Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

7 Pages<1234>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Anadethio  
#21 Envoyé le : dimanche 30 janvier 2022 20:52:37(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,384

Ma grande ? Pourquoi ça ma grande ? Elles faisaient à peu prés la même taille non ? Enfin en se dressant de toute sa taille Zahiya la dépasserait probablement mais là n'était pas la question... a moins que ça ne soit une dénomination bienveillante eu égard à son jeune âge ? Ou un régionalisme qu'elle n'avais encore jamais croisé. Enfin bref. Elle hausse les épaules et adresse un sourire mutin a l'elfe :

« Bah... ces messieurs sont souvent assez attaché a ces choses là... »

Dans tous les cas les explications d'Anyabwile ne font pas de mal... Mais ils avaient quoi avec leurs expressions ? La jeune femme s'était toujours demandé si ceux qui la prononçaient avaient déjà eu l'occasion de voir un sahuagin vivant sourire... bon... peut-être mais de loin. Sans doute juste un moyen de faire un superlatif à peu de frais ? Et de toute manière... ça ne nait pas avec une rage de dent ces monstres ?

Bref... Il y avait sans aucun doute des questions plus immédiates à se poser comme "quel temps fera-t-il la semaine prochaine ?" qui elles-mêmes passaient bien après un foultitude de questions plus intéressantes. Et si les précisions sur les nom qu'elle avait elle-même apris pendant les dernières semaines ne faisaient pas de mal, un peu d'histoire était encore plus intéressant. D'autant que sur ce coup la légende était franchement sympathique !

« Ca doit pouvoir faire de bonnes chansons ça... D'ailleurs à ce propos ? Y'a des instruments locaux qui sortent un peu de l'ordinaire ? Ou un barde renommé qui vas jouer ce soir ? »

Car bon... l'alcool c'est agréable mais sans bonne musique pour en profiter ça perdait tout de même beaucoup de son charme...

L'anecdote a propos de la statue prête a sourire... et ferrait également une bonne chanson. Histoire de voir, Zahiya lâche un petit commentaire :

« Au final ils auraient pu se mettre d'accord sur une pinte de rhum non ? J'peux pas m'empêcher de penser que c'est un compromis que Il apprécierais. »

Inutile de faire un geste vers la statue pour expliciter de quel "il" elle parlait non ?



Ils étaient donc arrivés à bon port, si on pouvait dire, et la proposition de Moira ne manque pas de charme : autant se mettre dans l'ambiance non ?

« J'en suis ! Pour le p'tit coup et pour l'équipage... Vous visez quel poste ? »

Une pause, elle fronce légèrement les sourcils, hésitant à poser sa question... puis hausse les épaules : si ils le prennent mal c'est qu'elle aurait de toute manière fini par les vexer :

« Ca fait longtemps que vous êtes en mer ? Qu'es-ce qui vous amène dans les entraves ? Car bon... j'ai l'impression que vous êtes pas là d'puis plus longtemps qu'moi... »

Et puisque le début s'adressait d'abord et avant tout aux autres étrangers, elle ajoute à l'intention de la charmante Correntine venue se greffer a l'équipée :

« Et toi ? Tu travaille dans la distillerie familiale ou tu écoute l'appel de la mer ? »


Offline Teacup  
#22 Envoyé le : jeudi 3 février 2022 18:11:34(UTC)
Tea
Rang : Membre
Inscrit le : 30/08/2020(UTC)
Messages : 26

Corentine

31 / 31

CA 17 (C13,D14)
Ref +5 / Vig +4 / Vol +5
Sorts lvl. 1 7/7
Sorts lvl 2. 4/4

Ça drague lourd, ici. Curieuse de voir ce que ça donnera quand ils auront commencé à goûter aux spécialités locales...

Cette ambiance festive a toujours plu à Corentine, d'abord car plus les gorges y sont sèches, plus son coffre (enfin "son coffre", celui de sa famille) est plein, ensuite car il y règne toujours une fébrilité communicative, et enfin car les couleurs chatoyantes, les danses et les sons endiablés y règnent en maître - sans compter d'autres activités plus ou moins physiques (de quoi rendre jaloux et jalouses les prêtres et les prêtresses de Shelyn).

Ses pensées avaient dérivé à ce point, jusqu'à ce que la question de Zahiya la ramène à terre : « Je réponds à l'appel de la mer même quand je suis à la distillerie. Nos bouteilles sont certainement l'un des objets les plus communs que vous trouverez sur le pont (ou dans la cale) d'un navire. » Répond-elle avec un sourire. « Mais plus sérieusement, peut-être vais-je vous étonner mais j'ai été formée au métier de charpentière de marine à Quent et j'ai servi de surnuméraire sur plusieurs navires. Après, je ne suis pas assez exceptionnelle pour avoir été remarquée par la prochaine Reine de l'Ouragan... »

Modifié par un utilisateur jeudi 3 février 2022 18:14:20(UTC)  | Raison: remplacé "charpenterie de marine".

Offline Guigui  
#23 Envoyé le : dimanche 6 février 2022 13:10:14(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Vous êtes membre depuis le : : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Zûr-Barghal
rage berserk : 14/14
Chance : 9/9
CA : 19 | C : 12 | D : 17
réf: +6 | vig: +6 | vol: +5

41 / 41


Lorsqu'il vit le regard d'Anyabwile s'illuminer et le débit de ses paroles s'accélérer tandis qu'il racontait les détails de l'exploit de Thais, Zûr sut qu'il avait bien manœuvré en se comportant en parfait petit caydenite. « Et bien, nous boirons à Thais et à son haut fait ! » Déclara-t-il d'un ton enjoué. Il était bien certains qu'en ces lieux, quand on ne savait pas trop quoi dire, proposer à boire était toujours une bonne option pour relancer la conversation. Oui, il saurait, au besoin, se mêler aux gens d'ici.

Pour le reste, il avait écouté d'une oreille distraite la controverse sur l'identité sexuelle du capitaine Maxevale. L'échange lui confirmait ce qu'il savait depuis longtemps, à savoir qu'il valait mieux se tenir coi que passer pour un imbécile. La jolie Moira l'apprenait à ses dépens, même si elle se rattrapait aux branches par une élégante pirouette. Et puis, quand on avait un fessier comme ça, on pouvait se faire pardonner beaucoup de choses.

Mais tous ces noms de capitaines et de navires inconnus qui surgissaient au détour des conversations rappelaient à Zûr à quel point il était un étranger en ces lieux. Il essaya de les retenir mais un nom en chassait un autre et il finit par s'embrouiller l'esprit. Il constata cependant avec plaisir qu'il n'était pas le seul étranger ici. La dénommée Zahiya l'était aussi, et elle semblait être venue pour les mêmes raisons que lui.

« Oh, moi, je viens de Port-Enigme, » lui répondit-il. « J'ai passé quelques années sur un navire, mais j'ai connu plus de cabotage que de haute mer. Je peux m'engager comme marin, comme soldat, ou les deux. J'ai un peu touché à tout, et il n'y a guère que gabier qui ne soit pas vraiment dans mes cordes... Rapport au poids. Même si, en cas de besoin, je sais grimper dans la mâture. On était un petit équipage et il fallait savoir tout faire. »

Pour le reste, il n'était évidemment pas question que quiconque apprenne pourquoi il avait quitté Port-Enigme si précipitamment, il résolut donc d'éluder la question. « Par contre, je suis parti un peu rapidement et... » Ajouta-t-il en faisant mine de palper des poches vides, « et... trouver un travail qui paie auprès d'un capitaine en qui on peut avoir confiance, ça devient assez urgent pour moi. » Il ne répondit rien cependant à la proposition de chercher du travail ensemble. Cela pouvait les servir comme les desservir, et il ne laisserait pas passer une opportunité pour l'un ou l'autre d'entre eux.

Sur ces entrefaites, ils arrivèrent sur la place que dominée l'énorme statue de bois en l'honneur du Héros Ivre, et apprendre qu'il y avait eu des morts rien que pour savoir si celle-ci arborerait un verre de rhum où une chope de bière en disait long sur la mentalité des gens du coin. Les caydenites sont tous cinglés, se dit le tieffelin en son for intérieur. Après la traversée du pont, leur destination apparut : le fameux Tonnelet en faveur duquel Corentine, la nouvelle venue au teint blafard, avait lourdement insisté.

« De toute façon, il faudra remettre à demain ces projets, je pense... Notre guide a raison, ça n'intéressera personne, aujourd'hui, » Déclara-t-il en levant les yeux vers la batisse, tandis que nombre de gens entraient et sortaient en permanence, manifestant divers degrés d'hébriété.

Modifié par un utilisateur dimanche 6 février 2022 13:45:05(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Capuche  
#24 Envoyé le : dimanche 20 février 2022 16:48:43(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Tchaka

38 / 38

CA : 18 (C 13, S 15)
Ref +5 . Vig +5 . Vol +1
Panache : 2/2
🪓 Arme 🗡️
aucune
mode dessine moi un mouton


L’ancien affranchi n’a rien rajouté quant à l’équipage esclavagiste, notant seulement dans son esprit qu’il ne semble pas incongru pour une ville célébrant Cayden d’accueillir dans ses ateliers de pareils parasites. Soit.

Il préfère écouter un sourire aux lèvres le récit de l’escapade libératrice de Thaïs, un exploit qui lui semble digne d’être remémoré et fêter effectivement. Ne serait-ce pas là un exploit auquel lui-même pourrait rêver d’aspirer ? Bon à coup de rhum ou pas forcément, les détails sont encore ajustables, songe-t-il en contemplant la statue surplombant la place ou ils arrivent maintenant.

« Je suis sûr que cela aurait entrainé de nouveaux débats quant à l’adéquation contenant-contenu, c’est le problème des compromis ca ne satisfait généralement pleinement personne. »
Bon après, même si le Dieu Ivre est certainement une déité des plus appréciables, s’égorger pour une histoire pareille paraît un peu… et bien comment dire… un peu… et bien probablement complètement adapté aux grandes figures locales à bien y réfléchir.

« Et bien quant à moi, j’ai navigué sur plusieurs coques de noix, mais je suis relativement nouveau dans les Entraves. Du coup, je crois que comme beaucoup d’entre nous, j’ai encore du mal avec tous les noms qui ont été débités dans les dernières minutes. »

Un rire franc dévoile les dents nacrées de l’ancien corsaire. « J’ai servi sur les ponts ou dans les hunes, mais j’ai une petite préférence pour le poste de gabier surtout depuis que j’ai appris à me servir de ceci. »

Le mwangi en profite pour faire disparaitre l’arme dans sa cartouchière après l’avoir brièvement présentée, l’arme disparaissant à la vue de tous. Il n’était peut-être pas nécessaire de parader avec dans cette ambiance de liesse alcoolisée ou la bonne humeur pouvait à tout moment se transformer en hargne d’ivrognes. Ce n’est pas comme s’il n’avait pas d’autre moyens de défense, plus adaptés à d’éventuels affrontements de pochtrons.

Il attend poliment que chacun choisisse - ou non - de faire ses présentations et de répondre aux questions avant d’essayer de concrétiser le déplacement vers l’établissement dont on leur avait vanté les vertus.

« Allez on va s’en jeter un ? Ça serait mal vu de ne pas se conformer aux us locaux »

Modifié par un utilisateur mercredi 2 mars 2022 19:01:18(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Capuche pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#25 Envoyé le : lundi 21 février 2022 23:54:28(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649


Anyabwile observe avec un sourire gentil les reaction à ses explications et répond un peu géné à la sculpturale elfe qu'il n'a pas surveillé qui venait ou non cette année. Il prefere se laisser porter par la surprise des rencontres même si certains sont des habitués.

« Des musiciens ? Probablement, par contre je doute qu'ils soient capables de faire mieux qu'un charivari enjoué aujourd'hui car ils seront aussi rond que les autres, voir plus car on les aura fait boire. »

Les remarques sur la controverse rhum contre biere l'amusent bien plus clairement.

« Ah ben Halleck le vieux était un adepte acharné de la bière, mais Jowé demi-dent un pecheur du coin refusait de jurer par quoi que ce soit d'autre que le rhum et il éxpliquait que Captain ou pas, Halleck ne pouvait pas sans mauvaise foi être d'un autre avis. C'était un vieux débat entre ces deux là... Mais ils étaient tellement bourré ce soir là à ce qu'on m'a dit que je sais toujours pas comment ils ont réussit à tenir leur sabre... Ca se trouve, Halleck a juste glissé...  » rajoute il songeur.. « Mais ici l'alcool est un sujet important en tout cas Et puis du moment que personne ne se tient rigueur, Lui, ça lui va hein.  ».







Le grand bâtiment est de toute évidence à la fois un temple de Cayden Cailéan et une taverne. Contrairement à ce qu'on pourrait s'attendre d'un bâtiment sous ces climats, il est très bien entretenu et vient d’être repeint de couleurs éclatantes. Les larges portes de son entrée sont maintenues ouvertes par des piquets en bois enfoncés dans le sol. D'ailleurs, il est peu probable que ces portes aient été récemment fermées. Paradoxalement, les rondins qui servent de bancs dehors n'ont plus une place de libre et... le sol est agrémenté d'hommages divers et douteux à Cayden.

Le mwangi leur a adressé un salut avant de replonger dans la foule et finalement le petit groupe passe les portes du Tonnelet de Cayden et si de l'extérieur le bruit était déjà marqué, le boucan joyeux qui s'en échappe maintenant leur fait l'effet d'une baffe sonore.


Il y a foule au Tonnelet mais c'est une foule joyeuse et entraînante. L’ambiance est à la fête, et une fête se doit d’être arrosée même si personne ici ne semble ivre mort. Une naine enjouée les accueille avec un large sourire !

« Bienv’nu au Tonnelet de Cayden ! Installez vous, vous êtes nouveau par ici ? » Les apostrophe-t-elle avec bonne humeur. « J’vous ai jamais vu dans le coin. Vous venez pour le défi ? Trouvez vous un coin à une table, hésitez pas à pousser les râleurs… Tenez la table là bas, dites leurs que c’est Duwella qui leur dit de faire de la place ! La première choppe de la journée est offerte. Qu’est ce que je vous fait apporter ? Tout est divin chez moi, j’vous le garantit.  »

Elle prends vos commandes et quelques minutes plus tard, une serveuse vous les apporte. Comme promis, les choppes sont… bien remplies et le goût à la hauteur de vos attentes.

En observant les lieux, il est aisé de réaliser que les tables ont été déplacées pour laisser de la place au centre de la salle où deux tables ont été installées. La plupart des présents se pressent autours desdites tables où les boissons s’enchaînent sous les rires, les exclamations ou les moqueries claires lorsqu’un des convives ne parvient plus à tenir le rythme et doit céder sa place à un nouveau concurrent. Duwella semble s’affairer à y servir elle même les plateaux contenant tout une série de choppes et n’est pas la dernière à encourager les convives à boire, ou à rappeler aux moqueurs leurs propres scores.

Si on vous voit observer la scène, on vous invite avec beaucoup d’enthousiasme à rejoindre les participants au Défi du Bienheureux Soûlard.

Si vous vous intéressez au Défi

Modifié par un utilisateur lundi 21 février 2022 23:55:18(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#26 Envoyé le : mercredi 23 février 2022 17:55:43(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 114

Thème de Moira : La Méduse et la Guêpe

Penchant la tête pour se gratter la nuque, Moira était hésitante sur la question de Zahiya concernant le poste… Fallait dire qu’elle n’avait jamais vraiment été que simple fripouille à bord, et que si elle avait quelques connaissances en charpentes, en cuisine et un œil d’aigle, elle n’aurait certainement pas l’expérience d’un vieux loup de mer. Inutile d’espérer un poste de premier ordre tout de suite, à moins de s’embarquer avec les premiers gueux venus.
«  Bah… Pour ma part, je prendrais ce qui est disponible et je guetterai les opportunités surtout. On verra bien quels trous de souris s’agitent ?  » répondit-elle en haussant les épaules.

Si les propos de ce cher Anyabwile lui décrochent un sourire, l’intérieur de la taverne la ravit plus encore.
Tout ici respire la bonne humeur, la joie de vivre, et l’insouciance. Un véritable petit paradis aux yeux de l’elfe en soif d’aventures et de défis. Et en parlant de bonnes choses, voilà qu’une charmante naine déboule de nulle part pour les accueillir. Sourire mielleux tandis que le regard de Moira arpente la demoiselle.
«  Tout a l’air divin, en effet…  »

Puis, reprenant de son sérieux -si l’on peut appeler ça du sérieux- elle jette un regard vers la table indiquée par la naine, puis aux deux tables centrales… intéressant… une petite voix vient lui murmurer bien plus intéressant encore, sa main directrice caressant la garde de sa lame. Puis l’elfe finit par replonger son regard intense dans les yeux de son interlocutrice.
«  Tiens, tiens… Je vais me laisser tenter par l’un de vos cidres ma belle. Et à cette table, dans un premier temps. Dites-moi… quels sont les prix du défi du Bienheureux Soûlard ?  » demanda-t-elle, les yeux pétillants d’intérêt.

Hors de question de laisser ses compagnons du moment seuls pour autant… Mais puisqu’ils étaient invités à la fête, autant faire honneur aux locaux… Pour l’instant. En ces heures de boisson et de festins, elle se demandait -innocemment- à combien devait s’élever la recette de la taverne, aujourd’hui… Et son regard ne manquerait pas de surveiller les allers et venues alléchantes des mains tenant la boutique.


Lu, tu veux un jet de Vigueur par manche, ou tu joues ça différemment ?
Offline Guigui  
#27 Envoyé le : mercredi 23 février 2022 22:49:53(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Vous êtes membre depuis le : : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Zûr-Barghal
rage berserk : 14/14
Chance : 9/9
CA : 19 | C : 12 | D : 17
réf: +6 | vig: +6 | vol: +5

41 / 41


Zûr-Barghal rendit son salut à Anyabwile, pas fâché d'être débarrassé de ce moulin à paroles même s'il lui avait été utile, et se tourna vers le bâtiment qui lui faisait face. C'était manifestement une des principales attractions de Blanc-Lys. Il allait falloir picoler, maintenant. Après les semaines difficiles qu'il avait passé et avec les souvenirs encore trop frais qui le hantaient, il ne se sentait vraiment pas d'humeur à boire et à faire la fête. Avec qui d'ailleurs ? Le drôle et les trois greluches qu'on lui avait collé dans les pattes ?

Le géant soupira. Oui, il allait falloir en passer par là s'il voulait commencer une nouvelle vie. Ne pas boire en ce jour et en ces lieux équivaudrait à essuyer ses bottes aux rideaux de la salle à manger. Ça ne se faisait pas et quelqu'un n'allait pas bien le prendre. Possiblement son futur employeur. Alors il allait falloir continuer à faire risette à tous ces crétins et à faire semblant de s'amuser.

« Et bien, qu'attendons-nous ? » Déclara-t-il sur un ton faussement enjoué à ses futurs camarades de beuverie. Il en était fatigué d'avance.

L'intérieur du temple-taverne était tel qu'il l'imaginait, mais en pire. S'il était encore trop tôt pour les relents de vomi, ceux d'alcool saturaient déjà l'air dans un brouhaha assourdissant. Peut-être qu'une bonne bagarre égayerait sa journée tout en impressionnant quelque capitaine à la recherche d'un costaud dans son genre. A vrai dire, il n'aurait pas dédaigné taper sur quelque chose... ou quelqu'un. Ou mieux, sur quelqu'un avec quelque chose.

« Merci ! Euh... Ouais on est nouveaux. Enfin, sauf la jeune dame ici présente, » fit le tieffelin à la naine joviale en désignant Corentine. « Et puisque le premier verre est gratuit, je prendrai une pinte de votre meilleure ale, pour commencer, » continua-t-il. Il observa la table que la tenancière leur désignait avant d'aller s'y assoir, profitant de sa masse et de sa carrure pour s'imposer sans avoir à demander la permission.

« C'est vrai qu'elle est bonne, cette bière ! » Fit-il à ses compagnons une fois servi. Il était sincèrement surpris de la qualité, mais se rappela où il était. Si on se servait pas de la bonne bière dans un temple de Cayden Cailéan, où pourrait-on bien en avoir ?

Le manège de la dénommée Moira ne manqua pas de lui faire esquisser un sourire en coin. La jeune fille semblait impatiente de rejoindre le long cortège des jolies filles laissées ivres mortes et les fesses à l'air au coin d'une ruelle au petit matin. Son chevalier servant à la peau sombre aurait-il assez de présence d'esprit et assez d'influence sur elle pour l'empêcher de faire des bêtises ? Il en doutait.

« Il est un peu trop tôt pour ça, en ce qui me concerne. Et ça ne me dit rien de rouler sous la table. Je ne connais personne ici, personne pour veiller sur moi si je bois trop. » C'était dit sans façons, mais le message résonnait à l'évidence comme une question : "et vous ?"
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Teacup  
#28 Envoyé le : jeudi 24 février 2022 21:52:06(UTC)
Tea
Rang : Membre
Inscrit le : 30/08/2020(UTC)
Messages : 26

Corentine

31 / 31

CA 17 (C13,D14)
Ref +5 / Vig +4 / Vol +5
Sorts lvl. 1 7/7
Sorts lvl 2. 4/4

Voilà Corentine revenue à la case départ, à savoir le Tonnelet de Cayden. Après, ce n'était pas sans lui déplaire : après une petite balade touristique était venu l'heure de l'apéro. Se découvrant sur le seuil de la taverne, elle accompagne les touristes jusqu'à une table autour de laquelle elle prend place, en jetant un coup d'oeil aux clients rassemblés.

C'est ça, mes tous beaux : consommez jusqu'à rouler sous la table. Et n'oubliez pas de commander le rhum de la bonne brasserie, surtout ! Ah, ce festival, c'est vraiment l'occasion de faire des affaires. La famille sera contente.

La fetcheline sursaute presque quand Zûr la désigne du doigt. Reprenant contact avec la réalité et le présent, elle remarque la présence de la naine. « Oh, grande prêtresse, toutes mes excuses. J'étais perdue dans mes pensées. Je vais vous prendre... Du rhum, évidemment, avec... Du coco. Un rhum coco, voilà une bonne idée. » Son verre arrivé, elle se contente d'y tremper ostensiblement les lèvres, ayant la ferme intention de rester sur ce verre le plus longtemps possible.

Il ne faudrait pas que nos clients pensent que notre maison est remplie de soiffards. Quoique, ça pourrait nous attirer une certaine sympathie...

« Je suis venue avec l'un de mes cousins. Et ne soyez pas si inquiet, Zûr, si vous finissez fin saoul dans cet établissement, Duwella Morin, la grande prêtresse ne laisserait personne profiter de votre état. Et sinon, je n'ai pas l'intention de boire plus que de raison... » Sous-entendant ainsi qu'elle était prête à assumer le rôle de la personne raisonnable, à l'occasion de ces festivités.

Suis-je en train de pousser à la consommation ? Peut-être...
Offline Anadethio  
#29 Envoyé le : vendredi 25 février 2022 13:24:57(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,384

Bon... Zûr semblait avoir bourlingué... Port-Enigme ? C'était pas au Nord ça ? Il faudrait vraiment qu'elle lui pose quelques questions. Notamment sur ces histoires de neige. De la glace tombant du ciel... sans intervention magique ? C'était plus que louche.

Le grand moustachu se présente aussi comme gabier ce qui fait de la concurrence. Mais l'elfe ne semblant pas avoir une idée bien marquée de ce qu'elle irait faire sur un bateau, cela en faisait un peu moins... Ils n'étaient pas arrivés ensemble ces deux-là d'ailleurs ? Sans importance de toute manière : s'il n'y avait pas assez de places pour embaucher tout le monde sur un navire... Il y en aurait pour les embaucher pour un autre. Et sinon elle irait voir un autre port. Sans plus de complications.

De son côté, la locale est donc une charpentière qui a, à une ou deux reprise, pris la mer mais semble parfaitement à son aise à terre. Grand bien lui fasse... mais pourquoi avait-elle donc pris le parti de suivre ce petit groupe de nouveaux venus ? C'est que moustache lui avait tapé dans l'œil ? Ou qu'elle entendait désigner des anchois à un collègue ? Il faudrait rester vigilante.

Le petit tour du groupe laisse a Zahiya une impression désagréable. Tout ce petit monde semble bien ancré dans sa situation personnelle, se questionnant sur l'endroit mais, finalement, guère intéressés par les autres.

C'est donc avec un certain soulagement que la jeune voyageuse entre dans la taverne. Ici au moins aura-t-elle quelque chose pour lui donner de la contenance. La tenancière débarque et offre le premier verre. Voilà qui ne se refusait pas. Et puisqu'elle a même pris la peine de choisir une table assez grande pour tous s'y installer, il n'aurait pas été raisonnable d'en profiter pour s'enfuir.

« Un rhum arrangé. Je vous laisse choisir de quoi me surprendre ? »

Les autres passent également commande. Zahiya ne peut s'empêcher de hausser un sourcil amusé en voyant le manège de l'elfe. Et bien... elle ne se serrait surement pas attendu à ce que ce soit ça son type. Mais qu'à cela ne tienne. Même si elle n'a guère confiance, l'idée du défis a un petit quelque chose d'intéressant...

Et ça pouvait être un bon moyen de gouter a un maximum de breuvages différents. Le problème c'est que si elle commençait maintenant, elle n'allait pas tenir toute la soirée. La remarque de Zhûr fait naître un sourire amusé sur ses lèvres :

« Pas mieux... Mais j'ai un endroit ou dormir en paix. »

D'ailleurs... Puisque la journée ne servirait probablement a rien, elle pouvait se prévoir une bonne sieste pour cuver non ?

« Il y a des réjouissances prévues dans l'après-midi ? »

Et... voilà une question qu'elle n'aurait probablement pas du poser. L'étrange Corentine semblant confirmer qu'elle veux les "mettre dans de bonnes dispositions"... A ce stade, l'arnaque est grossière...

« Enfin... Dans tous les cas, je préfère manger quelque chose de solide avant de me lancer dans une aventure pareille. »

Restait simplement a faire une diversion avec un autre sujet. Et puisque la montagne de muscle semblait plutôt se sentir en veine d'être raisonnable, il ferrait un bon interlocuteur :

« Sinon, vous disiez venir de Port-Enigme ? C'est comment par là bas ? Je dois avouer ne jamais être remontée aussi loin au Nord... »


Offline Capuche  
#30 Envoyé le : mercredi 2 mars 2022 19:30:01(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Tchaka

38 / 38

CA : 18 (C 13, S 15)
Ref +5 . Vig +5 . Vol +1
Panache : 2/2
🪓 Arme 🗡️
aucune
mode dessine moi un mouton

Le faux chevalier servant et vrai moustachu semble découvrir avec gaieté et presque émerveillement l'intérieur des lieux. il faut reconnaitre que ceux-ci sont vivants et animés. Certes, il manquerait bien à son goût quelques musiciens et deux trois gueulards poussant la chansonnette, puisque l'ensemble des festivités semblent -pour l'instant?- se concentrer sur la picole. Mais était ce le moment de s'apitoyer devant un programme qui n'était pas des plus désagréables, d'autant que l'accueil était de la meilleure facture. Tiens d'ailleurs l'autre damzelle semblait s'intéresser à la musique également, mais il ne lui semble pas apercevoir sur elle de quoi égayer un peu plus les lieux.

«  Et un grand merci pour cet accueil! Je rêve de déguster vos rhums, 'on' nous a vanté le mérité de nombre de vos distilleries, je vous fais pleinement confiance pour votre choix, bien sûr !  »
Après tout n'est-ce pas ainsi que l'on leur avait suggéré de participer aux réjouissances en honorant l'Ivrogne? Autant suivre les conseils des locaux, quitte à faire fonctionner la réclame.

Loin de se sentir une âme de chaperon, c'est avec amusement et sans grande surprise que le mwangi constate l'empressement de sa compagne de route à se jeter encore plus en avant dans les festivités. Le remarque de la dénommé Zahiya n'est néanmoins pas dénuée d'une certaine sagesse dont semblerait dénuée Moira dans son enthousiasme.

«  Bonne idée ça, que de se caler la panse avant que de s'engager dans pareille épreuve !  »
Ce n'est que retarder de quelques instants l'entrée en lice. D'autant que l'arrivée de leur groupe, aussi disparaitre et hétéroclite soit-il semble avoir été remarqué et qu'on leur prodigue des gestes qui semblent d'encouragement à y rentrer.

«  Après tout, il y a peut-être quelque forte gueule auprès de qui faire bonne impression, ca compte ca faire impression pour une potentielle embauche !  » Sourire amusé «  Bon il est vrai que certains ont d'autres atouts élogieux  » Regard éloquent à la stature du tieffelin.

En attendant la pitance, il tambourine en rythme sur leur table, jetant de temps à autre des regard au défi pour en saisir les subtilités ou distinguer ceux qui s'apparenteraient aux cadors en la matière.

Modifié par un utilisateur mercredi 2 mars 2022 19:35:18(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Guigui  
#31 Envoyé le : jeudi 3 mars 2022 22:41:36(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Vous êtes membre depuis le : : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Zûr-Barghal
rage berserk : 14/14
Chance : 9/9
CA : 19 | C : 12 | D : 17
réf: +6 | vig: +6 | vol: +5

41 / 41


Maintenant qu'ils étaient attablés, la conversation était plus facile. Il ne déplaisait pas à Zûr-Barghal de constater qu'en dehors de la jolie Moira, ses autres compagnons de tablée avaient plutôt l'intention de s'abstenir de se transformer en compagnons de beuverie - du moins pour l'instant.

Le tieffelin fixa un instant Corentine lorsqu'elle proposa de jouer les gardiens. C'est un regard indéfinissable, entre l'inquisiteur et le soupçonneux, ses yeux jaunes plissés n'exprimant rien, sinon une tentative pour lire dans les pensées de son interlocutrice. Puis, soudain, le géant reprit le masque de cordialité qu'il avait arboré jusqu'alors. « Merci, dame Corentine, mais je ne suis pas vraiment d'humeur à rouler sous la table. Ces dernières semaines n'ont pas forcément été simples. Et puis, faites excuses, mais on ne se connaît pas. Je pourrais sans problème vous confier ma bourse, puisqu'elle est vide. En ce qui concerne mon matériel, ça attendra qu'on se connaisse un peu mieux, si ça ne vous fait rien, » lui répondit-il poliment, mais avec un sourire figé et surtout sur un ton qui exprimait clairement que la confiance n'était pas établie.

Zahiya eut d'ailleurs droit au même regard que Corentine, comme si le tieffelin cherchait à déterminer si sa question était innocente ou motivée par quelque objectif secret. Le bonhomme semblait anormalement sur ses gardes, ce qui dénotait en pareil endroit. Mais, finalement, il se détendit et daigna répondre. « Oh, et bien... Les pirates de là-bas sont assez différents de ceux d'ici, si j'en juge par ce que je vois. On boit moins et on rigole moins aussi. Le climat y est plutôt rude aux dires des étrangers. Moi je suis habitué. On peut dire que la ville est gérée par des... factions, » dit-il en hésitant sur ce dernier mot, signe qu'il fallait y mettre des guillemets dont la taille restait à définir, « elles-mêmes gouvernées par un seigneur dont la principale affaire est de maintenir tout ce petit monde en équilibre. Pour le reste, et bien, c'est une assez grande ville, en plein cœur de l'ancien empire thassilonien, vous voyez ? Il y a une sorte d'arche monumentale, la Porte des Glyphes, qui enjambe tout le port et dont personne n'a jamais réussi à déterminer la nature... ou la fonction. Pourtant il y a toute une académie de magie qui s'y emploie depuis des siècles. Ils se sont d'ailleurs perdus en conjectures quant à l'origine des récents... » mais il s'interrompit soudain, semblant réaliser qu'il s'engageait dans quelque chose qu'il ne souhaitait pas révéler au départ. « ... événements, » conclut-il abruptement.

« Hem... Et vous, vous venez d'où ? »

L'intervention de Tchaka fut donc accueillie par le colosse comme une porte de sortie très opportune. « Oh, ça... » Fit-il avec une modestie feinte, « Je dois reconnaître que ça m'a beaucoup servi dans ma vie... Mais ça peut aussi me desservir. Les grands balaises dans mon genre sont facilement pris pour des brutes sans cervelle. C'est dans la nature des hommes de mettre les gens dans des cases. Je m'attends à devoir convaincre un futur capitaine que je vaux mieux que ça, » acheva-t-il avec une moue désabusée.

Modifié par un utilisateur jeudi 3 mars 2022 23:00:47(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Luciole  
#32 Envoyé le : jeudi 3 mars 2022 23:39:04(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649




Si la naine, d'âge mur, rit amusée au compliment de Moïra lui répondant que Eliz'bet vous expliquera tout ce qui concerne le défi. , elle prends note mentalement des diverses commandes et fait signe à une serveuse, plus jeune, et plus légèrement vêtue aussi qui vient leur apporter le tout quelques minutes plus tard.

« Un cidre pour la beauté, un rhum-coco pour mamzelle Schorl, de la bière maison pour le grand costaud.  »Elle adresse un sourire charmeur -révélant des dents du bonheur très marquées - au beau brun vers qui elle se tourne ensuite. « Et un rhum arrangé pour le beau gosse et sa copine. Faites gaffe, c'est du costaud. »

Les boissons sont à la hauteur de leur réputation et, Tchaka et Zahiya, contemplent une boisson ambrée qui si elle a un petit gout de fraicheur à la première gorgée, voit ce dernier remplacé bien trop vite par la saveur épicée et goutue d'un Rhum gingembre-piment, et adoucis seulement par une touche de vanille et de sucre de canne.

« Pour le repas, y a le cuistot qui a pris sa journée alors faudra vous contenter d'accras ou d'un gombos de poulet qui est resté à mijoter. J'vous apporte ça ? Combien d'portions ? Y parait que vous êtes interessés par le Défi ? J'vous laisse reflechir au repas pendant que je réponds aux questions. »

La serveuse repoussant une mèche désigne une série de timbales au dessus du comptoir. « Le principe est simple. Duwella apporte une série de verre plus ou moins corsés... vous en choisissez un et priez pour que Cayden vous ai à la bonne. Tout le monde boit et... ceux aptes à continuer prennent une nouvelle tournée. Tout ceux qui remportent une manche, c'est à dire qui sont les derniers de leur tablée encore combatifs reçoivent une choppe en argent au symbole de Cayden. Et si quelqu'un battait le record qui est de onze tournées, il obtiendra le gros lot. Une choppe en or incrustée de gemmes!  »

Elle vous regarde, l'air de vous jauger.

« Alors, qui d'entre vous à le courage de se frotter au défi ? »

C'est moi ou elle insinue qu'on a la trouille, cette ephemere? ronchonne une voix dans l'esprit de Moira.

Une fois vos choix de repas fait, une écuelle est apportée à chacun des mangeur, accompagnée d'une large tranche de pain qui doit dater du matin même. Le repas est relevé, mais pour peut que les palais soient habitués au piments, il y a de quoi se régaler. Dans le cas contraire... vous avez les larmes au yeux au bout de quelques bouchées.

Modifié par un utilisateur jeudi 3 mars 2022 23:47:21(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#33 Envoyé le : vendredi 4 mars 2022 10:01:24(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 114

Thème de Moira : La Méduse et la Guêpe

Remerciant la serveuse d’un hochement de tête et d’un sourire appuyé, Moira écoutait les échanges autour d’elle, peu concernée par sa personne. Grand bien leur fasse, Calistria lui en soit témoin. Jambes étendues et croisées, tout comme ses bras, elle écoutait attentivement les échanges entre Zûr, Zahiya et Corentine, ne souhaitant pas s’incruster. Elle fit mine de porter son cidre à ses lèvres charnues, mais n’en fit rien, jouant davantage sur les apparences. Elle reprit la parole lorsque Zûr s’intéressa à elle, sans pour autant en dire trop. Comme le disait si justement le tief, elle ne connaissait personne ici. Du moins suffisamment.
«  Charmant endroit… Je comprends que vous soyez parti chercher fortune ailleurs.
Pour ma part, je viens des terres des elfes, à l’Est. »


Le retour de la serveuse lui ouvrit l’appétit, bien qu’elle souhaitait garder un corps léger pour la baston ou la fuite, sait-on jamais. L’on parlait souvent des soldats ivres perdant un combat à cause de l’alcool, mais pas assez de ceux traînant leur gras du midi sur le champ de bataille.
«  Va pour le gombos de poulet ma belle. Une belle portion par ici. Et un peu que j’vais l’tenter pour ma part ! Faites pas gaffe aux rabats-joie va. A quoi bon vivre si l'on ne profite pas des plaisirs coupables de la vie ?  » répondit-elle, teintée d’un surplus de confiance.

Un regard et une caresse sur le pommeau de sa lame, rictus aux lèvres.
«  A pays de marchands, marchands mielleux… Il est évident que nous n’allons pas rester les bras ballants et la langue tremblante ma chère, n’est-ce pas ?  » lui murmura-t-elle, le regard… vorace.

Puis, mimant de reprendre de sa boisson, trempant ses lèvres et jugeant des plaisirs de cette boisson tout comme de sa teneur en alcool, elle replongea son regard vers le reste du groupe.
«  Alors dites-moi... Si vous n'êtes pas intéressés par cette petite fête... C'est quoi pour vous la prochaine étape ? Juste vous trouvez un rafiot et gagner quelques piécettes sous l'égide d'un capitaine, ou vous avez d'autres choses en tête ? Genre sur le moyen terme. Enfin, moyen... davantage long, pour vous. Disons d'ici quelques décennies. Vous vous voyez comment ?  » demanda-t-elle, curieuse de voir qui avait de l'ambition, et si une association quelconque était mutuellement envisageable et profitable.

Offline Anadethio  
#34 Envoyé le : samedi 5 mars 2022 23:42:45(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,384

La commande est prise sur un ton qui ne manque pas de faire hausser un sourcil à Zahiya qui se tourne vers Tchaka pour lui demander, aussi sérieusement que possible :

« Ah ? Je suis ta copine moi ? »

En tout cas le rhum gingembre-piment qui t'es servi est agréablement relevé. Juste ce qu'il faut pour ouvrir l'appétit. Quand au repas... La jeune femme marque un instant de pause lorsqu'elle réalise l'énormité que l'aubergiste viens d'annoncer, comme ça, par dessus la jambe... comme si c'était la chose la plus normale du monde. Le cuisinier absent un jour pareil ?

Les gens allaient probablement manger liquide... mais ignorer un tel manque a gagner comme ça n'était pas habituel. Enfin... Secouant la tête, elle répond à l'aubergiste :

« Et bien quelque chose de chaud ne me fera pas de mal. Vas pour le Gombo. »

Si l'étrange nordique semble plutôt disposé à répondre à la question de Zahiya, il est rapidement évident qu'il évoque d'abord et avant tout l'aspect humain de la chose... Ce qui est, a bien y réfléchir, plutôt naturel mais ne correspond pas du tout à ce qu'attendait la jeune femme. Elle le laisse cependant continuer, bien trop heureuse d'en apprendre plus sur cette contrée lointaine...

Une ruine antique ? Un instant, le regard de Zahiya s'anime avant qu'elle ne réalise que si la ruine se trouve dans une ville, il est plus que probable qu'elle ne présente qu'un faible intérêt historique... sans quoi elle en aurait entendu parler.

Elle aurait probablement enchaîné avec de nouvelles questions mais il aurait été impoli de ne pas répondre d'abord à la question qui lui était retournée.

« Moi j'ai grandi sur les côtes de Jalmeray. Et depuis j'ai visité un peu tout le Nord de la mer Intérieure. Enfin sauf l'Ouest. On a préféré retourner sur la côte Sud. A la base on avait prévu de continuer vers le Nord... Mais mon ami a eu une p'tite complication... Enfin bref. »

L'aventurière secoue la tête et consacre quelques instants à son repas, le plat est relevé de manière agréable... Il fallait bien admettre que sur la côte nord de la mer intérieure la cuisine était parfois fade à en pleurer et se retrouver dans une région ou on savait utiliser le piment avait quelque chose de rassurant.

La remarque de Tchaka n'est pas dépourvue de sens : par ici, participer au concours peut être un bon moyen de se faire remarquer par un capitaine. Et il est de toute manière peu probable que ça en soit un mauvais... Quand à la réaction du colosse... Elle pousse un soupir :

« C'est souvent compliqué de convaincre les gens de dépasser les apparences... Nous on vas d'voir leur prouver qu'on a autre chose qu'un joli minois. Et d'expérience c'est plus le second ou le bosco qui a la tête dure... »

Les questions de l'elfe, poussent Zahiya a un petit peu plus développer le sujet qu'elle avait semblé éviter dans un premier temps :

« A la base je voyage pour voir du pays et pour l'aventure... J'avais prévu de monter vers le Nord en arrivant dans l'océan Arcadien... Mais... Enfin, c'pas la question. J'me retrouve ici et même si c'est pas aussi dépaysant que ce que j'espérais, j'ai bon espoir de trouver l'aventure sur un pont ou un autre. »

Et puis, mine de rien, l'idée d'intégrer un équipage de manière un peu plus durable n'était pas pour lui déplaire... Elle n'était définitivement pas faite pour voyager seule.


Offline Capuche  
#35 Envoyé le : jeudi 10 mars 2022 11:17:17(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Tchaka

38 / 38

CA : 18 (C 13, S 15)
Ref +5 . Vig +5 . Vol +1
Panache : 2/2
🪓 Arme 🗡️
aucune
mode dessine moi un mouton



Un sourire malicieux répond à la voisine de tablée.

«  Que voulez-vous. Un beau gosse d'un côté, un joli minois de l'autre... Je propose un toast quant à cette vilaine petite case dans laquelle on essaie encore de nous faire rentrer.  »
Hummm, la rasade n'est pas des plus désagréable, mais la recommandation de la serveuse n'est pas des plus superflues. Ce petit rhum tape.
Après un clin d'œil appuyé à sa voisine, le mwangi se retourne vers le musculeux-malgré-lui.

« Après tout, il y a des catégorisations certes faciles mais plus utiles à l'embauche que d'autres, vous savez. Alors que quant à moi, certes on m'appelle beau gosse  » Sourire faussement modeste «  Mais je crains que cela ne soit pas suffisant pour taper dans l'œil d'un capitaine. Et à vrai dire, je préférerai éviter.  » Rire amusé, alors qu'il tape du plat de la main sur la table, faisant entrechoquer et résonner ses bracelets.

On leur sert les gombos de poulet. De ce qu'il lui a semblé comprendre, ils mijotent depuis au moins ce matin si ce n'est la veille, et son palais lui confirme la chose tellement la chair est relevée. Rien de désagréable à vrai dire, mais tout comme le rhum, il va peut-être falloir éviter une descente trop rapide.
Le Défi se promet d'être amusant tiens….

« Quant à moi j'ai navigué plusieurs années avec les corsaires. »
«  D'Andoran » Rajoute-t-il après un instant, tellement la chose lui avait paru évidente «  Des bons souvenirs, j'ai adoré taper sur le Cheliax mais bon c'est comme toute chose, on finit par aspirer à mieux ou plus, et je suis profondément épris de liberté, alors j'ai migré vers les Entraves. Ce qui est assez paradoxal quand on réfléchit un peu au nom.  » Nouveau rire amusé, nouvel entrechoc de bibelots.
«  Visions du futur hein? Ma foi je suis plutôt du genre à vivre au jour le jour, mais si on se prend à rêver… Je vais dire, me faire un petit pécule, un nom dans le coin, et pourquoi pas un jour avoir mon propre navire, et jouer selon mes propres règles. »

Modifié par un utilisateur jeudi 10 mars 2022 12:43:59(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Tea  
#36 Envoyé le : jeudi 10 mars 2022 14:11:01(UTC)
Tea
Rang : Membre
Inscrit le : 30/08/2020(UTC)
Messages : 26

Corentine

31 / 31

CA 17 (C13,D14)
Ref +5 / Vig +4 / Vol +5
Sorts lvl. 1 7/7
Sorts lvl 2. 4/4

Corentine continue de siroter son rhum-coco en silence, écoutant avec attention le groupe de touristes étaler leur curriculum vitae. Quand lui vient le tour de commander de quoi manger, elle suit le mouvement, mais étant bien plus habituée à la cuisine locale, elle termine rapidement son assiette sans paraître gênée par les épices.

« Oh, rien d'aussi exotiques que vous, j'en ai bien peur, » dit-elle quand vient son tour de parler. Levant son verre, désormais à moitié vide, elle continue : « Ce rhum et moi partageons de nombreux points communs : nous avons tous les deux été nourris par le sol de l'Île Motaku, été chauffés par le soleil et rafraîchis par l'air marin des Entraves, été distillés et expédiés par la famille Schorl aux quatre coins des territoires des Capitaines-Libres. Territoires que je n'ai jamais quittés, d'ailleurs, sauf en une occasion : lorsque je me suis rendue à Ilizmagorti, une ravissante ville, surnommée "la Perle Noire des Tropiques." »

Elle lève davantage son verre pour attirer l'attention de la serveuse de tantôt et lui faire signer de lui apporter un autre rhum-coco. « Quant au futur, je le laisse aux devins et cartomanciens. La plantation, la distillerie, la piraterie, la famille... Tout peut arriver, il suffit de reconnaître l'occasion et de décider de s'en saisir ou non. »
Offline Guigui  
#37 Envoyé le : samedi 12 mars 2022 22:29:47(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Vous êtes membre depuis le : : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Zûr-Barghal
rage berserk : 14/14
Chance : 9/9
CA : 19 | C : 12 | D : 17
réf: +6 | vig: +6 | vol: +5

41 / 41


Zûr-Barghal avait répondu d'un geste de la main à la proposition d'une part de gombos de poulet. Il avait sauté trop de repas ces derniers temps pour ne pas manger à chaque fois qu'il en avait l'occasion désormais. Il bu une longue lampée de sa bière avant de déclarer en reposant sa chope : « c'est vrai qu'elle est bonne, cette ale... » Ce qui était, pour le coup, parfaitement sincère. Il y avait bien longtemps qu'il n'avait pas goûté d'aussi bonne bière.

La question de Moira le décontenança quelque peu. Il n'y avait manifestement pas malice, mais elle était... tellement incongrue. Ils se connaissaient à peine... Et puis, il n'allait pas répondre de but en blanc : tuer Clegg Zincher.

« Oh, vous savez, j'ai toujours vécu au jour le jour, sans savoir de quoi demain sera fait. Pas par choix, mais plutôt par nécessité. Et de toute façon je ne crois pas qu'on puisse prévoir les choses de cette manière si on veut s'épargner de cruelles déceptions. Comme le dit dame Corentine, la vie est pleines de surprises, bonnes... ou mauvaises. » Il laissa passer un instant avant de continuer, histoire de faire réfléchir la drôlesse sur l'inanité de sa question. « Je serais plutôt comme votre ami le beau gosse : une petite affaire à moi, sans patron, et la liberté de voyager. Et de l'or, bien sûr. De quoi vivre confortablement. »

Il piqua dans son assiette de gombos, que la serveuse avait apporté entre temps, et pris le temps de mâcher consciencieusement. Il n'était pas habitué aux plats très relevés et l'expérience lui tira quelques larmes, mais une nouvelle gorgée de bière lui permis de s'en remettre sans perdre sa dignité, l'amertume du breuvage combattant efficacement le feu du piment. « C'est... particulier, ce truc, » avoua-t-il en soufflant.

« Ceci dit, dans un avenir un peu plus proche, j'irai volontiers voir les navires. Un bateau en dit parfois long sur son capitaine et son équipage. »
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Hikari  
#38 Envoyé le : lundi 14 mars 2022 14:49:32(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 114

Thème de Moira : La Méduse et la Guêpe

Bien… Si les présentations avaient été faites, force était de constater que Moira n’avait pas appris grand chose… Néanmoins l’origine des gens et leur manière d’en parler en disait déjà long, et c’était au plus grand plaisir de l’elfe. C’était une manière de rêver et de vivre la vie d’un autre que d’imaginer reconstituer la mosaïque d’une existence aussi intéressante que la leur pouvait être. Notamment certains d’entre eux…

Petit rictus en coin, satisfait et vorace, affamé d’aventures et d’entreprises lucratives, potentiellement avec ses futurs compagnons de bord et de fortune.
«  Voilà qui est prometteur mes chers… Je crois percevoir des points communs...
Alors… À notre chance, et à ces fichus devins ?  »
proposa-t-elle de trinquer.



Si le défi quant à lui s’annonçait vendeur, notamment par la récompense du premier tour de binouze, et que l'œil de Moy fut acéré sur ce coup, ses yeux d’aigle la trahirent sur le verre suivant. Rien qu’à la première gorgée, elle sentit que c’était du tord-boyaux. Fichue malchance. Si sa lucidité vacillante lui murmurait que la récompense du Buveur Chanceux n’était pas pour elle, et qu’elle aurait plus de gloire à chasser des poules dans un village de campagne, elle ne put s’empêcher d’émettre un rictus en songeant à ses propres manières de… “provoquer” la chance.

L’alcool commençant à lui monter à la tête et à lui brûler les intestins, elle abandonna la compétition avant d’être dans une position toujours moins glorieuse… et voire davantage. Elle savait très bien ce qu’elle faisait et quel genre de distractions elle proposait à son entourage, lorsqu’elle était ivre. Non pas que ça gênait ces derniers, généralement.
«  Arkf… J’arrête ici pour ma… part.  » répliqua-t-elle sèchement avant de s’éloigner sans demander la monnaie de sa pièce.

«  Vais prendre l’air... » ajouta-t-elle avant de sortir, cherchant un endroit où s’isoler pour se forcer à régurgiter ses tripes avant que l’alcool ne s’imbibe davantage dans ses organes. Fichue naine et fichu défi. Voilà qu’ils avaient piqué à vif l’orgueil déjà démesuré d’une elfe rancunière parmi les elfes… Calistria lui soit témoin qu’elle aimait bien avoir le dernier mot.

Retournant à la fontaine voisine, l’elfe ne se fit pas prier et, en admettant que celle-ci ne soit pas sacrée ou je-ne-sais-quoi, allait se faire un plaisir de s’arroser la frimousse, espérant reprendre ses facultés au plus vite.

Modifié par un utilisateur lundi 14 mars 2022 14:50:14(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Tea
Offline Anadethio  
#39 Envoyé le : dimanche 20 mars 2022 15:24:25(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,384

Pffff... même pas drôle. Peut-être préférait-il éviter d'allumer l'ire de sa compagne ? Mais vu la manière dont cette dernière avait abordé la serveuse l'hypothèse ne semblait guère adaptée. D'un autre côté comme elle n'avait (même pas un peu) réagit, c'était plus probablement que leur relation n'avait aucun rapport avec ça. Soit.

La conversation continue et s'il aurait été aisé de rebondir, il semble si évident que les autres ne sont pas ouverts a un peu de badinage que Zahiya laisse tomber. Visiblement ce n'est pas l'heure. A moins que les gens ne soient plus coincés dans les régions dont ils étaient originaires ?

Il n'y a pas grand chose a ajouter a la proposition de Zûr : savoir sur quel bateau on s'embarque pouvait être presque aussi important que de savoir pour quel capitaine on allait naviguer. Zahiya hoche donc la tête pour toute réponse. Restera à voir quand la visite se fera.

Quand à la dénommée Corentine... sa réponse laisse la jeune voyageuse sceptique : dans la bouche d'une fidèle de Desna toujours sur les routes ou les mers elle aurait compris... mais là ? Il y avait définitivement quelque chose de louche. Mais bon. Il ne fallait pas non plus s'empêcher de vivre à cause d'elle et c'est donc avec plaisir que Zahiya lève ce qu'il lui reste de rhum pour répondre au toast proposé par l'elfe :

« A l'avenir ! Mais je préfère me passer des devins... Je déteste apprendre la fin des histoires avant de les découvrir. »



L'ambiance aidant, Zahiya avait fini par se laisser tenter. Même s'il était peu probable qu'elle ai la moindre chance face aux soiffard locaux, participer au concours était un moyen comme un autre de goûter différentes spécialités alcoolisée locales gratuitement. Et vu à quel point le rhum piment-gingembre était bon... il aurait été idiot de se priver non ?

« Bon... D'accord. Autant s'amuser non ? »

Au premier tour, elle identifie sans peine un verre de punch qui semble composé de plus de fruit que d'alcool... Et effectivement la boisson est délicieuse. Elle l'aurait probablement plus apprécié encore si on ne l'avait pas resservie aussi rapidement... Mais c'était le jeu non ? Cette fois, n'ayant plus réellement d'idée quand à ce que contenaient ces verres, elle opta pour une boisson qui, a en juger sa couleur, contenait du lait de coco.

Excellent. Par contre a en juger la tête de Moïra, l'elfe venait de mettre les lèvres dans un des... "cocktails spéciaux" dommage pour elle. L'un des locaux ne semble pas en bien meilleure forme et Zahiya commence a sentir la chaleur de l'alcool couler dans ses veines. Mais puisque ses sens se portaient encore tout à fait bien...

Un verre de plus. Deux abandons. Il serrait dommage de s'arrêter en si bon chemin non ? Les autres joueurs sont sans aucun doute bien plus habitués qu'elle a la boisson mais tant pis. Encore un p'tit punch ? C'est bon le punch...

Bordel celui-là. Zahiya doit se faire violence pour parvenir a finir le verre bien trop fort... Elle fait son possible pour contenir son haut le cœur et constate avec satisfaction que les autres ne semblent pas en bien meilleur état sauf Tchaka.

« Je... J'bandonne. Vais... heu... »

Elle tente de se lever et sentant le monde tanguer brusquement préfère prendre quelques instants de plus en station assise :

« Attendre encore un peu... Tu continue bogoss ? C'pas équitable s'tu finis pas c'mnous ! »

Et puisqu'il semble disposé a relever le gant, Zahiya lui adresse un franc sourire quand il lève une nouvelle fois le coude... Cette fois lorsqu'elle essaie de se lever, si le monde a le roulis, ça reste acceptable pour un jour de vent.

« Bon. Vais prend' l'air. t'viens ? »


Offline Guigui  
#40 Envoyé le : dimanche 20 mars 2022 19:16:46(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Vous êtes membre depuis le : : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Zûr-Barghal
rage berserk : 14/14
Chance : 9/9
CA : 19 | C : 12 | D : 17
réf: +6 | vig: +6 | vol: +5

41 / 41


Zûr-Barghal leva sa pinte avec politesse mais sans grande conviction lorsque Moira proposa un toast. Non qu'il ne crût pas à la chance - bien au contraire, jusqu'à ces dernières semaines il avait toujours particulièrement cru à sa bonne étoile - mais il se posait désormais de sérieuses questions quant à celle-ci, et rien n'indiquait que la donzelle soit en mesure de la faire briller de nouveau. Elle avait plutôt l'air du genre à apporter des ennuis.

La première phase du défi commença et Zûr resta assis, à alterner bouchées de gombos et rasade de bière pour les faire passer sans tousser ni pleurer. Il espérait en secret que tous les plats régionaux ne soient pas pimentés à ce point. De temps en temps, il se levait pour regarder par dessus l'attroupement, en profitant de sa haute taille, où en étaient ses nouveaux camarades. Il regarda Moira s'esquiver après deux verres, manifestement déjà entamée. Pourquoi je ne suis pas étonné, pensa-t-il. Aussi mignonne soit-elle, cette petite elfe avait l'air d'une vraie tête folle. Tchaka, de son côté, tenait son rang convenablement : peut-être l'avait-il mal jugé, après tout. Quant à Zahiya, elle finit elle aussi par abandonner, comme pas mal de participants d'ailleurs. Les concours à boire, c'est toujours des concours à la con, Héros Ivre ou pas, se dit-il en se félicitant d'avoir décliné la proposition.

Tout en se faisant cette réflexion, il observa la jeune femme se lever, se rassoir, dire quelque chose à Tchaka, puis se relever péniblement de nouveau. Il plissa les yeux, fronça les sourcils. Quelque chose clochait. Il avait vu beaucoup d'hommes - et de femmes - ivres au cours de sa vie, et sa façon de tituber était... étrange. Soit elle feignait l'ivresse pour une raison inconnue - et c'était intéressant d'en savoir plus, soit il s'agissait d'autre chose - et c'était intéressant aussi.

Quittant la table, il fendit lentement la foule en profitant de sa stature pour se frayer un chemin sans avoir à s'excuser. « Alors ça y est ? C'est déjà terminé ? » Demanda-t-il à la jeune femme une fois qu'il l'eut rejointe. « Ça n'a pas l'air d'aller très fort, dis donc. Tu veux peut-être aller prendre l'air ? » Enchaîna-t-il en essayant de détecter si elle avait l'air de cacher quelque chose ou si elle était vraiment déjà cuite.
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
7 Pages<1234>»
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET