Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

7 Pages123>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Luciole  
#1 Envoyé le : dimanche 17 octobre 2021 00:32:29(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649


Blanc-Lys, ile de Motaku, le 2 du mois de Calistril 4712


Un vent de terre s’est levé sur les vagues de la mer des Chaînes, jouant dans les embruns et faisant se gonfler la houle. Parti des profondeurs du Mwangi, il s’est lancé à l’assaut de la Baie des périls, emportant avec lui un foulard mal noué sur un mat. Il a dansé entre les crocs et les griffes de Dahak avant d’emporter avec lui des navires en direction de l’ile de Motaku. Les senteurs du continent depuis longtemps perdues et remplacées par une odeur de sel, il a longé les longues plages paradisiaques en se jouant des épaves à jamais perdues dans les bas fonds de l’île. Passant à Quent, et soulevant tant les jupes des catins que les draps pendant aux fenêtre de la vivante cité portuaire, il a soufflé dans les voiles de la Chance-au-Jeu avant de pousser de nombreux bateaux le long de la côte Nord en direction de Motaku comme s’il savait qu’ils y étaient attendus.

Car s’il est un jour dans l’année que les habitants de Blanc Lys attendent plus qu’un autre c’est bien celui de la Fête du Rhum. Cette célébration enthousiaste en l’honneur du dieu des aventuriers a une résonance toute particulière ici et on vient de loin dans les Chaînes pour y assister. Le port d’habitude tranquille de la petite ville de la cote Nord de Motaku est aujourd’hui encombré de bateaux provenant de toutes les îles des environs. Et l’accueil est à la hauteur. Jeux à boire, paris, défis en tout genre, défilé masqué et feu d’artifice final… Si les éléments majeurs du programme ne varient généralement pas, la communauté des fidèles voit les choses en grand dans cette petite ville connue pour être un repère de Caydenites depuis sa fondation voilà quelques décennies.

La cité s’étend sur deux îlots au centre d’une petite baie reliés par une multitude de ponts et de passerelles en bois et en corde ainsi que sur tout le rivage de la baie. Le long de ses multiples pontons se pressent pour l’heure des navires de tout tonnage et de toutes formes, car les eaux des ports intérieurs et extérieurs sont suffisamment profondes pour les accueillir sans difficulté même si les manœuvre pour y accéder peuvent demander un peu de talent. Aujourd’hui plus encore que d’habitude et il est presque impossible d’accéder au port extérieur tant il y a de navires ancrés.
Sur les hauteurs de la ville de nombreux bâtiments de bois de bonne qualité sont pavoisés de toiles colorées et un boucan joyeux, mêlant musique, rires et exclamation s’échappe de l’ensemble des rues bondées.

Folklore local dd18, 16 pour Corentine


Message secret pour Luciole, Guigui :
...



Message secret pour Luciole, Hikari, Capuche :
...


Message secret pour Luciole, Teacup :
...



Message secret pour Luciole, Anadethio :
...


La foule, le bruit et l’odeur mêlée des embruns, du sable, de la ville et du rhum. C’est un mélange de tout ca qui vous accueille lorsque vous posez le pied sur le rivage. Et curieusement, ça n’est pas désagréable même pour ceux qui privilégient plus de tranquillité. Devant vous, la foule bariolée mêle humains de toutes les origines et une larges variétés d’autres races. Un grand nombre ont le visage cachés par des masques de bois mais tous, ou presque partagent une même bonne humeur. Vous entendez des bouts de conversation, certains s’interrogeant sur le parcours de la procession, et d’autres encore évoquent leurs dernières courses.

« Bienvenus, bienvenus à Blanc-Lys ! » Devant vous une haute silhouette portant un masque orange à l’immense sourire semble accueillir les visiteurs. « Moroké, encore vivant ? Quand est ce que tu te feras pendre ? » Interpelle-t-il un demi orc qui éclate de rire avant de rendre un même salut et se laisser guider par le flot de la foule… « Une rose ! Une rose au sourire sûrement aussi éblouissant que létal. Rare sont les elfes à venir celebrer avec nous. Soyez la bienvenue à notre fête du Rhum annuelle.  » s’incline t’il devant Moira, et retirant son masque pour laisser apparaitre le visage non moins souriant d’un Mwangi aux cheveux gris.«  Si je peux vous aider de quelques manières que ce soit en cette période bénie pour nous tous, vous pouvez compter sur moi.  »
Son sourire semble toujours aussi sincère et enjoué tandis qu’il se tourne vers Tchaka et d’un large geste élargit sa proposition à tous les présents sur le quais.

« Je suis Anyabwile, et je vous souhaite à tous un agréable festival. Si certains désirent visiter la ville ou ont besoin de quoi que ce soit, ce sera un plaisir de vous guider.  » Et en plus, il avait l’air d’y croire.

Religion dd10

Modifié par un utilisateur dimanche 17 octobre 2021 11:52:25(UTC)  | Raison: Non indiquée

Annonce
Offline Anadethio  
#2 Envoyé le : dimanche 17 octobre 2021 11:37:09(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,383

L'arrivée à Blanc Lys avait été agréablement surprenante. La ville n'était pas bien grande mais la foule qui s'y était rassemblée lui donnait un petit air de citée grouillante... Sans pour autant perdre le charme du petit port perdu au milieu de nulle part. D'une certaine manière la jeune femme avait l'impression d'enfin pouvoir s'approcher de l'un des trésors de la région... Elle en avait entrevu plusieurs mais tous avaient jusqu'à présent semblés aussi inaccessibles qu'attirants.

Alors qu'elle se mêle à la foule, bien décidée a se laisser porter par l'instant, Zahiya remarque (sans grande difficulté, il faut bien l'admettre) quelqu'un qui semble bien décidé a accueillir chaleureusement les nouveaux venus. Correspondant somme toutes parfaitement à cette dénomination et curieuse de ce qu'un responsable local allait pouvoir lui raconter sur l'endroit, c'est tout naturellement que la voyageuse s'approche.

« Enchantée Anyabwile ! Si vous le voulez bien, je vais sauter sur l'occasion pour en apprendre un peu plus sur le coin... »

Restait a voir comment les autres personnes présentes allaient réagir. Avec un peu de chance, il y aurait un ou deux autres nouveaux venus issus d'horizons intéressants mais suffisamment peu de monde pour que l'expérience reste agréable...


Modifié par un utilisateur dimanche 17 octobre 2021 11:38:50(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#3 Envoyé le : mardi 19 octobre 2021 16:01:35(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 112

Thème de Moira : La Méduse et la Guêpe

La vie est comme un jeu aux innombrables joueurs. Si tu ne joues pas avec eux, ils joueront avec toi.
Si l’on devait décrire les dernières semaines de Moira, voilà ce que l’on pourrait dire. Et pour jouer, Moira aimait jouer… bien que les deux derniers jours furent mortellement calmes. C’était le souci avec les bateaux, l’expérience de la mer était unique, mais sans porte de sortie, faire une connerie à bord était aussi risqué que de faire un dix-huit trous dans un temple de Calistria. Deux jours où la Marée Montante vit donc une Moira sage et raisonnable comme rarement, bien que la présence de ce cher Tchaka et quelques autres passagers d'intérêt -louée soit Desna- aidait à tromper l’ennui, le temps de mettre pied à terre. Et, hélas pour les pauvres bougres des environs, ce temps était désormais révolu.

La ville, grandiose aux yeux de l’elfe tant pour ses odeurs et sa diversité que pour son ambiance, lui plaisait avant même qu’elle n’ait mis un pied dedans. Loin de l’ennui raffiné et délicat des siens, ce que certains auraient pu qualifier de crasse ambiante emplie de mugissants, ces lieux éveillaient chez elle un sentiment plaisant, une étincelle d’aventure au creux d’un monde indifférent. Une émotion amplement amplifiée, sans doute par orgueil, par l’accueil chaleureux dont elle pu bénéficier à l’entrée.

D’une démarche élégante mais légèrement altière, sans doute une habitude elfique, elle fit une légère révérence pour saluer Masque Orange, lui laissant apprécier l’espace d’un court instant une vue légèrement plus entreprenante.
«  Merci, Frère Anyabwile, pour ce charmant accueil… Ce serait pour moi une chance d’avoir un fidèle du dieu chanceux comme guide. Moira. Et tout comme cette délicieuse demoiselle, je suis curieuse d’en apprendre davantage...  » répondit-elle, mêlant miel et dard.

En particulier savoir dans quelles poches fallait-il envoyer les mains, mais ça, elle le garderait pour elle.

Avant de mettre pied à terre, Moira lance Message sur Tchaka, avec son accord.

Modifié par un utilisateur mardi 19 octobre 2021 16:27:52(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Teacup  
#4 Envoyé le : mercredi 20 octobre 2021 16:57:19(UTC)
Tea
Rang : Membre
Inscrit le : 30/08/2020(UTC)
Messages : 26
Corentine s'est levée du bon pied, ce matin. Grâce à elle et son cousin (et sans doute un petit coup de pouce de la part du dieu du hasard,) l'une de leurs plus importantes cargaisons de l'année est arrivée à bon port, sans la moindre anicroche. Du coup, ont-ils à tout le moins gagner le droit de s'amuser un peu (le temps d'un festival, par exemple.) Après un brin de toilette et avoir choisit des vêtements piochés dans une garde-robe aux couleurs criardes, elle est descendue dans la salle principale de l'auberge pour admirer le spectacle de tous ces fidèles, bois sans soif, pochetrons et piliers de taverne occupés à humecter leurs gosiers grâce à l'une des boissons de la plantation. C'est tout juste si elle entend le tintement des verres qui s'entrechoquent, le bruit sec du verre sur le bois, le gargouillis de la déglutition ou le ruissellement de l'alcool dans son contenant, non : elle n'entend que le tintement mélodieux du cuivre, de l'argent et de l'or qui tombent dans sa bourse à chaque seconde qui passe.

Aussi plaisant que soit le spectacle, il en est un bien plus intéressant dehors. Le chapeau à large bord n'est pas là pour la frime (mais les longues plumes colorées dont il est garni, si,) mais pour la protéger des rayons de soleil qui inondent cette matinée - les Fetchelins sont originaires du Plan des Ombres, après tout. C'est d'un pas assuré et léger qu'elle se dirige vers le port, anticipant les activités proposées par les fidèles de Cayden Cailean.

Modifié par un utilisateur mercredi 20 octobre 2021 16:58:01(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Capuche  
#5 Envoyé le : dimanche 24 octobre 2021 22:05:56(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Tchaka

38 / 38

CA : 18 (C 13, S 15)
Ref +5 . Vig +5 . Vol +1
Panache : 2/2
🪓 Arme 🗡️
aucune
mode dessine moi un mouton


L'embarquement à bord de La Marée montante avait pour le coup été un véritable coup de chance, et si l'ancien corsaire reconnaissait leur chance certaine sur le coup, et n'y aurait renoncé pour rien au monde, il avait eu un léger regret au début : ne pas pouvoir remercier une dernier fois le Captain Edward, celui qui lui avait fait confiance et offert son premier post.
Même si cela est le genre de regret qui a tendance ne pas trop persister quand on sait qu'on laisse également derrière soi une bande de brutes en ayant après son cuir.

Le plaisir de retrouver la mer était aussi présent. Sentir le roulis d'un navire en pleine mer, ressentir les embruns sur ton visage. Par les Dieux, il est impossible que cette sensation le lasse un jour.
Il n'avait d'ailleurs pas pu s'empêcher, ponctuellement, de participer à certaines maneouvres lorsque l'occasion se présentait. Non pas qu'il ne faisait pas confiance à l'équipage du navire, ou que ceux-ci en aient besoin mais... il ne s'était jamais senti si vivant qu'en haut des vergues, le visage fouetté par les vents.

Ô et bien sûr, il y avait sa nouvelle compagnonne d'aventure, Moira, qui l'amenait de surprises en surprises. Après avoir opportunément pris son parti à la taverne, et rejoint dans sa fuite, alors qu'on vous avait attribué la dernière cabine de La Marée Montante, la trublionne elfe avait encore réussi à le surprendre en lui proposant de la rejoindre dans sa couche. Comment pourrait-on refuser une telle chose lorsqu'une inconnue drapée dans sa seule et arrogante féminité vous réveille ainsi la première nuit, vous surplombant avec un air narquois ? Délicieux réveil, et nuit de peu de repos...

En somme, le regret initial avait bien vite été oublié, d'autant plus lorsqu'il avait appris leur destination. Une fête du rhum, décidemment, les locaux avaient encore de bien belles traditions qu'il lui faudrait apprendre ! Le corsaire s'imaginait déjà les foules d'opportunités que pouvait représenter pareil évènement. En dehors des festivités, il s'agissait aussi d'un des -sans doute- plus importants regroupements de navires et équipages divers et variés.
Voilà qui devrait faciliter une éventuelle embauche à venir, maintenant qu'il avait mis quelques distances avec un certain Bosco.



Dire que l'endroit est animé semblerait un bel euphémisme. Partout ce sont éructations joyeuses, invitations prometteuses et couleurs criardes. Il y a tellement de monde sur les pontons que le noiraud est bien malgré lui, obligé de quasiment rester collé contre Moira après avoir quitté votre transport. Tout à son émerveillement, l'elfe, bien qu'ayant déjà affirmé son besoin d'indépendance volage, lui répond simplement avec un sourire, et le presse à quitter au plus vite ce ponton pour aller explorer plus avant la ville.

C'est à l'extrémité de l'embarcadère qu'ils croisent alors l'énigmatique énergumène les invitant à découvrir plus avant cette curieuse et attirante bourgade. Tchaka échange un regard à Moira mais celle ci arbore déjà un sourire mi-ravi, mi-coquin mi-carnassier.
Bon il s'était imaginé plutôt commencer par écluser quelques bocks, mais après tout, cela pouvait bien attendre encore. Au temps donc, renvoyer son sourire à celui qui semble partager avec lui quelques origines.

Modifié par un utilisateur mercredi 10 novembre 2021 21:10:12(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Guigui  
#6 Envoyé le : lundi 25 octobre 2021 21:30:13(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,859

Zûr-Barghal
rage berserk : 14/14
Chance : 9/9
CA : 19 | C : 12 | D : 17
réf: +6 | vig: +6 | vol: +5

41 / 41


Le propre d'un navire naviguant en pleine mer, c'est que ce n'est pas très grand, et qu'on ne peut généralement pas en descendre, à moins d'y être contraint. Pour la taille, la Marée Montante n'était pas le plus grand des navires, ni même le plus grand des bricks à naviguer de ce côté de l'océan, aussi les passagers montés à Qwent eurent-ils l'occasion de se croiser pendant la traversée, que ce soit sur le pont, près des cabines ou tout simplement au moment des repas.

L'un d'entre eux était un tieffelin d'étrange apparence. Très grand, bâti comme un colosse, mais sans être lourd, il était affublé de ce qu'on pourrait appeler une "gueule". Dépourvu de cheveux, son crâne était orné d'une crête osseuse qui s'en allait mourir dans sa nuque, et ses yeux jaunes contrastaient avec une peau gris-vert. Mais le plus frappant était la double rangée de dents tranchantes qui se révélait quand il souriait. Si on ajoutait à cela l'impressionnant arsenal avec lequel il était monté à bord, on aurait pu aisément le qualifier de dangereux. Il était pourtant d'un abord facile et n'avait pas hésité à rompre la glace avec la plupart des passagers et des membres d'équipage, ne fut-ce que pour quelques mots. Il était à la fois effrayant mais chaleureux, sympathique mais pas spontané, policé mais brutal, bref : une contradiction vivante. Il disait s'appeler « Zûr, simplement Zûr » (éludant toute question sur un éventuel patronyme familial), et venir de Port-Enigme, loin au Nord, en Varisie. Il cherchait apparemment un emploi sur un navire qui soit autre chose que simple homme d'équipage, et c'était la raison pour laquelle il se rendait à la fête du Rhum.


Une fois la Marée Montante arrivée en vue de Blanc-Lys, au vu de la forêt de mâts qui entourait l'endroit, le tieffelin se dit avec satisfaction qu'on ne lui avait pas menti et que, s'il existait un endroit dans les Chaînes où l'on donnerait sa chance à un inconnu comme lui sans trop poser des questions, Blanc-Lys était peut-être celui-là. Au-delà de la fête, il semblait y régner une atmosphère de bienveillance qui contrastait avec Qwent, et la tutelle de Cayden Cailean n'y était sans doute pas étrangère. D'ailleurs le mwangi qui les accueillit sur le rivage en était manifestement. « Ma foi, pourquoi pas, frère... frère Anyabwile, » répondit-il avec un large sourire dentu à l'invitation du bonhomme, tout en copiant la formulation de la dénommée Moira - un joli brin d'elfe, d'ailleurs, avec un postérieur plus charnu que la moyenne, qui traînait derrière elle ce Tchaka, un type à la peau sombre et aux vêtements voyants qui cherchait manifestement à se déguiser en pirate, tant il ne lui manquait que le sabre d'abordage. Zûr se remémorait, avec leurs noms, ce qu'ils avaient bien voulu révéler d'eux pendant le voyage, toutes choses pouvant s'avérer utiles en ces lieux inconnus. Une autre fille à la peau sombre était là aussi mais, contrairement à l'homme, elle n'avait pas fait le voyage avec eux. Il était, somme toute, séduit par l'accueil mais la vie lui avait appris à se méfier des apparences. « Ce sera avec plaisir que je me laisserai conduire par un guide aussi sympathique, mais ce sont bien là les agréables manières du Buveur Chanceux, n'est-ce pas ? »

Mmmh... N'en fais pas trop, se dit-il immédiatement sans se départir de son sourire. Il se savait doué pour donner le change, mais pas suffisamment pour tromper un esprit acéré. Son magnétisme naturel ne suffisait pas toujours à cacher le fait que son aménité était souvent calculée.

  • Connaissances (local) DD 18 : 1d20+5 donne [14] + 5 = 19
  • Connaissance (religion) DD 10 : 1d20+1 donne [12] + 1 = 13

Modifié par un utilisateur lundi 25 octobre 2021 22:51:26(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Luciole  
#7 Envoyé le : jeudi 28 octobre 2021 23:07:15(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649
Message secret pour Hikari, Luciole  :
...



Anyabwile s’est parfaitement fondu dans son rôle de guide touristique local et s’y emplois avec enthousiasme. A l’approche de Zahiya, le mwangi grisonnant fait clairement plus dynamique que son âge ne le laisserait supposer.

«  Vous etes tombée sur la bonne personne. Les festivités devraient être à la hauteur de la foule ! Et dites moi, qu’est ce que vous voulez savoir sur notre belle Blanc Lys ? Oulà, attention à ne pas vous cassez la figure vous. » Glisse il à un festivalier qui a de toute évidence pris de l’avance dans la dégustation. Deux autres marins s’approchent du petit groupe, tout sourires (un peu édenté pour l’un d’entre eux) et visiblement intéressés eux aussi par la proposition.



« Moira, vous faites de moi un homme heureux ! Et vous l’ami, quel est votre nom ? » Lance il en direction de Tchaka.

Un large éclat de rire accueille la répartie de Zur et le grand gaillard lui adresse un sourire jumeau de celui qui lui est offert.

« Bien sur ! Et plus encore en pareille occasion ça confine même au devoir sacré », réponds il avec une sincérité ravie.

« Allez, suivez moi je vais vous faire visiter. Tant pis pour ceux qui arrivent plus tard, je m’occuperait d’eux plus tard. Vous êtes déjà venu par ici ? Non hein, sinon je me souviendrais de vos traits. En particulier quand ils sont aussi ravissants que les vôtres mesdemoiselles. Et du coup, vous connaissez notre festival ? » Les entraîne t-il hors des pontons vers les iles auxquels ils sont raccordés.

Corentine, elle, est parvenue jusqu’au port qui occupe il faut l’avouer la majeure partie des contours des deux îlots centraux de la baie. Ca grouille de festivaliers dont une grande partie ont déjà sortis les masques qui seront à l’honneur ce soir. Sans doute la fetcheline en a elle également un, que ce soit sur elle ou rangé dans sa chambre. Plus loin dans la foule, elle distingue celui qui lui avait présenté le festival voilà trois ans lorsqu’elle y était venue pour la première fois, accompagné d’un petit groupe de… et bien sans doute de néophytes des lieux ?

Modifié par un utilisateur jeudi 28 octobre 2021 23:23:04(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#8 Envoyé le : dimanche 31 octobre 2021 20:35:19(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 112

Thème de Moira : La Méduse et la Guêpe

Ravie de trouver à quai d’aussi charmantes créatures, curieuse d’en apprendre davantage sur ces dernières que ce que ses yeux n’avaient à lui offrir, ainsi que de voir son égo flatté à s’en faire blanchir les canines, c’est la main sur le pommeau de sa piquante compagne, l’air détendue, et un rictus aux lèvres qu’elle répondit au guide de ces lieux.
«  Vous êtes un vil flatteur, cher Anyabwile… Pour ma part, c’est effectivement la première fois, mais cela n’a pas empêché les rumeurs concernant "Le" feu d’artifice et les "exploits" de ce fameux Thal Tagolis de parvenir à mes elfiques oreilles...  »

Rapide coup d’œil à Tchaka agrémenté d’un sourire, se demandant s’il aurait le cran de relever le défi des tournées au Tonnelet, puis les yeux de fouine de Moira replongèrent dans ceux de leur hôte.
«  Dites-moi, quel rôle joue le clergé du Buveur Chanceux dans ce festival ? Est-ce vous qui organisez les festivités, ou y prenez vous simplement part comme nous tous ? » demanda-t-elle, lui emboitant le pas, reprenant la formule du dénommé Zûr.

  • Un petit jet de perception pour voir si les passants semblent attentifs à leurs bourses : 1d20+10 donne [19] + 10 = 29

Offline Anadethio  
#9 Envoyé le : jeudi 4 novembre 2021 23:16:44(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,383
Délicieuse demoiselle ? Et bien et bien... Il n'était pas désagréable d'être ainsi accueillie. D'autant qu'après avoir consacré quelques brefs instants (suffisamment brefs pour ne pas être malpolie mais peut-être, sûrement, un brin plus long que nécessaire) a observer la responsable du compliment était pour le moins intéressante. Une elfe ! Et une plutôt jolie avec ça. Il fallait bien admettre que la finesse aiguisée des traits des membres de cette race avait un petit quelque chose d'exotique qui n'était pas déplaisant au regard.

Enfin... les deux seules autres personnes qui semblent s'être arrêtés pour écouter Anyabwile ne sont pas dépourvues d'intérêts non plus. Le premier, un humain originaire du Mwangi à en juger sa carnation, avait un petit quelque chose évoquant Nasatya à la "délicieuse demoiselle"... En mois bavard à priori. Il semblait connaitre Moria et n'avait qu'une arme franchement visible... Un mousquet. Voilà qui serrait probablement une occasion en or d'en apprendre un peu plus sur ces étranges objets. Jusqu'à présent les seuls qu'elle avait eu l'occasion d'observer de près n'avaient pas semblé pouvoir servir d'arme autrement que sous la forme d'un gourdin particulièrement peu maniable... Et ils ne semblaient même pas imprégnés de magie pour expliquer qu'ils puissent être réellement utiles.

Le troisième avait pour sa part un petit quelque chose d'inquiétant. Ou deux. Ou trois petits quelques choses... C'était peut-être lié a ses yeux ? Sa crête ? Ou simplement le fait qu'il soit une montagne de muscle lourdement armée ? Ah... les dents. Par Gozreh, ces dents. Un vrais requin. Mais bon... à sa manière de causer il ne semble pas décidé a mordre qui que ce soit pour le moment... Ensuite la question demeurait de savoir ce qu'il avait fait aux dieux pour avoir une tête pareille...

En tout cas il semblait avoir reconnu, comme l'elfe, un prêtre de Cayden Cailean en la personne d'Anyabwile... Vu l'endroit et surtout les circonstances ça semblait assez logique au fond... Elle profite d'un blanc dans la conversation pour adresser un salut aux trois autres avant de se présenter aussi bien à eux qu'au prêtre et a deux marins qui viennent les rejoindre.

« Et bien un tel accueil fait chaud au cœur ! Je m'appelle Zahiya, et oui, je suis tout ce qu'il y a de plus nouvelle dans la région... Et pour l'instant j'avoue que je suis particulièrement curieuse de goûter ce qui a donné son nom à ce festival... »




Offline Teacup  
#10 Envoyé le : samedi 6 novembre 2021 20:25:22(UTC)
Tea
Rang : Membre
Inscrit le : 30/08/2020(UTC)
Messages : 26

Corentine

31 / 31

CA 17 (C13,D14)
Ref +5 / Vig +4 / Vol +5
Sorts lvl. 1 7/7
Sorts lvl 2. 4/4

« Dans ce cas, je ne peux que vous conseiller le Tonnelet de Cailéan, madame. Je me suis laissée dire que la taverne vient de recevoir une cargaison en provenance de la meilleure distillerie des Entraves, dont le propriétaire aurait également fait don aux organisateurs et organisatrices de ce festival d'un tonnelet datant de la fondation de l'exploitation... Et je ne dis pas ça car je suis l'une des représentantes de la distillerie, bien entendu, » intervient Corentine en rejoignant le petit groupe de festivaliers, les saluant en retirant brièvement son couvre-chef, son regard d'ambre allant de l'un à l'autre avant de s'arrêter sur le prêtre de Cayden Cailean. « Le bonjour, Anyabwile, c'est toujours un plaisir de vous voir en aussi bonne forme et d'aussi bonne humeur. M'en voudrez-vous si je me joins aux nouveaux arrivants ? »
Offline Capuche  
#11 Envoyé le : mercredi 10 novembre 2021 21:24:57(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Tchaka

38 / 38

CA : 18 (C 13, S 15)
Ref +5 . Vig +5 . Vol +1
Panache : 2/2
🪓 Arme 🗡️
aucune
mode dessine moi un mouton



Frère, Frère... Au vu des origines manifestement diverses des deux inconnus ayant qualifié ainsi leur guide auto-désigné, il y a fort à parier que ceci est un titre en soi, soit protocolaire, soit religieux. Et la mention du Dieu Chanceux, de devoir sacré... Ah pardieu, le patron de cette joyeuse sauterie, pour sûr!

«  Excusez mes manières cavalières, mon cher ami, mais il y a ici tant de choses où poser le regard que j'en suis tout étourdi. Tchaka est mon nom.  »

Il est vrai que la foule nombreuse, l'endroit bariolé et les activités tout alentour ont de quoi rassasier le regard pour bien longtemps, mais il est sans doute temps de se concentrer sur le petit groupe qui se forme autour de vous. Effectivement, le festival semble attirer des âmes venues de bien loin, toutes réunies ici pour... et bien à vrai dire sans doute pour de multiples raisons.
Le corsaire met un instant à se remettre que si la silhouette du pas si typique Zûr lui évoque quelque chose, c'est que le bestiau en question était bel et bien bord de la Marée Montante. Pour sa défense, il faut lui reconnaitre qu'il était bien plus affairé à ... autre chose. De bien plus appétissant au premier regard qui plus est. A vue de nez en tout cas, pareil bestiau semble venir de bien loin.
En parlant de plus appétissant, la deuxième "ravissante" demoiselle l'est assurément, et elle aussi donc ne semble pas faire partie des locaux, bien qu'il semble difficile de la cataloguer d'emblée. Manières polies, sourire ravi... Tchaka ne manque pas de noter le regard intrigué à son arme portée en bandoulière.
Sinon, ces deux marins, qui eux, font certainement plus couleur locale, semblent vouloir s'intégrer d'emblée au groupe. Tiens donc, on ne leur demande pas leur petit nom, à ces deux-là?

«  Il me semble bien que c'est n... oui c'est bien la première fois que je viens à Lys-Blanc. A priori, je ne pouvais rêver meilleure occasion pour découvrir la ville, n'est-ce pas? Mais un guide n'est effectivement pas de refus car pour l'instant, j'ignore comment... participer à pareille joyeuserie. »

Bon manifestement, Moira en sait un peu plus sur sur le festival. Ca n'a pas vraiment été votre sujet de conversation préféré.
Tiens et encore une dernière recrue à leur petit groupe, rassemblé autour d'Anyabwile tel un îlot tentant de faire face à la marée humaine qui tournoie autour de vous. Bon pour la peine, si elle non plus ne fait pas trop figure locale, il semblerait pourtant qu'elle en fasse bien partie si elle est implantée dans la zone.

Mais après tout... les Entraves ne réunissent-elles pas l'ensemble des mauvaises graines du continent portées ici par un vent et une soif de liberté, ou tout autre chose... a priori le rhum pour l'occasion ?

Modifié par un utilisateur mercredi 5 janvier 2022 20:41:38(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Guigui  
#12 Envoyé le : vendredi 12 novembre 2021 19:29:18(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,859

Zûr-Barghal
rage berserk : 14/14
Chance : 9/9
CA : 19 | C : 12 | D : 17
réf: +6 | vig: +6 | vol: +5

41 / 41


« Moi non plus je ne suis jamais venu ici. Et, comme tu dis, tu te serais souvenu de mes traits ravissants si c'était le cas, » glissa Zûr à leur guide, en manière de plaisanterie, pour conjurer tout haut ce que tout le monde pensait tout bas. Mais était-ce pour les mettre à l'aise, ou pour les mettre mal à l'aise ?

« A propos, moi non plus je ne me suis pas présenté. Je suis Zûr-Barghal. Je suis un étranger, si on peut dire. » Le tieffelin posa son regard sur celles et ceux qui s'étaient agglomérés autour d'Anyabwile. Il y avait un peu beaucoup de monde, tout à coup. Et cette fille qui venait de les rejoindre avait une tête bizarre... Mais Zûr songea tout à coup qu'il était plutôt cocasse que lui-même se fasse cette réflexion. En tout cas, elle était du coin.

« Hem... Moi ce qui m'intéresse, c'est plutôt toutes ces voiles qu'on a vu amarrées en arrivant. Il y a beaucoup d'équipages ici. Et beaucoup de capitaines. Pour un honnête marin qui cherche à embarquer, ce festival est un bon endroit pour proposer ses services, non ? » Demanda-t-il, feignant l'ignorance tout en ayant, à l'évidence, déjà fait son idée.

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Luciole  
#13 Envoyé le : samedi 11 décembre 2021 23:54:00(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649


Les remarques pleines de miel qui lui sont adressées ont le clair mérite de faire rire le mwangi. Un rire sincère et insouciant.
« Ce n’est pas de la flatterie jeune sœur, tout au plus une sincérité admirative qu’à mon age on peut bien se permettre. » Un clin d’oeuil est ajouté à ses paroles.

« Thal ? Clairement il en faut beaucoup pour le faire rouler sous la table celui là. Son record est à 11 tournées » , commente t’il admiratif aux deux demoiselles. « Mais pas d’inquiétudes, il n’est pas là cette année. Je croit que le navire où il officie a été aperçu du coté de Kepre Dua.. espérons qu’il ne fasse pas de bêtises  »? rajoute-il songeur.

La remarque de Zahiya le fait
«  Ahaha, en tout cas, aucuns risques que vous passiez à coté de notre rhum. Il va couler à flot et on en a commandé du bon. D’ai- »

L’arrivée de Corentine semble le surprendre et il la laisse compléter affable avant de reprendre, faussement sévère – il n’est guère compliqué de voir qu’il est ravi.

« Tutututut jeune fille, c’est très sournois ça de faire ainsi la promotion des cuvées de ta famille. » Il se tourne vers le reste de son petit groupe. « Et le pire c’est qu’elle n’a pas tout à fait tord bien que la distillerie Danteliere ai un blanc particulièrement… savoureux. Et que les Ombliers soient aussi en piste pour le titre. Sans parler des rhums arrangés qui eut savent tirer le meilleurs même des cuvés moins prestigieuses… Mais le Tonnelet est bien la meilleur auberge de Blanc-Lys, et c’est le principal temple du Joyeux Buveur. D’ailleurs Duwella sa tenancière y organise le défi du Bienheureux Soulard si vous avez le cran et l’estomac pour le relever. Ceci dit il y a aussi la Divine Célébration, et la Chope à flot qui valent le détour..

Joint toi donc à nous ma chère Corentine, ce sera un plaisir. De toute façon la visite n’est pas très longue. Tes parents ont pu venir cette année ? »


Les entraînant dans les rues bondées, le prêtre les mènes vers le sud où la foule se dirige également. On y distingue une statue qui dépasse de plusieurs mètres la foule et, les savants assemblages de cordes et de poteaux laissent supposer que plusieurs ponts doivent en partir.

« Et bien oui, c’est notre culte qui organise ces célébrations tout les ans à l’origine même si je doit avouer que leur succès nous a un peu échappé et que l’ensemble de la communauté s’y implique. Nous célébrons la main de Caiden et la protection qu’il apporte aux esclaves en fuite. Vous savez ce qui s’est passé à Fin-de-Couronne ? »

Connaissance histoire ou religion dd22

« Et pour participer, il envoie un sourire radieux à Tchaka, laissez vous simplement happer par la fête. Buvez du rhum, louez Caiden et amusez vous. C’est ainsi que nous le célébrons, lui et la liberté qu’il nous offre. »

Leur guide redevient un brin sérieux devant Zur-Bargal, hochant la tête.

« Il faut dire que tu as des traits qu’on oublie peu. Mais ça ne te dispense pas de profiter comme chacun ici. L’alcool ne juge pas et c’est bien l’un des rares adversaires devant lesquels nous sommes tous égaux. Ou alors est ce un allié ? » Hésitation nette.
« En tout cas l’ami, aujourd’hui il y a peu de chance que tu trouve quiconque suffisamment sobre pour négocier une embauche. Ca sera plutôt demain, et sans parler trop fort si tu veux éviter de te faire égorger par les migraineux. Ceci dit, y a toujours des embauches. Il me semble bien avoir entendu dire que la Capitaine Chan Ai-Huao était de passage, et qu’il lui manquait des hommes mais c’est toujours risqué de se mêler des affaires du Conseil des Trois Sages. On a vu le Courage Rouge amarré, et à moins que le caractère de son capitaine ne se soit amélioré, c’est sur qu’il y aura de la place à bord. »

Il semble réfléchir…
« Ah, et probablement Maxevale aussi qui va recruter quelques marins… Et probablement d’autres, mais à moins d’un sacré coup de chance, rien ne se concluera aujourd’hui.  »

Et bien tout dépends. Une partie des passants ne fait pas particulièrement attention à sa bourse mais est suffisamment armé pour que ça ne semble pas les gener, d'autres n'ont pas de bourses visibles... et certains encore n'y font absolument pas garde. Par exemple l'un des deux marins avec vous qui, au delà de son sourire, semble déjà avoir commencé le rhum si on en croit la vivacité de son regard

Modifié par un utilisateur samedi 11 décembre 2021 23:58:36(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Teacup  
#14 Envoyé le : mardi 14 décembre 2021 12:38:51(UTC)
Tea
Rang : Membre
Inscrit le : 30/08/2020(UTC)
Messages : 26

Zahiya

31 / 31

CA 17 (C13,D14)
Ref +5 / Vig +4 / Vol +5
Sorts lvl. 1 7/7
Sorts lvl 2. 4/4

« Tout champion a besoin de rivaux, » répond Corentine, sans préciser qui, des Schorl, Dentellière et Omblier, elle voyait dans le rôle du champion et des rivaux. « Mes parents ne seront pas des célébrations. Ils ont délégué l'acheminement de cette cargaison à moi et l'un de mes cousins, sans doute pour s'assurer que nous sommes capables de gérer une telle commande. » Ces précisions données, elle rejoint le reste du groupe avec l'assentiment de leur guide.


Jet de connaissance pour en savoir un peu plus :

Folklore local : 1d20+4 donne [9] + 4 = 13

Modifié par un modérateur dimanche 19 décembre 2021 23:32:30(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Tea pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#15 Envoyé le : dimanche 19 décembre 2021 16:22:48(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 112

Thème de Moira : La Méduse et la Guêpe

Répondant à la belle répartie du mwangi par un autre sourire, Moira profite d’un instant d’absence de sa part afin d’évaluer son entourage immédiat, et plus précisément leurs intentions. Son regard ardant se fixant quelques instants sur le dénommé Zur-Bargal.
Tiens, tiens… Une autre âme cherchant un bâtiment, et venant tout fraîchement de débarquer, il y a de quoi se poser des questions… Se pourrait-il que… ?. Nouveau sourire carnassier.

Elle écouta attentivement le discours de leur hôte et les allusions aux locaux ou à l’histoire, mais rien de tout cela ne lui parlait. Bigre. Peu importe, elle aurait sans doute le temps de visiter les différents établissements, et ainsi de se faire sa propre idée de leur art, tout comme de la richesse de leur clientèle, songea-t-elle.

Le dernier nom prononcé, en revanche, attira tout particulièrement son attention.
«  Maxevale dites-vous… ? Et qui est donc ce ou cette Maxevale ? » osa-t-elle demander, quitte à passer pour une inculte.
Offline Anadethio  
#16 Envoyé le : lundi 20 décembre 2021 19:21:41(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,383
La représentante d'une distillerie ? Ou plutôt une membre de la famille a en juger la réponse qui était faite... Oh... Et bien écouter un artisan parler de son œuvre pouvait toujours être intéressant.

« Je dois admettre que sans préambule les rhum arrangés me semblent plus tentant mais... il serrait dommage de se cantonner à une seule boisson. »

Se tournant vers la nouvelle venue, Zahiya lui adresse un large sourire :

« Et bien je crois que je vais être obligée d'en goûter plusieurs pour pouvoir comparer... me pardonnerez-vous ? Il faut goûter la concurrence pour pouvoir apprécier la domination du champion non ? »

L'intervention du dénommé Zûr-Baga... Bargla... il allait falloir l'entendre une deuxième fois -au moins- pour parvenir à intégrer un nom pareil en entier... en attendant Zûr ferrait l'affaire. Bref. L'intervention du dénommé Zûr ramena la voyageuse à des pensées autrement plus sérieuses. La réponse qu'apporte le prêtre ne manque pas de piquer la curiosité d'une Zahiya maintenant franchement intéressée... Heureusement, la conclusion d'Anyabwile la rassure quand a ses intentions initiales...

Mais bon. Quittes à...

« Et moi qui pensais ne m'intéresser aux choses sérieuses qu'à compter de demain... En tout cas si j'ai bien suivi, je ne suis pas certaine que le capitaine Maxevale soit du style a apprécier qu'on l'accorde au féminin... C'est le seigneur de Baie de la rapière. »

Il y a quand même une point d'interrogation dans l'affirmation de la scalde... Puisque même si elle est presque certaine de son fait, elle a trop souvent eu des problèmes avec des noms aux consonances trop proches.

« En tout cas des trois que vous évoquez, c'est clairement celui qui me donne le plus envie de tenter ma chance... »


Modifié par un utilisateur lundi 20 décembre 2021 19:22:13(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Capuche  
#17 Envoyé le : mercredi 5 janvier 2022 20:54:43(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Tchaka

38 / 38

CA : 18 (C 13, S 15)
Ref +5 . Vig +5 . Vol +1
Panache : 2/2
🪓 Arme 🗡️
aucune
mode dessine moi un mouton

Bon, il semblerait donc que l'on parle surtout d'une joyeuse beuverie. Voilà ce qui semblerait pouvoir être dans les cordes du jeune corsaire : pas trop de protocoles et un maximum d'alcool. Oh bien entendu il note le défi silencieux qui lui est lancé lorsqu'on évoque certaine orgie libatoire dont il n'a pas vraiment notion. Il faudra d'abord voir si ils feront encore partie des combattants au moment de cet affrontement de chopines.

C'est que l'offre et le choix qui semble être proposés sembleraient à même d'envoyer quiconque au tapis. Les noms de tavernes et autres débits fusent, de même que les distilleries. Beaucoup de noms inconnus pour l'ignare que tu es. Ton savoir se limite à savoir apprécier un 'bon' rhum et siffler avec dépit et par simple 'nécessité' une mauvaise bouteille quand la soif se fait sentir.

«  Et bien voilà de joyeuses promesses pour les heures à venir. On tachera de ne pas se montrer de reste pour remercier ce bon Héros Ivre de ces largesses. »

Bon au milieu de toutes ces joyeuses promesses, il semblerait que certains restent un tantinet trop sérieux en parlant déjà embauche et nouvel équipage. Fichus rabat-joie même si il faut bien reconnaitre l'idée trotte bien sûr dans la tête du jeune mwangi. Lys-blanc est censé être une étape, certes plaisante, mais une étape dans les suites de leur départ précipité de Quent. Pas une impasse sans débouchés. Et il est vrai que quoi de plus plaisant et encourageant pour celui qui recherche un nouveau navire avec promesses d'aventure que la joyeuse flotte amarrée tout autour d'eux?

Autant donc laisser trainer une oreille lorsque les noms de navires et capitaines sont abordés.

Une grimace au premier nom et la mention du Conseil.
Une moue interrogative à la mention du Courage Rouge.
Et un air intéressé quant au nom du dernier qui semble d'ailleurs partagé autour de lui.

«  Au risque de paraitre déplacé, je suis quelque peu surpris, au vu des thématiques de cette joyeuse sauterie que vous nous présentez, d'apprendre le nom de certains participants...  »

Le remarque est glissée sur le ton de l'interrogation polie.

Modifié par un utilisateur mercredi 5 janvier 2022 20:57:38(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Guigui  
#18 Envoyé le : jeudi 6 janvier 2022 23:57:13(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,859

Zûr-Barghal
rage berserk : 14/14
Chance : 9/9
CA : 19 | C : 12 | D : 17
réf: +6 | vig: +6 | vol: +5

41 / 41


C'était tout le problème avec les caydenites : même s'ils étaient suffisamment sobres (ou tenaient suffisamment l'alcool) pour être capables d'une conversation structurée, les trois quarts du temps étaient perdus en palabres sur la bière ou le rhum, leurs qualités intrinsèques, ou sur les meilleures brasseries et distilleries du coin. Toutes choses pour lesquelles Zûr-Barghal, sans le sou et aux abois, n'était pas venu. Mais il comprenait néanmoins clairement le message de leur guide : ce soir, il serait inutile de chercher à faire affaire avec qui que ce soit. Il se pourrait même que ce soit mal perçu. Un bon marin, après tout, est aussi jugé sur sa capacité à tenir son rang devant un tonneau. En ces lieux, alcool et bière faisaient office de divinités locales, et il allait bien falloir leur adresser quelques prières pour ne pas dénoter au milieu de tous ces soudards. Il résolut donc, en un geste aussi discret que possible, de prendre sa bourse à sa ceinture pour la glisser sous sa chemise de mailles, tant qu'il était en état d'y penser. Non que Zûr n'aimât pas boire... Mais les circonstances, en ce qui le concernait, ne s'y prêtaient pas vraiment.

En attendant, la mention de Fin-de-Couronne disait quelque chose au tieffelin. Il était incapable de se remémorer où et quand il en avait entendu parler, mais il s'était effectivement passé quelque chose là-bas. « Fin-de Couronne ? Bien sûr ! » Feignit-il de savoir avec l'espoir d'impressionner le mwangi, « c'est là que Thais a libéré tous ces esclaves, c'est bien ça ? Une aventure épique et un haut fait mémorable ! » Ajouta-t-il sans être totalement sûr de ce qu'il disait, mais en prenant bien garde à ne pas en dire trop de peur de dire des bêtises et de passer pour un idiot... ou un menteur.

Ceci dit, à en juger par le regard que lui jeta la mignonne petite elfe quand il parla de chercher un équipage (et, malgré le sourire qu'elle lui lança, le tieffelin avait bien conscience que ce n'était pas pour son physique), ou par l'intérêt que manifesta la brunette à la rapière à la réponse d'Anyabwile, Zûr n'était probablement pas le seul à chercher un emploi à l'occasion de la fête du Rhum. Malheureusement, les noms des navires et de leurs capitaines ne lui disaient rien. « A vrai dire, je connais encore mal les capitaines de la région... » confessa-t-il. A en juger par les expressions successives du dénommé Tchaka, ce dernier semblait en avoir une idée plus précise.

« Mais vous avez raison, ces questions peuvent attendre ! Chaque chose en son temps et, ce soir, on n'est pas là pour ça ! » Déclara-t-il d'un air faussement enjoué, bien décidé à jouer son rôle de suivant temporaire du Héros Ivre.

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Luciole  
#19 Envoyé le : vendredi 21 janvier 2022 19:27:16(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649


C’est sage de préparer la relève approuve le prêtre. « Tu leur transmettra les salutations du Temple », ajoute il après un instant de réflexion. La question de l’elfe semble par contre le prendre au dépourvu.

« Cette ?… Ah ben pour le coup je sais pas comment Janis le prendrais. Il risquerait d’être un peu vexé comme le dit la demoiselle. » Anyabwile hésite un instant avant de répondre en renchérissant. « Ça fait un paquet d’années maint’nant qu’la demoiselle de Motaku mouille à Baie de la Rapière. Et clairement, ce soir il sera beaucoup trop torché pour se préoccuper de ce genre de question. »

Psycho dd15


Le mwangi tente de suivre.
« Certains noms ? J’ai cité qui moi… C’est la capitaine Chan Ai-Huao ou Wilihem le Doux qui vous surprends ? Bha, le Doux a la patience et la tempérance d’un sahuagin souffrant d’une rage de dent mais ça reste un bon marin et il ramène de belles prises. Il a du vouloir céder aux lubies de son tengu Porte-Chance. Pour Chan par contre…  »Il écarte les bras, l’air de ne pas en savoir plus que vous.

« J’ai entendu dire par mon quartier maitre qu’elle avait eut un accrochage au large des Crocs de Dahak avec la frégate la Langue de Serpent. » Ajoute l’un des présents avant de bafouiller en voyant les regards vers lui…«  J’ai entendu dire quoi ! »

« Ah… elle est peut-être venue faire réparer son navire à la Planche de Tarin, la scierie de Blanc Lys alors. Enfin… si vous cherchez un équipage, y a suffisamment de navires pour la fête pour que vous trouviez votre bonheur » tente de conclure Anyabwile avant que son regard ne s’illumine à la réponse de Zür. « Exactement ! En enivrant à mort l’ensemble des équipages des trois navigues esclavagistes avec avec le rhum du départ, elle a offert à tous leurs prisonniers l’opportunité de se liberer avant de les guider vers un navire puis jusqu’aux Chaines, » explique il avec entrain aux autres -partant du principe que le tieffelin était familier avec cette histoire. « Et c’est en souvenir de ça que nous célébrons Cayden aujourd’hui. Vous verrez de multiples masques à la parade de ce soir. Les masques à plume sont pour Thais, ceux souriant sont nos ancêtres libérés » -montre il celui qu’il a accroché à sa ceinture- « et les horreur comme celui ci » -il désigne un peu plus loin un homme portant un masque hideux aux dents exacerbées et aux yeux globuleux – « représentent les esclavagistes.  »

Visiblement le prêtre est très enthousiaste lorsqu’il en parle et acquiesce à la déclaration du sanguin.

« Bien dit l’ami. Aller, n’vous tourmentez pas, ce n’est pas le jour. Faites confiance à la chance et profitez de l’alcool et de la fête. Je vous emmène au tonnelet, comme ça vous pourrez vous y rincer le gosier avec le meilleur alcool de l’île » -clin d’oeil à Corentine - « et tenter le défi du Bienheureux Soulard si vous en avez le courage… et l’estomac !  »

Anyabwile vous entraine à travers la foule et vous passez sur une place reliée à la terre ferme et aux autres îles de la baie par des chemins en terre battue et par des ponts dont l’un en particulier semble dans un état…. Désastreux. Il faut être joueur pour vouloir l’emprunter volontairement. Au centre de la place la statue de bois que vous aviez vu de loin est maintenant nettement plus discernable. Sans surprise, haute de quatre ou cinq mètres, elle représente un homme souriant largement et brandissant une choppe de bière, rapière au côté. Plus loin dans la baie, une statue identique mais en pierre et plus grande encore de quelques mètres semble accueillir les navires.

« Elle est impressionnante mais dites vous qu’il y a eut un sacré débat quand elle a été sculptée. Bière ou rhum… » Il hoche la tête sentencieusement. « Y’a eut des morts. Enfin, un. Mais c’était l’un des deux Seigneurs de Blanc Lys. On n’rigole pas avec ça ici. Et ils étaient complètement torchés. »

Vous n’empruntez pas le pont branlant mais celui installé juste à coté, et il vous désigne un bâtiment où se presse une foule joyeuse et d’où proviennent des exclamations et des rires….




Offline Hikari  
#20 Envoyé le : dimanche 30 janvier 2022 16:36:53(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 112

Thème de Moira : La Méduse et la Guêpe

Moira écouta la discussion sur les rhums arrangés du coin de l'œil, n’osant s’incruster pour l’heure. Mais un bon rhum, cela valait tous les détours, périls et imprudences. La fine créativité des hommes en matière d’artisanat, surtout pour le confort, était des plus appréciables. Aux yeux de l’elfe, rien n’était plus beau qu’une chose aux apparents inutile, ou du moins optionnelle. Rien n’était plus ennuyeux que la nécessité.

La réponse de la charmante bronzée la fit d’ailleurs tiquer. Le seigneur local donc… intéressant… Cela méritait le détour.
«  Ha, pas cinq minutes à terre que je passe déjà pour une dinde. Le seigneur donc, je note, ne pas contrarier la célébrité locale sur sa virilité. Merci ma grande. » répliqua-t-elle, insolente mais nullement hostile, mais rassurée de voir en la personne de Zûr qu’elle n’était pas la seule à être étrangère aux noms de ces lieux. Mal prendre de ne pas être connu par delà les mers, fallait avoir un sacré égo dis donc.

Son regard passa ensuite à Tchaka, les pupilles pétillantes tandis que l’on évoquait la boisson.
«  Et plutôt deux fois qu’une !  » ajouta-t-elle, enjouée.

Curieuse, elle se demanda ce qu’il entendait par là, sur le sujet des participants… Des ennuis en perspective ? Des personnes non recommandables ? Hum… à en juger par les réponses des autochtones, ce n’était guère rassurant… Il faudrait qu’elle en cause pour en avoir le cœur net, lorsqu’ils seraient à l’écart des locaux.
«  Je vois que ça ne rigolait pas entre ces Seigneurs ! Il y a plusieurs seigneurs sur l'île, actuellement ?  »




Saluant le barbu leur ayant répondu et suivant Anyabwile, voilà que l’elfe se remet à rêvasser de la ville locale, appréciant l’ambiance se dégageant de cette île. Arrivés devant la fameuse bicoque, sans doute une taverne songeait-elle, elle se tourna vers le reste du groupe, toute souriante.
«  Alors, qu’est ce qu’on attend ? On va s’en jeter un avant de profiter de cette fête ?
Et si certains d’autres vous sont aussi intéressés par se trouver un équipage, on pourra faire le tour des quais ensuite, sait-on jamais si on trouve la perle rare… Z’en dites quoi ?  »

thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
7 Pages123>»
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2022, Yet Another Forum.NET