Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

3 Pages123>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline UrShulgi  
#1 Envoyé le : dimanche 12 avril 2020 09:10:55(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué

Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,518

Date incertaine, fin de journée, île de Kakishon


Pyrrha en avait assez entendu. Elle observait le petit groupe qu'elle suivait depuis un moment depuis le milieu de leur conversation, mais n'ayant pas le même contexte qu'eux en tête, peinait à en saisir les enjeux. Apparemment, ils essayaient de mener à bien une sorte de conversation avec cet être nommé Obhérak...? Mais l'objectif paraissait être de quitter cet endroit, et elle n'avait pas besoin d'en savoir plus. Elle hésita un instant de plus...et si ils étaient aussi hostile que le reste de cet endroit? D'un autre côté, elle n'avait pas de meilleure solution, et si elle en jugeait par leurs actions, elle avait une chance. Elle se pencha vers l'énorme serpent enroulé à ses côtés, aplatie sur le sol pour rester discrète, et passa une main sur ses écailles noires, rendue brûlante par le soleil. Elle murmura à son adresse.
« Reste là et attends moi, d'accord? Je te ferais signe. Si jamais tu entends des bruits de combat, viens m'aider. Tu as compris? »
Elle attendit un instant pour s'assurer que le serpent avait tout compris, et se redressa, quittant son abri pour s'avancer au grand jour.


La duergare émergea des broussailles, abaissant le foulard qui masquait son visage pour se protéger du sable et révélant un visage à la peau gris anthracite, et deux yeux luisant comme des braises ardente sous son capuchon. Quelques une de ses mèches noires semblaient elles aussi marquées de rouge sombre. Un tatouage noire marquait son menton. Elle n'avait cependant pas l'air d'une simple voyageuse...Elle portait une armure de cuir clouté d'excellente facture, elle aussi noire et visible sous sa cape grise, deux dagues sur la droite de sa ceinture, et la poignée de bois poli, noir, d'une étrange arme dans un fourreau sur la gauche. Deux bandoulières de cuir débordant de matériel s'entrecroisaient sur sa poitrine, et la crosse d'une autre arme était visible par dessus son épaule gauche. A son cou, deux pendentif étincelèrent brièvement dans les rayons du soleil. Pyrrha était de petite taille, sa silhouette solidement batie, comme celle d'un nain, mais son allure elle même était...inhabituelle. Suffisamment pour provoquer un frisson de malaise.
Pyrrha leva les mains en signe de paix, et répondit en Abyssal, essayant de s'adapter à la langue de ses interlocuteurs.
« આ સૂત્ર જરૂરી રહેશે નહીં, માસ્ટર ... જાદુગર? માફ કરશો, મારો અર્થ તમને ડરાવવાનો નથી. આ સ્થાન ખૂબ જોખમી છે, તેથી હું સાવચેત છું, તમે ખાસ હાનિકારક દેખાતા નથી, તમે જાણો છો? મારું નામ પિરહા છે, હું થોડા સમય માટે તમારી પાછળ આવું છું, અને હું તમારી સાથે વાત કરવા માંગુ છું. શું તમારી અહીંથી બહાર નીકળવાની યોજના છે? »

Abyssal



Surpris en pleine incantation par l'arrivée de l'étrangère à l'allure non moins étrange, le demi-démon perdit son sort en même temps que sa concentration en essayant de déterminer à quel genre de personne ils avaient affaire. « Qu'est-ce que... ? » Hasarda-t-il, alors que chacun se levait à son tour, sur ses gardes. C'était visiblement une femme - en tout cas, une femelle - et sa stature rappelait celle des nains, mais c'était bien tout ce qu'elle pouvait avoir en commun avec les représentants de cette race que Bhaal avait pu connaître dans sa vie. Et elle parlait l'abyssal, voilà qui mettait fin, ipso facto, à leur petite tentative pour la jouer fine. Mais surtout...
« HEIN ? MAGICIEN, MOI ??? » Hurla le demi-démon en langue commune, « bordel ! Est-ce que j'ai l'air d'un putain de magicien ! T'approche pas, salope ! » Rugit-il, visiblement furieux, en saisissant sa bardiche à ses pieds et en la pointant d'une main dans la direction de la nouvelle venue...
Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Annonce
Offline UrShulgi  
#2 Envoyé le : lundi 13 avril 2020 10:56:44(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué

Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,518

Alia fut aussi surprise que ces compagnons à l'arrivée de l'inconnue. Elle n'avait pas l'air hostile mais elle pouvait cacher ses véritables intentions. Soulevant Spookie, elle le posa sur le sol en se levant, et alors que l'étrangère terminait de parler, elle grimaça devant le terme employé pour qualifier Bhaal.

Avant qu'elle ne puisse réagir et comme elle l'avait pressenti, Bhaal explosa, coléreux et menaçant. Elle s'interposa entre la nouvelle venue et son époux, tendant la main vers lui dans un geste d'apaisement. « Calme-toi, Bhaal, elle ne pouvait pas savoir. »

Puis elle tourna toute son attention vers la femme. « Qui êtes-vous ? Depuis quand nous suivez-vous ? Et que voulez-vous exactement ? »



Célestin était bien trop occupé par la discussion pour remarquer quoi que ce soit, d'autant plus que les idées contradictoires se bousculaient dans son esprit. Il prit sur lui de ne pas s'agiter dans tous les sens pour trouver la potentielle source de danger, malgré les frissons qui parcouraient sa nuque, et de jouer le jeu d'Alia. Presque tout leur groupe parlait l'Abyssal, en dehors de Nedj, et il se fit un devoir de servir de traducteur afin qu'il puisse suivre la conversation.

Alors que Bhaal commençait à incanter un sort afin de détecter l'invisible, une silhouette se dessina, comme sortie des ténèbres. Une silhouette de nain, ou plutôt... de duergar, qui se mit à parler comme eux, en Abyssal. Il leva les yeux au ciel une seconde. Toutes ces précautions pour rien !

Alors que l'intruse approchait, une étrange et minuscule créature humanoïde aux ailes d'ange et aux serres d'aigle, perchée sur l'épaule de l'humain, se pencha à son oreille et lui murmura : « Il y a énormément de magie sur elle... En revanche elle n'émet pas d'aura maléfique... C'est partiellement rassurant... »

Célestin hocha la tête doucement pour montrer qu'il avait compris, et sursauta en entendant son ami se mettre à hurler. [|pense]Magicien...[/pense] pensa-t-il non sans un certain amusement tinté d'appréhension. Elle a le chic pour mettre les pieds dans le plat celle-là !

Il se leva également, mais en douceur. Si celui-ci paraissait plutôt frêle alors qu'il était assis, ses traits étant fins, une fois debout, il se révélait être relativement grand et bien proportionné pour un humain, bien que loin d'avoir la musculature de ses compagnons. Sa peau d'un blanc presque laiteux contrastait énormément avec celle, rouge, du colosse qui venait de hurler, ou celle, noire, de l'homme qui lévitait proche de lui, ou encore de celle, dorée, de la femme qui tentait de calmer leur compagnon.

Il resta en retrait, et patienta que la nouvelle venue réponde aux questions d'Alia en caressant sa barbichette brune soigneusement taillée. Des questions, ils en auraient sûrement beaucoup à poser, et il réservait les siennes pour plus tard.



Pyrrha ne s'attendait pas à un tel déchaînement de rage, même si ce n'était pas la première fois qu'elle était mal accueilli. Il y avait de la nouveauté, cependant...au moins, ce n’était pas sa nature qui avait l’air d’avoir provoqué l’ire du tiefling. Elle avait instinctivement porté la main à la crosse à sa hanche lorsque le tiefelin avait saisi sa bardiche, se forçant à s’arrêter dans son geste. Pas le moment de tirer. Phalanges crispées, elle les éloigna lentement de son arme… Avant de cligner des yeux, apparemment un instant perplexe devant le tiefelin.
« Oh. Vous...heh… »

Reprenant le fil de ses pensées, elle poursuivit. « Je n’essayais pas de vous menacer. Je m’appelle Pyrrha, je vous suis depuis la Montagne Pâle...c’est une coincidence! Je vous jure. Ce sont mes visions qui m’ont amené là, et je vous ai vu de loin...et j’ai pu voir de plus près les résultats de votre travail. Je ne sais pas ce que vous avez fais là dedans, mais j’étais assez près pour être aussi entrainée ici. Là, j’essaie surtout de trouver un moyen ou sortir. C’est bon? Vous pouvez baisser votre arme, maintenant? »




« Depuis la Montagne Pâle ? Mais pourquoi ? Qu'est-ce que vous faisiez là bas à nous suivre ? »




Pyrrha soupira. « J’imagine que je ne vais pas arranger mon cas...Je ne suis pas venue à la Montagne Pâle pour vous, il se trouve que vous vous y trouviez au moment où j’y suis arrivée. Comme je vous le disais, j’ai eu des visions de la Montagne Pâle, c’est pour ça que je m’y suis rendue. »

La duergare étrécit les yeux, pensives. « Encore que maintenant que j’y pense, c’était peut être vous que mes visions m’envoyaient chercher... »

Modifié par un modérateur dimanche 19 avril 2020 11:59:34(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline UrShulgi  
#3 Envoyé le : lundi 13 avril 2020 10:56:59(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué

Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,518

Célestin intervint à son tour, et la duergare put constater qu'il avait une voix plus aigüe que la moyenne des humains. « Admettons... Admettons que vous vous trouviez à la Montagne Pâle. Que vous ayez échapper à la vigilance des gnolls. Que vous ayez pu descendre aussi loin que nous dans ses profondeurs. Vous voulez nous faire croire que vous avez été prise dans le vortex qui nous a mené jusque sur ce demi-plan, et que nous ne vous y avons pas vue ? Et entre notre arrivée et maintenant, où étiez-vous ? Comment se fait-il que vous vous trouviez ici, précisément ? Et les shaitans sont-ils au courant de votre présence en leur domaine ? Votre histoire ne me semble pas très claire... Et le détails de vos visions incomplètes... D'ailleurs, qui serait susceptible de vous les fournir, ces visions ? »



Pyrrha secoua la tête, essayant de remettre de l’ordre dans ses pensées.
« Oui, oui, désolée, je devrais commencer par le début. Et bien, les gnolls ne sont que des locataires dans les profondeurs. Moi, j’y suis née.
Bref. J’étais à la recherche d’un lieu qui pourrait servir de lieu d’accueil pour moi, et ceux qui comme moi ont du fuir leur société d’origine. Quand je suis arrivais sur place, je suis tombée sur un charnier, j’ai supposé que c’était suite à votre passage. Alors, je me suis lancée dans l’exploration des lieux, en essayant de rester discrète – vous avez du réaliser que je suis assez douée pour ça – et j’étais en train d’explorer une grande salle avec un trône répugnant, un cadavre de mille-pattes géant, des gnolls, et j’ai entendu le bruit d’une patrouille, une patrouille de ces saletés de troglodytes. »


« Je me suis cachée dans un passage secret près du trône, avec un jardin souterrain. J’avais encore jamais vu ça, mais je n’ai pas eu le temps de creuser plus que ça. J’ai été happée dans une tempête de flammes, et j’ai eu l’impression de tomber. Pas la première fois, mais d’ordinaire, je suis en train de descendre une falaise quand ça arrive. Il y a eu une tempête de vent, comme un ouragant, et j’ai cru voir des formes indistinctes, portant des bijoux et des cimeterres embrasés, un avec des cornes...ils allaient dans l’autre sens, comme si je chutais et qu’ils s’envolaient. C’est comme ça que je me suis retrouvée sur cette île... »

Elle passa une main devant son visage et ses yeux embrasés.
« Comme vous pouvez l’imaginer, je ne suis pas très à l’aise en plein jour, donc je me suis cachée à l’ombre en attendant de faire le point, et j’ai trouvé vos traces en explorant les lieux. Je n’ai pas croisé de Shaïtan, mais on ne peut pas dire que j’ai été particulièrement évidente, j’ai supposé que les lieux étaient dangereux. »

Elle pesa ses paroles avant de poursuivre, un peu indécise.
« Mes visions...n’ont jamais été faciles à comprendre, ou très clair. Je vois des choses dans mes songes, et ce n’est jamais une coincidence. Parfois, je ne comprends qu’après. »



Aux mots "à la recherche d’un lieu qui pourrait servir de lieu d’accueil pour moi, et ceux qui comme moi ont du fuir leur société d’origine", l'expression de Célestin se radoucit considérablement. Elle ne le savait sûrement pas compte tenu de ses origines - ce ne pouvait être qu'une coïncidence ! - mais c'était la description même de Kelmarane, ou du moins de ce qu'il espérait qu'elle devienne. Ses pensées se tournèrent bien sûr vers ses amis, anciens esclaves non seulement libérés par la princesse Almah mais également devenus ses conseillers les plus proches, mais également et surtout vers Undrella la harpie.

« Nous connaissons le genre de lieu que vous recherchez. » indiqua-t-il. « Mais avant d'envisager de vous y emmener, il nous faudrait effectivement quitter ce plan - entre autres choses... Et peut-être que vous vous présentiez à nos hôtes ? »



« Mmmh ! » Grogna Bhaal en réponse à la semi-invitation que Célestin venait de faire à la dénommée Pyrrha. Il avait baissé son arme depuis longtemps, mais il était cependant difficile, même pour ses amis, de déterminer si ce grognement était signe d'acceptation ou, au contraire, de désapprobation. Cependant, pour le géant rouge, les explications alambiquées, irréalistes voire incohérentes de Pyrrha sonnaient vrai pour cette raison même. Un espion ou un ennemi aurait trouvé quelque chose de plus facile à entendre. Et puis, cette histoire de visions... Bhaal, aussi bien que ses amis, étaient bien placés pour connaître la puissance que pouvaient avoir les visions.

« D'accord, » admit-il avec une mauvaise grâce à moitié feinte. « Je suppose que tu pourrais venir avec nous puisque tu es coincée ici, et que tu nages dans la même merde que nous. Je suis Bhaal. Bhaal Unramat, et voici ma femme Alia. Mes amis, Célestin, Agathe sur son épaule, et Nedjémibrê, » fit-il en désignant ses compagnons, tour à tour, de sa voix caverneuse. « Et... Spooky, le chat qui parle. Et... Chihili qui doit être quelque part en train de voler au-dessus de nous. Si tu sens comme un courant d'air sur ta nuque, c'est un bonjour, » déclara-t-il de sa voix caverneuse.

Le tieffelin qui s'adressait à Pyrrha mesurait près de deux mètres, avec une musculature en rapport. Il portait une cotte de mailles en mithral et, en plus de sa bardiche, un cimeterre à deux mains entièrement noir, du bout de la lame au pommeau, fait en un matériau qu'elle n'avait jamais vu ni entendu parler. Sa peau était rouge sombre, et son visage buriné témoignait d'une vie d'épreuves et de combats. Il portait une barbe noire, et ses cheveux étaient noués en tresses jetées vers l'arrière entre deux puissantes cornes. Ses grosses mains se terminaient par des griffes et, à la base de sa nuque dégagée, on distinguait des protubérances osseuses. Une puissante présence physique, presque bestiale, comme une aura de danger, émanait de lui.



Pyrrha se détendit un peu. Les choses ne semblaient pas autant sur le point de dégénérer qu’il y a quelques minutes. La duergare ne pouvait s’empêcher d’être soulagée.
«  Je serais ravie que nous discutions plus avant de ce lieu que vous évoquez...Célestin, c’est bien ça…? Mais vous avez raison. Dans l’immédiat, il faut que je fasse le minimum pour me montrer affable envers nos hôtes. »

Elle salua chacun des membres de l’assemblée, avant de se tourner vers le tiefling, mettant un genou à terre.
«  Pardonnez ma méprise, maître Unramat. Je ne voulais pas vous offenser. J’espère que nous pourrons partir sur de meilleures bases. »

Elle se redressa, et hésita.
«  Avant que nous n’allions voir vos hôtes...je dois vous prévenir que je ne voyage pas seule, mais je craignais que ma compagne de route ne vous inquiète. »

La duergare porta les mains à sa bouche, et produisit un sifflement strident, avant d'appeler. « Minuit! Tu peux me rejoindre! »

Répondant à son appel, un énorme serpent aux écailles noir d'encre surgit de la même cachette, se redressant jusqu'à une tête au dessus de Bhaal. La créature observait patiemment le groupe des yeux jaunes d'un prédateur, mais ne paraissait pas hostile. Elle siffla, gouttant l'air de sa langue, avant de venir nicher son museau écailleux dans la main de Pyrrha. Ses écailles semblaient presque absorber la lumière, et il était clair que cette créature n'était pas simplement un serpent...

Pyrrha sourit.
«  Il s'agit de Minuit, elle m'a tirée d'affaire plus d'une fois, et inversement. Mais ne vous en faites pas, elle ne mords pas, sauf pour me défendre. Ou se défendre. »

Modifié par un modérateur dimanche 19 avril 2020 12:01:16(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline UrShulgi  
#4 Envoyé le : mercredi 15 avril 2020 20:47:39(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué

Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,518

Interloqué, Bhaal contempla avec des yeux ébahis Pyrrha ployer le genou et l'appeler "maître Unramat". Il en resta tellement estomaqué que son regard alla plusieurs fois de la duergare à sa femme avant de pouvoir ouvrir la bouche. « Maître Unramat. Hé hé hé hé ! Ça sonne bien. Ha ha ha ha ! Tu te rends compte, Alia ? » Dit-il, soudain hilare, « Il n'aura fallu que soixante-quinze putain d'années pour que quelqu'un m'appelle maître et s'agenouille devant moi ! Tout arrive, finalement ! Pas de doute, on est vraiment dans un autre monde, ici ! » S'esclaffa-t-il avant de reprendre - avec difficulté - son sérieux.

« Alors, comment te dire... » Reprit-il à l'attention de Pyrrha, « Tu sais, malgré nos airs on est des gens très simples. On est d'anciens esclaves, Alia et moi. Et Nedj aussi. On n'a pas l'habitude de... tout ça, » Fit-il avec un petit geste de la main qui signifiait "toute cette gesticulation". « Appelle-moi simplement Bhaal, ça ira bien, » acheva-t-il avec un sourire qui se voulait bienveillant.

Mais son sourire s'effaça et ses yeux s'agrandirent lorsque Pyrrha siffla l'animal qu'elle qualifia elle-même de "compagne de route". Il n'avait jamais vu de serpent aussi énorme, même s'il avait entendu parler de spécimens de cette taille. « Euh... D'accord... » balbutia-t-il. Putain, je déteste les serpents, se dit-il en son for intérieur...



Les joues grises de Pyrrha foncèrent un peu, peut être l’équivalent d’un rougissement, alors qu’elle caressait doucement les écailles de Minuit.
«  Oh...j’en suis désolée. J’espère qu’ils ne s’agissaient pas de duergars...c’est une des raisons pour lesquelles je suis partie. »

Elle jeta un coup d’oeil à Minuit.
«  Vous pensez que Minuit risque de poser problème aux Shaïtans? »



Le terme de Maître et la réaction de Bhaal renvoya Célestin a une discussion avec Alia, il y avait ce qui lui paraissait une éternité, où elle l'avait appelé "messire", et où il n'avait pu s'empêcher de rire à ses propos. La situation fort peu banale cumulée à ce souvenir le firent rire à son tour de bon cœur, d'un rire bien plus aigu que celui de son ami. « Ça ne te rappelle rien mon ange ? » s'esclaffa-t-il en se tournant vers Alia tout en faisant de ses mains comme à l'époque des éventails devant ses yeux afin de se donner de l'air dans une allure peu virile. « Excusez-moi... » articula-t-il avec difficulté en se tournant vers Pyrrha, « Ce... Hihi ! Ce n'est pas pour me moquer... Hihihi ! Pardonnez-moi... »

Mais très vite, son hilarité disparut alors qu'un énorme serpent constricteur venait à l'appel de sa maîtresse. Il déglutit péniblement, les yeux fixés sur la bête. « Oh... Je... euh... suppose que non... » répondit-il sans vraiment savoir s'il disait vrai ou non. « Mais dans tous les cas mieux vaut éviter de le leur cacher. »

« Moi, du moment qu'elle ne me prend pas pour une de ses proies, elle ne me dérange pas. » répondit avec aplomb la petite ange, toujours sur l'épaule de Célestin. « Mais pour répondre à votre question précédente, non, nos amis n'étaient pas esclaves des duergars. Les humains font ça très bien également, vous savez... Mais heureusement ils ne sont pas tous ainsi, et notre princesse les a affranchis, pour notre plus grand bonheur à tous. Si vous passez un peu de temps avec nous, vous constaterez que ce sont des combattants redoutables, mais également des personnes avec un cœur en or, comme il y en a peu. » dit-elle en écartant les ailes comme pour embrasser l'assemblée.




Alia se retint de faire un pas en arrière à la vue du compagnon de Pyrrha, la dernière fois qu'elle avait vu un serpent aussi gros c'était il y a une éternité maintenant, à Kelmarane et l'animal n'était pas dans les meilleurs dispositions

Lorsque Célestin l'apostropha, riant, le souvenir de la scène où elle l'avait appelé Messire lui revint également en mémoire, mais elle se contenta d'un simple sourire.

Le discours, les gestes de la duergar tombaient trop justes, Bhaal et Célestin semblaient avoir perdu toute méfiance à son égard. Si cela n'étonnait pas la danseuse pour Célestin, elle était plus surprise de la réaction de son mari. ll avait fallu qu'elle mette genou à terre pour qu'il change d'attitude, ce n'était pas dans ses habitudes. Quand au laïus sur un lieu de refuge pour les paria, il était évident que le cœur du sorcier allait fondre, Pyrrha avait tapé pile là où il fallait.

Alia n'oubliait pas où ils étaient et d'où elle disait venir. Elle voulait bien lui laisser le bénéfice du doute, mais elle refusait de lui accorder la confiance que semblait lui accorder ses compagnons. Elle resta silencieuse mais ne quittait pas la nouvelle venue du regard.



Comme un golem de pierre s'animant soudainement, Nedjemibre rejoignit le sol tout en adressant une courte et lente inclinaison de la tête, chihili, minuscule être fait d'air, créant une légère brise autour de son visage. L'homme avait des traits étranges, sa peau sombre mettait en évidence ses traits presque rocailleux. Sa peau paraissait avoir du mal à se plisser lorsqu'il mouvait ses traits, comme s'il était en granit, ou n'était pas réel, sorte de créature artificielle miraculeuse, qui rompit son silence de sa voix percutante et forte.


« Voici une bien belle créature, Pyrrha, qui a accepté de vous accompagner. Je suis Nedjemibrê. Je dois vous confesser que votre arrivée est quelque peu étrange, mais après avoir fait le tour des possibilités, je ne vois pas trop quel intérêt les différentes factions d'ici, ou de chez nous, pourrait vous amener ici, avec nous, si tôt, ou si tard, dans leurs projets. Comme Spooky semble dire de vous que vous venez du même monde que nous, personne d'ici ne tente de se jouer de nous.
Comme nous en discutions avant votre révélation, nous allons tenter de bénéficier par l'une des bandes qui régissent cet endroit d'utiliser un puissant objet magique en leur possession qui nous permettrait de retourner chez nous. Comme il y a peu de chances que cela fonctionne par le dialogue, il nous faut également prévoir une tentative plus brutale.
Je pense comme Célestin qu'il nous faut tenter une solution pacifique dans un premier temps. S'il est sensible aux flatteries et présents, je suis prêt à lui donner ma part de butin, et quelques biens que j'ai sur moi et qui m'importent finalement peu. Cela ne sera pas perdu, s'il refuse de nous laisser passer, et que nous devions en découdre, l'appât du gain pourrait peut-être pousser certains d'entre eux à rester vivant pour profiter de celles-ci. Mais les créatures de terre sont bourrues, nous aura probablement au moins ses concubines contre nous.
Les créatures de terre sentent les vibrations, mais demain, ou cette nuit, je peux tenter un repérage aérien, il ne sera pas peut être des plus riches pour ce qui est des informations, mais ça sera mieux que rien, ne pensez-vous pas? »




Pyrrha acquiesça en réponse à Célestin.
«  Très bien, dans ce cas, je vais la laisser sous sa forme normale. Si besoin, je peux la transformer au cas où elle doive se faire discrète, mais… »
Elle sourit à l’adresse d’Agathe, un peu timidement. La duergare paraissait heureuse que les choses se soient bien passées, mais pas très à l’aise pour autant.
«  Pas d’inquiètude, elle n’attaque personne sans raison, et honnêtement, vous ne faites assez littéralement pas le poids pour l’intéresser.  »

A ce moment là, le dernier membre de l’assemblée se manifesta. Pyrrha le salua, faisant son possible pour se montrer aimable, mais reprit bien vite son sérieux lorsque le sujet revint sur une manière de quitter les lieux.
«  Je n’ai pas pu suivre toute votre conversation, mais si j’ai bien compris, nos options nécessitent de négocier ou affronter le chef de ces Shaïtans, c’est bien ça? Je ne suis moi même pas une très bonne diplomate, je risque de faire plus de mal que de bien. Et même si je me débrouille en tant qu’éclaireur, pas assez pour tromper la perception des vibrations de ces créatures…
Mais si les armes doivent parler, vous pouvez compter sur moi! Dans l’intervalle, y a-t-il autre chose que je puisse faire pour me rendre utile? »




Alia souleva un sourcil aux derniers mots de Pyrrha, les doutes qu'elle nourrissait envers la nouvelle venue ne faisait que se renforcer à mesure que celle-ci parlait. Les années passées dans les quartiers des esclaves lui avaient appris une chose, la fausse humilité cachait souvent une nature sournoise.
« Vous n'êtes pas une bonne diplomate ni une très bonne éclaireur ? Pourtant j'aurai juré l'inverse vu comme vous avez immédiatement choisi les bons mots pour nous aborder et comment vous nous avez suivi tout ce temps sans qu'on ne se doute de rien. Je suis certaine que vous recelez encore bien d'autres talents cachés. »
Elle ponctua sa phrase d'un sourire artificiel qui pouvait passer pour chaleureux quand on ne la connaissait pas.



Bhaal, quelque peu étonné, se tourna vers Alia pour essayer de lire sur son visage les raisons de son attitude. Il n'avait pas l'habitude des finesses de langage mais il connaissait suffisamment bien sa femme pour reconnaître quand elle parlait sincèrement et quand elle ne le faisait pas. Et clairement, la danseuse se méfiait de la nouvelle venue, alors que Célestin et lui-même étaient plutôt disposés à collaborer avec elle. Célestin était même prêt à l'accueillir à Kelmarane ! Alia n'avait pas toujours raison mais sa vie de courtisane l'avait entraînée à percevoir le mensonge et la duplicité, aussi son avis devait-il être pris avec sérieux en ces circonstances. Le gladiateur se demanda s'il s'était fait avoir comme un bleu par une génuflexion et quelques politesses. Il n'était évidemment pas possible d'en parler tout de suite avec Alia mais Bhaal se promit de le faire dès que possible.



Pyrrha hésita, mais jugea finalement qu’il était peut être plus sage de ne pas creuser plus profondément encore.
«  Oh...je suis une bonne éclaireuse. Tant que vous vous reposez sur votre vue. Si vous sentiez mes pas sur le sol comme les Shaïtans, vous m’auriez repéré tout de suite. »
Lorsqu’Alia parla de talent caché, la duergare effleura nerveusement un pendentif d’argent à son cou, mais se contenta d’acquiescer, incertaine de la conduite à tenir.



Célestin fronça brièvement les sourcils aux paroles d'Alia. Cela ne lui ressemblait guère... Avait-elle remarqué quelque chose d'anormal chez la duergare ? Il préféra ne pas ouvrir le débat, et se concentrer sur la suite à donner à leur plus gros problème : rentrer chez eux.

«  Allons voir Dilix. Et en chemin, puisque nous parlions de talents divers, vous parliez de la possibilité de transformer... Minuit, c'est bien ça ? Pouvez-vous nous en dire plus ? » demanda-t-il tout en se dirigeant vers là où ils avaient rencontré Dilix en invitant du geste Pyrrha à le suivre.

Modifié par un modérateur dimanche 19 avril 2020 12:05:17(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline UrShulgi  
#5 Envoyé le : mercredi 15 avril 2020 21:06:00(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué

Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,518

Alors que la précaire alliance se dirigeait vers la terrasse ou était la shaïtan Dilix, ils aperçurent son aide de camp Nasheri qui était à mi-chemin entre eux et leur destination, alertée certainement par les quelques haussement de tons qui avaient vogué jusqu'à leurs oreilles. Elle les accompagna sans rien dire de plus, bien qu'elle tiqua sévèrement en voyant que leur nombre avait crû.



Le repas les attendait, enfin prêt. Bien qu'il n'était pas optimal pour les plus carnés d'entre eux, il n'en était pas moins savoureux. Des sortes de fèves avaient été broyées et mélangés à une sorte de purée d'avocat, le tout baignant dans de grandes feuilles légèrement huileuses. Quelques agrumes se trouvaient également là, ainsi que des carafes d'eau.

Les jans eurent rapidement la main à la garde mais Dilix congédia cette méfiance d'un geste de la main. Méfiance qu'elle conserva en revanche sur elle, l'œil soupçonneux, ces traits améthystes durcis.

« Il semblerait que vous vous fassiez des alliés à la vitesse du tonnerre. » dit-elle avec un demi-sourire, tandis que Pyrrha se présenta avec l'appui de ses alliés de fortune.

Modifié par un utilisateur mercredi 15 avril 2020 23:14:16(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline vaidaick  
#6 Envoyé le : mercredi 15 avril 2020 22:50:06(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,462

CELESTIN
CA : 18 (C14, D15)
REF +9 VIG +8 VOL +10

78 / 78

AGATHE
CA : 20 (C16, D16)
REF +9 VIG +5 VOL +11

39 / 39
Célestin sourit en réponse à Dilix. « Il est aisé de se faire des alliés quand les intérêts convergent. Ça l'est moins de les conserver sur la durée. L'avantage de notre situation, c'est que chacun ira où il le souhaitera dès notre but atteint. »

Il goûta aux mets, et y adjoint un filet de jus d'orange pour ajouter une touche d'acidité. « C'est excellent ! » félicita-t-il leurs hôtes.

Il profita du repas, avant de relancer la conversion sur leur visite du lendemain. « Pyrrha se propose de nous accompagner demain. Est-ce que certains des vôtres veulent également venir, ou préférez-vous éviter ? Notre but premier sera d'obtenir la graine sans violence. J'ignore si nous y arriverons. Il faudra trouver les bons arguments, et le ton juste. Aussi, nous serons évidemment également prêts à en découdre si cela s'avérait nécessaire. Et pour se préparer, il nous faudra pouvoir compter sur les capacités de chacun de ceux qui viendront, et donc connaître celles-ci. Je sais que, pour certains, cela peut être pris comme donner des informations à un potentiel futur adversaire. Nous nous connaissons peu, après tout... Mais c'est surtout, pour moi, donner un avantage à notre groupe en temps qu'alliés, même si ce ne devait durer qu'une journée. Je vous pose donc la question : qui veut venir avec nous, et êtes-vous prêts à partager avec nous vos compétences ? »

Modifié par un utilisateur jeudi 23 avril 2020 00:42:16(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
thanks 1 utilisateur a remercié vaidaick pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#7 Envoyé le : jeudi 16 avril 2020 18:44:11(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,734

Pyrrha
CA 22 (C17, D16)
Réf+15 Vig+11 Vol+9
Focus 9/9
Etat : prudente

90 / 90


Pyrrha laissa le reste du petit groupe la guider, suivie de près par Minuit. Elle ne connaissait pas encore bien ces lieux, et elle ne voulait surtout pas prendre le risque de s'attirer l'ire des shaïtans par inadvertance.
« Je suis une alliée de circonstance, en tout cas pour l'heure, mais nous partageons tous le même objectif: quitter ces lieux. »

Une fois à table, elle accepta volontiers l'eau qui leur était offerte, ne s'arrêtant que pour laisser Minuit boire un peu. Le serpent s'était enroulée sur elle-même aux côtés de Pyrrha, essayant de ne pas prendre trop de place, sans grand succès. Prudemment, après avoir vu Célestin se servir, Pyrrha goûta également au repas.
Lorsque la conversation sur leur visite du lendemain, elle hésita.
« Je...hum...je ne sais pas dans quelle mesure je pourrais être utile dans la recherche d'une solution pacifique...en apportant un poids supplémentaire à vos paroles...? Dissuasion, peut être? Hum... »

La duergare paraissait un peu embarassée.
« Bon, honnêtement, je vous serais certainement plus utile si les choses dégénèrent...Si jamais nous devons nous battre, vous pouvez compter sur moi et minuit pour vous couvrir! »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Guigui  
#8 Envoyé le : jeudi 16 avril 2020 21:37:06(UTC)
Guigui
Rang : Staff

Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,181

Bhaal
rage berserk : 22/22
CA : 25 | C : 14 | D : 23
réf:+8 | vig:+11 | vol:+12

123 / 123


Lorsqu'il constata la nature du repas et l'absence complète de viande, Bhaal soupira de désespoir, mais un coup de coude habilement placé par Alia lui rappela qu'il serait de bon ton de n'en rien montrer. Aussi s'astreignit-il à faire bonne figure et à remercier leurs hôtes pour ce repas... Qui s'avéra, somme toute, fort bon, une fois qu'on avait fait son deuil de la viande et du pain. Il s'efforça également à éviter de manger de façon naturelle, c'est-à-dire, dans son cas, beaucoup, rapidement et bruyamment. Outre que la journée avait été longue et qu'il avait très faim, et malgré les efforts d'éducation d'Alia, il n'avait jamais réussi à se départir totalement de ses habitudes de gladiateur, et de l'époque où lui et ses camarades ne disposaient que d'un repas par jour et de quelques minutes pour ingurgiter la plus grande quantité de nourriture possible afin de tenir jusqu'au lendemain.

Tout en mangeant de bon appétit mais de façon circonspecte, sans parler, son regard jaune allait de Pyrrha à Alia : sa femme avait-elle raison, fallait-il se méfier de cette duergare, arrivée en ces lieux comme par miracle ? Ou était-elle, comme eux, une voyageuse des plans égarée, prise entre des forces qui la dépassaient ? Se pouvait-il que son destin soit lié au leur ? Ou aux templiers ?

Modifié par un utilisateur vendredi 17 avril 2020 13:34:11(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline vaidaick  
#9 Envoyé le : jeudi 16 avril 2020 23:36:33(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,462

CELESTIN
CA : 18 (C14, D15)
REF +9 VIG +8 VOL +10

78 / 78

AGATHE
CA : 20 (C16, D16)
REF +9 VIG +5 VOL +11

39 / 39
L'humain hocha la tête en réponse à la duergare. « Ce n'est pas tant la solution pacifiste qui m'inquiète. Je compte bien mener cette discussion le plus posément possible avec Obhérak, et lui exposer nos arguments de façon à ce qu'il y comprenne les avantages qu'il en tirerait. En cela, moins il y aura d'intervenants, mieux les choses se passeront. C'est lorsque les voix se mêlent que le ton monte. »

Il soupira d'avance à cette idée désagréable. « Non, ce qui m'inquiète, c'est justement si la discussion dégénère en une bataille rangée. C'est là où l'union fera la force, et c'est là où, mieux nous serons préparés et plus nous connaîtrons les aptitudes de chacun, mieux les choses pourront se passer. J'espère que ces précautions se révéleront totalement inutiles, mais dans le cas contraire... Elles pourraient nous sauver la vie. »

Il posa le regard sur ses amis de longue date, avant de poursuivre. « En ce qui me concerne, je ne suis pas un combattant - je pense que vous l'aurez compris de vous-même. En revanche, je dispose de magie apte à brouiller l'esprit de nos adversaires, ainsi qu'à limiter leurs mouvements. Je suis également guérisseur. S'il devait y avoir affrontement, mon rôle serait de soutenir les combattants. »

Modifié par un utilisateur samedi 18 avril 2020 20:43:53(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline UrShulgi  
#10 Envoyé le : vendredi 17 avril 2020 12:56:57(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué

Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,518

Dilix resta de marbre alors que chacun exposait autant ses arguments que ses doutes et questions. Lorsque le silence fut suffisamment long pour qu'elle soit assurée que personne n'avait rien, elle répondit.


« Tout dépend si vous comptez mener l'assaut immédiatement en cas de refus, ou très proche de l'essai raté. Notre présence pourrait l'inciter plus facilement à refuser, mais notre absence vous placerez dans une position de forte infériorité. Nous, ou plutôt moi, j'ai peur que si il vous dit oui, il change d'avis entre temps, après vous avoir mieux jaugé.
C'est pourquoi nous serions plus enclins à tous venir avec vous directement.

Mes quatre compagnons janns peuvent voler, se rendre invisibles, et combattre aussi bien à l'arc qu'à la lame. Ils peuvent également faire passer leur être dans l'éther mais cela leur demande beaucoup d'énergie. Neshari qui est ici avec nous n'est pas un grand combattant. Ses talents sont tout autres. Il peut imiter n'importe qui. Il est un doppleganger.
Pour ma part, comme tout Shaïtan, la terre n'a pas de secret pour moi, comme la pierre, mais je sais également être furtive et me rendre invisible.
 »

Modifié par un utilisateur vendredi 17 avril 2020 13:38:02(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline Boadicee  
#11 Envoyé le : vendredi 17 avril 2020 16:48:22(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,734

Pyrrha
CA 22 (C17, D16)
Réf+15 Vig+11 Vol+9
Focus 9/9
Etat : curieuse

90 / 90

Pyrrha, qui au départ hésitait un peu, mangeait maintenant lentement, une portion réduite, tout en donnant à Minuit des morceaux de viande séchée tirée de sa sacoche. Elle s'excusa auprès de leurs hôtes avec une expression contrite.
« Mes excuses, mais mon serpent ne peut pas se nourrire de végétaux. Ce repas est cependant excellent, et je vous en remercie. »

Lorsque la discussion dériva sur leurs diverses capacités tactiques, elle préféra écouter en premier lieu, jaugeant ce qu'il était prudent de révéler.
« Hum...Minuit et moi sommes plutôt habituées à agir en duo...je maîtrise également une forme de magie, mais elle est liée aux forces de la nature et du monde souterrain...et je m'en sers surtout pour aider Minuit, en fait, c'est elle qui me protège et garde mes adversaires à distance. »

Elle indiqua la la crosse de son arme par dessus son épaule.
« J'ignore si vous savez ce qu'est cette arme. Disons qu'il s'agit d'une arme de tir plutôt puissante, je m'en sers pour couvrir Minuit...et vous, maintenant que nous risquons de nous battre ensemble. Ce qui me fait penser...je n'ai malheureusement pas saisi l'ensemble de votre conversation...cet Obhérak est un protéen, c'est bien ça? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Guigui  
#12 Envoyé le : samedi 18 avril 2020 16:00:08(UTC)
Guigui
Rang : Staff

Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,181

Bhaal
rage berserk : 22/22
CA : 25 | C : 14 | D : 23
réf:+8 | vig:+11 | vol:+12

123 / 123


Bhaal faillit s'étrangler avec sa nourriture lorsque Célestin révéla l'étendue de ses compétences à Dillix, et fixa son ami avec des yeux écarquillés, un mince filet d'huile d'olive lui coulant sur le menton. Mais... Il est con ou quoi ? Se demanda-t-il de prime abord, toujours mû par ce vieux réflexe de défiance, qu'il partageait avec Alia, envers tous ceux qui leur étaient inconnus ou étrangers. En l'occurrence, avant même que Dillix n'annonce son intention de les accompagner - ou non, Célestin dévoilait une bonne partie de ce qu'il savait faire. Rien de très précis, mais rien ne disait non plus que Dillix allait honorer sa parole, ou que les alliés de circonstance du jour n'allaient pas se transformer en ennemis demain.

Mais, à son grand soulagement, Dillix joua le jeu. Elle accepta de les accompagner chez Obhérak s'ils le souhaitaient, et leur parla ouvertement de ses janns. Sur les shaitans, elle en avait déjà dit beaucoup lors de leur précédente entrevue. Bhaal ne put s'empêcher de s'étonner : c'était la résolution de Célestin à faire confiance, malgré les risques, qui permettait cela. Ce n'était pas de l'inconscience, ou de la naïveté. C'était un choix.

Le gladiateur regarda sa femme. Il lui vouait une confiance aveugle pour énormément de choses, et notamment toutes les choses qu'il ne maîtrisait pas lui-même. Mais sur le moment, sa confiance en elle se fissura. Ou plutôt : sa confiance en sa méfiance. Et si Pyrrha était bien ce qu'elle prétendait être, après tout ? et si Alia avait tort sur ce point, et Célestin raison ?

Ignorant la question de Pyrrha - il n'avait pas envie de tout lui réexpliquer - il prit une grande inspiration : « et ben... Quant à moi, je suis... » un maître magicien. L'image le fit sourire, mais il n'alla pas jusqu'à la verbaliser. L'heure n'était pas aux plaisanteries. « un combattant. Ça, je pense que c'est écrit sur ma tronche. Je fais un peu de magie, aussi, mais avant tout, j'ai été entraîné pour le corps-à-corps. Je me transforme, en quelque sorte, pour tuer mes ennemis. Et pour ça, j'ai besoin de place. Je me bats mieux quand j'ai personne dans les pattes. »

Modifié par un utilisateur samedi 18 avril 2020 16:05:07(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Lyana  
#13 Envoyé le : samedi 18 avril 2020 18:39:23(UTC)
Lyana
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,486

Alia
CA 23 (C18,D16)
CA déf. 26 (C21,D19)
mêlée 30 (C25, D23)
Ref+16* Vig+8* Vol+10*
Représentations
25/25
Glitterdust : 1/1
Sorts 1 : 6/6
Sorts 2 : 5/5
Sorts 3 : 4/4
Sorts 4 : 1/1

95 / 95


Assise aux côtés de Bhaal, Alia picorait dans les plats sans réel appétit, la situation et surtout le combat à venir lui nouait l'estomac. Elle écouta le discours de Célestin sans grande surprise, c'était tout à fait dans le style de son ami, jouer carte sur table, espérant que tout le monde fasse de même .Et il fallait reconnaître que pour l'instant ça avait assez souvent payé.
Lorsque Pyrrha parla à son tour, elle regarda avec curiosité son arme, celle-ci ne ressemblait à rien de ce qu'elle avait vu jusqu'à présent. Ce qui renforça la méfiance de la danseuse vis à vis de la petite femme. Elle ne dit cependant rien contre la nouvelle venue, ni publiquement ni même à l'oreille de son époux. Ce n'était qu'une intuition, mais elle était bien décidé à ne pas la quitter du regard. Si elle avait raison, elle ne serait pas surprise et pourra réagir à temps, si elle se trompait... il sera toujours temps de s'excuser à ce moment là.

Lorsque Bhaal termina de parler, elle comprit qu'on attendait d'elle qu'elle fit de même.
« Je suis également une combattante, j'utilise aussi de la magie de ma déesse pour m'aider dans le combat et pour renforcer la puissance de ceux qui se battent à mes côtés. »
Elle allait s'arrêter, puis avec réticence, elle se tourna vers Pyrrha.
« Obherak n'est pas un protéen, non, c'est également un shaïtan. »
Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Boadicee  
#14 Envoyé le : samedi 18 avril 2020 19:59:05(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,734

Pyrrha
CA 22 (C17, D16)
Réf+15 Vig+11 Vol+9
Focus 9/9
Etat : curieuse

90 / 90

Les joues de Pyrrha foncèrent, comme si elle rougissait, lorsqu'Alia lui indiqua à quel point elle se trompait.
« Oh. Euh...bon, de toutes façons, ça devrait fonctionner de la même manière. Je n'ai honnêtement jamais croisé de créature qui résistait bien à mon arquebuse, mais d'un autre côté, je ne serais sans doute pas là pour en parler si c'était le cas. Je dois vous prévenir, cependant, considérant que nombre d'entre vous utilisent la magie...c'est une arme bruyante. Imaginez vous un coup de tonnerre enfermé dans un canon métallique, et vous aurez une bonne idée du bruit. Maître Bhaal, je demanderai à Minuit de ne pas se mettre dans votre passage. Elle préfère s'occuper d'un adversaire à la fois, de toutes façons.

Je...y a-t-il autre chose que vous voudriez savoir? Oh...tant que j'y pense...de quelle déesse s'agit il, dame Alia, si je ne suis pas indiscrète? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline vaidaick  
#15 Envoyé le : samedi 18 avril 2020 21:44:01(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,462

CELESTIN
CA : 18 (C14, D15)
REF +9 VIG +8 VOL +10

78 / 78

AGATHE
CA : 20 (C16, D16)
REF +9 VIG +5 VOL +11

39 / 39
Célestin écouta chacun avec attention, et émit un petit hochement de tête à l'information qu'un des janns était en réalité un doppleganger, avant de reprendre à l'attention de Pyrrha. « Obhérak est le chef des shaïtans sur ce plan. Ils sont a priori au nombre de dix, et ont pour alliée une gynosphinx. Dilix ici présente était une des leurs, avant de prendre sa liberté. Il se trouve qu'un des artefacts à l'origine de la création de ce plan serait entre les mains d'Obhérak, et qu'il nous permettrait de retourner dans notre monde. Nous devons donc le convaincre de nous le céder. Mais nous devons nous attendre non seulement à un refus de sa part, mais qu'en plus il nous considère comme une menace. »

Il se tourna vers Dilix. « Et encore plus si vous êtes présente à nos côté. Je comprends vos craintes, Dilix. J'ignore quelle est la meilleure décision à prendre pour obtenir son accord... Mais je crois aussi qu'il vaut mieux que vous soyez là, vous et vos amis, dans tous les cas. Peut-être devrons-nous utiliser la graine de Terre sur place. Peut-être acceptera-t-il l'échange et votre présence nous éviterait d'avoir à faire le trajet retour. Peut-être aurons-nous besoin de votre force pour les combattre, tout simplement. Quoi qu'il en soit, nous avons un but commun, et nous atteindrons ce but ensemble. »

Il reporta de nouveau son attention sur Pyrrha. « C'est une arme fort rare et redoutable que vous avez là. Je n'en avais encore jamais vue, mais j'ai un peu lu à leur sujet. Il semblerait qu'elles aient la capacité de transpercer les meilleures armures ? »

« D'autant plus rare et redoutable qu'elle est magique ! » ajouta Agathe. « En revanche Minuit n'a pas cette chance. Célestin, peut-être que ta protection magique pourrait lui être utile si elle devait se battre ? »

Ce dernier hocha la tête, avant de pâlir en comprenant ce que cela impliquait. « Euh... Oui... Sûrement... Je... Euh... Pourrais invoquer une barrière protectrice... Autour de son corps.. Oui... Mais... Pour cela, il faudrait qu'elle se laisse toucher... Hem... Et euh... J ne suis pas certain que Minuit et moi ayons suffisamment fait connaissance pour ça, vois-tu ? » bégaya-t-il, quelque peu intimidé par l'immense reptile.
Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
thanks 1 utilisateur a remercié vaidaick pour l'utilité de ce message.
Offline Lyana  
#16 Envoyé le : dimanche 19 avril 2020 16:35:33(UTC)
Lyana
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,486

Alia
CA 23 (C18,D16)
CA déf. 26 (C21,D19)
mêlée 30 (C25, D23)
Ref+16* Vig+8* Vol+10*
Représentations
25/25
Glitterdust : 1/1
Sorts 1 : 6/6
Sorts 2 : 5/5
Sorts 3 : 4/4
Sorts 4 : 1/1

95 / 95


La main d'Alia s'ouvrait et se fermait nerveusement sous la table, les ronds de jambe que faisait Célestin envers Pyrrha l'agaçait de plus en plus, mais elle tachait de ne rien en montrer. Leurs alliés de circonstance n'avaient pas besoin de connaître l'existence de dissensions dans leur groupe. Et elle ne pouvait même pas en vouloir à Célestin, c'était dans sa nature d'être gentil et aimable avec tout le monde, même si c'était énervant.

Voyant que Pyrrha la regardait avec curiosité, elle se rendit compte qu'elle n'avait pas répondu à la question de cette dernière. Étouffant un soupir et souriant doucement d'un de ses sourires qui n'atteignaient pas les yeux, elle répondit enfin.
« Vous n'avez pas besoin d'être aussi formelle, Pyrrha, abandonnez les Dame et Maître, nous ne sommes ni l'un ni l'autre. Pour vous répondre, je prie Sarenrae, la Fleur de l'Aube, mais mes prières vont tout particulièrement vers un de ses saints, Vardishal. Il a un sanctuaire à Kelmarane et j'ai personnellement été touché par ses miracles. »

Modifié par un utilisateur vendredi 24 avril 2020 14:40:51(UTC)  | Raison: Non indiquée

Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Boadicee  
#17 Envoyé le : dimanche 19 avril 2020 21:19:28(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,734

Pyrrha
CA 22 (C17, D16)
Réf+15 Vig+11 Vol+9
Focus 9/9
Etat : curieuse

90 / 90


Pyrrha leva la main pour que Minuit vienne y nicher son museau émoussé, sifflant doucement lorsque la duergare lui caressa les écailles.
« Minuit? Ne vous en faites pas, elle est très gentille, sauf quand on lui donne une raison d'arrêter. Pas vrai Minuit? Hein que tu es gentille...! »

Elle gratta encore quelques instants les écailles du serpent.
« Cela dit, ne dépensez pas forcément votre magie, si vous pensez pouvoir en faire autre chose. Minuit est encore plus résistante qu'elle en a l'air. Cela dit, j'apprécie, si vous avez la possibilité, que vous la protégiez. »

Puis, Allia lui répondit également, et Pyrrha "rougit" de nouveau, un peu mal à l'aise. Elle voulu dire quelqu chose, hésita, et se ravisa avant de répondre simplement.
« Oh...très bien...Alia. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline UrShulgi  
#18 Envoyé le : mercredi 22 avril 2020 20:31:30(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué

Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,518

Dans la soirée, une discussion entre Alia et Bhaal ici.

Chacun y alla de ses petits conseils à mesure que la nourriture se faisait rare. La nuit approchait, et deux salles mitoyennes presque entièrement couvertes leur furent attribuées. Nedjemibrê proposa de partager l'une d'elles avec Pyrrha, peut-être pour garder un œil sur elle, ou peut-être parce que, plus que tout autre, il connaissait la peur et la méfiance qu'amenait le sobriquet "d'étranger".

La nuit, bien que paisible par ses sons de nature étrangement douce, comme si les prédateurs évitaient les lieux, n'en était pas si reposante. L'enjeu était fort pour beaucoup. Des êtres chers, loin, des êtres aimés, peut-être à la merci d'un monstre. La rencontre avec des inconnus, à qui ils devraient se fier. Pour une ultime tentative, la seule peut-être à pouvoir les ramener, si vite, chez eux. Mais quelque chose d'autre les intriguait. Comme pouvait le confirmer Agate, le lieu entier respirait une certaine magie. Une magie d'abjuration. Quoi qu'il puisse se trouver dans les profondeurs de ce palais, cela avait certainement tout intérêt à rester enfermé et enfoui pour les vivants. Et pressés comme ils l'étaient, ils n'auraient jamais le loisir d'en apprendre davantage. Cette magie, cette tension, bien que légère, restait présente. Mais la fatigue prit le dessus.

L'aube fut plutôt silencieuse : pas de festin, pas de grande répétition, juste un poids en chacun, qui alourdissait même les gestes mécaniques du quotidien. Le poids de l'enjeu. Les préparatifs faits, Dilix demanda aux nouveaux venus s'il leur était possible de se joindre à eux sur leur galère Nexienne. Une demande qu'il était alors délicat de refuser. L'œuf activé, quelques minutes suffirent pour que, sortie de nulle part, l'énorme galère vint se positionner, devant le ponton. Les janns comme la duergare purent contempler la magie possédée et déployée par le créateur du plan. Cette galère n'avait aucune créature vivante en son bord, ses rames bougeaient seules, et son capitaine semblait être une sorte de golem qui n'attendait qu'une chose : qu'on lui ordonne sa destination.




« Khandelwal » dit Célestin, qui se souvenait du nom de l'île où se trouvait le lieu de leur excursion. Quand tous furent à bord et que la destination fut annoncée, le pont de l'embarcation se rétracta sur cette dernière, qui mit les voiles vers leur souhait. Trois bonnes heures étaient nécessaires pour y parvenir.

Khandelwal. L’île aux rivières de sable. La raison ne leur sauta pas aux yeux, à côté du ponton se trouvait la maison pour invités, inhabitée, et la côte était verte et agréable, avec des bosquets d’arbres fruitiers et de palmiers séparés par des buissons fleuris et des lianes. Traversant la jungle, ils purent croiser des singes, petits et grands, et des oiseaux pêcheurs qui fréquentaient aussi les ruisseaux pleins de roseaux et le bord de l’eau. Mais le manège ne dura pas. Quelques minutes de marche plus tard, la jungle prit brutalement fin pour laisser place à un désert qui s'étendait jusqu'à l'horizon. Et l'aridité de ce désert n'avait rien à envier à Katapesh.


« On en a pour quelques heures de marche. Quand vous verrez un anneau rocheux bloquant la vue, on ne sera plus si loin de ce qu'on cherche. » précisa Dilix. La chaleur, accablante, confirma comme il était précieux que plusieurs d'entre puissent créer de l'eau magiquement, et qu'ils soient tous équipés pour ce type de climat. La présence de Dilix, de Neshari et des janns fut une bénédiction, car il fallut bien reconnaître que pour nombre d'entre eux, il devenait difficile de s'y retrouver, une fois la jungle derrière eux disparue.

Les dunes de sables commencèrent après une bonne heure à dévoiler au loin l'anneau rocheux, puis de plus en plus près, jusqu'à le traverser. Furtivement. Car les lieux n'étaient pas inhabités, loin de là. Des gargouilles survolaient les terres de pierre, sans pour autant permettre de savoir si elles étaient de simples autochtones, ou des alliés des Shaïtans. Le vent semblait leur allié, appuyé certainement par les janns, entrainés à leur rôle d'éclaireur, aidé du puissant Nedjemibrê, ils créent bien assez de mouvements sableux et nuageux pour aider camoufler leur approche.

Il était là, devant eux. L'imposant édifice, à quelques minutes de marche seulement. On n'en voyait qu'une faible part, majoritairement recouvert par le sable. Pointant du doigt une partie de pierre qui ressemblait à un temple un peu plus loin, Dilix prévint
« Si vous souhaitez approcher en marchant, c'est la seule entrée. Souhaitez-vous que quelqu'un parte en reconnaissance, de chez vous ou de chez nous, ou y allons-nous directement? » Demanda-t-elle franchement, maintenant qu'ils étaient presque dos au mur.

Modifié par un modérateur jeudi 23 avril 2020 12:15:09(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline Guigui  
#19 Envoyé le : jeudi 23 avril 2020 11:34:33(UTC)
Guigui
Rang : Staff

Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,181

Bhaal
rage berserk : 22/22
CA : 25 | C : 14 | D : 23
réf:+8 | vig:+11 | vol:+12

123 / 123


La traversée du désert fut l'occasion pour Bhaal de s'habituer complètement à ses nouvelles jambes. Il ne trébuchait plus, désormais, et pouvait même courir. Restait à savoir s'il pourrait se battre et en tirer avantage sans perdre son équilibre. En revanche, ces sabots n'étaient clairement pas plus confortables que ses pieds, à plus forte raison dans le sable du désert dans lequel ils s'enfonçaient un peu trop facilement. Mais malgré tout, il affronta tout aussi bien la chaleur écrasante et la poussière soulevée par les vents créés par les janns afin de les protéger d'yeux espions, que le regard de sa femme qui, décidément, n'approuvait pas cette initiative, même si elle s'interdisait de le formuler explicitement.

Enfin, il arrivèrent en vue de la puissante forteresse d'Obhérak, et Dilix leur demanda s'ils souhaitaient envoyer l'un d'entre eux en éclaireur. Parti quelques mètres en avant pour mieux voir, Bhaal se retourna alors et s'approcha de la shaïtan pour lui répondre. « Une reconnaissance ? Si on suit le plan de Célestin, il faut qu'on arrive comme une délégation, si vous voulez mon avis. Envoyer quelqu'un en reconnaissance... S'il se fait choper, il sera considéré comme un espion, si Obhérak est vraiment paranoïaque comme vous le dites. Ça foutrait tout en l'air. »

Effets actifs :
- barrière protectrice (45/45), 9 h

Modifié par un utilisateur vendredi 24 avril 2020 23:17:16(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline vaidaick  
#20 Envoyé le : jeudi 23 avril 2020 15:21:23(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,462

CELESTIN
CA : 18 (C14, D15)
REF +9 VIG +8 VOL +10

78 / 78

AGATHE
CA : 25 (C16, D21)
REF +8 VIG +5 VOL +11

39 / 39
Célestin acquiesça aux paroles de Bhaal. « Tout à fait. N'y allons pas en ennemis si nous ne voulons pas être traités en ennemis. Mais restons sur nos gardes tout de même. »

Il s'assura qu'ils n'avaient rien oublié avant de poursuivre. Précédemment sur le bateau, peu avant d'arriver au ponton, il avait expérimenté sur Bhaal le sort dont il lui avait parlé. Celui-ci semblait s'y être habitué, du moins physiquement, et ferait effet encore de nombreuses heures. En arrivant sur l'île, il avait également fait fusionné Agathe avec lui. Ainsi, il s'assurait qu'en cas de danger, elle serait en sécurité dans son corps. En attendant, elle demeurait comme à son habitude perchée sur son épaule, guettant les dangers environnants, ainsi que toute trace de magie ou de Mal. Il avait également posé sur Agathe et lui-même une barrière de force protectrice qui se collait à leur peau, les protégeant comme une armure. Comme proposé la veille, il avait pris son courage à deux mains pour en reparler à Pyrrha, et en avait fait bénéficier Minuit également. Le contact avec l'énorme serpent n'avait pas été facile pour lui tellement il l'impressionnait, bien que celui-ci, comme le lion de Khem, avait été particulièrement docile. Quant à Agathe, elle les avait protégé, lui et elle, de la chaleur accablante, grâce à sa magie innée, mais celle-ci était limitée au lien particulier qu'ils partageaient tous deux.

Tout semblait en ordre de leur côté. « Alia, mon ange, je crois que c'est le moment pour toi d'invoquer la bénédiction de Vardishal. » annonça-t-il. Il se tourna vers les autres membres du groupe. « Si vous avez également une quelconque magie susceptible d'être utile et qui dure suffisamment longtemps, je pense que c'est le bon moment pour l'utiliser. Dès que ce sera fait, je propose qu'on se rende au palais pour se présenter à eux. »

La petite ange sourit à ces paroles. « Et je ferais en sorte que nous soyons présentables. » s'égaya-t-elle en faisant apparaître un petit courant d'air qui fit voler la poussière des vêtements de Célestin, avant de passer aux autres membres du groupe, ôtant toute trace de leur périple dans les dunes..

Modifié par un utilisateur jeudi 23 avril 2020 15:36:08(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
3 Pages123>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Privacy Policy | Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET