Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

10 Pages«<678910>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Guigui.  
#141 Envoyé le : lundi 6 novembre 2017 22:40:25(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Bhaal
rage berserk : 9/16
CA : 21 | C : 14 | D : 19
réf:+5 | vig:+8 | vol:+6

38 / 66


Progressant péniblement dans le champ de pierres tombées avec son fardeau en travers des épaules, Bhaal attendit d'en être sorti pour déposer Migwala, réveillée au même moment par un Célestin volant et virevoltant auprès des blessés. Libéré de sa charge et soigné par le jeune sorcier, il prit le temps d'un répit et observa les alentours. Nulle trace de Xul, mais le désert à perte de vue et la voûte étoilée. Le gladiateur ressentit un immense soulagement à cette vue.

Ils sortaient tous vivants - enfin, presque tous - de leur incursion dans ce royaume de cauchemar, créé par la folie d'un magicien, et avaient survécu au feu. Certes, ils n'étaient pas encore tirés d'affaire, mais l'espoir était permis. Bhaal reprit sa bardiche à deux mains et, tout en suivant les autres, s'employa à scruter les ténèbres, guettant un signe de la réapparition de leur ennemi.

  • Perception : 1d20+13+2 donne [6] + 13 + 2 = 21

Héroïsme 50/60 min
Bouclier 6/6 min
CA : 21 +4 (bouclier) = 25

Modifié par un utilisateur mardi 7 novembre 2017 13:25:30(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Lyana  
#142 Envoyé le : lundi 6 novembre 2017 23:28:48(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Alia
CA 22 (C17,D16)
Ref+11* Vig+6* Vol+7*
Représentation : 13/17
Glitterdust : 1/1
Sorts 1 : 4/4
Sorts 2 : 1/4

54 / 58

Arrivée dehors, Alia se retourna pour s'assurer que ses compagnons étaient bien tous là, elle respira plus librement quand elle les vit émerger du temple. Elle chercha un instant Nedjemibrê des yeux, l'homme d'ébène était encore invisible, heureusement ou hélas, le cadavre de Priya qui avançait au dessus du sable prouvait la présence du kinesiste.

Ils étaient sortis à temps du temple, la bâtisse de vieilles pierres s'embrasait totalement maintenant, illuminant le désert nocturne. C'était à la fois magnifique et horrible, la destruction se parait d'atours des plus fascinants.

Elle détacha son regard du spectacle des flammes lorsque Célestin l'approcha pour la soigner, elle lui sourit en le remerciant. Les soins prodigués l'avait totalement guérie, seules quelques brulures minimes marquaient encore sa peau.

Instinctivement, elle s'approcha de Bhaal, comme lui elle scruta le désert à la recherche du mage qui avait tout fait pour les détruire.

  • Perception : 1d20+8 donne [4] + 8 = 12

Image miroir - 6 minutes - 4 images
Sous héroïsme (50/60') : bonus de moral de +2 aux jets d’attaque, aux jets de sauvegarde et aux tests de compétence.


Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Lematou  
#143 Envoyé le : mardi 7 novembre 2017 10:30:32(UTC)
Lematou
Rang : Habitué
Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214

Nedjemibrê
Chihili

CLASSE D'ARMURE 20
Contact 15 / Surpris 15
réf+11 vig+11 vol+7
SECONDE CHANCE 1/1
INTERNAL BUFFER 0/1
BURN 5/8
Tempestaire

Points de Vie

68 / 79

Force Ward

2 / 15

* INVISIBLE *

Ils avaient enfin échappé au bûcher. Nedjemibrê marqua une courte pause, respirant l'espace d'un instant l'air nocturne à grand traits. La fraîcheur de la nuit coula dans ses poumons malmenés par le feu et les fumées délétères et lui fit du bien. Jetant un dernier regard en arrière, l'homme à la peau d'ébène soupira. Une fresque morbide, emportée par les flammes ; l'aboutissement de la folie d'un seul homme. Tant de victimes... À l'aller, les lieux avaient paru maudits à Nedjemibrê. Après cette soirée, ce serait sans doute pire... Mais ce n'était pas le moment de philosopher sur l'existence.

Le regard de Nedjemibrê embrassa les environs. S'il avait l'habitude de la chanson de la nuit dans le désert, l'endroit lui sembla soudain bien trop tranquille. Et sans que l'ancien badawi sache pourquoi, un sentiment d'oppression se mit à lui peser sur les épaules... Ce n'était pas dû uniquement à la menace de la réapparition impromptue de Xul. C'était autre chose... À tout hasard, Nedjemibrê remit autour de son cou le talisman Hamsa que leur avait fait acheter Vlausta. Après tout, jusqu'à présent, cela n'avait pas servi à leur jouer un mauvais tour.

Alors que sur ses gardes, le corps de Pryia flottant à ses côtés, il scrutait les alentours, Nedjemibrê fut d'un coup envahit par une douce sensation de bien-être. Il frissonna. Une partie des brûlures de l'homme à la peau d'ébène disparurent. Se retournant, Nedjemibrê adressa à Célestin, qui voletait de blessé en blessé, un sourire reconnaissant.

[Effects Actifs]
• Régénération du Force Ward - 5?/10 rounds (+2 PVs)
• Invisibilité Kinétique - 6/6 min

Modifié par un utilisateur mardi 7 novembre 2017 10:32:29(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline UrShulgi  
#144 Envoyé le : mardi 7 novembre 2017 20:32:07(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520

À peine réveillée par les pouvoirs curatifs de Célestin que la demie-orque se mit à gigoter comme un prisonnier, se poussant sur le côté en descendant des bras de Bhaal, sortant son arme en découvrant où elle se trouvait.


«  il est mort ce fils de chien? S'il est pas mort faut pas traîner, venez, allons à cette dune là-bas. » indiqua t'elle en la pointant de son cimeterre. À peine son premier pas fait, elle s'arrêta net, mettant tout le monde en alerte.
«  Et ... merci. » avant de reprendre en courant, détalant vers la dune comme un lapin proche d'un serpent affamé.

Arrivée devant la dune, la perplexité était de mise, comme la méfiance, tant il n'y avait pas la moindre trace d'un bâtiment dissimulée ou d'un quelconque préau.
«  Péhemhem, astananza! » prononça t'elle avec un timbre qui n'avait rien à envier aux incantations des magiciens. Une partie de la dune se fit de plus en plus transparente, jusqu'à dévoiler une double porte de bois qu'elle s'empressa d'ouvrir.
«  Saakrépendah! » dit-elle à nouveau, avant de s'enfoncer dans ce qui se révéla être une écurie. Là, dans le noir, une trentaine de chevaux étaient là, entourés de pailles et d'eau, attaché par des licols jusqu'à des anneaux à même les murs de pierre de ce qui jadis devait servir de crypte. De fins jours dans les murs semblaient permettre à l'air de circuler. Comme pour les invités, les chevaux n'avaient pas l'air d'avoir la même noblesse, et l'un des chevaux, non attaché, s'approcha de Migwala, la dominant de plusieurs pieds. Le noir de son pelage était si intense qu'il semblait fait d'obscurité venant du plan des ombres.

«  On va pas pouvoir se balader avec tous ces chevaux, je sais pas ce qu'on peut en faire.Je pourrais essayer mais si on se balade avec autant de bêtes, on aura des comptes à rend où on ira, et on risque d'attirer des prédateurs. Et d'ailleurs, vous allez où? Je sais pas trop où on ... merde, c'est Pryia ça? » la protectrice du défunt Vlausta semblait seulement de remarquer le corps lévitant carbonisé qui les accompagnait, s'approchant pour mieux voir en attendant l'avis de ses sauveurs.
Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline Guigui.  
#145 Envoyé le : mardi 7 novembre 2017 22:52:22(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Bhaal
rage berserk : 9/16
CA : 21 | C : 14 | D : 19
réf:+5 | vig:+8 | vol:+6

38 / 66


« Bah c'est rien, j'allais pas te laisser cr... » Commença Bhaal pour répondre à la gratitude de la demi-orque, mais cette dernière ne lui laissa pas le temps d'exprimer sa mansuétude : elle était déjà loin, courant aussi vite qu'elle pouvait vers une dune toute proche. Bhaal, comme ses amis, n'avait d'autre choix que de la suivre.

La découverte de l'écurie secrète fut pour le gladiateur une révélation. Vlausta s'était patiemment construit son petit royaume personnel et avait tout prévu et tout organisé. Un vrai magicien, à n'en pas douter... Mais qu'allaient-ils faire de tous ces chevaux ? Les ramener à Kaapesh était risqué, on pourrait les accuser de vol, sans compter que cela allait compliquer le voyage de retour. D'un autre côté, il serait par trop cruel de les abandonner ici, attachés, pour qu'ils meurent de faim et de soif.

Mais cette décision allait devoir attendre car Migwala avait des questions plus pressantes. « Ouais, c'est Pryia, enfin... Ce qu'il en reste, » répondit-il sombrement. « Cet enculé de Xul nous a tous bien fait rôtir. Je regrette qu'on n'ait pas réussi à l'avoir. Ça me démange de lui faire la peau, » gronda-t-il entre ses dents, mâchoires serrées.

« Écoute, » reprit-il au bout d'un instant, « nous on retourne à Katapesh. Si... Si tu ne sais pas quoi faire maintenant que... Vlausta est mort, sache que nous sommes les conseillers de la princesse Almah Roveshki. Nous l'avons aidée à reprendre Kelmarane, et elle va s'y installer, maintenant. Il y a tout à faire, là-bas, tout à reconstruire... La région à explorer, la ville à défendre. Il y a pas mal de gnolls. Tôt ou tard, le Roi Charognard va s'intéresser à nous. On aurait bien besoin d'une guerrière expérimentée comme toi. Et sans mentir, la princesse est la meilleure maîtresse que j'ai jamais eu, et de loin. Enfin bref, tu peux toujours venir et si ça ne te convient pas, et bien... Tu es libre, pas vrai ? »

Héroïsme 50/60 min
Bouclier 6/6 min
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Lematou  
#146 Envoyé le : mercredi 8 novembre 2017 09:40:26(UTC)
Lematou
Rang : Habitué
Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214

Nedjemibrê
Chihili

CLASSE D'ARMURE 20
Contact 15 / Surpris 15
réf+11 vig+11 vol+7
SECONDE CHANCE 1/1
INTERNAL BUFFER 0/1
BURN 5/8
Tempestaire

Points de Vie

68 / 79

Force Ward

2 / 15

...

Depuis que Migwala en avait parlé, Nedjemibrê se demandait où pouvaient se trouver les chevaux. Ses compagnons et lui avaient peu ou prou exploré tout le complexe de Vlausta et, dehors, il n'y avait que le désert... La réponse, dévoilée par la demi-orque, le surprit tout d'abord. Mais après tout, Vlausta était un magicien : quoi de plus normal qu'une écurie dissimulée par magie dans les dunes...

Pendant que Bhaal racontait à Migwala ce qui s'était passé alors qu'elle était inconsciente et qu'il lui faisait sa proposition, Nedjemibrê décida de réapparaître. Xul était peut-être encore dans les parages à guetter le moment propice, mais il sembla à l'homme à la peau d'ébène qu'il fallait mettre la demi-orque en confiance. Et donc se montrer, au moins un moment. Son visage et ses vêtements était quelques peu marqués par les derniers évènements : une ecchymose par ici, du roussi par là. Mais surtout, les traits parfaits de l'homme à la peau d'ébène étaient tirés et ses yeux soulignés par des cernes importantes.

Pendant qu'il maintenait le corps de Pryia en suspension au dessus du sol, Nedjemibrê sortit sa couverture de son havresac, à geste mesuré. Couverture qu'il étendit au sol, d'une manière qui aurait pu paraître cérémonieuse si elle n'était due à la fatigue. Doucement, ce qui restait de Pryia s'y déposa...

Nedjemibrê s'adressa alors à son tour à la demi-orque : « Migwala, je ne sais pas à quel point vous étiez proches, avec dame Akashite. Si vous voulez reprendre son corps, je ne vous en empêcherai pas... Et je vous offre ma couverture. » Mais... Il y a toujours un mais... Nedjemibrê se dit qu'il serait maladroit d'omettre ses intentions. Et puis il sentit qu'il pouvait profiter de cet instant de répit pour s'expliquer.

Alors que la couverture se repliait d'elle-même autour de la brûlée-vive, Nedjemibrê, de sa voix calme et posée, se lança :
« Mais, avec votre permission, j'ai pour dessein de porter son corps à mon maître, le Prince Jawad. Ce n'est pas spécialement un homme bon, du moins, il n'est pas plus charitable qu'un autre. En tout cas, ce n'est pas un mauvais homme. Il a des moyens et il est ambitieux... Je pense que ramener Pryia à la vie pourrait l'intéresser, pour les informations qu'elle pourrait détenir. Ce qui m'intéresse aussi, ne serait-ce que pour ce qu'elle sait sur Xul, qui semble avoir décidé de devenir notre ennemi. C'est donc un acte intéressé, mais ce peut être une seconde chance pour elle... »


  • Au cas où le jet soit utile, Diplomatie : 1d20+7 donne [2] + 7 = 9


[Effects Actifs]
• Régénération du Force Ward - 5?/10 rounds (+2 PVs)

Modifié par un modérateur mercredi 8 novembre 2017 09:59:13(UTC)  | Raison: Correction de quelques fautes (Vaï)

Offline Lyana  
#147 Envoyé le : mercredi 8 novembre 2017 17:22:02(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Alia
CA 22 (C17,D16)
Ref+11* Vig+6* Vol+7*
Représentation : 13/17
Glitterdust : 1/1
Sorts 1 : 4/4
Sorts 2 : 1/4

54 / 58

Alia regarda avec stupéfaction la dune s’effacer pour laisser place à une écurie, l’illusion était parfaite. Elle pensa aux images magiques qu’elle pouvait créer et essaya de les comparer avec cette fausse dune, mais elle échoua dans sa tentative. La quantité de magie que Vlausta avait dû mettre en place pour maintenir cette illusion était colossale et ne pouvait supporter la comparaison avec la petite magie de la danseuse.

Elle cessa d’y penser et se concentra sur un problème plus facilement abordable.

Que faire des chevaux ? On ne pouvait pas les laisser sur place, c’était certain mais les faire traverser le désert ? Sans parler de leur faire passer les portes de la ville.

« Si nous emportons les chevaux, la traversée du désert ne sera pas facile, c’est certain, il faudra emporter le fourrage et de l’eau et le mieux serait d’attendre la nuit pour que le soleil ne tue pas la moitié. Mais la nuit, les prédateurs seront de sortie. Ça peut néanmoins valoir la peine, et ça sera toujours mieux que de les laisser crever ici. Par contre, il faudra attendre à l’entrée de la ville, il faudra prévenir la Princesse ou le Prince pour qu’ils règlent les problèmes administratifs. De toute façon, si nous emportons Dame Akashite avec nous, nous ne pourrons pas entrer en ville comme ça. »

Elle baissa la voix pour prononcer la dernière phrase en signe de respect et surtout pour signaler à Migwala que la décision lui revenait ainsi que l’avait proposé Nedjemibrê.

Image miroir - 6 minutes - 4 images
Sous héroïsme (50/60') : bonus de moral de +2 aux jets d’attaque, aux jets de sauvegarde et aux tests de compétence.

Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline vaidaick  
#148 Envoyé le : mercredi 8 novembre 2017 17:30:11(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002

CELESTIN
CA : 17 (C13, D14)
REF +5 VIG +4 VOL +5

44 / 46

AGATHE
CA : 18 (C16, D13)
REF +5 VIG +1 VOL +7

17 / 23
Célestin s'était posé au sol, mais n'arrêtait pas pour autant d'user de sa baguette de soins. Ils n'avaient pas le temps de prendre le repos suffisant pour qu'il communie avec Agathe afin de récupérer sa magie de guérison.

Ce fut tout juste s'il marqua un arrêt en voyant la guerrière déclencher une magie incroyable, révélant aux yeux de tous l'écurie cachée de Vlausta. C'était un prodige tout simplement incroyable !

Concentré sur sa tache, il laissa chacun parler, mais tiqua à la proposition de Nedjmibrê. « C'est... C'est une bonne idée... Je... J'ai également des questions à lui poser... Sur mon père, et mes frères... Sur ce qu'il est advenu de leurs biens... » Il déglutit péniblement, les larmes lui montaient aux yeux. « Je... Aujourd'hui, pour la seconde fois, je les ai perdu. Leurs corps sont enfouis à jamais sous les décombres, s'ils n'ont pas entièrement brûlé... Je ne pourrai jamais les récupérer... Et puis... Je n'ai pas pu savoir ce qu'étaient devenus les corps des frères d'Almah. Et ça... Je veux le savoir... Et au moins les récupérer, pour elle. » Il soupira, continuant machinalement à prodiguer ses soins.

Séchant ses larmes d'un revers de manche, il se tourna vers la demi-orque. « En tout cas, Bhaal a raison. Kelmarane va grandir, et la région a besoin d'être pacifiée. Il nous faudra des personnes de talent pour cela. » Il tenta un sourire, mais le cœur n'y était pas vraiment.

« Allez, nous devrions partir avant que Xul ne revienne. Et bien sûr, avec tous les chevaux. Nous verrons comment nous nous arrangerons à Katapesh, mais il est hors de question de les laisser mourir ici. »

Modifié par un utilisateur mercredi 8 novembre 2017 17:31:38(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline UrShulgi  
#149 Envoyé le : lundi 13 novembre 2017 17:34:10(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520
La demi-orque eut un sourire de triomphe, comme fière qu'on l'ait sous-estimé.

«  Je suis celle qui travaille pour Vlausta depuis le plus longtemps, et en qui il a placé le plus de confiance. Vous n'aurez pas besoin de réveiller cette garce pour savoir ce que vous voulez savoir. Faites ce que vous voulez d'elle. » Elle prit une mine plus sombre, se tournant vers Célestin alors qu'elle mettait le pied à l'étrier.

«  Les corps qui accompagnaient vos frères ont brûlé depuis longtemps. » La demi-orque ne savait pas formuler délicatement ses pensées, et tentait de consoler Célestin bien maladroitement.
«  Chez moi, on brûlait les corps une fois de l'autre côté. Ils sont en paix maintenant, loin des expériences et des larcins. Je vais m'occuper des chevaux, je vous fais confiance pour nous diriger vers Katapesh, je vous aiderai si besoin. Je parle aux bêtes, je devrais pouvoir les contenir et j'essayerai d'éloigner les prédateurs s'ils s'approche de trop prêt.
Je pense qu'il a usé de beaucoup d'artifices et d'énergie pour réussit à tuer Pryia et nous mettre dans cet état, il faut partir avant qu'il n'attaque à nouveau mais je pense qu'il aura du mal à nous attaquer sur le même mode opératoire. Nous serons trop rapides. »


Sur sa monture, sans tirer sur le cuir ni lui glisser mot, le cheval se positionna près de chaque crochet pour que Migwala relâche les chevaux, le groupe prit le pas de détacher les autres dans la foulée. Certains chevaux étaient simplement sellés, mais d'autres avaient des sacs ou sacoches pendant sur les côtés.

«  Je vais au moins rencontrer votre princesse. Je n'ai nulle part où aller vraiment dans l'immédiat. » Ouvrant les portes de l'écurie furtive, Migwala cabra sa monture avant de prendre la tête du convoi momentanément, rassemblant les chevaux autour d'elle comme un troupeau, le temps que d'autres sortent sur les montures qu'ils s'étaient accaparés.

La monte n'était pas si aisée, entre leur stresse, celui des chevaux, qui semblaient craindre un prédateur aux aguets, et leu peu d'équitation soutenue qu'ils avaient fait ces derniers mois, ils essayaient de se guider, dirigés par Bhaal et Nedjemibré, par les lumières de Célestin, et le vol bas d'Agathe, vers la capitale.

Quelques minutes avaient passé et alors que la vigilance se relâchait quelque peu par la fatigue et le froid engourdissant de la nuit après tant d'énergie dépensée, la région semblait, comme Xul plus tôt, se métamorphoser, révélant son véritable visage. Des hyènes comme des lycaons s'approchaient en meute des chevaux, aisément repoussés la plupart du temps par les mouvements de Bhaal, Migwala et Alia, par des tours mineurs de Célestin, les démonstrations télékinétiques de Nedjemibrê, et par quelques coups de sabots bien placés. Mais plusieurs chevaux périrent sur la route, les pattes prises en étaux dans de puissantes mâchoires, harcelés aussi par les acérés de hiboux imposants et d'aigles fondant sur eux en un éclair.

Même les scorpions, serpents, rats et scarabées semblaient essayaient de les suivre, dans une poursuite zoologique des plus impressionnantes, qui finissait par leur formuler le souhait que le cœur des chevaux tiendrait le choc assez longtemps pour arriver à Katapesh sains et saufs, ou du moins, en vie.

Les minutes semblaient interminables, et la menace revint cinglante comme un coup de fouet à l'esclave insolent quant ils aperçurent, grâce à Agathe, une silhouette haut dans le ciel, à la forme grandement, et humanoïde, qui semblait sur le point de leur lancer à nouveau le feu du malheur, devenue venteuse et tourbillonnante tout en gardant d'étranges symboles luisants qui devaient être ceux de Xul sans qu'on puisse aussi bien en distinguer les formes.

Restant à une distance qui ferait demander à une flèche de tirer le meilleur de son archer, la silhouette semblait jouer, ou montrer sa maîtrise du domaine, sans pour autant se placer en danger. Malgré le ménage compris, Migwala ne prenait aucun risque et déviait fréquemment de route, quelques zigzag entre les dunes forçant le quatuor a des manipulations pas toujours réussies, et qui, bien que n'aboutissant pas à des chutes, ne manqueraient pas de causer quelques hématomes et foulures le lendemain.

Ils galopaient depuis des lustres, et la ville, enfin visible par la lumière qu'elle dégageait au loin, rayonna tel un phare de salut dans la nuit prédatrice. La silhouette de Xul sembla s'arrêter tandis qu'ils approchaient de la ville, comme si à son tour, il se savait approcher de trop près le territoire d'autres prédateurs peut-être plus terribles encore. Les hordes comme les petits contingents commençaient à ralentir pour abandonner leur traque, permettant aux chevaux de ralentir peu de temps après, pour finir par faire du quasi sur place, tant ils étaient exténués. À leur grand soulagement, ils y étaient. Enfin.

Sur leur gauche, le bidonville nommé Chienville, village gnoll mitoyen à la capitale, brillait d'une multitude de petits feux et des yeux intéressés de ses humanoïdes au poil tacheté, qui convoitaient sans avoir besoin de le dire le troupeau de chevaux,dont certains spécimens valaient leur pesant d'or, et qui faisait trembler le sol malgré l'allure lente de ses pas.

Les gnolls ne bougèrent pas le petit doigt. Était-ce l'audace de ce gros convoi avec si peu d'hommes ou les traces de guerre récentes sur le corps et les vêtements des cavaliers qui laissaient croire à une prise de tribu victorieuse et sans pitié? Toujours était-il qu'ils eurent même le droit à quelques salutations de la tête ou de la main alors qu'ils approchaient des remparts.

Se détendant un peu, la demi-orque cracha au sol avant d'entrer, commentant.
«  je ne compte plus le nombre de jours qui séparent aujourd'hui de mon dernier passage ici. Restons sur nos gardes, des malandrins ne manqueront pas de tenter de voler un cheval ou de fouiller rapidement les besaces et sacoches du convoi. »

Les gardes les arrêtèrent net tandis que Migwala descendait de son cheval pour regrouper les chevaux en rang, ses talents de dompteuse et dresseuse se révélant égaler ses talents martiaux. Du haut des murs, l'un d'eux hurla


« HALTE! Qu'est-ce que vous venez faire ici à une heure pareille avec ce ... oh mais vous êtes les conseillers de Kelmarane? Mille excuses, je ne vous avez pas reconnu. Je descends de suite, ouvrez les portes! »

Les grandes portes leur cédèrent le passage, dans un grincement et une lenteur qui n'étaient pas sans rappeler les dernières macabres portes qu'ils avaient franchi. L'homme descendit à toute blinde les accueillir.
« Vous avez l'air dans un sale état, mais je ne vois pas la Princesse, lui est-il arrivé malheur? »

Modifié par un modérateur lundi 13 novembre 2017 19:12:31(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline vaidaick  
#150 Envoyé le : lundi 13 novembre 2017 22:25:01(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002

CELESTIN
CA : 17 (C13, D14)
REF +5 VIG +4 VOL +5

44 / 46

AGATHE
CA : 18 (C16, D13)
REF +5 VIG +1 VOL +7

17 / 23
L'annonce de Migwala avait plongé Célestin dans un mutisme dont il ne semblait pas vouloir sortir. Il n'avait certes pas été aussi proche de Jarod et Rodolpho que d'Almah, mais la nouvelle l'affectait tout de même énormément. De plus, il n'avait de cesse de se demander ce qu'il allait pouvoir répondre à sa princesse si elle abordait le sujet. Que ses deux frères avaient été déterrés pour être brûlés ? Ça n'avait pas de sens ! Il lui fallut deux bonnes heures de route à ruminer, suivant mécaniquement ses amis, se préoccupant à peine des dangers qui les guettaient, avant d'enfin s'approcher de la demi-orque.

« Excusez-moi Migwala... Je... J'aimerais comprendre... Pourquoi Vlausta aurait fait emmener les corps des frères d'Almah Roveshki pour les incinérer ? Je... Vous... êtes sûre que c'était bien eux ? Ils reposaient en paix, dans leurs tombeaux... Leurs tombeaux, qui ont été profanés ! Pour mes frères, que ce soit pour les ramener près de lui, ça a un sens... Mais pour ceux d'Almah, qui ne représentaient rien pour lui, c'est... je ne comprends pas... » Il tourna vers elle son regard plein de questions, une faible lueur d'espoir brillant encore dans ses yeux. Peut-être n'était-ce pas eux...?


«  Je pense que Priya a emporté tous les corps dans un premier temps pour camoufler le but de son larcin. De ces corps, je crois sans être en être certaine qu'il a voulu d'abord voir quels étaient leurs ancêtres par le sang, puis profiter de leurs corps pour ses expériences. » dit-elle d'un ton assez plat.



Enfin, Katapesh fut en vue. Leur long périple prenait fin, au grand soulagement de ses muscles, qui criaient grâce. Il n'avait jamais fait d'aussi longue balade à cheval, et encore moins dans cet état d'épuisement et de stress. Le manège de Xul voulait au moins dire une chose : il n'en resterait pas là. Il comptait les traquer, d'une façon ou d'une autre.

Il sortit de ces sombres considérations lorsque le garde les héla. Il tenta de se montrer apaisant. « Nous étions sortis sans la Princesse Roveshki, mais je vous remercie de vous en inquiéter. Nous avons fait de mauvaises rencontres, mais fort heureusement, nous sommes tous revenus sains et saufs. »

Il désigna les chevaux, et tout ce qu'ils avaient ramené. Il était possible qu'il fut dans un état second à ce moment-là, mais il lui semblait que nul n'avait regardé ce que contenaient les sacs et sacoches des montures qu'ils avaient emmenées avec eux. « Pensez-vous que nous puissions amener ces chevaux au palais, ou devons-nous leur trouver un lieu où les entreposer ? »

Modifié par un modérateur mercredi 15 novembre 2017 18:53:44(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline Guigui.  
#151 Envoyé le : lundi 13 novembre 2017 22:54:49(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Bhaal
rage berserk : 9/16
CA : 21 | C : 14 | D : 19
réf:+5 | vig:+8 | vol:+6

60 / 66


Le voyage du retour fut un calvaire, malgré toutes leurs précautions et les stratagèmes de Migwala pour éviter les prédateurs. C'était comme si la totalité du désert s'était mise à leurs trousses. Comme Bhaal avait eu raison de leur faire faire le premier voyage sans montures ! Mais la satisfaction d'avoir bien appris les leçons de Khem disparut bien vite devant les ennuis qu'ils eurent à affronter dans la nuit du désert.

Plus d'une fois, il eut envie de descendre de cheval pour chasser toutes ces bestioles à grands coups de sa longue hache, mais Alia et Migwala l'en dissuadèrent. Il n'aurait fait que retarder le convoi et, Migwala faisant reposer le salut du groupe sur la vitesse des chevaux, aurait probablement fait plus de mal que de bien.

Pour couronner le tout, une silhouette aérienne, fantomatique, que tous identifièrent comme Xul sous une nouvelle forme, les accompagna à distance sur toute la seconde partie du voyage. Mais il en était comme la demi-orque l'avait dit : il n'osa pas s'en prendre à nouveau à eux, étant probablement à court de magie élémentaire pour les tuer. Ils n'en avaient pas moins trouvé là un ennemi mortel, et Bhaal, qui avait la rancune tenace, n'oublierait pas de si tôt ce visage tatoué et sans âge.

Enfin, Katapesh fut en vue, et ils pénétrèrent dans les faubourgs mal famés de la ville avec un soulagement qui s'accordait mal avec la menace habituellement présente en ces lieux. Mais, finalement, nul ne leur chercha querelle ni n'essaya de s'emparer d'un cheval pour son propre profit. La vraie difficulté, pensait-il, serait de négocier leur passage à l'intérieur de la cité.

Mais même cela se révéla, en fin de compte, plus facile que prévu. Ils furent tout de suite identifiés par les gardes en faction comme les conseillers de la princesse, et considérés favorablement. De tous les aspects de leur nouvelle condition, c'était ce genre de chose qu'il avait du mal à appréhender : moins le fait d'être devenu un personnage important que celui d'être désormais quelqu'un de connu.

Quoi qu'il en fut, le gladiateur se contenta de laisser Célestin donner ses explications et reporta son attention sur les chevaux. S'ils parvenaient à rentrer dans la cité avec un tel troupeau, ils pourraient empocher une coquette somme d'argent....

Modifié par un utilisateur mardi 14 novembre 2017 09:13:08(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Lyana  
#152 Envoyé le : mardi 14 novembre 2017 08:17:39(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Alia
CA 22 (C17,D16)
Ref+11* Vig+6* Vol+7*
Représentation : 13/17
Glitterdust : 1/1
Sorts 1 : 4/4
Sorts 2 : 1/4

54 / 58

Alia posa sa main sur l'épaule de Célestin, toute cette journée avait été une épreuve pour le sorcier et la révélation de ce qui était advenu des corps des frères de la Princesse était le coup de grâce. N'y tenant plus devant sa détresse, elle l'enlaça un instant les larmes aux yeux. Il avait toujours été là pour Bhaal et elle et elle se sentait impuissante devant sa détresse. Elle le garda dans ses bras de longues secondes et ne se recula que parce qu'il fallait qu'ils partent d'ici au plus vite.



La traversée fut difficile pour tout le monde, les attaques des prédateurs, la présence continue et menaçante de Xul mettaient leurs nerfs à rude épreuve. Plusieurs fois, elle dut freiner Bhaal qui n'en pouvait plus et voulait se défouler sur les hyènes et autres menaces. Heureusement, elle réussit à lui faire entendre raison, appuyée par Migwala qui paraissait la moins affectée par la chevauchée.

Alia souffla de soulagement lorsque les murs de la ville apparurent enfin, même si elle appréhendait le passage des portes devant les gardes. Surprise et gênée, elle prit brutalement conscience qu'ils étaient désormais connus, cela arrangeait bien des choses mais elle en était gênée, habituée à vivre dans les palais et cachée à la vue de tous.
Cependant, cela les servait bien pour cette fois, Célestin prit les choses en main avec son assurance habituelle, mais elle n'était pas dupe, cela n'était que façade une fêlure s'était produite dans le désert et elle espérait vraiment qu'elle pourrait être réparée. Jyll devrait y parvenir, oui c'est certain, elle saurait le faire.
Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Lematou  
#153 Envoyé le : mardi 14 novembre 2017 10:39:35(UTC)
Lematou
Rang : Habitué
Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
Nedjemibrê avait été pris de court par la réaction de Migwala. En effet, il ne s'attendait pas à ce que celle qui avait tout de la brute fut aussi la conseillère de Vlausta. Candide, comme toujours... Quoiqu'il en soit, l'homme à la peau d'ébène était décidé à ramener le corps.
« Soit... Alors je choisis de l'emmener à Katapesh. » lança-t-il, tout en attachant solidement le corps roulé dans sa couverture sur une des bêtes.

Sans qu'il sache trop pourquoi - du moins se l'expliquait-il difficilement - Nedejmibrê avait toujours accordé une grande importance au passage dans le Grand Au-Delà. Et il lui aurait été impossible d'abandonner aux chacals et aux hyènes la dépouille de quelqu'un qui l'avait aidé. Il lui devait un passage digne.

Nedjemibrê regardait l'embrassade entre Alia et Célestin avec compassion ; ses frères, son père et les frères de la Princesse n'auraient pas droit à de dignes funérailles. Nedjemibrê frissona... Pas de rituel d'ouverture de la bouche ; leur Kâ et leur Bâ n'avait pas été libérés... Ces pauvres âmes passeraient-elles l'éternité noyées dans les ténèbres ? Peut-être faudrait-il revenir ici, plus tard, afin de retrouver ce qu'il restait des dépouilles ? Ou au moins, essayer de consacrer à nouveau les lieux. Mais pour le moment, il fallait fuir...



La chevauchée fut pénible. Nedjemibrê s'attendait à la présence des prédateurs et savait qu'il faudrait leurs céder quelques bêtes sur le trajet. Cela, il n'en fit pas grand cas : c'était le prix à payer pour traverser le Désert. Mais la réapparition de Xul dans leur horizon, son défi muet, portaient sur les nerfs de l'homme à la peau d'ébène. Le message était clair. Désormais, ils auraient à composer avec cette menace : le thuvien n'allait pas lâcher l'affaire.



Nedjemibrê
Chihili

CLASSE D'ARMURE 20
Contact 15 / Surpris 15
réf+11 vig+11 vol+7
SECONDE CHANCE 1/1
INTERNAL BUFFER 0/1
BURN 5/8
Tempestaire

Points de Vie

74 / 79

Force Ward

15 / 15

...

Lorsque la silhouette de Katapesh se profila, Nedjemibrê fut soulagé. Non pas d'arriver enfin aux portes de la ville - il n'avait jamais aimé ce rendez-vous obligé avec les gardes de la cité - mais parce qu'à ce moment-là, Xul quitta le paysage.

Alors qu'ils approchaient des portes, une fois passé le bidon-ville des gnolls, Nedjemibrê se fit discret. Au soulagement de l'homme à la peau d'ébène, les chiens de garde semblaient d'humeur collaborative et Célestin prit aussitôt sur lui la tâche de satisfaire leur légitime - et agaçante - curiosité... Sachant dans quel était le jeune sorcier devait se trouver, Nedjemibrê lui en fut reconnaissant.

Pendant l'échange, Nedjemibrê était resté silencieux, faisant profil bas. L'obligé du Prince Jawad espérait qu'il n'aurait pas à expliquer ce qui se trouvait dans sa couverture roulée...


[Effects Actifs] Force Ward

Modifié par un utilisateur mardi 14 novembre 2017 10:53:22(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline UrShulgi  
#154 Envoyé le : mardi 14 novembre 2017 12:13:11(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520

«  oh ... je vois! Je suppose que vous pourrez les amener à l'annexe du palais et qu'ils seront pris en charge.  » il se mit à aboyer vers les hauteurs où il siégeait l'instant d'avant.
«  Vous deux, allez réveiller deux des nôtres pour qu'ils vous remplacent ici le temps et venez ensuite ici les escorter jusqu'à l'annexe du Palais! » Il regarda ensuite Célestin, radouci.
«  Moins de chance qu'on vous ennuie ainsi. Je suis Youssofa Essama, un plaisir d'avoir pu vous être utile. »

Les habitués de la ville savaient que beaucoup de capitaine aimaient glisser leur nom dans une conversation avec des gens "de la haute", pour essayer d'amener de bons échos vers les bonnes oreilles quant à leurs services. Les soldats arrivèrent assez vite, tandis qu'on entendait les bâillements des gardes fraîchement cueillis dans leur sommeil. Ce délai suffit amplement au capitaine pour jeter quelques pas si furtifs coups d'œil aux vêtements roussis et autres bizarreries du groupe.

Les deux gardes se mirent au pas puis suivirent le groupe jusqu'aux annexes du palais, l'un au devant, l'autre en fin de troupeau. Migwala se remit en selle au milieu du lot comme pour garder un œil sur ce qu'il se faisait autour. Son désamour pour cette ville était écrit sur les traits serrés de son visage.

Malgré quelques coups d'œil et propositions d'achat du troupeau sur une fourchette de prix aux écarts conséquents de marchands alentours, ceux qui s'habituaient (ou l'étaient déjà) aux marches nocturnes dans la ville ne manquèrent pas de remarquer ci et là des gens observaient le manège, et ils auraient pu mettre leur main à couper que le réseau des Étals observait ce qu'il se passait sur son terrain, se demandant si un nouveau joueur entrait dans l'arène, ou si c'était un simple prédateur de passage, un peu perdu.

L'annexe s'offrait à eux après quelques rues fort peu fréquentées comparées à leur version diurne, et les gardes à l'entrée de celle-ci masquèrent une totale indifférence quant au troupeau. Ils firent de grand gestes et des esclaves blottis sous les porches des cabanes situés entre les résidences d'invités s'empressèrent de venir s'occuper des chevaux, sachant très bien où les amener.
Migwala semblait très réticente à l'idée de leur laisse son cheval, se contentant de passer la main sur son flanc avant de lui mettre une franche tape au même endroit.
Plusieurs résidences montraient de l'intérêt pour les hennissements qui avaient lieux entre les îles de ce somptueux jardin, et celle où ils se rendaient ne dérogea pas à la règle. Gorundal avait la main en équerre contre son front pour mieux voir ce qu'il se passait, affublé à la va vite d'une robe de marchand, tandis que Jyll avait mis sa robe de voyage et s'approchait d'eux, se mettant à courir en voyant l'état de Célestin, l'attrapant en plein vol pour se blottir dans ses bras, au mépris de ses blessures. Elle s'illumina comme une luciole brièvement, refermant les blessures physiques restantes qui pouvaient les concerner.
Jyll se contenait comme elle pouvait « par Sarenrae, qu'est ce qu'il s'est passé? » dit-elle en se reculant légèrement pour mieux voir son visage, ne pouvant se forcer à attendre.

L'un des chevaux resta là, tenu par l'un des quatre gardes, qui lança sa question comme pour couper net aux retrouvailles.

garde de nuit


«  Pardonnez-moi, mais qu'est ce qui, ou qui est dans cette couverture? » Le ton était clairement suspicieux, mais pas agressif.

Modifié par un utilisateur mardi 14 novembre 2017 13:36:08(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline Lematou  
#155 Envoyé le : mardi 14 novembre 2017 16:15:35(UTC)
Lematou
Rang : Habitué
Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
Aussitôt qu'ils eurent franchi les portes de la ville, Nedjemibrê enroula machinalement son turban sur son visage (comme un touareg), n'offrant en pâture aux regards des curieux qu'une ombre voilant ses yeux d'onyx. Katapesh ne dormait jamais et l'homme à la peau d'ébène ne souhaitait pas se faire remarquer... Même si ceux qui le connaissaient ne manqueraient surement pas de le reconnaître, l'obligé du Prince Jawad ne tenait pas faciliter la tâche aux amateurs de rumeur ou aux petits espions en tout genre.

Une fois le troupeau entré dans la cours du palais et protégé des regards par ses murs, Nedjemibrê découvrit son visage. Ici, il aurait été malvenu de jouer les individus mystérieux. Alors que les esclaves et les gardes se mettaient en branle, et que les proches accouraient, Nedjemibrê en profita pour relâcher un peu la pression. Dans la cohue affairée, il se sentait en sécurité et la douce sensation de bien-être qui le parcourut alors que la compagne de Célestin s'illuminait brièvement lui donna envie d'aller dormir. Nedjemibrê réprimait un bâillement quand un des gardes le rappela à la réalité...



Nedjemibrê
Chihili

CLASSE D'ARMURE 20
Contact 15 / Surpris 15
réf+11 vig+11 vol+7
SECONDE CHANCE 1/1
INTERNAL BUFFER 0/1
BURN 5/8
Tempestaire

Points de Vie

79 / 79

Force Ward

15 / 15

...

« Il s'agit bien d'un corps, soldat. » avait naturellement répondu Nedjemibrê, de sa voix grave et posée.

L'homme à la peau d'ébène se rapprocha tranquillement du cheval et, tout en commençant à défaire les nœuds, expliqua au garde: « Nous ne serions sans doute pas tous là sans l'aide de cette personne. Je pense qu'à ce titre, elle a au moins droit à ce que nous nous occupions dignement de sa dépouille. Mais vous conviendrez que nous n'allions pas réveiller le temple de Pharasma à cette heure tardive. »

Une fois les cordages défaits. Nedejmibrê prit le corps emballé dans ses bras (en réalité, il fît flotter le corps entre ses bras, de façon à ce qu'on crût qu'il le portait ; l'homme à la peau d'ébène ne tenant pas à se donner en spectacle devant un comité si nombreux) et demanda au garde : « Y a t-il un endroit où je pourrai la déposer en attendant que le moment soit venu ? »

[Effects Actifs] Force Ward

Modifié par un utilisateur mardi 14 novembre 2017 16:17:07(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline UrShulgi  
#156 Envoyé le : mardi 14 novembre 2017 19:23:57(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520
L'homme sembla reconnaître Nedjemibrê et regardait la dépouille dont ce dernier parlait.

garde de nuit


«  Je peux faire dépêcher un prêtre de Pharasma dans la nuit afin que la dépouille ne pourrisse pas davantage, le corps sera placer dans l'hospice où l'on soigne les invités, en cave. Sauf si la princesse préfère le conserver en "sa" demeure »



Jyll regardait le corps en question, ne comprenant pas de qui l'on parlait, mais en déduisit que rester ici n'était pas l'endroit idéal pour avoir sa réponse.
«  Rentrons, même si ce coin est plus chaud que le reste de la ville, vous risquez d'attraper froid. »
Passant son bras autour de Célestin, elle le guida vers leur résidence.


Gorundal lui, s'apprêtait à dire quelque chose lorsqu'ils arrivèrent à son niveau, mais en voyant les visages usés des conseillers et seconds, il se retint finalement, atteint d'une certaine pudeur.

Deux torches éternelles éclairaient l'intérieur, tandis qu'une almah démaquillée habillée et voilée à la hâte descendit les escaliers, alors que le Prince Jawad lui était au rez de chaussée, allongés sur un divan, sur lequel il semblait avoir dormi. Almah semblait choqué, et scruptait les détails du visage de Célestin, affichant à son tour son malaise alors qu'elle lisait en lui comme en un livre ouvert. Inquiète, elle brisa le silence.


«  Qu'Abadar soit loué de vous voir revenir vivants, à vous regarder, ça n'était pas chose gagnée. »

Le prince Jawad se dirigea vers une carafe, servant de l'eau à tout le monde en faisant signe aux domestiques de décamper.

« Asseyez-vous, je pense que ça vous fera un peu de bien, et qu'il vous faudra bien ça. »

Modifié par un utilisateur mardi 14 novembre 2017 19:56:58(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline Guigui.  
#157 Envoyé le : mardi 14 novembre 2017 20:37:22(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Bhaal
rage berserk : 9/16
CA : 21 | C : 14 | D : 19
réf:+5 | vig:+8 | vol:+6

60 / 66


Heureux d'être rentré et de goûter à nouveau au calme et à la sérénité du palais, Bhaal accepta avec gratitude le verre d'eau proposé par le prince. Il s'empressa de les saluer comme il se devait : « Princesse. Prince, » fit-il avec un signe de tête appuyé, « ça fait plaisir d'être rentré, j'en ai plein le c... plein le dos. Ca n'a pas été sans mal, mais notre expédition est tout de même un succès. Célestin va vous raconter, je suppose, mais avant... »

Il se redressa alors, prenant une pose plus solennelle, bien décidé, en tant que conseiller militaire de la Princesse, à procéder comme il fallait à l'introduction officielle de leur potentielle nouvelle alliée : « laissez-moi vous présenter Migwala, guerrière au service de feu le seigneur Dahkl Vlausta. Elle... euh... » Mais il s'interrompit, réalisant soudain que "feu le seigneur Vlausta", compte tenu de la façon dont était mort l'intéressé et de la relation de confiance - et peut-être d'affection - qui liait la guerrière à son défunt maître, constituait un calembour de très mauvais goût, et même une belle gaffe. De rouge, il devint écarlate, regardant alternativement Migwala et ses bottes. « Enfin, je... Hem. Bref, je voulais dire qu'il est mort, voilà ! Et merde ! A chaque fois que j'essaie de faire autre chose que buter des gens, ça part en sucette ! Je suis pas un putain de barde ! Célestin ! Explique ! » Rugit-il en désignant ses suzerains du doigt avec un geste comminatoire à l'attention du jeune sorcier.
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Lyana  
#158 Envoyé le : mardi 14 novembre 2017 22:10:45(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Alia
CA 22 (C17,D16)
Ref+11* Vig+6* Vol+7*
Représentation : 13/17
Glitterdust : 1/1
Sorts 1 : 4/4
Sorts 2 : 1/4

54 / 58

Alia n'aurait pas cru qu'elle serait aussi contente de revenir au Palais du Prince même s'il était en plein cœur de Katapesh. Elle descendit avec soulagement de sa monture, courbaturée, essayant d'assouplir ses muscles. Elle se figea lorsque le garde posa des questions sur le corps de Priya puis respira de nouveau en entendant les réponses de Nedjemibrê.

Ils entrèrent enfin dans le Palais accompagnée de Jyll qui n'avait pu attendre pour rejoindre son amoureux. Elle fut surprise en s'apercevant que le Prince avait passé la nuit sur un divan au rez-de-chaussée, qu'est-ce qui avait pu le faire veiller et le tenir loin de son lit ? Ce n'était pas eux, tout de même ?

Elle but le verre d'eau offert avec plaisir, après le sable du désert elle avait l'impression de revivre avec ce simple verre.
Elle prit tout son temps pour en boire chaque gorgée, repoussant le moment où il allait falloir entrer dans le récit de ce qu'ils avaient vécu.
Bhaal prit les devant pour présenter Migwala, elle écarquilla les yeux en entendant la bourde involontaire de son amant à propos de Vlausta puis devant la confusion de celui-ci, elle ne put s'empêcher de sourire et lorsque la confusion se transforma en colère gênée, elle se retint à grand peine de pouffer malgré les horreurs qu'ils venaient de vivre.

Cependant, elle se reprit vite et se tourna vers Célestin, attendant qu'il prenne la parole. Il était la personne la mieux à même de faire le récit de leur confrontation avec Vlausta et surtout de choisir ce qu'il voulait raconter à la Princesse.
Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline vaidaick  
#159 Envoyé le : mercredi 15 novembre 2017 19:24:59(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002

CELESTIN
CA : 17 (C13, D14)
REF +5 VIG +4 VOL +5

46 / 46

AGATHE
CA : 18 (C16, D13)
REF +5 VIG +1 VOL +7

23 / 23
Célestin se forçait à garder contenance, à rester l'aimable conseiller de la Princesse qu'il se devait d'être. Mais il n'aspirait en réalité qu'à une seule chose, après cette terrible journée : rentrer retrouver son aimée, s'allonger dans leur lit, et se coller tout contre elle afin de se réconforter au contact de sa douce chaleur.

Il sourit au garde en inclinant légèrement la tête. « Je vous remercie pour votre prévenance, capitaine Essama. » dit-il de sa voix douce. Il attendit - apparemment - patiemment que les deux soldats les rejoignent et se mettent en route, replongeant dans une humeur sombre. La réponse de Migwala l'avait profondément affecté, et si l'embrassade d'Alia lui avait mis un peu de baume au cœur, elle demeurait insuffisante pour le guérir des blessures de la journée.



Enfin, ils arrivèrent en vue du palais. Pénétrant dans les annexes, il tenta de refaire surface, son éducation reprenant le dessus. Il confia aux gardes son cheval, et termina le trajet à pieds. Soudain, il vit une lumière au milieu de ses ténèbres : Jyll se précipita vers lui, et il tendit les bras pour la cueillir, jolie fleur du Soleil au parfum envoûtant se blottissant tout contre lui.

Agathe profita de l'accolade pour sauter sur l'épaule de la jeune femme. « Jyyyyyll !!! Je suis si contente de te voir ! » pépia-t-elle presque en larmes - phénomène des plus étranges chez un oiseau - en se frottant à sa joue. Toutes les deux s'étaient beaucoup rapprochées durant la captivité de Célestin.

Célestin lui sourit, d'un sourire triste mais franc, totalement différent de celui de façade qu'il avait utilisé tout au long de leur trajet. « Je suppose que tout le monde va vouloir savoir, mon Soleil. Je préfèrerais n'avoir à le narrer qu'une seule fois. Il va te falloir patienter un petit peu. » la taquina-t-il.

Mais son regard s'assombrit quand le garde s'intéressa au corps de Priya. Fort heureusement, Nedjemibrê géra la question de façon diplomatique, et le jeune sorcier le laissa faire.



La question du cadavre réglée, ils rentrèrent au chaud, et surtout à l'abri des regards. Il posa un regard involontairement interrogateur sur le Prince en le voyant allongé sur un divan au rez-de-chaussée, et, ne voulant pas créer de malaise, se tourna bien vite vers sa Princesse qui descendait les escaliers sans cacher ses craintes. Après avoir vécu une première fois leur perte à tous il y avait encore peu de temps, il était évident qu'à chacune de leurs escapades elle s'inquiéterait - d'autant plus lorsqu'ils rentraient avec des vêtements brûlés, des traces de combats intenses, et une grande fatigue plaquée sur leur visage.

Il lâcha la main de Jyll pour venir à sa rencontrer, tandis qu'Agathe restait sur l'épaule de celle-ci. Il la prit dans ses bras sans un mot, réprima les sanglots qui montaient telle une boule dans sa gorge, et qui menaçaient de sortir à tout moment. Il resta un instant ainsi, puis posa une main au milieu de son dos pour doucement lui indiquer d'aller s'asseoir, tandis que le Prince Jawad leur proposait de boire. Il accepta bien volontiers l'offre, et but le verre d'une traite, avant de s'en resservir un autre, dont il dégusta une gorgée en revenant à côté de Jyll. Il lui prit la main, et alla s'asseoir à son tour.

Là, Bhaal entama la discussion afin d'introduire Migwala auprès de leurs hôtes, mais sa bourde, bien qu'involontaire, fut loin d'amuser Célestin. Il ferma les yeux, revivant un court instant l'horreur de la situation, Vlausta s'immolant par un feu inextinguible afin de rejoindre son amant dans la mort. Il frissonna et se cala un peu plus contre Jyll, comme pour mendier sa chaleur.

« Nous nous sommes rendus chez le seigneur Vlausta suite à son invitation. » commença-t-il d'une voix où pointait déjà la tristesse de la conclusion. « Étaient présentes diverses personnalités locales, dont Tariq Cannoli, l'un des deux comptables de la Maison Cannoli. » Célestin prit un parchemin dans une poche intérieure, et le posa encore roulé sur la table basse, devant Almah. « Ce dernier était au courant de mon arrivée, et de mes liens avec toi. Il a laissé ceci... A toi de voir ce que tu comptes en faire... En sachant que celui-ci et sa descendance sont morts. Tariq a essayé de poignarder le seigneur Vlausta au cours du repas, et en a payé le prix. »

Il but une nouvelle gorgée d'eau, et poursuivit. « Cette tentative d'assassinat mit fin au... banquet... » Il avait hésité quant à la formule à retenir pour cette macabre mise en scène, dont il ne tenait pas à exposer la teneur exacte. « Le seigneur Vlausta s'échappa par un passage secret, et nous le suivîmes. Là, il nous relata son histoire, celle de sa famille, et de la mienne... Je... Je ne sais pas si vous voulez connaître les détails, aussi je vais d'abord résumer, et vous me poserez les questions que vous voudrez après, s'il vous fait des précisions... »

Une nouvelle gorgée pour ponctuer son récit et lire l'assentiment silencieux de son auditoire, et il reprit. « Il espérait que je puisse l'aider dans sa démarche. Une démarche que je ne pouvais suivre et alimenter - au sens propre comme au figuré. Nous l'avons convaincu, je crois, qu'il faisait une erreur, une grossière erreur. Et là, sous nos yeux ébahis, il prit un feu alchimique, et s'embrasa, mettant fin à ses jours. » Célestin déglutit péniblement, laissant la conclusion de ce chapitre pénétrer l'esprit de chacun.

« Nous avons dû ressortir rapidement, alors que tout prenait feu autour de nous, jusqu'aux fondations qui menaçaient de s'effondrer. Mais dans la grande pièce où nous avions été reçus, dame Akashite, une conseillère du seigneur Vlausta, nous attendait. Elle croyait que nous l'avions assassiné. Migwala, en tant que garde du corps de celui-ci, avait assisté à la scène et tenta de la raisonner. Je crois... Je crois que tout aurait pu bien se passer. Mais le marchand magister Xul Aslaug, un ami du seigneur Vlausta présent à la soirée, semblait vouloir tirer un trait sur cette histoire, et tout ce, et tous ceux, qui y étaient mêlé. Il se mit à nous attaquer tous, sans distinction, avec un puissant arsenal magique qu'aucun de nous n'avait jamais vu, ni ne pourrait égaler. Nous nous sommes battus, nous avons fait au mieux, mais... Il était trop puissant pour nous. Nous n'avons que pu fuir. Et dans notre fuite, malgré tous les soins que j'ai pu lui apporter, Priya Akashite est morte. Morte, juste après avoir dissipé le mur de feu élevé par Xul Aslaug qui nous bloquait la sortie, alors que tout menaçait de s'écrouler. »

Il soupira. Une personne de plus qu'il n'avait pas pu sauver... « Après ça... Migwala nous a mené à l'écurie, et nous avons fuit avec les chevaux. Certains sont morts en route, tandis que la faune sauvage nous attaquait, peut-être exhortée par le magister qui continuait à nous suivre en volant tout en restant à bonne distance. Nous avons ramené les bêtes survivantes... Et nous voici... »

Il avait passé sous silence le fait qu'il ait manqué mourir, et qu'il fut sauvé par un miracle qu'il ne s'expliquait toujours pas. Dans son sac se trouvait toujours le volatile de Vlausta, qui avait sauvé Agathe. Lui aussi méritait une sépulture...

Modifié par un utilisateur mercredi 15 novembre 2017 19:38:52(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
thanks 1 utilisateur a remercié vaidaick pour l'utilité de ce message.
Offline UrShulgi  
#160 Envoyé le : lundi 20 novembre 2017 16:43:05(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520
La colombe se lovait contre Jyll tandis que Célestin racontait avec difficulté une version lissée, mais toujours terrifiante, de leur soirée. Elle réconforta cette dernière dont le regard exprimait le miroir des blessures de Célestin, qu'elle semblait ressentir pleinement.

Almah n'était pas en reste et s'approcha de Célestin, sembla hésiter à lui prendre les mains.

«  Cette soirée est certainement l'une des pires de votre vie. Heureusement que vous en êtes revenus vivants. je ne pense pas que les détails nécessitent que l'on s'y confronte maintenant, vous devez être exténués, autant vous reposer. Je ne connais pas ce magister marchand mais il n'a pas l'air commande. Nous aurons intérêt à nous méfier et à essayer de savoir ce qu'il veut vraiment. » dit-elle alors qu'elle récupérait ce que lui tendait son ami d'enfance.

Le prince semblait avoir tiqué en entendant cette histoire de chevaux, et dévisager fréquemment Migwala, ainsi que Nedjemibrê. La princesse reprit
«  Quant à vous, je pense qu'on peut vous trouver un lit de fortune pour la nuit avant de vous trouver un vrai lit ... vous ... voulez du travail c'est ça? »

La demi-orque ne savait que dire et prit une grande inspiration avant de répondre.

«  Euh ... merci mais je vais aller dormir à l'auberge. J'y ai pas vraiment réfléchi madame je vais le faire. Ça fait plus de dix-neuf que je servais mon seigneur, je ne m'attendais pas à ce qu'il ... je ne m'attendais pas à ça.  »


« Je ferai placer les chevaux chez moi en attendant que nous rentrions à Kelmarane. Si vous avez servi fidèlement jusqu'à la fin Migwala, vous aviez certainement une dette à payer, fut-elle morale, ou alors votre loyauté est du genre à toute épreuve. Si c'est le cas, vous êtes la bienvenue pour nous aider. Ou même pour m'aider. J'aurais besoin, dans quelques mois, d'un nouveau garde du corps. Peut-être même avant ça. Ne vous laissez pas entraîner dans le micmac Katapeshien. Vos origines ne poseront pas de problème, nous avons parmi les nôtres un ami et un allié qui est comme vous, à sa façon. Je peux vous faire dormir à mon palais. ». Nemlak d'ailleurs, ne semblait pas présent.


«  J'ai dit que j'allais y réfléchir. Et que je dormirai à l'auberge. Oui j'ai servi fidèlement mon maître jusqu'à sa mort. C'est grâce à lui si j'ai survécu. Et aux eux aujourd'hui » dit-elle en tendant le bras vers le quatuor.
«  Mon maître était quelqu'un de fou à sa façon. C'est un soulagement pour lui qu'il soit mort. Croyez-moi.
Je ne m'inquièterai pas du magister pour le moment. Il devrait passer des jours à fouiller les décombres, puis à prendre contact avec son organisation, et ensuite seulement il décidera de ce qu'il voudra faire. Je ne le vois pas vous attaquer, ni m'attaquer, sans une très bonne opportunité. Surtout si l'on reste ensemble.
Le magister et mon seigneur travaillaient ensemble sur un remède à la mort, et sur le moyen de devenir immortel sans vieillir. Pas comme un mort-vivant, mais comme un être toujours vivant. Une bonne partie de leurs recherches a péri ce soir, d'où son agacement, d'autant que son organisation, les seigneurs marchands de Thuvie, avaient mon seigneur comme l'un de leurs plus gros clients. C'est donc une perte importante pour eux. Immédiate, et future. »


La princesse attrapa son propre menton comme pour mieux se concentrer, avant de répondre.

«  Et bien merci pour tes informations et les avoir ramené ici, eux comme les bêtes. Rejoins-moi ici demain si tu as suffisamment réfléchi, je ferai demander aux gardes de te laisser passer. Et vous reposez-vous, vous en avez besoin. »

Le prince ajouta, en se levant.

« Et comme tu es rentré Nedjemibrê, profitons-en pour rentrer nous aussi. »

Modifié par un modérateur jeudi 4 janvier 2018 12:40:09(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
10 Pages«<678910>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET