort, en effet le style de combat d’Enarion repose sur sa dextérité plutôt que sa force et donc il n’a pas besoin pour ce combat de lancer rapetissement sur lui-même, bref il économise un sort.

Le groupe élimine les géants restants, le fiélon a bien tenté d’attaquer mais Clovis a prévenu Ekly et Orik qui était prêt à l’intercepter, sifflant de rage le fiélon retourne dans son repaire.

Les aventuriers continuent dans la pièce suivante, pièce dans laquelle se trouve un énorme chaudron fumant et derrière apparait un golem de pierre fonçant sur eux.

Ils ont beaucoup de mal à combattre ce golem, ce dernier possède certaines immunités à la magie et dispose de défenses importantes, défenses qu’ils auraient pu ignorer si Darkhan n’avait pas quitté le groupe avec la broche anti-golem !!!!

Au court du combat, Nyléa change d’arme pour celle en adamantium pour enfin faire des dégâts concrets, pendant que les blessés se cachent derrière l’énorme chaudron pour qu’Aspirine les soigne. Mal leur en pris quand une attaque du golem fait rouler sur eux le chaudron fumant !!!

Finalement le groupe vient à bout du golem mais il a subi d’importantes blessures et doivent piocher dans le stock de potions pour économiser les sorts curatifs d’Aspirine.

Allant en éclaireur, Orik remarque que la pièce suivante est occupée par plusieurs géants morts-vivants.

Le barde a alors l’idée d’utiliser son chef d’œuvre legato du marché infernal pour invoquer un allié céleste du culte d’Aspirine. Un ange apparait alors répondant à l’appel combiné du barde et du prêtre. Après marchandage, l’ange accepte d’aider le groupe à éliminer les ennemis morts-vivants.

Avec un incroyable esprit d’équipe le groupe s’élance à l’assaut des morts-vivants !!!!

Non je déconne en fait.

Les aventuriers ont assuré qu’ils se battraient côte à côte avec l’ange mais ont préféré le laisser charger en premier et attendre qu’il ait éliminé une grande partie de la menace… (Facepalm du MJ)

En un seul tour l’ange se fait submerger par les morts-vivants et transformer en rondelles par le seigneur décapité. (Facepalm des joueurs)

Stupéfait par la mort soudaine de cet allié, le groupe n’a plus d’autre choix que de se lancer dans la mêlée. Aspirine lance ses canalisations sur les ennemis, inquiet de devoir rendre des comptes à sa déesse pour la mort soudaine de l’ange.

Le seigneur décapité est un puissant adversaire et Nyléa encaisse les coups comme elle peut, heureusement Clovis lance son sort d’abri pour permettre à ceux trop gravement blessés de s’extirper du corps à corps.

Une fois que les boules de feu d’Anastasia et Enarion ont éliminé les servants, le groupe se concentre entièrement sur le seigneur décapité et finalement il tombe.

Conclusion :

Le fiélon de la forge a mis la pression sur le groupe en les harcelant, pas mal l’idée du joueur de Clovis d’utiliser le sort détection de pensées. Le fiélon a subi la pleine puissance du magus, un paquet d’immunités sauf contre l’électricité c’est dommage…

Le cas de l’ange maintenant… le barde avec l’aide du prêtre a convoqué un deva monadique en renfort, les négociations se passent nickel vu que pour l’ange ça rentre dans ses attributions de casser du mort-vivant. Mais au dernier moment ils ont choisi de le laisser charger dans le tas et d’attendre un tour… Ils auraient au moins pu balancer des sorts ou des flèches pour aider un peu mais non…

Après discussion, mes joueurs pensaient que l’ange serait plus fort que ça et espéraient ne combattre que le minimum.

Bref ils vont devoir expliquer tout ça devant un tribunal divin, si vous avez des idées à suggérer je suis preneur Wink.

Offline BlitzStone  
#6 Envoyé le : samedi 10 octobre 2020 11:32:02(UTC)
BlitzStone
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2016(UTC)
Messages : 55
Les aventuriers prennent un instant pour se soigner puis poussent l’exploration, ils passent devant des tunnels effondrés et l’expertise d’Orik leur révèle que l’éboulement est très ancien.

Orik part en éclaireur et découvre que le fiélon de la forge s’y trouve, apparemment occupé à récupérer de ses blessures. Visiblement la précédente rencontre avec le groupe lui a plus couté que ce qu’Orik avait pensé. Il parvient à rejoindre le reste du groupe sans alerter l’ennemi et ensemble ils décident de profiter de l’effet de surprise.

Orik fonce alors sur le fiélon de la forge l’empêchant de se fondre dans les murs le temps que ses alliés puissent l’entourer.

Le fiélon de la forge oppose une résistance féroce et désespérée, crachant du métal fondu pour blesser et ralentir ses ennemis, mais finalement le groupe parvient à l’éliminer.

Le groupe continue et arrive dans un long couloir avec plusieurs portes dont une double porte en bronze à l’extrémité ouest du complexe.
Intrigués, les aventuriers s’avancent près de la double porte en bronze et les lanceurs de sorts font des détections de la magie. Ils constatent que cette porte en bronze est protégée par une puissante magie pour empêcher les intrus. Visiblement ils ont besoin d’une clé spéciale et d’un mot de passe pour désactiver la sécurité.

Le groupe examine et entrouvre la porte au centre du couloir et constate que derrière cette porte se trouve un mur de pierre. Le moine examine ce mur et conclut qu’il a été fait par magie pour bloquer l’entrée de la pièce. Clovis observe la carte grossière qu’ils ont fait des environs et conclut que s’il n’y a pas une autre partie dans ce complexe, alors il reste au groupe un maximum de deux-trois pièces à traverser. Ce mur de pièce les oblige donc à traverser les autres pièces via la porte à l’est du couloir.

S’attendant à un piège, Enarion et Ekly examinent la porte est et sentent que derrière cette porte il y a plusieurs auras semblant tourner en rond.

Le groupe n’est vraiment pas emballé de devoir traverser un gros groupe d’ennemis juste avant d’affronter Mokmurian, surtout que leurs ressources (potions et sorts) ont été bien entamés par les affrontements précédents.

Ils font alors l’inventaire de leur possession et Aspirine remarque qu’ils ont le bâton de ciel et terre trouvé dans la caverne des vouivres. Ce bâton permet de lancer le sort façonnage de la pierre et dispose encore de charges suffisantes pour créer une porte dans le mur derrière la porte centrale !!

Emballé, le groupe confie le bâton à Anastasia qui dépense la totalité des charges restantes pour créer une ouverture. Une fois cela fait, Nyléa s’avance dans l’ouverture pour prendre par surprise un géant en armure cacher derrière un gros pilier et dont l’attention était entièrement tournée vers l’autre entrée à cette pièce !!! Visiblement leurs ennemis les attendaient mais n’avaient pas du tout prévu qu’ils passeraient par-là !!
Le géant en armure, surpris par sa blessure dans le dos, se retourne immédiatement pour faire face à la menace et crie une phrase en géant que Clovis traduit à ses compagnons : « Seigneur Mokmurian ! Ils sont à l’entrée sud !! ».

Suite à cette alerte, un second géant en armure quitte sa position pour aider son collègue et un géant plus petit que la norme chez les géants de pierre apparait et lance un sort faisant apparaitre un brouillard empêchant Ekly, qui est toujours dans le couloir, de tirer ses flèches par l’ouverture. Enarion Anastasia et Orik traversent ce brouillard, le magus pour aider Nyléa qui est au corps à corps avec le premier garde du corps de Mokmurian, Orik ayant des facilités de combat contre les géants tandis que la taille des géants fait d’eux des cibles faciles pour les rayons de l’ensorceleuse.

Aspirine et Clovis tentent de dissiper le brouillard bloquant la vue d’Ekly, espérant que l’inquisiteur puisse canarder les ennemis avec ses flèches une fois son angle de tir dégagé. Mais juste avant que le brouillard ne se dissipe un rayon vert traverse ce dernier et frappe Ekly de plein fouet. L’inquisiteur survit in extremis au sort de désintégration de Mokmurian (merci les points héroïques), il boit rapidement une potion de soins et tente de battre en retraite mais il est bloqué par le deuxième garde du corps qui a réussit à le mettre à terre via un croc-en-jambe. Pire Lucrécia, la lamie matriarche, apparait devant sa sortie et empêche Aspirine et Clovis de lui venir en aide.

Ne subissant qu’une partie des sorts de Mokmurian grâce à Anastasia, Enarion, Orik et Nyléa parviennent à éliminer le premier garde du corps et le magus fonce à travers un brouillard pour aider l’ensorceleuse à combattre Mokmurian mais le brouillard se révèle être une brume acide. Orik et Nyléa se précipitent pour soutenir leur compagnon et lui permettre de récupérer.

A terre, Ekly utilise le pouvoir de son inquisition « chaines de justice » pour lier son destin à celui de Lucrecia, la lamie subit donc les mêmes dégâts que l’inquisiteur lorsque le garde du corps de Mokmurian déclenche une rafale de coups sur Ekly.
Mais à la différence de l’inquisiteur, la lamie ne peut compter sur des jugements ou des allés pour diminuer/soigner les blessures reçues et lorsqu’elle comprend la nature du sort qui la lie à l’inquisiteur, Clovis parvient à distraire le garde du corps pour qu’Ekly puisse achever la lamie sans subir d’attaques d’opportunité.

Voyant un de ses gardes du corps et la lamie éliminés, Mokmurian appelle à l’aide les chiens de Tindalos de la pièce voisine. Voyant cela, Orik utilise son « pas chassé » pour esquiver les différentes « brumes acide » et « nuage nauséabond » et réapparaitre sur le dos du géant pour l’engager dans une lutte pendant qu’Anastasia et Enarion élimine les chiens à la boule de feu.

Le dernier garde du corps enfin éliminé, Ekly, Aspirine et Clovis rentre dans la pièce. L’inquisiteur canarde enfin Mokmurian et Aspirine et Clovis supporte leur équipe avec des soins et de des sorts de soutien. Nyléa change d’arme et court aider Orik, son épée en adamantium surpassant la réduction de dégâts du géant.

Incantant sur la défensive, Mokmurian se téléporte après s’être désengager de la lutte avec le moine.

Le groupe comprend immédiatement que le chef des géants est parti chercher des renforts après des lamies et de Lokansir, sans savoir qu’ils ont déjà été éliminés !

Les aventuriers courent immédiatement vers le complexe précédent et ne perdent pas le temps à fouiller toutes les pièces à la recherche de Mokmurian. Ils savent que Cona, leur alliée, est restée pour convaincre/distraire le dernier groupe de géant près du puit central, ils espèrent que Mokmurian fera l’erreur de chercher après des alliés (les lamies, Lokansir, Galemnir, etc) dans le sous-terrain avant de penser à remonter à la surface. Ils devinent juste.

Mokmurian, après avoir constaté que tous ses plus proches alliés ont été éliminés, fonce vers la surface, mais il est accueilli par les aventuriers, le géant ordonne bien à Cona ainsi qu’au dernier groupe de géants de pierre de l’aider mais la doyenne parvient à convaincre les géants restant de ne pas s‘en mêler. Malgré une résistance désespérée, Mokmurian est finalement abattu.

Les aventuriers hurlent de joie, mais sursautent lorsqu’une voix humaine leur parle à travers la bouche morte de Mokmurian ! Aspirine et Orik reconnaissent cette voix comme étant celle prononçant en boucle un message sous le Pic-Chardon ! Railleur, ce nouvel ennemi explique que leurs actions n’ont eu aucune influence sur son retour imminent, tous les géants que le groupe a éliminés portaient la rune de sihédron, leur avarice le rendant un peu plus fort.

Une fois la voix éteinte, le groupe discute avec Cona et comprend que Mokmurian n’était finalement qu’un sous-fifre et qu’un dirigeant du Thassilon vieux de 10.000 ans tire les ficelles !

Les aventuriers fouillent le repaire de Mokmurian et découvre plusieurs richesses ainsi que la clef permettant d’ouvrir la grande porte de la bibliothèque. Mais il manque toujours le mot de passe pour désactiver la magie de protection, Cona révèle avoir entendu Mokmurian dire que le résident de la tour noire possède ce mot de passe, elle n’a par contre aucune idée de qui il s’agit à part qu’il est protégé par un groupe de harpie chargées de surveillés la porte de la forteresse.

Prenant la tête de Mokmurian, le groupe remonte avec Cona à la surface et la doyenne des géants de pierre parvient à dissoudre l’armée des géants.

Les aventuriers décident alors d’éliminer les harpies avec l’aide de Cona, les harpies tentent bien de séparer le groupe avec leurs chants mais voyant l’effet limité obtenu (Nyléa sera la seule à être charmée) les monstres passent à l’attaque. Ce combat est finalement une simple formalité, le seul souci que les aventuriers rencontrent est la capacité des harpies à voler.

Devenu enfin maitre de la forteresse, le groupe profite des locaux désertés par les géants pour bivouaquer, l’ambiance est à la fête car la menace sur Pointesable est définitivement écartée. Il ne reste plus qu’à s’occuper de l’occupant de la tour noire et à pénétrer dans l’antique bibliothèque.

Demain à l’aube, ils vont affronter le moine noir.

Conclusion :

Mes joueurs ont soupçonné le fiélon de la forge d’avoir prévenu Mokmurian, ils n’étaient pas chauds pour traverser la pièce avec les chiens de Tindalos, supposant que ce combat allait les affaiblir.

J’adore ces moments où les joueurs font le check-up de leurs sorts et matos pour trouver une solution à une situation, je récompense toujours ce genre d’initiative.

Le combat contre Mokmurian et ses gardes du corps était long et mentalement épuisant, mais au final mes joueurs ont adoré avoir un challenge, surtout le joueur d’Ekly dont le personnage était en bien mauvaise posture !

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Guest (Masquer)
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET