Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

46 Pages«<43444546>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Ilmakis  
#881 Envoyé le : mardi 23 août 2016 17:06:05(UTC)
Ilmakis
Rang : Habitué
Inscrit le : 29/08/2010(UTC)
Messages : 4,816

Nemlak
CA : 10

30 / 30

Nemlak se retourna vers le couple et Célestin.
« Bon, quand vous aurez finit de faire les exhibitionnistes pour revenir à notre mission je pourrai partager avec vous les informations importantes que j'ai obtenu. »
Puis se tournant vers Bhaal il rajouta d'un air profondément triste. « Je... Je croyais que tu... tu m'aimais ! Tu étais prêt à me convoyer jusqu'à l'autel ! »

Cependant ses yeux froids trahissait facilement ses véritables sentiments.
Offline Guigui.  
#882 Envoyé le : mercredi 24 août 2016 00:37:27(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Bhaal
rage berserk : 8/10
CA : 18 | C : 12 | D : 16
réf:+3 | vig:+5 | vol:+3

34 / 34


Bhaal était bien. Cela ne dura que quelques secondes avant que la voix froide et métallique du demi-orque ne les interrompe, mais il eut le temps d'avoir Alia contre lui et de sentir ses cheveux. A regret, il se sépara de la jeune femme, non sans un regard furieux en direction de Nemlak. « Ferme-la, » grogna-t-il, « ferme ta grande gueule. Ferme-la pour de bon. » Il ramassa l'arc du gnoll et son carquois. « Je prends ça, » déclara-t-il, « le reste ne vaut rien. »

Arc et carquois ajoutés à l'inventaire

Modifié par un utilisateur mercredi 24 août 2016 19:31:28(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Ilmakis  
#883 Envoyé le : mercredi 24 août 2016 09:10:08(UTC)
Ilmakis
Rang : Habitué
Inscrit le : 29/08/2010(UTC)
Messages : 4,816

Nemlak
CA : 10

30 / 30

Un sourire suffisant s'afficha sur le visage du demi-orque aux interjections de Bhaal. Il répondit d'une voix amusée et satisfaite.
« Bien ! J'entends le Bhaal que je préfère. Toujours prêt à se battre plutôt qu'un Bhaal aux émois et dégoulinant de bon sentiments. »

Puis reprenant un ton plus neutre il dit « Il semblerai que la ville a changée récemment de dirigeant. Apparemment un humain suffisamment fort pour tuer l'ancien chef de la tribu régnante et prendre le pouvoir par la force. Ces gnolls espéraient s'allier à nous ou plutôt aux troupes de la Princesse pour reprendre le contrôle des gnolls de la cité et la quiter. Pour cela, ils comptaient sur Dahski qui semblerait avoir été leur esclave et élevé par eux. Ce dernier s'était échappé mais avait été repris récemment. Il semblerai qu'il "faisait partit" de leur tribu et devait convaincre la princesse d'une alliance avec les gnolls. » Après une petite pause il continua, factuel « Venant de la cité le gnoll m'a dit plusieurs choses intéressantes. Il semblerai qu'une Harpie ayant fait son nid dans une grotte au nord du village ne partage pas les vues hégémonique du nouveau leader et soit prête à nous aider. Il m'a aussi parlé de monstre protégeant les accès au village, en plus des gnolls. Un serpent géant, un sanglier monstrueux et une paire de créatures "démoniaques".
Je ne pense pas que le gnoll me mente, mais si vous voulez en être sûr, je peux le rendre plus docile avec ma magie. »
Offline vaidaick  
#884 Envoyé le : mercredi 24 août 2016 19:26:49(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002

CELESTIN
CA : 12

23 / 23
Bien qu'il était occupé à communier avec Agathe, Célestin se permit de rester partiellement attentif à ce qu'il se passait autour de lui. Son regard se fit inquiet lorsqu'il vit Alia et Bhaal en grande discussion visiblement animée - même s'il était trop concentré pour tenter d'écouter leur conversation - mais rapidement ses yeux se firent pétillants de malices, et un sourire étira ses lèvres alors que les deux combattants finissaient leur prise de bec dans les bras l'un de l'autre.

Il était évident que chacun était devenu un moteur pour l'autre : Alia s'affirmait, devenant de plus en plus femme libre et de moins en moins esclave soumise ; Bhaal s'ouvrait au monde, le repoussant de moins en moins, acceptant sa part d'humanité qu'il semblait s'interdire à avoir - ou peut-être ignorait-il son existence jusqu'alors ?

Restait Nemlak. Alors que Célestin finissait sa communion, le demi-orque provoqua de nouveau Bhaal - qui, sans surprise, se laissa immédiatement envahir par la colère. Ce pourrait finir par devenir problématique... Mais le jeune artisan eut tout de même un léger espoir quant à l'évolution du magicien : il faisait de plus en plus souvent preuve d'humour, même si celui-ci était assez corrosif.

Enfin, il se leva, et se dirigea vers Alia. Il incanta alors qu'il arrivait à sa hauteur, et posa avec douceur sa main lumineuse sur son épaule, refermant ainsi ses blessures. Il la regarda dans les yeux et sourit en détournant brièvement les yeux vers Bhaal avant de les reporter de nouveau sur la jeune femme. « Ce doit être un peu moins douloureux maintenant. » dit-il simplement.

  • Soins légers sur Alia : 1d8+3 donne [8] + 3 = 11


Après quoi il s'approcha de Nemlak. « C'est fâcheux que l'information ne soit pas passée. Dashki était au courant de notre mission, non ? S'il avait voulu se débarrasser de son ancienne tribu, il ne s'y serait pas pris autrement. » Il parut songeur. « Ainsi, l'humain n'est chef que depuis peu... Avec un peu de chance, certains gnolls ne seront pas pressés de le défendre si nous l'attaquons. Peut-être devrions-nous aller voir cette harpie et voir si elle peut nous en dire plus sur lui, et sur ses propres ambitions ? »
Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline Lyana  
#885 Envoyé le : mercredi 24 août 2016 21:01:58(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Alia
CA 19 (C14,D15)
Ref+7* Vig+3* Vol+4*
Représentation : 9/11
Glitterdust : 1/1
Sorts 1 : 4/4

29 / 31

Alia respira profondément contre le torse puissant de son amant s'enivrant de son odeur, elle garda un instant les yeux fermés, ne les rouvrant que lorsque Nemlak interpela le couple.
La trêve était finie, Bhaal se reculait déjà et insultait le magicien. Elle fit quelques pas, se plaçant entre les deux hommes prête à intervenir s'il le fallait. Elle regarda avec mépris le demi-orque, sa flatterie sur la personnalité belliqueuse du demi-démon la dégoutait, il ressemblait au pire vendeur d'esclave de Katapesh.
« Bhaal n'est pas votre créature, Nemlak. »

Elle allait continuer lorsque Célestin s'approcha d'elle pour la soigner. Elle détourna le regard du magicien et sourit au sorcier, d'un sourire un peu forcé. Qui se transforma en véritable sourire lorsque la magie fit son office, son épaule ne la faisait plus du tout souffrir et il n'y avait quasiment plus trace de blessure.
Elle rougit légèrement lorsque le regard de Célestin passa de la jeune fille à Bhaal avec complicité, mais étrangement, elle ne se sentait pas gênée au contraire même. Elle se rendait compte qu'elle n'avait absolument pas honte de sa relation avec le demi-démon.

Elle remercia Célestin et s'intéressa aux révélations de Nemlak.
« On devra interroger Dashki, il y a trop de mystères autours de lui, on sait qu'il est venu récemment ici, le corps du pugwampi dans le champs le prouve. Quelles informations a-t'il donné aux Gnolls ? Et a-t'il parlé qu'à ce groupe ?
Ca ne sert à rien d'utiliser la magie pour faire parler plus notre prisonnier, quel intérêt aurait-il de mentir ? Par contre... que faisons-nous de lui ? »



Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Ilmakis  
#886 Envoyé le : mercredi 24 août 2016 21:39:06(UTC)
Ilmakis
Rang : Habitué
Inscrit le : 29/08/2010(UTC)
Messages : 4,816

Nemlak
CA : 10

30 / 30

Nemlak eu un sourire condescendant envers Alia et lui répondit d'une voix neutre teintée d'amusement.
« Ma chère Alia, vous ne voyez donc vraiment pas où je veux en venir avec Bhaal ou avec vous ?
Je vous apprend le coût de la liberté. Celui de devoir toujours répondre de quelqu'un, de ne pas être libre de ses choix et de devoir contenir ses propres émotions pour arriver à ses propres fins.
L'apprentissage est peut-être rude pour vous qui avez été esclave toute votre vie mais il est nécessaire si vous voulez survivre dans ce monde une fois notre mission réussie.
Pensez vous qu'on vous donnera le temps de vous adapter à votre nouvelle vie ? Vous avez été conditionné à être ce que vous êtes aujourd'hui, tueur, amant, gardien... Mais demain vous devrez être plus que cela. »

De son ton sarcastique il continua « Mais ne vous méprenez pas, je n'ai aucune amitié pour vous et votre mort ou votre vie n'a aucune valeur à mes yeux. Seule votre utilité dans mes propres projets m'intéresse.
Mais cela ne veux pas dire que je ne reconnais pas votre valeur ou vos éventuelles qualités et qu'à ce titre il est dans mon intérêt de vous aider. Demain, ou après demain, je pourrai avoir besoin de vous. Alors même si vous me haïssez vous saurez me reconnaître les qualités que je possède et vous accepterez de m'aider car vous saurez que contrairement à d'autres je ne vous aurez jamais menti. »


Après un silence il reprit de ce même ton neutre qu'il prenait pour expliciter les choses. « Pour le gnoll il peut être un allié de choix pour infiltrer le camp et confronter Dahski. J'aurai tendance à l'amener avec nous. Toutefois, cela reste une créature profondément mauvaise et chaotique et c'est un risque que nous prendrons si nous l'amenons avec nous. L'autre solution est de le tuer.
Pour Dashki je suis d'accord avec vous, il est temps de le confronter avec ses secrets et son passé. Le plus tôt sera le mieux. Après nous irons tenter de négocier avec la harpie. »

Modifié par un utilisateur mercredi 24 août 2016 21:39:44(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline vaidaick  
#887 Envoyé le : jeudi 25 août 2016 00:28:08(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002

CELESTIN
CA : 12

23 / 23
Célestin regarda le demi-orque les yeux grands ouverts, interdit. C'était donc ça, sa conception du monde ? Un monde où les sentiments devaient être réprimés, un monde où seul ses propres but comptaient ? Où la vie des autres ne valait que par leur utilité ? Comment pouvait-on en arriver à penser ainsi ? C'était, pour le jeune homme, totalement incompréhensible !

« Nemlak ! » appela-t-il d'une voix ferme. Mais lorsque le demi-orque se tourna vers lui, Célestin déglutit péniblement, visiblement intimidé par son regard froid. « Vous... Vous ne leur apprenez rien du tout... Vous vous amusez de leur condition. Vous... » Sa voix était hésitante, alors qu'il cherchait ses mots tandis qu'ils se bousculaient dans sa tête. « Vous tentez de leur asséner votre vérité. Mais celle-ci ne concerne que vous. Chacun est libre de tracer sa voie, et de faire son propre apprentissage. » De nouveau, il déglutit, alors que ses jambes tremblaient sous lui. Le demi-orque lui faisait peur, mais il ne pouvait le laisser enseigner de telles "leçons de vie" aux futurs affranchis. « Vous dîtes qu'ils ont été conditionnés, mais c'est ce que vous faîtes à votre tour : vous tentez de les forger selon vos idéaux, pour qu'ils répondent à vos attentes. Mais j'ose croire et espérer qu'ils ne seront pas assez bêtes pour vous suivre dans votre folie. »

L'artisan s'arrêta net dans son discours, les yeux exorbités alors qu'il se rendait compte de ce qu'il venait de dire. Il était allé trop loin, bien trop loin. Traiter Nemlak de fou ? Quelle folie ! Comment avait-il pu se permettre une telle chose ? Il attendit avec appréhension la réponse de l'intéressé...
Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline Ilmakis  
#888 Envoyé le : jeudi 25 août 2016 10:08:45(UTC)
Ilmakis
Rang : Habitué
Inscrit le : 29/08/2010(UTC)
Messages : 4,816

Nemlak
CA : 10

30 / 30

Nemlak tourna son regard froid vers le suivant de Sarenrae et répondit d'un ton autant sarcastique, qu'amusé « Vous êtes un homme de Foi Célestin. Votre vision du monde est obscurcie par la lumière de votre déesse qui vous fait voir la vie à travers le spectre de la bonté, de la rédemption et de l'honnêteté.
Contrairement à vous, aucune Foi n’obscurcit ma vision. Je vois la vie, telle qu'elle est, sans fioriture, sans chaleur et prête à dévorer et détruire ceux qui s'y frotte sans y être préparé. »

Après un léger grognement sarcastique il reprit « Vous vous trompez lourdement Célestin, je n'ai pas d'idéaux, je n'ai pas de dieu à suivre aveuglément, de code de conduite auquel je serai lié. Je prends simplement les opportunités que la vie me donne là où elles sont. Si les deux tourtereaux ne veulent pas suivre mes conseils, grand bien leur fasse. Ils auront malgré eux appris de moi. Ils sauront peut-être éviter d'être piégé par la rhétorique de bien plus intelligent qu'eux, ils auront peut-être apprit de se méfier de ceux qui semblent avoir leur bien-être à coeur mais seront prêt à les sacrifier "pour le plus grand BIEN". Ce que je leur apprends, ce sont des leçons de vie. Ce que vous voulez leur inculquer, c'est vos valeurs. Vous êtes vous même, Célestin, esclave de votre Foi. Sans elle, vous n'êtes rien, avec elle vous savez ce que vous avez à faire. Moi même, si je suis plus libre que vous, je suis, dans un certain sens aussi l'esclave de mes pouvoirs. Mais au moins, moi, j'en suis conscient et j'en accepte les conséquences, librement.

Pour conclure, Célestin je trouve que vous avez une piètre opinion de vos amis. En effet, vous pensez qu'ils n'ont pas assez de caractère pour que je les manipule à mon aise et en fasse mes jouets ? Que mes paroles ont suffisamment de force pour les modeler à mon image ? Quelle étrange pensée de croire que mon attitude et mes paroles seraient à elles seules capables de les changer, ne trouvez vous pas Célestin ? Et d’espérer, mieux, de croire qu'ils ne soient pas bêtes ?!? N'est-ce pas ironique d'entendre de votre bouche ce dont vous m'accusez ?  »


Après un dernier sourire sardonique envers Célestin il continua de sa voix neutre « Bon, que fait-on du gnoll ? On l'emmène ou le le tue ? »

Modifié par un utilisateur jeudi 25 août 2016 11:44:45(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Guigui.  
#889 Envoyé le : jeudi 25 août 2016 13:23:21(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Bhaal
rage berserk : 8/10
CA : 18 | C : 12 | D : 16
réf:+3 | vig:+5 | vol:+3

34 / 34


Dès le début de la tirade de Nemlak, Bhaal avait fait un pas vers lui, les poings fermés. Mais, comme à son habitude, Alia s'était immédiatement interposée entre eux, cherchant son regard, l'accrochant comme une amarre retient le navire qui menace d'être emporté par la tempête. Nemlak le savait peut-être, ou peut-être pas, mais tant qu'elle se tenait ainsi entre eux, il n'avait rien à craindre du géant rouge. Plus surprenante fut la réponse de Célestin. Il ne s'était pas attendu à ce que le sorcier prenne parti, mais cela n'avait servi à rien en fin de compte, sinon à faire déblatérer Nemlak un peu plus longtemps.

« Conneries ! » Cracha-t-il, et un glaviot alla effectivement finir sa course dans la poussière. « Putain, je donnerai cher pour te voir crever, ici et maintenant, » reprit-il d'une voix grave et fielleuse, pleine d'une colère contenue. « Si on s'en sort et que la princesse tient parole, peut-être me fera-t-elle suffisamment riche pour acheter la mort d'un homme aux Maîtres du Pacte. Et peut-être alors me trouveras-tu sur ton chemin. Ou peut-être pas, ça dépendra de toi. Je n'ai que faire des conseils d'un enculé de magicien ! M'est avis que tu apprendrais plus de la vie en devenant esclave, que moi en devenant libre. Mais bien que ce soit plutôt pénible, je crois que j'arriverai désormais à supporter ton verbiage, sinon je t'aurais déjà tué. Sache une chose cependant. »

Il s'interrompit et, poussant délicatement Alia sur le côté, s'avança vers le magicien jusqu'à le toiser de toute sa hauteur. Ses yeux jaunes aux minuscules pupilles noires plongeaient dans ceux, rouges d'un éclat glacé, du demi-orque. Sa voix n'était plus qu'un murmure, un bourdonnement incroyablement grave qui semblait sortir non de sa gorge, mais de son ventre-même : « ne te joues jamais de nous. Ni de moi, ni d'elle. Si je m'aperçois que tu te sers de nous, alors c'est à un homme mort que je parle en ce moment-même. »
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Ilmakis  
#890 Envoyé le : jeudi 25 août 2016 13:51:26(UTC)
Ilmakis
Rang : Habitué
Inscrit le : 29/08/2010(UTC)
Messages : 4,816

Nemlak
CA : 10

30 / 30

Nemlak soutint le regard de Bhaal et un sourire s'afficha sur son visage fermé, sourire qui n'atteignit jamais ses yeux.

« Si vous pensez que ma vie vaut tant que ça, c'est donc que j'ai de la valeur à vos yeux. Je vous remercie donc de m'accorder tant de crédits. Mais contrairement à ce que vous croyez mon cher Bhaal, vous prenez déjà au sérieux mes conseils et lorsque vous réaliserez que j'avais raison, vous me remercierez certainement en votre fort intérieur pour ces leçon, avisée, gratuites. »

Il fit ensuite un pas de recul, sans lâcher le regard du demi-démon et continua, d'un ton plus caustique. « N'utilisez pas de mot que vous n'êtes pas en mesure d'en saisir tout le sens mon cher Bhaal. Ma mort est déjà programmée, de par mon héritage orque et du fait que je suis un magicien et que nous vivons une époque dangereuse. Pourquoi t'apercevoir que je me sers de vous ? C'est déjà le cas. Alia a juré de me protéger et je compte bien utiliser ce serment à mon bénéfice. Quant à vous, Bhaal, en tuant ces gnolls vous m'avez approché de mon but. Vous êtes mon instrument, volontaire ou non, peu m'en chaut ! Tout comme je suis l'instrument des Maîtres des Pactes que je le veuille ou non. C'est ainsi que la vie est faite, de chaînes. Qu'elles soient de mithral ou d'acier cela reste des chaînes. »

Reprenant d'un ton neutre il continua « Ces discours sont bien beaux, mais cela ne répond pas à la question première sur le gnoll. »
Offline Guigui.  
#891 Envoyé le : jeudi 25 août 2016 17:59:51(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Bhaal
rage berserk : 8/10
CA : 18 | C : 12 | D : 16
réf:+3 | vig:+5 | vol:+3

34 / 34


Le serment ! Le souvenir du serment proclamé sur la tombe de Vardishal lui sauta à la figure. Il n'entendit plus qu'il n'écouta le reste de la réponse du demi-orque. Figé, les yeux regardant à travers son interlocuteur, il luttait contre la confusion qui s'emparait déjà de son esprit.

Nemlak ferait tout pour garder Alia sous l'emprise de son serment, et Alia ne se parjurerait jamais. Même libre, elle ne serait jamais libre. L'évidence qui résultait de ce simple constat s'imposa à lui : Nemlak devait mourir pour qu'Alia soit libre. Il ne ressentait nulle colère, nulle frustration en cet instant d'extrême lucidité. Il n'était pas dominé par la rage, mais par la raison même, et ses conclusions étaient irréfutables.

L'espace d'un instant, par pur réflexe, il analysa ses chances. Le demi-orque était tout près et n'aurait pas le temps de lui jeter un sort. Mais Alia était assez près pour intervenir. Et ils n'étaient pas encore libres... Il allait tout faire rater. Alia pourrait peut-être être raisonnée, mais Célestin ne garderait jamais le silence. Bhaal aurait à le tuer... Perspective qu'il détestait d'avance. Et commettre ce forfait, c'était se condamner à perdre Alia pour toujours. Non, ça jamais... Bhaal chassa cette folie de son esprit.

De toute façon, était-il prêt à donner sa vie pour elle ? Il la connaissait à peine. Mais il ne parvenait pas à réfléchir dès que la belle azata entrait dans l'équation. Valait-elle qu'on meure pour elle ? Il n'en savait rien. La seule chose qu'il savait, c'est qu'elle était la première lumière dans la longue nuit qu'avait été sa vie... Et qu'il ferait n'importe quoi pour rester dans cette lumière.

Le géant rouge baissa la tête et soupira amèrement. Il se rendit alors compte qu'il s'était raidi, qu'il avait bandé ses muscles comme pour bondir. Il se relâcha immédiatement, espérant n'avoir alarmé personne. Ils ne devaient pas savoir.

Il était grand temps de changer de sujet. « Pour le gnoll, fais-en ce que tu veux. » dit-il d'un ton bourru. « Bute-le, fais-en ton bon ami, j'en ai rien à foutre. Pour le reste, je vois qu'on a massacré les seuls amis qu'on aurait pu avoir à des lieues à la ronde, et c'est assez drôle, en fait, » dit-il en ricanant. « Soit ce Dashki est un con fini, soit il est sacrément tordu. Finalement, je vais prendre ce truc, ce... Cette trompette gnolle, pour la lui donner. Ça lui rappellera les veillées au coin du feu avec ses copains morts. »

Il ne fit pas de commentaire sur ce que le gnoll avait révélé des défenseurs de Kelmarane. Un sanglier, un serpent, des démons... Cela ne faisait que confirmer que la vraie vacherie n'avait pas encore commencé. La lueur d'espoir qu'il avait eue tantôt vacilla bien vite. Il n'y aurait pas que des gnolls, loin de là. Mais il y avait, cependant, un point positif : dans la fureur du combat, tous ces monstres étaient susceptibles de dîner d'un magicien.

Modifié par un utilisateur jeudi 25 août 2016 19:03:01(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline vaidaick  
#892 Envoyé le : jeudi 25 août 2016 20:05:55(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002

CELESTIN
CA : 12

23 / 23
Célestin se tut après le discours de Nemlak, un étrange sourire aux lèvres flottant sur son visage, comme s'il avait eu une révélation. Il ne tremblait plus lorsqu'il reprit la parole.

« On l'emmène. » dit-il sur un ton assuré. « Une confrontation avec Dashki pourrait être révélatrice. Et de toute façon, on n'assassine pas un prisonnier coopératif. »

Il se tourna ensuite de nouveau vers Nemlak. « Vous n'êtes pas esclave de vos pouvoirs, Nemlak. Vous êtes esclave de votre obsession. Cette obsession qui vous aveugle au point que vous croyiez vous servir de Bhaal et Alia, et probablement de moi aussi. Mais vous faîtes erreur : chacun de nous est là, pas forcément volontairement, mais du moins parce qu'il a quelque chose à y gagner. Parce que nous avons un objectif commun. Et vous n'êtes pour rien dans tout ça.

Tel que je vous vois, vous ne parvenez qu'à vous assurer l'animosité de ceux qui, de toute façon, œuvrent dans le même sens que vous. Que vous ne cherchiez pas à vous faire des amis, je le conçois. Que vous préfériez vous aliéner inutilement vos compagnons, fussent-ils temporaires, ça me dépasse.

Votre vie doit être bien morne et triste, Nemlak. Et croyez bien que j'en suis désolé pour vous. Je vous souhaite de trouver un peu de lumière pour l'éclairer. A force de rester dans les ténèbres, elle ne peut être que remplie d'ombres menaçantes. »


Il s'assura que son sac à dos était bien placé, et se tourna vers le temple de Sarenrae. « Allons-y. Nous avons une autre discussion d'importance qui nous attend. »

Puis il rajouta à l'adresse du gnoll : « Woza. Follow us ekamu lethu. »

Modifié par un utilisateur jeudi 25 août 2016 20:07:08(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline Lyana  
#893 Envoyé le : jeudi 25 août 2016 23:47:21(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Alia
CA 19 (C14,D15)
Ref+7* Vig+3* Vol+4*
Représentation : 9/11
Glitterdust : 1/1
Sorts 1 : 4/4

29 / 31

Alia écoutait les échanges en silence, pétrifiée. Elle laissa même Bhaal l'écarter de son chemin alors qu'elle savait qu'il était dangereux de le laisser face au magicien. Mais comme le jour d'avant, Nemlak lui faisait peur, la crainte qu'elle avait éprouvée dans le tombeau de Vardishal l'envahit à nouveau. Ses paroles, son ton glacial, cet homme était prêt à tout pour parvenir à ses fins et elle blêmit lorsqu'il lui rappela son serment. Refusant de se montrer faible, elle se redressa, menton en l'air, elle cherchait ce qu'elle pouvait dire mais son expérience, son "dressage" était encore trop fort, des années lui avaient appris à se taire lorsqu'elle avait peur, les paroles étaient souvent synonymes de châtiments, ses lèvres restèrent closes alors que les pensées se bousculaient dans sa tête.

Elle ne serait jamais libre, elle le savait, elle s'était damnée... Des larmes envahirent ses yeux, mais pas pour elle, pour Bhaal qu'elle risquait d'entrainer avec elle. Il méritait d'être libre, mais elle se rendait compte qu'elle était en train de le lier. Nemlak avait raison sur un point, qu'importe le métal, une chaine restait toujours une chaine.

Elle devait renoncer à lui.

Pourquoi l'idée lui faisait si mal ? Il n'était rien pour elle, cela ne faisait que quelques jours qu'ils se connaissaient, elle n'aurait aucun mal à l'oublier. A peine l'idée formulée qu'elle ressentit un murmure de mécontentement au plus profond de son âme, Vardishal exprimait son désaccord. Il avait raison, elle se leurrait, elle portait les armes de ses anciens propriétaires tatoués sur son dos, mais le gladiateur l'avait marquée plus profondément, elle ne savait par quelle magie.

Il fallait le quitter. Tout de suite, avant que ce ne soit impossible, avant qu'elle n'en ait plus la force.
Elle s'était senti libre dans ses bras, elle avait été heureuse, elle lui devait bien cela.

La voix de Célestin s'était arrêtée et il remit bien en place son sac à dos avant de s'adresser au gnoll quand elle se rendit compte qu'elle avait raté toute la fin de la conversation. Elle secoua la tête et regarda le sorcier d'un œil nouveau, de ce qu'elle avait suivi, Célestin avait fait face au magicien avec un aplomb dont elle ne l'aurait jamais cru capable.

Voyant qu'il était sur le point de partir, elle reprit également son sac à dos et se dirigea vers le désert.
« Allons-y oui. »

Elle prit la tête de leur petit groupe, évitant le regard du demi-démon.

Modifié par un utilisateur vendredi 26 août 2016 07:10:07(UTC)  | Raison: Non indiquée

Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Ilmakis  
#894 Envoyé le : vendredi 26 août 2016 09:45:55(UTC)
Ilmakis
Rang : Habitué
Inscrit le : 29/08/2010(UTC)
Messages : 4,816

Nemlak
CA : 10

30 / 30

Nemlak s'approcha du gnoll et le détachât. Confirmant les dires de l'adepte de Sarenrae il l'encouragea à se relever et les suivre.

Puis il se retourna vers Célestin et lui répondit avec un certain dédain « C'est bien là la réponse d'un adepte de la Fleur de L'Aube, du blabla pour les âmes sensibles.
La vie n'est pas l'ombre ou la lumière, le bien ou le mal, la vie est juste grise un entre-deux où chacun doit trouver son chemin. Seul les adeptes divin la voix selon le prisme de leur divinité et, parfois, l'humanité est prise dans ce conflit. J'ai rencontré des marchands de Rahadoum avec qui j'ai pu discuter sur ce point. Un pays intéressant qui a décidé de bannir toute magie divine de leur vie. Un choix... fascinant mais coûteux. Vous devriez y faire un tour Célestin cela serait très instructif pour vous. »


Réajustant son sac à dos il fit un signe au gnoll d'y aller et suivit ses compagnons vers l'ancien monastère.

Offline UrShulgi  
#895 Envoyé le : vendredi 26 août 2016 18:57:45(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520
La route fut sans embûche, mais d'une pénibilité rare. La soif se faisait sentir sous une chaleur infernale, et le gnoll traînait des pieds, ralentissant encore un peu le groupe. Il n'y avait nulle part où se cacher des rayons brûlants.
Arrivés aux portes du monastère, les gardes étaient méfiants du butin de guerre amené, mais semblaient contents de vous voir revenir entiers. Garavel se précipita dans la nef, rompant sa conversation avec les chameliers pour approcher d'un pas très rapide, toisant le gnoll d'un regard pour une fois mauvais.

Garavel


«  D'où vient cette engeance pourrie? Du fort? »



Vigueur DD12 contre la chaleur
Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline Guigui.  
#896 Envoyé le : vendredi 26 août 2016 19:35:44(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Bhaal
rage berserk : 8/10
CA : 18 | C : 12 | D : 16
réf:+3 | vig:+5 | vol:+3

34 / 34


Le voyage de retour n'avait été qu'une étuve monotone. Personne ne parlait et Alia faisait tout son possible pour éviter de se retrouver à côté de Bhaal ou de croiser son regard, ce qui énervait prodigieusement le demi-démon qui bouillait intérieurement, faisant par là-même encore augmenter la température ambiante.

Tous furent heureux d'arriver enfin et de trouver un peu d'ombre et d'eau. Garavel vint les accueillir et, à l'instar de ses hommes, ne manqua pas de trouver incongru l'introduction d'un gnoll dans le domaine de la princesse. « Du fort, ouais, » répondit Bhaal. « On a tout nettoyé là-bas, mais celui-là on vous l'a gardé parce qu'il a des choses très intéressantes à dire à propos de Dashki. Pas vrai, boule de poils ? » Conclut-il en décochant une taloche sur l'arrière du crâne du gnoll.

  • Vigueur DD 12 : 1d20+5+2 donne [10] + 5 + 2 = 17

Tenue adaptée à la chaleur : +2 JS Vigueur

Modifié par un utilisateur vendredi 26 août 2016 19:44:30(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline UrShulgi  
#897 Envoyé le : vendredi 26 août 2016 20:07:46(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520
Garavel soupira profondément, se tournant vers les gardes à l'entrée.

Garavel


«  Que l'un d'entre vous aille cherche la princesse, et que les mercenaires aillent chercher Dashko de force, en faisant très attention à lui. »




Comme pour un procès, les gens se rassemblèrent rapidement au cœur de la Nef. La princesse approcha, repassant son voile vers le bas de son visage tout en interpellant Garavel :

Almah


« Que se passe t'il ici qui fasse tant de boucan? » La princesse repéra la présence du groupe et du gnoll et, étonnamment, avait en une fraction de seconde une dague dans sa main droite, pointe vers le bas et l'arrière.
Les mercenaires approchaient, entourant Dashki alors qu'il vociférait.




Dashki


«  Arrêtez, j'ai rien fait ! Qu est qui se passe? J'ai rien fait j'ai dit, pourquoi vous me emmener en tenant comme ça? Princesse, j'ai » Dashki ne finit pas sa phrase, comme tétanisé par ce qu'il voyait en face de lui.







Kallien


«  Voici votre homme Garavel. »






Le gnoll articula lentement un son dans un commun lent et à l'accent marque.

gnoll attaché


«  fice. de. poute »

Chacun des présents regardait tour à tour le groupe, et Dashki.

Modifié par un utilisateur vendredi 26 août 2016 20:08:47(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline Lyana  
#898 Envoyé le : vendredi 26 août 2016 21:24:30(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Alia
CA 19 (C14,D15)
Ref+7* Vig+3* Vol+4*
Représentation : 9/11
Glitterdust : 1/1
Sorts 1 : 4/4

29 / 31

La chaleur était accablante sur le chemin du retour, Alia sentait la colère monter en Bhaal à mesure qu'elle s'écartait de lui ou évitait son regard. Elle allait devoir l'affronter mais elle ne savait pas si elle en aurait la force. Le plus tard serait le mieux.

Elle remercia Sarenrae quand ils arrivèrent enfin au monastère où Garavel n'attendit pas pour confronter Dashki et le gnoll.

Elle resta à proximité du prisonnier, le plaçant entre elle et le demi-démon, prête à intervenir au moindre signe d'agressivité envers la Princesse qui manifestement savait tenir une dague.
Elle resta silencieuse, laissant Célestin ou Nemlak expliquer ce qu'ils avaient appris.

Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Ilmakis  
#899 Envoyé le : samedi 27 août 2016 17:13:55(UTC)
Ilmakis
Rang : Habitué
Inscrit le : 29/08/2010(UTC)
Messages : 4,816

Nemlak
CA : 10

30 / 30

Nemlak avait prévu le chemin de retour sous la chaleur et s'en était prémuni grace à un sort d'endurance aux éléments qu'il avait préparé la veille. Il s'amusa de voir ses camarades transpirer à grosse goute alors que lui restait frais comme un gardon.

Une fois au camp il attendit qu'ils soient tous réunit pour prendre la parole.

Nemlak s'inclina devant la Princesse et d'un ton déférant s'adressa à elle.

« Princesse, je m'excuse d'avoir à exposer devant vos yeux une si abjecte créature. Mais ce qu'elle savait sur l'un de vos hommes nous a poussé à vous la présenter immédiatement.
Lors de notre assaut du fortin, nous avons pu faire un prisonnier après avoir tué les autres membres de sa tribu. Ce qu'il nous a révélé est à la fois fort intéressant et grave.
En effet, il connait Dashki, par son nom et sa description et rien dans ses paroles ne m'a apparu inventé ou faux. Il semblerai que Dashki ai fait parti de la tribu de cette créature, élevé et adopté jusqu'à ce qu'il s'échappe et ne se fasse reprendre il y a de cela quelque temps. De manière volontaire ou non, cela je ne le sais pas.
La tribu gnoll s'est faite chassée de la cité par un nouvel arrivant. Un humain suffisamment fort et expérimenté pour tuer le précédent chef des tribus gnolls de la cité et les fédérer sous son commandement. La leur, celle de l'ancien chef, a décidé de fuir et a vu dans le retour de Dashki une opportunité pour sa vengeance. Utiliser ce dernier pour s'allier à des humains, attaquer la ville et reprendre le contrôle des tribus gnolls. Sa mission était de permettre une telle alliance entre vos troupes, dame Roveshki, et le reste de sa tribu. Il semblerai qu'il ait échoué en tout point.
Cependant, la capture de cette créature, outre prouver la duplicité de Dashki, a permit d'en savoir plus sur les défenses de la cité et malgré sa nature chaotique et monstrueuse elle pourrait nous permettre d'en apprendre plus sur ce qu'il se passe là bas. Si telle est votre désir ou votre volonté bien entendu Princesse.
Quant à Dashki, je n'ai aucune idée de là où va sa loyauté, je vous laisse statuer sur son cas. »

Modifié par un utilisateur samedi 27 août 2016 17:15:28(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline UrShulgi  
#900 Envoyé le : mardi 30 août 2016 17:47:53(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520
Les présents étaient dans un état d'esprit allan de contrarié à colérique. Almah leva la main avec le coude en angle droit et prit une mine résolue.

Almah


« Dashki, explique toi, sans détour. »


Dashki se retenait de pleurer. Il se tourna vers Alma et observaient les gestes de tous les combattants.

Dashki


«  tu m'avais engagé a un mois pour que je dise tout savoir que j'ai sur les gnolls dans ces collines. Les gnolls y ont tué mon père et ma mère lorsque j’étais enfant. Y ont mis le feu à notre village et ont massacré tout le monde. J'ai menti pour le reste. Y ont tué et mangé mon père et y m'ont adopté car y ont dit que je sentais déjà mauvais. Y m'embêtaient et me frappaient tout temps, y torturaient même, y me humiliaient. J'avais que moi et je suis devenu plus sauvage pour m'adapter à la tribu des Trois Gueules. Avec le temps je suis comme un gnoll sauf l'apparence. Le chef de la tribu y m'a envoyé espionner à Solku pour que j'apprenne à être aussi un humain, et qu'y viendraient me chercher. Mais y sont jamais venus. Alors j'ai coléré et j'ai accepté de travailler pour toi princesse. J'avais des clients à ce moment et mon frère gnoll il a tué eux quand il les a vu avec moi. Je lui ai parlé de votre projet et il m'a dit de vous suivre, et qu'eux y allaient reprendre la ville pour eux. Je voulais pas te trahir mais j'avais pas le choix. »

Almah regarda Dashki un instant, puis Garavel, puis le gnoll. Elle leva les yeux vers le plafond devant elle, avant de baisser enfin son bras et de reprendre.


Almah


«  Vous n'avez pas tenté de me trahir avant qu'on ne vous le demande Dashki. Vous avez essayé de vous racheter, mais vous n'êtes pas un allié fiable. Je vais vous garder ici pour bénéficier de votre expertise gnoll en cas de besoin. Dès que nous en aurons fini avec la reprise de cette ville, j'effectuerais votre paiement, et je vous laisserais repartir vivant. Vous n'aurez pas le droit de revenir à Kelmarane sans m'en demander l'autorisation. Si vous essayez de sortir du Monastère avant ce moment là, sachez que tous les soldats et mercenaires ont ordre de vous tuer sur le champ. Amenez le dans sa pièce, et vous Dullen, faites une porte de fortune pour sa chambre. »

Dashki fut escorté alors qu'il avait le regard triste vers Almah, qui ne regardait plus que le gnoll, ignorant à la fois Dashki et Garavel qui la regardaient tous deux.

«  Tu comprends notre langue, alors je vais parler simple. Je connais gnoll par Dashki. Si tu retournes à Kelmarane tu es mort et mangé. Ta tribu est morte. Il te reste la mort, ou refaire un clan. Je peux te tuer ici, ou, si les miens en voit l'intérêt » Elle se tourna vers vous.«  te prendre avec eux en te faisant passer pour une prise de guerre, afin que tu puisses tuer quelques gnolls Kulldis. Je peux aussi te relâcher avec eux pour que tu attaques des patrouilles pendant que eux avancent. Si tu survis, tu n'es plus obligé de moi, et si tu meurs, tu auras pu tuer une partie de tes ennemis. Si tu acceptes, tu dormiras attaché ici.  »


gnoll attaché


«  Si je peux tuer des Kulldis, je d'accord. »






Les mercenaires prirent le gnoll et l'amènèrent dans l'une des petites pièces non utilisées, avec de quoi l'enchaîner. Almah se tourna alors vers la troupe revenue du fort.«  Vous avez fait un très bon travail, je suis heureuse que vous soyez revenus en vie. Je n'ai aucune confiance dans les gnolls, si vous ne voulez pas de lui, je le ferai exécuter aujourd'hui. Si il peut vous être utile, servez vous en, et quand vous n'en aurez plus besoin, tuez le. »

Modifié par un utilisateur mardi 30 août 2016 23:55:00(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
46 Pages«<43444546>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET