Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

5 Pages123>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Boadicee  
#1 Envoyé le : mercredi 21 juin 2017 10:41:55(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
Taverne de Port Péril


Balmos regardait le fond de sa chope, incertain. Cela faisait presque une semaine qu'il n'avait pas vu Hope, et il n'avait pas non plus réussir à savoir où elle se trouvait en observant la petite maison où elle vivait avec la gouvernante qui l'avait élevé. La jeune tiefling semblait avoir disparue, et son travail à la Demeure des Sirènes s'en trouvait bien monotone.

Ce n'était pas la première fois qu'il travaillait comme videur dans une maison close, loin de là, et la Demeure des Sirènes était plutôt bien tenue, située dans un des quartiers marchands de Port Péril. Il avait travaillé dans bien pire...mais il devait admettre que le boulot était monotone, et qu'il pensait déjà à partir...Mais quelque chose, jusque là, l'avait retenu. Un quelque chose nommé Hope, une jeune tiefling qui était venue quelques fois à la Demeure, mais qui peu a peu avait passé plus de temps à parler avec lui qu'à batifoler avec les filles. Elle s'était montrée avide de ses récits d'aventure et de danger, et de savoir ce qu'il y avait au delà de l'horizon du port. Elle n'avait pas dit grand chose sur elle même, à ceci près que sa mère était capitaine, et toujours en mère, si bien que sa gouvernante l'avait pratiquement élevé. Il savait aussi qu'elle n'avait jamais quitté Port Péril.

Peu à peu, ils en étaient venus à se rapprocher, et quelques semaines après leur première rencontre, à échanger des rendez vous lorsqu'il ne travaillait pas, finissant parfois la nuit ensemble. Elle partait toujours avant le petit matin, cachant ses sorties nocturnes à la gouvernante acariâtre qui gardait un oeil sur elle.

Et puis, elle avait soudainement disparu, sans un mot ni une explication. Il avait cherché à savoir ce qui s'était passé, mais pour l'instant, il n'était arrivé à rien, et il commençait à désespérer. Ce qui expliquait pourquoi il était venu noyer son inquiétude dans le rhum à la Murène Borgne.



Ses réflexions furent interrompues par une jeune femme qui s'assids à sa table, un verre de vin épicé à la main. Elle portait une longue robe et un manteau vert, une large bande de tissu jaune en lieu de ceinture, et un pendentif en forme de feuille sur laquelle perlait une goutte d'eau. Sa peau était très sombre, la marquant comme une native de Garund, mais elle ne portait pas d'autre signes distinctifs que sa tenue, et pourtant les pirates qui fréquentaient les lieux ne l'avaient pas ennuyé une seconde, même si elle était jolie. Une prêtresse de Gozreh, le dieu de la nature. Elle sourit à Balmos.
« Balmos, c'est cela? Je peux m'assoir un instant? J'ai une proposition à vous faire...Ca concerne Hope. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Annonce
Offline Zadir  
#2 Envoyé le : mercredi 21 juin 2017 11:32:41(UTC)
zadir
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/01/2013(UTC)
Messages : 3,267

Balmos

Coup étourdissant: 5/5
Réserve de ki: 5/5
Earthsense
CA: 20/TCH18/FF16

62 / 62

Depuis qu'il était sans nouvelle de Hope, le jeune oréade avait passé son temps à la chercher, à trouver des pistes. Mais elle avait disparu. Il avait trouvé refuge à la Murène borgne, esperant réfléchir avec un verre, mais le rhum n'avait pas l'effet escompté. Bien au contraire.
Alors qu'il allait reprendre un verre, son quatrième ou cinquième, une jeune femme l'aborda. Balmos leva la tête lorsqu'il entendit son nom. Ce ne fut ni les origines de la femme, ni sa beauté qui le surprit, mais qui elle était. Les prêtres de Gozreh, même s'ils n'étaient pas rares ne venaient pas souvent parler à des videurs de maisons closes au milieu du taverne.
Le jeune homme sourit à son tour à la prêtresse. Il n'était pas le plus fanatique des fidèles, mais il avait vénérait le dieu de la nature et suivait les principes du culte.
Balmos hocha la tête, invitant la prêtresse à s'assoir. « En effet Soeur de la nature. Balmos, fidèle de la mer. » dit-il d'une douce voix caverneuse. Il mit en évidence des mains, afin que la prêtresse puisse voir ses deux chevalières. Il plissa les yeux lorsqu'elle prononça le nom de la tieffling. « Une proposition? De qu'elle genre? Et d'où vous connaissez Hope? » Balmos essayait de paraître neutre, mais sa curiosité se lisait sur son visage ainsi qu'une certaine appréhension.
Offline Boadicee  
#3 Envoyé le : dimanche 25 juin 2017 13:58:41(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
Taverne de Port Péril


La prêtresse étouffa un petit rire devant la dévotion de Balmos.
« Oh, ne vous en faites pas, appelez moi Adey. Ou soeur Adey, si vous préférez. Quand à Hope, c'est uniquement une coincidence. Il se trouve que j'ai fréquenté la Demeure des Sirènes une ou deux fois, c'est là que je l'ai rencontré. Elle parlait beaucoup de vous. En l'occurence, le groupe que je représente pourrait avoir besoin d'un homme de vos talents. Débrouillard, capable de se défendre, et ayant arpenté l'archipel dans tous les sens. Nous avons quelques soucis à Senghor, et nous ne pouvons malheureusement pas agir officiellement...d'autant que la faction dont je fais partie n'a pas le vent en poupe là bas. Aidez nous à régler notre problème, et nous vous aiderons à chercher Hope. Qu'est ce que vous en pensez? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Zadir  
#4 Envoyé le : dimanche 25 juin 2017 17:17:56(UTC)
zadir
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/01/2013(UTC)
Messages : 3,267

Balmos

Coup étourdissant: 5/5
Réserve de ki: 5/5
Earthsense
CA: 20/TCH18/FF16

62 / 62

Balmos écouta la jeune femme. Elle ne donnait pas assez de détails et en même temps suffisamment. Le jeune homme était perplexe. Il était évident qu'elle s'était renseignée sur lui. Bien que sa décision était déjà prise, il ne tenait pas à accepter à l'aveugle. « Votre proposition est intéressante Soeur Adey. Mais j'voudrais savoir plusieurs choses. De qu'elle faction vous faites partie? Et comment vous pouvez penser que j'pourrait vous être utile? Même si j'suis celui que vous décrivez, comment vous pouvez en etre sûr? Et c'est quoi cette mission? »
Le jeune noyait la fidèle de Gozreh sous les question, il le savait, et le faisait exprès. Il observa la jeune femme, essayant de déceler le moindre mensonge.

  • Psychologie : 1d20+8 donne [10] + 8 = 18
Offline Boadicee  
#5 Envoyé le : lundi 26 juin 2017 22:20:54(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
Taverne de Port Péril


Soeur Adey hocha la tête avec un sourire compréhensif.
« Vous avez des questions. Je comprends. Je fais partie des Filles de la Tempête. Nous sommes tous des fidèles de Gozreh, mais nous essayons surtout de comprendre la nature de l'Oeil d'Abedengo. Nous sommes sûrs qu'il s'agit d'une manifestation de notre dieu. Bien sûr, tout le monde n'est pas d'accord, et nous sommes...disons en froid avec certains autres membres du clergé. Dont le prêtre qui représente le Vent et les Vagues au conseil qui dirige Senghor. Toujours est il que nous nous sommes régulièrement accrochés avec le Consortium d'Aspis, et nous sommes certains qu'ils tentent d'infiltrer Senghor pour y ouvrir une antenne. Malheureusement, nous ne pouvons pas agir nous même. Si vous acceptez de nous aider, il faut que vous trouviez des preuves de l'implication du consortium. Quand ce sera fait, ne vous lancez pas dans une tentative d'héroïsme: remettez les aux autorités de Senghor, et laissez les faire. Qu'est ce que vous en dites? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Zadir  
#6 Envoyé le : mardi 27 juin 2017 07:30:07(UTC)
zadir
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/01/2013(UTC)
Messages : 3,267

Balmos

Coup étourdissant: 5/5
Réserve de ki: 5/5
Earthsense
CA: 20/TCH18/FF16

62 / 62

Le jeune homme sourit. Il avait entendu parler de ce groupe de fidèles, mais il n'était pas un puit de science. Les conflits au sein du culte étaient courant, et s'il pouvait devenir un agent des Filles de la Tempête, c'était bénéfique pour lui.
Balmos hocha la tête. « Je suis peut-être brave et fort, mais je ne suis pas suicidaire,
rassurez-vous. Si cela me permet de retrouver Hope, je suis votre homme. »

Il recommanda à boire. « Mais j'imagine que vous avez déjà des pistes. Et je n'aime pas partir à l'aveuglette. Et une fois fait, comment je vous retrouve? Et comment vous comptez retrouver Hope? »
Offline Boadicee  
#7 Envoyé le : mercredi 28 juin 2017 13:59:07(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
Taverne de Port Péril


La prêtresse esquissa un sourire.
« J'ai presque envie de vous répondre qu'il vous suffira de confier votre message au vent, mais le plus simple sera de remettre un message au tavernier de la Vague Furieuse, sur le port de Senghor. Précisez votre destination, et le navire sur lequel vous partez si vous ne restez pas en ville, et nous vous retrouverons rapidement. Quand aux pistes, nous sommes à peu près sûr que le consortium a conclu un accord avec une certaine Grey, qui occupe une place importante parmi les contrebandiers du port. Ses activités se concentrent dans les entrepôts orientaux des docks, je vous conseille je commencer par là. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Zadir  
#8 Envoyé le : mercredi 28 juin 2017 17:20:44(UTC)
zadir
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/01/2013(UTC)
Messages : 3,267

Balmos

Coup étourdissant: 5/5
Réserve de ki: 5/5
Earthsense
CA: 20/TCH18/FF16

62 / 62

Balmos regarda la prêtresse. Grey. Je m'en souviendrais. Sa pinte arriva et le jeune homme bu une longue gorgée. Il regarda la prêtresse dans les yeux. « Très bien. Je mènerait l'enquête. Il ne me reste plus qu'à partir pour Senghor. Vous avez prévu un moyen pour moi d'y aller ou je dois me débrouiller seul? »
Il ne put s'empêcher de sourire. « Pas que je ne soit pas capable de trouver un moyen d'y aller, mais si je pouvais me faciliter la vie, je ne dirais pas non. »
Offline Boadicee  
#9 Envoyé le : vendredi 30 juin 2017 16:48:20(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
Sur les indications de soeur Adey, Balmos put embarquer sur le Chant des Vagues, un navire transportant des tissus en partance pour Senghor où le capitaine voulait faire provision d'épice. Ce n'était pas un navire pirate, mais il était bien armé, et surtout, la plupart des membres d'équipage vénéraient Gozreh.

La traversée se déroula plutôt tranquillement...principalement parce que lorsqu'ils furent poursuivis par des pirates, à deux reprises, les vents changèrent brusquement, jouant à leur avantage, et leur permettant de s'échapper sans dommage. Le capitaine avait vraisemblablement des pouvoirs qui échappaient à la compréhension du marin.

Dans tous les cas, il toucha terre à Senghor un peu plus d'une semaine plus tard. Il ne connaissait pas bien la ville, mais savait qu'elle était dirigée par un conseil composé de marchands, de nobles et de prêtres de Gozreh. Les Zenj, l'ethnie la plus nombreuse, était plus ou moins aux commandes de la ville, qui prospérait grâce à son commerce.

La ville était bâtie sur une île artificielle, et les gardes du port inspectèrent le navire avant de l'autoriser à passer les murailles pour accoster dans le port intérieur, une crique quasi-circulaire, hérissée de docks, qui était relié au réseau de canaux quadrillant la ville. Une petite île, face à l'entrée du port, accueillait le marché central, et c'est là que la plupart des marins du Chant des Vagues décidèrent de se rendre en priorité. Quand à Balmos...et bien, à présent qu'il n'était plus à bord d'un navire, ses décisions étaient de nouveau siennes.

Senghor - Carte
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Zadir  
#10 Envoyé le : vendredi 30 juin 2017 22:56:45(UTC)
zadir
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/01/2013(UTC)
Messages : 3,267

Balmos

Coup étourdissant: 5/5
Réserve de ki: 5/5
Earthsense
CA: 20/TCH18/FF16

62 / 62

Malgré les bons moments passés à bord du navire, le jeune oréade n'oubliait pas sa mission. Mais avant, il avait des choses à faire.
Balmos parcoura les rues de Senghor afin de s'imprégner de la population locale. Il navigua dans les marchés et les rues. Il se trouva une taverne où il pourrait loué une chambre et récolter des informations. Une fois l'auberge en vue, il décida de faire le tour des rues alentours, essayant de les mémoriser au cas où il devrait partir rapidement. Les passages rapides, les accès aux toits, les zones d'ombre; tous les lieux susceptibles de l'aider.
Une fois fait, il entra dans la taverne. Sa stature et son physique firent tourner les têtes à son entrée, mais les marins avaient tout vu dans leur vie. Il s'attabla et héla une serveuse. « Hey ma belle, une pinte et à manger. »
Il observa la salle, cherchant du regard des personnes susceptibles de lui donner des informations sur les entrepôts orientaux.

Je cherche donc une taverne proche des entrepôts orientaux. Une taverne animée mais pas trop, et si possible pas sur une artère principale.
Je fais ensuite le tour, pour faire du repérage en cas de besoin.
Offline Boadicee  
#11 Envoyé le : dimanche 2 juillet 2017 16:25:27(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
Senghor avait définitivement une atmosphère différente de la plupart des autres ports de la région. Plus au Nord, dans les Entraves, les villes avaient pour la plupart un parfum d'océan et de piraterie, une ambiance unique, mais reconnaissable pour un marin chevronné comme Balmos. Senghor, en revanche, malgré son port, était avant tout une cité du Mwangi.

Certes, il repéra un bon nombre de navires pirates dans le port, entre autres le Cygne Noir, le navire du capitaine Sabiha Carrington, seigneur de Petite Oppara. Senghor n'était pas exactement une enclave de pirates, mais paraissait relativement ouverte en ce qui concernait l'accueil de flibustiers.

Cependant, un des éléments qui changeait du décor habituel était l'ordre relatif des rues. Elles étaient certes encombrées d'étals, de colporteurs, de tire-laines et autres malandrins, mais la garde en uniforme écarlate et noir qui patrouillait de temps à autres étaient clairement professionnelle. Par comparaison, dans les rares villes des Entraves à avoir une garde, celle ci était plus préoccupée par le fait de s'enrichir et/ou de faire appliquer les ordres du seigneur local. Par ailleurs, les marchands avaient probablement acquis leurs biens légalement, une rareté dans l'archipel. On vendait ici un peu de matière première, comme de l'ivoire et du bois exotique, mais surtout des produits fabriqués au Mwangi, des épices, des étoffes teintées, et des armes, armures et tenues réalisées avec les bois rares et les feuilles de la végétation des jungles locales, qui était parfois plus utilie que l'acier. Enfin, on y trouvait aussi une variété de médicaments, composés alchimiques et drogues tirées de la flore et de la faune locale. Seule exception: pas le moindre esclave en vue. L'esclavage n'était pas une pratique tolérée en ville.

En quelques heures de recherche, Balmos put trouver une taverne un peu louche à proximité de l'endroit indiqué par Soeur Adey, l'Illustre Caïman. L'endroit n'avait rien d'illustre, et était tenue par une femme qui avait l'air de savoir ce qu'elle faisait: une arbalète était suspendue derrière le comptoir à titre d'avertissement. La faune locale était elle aussi louche, et il était certain que plusieurs d'entre eux étaient des pirates. Des signes discrets de leur allégeance à Besmara étaient visible à qui savait regarder.


Une des serveuses s'approcha avec un sourire purement commercial, mais salua tout de même Balmos.
« Bienvenu matelot! A cette heure ci, la cuisine est fermée, mais nous avons du porc braisé que nous pouvons réchauffer, servi avec des galettes et de la semoule. La bière est fraîche, la patronne la brasse elle même et la garde au sous sol. Je vous ramène ça tout de suite! »

Quelques minutes plus tard, il était attablé devant un solide repas, et observait la salle. Il élimina rapidement ceux qui étaient clairement des étrangers, et ceux qui n'avaient pas l'air de s'y connaître. Son regard finit par s'arrêter sur un quatuor de joueurs en train de disputer une partie d'osselets à une table proche. Une femme, native de Senghor à sa tenue, une demi-elfe, un homme à la carrure de docker et une troisième femme à la peau plus claire, peut être d'origine Garundi. Si ils avaient le temps de jouer au milieu de la journée, ils travaillaient sans doute de nuit, ou avaient les moyens de ne pas travailler...ce qui dans tous les cas était suspect dans un quartier comme celui ci.

Modifié par un utilisateur dimanche 2 juillet 2017 16:30:03(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Zadir  
#12 Envoyé le : lundi 3 juillet 2017 08:23:29(UTC)
zadir
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/01/2013(UTC)
Messages : 3,267

Balmos

Coup étourdissant: 5/5
Réserve de ki: 5/5
Earthsense
CA: 20/TCH18/FF16

62 / 62

Balmos observait du coin de l'oeil la table suspect tout en mangeant. Il réfléchissait au meilleur moyen d'obtenir des informations.
Les accoster et leur demander se qu'ils savaient? Il n'était pas assez doué pour ce type de conversation. Les rejoindre et essayer de jouer avec eux pour parler tranquillement? Il était doué avec ses mains mais cette approche peut parraitre suspecte. Les suivre quand ils quittent la taverne et voir où ils vont? Pourquoi pas, il était assez discret et pourrait les suivre depuis les toits.
Le jeune oréade finit son assiette d'une traite. Il prit quelques pièces, afin de payer son repas, sa chambre et de nouvelles boissons; le reste de sa maigre fortune alla au fond de son carquois. Il alla voir la patronne, et lui réserva une chambre pour quatre nuits. Puis, il se dirigea vers le groupe, une pinte à la main.
Arrivé à leur table, Balmos se pencha légèrement comme pour voir se qu'il faisait, bien qu'au vu de sa taille c'était à peine visible. « Ça a l'air sympa votre jeu. J'peux me joindre à vous? » Il savait qu'il y avait mieux comme approche, mais il ne voulait pas prendre le risque de se lancer dans une série de mensonges tous plus visibles les uns que les autres.

Modifié par un modérateur lundi 3 juillet 2017 14:00:32(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#13 Envoyé le : jeudi 6 juillet 2017 11:47:27(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Les trois joueurs laissèrent un instant leurs osselets de côtés pour examiner le nouveau venu. Enfin, façon de parler, après tout, même si il n'était pas aussi flamboyant qu'un ifrit, par exemple, Balmos ne passait pas particulièrement inaperçu. La demi-elfe et l'homme échangèrent un regard avec la femme, qui prit la parole la première.
« Faut voir. Moi ça m'dérange pas, mais t'as de quoi parier? Certes, on joue entre amis, mais enfin, où serait le sel d'une partie sans enjeu? Les mises sont à deux pièces d'or. »


La demi-elfe, voyant que son "amie" avait lancé la discussion, se détendit un peu et se joignit à la conversation.
« Au fait, t'es du coin? T'as l'air d'avoir récemment débarqué, matelot. Besoin de quelqu'un pour te montrer la ville? Je peux t'servir de guide si tu veux! »


L'homme, à ces mots, étouffa un éclat de rire.
« Dis plutôt que t'es fauchée et que t'as besoin de te refaire, Luam! »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Zadir  
#14 Envoyé le : jeudi 6 juillet 2017 13:32:30(UTC)
zadir
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/01/2013(UTC)
Messages : 3,267

Balmos

Coup étourdissant: 5/5
Réserve de ki: 5/5
Earthsense
CA: 20/TCH18/FF16

62 / 62

Balmos sourit et s'installa à la table. « Ouais j'ai de quoi parier. » Il prit les quelques pièces qu'il avait mit de côté et les posa devant lui. « J'ai qu'une dizaine de pièces. J'espère que ça ira. De toute façon je suis fauché. »
Le jeune homme regarda la demi-elfe. « Je viens d'arriver en effet. Ta proposition est sympa mais je ne compte pas m'éterniser ici. Faudrait que je me renfloue les poches surtout. »
Balmos observa ses trois interlocuteurs. Il essaya de voir leur comportement, s'ils trichaient, ou s'ils étaient susceptibles d'avoir les informations qu'il cherchait.

Modifié par un utilisateur jeudi 6 juillet 2017 13:33:07(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#15 Envoyé le : vendredi 7 juillet 2017 19:22:55(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

L'homme lui adressa un grand sourire.
« Hé, ne t'en fais pas, t'es pas le seul! Allez, assieds toi! »

La partie s'engagea tranquillement: il s'agissait d'un jeu d'osselets assez classique, quelque chose qui se pratiquait dans tous les ports du monde, même si les noms et les règles exactes variaient. Balmos, comme mû par la chance du débutant, gagna la première manche, mais cette victoire lui sembla presque trop facile, et la grimace de la demi-elfe pas tout à fait convaincante. Cela dit, ils ne se laissèrent pas faire lors des parties suivante. Pendant qu'ils jouaient, la discussion se poursuivait. Les deux femmes travaillaient apparemment dans le quartier: la demi-elfe se présenta comme une agente travaillant pour une guilde, dont elle omis de mentionner la spécialité, tandis que les deux autres expliquèrent être des dockers sur le port. A priori, des gens qui étaient tout à fait susceptibles de savoir ce qui se tramait.


La docker s'intéressa également à Balmos.
« Alors, matelot, tu viens d'où? Port Péril? Port Enigme? Mediogalti? Ou plus loin que ça? C'est pas banal de voir quelqu'un...comme toi dans les environs. Qu'est ce qui t'amène? Juste une escale? »
Elle s'interrompit, et ajouta d'une voix prudente mais assurée.
« Tu sais, si tu as besoin d'un job, on doit pouvoir trouver ça! Un gaillard costaud dans ton genre... »

Psychologie DD15


Est ce que tu pourrais me faire un jet d'Escamotage pour voir comment tu t'en sors?
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Zadir  
#16 Envoyé le : vendredi 7 juillet 2017 21:58:50(UTC)
zadir
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/01/2013(UTC)
Messages : 3,267

Balmos

Coup étourdissant: 5/5
Réserve de ki: 5/5
Earthsense
CA: 20/TCH18/FF16

62 / 62

Balmos aimait jouer, même si il manquait de pratique.
Le jeune homme regarda la docker. « Je viens de Port Péril. A priori, c'est juste une escale ici. Même si je ne sais pas où je vais. » dit-il avec un sourire quelque peu benêt. « Du travajl? Pourquoi pas. Mais ça dépend de ce que c'est. » Le jeune oréade réussit un beau coup, et tout sourire, il continua. « C'est surtout la paie qui m'intéresse. Un job mal payé est pas un bon job. »

  • Escamotage : 1d20+2 donne [3] + 2 = 5

Modifié par un utilisateur vendredi 7 juillet 2017 22:00:10(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#17 Envoyé le : samedi 8 juillet 2017 14:31:57(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

La docker intensifia son regard, en oubliant presque de jouer et manquant lamentablement son coup. Elle essayait de jauger l'intérêt de Balmos pour sa proposition.
« Oh...pas grand chose. S'agit surtout de transporter de la marchandise discrètement, et éventuellement de donner un coup de main pour...décourager les fauteurs de troubles. Ca paye bien, si t'es pas trop regardant, mais par contre les boss demandent de la discrétion. Ils sont spécialistes du commerce de reliques, et ce genre de chose à de la valeur quand on a les bons acheteurs. Intéressé? Je peux te présenter si tu veux. A titre de comparaison, ça paye 5 pièces d'or la nuit. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Zadir  
#18 Envoyé le : dimanche 9 juillet 2017 11:08:16(UTC)
zadir
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/01/2013(UTC)
Messages : 3,267

Balmos

Coup étourdissant: 5/5
Réserve de ki: 5/5
Earthsense
CA: 20/TCH18/FF16

62 / 62

Balmos continuai à sourire, même si il perdait la quasi majorité de ses coups. « Cinq pièces d'or la nuit? Ah ouais, c'est pas mal. » La paye était bonne, mais le jeune homme ne se voyait pas porter des caisses. « Du commerces de reliques, ça, j'ai jamais fait encore. Et j'en ai fait des jobs. »

Le jeune oréade chercha dans sa mémoire, essayant de se souvenir quelles marchandises vendait et achetait le Consortium. Et travailler pour eux pouvait être bien, mais il lui fallait des preuves son simple témoignage ne suffirait pas. L'idéal serait des documents, des marchandises avec leur sceau.

Il regarda la docker. « Pourquoi pas. Mais porter des caisses c'est pas trop mon truc. A la limite m'occuper de fauteurs de troubles ça je peux. » Il devait savoir qui était les employeurs de ce trio, mais il devait prendre des gants. « Par contre, faut avouer que je ne suis pas très discret. » dit-il en souriant. « Je suis quand même repérable. »
Offline Boadicee  
#19 Envoyé le : dimanche 9 juillet 2017 18:21:20(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

La partie s'était maintenant complètement arrêtée, et ce fut la demi-elfe qui le corrigea avec un demi-sourire.
« Oh, ne t'en fais pas, on ne parlait pas de discrétion au sens physique, plutôt au sens moral. Disons qu'ils préfèrent ne pas attirer l'attention sur leurs affaires, alors ne va pas crier sur les toits dans quel domaine tu bosses, compris? »


« Effectivement, les boss ne rigolent pas avec ça. Si ça te dit, rendez vous à l'entrepôt numéro quatre, sur les quais est. Il y aura une sentinelle, dit lui que tu viens de la part de Qucha, pour un transport de porcelaine. Ils te reconnaîtront. On aura besoin de gardes sur un transfert d'ici deux ou trois jours, tu pourras prouver que t'as c'qui faut! Les boss donnent même des primes pour des boulots spécifiques, mais là, c'est pas à moi de décider. Toujours partant? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Zadir  
#20 Envoyé le : mardi 11 juillet 2017 06:24:32(UTC)
zadir
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/01/2013(UTC)
Messages : 3,267

Balmos

Coup étourdissant: 5/5
Réserve de ki: 5/5
Earthsense
CA: 20/TCH18/FF16

62 / 62

Balmos répondit à la demi-elfe, quelque peu gêné. « Les gens viennent rarement me parler. Et quand c'est moi qui vais les voir...bah disons que vous êtes un des rares groupes avec qui j'ai discuter dans ma vie. Pas beaucoup de personnes me parlent, alors je vois pas à qui je pourrais dire ça. Surtout que je ne connais personne ici. » Le jeune oréade était visiblement peiné de cette réalité. Il faut dire que les personnes qui lui adressent la parole ont en général de bonnes raisons, mais jamais pour simplement discuter. « Entrepôt quatre sur les quai est. Je m'en souviendrai. Je viens demain? »
Balmos commanda une autre pinte. « Et c'est qui mes futurs boss? Et je dois les appeler comment? Patron, chef, boss, messire? Parce que j'aimerai éviter de dire des conneries. »

Modifié par un utilisateur mardi 11 juillet 2017 06:25:11(UTC)  | Raison: Non indiquée

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
5 Pages123>»
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET