Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

2 Pages<12
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Guigui  
#21 Envoyé le : mercredi 25 novembre 2020 23:18:17(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,353

Zûr-Barghal
rage berserk : 14/14
***
CA : 18 | C : 12 | D : 16
réf: +2 | vig: +5 | vol: +0

23 / 23


A mesure que le cardinal s'enflammait, partageant avec eux ses rêves de destruction et de puissance, les yeux jaunes de Zûr-Barghal s'agrandissaient et sa bouche s'entrouvrait de stupeur. Euuuh... D'accord... Se dit-il de prime abord, quelque peu décontenancé devant l'ampleur du projet - ou sa folie. Le demi-démon s'était plutôt attendu à ce qu'on lui demande un service - quelque chose d'illégal, bien sûr, et probablement de dangereux. Mais ça...

La réaction de Lorenzo, qui accepta tout de suite, sans poser de questions, prolongea son étonnement. Alors quoi ? L'érudit dont on vantait tant l'esprit acéré, toujours prêt à jouer avec dix coups d'avance, était prêt à signer un pacte pour un bain de sang généralisé avec un disciple du Prince des Ténèbres sans demander quelle était la clause écrite en petits caractères ? La réaction de sa jumelle, en revanche, lui sembla plus normale, et correspondait mieux à ce que lui-même avait envie de répondre.

« Et bien... Pour commencer, Éminence, ne croyez surtout pas que je vous ai soupçonné d'avoir ourdi notre enfermement. Ce n'était pas ce que je voulais dire, et je vous prie de me pardonner si j'ai manqué de clarté. Je voulais simplement savoir depuis quand vous vous intéressez à notre famille et par quels moyens vous vous étiez renseigné sur nous. Vous y avez répondu et je vous en remercie. »

Putain, il me file les jetons, ce con... Se dit-il alors qu'une goutte de sueur descendait tranquillement depuis sa tempe jusque sur sa joue. Ce n'était pas le moment de commettre des impairs, et le bonhomme semblait enclin à surinterpréter. Il lui fallait choisir soigneusement ses mots. « Hem... comme mes frères et sœurs, je ne puis qu'être enthousiasmé par votre projet. Mon... apparence parle pour moi, » fit-il en passant sa main devant son visage, « et je ne compte plus les occasions où j'ai été rejeté, humilié ou agressé en raison de mes origines. Les mitrans ne sont que des fanatiques aveuglés par une idéologie absurde. Je ne suis pas très pieux, je le confesse, mais d'après ce que m'en a dit Gratiano, il n'y a rien dans les préceptes du Prince des Ténèbres qui heurte mes convictions personnelles. Bien au contraire. »

Zûr laissa passer un instant avant de reprendre, histoire de bien montrer qu'il avait prudemment l'intention d'introduire un "mais". « Toutefois, Éminence, si c'est en homme libre, sain de corps et d'esprit que je dois me prononcer, je vous dirai ceci : il n'y a plus d'avenir pour moi - pour nous - à Talingarde en dehors de vous. Nous sommes désormais des hors-la-loi et, après ce que nous avons fait à Brandescar, des hors-la-loi recherchés, certainement. Il n'y a plus de vie possible pour nous sur ces îles, hormis une vie de secrets, une vie terrée. Je ne veux pas vivre ainsi. La seule alternative serait de trouver un bateau et de partir refaire nos vies sur le Continent. Je l'envisageais tandis que nous cheminions vers ce village, mais vous nous offrez une toute autre option. Aussi, je le déclare, je suis prêt à me joindre à vous... A condition que vous consentiez, je vous prie, à éclaircir quelques points.

Tout d'abord, nous mesurons bien l'immense ambition que vous portez et la longueur des années pendant lesquelles vous avez mûri votre projet. Nous avons également vu de quels moyens considérables vous disposez. Je suppose que vous avez de l'or, des propriétés, des informateurs, des hommes de main sans doute, et des relais un peu partout dans le pays. Mais je m'interroge pourtant sur vos possibilités d'action. Quelle que soit sa puissance et son entregent, que peut un homme contre tout un pays ? Que ferons-nous face à l’État ? Aux forces armées ? Aux académies de magie ? Que ferons-nous face à ces dizaines, centaines de milliers d'hommes qui se dresseront contre nous ? Je ne doute pas que vous ayez depuis longuement réfléchi à ces questions, mais... Et bien, j'aimerais en savoir un peu plus. J'aimerais savoir quel est le plan. Sans vouloir aucunement vous offenser, je vois devant moi un homme qui a survécu à la Purge et qui, bien avant nous, s'est échappé de Branderscar. Cela m'en dit assez sur vos ressources, mais j'ai besoin d'être convaincu du sérieux et de la solidité de votre projet. Comment comptez-vous vous y prendre, concrètement ?

Deuxièmement, quelle est la nature exacte de ce serment d'allégeance ? Je consentirai volontiers à suivre vos ordres et je n'ai pas peur du danger, mais je ne suis pas forcément prêt à mourir pour vous, je suppose que vous le comprenez. Dans le même ordre d'idée, je veux bien me soumettre au Prince des Ténèbres, mais cela implique-t-il d'abjurer toute autre religion ? Quant au reste... Je suis prêt à voir Talingarde brûler, mais je voudrais que ma maîtresse soit épargnée. Je ne vous ferai pas l'injure de vous dire qui elle est puisque vous le savez certainement, ayant pris vos renseignements sur nous tous, mais ne veux pas avoir à me retourner contre elle sur vos ordres. Elle n'a rien à voir avec les mitrans de toute façon, et elle serait plutôt de votre côté. Et elle...  »
Mais il s'interrompit soudain, réalisant ce qu'il allait dire : et elle pourrait s'avérer d'une aide précieuse à Gastenhall. Pour autant qu'elle soit encline à prodiguer cette aide ! Il ne pouvait pas s'avancer là-dessus sans risquer de la mettre en danger. « Et elle a plus de liens avec le monde de la pègre qu'avec celui des églises. Hem. »

Modifié par un utilisateur jeudi 26 novembre 2020 01:50:42(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Boadicee  
#22 Envoyé le : jeudi 26 novembre 2020 13:33:24(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,736

Murena
CA 14 (C14, D10)
Réf+7 Vig+2 Vol+3
Etat : méfiante

20 / 20


Murena avait rejoint ses frères et soeurs ce matin là vêtue plus que sobrement. Chemise de lin, veste de cuir, pantalon et bottes, rien d'inhabituel, ou d'ostentatoire. Pas de bijou non plus. Mais malgré tout, elle paraissait plus...nette que la veille, et son apparence ce jour là était clairement soignée...et nettement plus féminine. Elle paraissait aussi plus...naturelle, et moins tendu.

Jusqu'à ce que le maître des lieux, le Cardinal Adrastus Thorn, ne fasse les présentations. Murena demeura silencieuse un long moment, profitant des discussions avec ses frères et soeur pour sonder leur interlocuteur, se concentrant sur ses paroles. De toutes évidences, ils avaient vu juste....le cardinal n'avait pas d'intentions particulièrement néfastes à leur égard, et il ne les avait pas non plus aidé par altruisme. Elle ne pouvait s'empêcher de se demander si l'aide relativement limité avait été un test de leurs compétences...de toutes évidences, il aurait pu les faire sortir par la grande porte.

Là n'était pas l'important dans l'immédiat, cependant. Murena se sentait de nouveau nerveuse, sur ses gardes. Elle connaissait ce sentiment, elle l'avait souvent vu reflété dans les yeux de ses victimes. Malgré les apparences, elle était en présence d'un prédateur, elle n'en avait pas le moindre doute. Mais pour l'heure, ce prédateur leur faisait une offre. Elle ne se faisait aucune illusion, ils n'avaient pas les moyens de refuser. Quelles options avaient ils en dehors de ces murs? Sans parler du fait qu'après de telles révélations, Thorn n'aurait sans laissé des éléments incontrôlables s'en aller avec ces informations.

Cela n'empêchait pas Murena de questionner les modalités de cet accord....mais ses frères et soeurs choisissaient soigneusement leurs mots. Zûr avait même l'air hésitant, par moment. Cela seul suffisait à l'avertir qu'elle devait soigneusement mesurer ses paroles. Mais elle ne pouvait pas non plus conserver son silence, et finit par se joindre à la discussion.
« Vous êtes bien renseigné, et votre offre est plus qu'attirante, votre Eminence. Murena Salvucci, mais je suis certaine que vous le saviez déjà. Je ne vois pas d'avenir ni pour moi, ni pour mes frères et soeurs hors de ces murs. Pas tant que Mitra et ses séides règneront. J'ai moi même des comptes à régler avec eux, pour de multiples raisons, et je n'aurais pu rêver meilleures occasions de trouver vengeance. Dans l'intérêt de la transparence, cependant....je sers Eiseth, la Valkyrie Infernale. Je ne doute pas que cela vous éclairera sur l'intérêt que je porte à prendre revanche sur nos ennemis. Mais elle même sers Asmodéus....pourquoi ne le ferais-je pas également, à travers vous?

Bien que comme mes frères et soeurs, je brûle d'en savoir plus sur vos projets, je comprends également l'intérêt du secret dans une telle entreprise...et la nécessité de ne pas confier d'information à une famille dont vous n'avez pas encore la certitude de la loyauté. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Vrock34  
#23 Envoyé le : jeudi 26 novembre 2020 14:31:17(UTC)
Vrock34
Rang : Habitué
Inscrit le : 07/03/2012(UTC)
Messages : 9,500
J-2
22 Arodus 4710



armi les invités, les mots du cardinal faisaient leur chemin. Ils étaient tous les cinq jeunes, mais ils savaient réfléchir. De toute évidence, travailler pour quelqu'un comme Thorn et rejoindre sa révolution étaient une chose que chacun pouvait aisément accepter, mais se lier à lui ainsi qu'à Asmodée par un serment de vassalité semblait trop contraignant. Pour certains.

« Je n'attends nullement que vous deveniez de fervents adorateurs qui pratiquent assidument leurs devoir d’obédience. » Il désigna Lorenzo d’un mouvement de tête. « Votre frère sert fidèlement la Reine Catin Mahathallah ? Parfait ! A travers elle, qui pensez-vous qu’il serve ? » Puis, se tournant vers Murena. « Votre sœur le dit très bien. Elle prie une autre Reine Catin, Eiseth, mais le maître ultime est bel et bien Asmodée ! Toutefois, l'ampleur de la mission qui m'a été donnée ne me laisse aucune latitude. Je ne peux m'entourer que de serviteurs totalement loyaux et investis dans cette cause. Ce n'est pas un aide en intérimaire que je vous demande. C'est un engagement plein et complet. Une fois ce chemin emprunté, il n’y aura plus de retour possible. Notre cause ne fera plus qu’une, si vous mourez, ce sera pour moi et pour vous. Je ne vais pas vous leurrer en prétendant que la réussite est certaine, loin de là. S’ils mettent la main sur l’un de nous, ce dernier aura droit au bûcher. Toutefois, plus haute est la barre, plus grande est la récompense ! Vues vos précédentes activités, j’imagine que vous le savez parfaitement. Comme vous le soulignez fort justement, votre position dans Talingarde ne vous réserve plus rien. Avec votre arrestation, le jugement acté par l'inquisition à votre encontre et votre évasion de Banderscar... Vos jours sont comptés par ceux qui servent Mitra. Alors, quitte à risquer de mourir, autant que cela soit pour une cause qui ait du sens !

En effet, nos adversaires sont nombreux et puissants, ils disposent de bien plus de ressources que nous, tant en hommes qu’en or. Mais, ce qui les perdra, c’est leur arrogance. Ils se croient hors d’atteinte, protégés par un océan, des montagnes et un mur ! Ils tomberont de haut. Je ne fonce pas tête baissée. Pendant toutes ces années, j’ai soigneusement ourdi un plan de longue haleine. Je ne vous en révèlerai certains détails qu’une fois votre engagement pris. Mais, sachez que nous allons frapper les points faibles. Ces mêmes points que ces fous pensent inébranlables.

Je vis dans la clandestinité depuis des décennies. Vous allez vivre dans la clandestinité. Chaque erreur de ma part ou de celle de l’un de mes alliés peut entrainer l’anéantissement de tout ce projet. Alors, je vous le répète, j’attends un engagement total. Et, pour cela, les Enfers, comme toutes les entreprises à travers Golarion ou dans les autres mondes, n'ont qu'une méthode. Un contrat. Qui vous lie à moi, me lie à vous et nous lie à Lui. Si c’est le salut de votre âme qui vous inquiète, ne craignez rien. De toutes les façons, après avoir visité le palais de marbre de la Dame des Tombes, c’est immanquablement vers Avernus qu’elle cheminera. Et, une fois-là, elle devra à nouveau montrer sa vaillance et lutter pour s’élever une encore fois !

Toutes vos interrogations ne font que me conforter dans mon choix. Vous êtes ceux que j’attendais et en vous sommeille un potentiel qui ne demande qu’à s’épanouir ! Aussi, je vous le dis à nouveau. Si vous me suivez, ce n’est pas seulement pour raser Talingarde, mais pour en prendre les commandes ! Il n’y aura plus de clandestinité ! »


Nul doute, cet homme savait tenir son auditoire et avait réfléchi en profondeur avant de se lancer dans un tel projet. Derrière lui, presque invisible, la belle Tiadora restait immobile. Chacun pouvait imaginer à présent pourquoi elle suivait inconditionnellement un tel Maître.


PJ. PNJ. Talingarde et sa carte. BM Banderscar.

Modifié par un utilisateur jeudi 26 novembre 2020 14:43:54(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lyana  
#24 Envoyé le : jeudi 26 novembre 2020 21:52:07(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,487

Soredamor
CA 18 (C16,D12)
Ref+5 Vig+8 Vol +6
Châtiment 1/1
Guérison égoïste
4/4
Invocation
NM

22 / 22

Soredamor écouta avec intérêt Zûr développer ce qu'elle venait de dire, avec un peu trop de détails à son goût. Mais bon, pouvait-on vraiment lui demander de la retenue ? Murena vint tempérer la trop grande ardeur de leur presque frère.
Soredamor regardait sa sœur alors qu'elle parlait, et comme au matin, elle remarquait avec satisfaction que celle-ci avait bien meilleure mine que pendant leur séjour en prison. Ce n'était pas difficile, il fallait l'avouer, mais la paladine s'inquiétait facilement pour sa petite sœur, sans doute de façon excessive mais derrière une apparence farouche et un vicieux sadisme, Murena était fragile. Une nouvelle fois, Rena avait pris la parole devant un étranger sans montrer le moindre trouble, quand leurs regards se croisèrent, Sore hocha la tête comme pour la féliciter.

Elle n'eut pas le temps de s'attarder sur ces idées que le Cardinal répondait à leurs interrogations. A nouveau, la paladine se fit la réflexion qu'il était très bon orateur, il savait quels mots employer pour leur plaire. Elle eut même un petit rire qui retentit dans le silence qui avait fait suite à son discours.

« Décidément, Votre Eminence, vous avez l'art de la flatterie. Mais j'avoue y être très sensible. C'est une proposition presqu'impossible à refuser, je l'avoue. » Son sourire s'accentua un instant puis elle redevint sérieuse. « Plus sérieusement, comme tous, je pensais que nous allions devoir quitter Talingrad pour un quelconque pays sur le continent, mais les Salvucci sont installés à Gastenhall depuis des générations et je ne veux pas que ça change. Détruire les fantoches de Mitra pour installer un nouvel ordre dans lequel nous sommes les Seigneurs... c'est évidemment mon vœu le plus cher. Il nous faudrait des années, voire des décennies pour avoir la puissance qui est la votre, nous aurions tort, à mon avis, de refuser votre offre. »

Elle fit une légère pause avant de reprendre.

« J'accepte de vous prêter allégence Cardinal Adrastus Thorn et à Asmodée à travers vous. Nous détruirons le culte de Mitra ensemble, rétablirons celui du Prince des Ténèbres et régnerons sur une Talingrade nouvelle. J'apposerai ma signature en bas de votre contrat, mais pas sans l'avoir lu avant, évidemment, et certaines conditions devront peut-être être discutées. »
Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
thanks 1 utilisateur a remercié Lyana pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#25 Envoyé le : vendredi 27 novembre 2020 19:08:55(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,736

Murena
CA 14 (C14, D10)
Réf+7 Vig+2 Vol+3
Etat : convaincue

20 / 20


Murena avait déjà fait sa conviction, mais voir Soredamor accepter la proposition du cardinal suffit à lui faire franchir le pas. De toute évidence, Thorn avait une énorme longueur d'avance sur eux. La meilleure manière de le rattraper était de travailler pour lui. La notion du contrat l'inquiétait un peu, mais Sore savait ce qu'elle faisait, et elle même ne voyait de toutes façons pas d'autre option viable.

Inclinant la tête, elle répondit à son tour.
« Vous avez aussi mon accord. Je vous prêterai allégeance à vous, votre Eminence Adrastus Thorn, et à travers Eiseth, à Asmodéus également. Les suivants de Mitra regretterons le jour de notre condamnation, et celui de notre rencontre. »

Elle risqua un demi sourire.
« J'imagine que la signature est faite avec notre propre sang? »

Modifié par un utilisateur vendredi 27 novembre 2020 19:10:48(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Guigui  
#26 Envoyé le : vendredi 27 novembre 2020 23:18:29(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,353

Zûr-Barghal
rage berserk : 14/14
***
CA : 18 | C : 12 | D : 16
réf: +2 | vig: +5 | vol: +0

23 / 23


La puissance de conviction du cardinal Thorn produisait son effet sur ses frères et sœurs. Après Lorenzo, sa jumelle signifiait son accord - mais pouvait-elle choisir un destin différent de celui de son amant ? Et à sa suite, Murena, qui n'avait jamais pu exprimer un avis contraire à celui de la majorité, de toute façon. Seul Gratiano se taisait, étrangement, alors qu'adhérer au projet de l'autorité supérieure de son culte aurait du l'enthousiasmer. Le bibelot préférait sans doute ne pas prendre de risque, à moins qu'il ne se fût plongé dans de savants calculs de gains et de pertes dont il avait le secret.

L'espace d'un instant, les vieilles rancunes remontèrent à la surface de sa mémoire, et Zûr-Barghal eut envie de tous leur cracher à la figure et de les planter là. Eux, Thorn, Asmodeus et leurs rêves de revanche. Mais pour quoi faire ? Il ne pouvait pas retourner auprès de la Maîtresse. C'était par trop dangereux pour elle, et dans le meilleur des cas elle le chasserait, dans le pire elle le ferait tuer ou dénoncer. Il ne pouvait que fuir et essayer de trouver, par ses propres moyens, un navire en partance pour le continent. En admettant que, là aussi, il ne se fasse pas capturer ou dénoncer, cela lui coûterait toute sa part de l'or gagné à Branderscar. Il serait débarqué on ne sait où, sans un sou, promis à une vie d'errance et d'expédients, sans aucune assurance que les tieffelins seraient mieux traités qu'à Talingarde. Et le cas le plus probable était que Thorn le ferait tuer pour protéger son secret. A moins que ses frères et sœurs ne s'en chargent, pour les avoir "trahis" ?

En réalité, il avait plus de points communs avec eux qu'il voulait bien l'admettre. Prendre sa revanche sur les mitrans, accéder à la puissance, voilà des rêves qu'il avait, comme eux, longtemps caressés, faute de pouvoir les réaliser. Alors que, grâce à lui, ils venaient tout juste d'échapper à la promesse d'une mort rapide et douloureuse pour Sorédamor, lente et sans doute non moins douloureuse pour les autres, Thorn leur offrait l'opportunité de réaliser ces rêves. De s'élever au-dessus de leur condition. De saisir les rênes de leurs vies. La Dame d'En-Bas ne l'avait, finalement, jamais exhorté à autre chose.

Il prit une profonde inspiration. « Bien... Je reste un peu sur ma faim concernant certaines questions, mais c'est d'accord. Compte tenu de ses liens avec le Prince des Ténèbres, je suppose que vous ne verrez pas d'objection à ce que j'honore Tiamat quand l'envie m'en prend. Comme je vous l'ai dit, je ne suis pas très pieux. » C'était la première fois que Zûr mentionnait la Reine des Dragons devant ses frères et sœurs. « Je vous prêterai donc allégeance, à vous et au Prince des Ténèbres. Je signerai votre contrat et j'accomplirai vos desseins. Mort aux mitrans, et que tombe Talingarde ! » Acheva-t-il d'une voix forte, ponctuant son cri d'un coup de poing sur la table, qui trembla.

Modifié par un utilisateur vendredi 27 novembre 2020 23:19:43(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Vrock34  
#27 Envoyé le : samedi 28 novembre 2020 17:05:24(UTC)
Vrock34
Rang : Habitué
Inscrit le : 07/03/2012(UTC)
Messages : 9,500
J-2
22 Arodus 4710

e cardinal Adrastus Thorn avait présenté son invitation de la façon la plus attractive possible, demandant son avis et attendant la réponse de chacun de ses cinq invités. Il leur avait donner le choix. Toutefois, aucun des Salvucci ne semblait dupe. Le refus n'apparaissait pas comme une réelle option. Que pouvaient-ils espérer d'un haut serviteur d'Asmodée qui avait laissé entendre que cette mission lui avait été donnée. Mais par qui ? Se pouvait-il qu'il s'agisse du Prince des Ténèbres lui-même ? Après tout, il s'était présenté comme son dernier grand prêtre.

Thorn avait parlé d'un contrat qu'ils allaient devoir parapher et qui les lieraient irréversiblement les uns aux autres. Cela avait hérissé les poils dans plusieurs dos. Toutefois, le maître des Enfers était réputé mener toutes ses activités à travers de tels pactes. Jusque là, toujours rien de très surprenant. Enfin, le choix qui se présentait à eux était en fait des plus simples. D'une part, il avait comme horizon la fuite, la vie dans la clandestinité et le courroux des dirigeants de tout le pays, auquel s'ajouterait la probable colère du cardinal ici présent. D'autre part, ils pouvaient se battre, avec des moyens qui paraissaient pour le moins importants, afin de prendre les rênes de Talingarde et d'accéder à une vengeance contre tous ceux qui les avaient mal traités.

Pour l'heure, Lorenzo avait le premier fait part de son acceptation. Murena avait suivi. Soredamor et Zûr-Barghal avait tenté d'en apprendre plus avant de trancher, mais ils avaient fini par donner leur accord. Gratiano, lui-même serviteur du Noir Prince, donnait l'impression de réserver son choix, mais ce dernier ne semblait pas faire le moindre doute auprès de ses frères et sœurs. Cependant, le prêtre n'avait encore pas clairement exprimé son ralliement à la cause du cardinal.

Tous les regards se tournèrent donc vers le semi-fiélon, même celui du haut prélat. « Et bien, jeune novice, qu'en est-il de vous ? Serez-vous le bras armé de la reconquête de Talingarde au nom de votre Prince ? »



PJ. PNJ. Talingarde et sa carte. BM Banderscar. Contrat.

Modifié par un utilisateur samedi 28 novembre 2020 17:11:20(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline UrShulgi  
#28 Envoyé le : samedi 28 novembre 2020 20:32:46(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,519

Gratiano
JdS +2, +4, +6
CA : 18
Channel evil : 5/5
Com. undead : 5/5
Hell's cor : 8/8

16 / 16


Gratiano avait tenu un silence de cathédrale jusqu'à ce que le Cardinal lui parle directement. Il n'était point question d'ego ou de se faire remarquer, il avait simplement tenté d'influencer le moins sa fratrie. Il avait sa loyauté et sa foi, mais il n'avait pas prévu de manipuler les siens. Et si ce prêtre était si fort et influent, il ne manquerait pas de convaincre la familia.
Et effectivement, un par un, rempart après rempart, il conquit les Salvucci.

« Cardinal, » dit-il en marquant aussitôt une pause.
« On ne peut pas dire non à celui qui nous à choisi à peine né. » dit-il en montrant le pentacle sur sa paume, le faisant luire son pourpre. « Vous pouvez donc comptez sur moi, sur chaque souhait que vous venez d'aborder avec nous quant à l'avenir de ce royaume, des miens, et de notre culte. » Le cadet avait court, il n'avait rien à ajouter, il était impatient d'en apprendre plus et de se mettre à la tâche.

Modifié par un modérateur samedi 28 novembre 2020 20:54:14(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline Vrock34  
#29 Envoyé le : samedi 28 novembre 2020 23:19:03(UTC)
Vrock34
Rang : Habitué
Inscrit le : 07/03/2012(UTC)
Messages : 9,500
J-2
22 Arodus 4710




n sourire se dessina sur le visage lisse du cardinal. Alors qu'il reprit la parole en s'adressant au groupe, il fit un signe en direction de Tiadora dont on aurait pu oublier la présence tant elle était restée parfaitement immobile.

« Excellent mes jeunes amis ! Si vous suivez les différentes étapes de mon plan, vous n'aurez pas à le regretter ! Bien au contraire. A présent, rendons tout cela officiel. Comme vous le supposiez, ma chère Murena, il est vrai qu'une telle entreprise se doit d’être paraphée dans le sang, ainsi va la tradition. » Il se tourna vers Tiadora « Ma chère, voudriez-vous bien nous présenter les documents nécessaires ? »

Celle-ci s’exécuta dans l’instant et disparut par une porte dans bureau mitoyen dont elle revint quelques minutes plus tard. Elle portait un plateau sur lequel se trouvaient deux parchemins faits d'un épais cuir dont la nature restait inconnue pour les Salvucci. Il y avait aussi des plumes, de l’encre d'un rouge intense et de encrier ainsi qu'une dague rituelle en argent. La jeune femme restait silencieuse. Elle posa un des parchemins devant les invités.

« Lisez-le mes amis. » Sur ce document était couché le contrat. Les lettres brillaient d'une lueur écarlate imprégnée d'un mal suffisamment intense pour être ressenti. Alors qu'ils en parcouraient l'un après l'autre les lignes et en découvrait la teneur, Tiadora poursuivait ses préparatifs. Elle disposa devant chacun un encrier qu'elle rempli à moitié d'encre. Puis, elle tendit la dague au Cardinal. Ce dernier se trancha légèrement le poignet et fit tomber quelques gouttes de son sang dans son encrier. Il mélangea à l'aide d'une plume puis se tint prêt, attendant que chacun en ait fait de même et que la lecture soit finie.

Les deux documents étaient enfin paraphés par les cinq ex détenus ainsi que par le Cardinal qui y aposa le sceau du Prince des Ténèbres. Puis, il en tendit un à Gratiano et l'autre à Tiadora. « Tenez ma chère, veillez à placer ce précieux parchemin où il se doit. Quant à votre exemplaire, messieurs dames, je vous laisse décider qui en aura la garde. » Il frappa dans ses mains, une esclave entra portant un plateau sur lequel se trouvaient des coupes ainsi qu'une carafe de ce vin capiteux que chacun avait trouvé sur sa table de chevet. « Vous accepterez bien un verre de ce nectar mes amis ! » Il leur sourit, leva son verre puis but paisiblement plusieurs gorgées en échangeant quelques amabilités avant de changer pour un ton plus directif. « Bien ! Voici mon premier ordre : préparez-vous ! Rester dans le manoir. Vous êtes toujours traqués par la soldatesque de Talingarde. Vous avez un gros potentiel, mais il est encore en sommeil, pour partie. Dans trois jours, nous commencerons votre formation afin de parfaire vos aptitudes. Pendant votre séjour, Tiadora veillera à votre confort et vous allez pouvoir lui faire part de vos besoins en terme d'équipement. Je vous souhaite un excellent séjour. Nous nous reverrons à mon retour. »

Chacun comprit que la réunion touchait à son terme.

PJ. PNJ. Talingarde et sa carte. BM Banderscar. Contrat.

Modifié par un utilisateur samedi 28 novembre 2020 23:30:15(UTC)  | Raison: Non indiquée

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Similar Topics
[RP] I. 2. Le Lien de Nessus (Partie BD-85)
par Vrock34 12/02/2013 12:56:30(UTC)
2 Pages<12
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET