Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

7 Pages«<34567>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline UrShulgi  
#81 Envoyé le : lundi 25 juin 2018 10:51:59(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520

Jormung
JdS +5, +7, +7
CA : 18/12/16
Blessing : 4/4
Fervor : 2/3
Sacred Weapon : 0/0
Sacred Armor : 0/0

17 / 17


Zorg était vif d'esprit et avait lancé une idée aussitôt la première réfutée. Les siens n'étaient pas du genre à pinailler des heures, en cela il leur ressemblait. Le druide venu à leur rescousse partit d'ailleurs en mission aussi vite qu'il était arrivé.
on requit alors son avis.

«  J'en pense que c'est pas très dangereux, ça permettra de savoir si des ennemis invisibles se massent par exemple. En revanche, je ne crois qu'on apprendra des choses directement, les démons, en tout cas les plus puissants, peuvent parler par télépathie si j'ai bien compris ... on ne risque pas d'entendre des ordres intéressants. »


«  De toute manière, on risque de perdre l'un des nôtres si ça se passe mal, mais si ça se passe bien et qu'on apprend quelque chose, on en sauvera peut-être beaucoup. Tous ceux qui sont venus ici espèrent continuer à vivre, mais tous ceux qui sont venus ici sont aussi prêts à mourir.  »


Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline vaidaick  
#82 Envoyé le : vendredi 29 juin 2018 14:51:26(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002


as loin d'une heure passa avant que la capitaine ne réapparaisse, pénétrant dans le campement d'un pas rapide et se précipitant presque dans la yourte d'Ulf. « Il n'est pas revenu ? » demanda-t-elle de but en blanc, cherchant Brogan frénétiquement du regard.

Ulf, qui avait décidé de passer le temps en affûtant la lame de sa grande hache, leva les yeux vers elle. « Pas encore. Mais ce n'est pas étonnant : il doit probablement progresser avec précaution, et la zone à explorer est grande. Il ne sera sûrement pas de retour avant plusieurs heures. » dit-il avant de reporter de nouveau son attention sur sa lame.

Un léger tic souleva très brièvement le coin droit de ses lèvres en un rictus agacé à la mention de "plusieurs heures", puis elle s'installa sur un siège dans un coin de la yourte, croisant bras et jambes dans un grincement d'armure, en position d'attente. Mais bientôt, son pied levé se mit à bouger en tout sens, marquant son impatience, tandis que de ses doigts elle tapotait la plaque d'armure qui recouvrait son bras gauche.

« Je peux vous faire appeler dès qu'il revient si vous avez d'autres choses à faire en attendant ? » proposa Ulf. Ceux qui le connaissaient bien pouvaient remarquer que d'avoir la capitaine dans sa yourte l'agaçait déjà passablement, mais que rajouter à sa simple présence les bruits qu'elle produisait commençait à sérieusement l'énerver.

Elle arrêta quelques secondes de tambouriner sur son armure, le temps de répondre. « Je vous remercie chef de guerre, mais la mission est d'importance. Je ne peux repartir sans réponses. »

Ulf soupira, et reprit avec des gestes rendus plus vifs par l'agacement sa tâche. Le temps passa. Une nouvelle heure écoulée fit encore grimper la tension. La capitaine se levait régulièrement pour regarder en dehors de la yourte, son regard s'arrêtant parfois sur les guerriers qui s'entraînaient au combat, sous la houlette de Drahomir. Remarquant son intérêt, Ulf se leva à son tour et la rejoignit devant la yourte.

« Que pensez-vous de nos guerriers, capitaine ? Sont-ils à la hauteur de vos attentes ? »

Elle porta son regard de glace sur lui, l'air légèrement surprise par la question. « Ils ont l'air aguerris. Je n'en attendais pas moins de la part de votre clan, au vu de sa réputation. Mais je me demande ce qu'ils vaudront face aux démons... »

« Voulez-vous les tester vous-même ? » s'enquit-il, sur un ton de défi.

« Pourquoi pas. » répondit-elle avec calme en s'avançant vers les combattants. Alors que les guerriers arrêtaient leurs duels en la voyant avancer, interloqués, elle se positionna au milieu de l'arène improvisée. « L'un de vous veut-il me défier ? Votre chef semble avoir confiance en vos capacités. Peut-être même vous croit-il imbattables, qui sait ? Moi je pense que vous êtes doués, mais pas assez pour combattre les démons. Qui veut me prouver que j'ai tort ? »

« Moi ! » rugit un des guerriers. Jormung, qui les avait déjà observé s'entraîner à de nombreuses reprises, reconnut Jeggul, un vétéran d'une quarantaine d'années. S'il devait le classer au sein des guerriers d'élite, l'homme se trouvait dans le milieu du tableau. S'il était expérimenté, il n'avait pas bénéficié du don inné pour le combat dont d'autres, souvent plus jeunes, faisaient preuve.

La capitaine s'avança vers le guerrier, et levant sa longue épée devant son visage, salua, avant de se mettre en position, bouclier en avant. Jeggul ne fit pas tant de cérémonie, et chargea dès qu'elle fut prête. Sa lourde lame à deux mains vint cogner puissamment contre l'écu en acier, et elle repoussa l'assaut avec une étonnante facilité. Le vétéran n'eut que le temps de se jeter en arrière pour éviter le plat de la lame, qui manqua de peu ses côtes. Reprenant un peu ses distances, comprenant qu'il n'avait pas affaire à une proie facile, Jeggul se mit à tourner autour de la capitaine, cherchant une faille dans sa défense. Celle-ci demeurait impassible, suivant les mouvements du vétéran avec aisance malgré sa lourde armure. Jeggul s'élança de nouveau à l'assaut, et de nouveau sa lame rencontra un mur d'acier. Mais cette fois-ci, la capitaine dévia l'arme de son adversaire et profita de son déséquilibre pour frapper le barbare par deux fois du plat de sa lame dans les côtes, avant de lui asséner un violent coup de bouclier dans le visage, le renvoyant quelques pas plus loin. Alors qu'elle se repositionnait, attendant l'assaut suivant, Drahomir intervint.

« Belle démonstration capitaine ! » s'exclama-t-il en s'avançant à son tour dans l'arène. « Jeggul, tu as bien combattu. Va panser tes plaies. » poursuivit-il alors qu'il arrivait à hauteur du vétéran. Celui-ci semblait prêt à repartir au combat, mais le regard de Drahomir l'en dissuada. « A moi de jauger ce que valent les mendeviens au combat. » sourit-il férocement en saisissant sa bardiche.

« Nous verrons qui testera l'autre. » répondit-elle sur un ton calme et décidé.

De nouveau, elle adopta une position défensive, attendant que Drahomir attaque en premier. Celui s'avança prudemment et envoya un coup du plat de la lame vers la tête de la capitaine. A son grand étonnement, elle ne leva pas son bouclier pour parer, mais bloqua plutôt le coup avec sa lame, et se baissant, rentra dans la garde du barbare et lui asséna un coup de bouclier dans le plexus, le faisant reculer d'un pas sous le choc. Mais celui-ci se ressaisit immédiatement, et dégageant sa longue arme, il faucha les jambes de la mendevienne, qui tomba au sol. Alors qu'elle se relevait prestement, il profita de sa garde baissée pour la frapper à l'épaule tout en se reculant d'un pas, le plat de sa lame émettant un tintement sonore en heurtant l'épaulière de métal de la capitaine. Celle-ci, bien que déséquilibrée, se lança à l'assaut à son tour, changeant sa tactique jusque là défensive pour une option plus agressive. Elle bloqua le coup de bardiche que Drahomir tenta de lui asséner alors qu'elle rentrait dans sa garde, et pénétrant ses défenses, le frappa du plat de sa lame à la cuisse. Contre toute attente, ce dernier lâcha son arme, et agrippant la capitaine par le bras, la fit tourner sur elle-même avant de l'enserrer de ses bras puissants, la soulevant du sol. Celle-ci se débattit et tenta de se dégager, en vain. Vaincue, elle lâcha son arme, cessant de se débattre.

« Félicitations. » lâcha-t-elle, dépitée, le souffle court, alors que le puissant guerrier la reposait au sol.

« Merci. Vous avez bien combattu. Vous êtes une adversaire coriace. » concéda-t-il en ramassa son arme qu'il avait laissée au sol.

« Eh bien ? » demanda Ulf sur un ton victorieux. « Convaincue ? »

« Certains survivront peut-être oui... » lâcha-t-elle en revenant vers la yourte en passant sa main dans ses cheveux pour remettre un peu d'ordre dans ses cheveux ébouriffés. « Et ce druide, toujours pas de nouvelles ? »

Le temps passa encore, le soleil, déclinant maintenant à l'horizon, démontrait l'avancée de la journée. Cela devait bien faire cinq heures, et Ulf n'avait eu d'autre choix que d'inviter la capitaine à partager leur repas, quand enfin, alors qu'ils venaient de terminer leur assiette, Brogan surgit dans la yourte, toujours sous la forme d'un petit élémentaire de terre. « Me revoilà. » dit-il simplement, comme s'il venait d'effectuer une petite balade digestive.

« Alors Brogan, qu'as-tu vu ? » demanda Ulf après s'être assuré visuellement que le druide ne paraisse pas blessé.

« Vous aviez raison. Les démons mineurs disparaissent bien. Il n'y en a presque plus dans toute la zone. Par contre, il y a de nombreux démons plus puissants, de tous les types que vous avez déjà vu. Et aussi des démons des ombres, cachés dans les montagnes. Il y a une grotte là-bas, très bien gardée. Rien qu'à l'entrée, il y a deux babaus, deux vrocks qui la survolent en continu, et un glabrezu - en plus de ceux que vous avez déjà vus. A l'intérieur, il a d'autres babaus faisant fonction de gardes, puis une salle dans laquelle je n'ai pas pu pénétrer. Elle était gardée par un sort d'interdiction, que je n'ai pas eu envie de déclencher. Et si je veux la dissiper, il me faut sortir de terre et m'exposer. Je ne vois pas comment la passer... »

Modifié par un utilisateur vendredi 29 juin 2018 15:35:53(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
thanks 2 utilisateur ont remercié vaidaick pour l'utilité de ce message.
Offline UrShulgi  
#83 Envoyé le : samedi 30 juin 2018 10:40:14(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520

Jormung
JdS +5, +7, +7
CA : 18/12/16
Blessing : 4/4
Fervor : 2/3
Sacred Weapon : 0/0
Sacred Armor : 0/0

17 / 17


Jormung ne put réprimer la lueur d'intérêt dans ses yeux alors que les combats s'enchaînaient devant lui. Il observait chacun, ses techniques et bottes, ses coups, ses forces et faiblesses, son endurance. Nul doute que les présents savaient se battre, restait à voir si ça suffirait contre les démons. Bien qu'elle avait perdu l'amical duel, les prouesses de combat de la femme l'impressionnaient. Il n' avait pas vu si bonne combattante depuis sa précédente vie.

Brogan se faisait désirer, comme une future épouse, et il soigna son arrivé théâtrale pour amener les nouvelles qui voudrait un large spectre allant du plaisir à la contrariété.
«  Merci pour ton courage et ton talent Brogan. Si y a des Pabaus et des Galabru, et que tu peux pas rentrer, le point clé de leur assaut doit se trouver-là bas. Je ne sais pas si ici il y a des gens capables d'observer à distance un lieu.
Ceci n'explique toujours pas où est passée la piétaille. Est-ce qu'elle est dans la salle? Retournée aux Abysses? »
demanda-t-il, se doutant que personne n'avait la réponse.
Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline Lyana  
#84 Envoyé le : samedi 30 juin 2018 21:44:34(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Aksana
CA 15 (C11,D14)
Ref+2* Vig+2* Vol+7*
Sorts 1 : 3/3
Canalisations
3/3 - 1d6

19 / 19

Hämärä
CA 16 (C15, D13)
Ref+5 Vig+2 Vol+5
Talons x2
+6/+6, 1d4-2 (x2)
Fast Healing 1

9 / 9

Malgré ses craintes, Ulf et Brogan estimaient que la reconnaissance par le sol était faisable et le druide n'attendit pas plus longtemps pour commencer sa mission au grand mécontentement de la Capitaine. Aksana dissimula un sourire, la militaire avait cru que les Sang-Hurlant allaient rentrer gentiment dans le rang et attendre les ordres, mais c'était méconnaitre l'indépendance farouche des Clans.

Les heures s'allongèrent sans nouvelles de Brogan, Aksana resta dans la yourte familière de Ulf, assise en tailleur, elle entra en méditation, perdant le fil du temps. Elle ne bougea pas lorsque le Maître de Guerre proposa à la Capitaine d'affronter ses hommes, elle n'avait aucun doute sur l'issue de ces affrontements et elle sourit lorsqu'elle eut raison. Elle ne sortit pas non plus de sa méditation pour manger mais lorsque Brogan surgit à l'intérieur de la yourte, elle ouvrit les yeux brutalement.

« Félicitation Druide, tu fais honneur à la tribu et tu as eu raison de ne pas t'exposer. » Elle se tourna vers Jormung. « Tu as raison Jormung, le point clé est sans aucun doute dans cette pièce. Mais qu'y a-t-il exactement ? Quel est le rôle des démons mineurs ? Nous n'avons pas de moyen de le savoir maintenant. A moins que la magie puisse nous aider, Zorg, tu as une nouvelle idée ? »

[en cours]Lien vital - Jormung / Zorg : 5 PV de transfert
Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Guigui.  
#85 Envoyé le : samedi 30 juin 2018 23:04:34(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Zorg
CA : 13 | C : 13 | D : 11
réf:+2 | vig:+2 | vol:+3

15 / 15


Comprenant que le druide en aurait pour un certain temps, voire un temps certain, Zorg, qui répugnait à ne rien faire, envisagea un instant de retourner étudier dans sa yourte. Mais il renonça à cette idée de peur de rater le retour du druide. Après tout, c'était son idée, et il lui tardait d'en cueillir les fruits. Il s'absenta donc quelques instants et revint avec son grimoire, le carnet dans lequel il griffonnait ses formules, son nécessaire d'écriture et, bien sûr, sa "boule qui-est-ce" dont il s'affubla sitôt installé, suscitant les regards inquisiteurs de la capitaine qui n'avait probablement jamais vu chose plus ridicule de toute sa vie. Mais Zorg n'en avait cure et commença à travailler comme s'il était seul au monde. Il ne leva même pas les yeux de ses travaux lorsque la capitaine échangea avec Ulf sur la valeur des guerriers du clan, ni même lorsqu'elle sortit pour mettre une déculottée à l'un d'entre eux avant d'en prendre une. Les seuls moments où il se leva furent pour aller aux latrines et fumer sa pipe. Il n'osait pas encore répandre sa pestilence dans la tente du chef Ulf, comme s'il tenait mystérieusement à ne rien faire que le guerrier pourrait désapprouver. Finalement, seule l'odeur du repas du soir le décida à rompre son isolement. Et ce fut peu de temps après que le druide revint pour faire rapport.


« Une nouvelle idée ? » Répliqua Zorg d'un ton acerbe à la question d'Aksana, « mais bien sûr, Fraulein ! Ouvrez mon crâne et servez-vous ! Ma tête n'est qu'une grosse boîte à idées, il y en a pour tous les goûts, ja ? »

Mais son agacement laissa rapidement place à une forme d'abattement. « Nein, Aksana. Je suis désolé, je n'ai pas de nouvelle idée. En fait, c'est assez frustrant. Nous savons qu'ils trament quelque chose, nous savons désormais cela se passe, mais ça s'arrête là. Nous ne pouvons pas aller plus loin. J'ai étudié le sort d'interdiction à l'Académie, parce qu'il a été spécialement conçu pour empêcher les gens comme nous de passer. Les magiciens, j'entends. Autrement dit, ce sort bloque toute forme d'intrusion magique. La seule façon d'entrer, c'est en marchant, comme tout le monde.

Vous avez bien fait de ne pas vous révéler, Brogan, »
ajouta-t-il à l'attention du druide. « Ce sort est également conçu pour résister à la dissipation magique. Il faut faire preuve d'une puissance magique considérable, supérieure à celle du contrôleur du sort en tout cas, pour espérer obtenir un résultat. Et il y a fort à parier que ledit contrôleur du sort ne soit pas né de la dernière pluie... Si jamais il y a des pluies dans les Abysses.

Donc à part monter une expédition-suicide avec des guerriers capables de vaincre des glabrezu et des mages capables de dissiper ce sort d'interdiction, nous ne saurons jamais ce qui se passe dans cette grotte. La seule... »
Le gnome s'interrompit tandis qu'une idée se matérialisait sur son front sous la forme de nouvelles rides. « La seule possibilité serait de faire appel à de puissants sorts de divination pour essayer d'en savoir plus, en espérant qu'on n'obtienne pas que des réponses cryptiques. Et autant vous dire qu'en tant que champ... qu'en tant que spécialiste de la magie élémentaire, ce n'est pas mon rayon, ja ? »
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Probe  
#86 Envoyé le : dimanche 1 juillet 2018 12:10:08(UTC)
Probe
Rang : Staff
Éclaireur: Éclaireur - contributeur confirmé aux wikis de Pathfinder-FR
Inscrit le : 19/10/2015(UTC)
Messages : 5,362

Ilse
Jugement : 1/1
Sorts Lv1 : 3/3
CA 18 (C14, D14)
Ref +4,Vig+4,Vol+6

15 / 15

Et ce n'était pas celui d'Ilse non plus. Pourtant, il lui tardait d'agir. Entre l'impatience suscitée par l'attente, la suspicion créée par la disparition des démons mineurs, la fierté d'avoir atteint un éveil supérieur et la volonté d'en découdre pour tester sa nouvelle arme, la chasseresse était prête à sauter sur la première occasion pour agir et donner l'avantage à son propre camp.

N'étant pas tout à fait sûre que le temps de l'information soit passé, elle demanda tout de même à l'assemblée et plus particulièrement à Aksana et à la capitaine : « Aksana-kila, est-il possible d'en référer à Soniela ? Peut-être dispose t-elle d'une magie assez puissante pour lever le voile sur ce lieu ? Ou sinon, la ville a peut-être dans ses rangs des magiciens au pouvoir comparable ? A défaut, nous pouvons sinon réfléchir à une petite expédition qui nous permettrait d'y aller nous-même et d'en avoir le coeur net ? »

La dernière proposition était plus folle que les deux autres. Mais le but n'étant pas d'occire tous les démons qu'ils croiseraient certainement sur leur route, la mission ressemblerait plus à une mission commando qu'à une mission suicide. Et confiante sur ses propres capacité, Ilse se sentait de taille à en faire partie si une expédition devait être montée.
D-230 Alchimiste torturé
BN-291 Champion désabusé
Offline vaidaick  
#87 Envoyé le : lundi 2 juillet 2018 11:12:39(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002
a capitaine porta une nouvelle fois son regard sur le gnome. Il était difficile de le déchiffrer, mais elle semblait avoir un regain d'intérêt pour Zorg. « Je pense que nos profanes et divins ont déjà utilisé toute la magie de divination qu'ils avaient à leur disposition. Cependant, peut-être que ces nouveaux éléments leurs permettront de réessayer de nouveau, et qui sait, avec plus de succès... Je suis moi-même trop peu informé sur les limites de leurs pouvoirs, aussi je pense que vous devriez en discuter vous-même avec eux. Je peux vous organiser un entretien avec eux afin que vous leurs exposiez vos idées, qu'en pensez-vous ? »
Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline UrShulgi  
#88 Envoyé le : lundi 2 juillet 2018 11:35:58(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520

Jormung
JdS +5, +7, +7
CA : 18/12/16
Blessing : 4/4
Fervor : 2/3
Sacred Weapon : 0/0
Sacred Armor : 0/0

17 / 17


On a peut-être une chance de sauver nos peuples, est-ce que vous voulez qu'on essaye? Boarf, je ne sais pas, j'ai mal dormi cette nuit, l'idée de me reposer un peu commence à faire son effet ..."
Quelle question. Évidemment.
« Nous ne perdons rien à les rencontrer, et cela consolidera les faibles liens entre les différents peuples présents. De mon côté, je suis disposé à les rencontrer dès qu'ils le souhaiteront. »
Jormung s'inquiétait. Qu'avaient-ils découvert du côté Mendevien? Il n'avait pas de dédain pour les citadins mais espérait que cette accumulation de savoirs et de richesses les avaient amenés à en découvrir plus qu'eux en quelques heures grâce au druide..

Modifié par un utilisateur lundi 2 juillet 2018 11:48:17(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
thanks 1 utilisateur a remercié UrShulgi pour l'utilité de ce message.
Offline Lyana  
#89 Envoyé le : mardi 3 juillet 2018 08:20:23(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Aksana
CA 15 (C11,D14)
Ref+2* Vig+2* Vol+7*
Sorts 1 : 3/3
Canalisations
3/3 - 1d6

19 / 19

Hämärä
CA 16 (C15, D13)
Ref+5 Vig+2 Vol+5
Talons x2
+6/+6, 1d4-2 (x2)
Fast Healing 1

9 / 9

Aksana se raidit face à l'attaque verbale de Zorg puis se détendit légèrement alors qu'il continuait son discours sur un ton moins virulent. Elle commençait à cerner le personnage et se doutait que sa saute d'humeur était essentiellement due à la frustration d'être devant un élément crucial sans réussir à en franchir le seuil.

Elle écouta avec grand intérêt sa nouvelle proposition et celle d'Ilse. Si la première partie de l'intervention de la jeune fille était pertinente, la fin n'était que bravade. Impatiente et fougueuse Ilse, ne t'inquiète pas, nous aurons bientôt les combats auxquels tu aspires.

Lorsque la Capitaine proposa de rencontrer les mages de Kénabrès, elle surenchérit à la suite de Jormung.

« Rencontrons-les au plus vite, oui, l'échange d'information est chose importante. » Puis se tournant vers Ilse, elle répondit à sa question : « Tetka-Soniela saura peut-être quoi faire pour scruter dans cette pièce oui, elle est déjà en route avec le Chef de Clan et le reste de la tribu, ils arriveront peut-être aujourd'hui peut-être dans quelques jours. Je n'ai pas de moyen de la faire venir plus vite, nous devons faire sans elle pour l'instant. »

Elle hésita un instant puis se tut, choisissant de suivre l'exemple de la Capitaine et de Jormung de ne pas commenter la proposition de traverser le rassemblement de démons pour aller voir d'eux-même. Quand bien même ils arrivaient par miracle jusque la pièce et voyait ce qu'il s'y tramait, comment revenir dans Kénabrès ? Une information n'a de valeur que si elle peut être exploitée et leur mort n'aiderait en rien la reconquête du Sarkaris. Leur mort... s'ils avaient de la chance.

[en cours]Lien vital - Jormung / Zorg : 5 PV de transfert
Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Guigui.  
#90 Envoyé le : mardi 3 juillet 2018 22:13:26(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Zorg
CA : 13 | C : 13 | D : 11
réf:+2 | vig:+2 | vol:+3

15 / 15


Zorg se redressa, bien droit et bien fier, lorsque la capitaine l'invita à venir conférer avec les mages de Kénabres. Il était évident qu'en femme intelligente et habituée à diriger, elle avait tôt fait de déceler son incommensurable talent. A moins que ce ne soit ses idées ingénieuses et novatrices, émergeant au milieu du charabia dénué de sens des Sangs-Hurlants, qui aient remporté son adhésion ? Il s'apprêtait à répondre qu'il allait y réfléchir lorsque Jormung, suivi d'Aksana, acceptèrent l'invitation à sa place.

Piqué au vif, il leur adressa un regard furibond, mais l'étiquette lui commandait de les laisser parler avant d'intervenir. « Bien sûr, capitaine, JE suis tout à fait disposé à accepter votre invitation. Nul doute que ces échanges pourront être fructueux.

En ce qui concerne Frau Soniela, »
poursuivi-t-il en se tournant vers Aksana sur un ton beaucoup moins mielleux, « je crains que malgré tout son talent elle ne puisse pas faire grand chose là où les meilleurs mages et prêtres de Kénabres ont échoué. Nous n'avons malheureusement pas beaucoup d'options contre les démons. En tout cas, une expédition au-delà de la Pierre de Garde est exclue, Fraulein Ilse. Nous ne ferions pas vingt pas. Et le commandement de Kénabres ne nous y autorisera pas. Si certains d'entre nous sont capturés, ils diront tout ce qu'ils savent, à n'en pas douter. Je suppose que nous avons tous du courage à revendre, mais je n'ose imaginer quelles idées de supplices atroces peuvent germer dans l'esprit malade des démons. Brrrr ! Rien que d'y penser... » fit-il en frissonnant.

Modifié par un utilisateur mardi 3 juillet 2018 22:19:27(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Probe  
#91 Envoyé le : mercredi 4 juillet 2018 22:19:42(UTC)
Probe
Rang : Staff
Éclaireur: Éclaireur - contributeur confirmé aux wikis de Pathfinder-FR
Inscrit le : 19/10/2015(UTC)
Messages : 5,362

Ilse
Jugement : 1/1
Sorts Lv1 : 3/3
CA 18 (C14, D14)
Ref +4,Vig+4,Vol+6

15 / 15

Ilse hocha simplement la tête à la réponse de Zorg. Pas de dépit, non. Pas de rejet non plus pour l'éventuelle couardise dont le gnome se faisait le témoin. Non. Simplement de reconnaissance d'égal à égal. Le gnome avait fait la preuve depuis son arrivée qu'il avait sa place parmi eux et qu'il avait en lui ce qu'il fallait pour, comme Ilse, réussir à devenir qui il était destiné à être. Un Druide Originel. Rien de moins.

N'ayant rien de plus à ajouter, la jeune femme attendit donc que d'autres (re)prennent l'initiative.
D-230 Alchimiste torturé
BN-291 Champion désabusé
Offline vaidaick  
#92 Envoyé le : dimanche 8 juillet 2018 12:26:15(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002
a capitaine acquiesça aux paroles du gnome. « Il est évidemment hors de question de se rendre sur place en l'état des choses. Venez avec moi, je vais nous organiser un entretien avec Monseigneur Vernon Henderson et Maître Ig'drodan. » Elle se dirigea vers la sortie de la yourte, Ulf la suivant immédiatement dans la nuit étoilée de Kenabres. Il s'entretint rapidement avec Drahomir, l'informant de leur destination et lui donnant quelques directives, tandis que Christa attendait à la lisière du campement, droite comme un i. Lorsque le chef de guerre et les Champions l'eurent rejointe, elle les mena au travers des différents campements éclairés par des torchères, qui, pour certains, avaient pris de l'ampleur depuis leur arrivée alors que chaque jour arrivaient de nouveaux renforts.

Elle les guida jusqu'au Ring District, dans le bâtiment où ils avaient rencontré le commandant Semple, et les fit patienter dans un petit salon privé. Elle revint au bout d'une bonne demi-heure. « J'ai fait mandé le commandant Semple, ainsi que Monseigneur Vernon Henderson et Maître Ig'drodan, pour une réunion extraordinaire. Même si j'ai signalé l'importance des informations, il se peut que nous soyons reconvoqués demain matin. Ils sont probablement déjà très occupés par ailleurs, et très sollicités. Mais sait-on jamais... Attendons le retour des messagers... » dit-elle en s'asseyant dans l'un des confortables fauteuils et en croisant les bras sur sa poitrine.

Plus d'une heure passa avant qu'un messager ne revienne. « Le commandant Semple va vous rejoindre d'ici quelques instants, capitaine. En revanche, j'ignore si leurs seigneuries seront présentes, je n'ai pas encore eu de réponse de leur part. Je vous tiendrai informée. »

Encore de l'attente. Une quinzaine de minutes de plus, qui paraissaient être interminables. Ulf montraient des signes d'impatience, et Aksana, qui le connaissait bien, se disait qu'il devait réussit à s'empêcher de hurler et d'aller chercher lui-même les convoqués par le col uniquement grâce à l'honneur qu'il plaçait dans sa charge, et qui lui interdisait de commettre tout impair diplomatique.

Enfin, le messager revint. « Le commandant Semple, Monseigneur Henderson, et Maître Ig'drodan. » annonça-t-il en ouvrant la porte en grand afin de laisser passer le trio. La capitaine se leva, au garde à vous, tandis que le commandant entrait, accompagné de deux personnes. Le premier était un humain âgé aux cheveux et à la barbe blanche, et à la mine sévère. Il se tenait bien droit malgré le poids des ans, dans une robe blanche rehaussée de dorures et de plaques de mailles plus décoratives que défensives. Il tenait en main un grand bâton doré au manche de bois blanc, et on pouvait apercevoir autour de son cou une amulette au symbole de Iomédae.

« Bonjour, capitaine. Bonjour, membres des Sangs Hurlants. » dit-il d'une voix grave et solennel. « Je gage que vous ne nous faîtes pas mander à une heure aussi tardive pour rien. »

Il s'avança dans la pièce d'un pas lent et mesuré, sa robe ondulant au rythme de ses pas, et alla s'asseoir précautionneusement dans un fauteuil au centre de la pièce avec un soupir las.



Le second était un tiefflin mince et également marqué par les ans. Deux grandes cornes de bélier rouges ornaient sa tête. Ses yeux jaunes brillaient d'une étrange lueur, la peau de son visage, d'un rouge plus pâle, renforçant le malaise qu'on ressentait en les regardant. En harmonie avec les couleurs de son corps, sa tenue était une grande robe rouge, cintrée à la taille, brodée d'or et sertie de pierres bleues, qui renforçait l'impression de menace qu'il dégageait. Pour couronner le tout, ses mains étaient terminées par des doigts griffus, rappelant celles des démons. D'ailleurs, Zorg pensait reconnaître dans ses origines non pas celle de démons, mais plutôt de daemons.

Le gnome se souvenait d'ailleurs avoir entendu parlé de ce maître en invocations à Nerosyan. Maintenant qu'il y réfléchissait, ce devait être par son professeur en invocations, un homme pourtant d'un âge déjà bien avancé, qui l'avait évoqué lors d'un de ses cours comme étant son propre professeur en convocation lorsqu'il était étudiant... Ce devait donc être il y avait bien quarante, si ce n'était cinquante ans. A la façon dont son professeur en avait parlé, les étudiants y avaient décelé un mélange de crainte et de respect.

« La journée a été longue pour chacun d'entre nous. Faîtes vite. » dit-il d'une voix grinçante en s'avançant d'un pas vif, sortant le gnome de ses pensées. Il s'installa à gauche du prêtre, et croisa les bras avec un soupir d'impatience.

Le commandant vint s'installer à son tour à leurs côtés, laissant le messager refermer la porte, les laissant seuls. Aux cernes qui marquaient ses yeux, on comprenait tout le sens des paroles du tiefflin. « Je vous écoute. J'ai confiance en la capitaine Matthiesen, si elle nous a demandé de venir en toute urgence, c'est que la raison est plus que valable. »

« Merci pour votre confiance, commandant. » commença-t-elle. « Mais ce n'est pas vers moi qu'il faut se tourner. Je vais plutôt laisser à nos hôtes l'honneur de vous expliquer leurs découvertes et leurs demandes. » poursuivit-elle en portant son regard plus précisément sur Zorg. « Et j'espère qu'avec vos connaissances et votre sagesse, nous trouverons un moyen de savoir ce que trament les démons, avant qu'il ne soit trop tard. »

Modifié par un modérateur dimanche 8 juillet 2018 14:32:10(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
thanks 2 utilisateur ont remercié vaidaick pour l'utilité de ce message.
Offline Guigui.  
#93 Envoyé le : dimanche 8 juillet 2018 22:50:59(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Zorg
CA : 13 | C : 13 | D : 11
réf:+2 | vig:+2 | vol:+3

15 / 15


« Hum ? Oh, bien sûr, capitaine, » fit Zorg en faisant semblant d'être tiré de ses pensées, alors qu'en réalité il avait fortement espéré se voir donner la parole en premier. Il se redressa et prit un ton solennel. « Messeigneurs, permettez-moi d'abord de nous présenter brièvement, afin que vous sachiez à qui vous avez à faire, car seul le commandant Semple nous connaît pour l'instant. Voici Ulf Ricleer, chef de guerre des Sangs-Hurlants, et ses conseillers : Aksana-kila, chamane de la tribu ; Jormung Frekisgaar ; Ilse Ditgarde, » déclara-t-il en désignant de la main chaque intéressé. « Et moi-même : Zorg Zergull, diplômé de l'Académie de Nerosyan, spécialiste en évocation. Ayant d'ailleurs étudié l'invocation sous l'égide du professeur Rieffenstahl, je tiens à vous dire, maître Ig'drodan, à quel point c'est un honneur pour moi de rencontrer le maître de mon maître, et... » Mais il hésita à poursuivre ses flatteries, voyant le maître invocateur tapoter rageusement de ses doigts crochus l'accoudoir de son fauteuil, et l'interprétant avec raison comme le signe d'une impatience grandissante. « ... et comme vous vous en fichez certainement, je vais passer sans plus tarder à l'objet de notre visite, ja ? Hum. » Conclut-il rapidement avec un embarras certain et un évident désir de ne pas déplaire.

« Comme vous le savez, les moins puissants des démons massés devant la Pierre de Garde, les dretchs et les ariès, disparaissent les uns après les autres au point qu'il n'en reste presque plus. Soupçonnant - comme vos seigneuries, sans doute - que c'est là un élément important du siège que subit Kénabres, nous avons cherché le moyen d'en savoir plus. L'invisibilité ou le vol animal étant peines perdues avec les démons, j'ai eu l'idée d'envoyer quelqu'un dans la terre, sous la forme d'un élémentaire de terre. Le chef Ulf a donc dépêché Brogan, un puissant druide de la tribu, voir de quoi il retournait. Brogan a confirmé qu'il n'y avait presque plus de démons mineurs, et de plus en plus de démons puissants, y compris des démons des ombres cachés dans les montagnes et que nous n'avions pas vu depuis les remparts. Surtout, il a découvert une grotte, très bien gardée et surveillée par des vrocks en vol, avec d'autres gardes babaus à l'intérieur, ainsi qu'une salle dans laquelle il n'a pas pu pénétrer en raison de la présence d'un sort... d'interdiction. »

Zorg laissa passer un court instant, à la fois pour savourer son effet et pour permettre à ses interlocuteurs de digérer l'information, avant de reprendre. « Nous sommes persuadés qu'une des clés de la stratégie des démons se trouve là-bas. Cette salle a de l'importance pour eux, sinon elle ne serait pas si bien gardée. Brogan n'a pas vu de démons mineurs y disparaître, donc nous ne savons pas si elle est liée à ce phénomène, mais il est clair qu'ils nous préparent un vilain coup. Aussi, comme nous ne voyons pas comment envoyer des hommes là-bas sans les faire mourir à coup sûr, nous nous demandions si quelque puissante magie de divination, à la lumière de ces éléments nouveaux, ne pourrait pas permettre de... d'y voir plus clair. Hem. » Acheva-t-il avec les mains derrière le dos, comme s'il terminait un exposé ou une récitation, et attendait le verdict de son professeur.
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
thanks 2 utilisateur ont remercié Guigui pour l'utilité de ce message.
Offline vaidaick  
#94 Envoyé le : mercredi 11 juillet 2018 14:20:56(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002
« Par la terre ? » reprit Ig'drodan. « Ce petit gnome binoclard n'est pas idiot ! » s'exclama-t-il.


Le vieux prêtre prit la suite d'une voix calme. « Nous pouvons essayer d'interroger Iomédae sur le sujet, mais mêmes les divinités n'ont pas toutes les réponses... Et surtout, elles se gardent d'intervenir plus que de raison : les réponses seront limitées. »


« Ou nous pouvons envoyer une expédition d'élite. » reprit le tiefflin. « Bien préparée et bien protégée magiquement, elle peut se téléporter jusque devant le sort d'interdiction, et le dissiper pour pénétrer dans cette pièce et voir ce qu'il s'y cache. »


Vernon le regarda d'un air interloqué. « Croyez-vous que ce soit judicieux ? Nous n'avons aucune idée de la puissance de celui qui a lancé le sort, et vous le savez aussi bien que moi, ce sort est résistant à la dissipation. Il faudra non seulement que celui qui le dissipe ait une puissance supérieure à son créateur, mais également qu'il garde assez de pouvoir pour défaire les fils magiques de l'interdiction. Votre idée pourrait marcher... Mais me semble bien trop aléatoire et risquée. »


Le commandant se frotta les yeux entre son pouce et son index, avant de prendre la parole à son tour. « Je suis d'accord avec Monseigneur Henderson, c'est bien trop risqué, d'autant plus que nous n'avons aucune idée de qui - ou quoi - se cache dans cette pièce. S'il se trouve là leur général, nous mettrions en grand danger la vie de nos meilleurs éléments, qui seraient encerclés par des démons puissants, et face aux plus puissants d'entre eux. Je préfère garder ces éléments ici, protégés par les murs. Ils seront bien plus utiles dans les défenses de la cité. »


« Sans compter l'impact psychologique de leur perte sur nos soldats. Le moral est déjà bien assez bas. »


Ig'drodan fit un geste d'agacement de la main. « Très bien, très bien ! Vous n'êtes pas d'humeur à risquer quelques vies pour sauver la cité, je l'ai entendu. Contentons-nous d'attendre et de nous défendre le moment venu. Prions que cette pièce mystère ne soit pas de plus grande importance que ça... » Il s'arrêta net, la main encore en l'air, et la reposa doucement sur le bras de son fauteuil. « Mais quelque chose nous échappe. Pourquoi sont-ce les démons les moins puissants qui disparaissent ? Qu'en font-ils, et quelle est leur particularité qui nécessite de les cacher... ou de les envoyer ailleurs ? Habituellement, ils les gardent comme troupailles, or là, il ne reste que des démons intermédiaires et supérieurs. Tous capables de se téléporter... Mais voilà ! Ce sont les moins mobiles qui ont disparu ! »

Modifié par un utilisateur mercredi 11 juillet 2018 15:00:45(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline UrShulgi  
#95 Envoyé le : mercredi 11 juillet 2018 15:01:33(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520

Jormung
JdS +5, +7, +7
CA : 18/12/16
Blessing : 4/4
Fervor : 2/3
Sacred Weapon : 0/0
Sacred Armor : 0/0

17 / 17


Jormung fit montre de respect envers chaque gradé, sans pour autant pouvoir cacher son étonnement à la vue du tieffelin, si haut placé. Était-ce le côté démoniaque et brutal qui le poussait à être contestataire, toujours était-il qu'il avait plutôt tendance à se ranger vers l'avis de Zorg. Il attendit le calme pour prendre la parole, se risquant en hypothèse.
« Messieurs, vous ne souhaitez pas risquer la vie de vos hommes, ce que j'entends, mais connaissant vos forces, et pour ce que vous savez des forces ennemies, pensez-vous pouvoir gagner?

Concernant ces démons mineurs qui disparaissent ... se pourrait-ils qu'ils soient sacrifiés pour un puissant rituel, qui serait accompli dans cette pîèce? Une sorte d'énergie infâme suffisamment rassemblée pour nuire à nos défenses. »


Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline Probe  
#96 Envoyé le : vendredi 13 juillet 2018 19:07:03(UTC)
Probe
Rang : Staff
Éclaireur: Éclaireur - contributeur confirmé aux wikis de Pathfinder-FR
Inscrit le : 19/10/2015(UTC)
Messages : 5,362

Ilse
Jugement : 1/1
Sorts Lv1 : 3/3
CA 18 (C14, D14)
Ref +4,Vig+4,Vol+6

15 / 15

Ig’drodan avait soulevé un lièvre et bien que l’idée de Jormung soit probable, Ilse était convaincue d’avoir trouvé la raison de ces disparitions. Intervenant derrière son compatriote qu’elle avait presque interrompue, elle s’exclama : « Mais ça ne peut être que ça ! Nous allons avoir une faille dans nos défenses, et ces dretchs et ces ariès vont s’y infiltrer pour nous prendre à revers !!! »

Ilse était persuadée d’avoir le fin mot de l’histoire. Il y avait bien sûr la possibilité que Jormung avait évoqué - des démons inférieurs servant de catalyseur pour un sort d’une puissante incommensurable - mais la jeune sarkorienne pensait à quelque chose de plus simple, de plus basique. Si les pierres de garde devaient tomber et que ces démons inférieurs étaient effectivement les moins mobiles, les faire venir par voie magique au point le plus sensible de leur défense pour surprendre les humains semblait tout à fait logique; évident même ! Les croisées devant faire face à une incursion ennemie derrière leurs lignes de défenses seraient désorganisés. Et alors, cela permettrait aux démons les plus puissants de frapper fort par devant à moindre risque. Mais comment expliquer cela aux citadins auxquels les siens avaient tu une partie de la réalité ? Comment leur révéler que les pierres de garde étaient destinées à tomber et que c’était une succube intimement liée à leur histoire qui le leur avait révélé ? La chasseresse séchait.

Alors pour essayer de donner le change, elle déroula un raisonnement qu’elle espérait assez convainquant pour son auditoire, à défaut d’être complet. « A la chasse, un prédateur frappe quand sa proie s’y attend le moins et qu’elle est en confiance. En général, c’est quand celle-ci se nourrit, s’abreuve ou qu’elle est protégée par le nombre par exemple. Imaginons un instant que la magie des pierres de garde s’arrête. Les démons seraient alors libre de téléporter leurs plus faibles unités dans notre dos pour nous désorganiser. Brogan n’a pas trouvé l’endroit par lequel les arias et les dretchs disparaissent mais je suis prête à mettre ma main à couper qu’ils se massent en attendant qu’une barrière soit ouverte pour eux ! »

N’ayant plus d’argument à faire valoir, Ilse chercha du regard le soutien de leur shaman. La jeune championne était sûre qu’Aksana serait plus capable qu’elle de convaincre les grands pontes de Nérosian qu’elle tenait le bon bout. Bien sûr, il resterait toujours la question de la manière de se préparer à ce cas de figure, mais chaque chose en son temps. Il fallait d’abord gagner les chefs à sa cause.
D-230 Alchimiste torturé
BN-291 Champion désabusé
Offline Lyana  
#97 Envoyé le : samedi 14 juillet 2018 00:49:04(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Aksana
CA 15 (C11,D14)
Ref+2* Vig+2* Vol+7*
Sorts 1 : 3/3
Canalisations
3/3 - 1d6

19 / 19

Hämärä
CA 16 (C15, D13)
Ref+5 Vig+2 Vol+5
Talons x2
+6/+6, 1d4-2 (x2)
Fast Healing 1

9 / 9

Aksana fut surprise quand elle vit le mage de Kénabrès, ainsi les chefs de la croisade acceptaient un demi-daemon dans leurs rangs ? Il devait vraiment être puissant pour avoir accompli cet exploit, pour sa part elle n'oubliait pas que les braises des buchers des derniers sorciers brulés vifs n'avaient pas encore totalement refroidies. Surtout elle n'oubliaient pas que beaucoup de ces soi-disant sorciers étaient des sarkariens, exécutés par peur superstitieuse.

Elle laissa Zorg expliquer la réussite de son plan, observant les réactions de chacun dans l'assemblée et s'aperçut que les mendéviens étaient sincèrement surpris. Elle camoufla un petit sourire de satisfaction, le Champion du Feu avait réussi à les impressionner, mais elle redevint sérieuse en écoutant le reste de la discussion.

Ce n'est que lorsqu'Ilse la regarda fixement qu'elle prit la parole, préférant jusqu'alors réfléchir à ce que chacun disait :
« Nul ne peut savoir ce qu'il y a dans cette pièce, peut-être se rassemblent-ils en effet en vu d'une invasion mais instinctivement je suis du même avis que Jormung, un rituel démoniaque pourrait obtenir une puissance jamais encore atteinte grâce à une hécatombe de cette ampleur. Mais dans quel but ? »

Elle fit une pause, regardant le mage, le prêtre puis le militaire de ses yeux sans pupilles.

« Pourquoi les démons se sont-ils massés aux pieds d'une muraille qu'ils savent imprenable ? Les pierres de garde empêchent toute intrusion et ils le savent, ils ont eu le temps de l'apprendre. Or voilà que des démons qui logiquement n'arrivent pas à cohabiter plus de quelques heures entre eux se mettent à tenir un siège. Pourquoi ? Ce n'est pas logique, même pour des démons. Sauf si... sauf s'ils avaient trouvé un moyen de faire céder les Pierres de Garde, peut-être par un rituel qui nécessite une puissance jamais encore égalée, une puissance née du sacrifice de centaines de démons mineurs ? »

Elle s'arrêta afin de vérifier l'impact de ses paroles sur ses auditeurs.

« Attendez-vous à ce que les Pierres cèdent d'un moment à l'autre. Ces Pierres ont toujours été votre plus grande force et votre plus grande faiblesse, vous le savez. Ilse a raison quand elle dit que les prédateurs attaquent toujours lorsque leurs proies sont en confiance, ce que vous êtes derrière ces murs, mais nous avons une chance, quoi qu'ils soient en train de faire cela prend du temps, nous avons pu les voir arriver et nous savons qu'ils sont sur le point d'accomplir une action d'ampleur, même si nous ne savons pas laquelle. Préparons-nous au pire, il risque d'arriver très vite. »

[en cours]Lien vital - Jormung / Zorg : 5 PV de transfert

Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Guigui.  
#98 Envoyé le : dimanche 15 juillet 2018 12:42:00(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Zorg
CA : 13 | C : 13 | D : 11
réf:+2 | vig:+2 | vol:+3

15 / 15


Zorg releva à peine le qualificatif de "petit gnome binoclard" utilisé par Ig'drodan tant celui de "pas idiot" provoqua chez lui une vague de satisfaction, au point qu'il du se retenir pour ne pas se tortiller de plaisir devant tout le monde. Être remarqué pour son intelligence par l'un des magiciens les plus puissants du pays était en soi une revanche sur tous ceux qui, au cours de sa vie, avaient douté de son talent. Oui, Zorg était loin d'être idiot, et il allait maintenant le montrer au monde.

Malheureusement, les dirigeants de Kénabres ne semblaient pas d'accord entre eux quant à ce qu'il convenait de faire des informations qui leur étaient fournies. Ses compagnons avaient résumé les deux explications les plus probables au phénomène de la disparition des démons, mais préféraient adresser au trio des avertissements grandiloquents plutôt que des propositions d'actions à mener. Comme souvent, il revenait à Zorg de démêler les fils du problème et de faire pencher la balance du bon côté.

« Hem... Je pense que nous sommes tous d'accord pour dire que la disparition des démons peut avoir deux raisons probables : soit le chef des démons les masse quelque part en vue d'un assaut, soit il les sacrifie pour générer une puissance magique suffisante pour quelque projet, et la désactivation de la Pierre pourrait être un de ces projets. Monseigneur, » demanda-t-il en se tournant vers le haut prélat, « savez-vous quelle forme prend la barrière générée par la Pierre de garde ? A quelle profondeur s'étend-elle sous la terre ? Serait-il possible que les démons puissent emprunter quelque souterrain inconnu qui les amènerait quelque part sous la cité ? Les sous-sols de celle-ci sont-ils parfaitement connus ? »

Mais il ne laissa pas le temps au prêtre de lui répondre. « Quoi qu'il en soit, il me semble que nous devrions utiliser tous les moyens à notre disposition pour éclaircir le mystère de cette salle secrète. Dans un premier temps, consulter Iomédae pourrait certes nous éclairer sur le marche à suivre. Mais si la proposition de maître Ig'drodan vous semble par trop risquée, peut-être pourrions limiter le risque en demandant simplement à l'expédition de dissiper le sort, sans rentrer dans la salle ? Ils se téléportent, ils lancent leurs dissipations, puis ils reviennent avant d'être encerclés ou engagés par les démons gardiens, » Fit-il en ponctuant son discours de gestes de la main censés illustrer son propos. « A ce moment, Brogan - ou tout volontaire capable de se transformer en élémentaire - pourra entrer et observer sans risque. »
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline vaidaick  
#99 Envoyé le : lundi 16 juillet 2018 14:17:43(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002
Un sourire crispé étira les lèvres craquelées du tiefflin le temps que les Sangs Hurlants aient fini de parler. « Merci infiniment pour ce cours de chasse très instructif. » dit-il sur un ton sarcastique à Ilse. « Mais il se trouve d'une part que nous ne sommes pas de stupides animaux, et d'autre part que nous sommes assiégés depuis suffisamment de jours, sans parler des nombreuses guerres que nous avons menées jusqu'alors, pour ne pas être "en confiance", comme vous dîtes. » Un mince sourire moqueur releva un coin de ses lèvres. « Si la Pierre de Garde tombe, je ne vois pas pourquoi ils s'ennuieraient à téléporter leurs éléments les plus faibles derrières nos lignes, alors que chaque démon intermédiaire est capable de le faire à volonté sur lui-même... »

Il tourna ses yeux jaunes vers Jormung et Aksana. « Je préfère largement votre théorie, bien que rien ne l'alimente, si ce n'est la disparition des démons mineurs. Je n'ai pas connaissance d'un tel rituel, mais s'il existait une telle chose... Ce serait une hypothèse valide. Mais peu importe l'hypothèse, si nous n'avons aucune prise sur celle-ci. Élaborer des explications infondées ne nous fera pas avancer. »

Son regard se posa plus particulièrement sur Jormung. « S'il n'y avait que l'ost qui se masse au-dehors, nous pourrions peut-être les repousser, non sans de nombreuses pertes et la destruction de la majorité de la ville. Mais si une Pierre de Garde venait à tomber, où que ce soit, à Kenabres ou ailleurs, tous les démons de la Plaie du Monde en profiteraient pour franchir la frontière, qu'ils soient affiliés ou non à celui qui aurait réussi cet exploit. Pour conclure... Le Mendev serait probablement perdu à plus ou moins long terme, ainsi que tous ses habitants. »


« Habitants dont vous faîtes partie, Sangs Hurlants. Vous semblez l'oublier, dans vos discours. » intervint le prêtre de Iomédae. « "Pensez-vous pouvoir gagner", "Ces Pierres ont toujours été votre plus grande force et votre plus grande faiblesse" » cita-t-il tour à tour Jormung et Aksana. « N'oubliez pas que sans ces Pierres, le nom de votre clan ne serait plus qu'un souvenir dans les livres d'histoire. Elles sont notre plus grande force, à nous, le Mendev, dont vous faîtes partie, et elles ne sont en rien une faiblesse. »

Il s'intéressa à Zorg en lui répondant. « Je ne peux vous révéler le fonctionnement exact des Pierres de Garde, mais leur pouvoir est suffisamment grand pour empêcher les démons de passer tant par les airs que par le sol, un peu à la manière d'un sort d'interdiction, mais en plus puissant. » Il pinça les lèvres, réfléchissant d'un air contrarié la proposition du gnome. « Je maintiens que c'est dangereux, mais... Nous pouvons peut-être tenter juste une brève dissipation... Mais si celui qui a lancé ce sort est sur place, il lui faudra moins d'une minute pour le remettre en place. Ça ne laisserait qu'une toute petite opportunité à votre druide pour jeter un œil aux lieux... »

Ig'drodan acquiesça en hochant la tête. « Je suis prêt à y aller avec ce Brogan. Mon apprenti nous téléportera là-bas, et je dissiperai moi-même ce sort. Si je n'y arrive pas... Je crains qu'aucun mage de Kenabres ne le puisse. »




« Fort bien, fort bien. » céda le commandant. « Maître Ig'drodan, vous avez la vie de votre apprenti, mais également du druide des Sangs Hurlants entre vos mains. Ne faîtes rien d'imprudent. Mais en attendant votre départ, peut-être que Monseigneur Henderson pourrait questionner à Iomédae sur le bien fondé de cette tentative, et sur ce lieu... Ou sur la disparition des démons mineurs... Histoire de nous aiguiller un peu ? »

Modifié par un utilisateur lundi 16 juillet 2018 22:01:42(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
thanks 1 utilisateur a remercié vaidaick pour l'utilité de ce message.
Offline Lyana  
#100 Envoyé le : mardi 17 juillet 2018 08:35:31(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Aksana
CA 15 (C11,D14)
Ref+2* Vig+2* Vol+7*
Sorts 1 : 3/3
Canalisations
3/3 - 1d6

19 / 19

Hämärä
CA 16 (C15, D13)
Ref+5 Vig+2 Vol+5
Talons x2
+6/+6, 1d4-2 (x2)
Fast Healing 1

9 / 9

Aksana essayait d'imaginer ce qui se tramait dans cette pièce tout en écoutant Zorg puis Ig'drodan.
Elle sortit de ses pensées lorsque le prêtre de Iomédae les prit à parti directement, faisant d'eux des mendéviens. Elle haussa un sourcil, se tourna vers le vieil homme et sa bouche se plissa en une moue ironique.

« Habitants dont nous faisons partie... En effet, sans votre accueil et les Pierres de Garde, nous n'aurions pu survivre longtemps et pour cela nous sommes reconnaissant. Mais excusez-nous de ne pas avoir oublié qu'il y a peu les bûchers illuminaient les nuits mendéviennes, et que c'était en général des membres de nos tribus qui brûlaient par pure superstition. Vous comprendrez alors que nous ne nous sentons pas véritablement mendéviens. Nous sommes Sarkariens avant tout et ne vivons que dans l'attente de regagner nos terres. En attendant nous remercions le Mendev de nous accueillir et nous nous battrons pour que votre pays ne connaisse pas le sort du notre. Nous sommes prêt à mourir pour vous aider. »

Elle se tourna de nouveau vers le Tieffelin, acquiesçant à sa proposition.

« Brogan vous accompagnera, si nous pouvons savoir ce qui est en train de se dérouler là-bas, c'est une occasion à saisir sans hésiter. Si l'Héritière peut nous guider et nous renseigner avant de s'engager, c'est une bénédiction que nous ne pouvons refuser. »
Elle accompagna ses derniers mots d'un salut de la tête afin de remercier la proposition du Commandant.

[en cours]Lien vital - Jormung / Zorg : 5 PV de transfert


Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
thanks 1 utilisateur a remercié Lyana pour l'utilité de ce message.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
7 Pages«<34567>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET