Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Boadicee  
#1 Envoyé le : lundi 10 juillet 2023 20:50:45(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,749

Flammes sur la toile du ciel nocturne

Fai courait à perdre haleine, et sans y prêter attention le sylphe avait distancé les autres pèlerins, filant vers le village aussi vite que ses jambes pouvaient le porter. Dans les cieux, Yue tournait toujours, à la recherche de Mao Mao, et même si Fai gardait un oeil sur lui, le rapace ne semblait pas encore avoir trouvé de piste...Mais les cris étaient plus nombreux du côté de la rivière, et c'est dans cette direction que les pas du marchand le portèrent.



Il fut interrompu avant d'atteindre la rive, par une créature qui surgit d'une des demeures proches, fracassant le mur de bois. Elle le dominait de plusieurs têtes, et tenait encore à la main la carcasse désarticulé d'un des villageois qui n'avait pas résisté à son passage à travers le mur. La créature n'avait rien de naturel, sa haute silhouette paraissait construite presque entièrement d'ivoire gravé, sur une armature de bronze poli, et elle avait quelque chose de gracieux malgré la violence de ses mouvements, ses six bras bougeant avec la fluidité d'un fauve. Elle braqua le globe de verre enchassé au centre de ce qui lui tenait lieu de visage se tourna vers Fai, et le sylphe pu apercevoir l'étincelle de magie qui brûlait derrière l'ivoire et le métal, animant le mannequin de combat. La créature serra les poings et fit un pas vers lui, puis fonça sur lui avec une vivacité qui le prit par surprise.

Il sentit le déplacement d'air lorsque le poing d'ivoire de la créature passa à un pouce de son visage, le manquant de peu grâce à une esquive instinctive. La créature d'ivoire tournoya sur elle même, et un autre poing effleura son armure, mais l'impact ne suffit pas à le renverser. Il avait ses chances!

  • Frappe vs Fai : 1D20+12 donne [4] + 12 = 16
  • Frappe vs Fai : 1D20+12-4 donne [2] + 12 - 4 = 10

Modifié par un utilisateur samedi 15 juillet 2023 20:37:03(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Annonce
Offline Luciole  
#2 Envoyé le : samedi 15 juillet 2023 22:59:56(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649


Le bretteur n'avait pas cherché à reflechir. La sagesse aurait recommandé d'attendre, d'agir en groupe, d'optimiser ses chances et de ne pas foncer bille en tête. C'est ce qu'aurait fait le marchand. Mais le bretteur parti voilà plusieurs décennies tenter sa chance sur les routes et ailleurs que dans ce coin paumé ne réfléchissait pas sagement. C'était à l'instinct qu'il agissait. Et son instinct lui hurlait que s'il restait la moindre chance de retrouver les siens en vie, chaque seconde qui passait les réduisaient.

Alors se fiant a sa vitesse, il avait foncé au travers de la montagne, poussant son pas deja rapide en temps normal à l'être encore davantage. Et sans même le vouloir consciemment avait laissé derrière lui ceux qui ne parvenaient pas à tenir son allure.

C'était vers la rivière qu'il semblait y avoir encore des survivants, et Yue n'avait encore rien trouvé. Pas le choix! Fai s'engouffra directement dans les rues menant vers l'onde, enjambant dans sa course des corps sans paraitre s'en préoccuper. Il serait toujours temps de s'occuper des morts plus tard, il fallait deja voir si quelque chose pouvait être fait pour les vivants.

Le sylphe s'arrêta au dernier moment tandis que le mur devant lui était fracassé par une créature de métal, plus grande que lui de plusieurs tête. Un automate ! Il jura, se jetant sur le coté instinctivement et sentant le souffle d'air provoqué par le poing de la machine. Puis se recula suffisamment pour que son armure encaisse le second, réapparaissant par la même occasion.

Un automate... une de ces créatures décérébrées contre lesquelles il ne pouvait pas grand chose. Prenant appuis sur le mur, il s'apprêta à simplement se servir d'elle comme tremplin mais elle était rapide, plus que ce qu'il avait prévu et ne lui offrit aucune ouverture. Ce léger mouvement lui ouvrait cependant la place.... Il n'avait pas de temps à perdre à combattre le pion d'un pleutre tout juste bon à utiliser son jouet au lieu de se mettre en danger. Seuls les imbéciles se sentaient obligés de combattre tous ceux qu'ils croisaient.... Lui, il choisissait de l'ignorer.

Si la créature d'ivoire se montrait plus rapide que lui, on en reparlerait... Fai reparti de plus belle. Il restait à espérer que si les autres l'avaient suivis, ils ne prendraient pas le meme chemin. Pour eux.


Tumble puis deux actions de deplacemetn

Modifié par un modérateur samedi 15 juillet 2023 23:20:58(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#3 Envoyé le : dimanche 16 juillet 2023 15:48:32(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,749

Flammes sur la toile du ciel nocturne

Fai avait vu juste. Le soldat d'ivoire se retourna pour engager la poursuite, mais le sylphe était bien plus rapide, le distançant en quelques instants, et la créature abandonna rapidement, le laissant poursuivre vers les berges de la rivière. Il entendit un nouveau cri de Yue, qui descendit plus bas, vers ce qui restait du pont enjambant la rivière.

Les villageois survivants avaient fuit vers la rivière, mais cette avenue de retraite avait été brutalement coupée, le pont qui traversait les eaux vers l'autre berge n'était plus qu'une souche effondrée, les débris de bois surnageant par endroit dans la rivière. Deux autres créatures sculptées dans l'ivoire escaladaient la berge, repoussant le groupe de survivant massé sur la rive. Ceux qui le pouvaient s'étaient armés tant bien que mal, de houes, haches, de pioches et de marteaux, quelques autres brandissaient des torches improvisées, des épées familiales ou des lances pour essayer de protéger ceux qui étaient trop frêles ou trop blessés pour se défendre.

Mais, curieusement, les soldats d'ivoire semblaient avoir stoppé leur attaque, engageant le combat avec les survivants en bordure du groupe, mais sans presser leur assaut. En revanche, les survivants qui tentaient de fuir par la rivière n'atteignaient pas l'autre rive. Fai pouvait voir, dans les eaux troubles, la flamboyance bleu-vert d'immenses nageoires, bien trop grandes pour appartenir à un poisson de la région.


C'est la silhouette qui se tenait un peu à l'écart du groupe de survivant, drapées dans des robes bleues et noires complètement incongrue dans ce décor digne des pires moments d'une guerre, perchée sur les ruines d'une lanterne de pierre qui devait avoir été consacrée aux esprits de la rivière. La femme avait la peau blanche comme la neige, et une chevelure de la même couleur, marbrée de mèches noires. Elle se raidit très légèrement, et fit volte face, braquant ses yeux arachnéens sur le sylphe.
« Tsssk. Encore un. »

Ses paroles se perdirent un peu dans le chaos ambiant, car autre chose venait de frapper Fai. Mao Mao se tenait parmi les survivants, jambe blessée, mais encore en vie.

Modifié par un utilisateur samedi 22 juillet 2023 14:11:29(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Luciole  
#4 Envoyé le : vendredi 21 juillet 2023 23:52:20(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Elle n'était pas encore venu la bête machine capable à la fois de constituer une menace pour sa tignasse et de le battre à la course. Non mais ! Il avait des priorités et le sylphe était passablement agacé par la tentative d'interception - sans compter que fichtre, il y tenait au moins un peu à sa peau. Qu'est ce qu'ils n'avaient pas compris dans le mot pressé...? D'autant que Yue venait de plonger. Signe qu'il avait trouvé sa proie, ou du moins quelque chose de suffisamment inquiétant pour attirer son attention.

C'est donc à la fois satisfait et de plus en plus inquiet que Fai débarque au coin de la rue. D'un regard le bretteur embrasse la scène. Les villageois avaient été acculés contre les restes du pont mais l'hallali n'avait pas encore sonné. La teinte carmine qui s'étendait dans l'eau et les nageoires dont il percevait l'éclat donnaient un aspect mortel à cette voie...

Son souffle se bloque un instant tandis que le sylphe découvre la silhouette aux cheveux aussi blancs que les siens et aux yeux bien trop inhumains. Impossible pour les natifs de Shenmen de ne pas savoir ce qu'évoquent ces traits bien trop réputés pour leurs cruauté et leur pouvoir.

Un mouvement dans les survivants attire son regard et Fai sent son sang qui s'était gelé dans ses veines recommencer à couler. Fuir et se cacher ? C'est la seule réaction saine face à un tel adversaire. Mais le massacre en cours, le sang, la cendre et la boue qui teintent maintenant ses bottes et le regard qui s'est posé sur lui... et surtout, la conscience aigue que face à "ça" fuir n'est qu'une invitation à une frappe entre les omoplates.

Le mercenaire sent dans sa main le poids de son arme qui est venue s'y caller, naturellement. Ca ne le sauvera pas, mais c'est nécessaire pour une sortie un peu moins pitoyable. Avec un peu de chance ses compagnons de route de cette dernière journée auront choisie l'option la plus raisonnable et n'aurons pas pénétré dans ce village. Il le leur souhaite. Et hausse un sourcil faussement offusqué qui ne cache nullement le sarcasme dans sa voix.

« Comment ça, 'encore un' ? J'aurais imaginé un peu plus de courtoisie et de savoir vivre même de la part d'une araignée.... Je constate que les bases les plus élémentaires vous sont inconnues. »

Il rajoute d'un ton soigneusement détaché en sylvestre

« Yue, protège là.  »

Blessée à la jambe, il ne se leurrait pas mais ne pouvait guère lui offrir davantage. Un dernier regard vers celle qui l'a fidèlement secondé depuis une décennie, un leger signe de tête vers la seule issue qu'elle a et le bretteur tourne son attention vers la principale menace ici, un sourire goguenard aux lèvres. On les disait parfois joueuses. Combien de temps allait il pouvoir gagner... c'était toute la question.
Offline Boadicee  
#5 Envoyé le : samedi 22 juillet 2023 13:49:20(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,749

Luoyang la Marionettiste



La créature haussa un sourcil, et sorti des mains couvertes d'articulations chitineuses de ses longues manches. Simultanément, six pattes arachnéenne surgirent de son dos, se découpant nettement sur les flammes de l'incendie. Elle joignit les mains à hauteur de sa poitrine, poings fermés pressés ensembles, et s'inclina légèrement.
« Vous avez raison, maître épéiste. Je suis Dame Luoyang, princesse en exil, la Marionnetiste. »

Profitant de la distraction momentanée, les villageois échangèrent un regard, et tout ceux qui le pouvaient bondirent, tentant de déborder les créatures métalliques, au moins assez longtemps pour permettre à ceux qui ne savaient pas se battre de tenter leur chance. La rue entra en éruption, le chaos se déchainant alors que les habitants de Mianshan tentaient une dernière fois de s'échapper.

Dans le tumulte, Mao Mao claudiqua vers les ruines du pont, le regard tourné vers les cieux alors que Yue plongeait vers elle. Ensembles, la jeune femme et l'aigle tentèrent le saut, de leur mieux. Trop court. La jeune femme agrippa les planches de l'autre côté du pont, tentant de son mieux de se hisser. Pied par pied, elle parvint à se trainer sur les planches, le souffle court, et disparu dans la nuit, inaperçue dans le chaos.

La jorogumo gardait son attention sur Fai, l'étudiant attentivement.
« Dommage que ma chère Tomoe ne soit pas ici...je pense qu'elle aurait aimé croiser le fer avec vous. Mais elle est occupée ailleurs, alors je vais m'en charger moi même. »

  • Athlétisme Yue : 1D20+10 donne [9] + 10 = 19
  • Athlétisme Mao Mao : 1D20+8 donne [19] + 8 = 27

Modifié par un utilisateur samedi 22 juillet 2023 14:11:18(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Luciole  
#6 Envoyé le : dimanche 23 juillet 2023 23:05:05(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Le bretteur ne s'est pas détourné. Si il a conscience du coin de l'oeil de la cavalcade des villageois qui tentent le tout pour le tout, il ne leur accorde pas le moindre regard, trop concentré sur la créature qui lui fait face.

Il n'a pas pris de temps non plus à observer la fuite de sa protégée. Qu'elle réussisse ou échoue n'est plus de son ressort. La seule chose qui l'est encore, au fond, c'est la façon dont lui va pouvoir mener sa sortir. Avec panache, c'est la seule chose qui importe.

Bordel ce qu'elle est flippante. Aucune créature ne devrait avoir autant de pattes ! Hochant la tête avec un sourire en coin, il s'incline à son tour donnant cependant à son salut un aspect presque désinvolte, charmeur.

« Me voilà rassuré de voir que les vielles légendes ne sont pas seulement un ramassis d'affabulations désuètes et que vous connaissez vos manières. Je suis Fai d'Amegawa, ex-lame au service du plus offrant. C'est un plaisir ma Dame.  »

Laissant glisser entre ses mains sa lame, le sylphe laisse celle ci étinceler quelques instants aux flammes qui ravagent le village. Se préparant à un assaut même s'il songe que c'est son esprit qu'il va devoir protéger au moins autant que son corps. Ne pas réagir à la mention de son amie. Il ignore combien elles sont et à dejà parfaitement conscience qu'il ne fait que jouer son baroud d'honneur.

« Et qu'est qu'une marionnettiste de votre classe fait dans un village aussi reculé ? Je veux dire, si c'est pour la chasse, il y avait plus exaltant... C'est un peu... piteux non ? A moins que vous n'ayez un faible pour les bouseux et les paysans...  »

Une légère grimace traverse ses traits comme si cette perspective lui semblait décevante.
Offline Boadicee  
#7 Envoyé le : jeudi 27 juillet 2023 22:34:56(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,749

Luoyang la Marionettiste



Le chaos ambiant, le dernier ralliement des villageois de Mianshan, le grondement et les flammes de l'incendie, et même la créature qui émerge de la rivière...tout ça ne sont plus que des éléments du décor. Pour Fai et Luoyang, la scène qui se joue est entre eux, et le reste n'est que l'arrière plan de cette sinistre pièce.

La jorogumo ne fit pas mentir sa dévotion aux usages, et s'inclina poliment lorsque Fai la salua, ses pattes chitineuses se tendant derrière elle comme les rayons d'un astre.
« Les circonstances qui m'amène ici sont miennes, épéiste itinérant...mais Mianshan est simplement situé au mauvais endroit. Sur mon chemin.

Reste que même les paysans et explorateurs amateurs ont leur intérêt, lorsqu'on sait comment s'y prendre. Ce qui me fait penser que je vais devoir mettre fin à cette conversation, je crains qu'un rituel soit déjà assez long comme ça à improviser et je préférerais ne pas être à court de survivants avant d'en voir le bout. »


Elle écarta les mains, ses doigts couverts de chitine virevoltant dans la pénombre, et sans la lumière de l'incendie, et les fils de soie dansèrent autour d'elle, filant vers Fai comme autant de fouets.
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Luciole  
#8 Envoyé le : vendredi 28 juillet 2023 00:18:19(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Le sylphe n'a accordé aucune importance à la traque qui a repris, pas plus qu'aux hurlements et aux crépitements qui résonnent derrières eux. Après tout, quelle importance. Et puis il doit bien admettre que pour le coup, la réplique est à la hauteur. Un peu trop même à son gout, mais... ce n'est que du pinaillage.

« Quel dommage ce serait...  » Ne plus avoir de vivants à sacrifier ou soumettre, comme ce serait regrettable. « Je suppose qu'en exil signifie que vous avez été bannie de chez les vôtres. Pas pour insuffisance j'espère ? Mais vous avez raison, même les meilleures choses ont une fin.  » Un sourire carnassier. Hors de question qu'il meurre sans le sourire aux lèvres.

Le sylphe était prêt. Et il n'a jamais compté autant sur sa vitesse. Sur les vents qui l'entourent depuis sa naissance qu'aujourd'hui alors qu'il s'élance vers sa cible.

Modifié par un utilisateur vendredi 28 juillet 2023 13:09:50(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#9 Envoyé le : vendredi 28 juillet 2023 22:13:49(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,749

Luoyang la Marionettiste


Les légendes sur les monstrueuses femmes-araignées de Shenmen ne manquaient pas, et leur réputation s'étendait bien au delà des frontières de leur contrée natale, faisant d'elle les figures de cauchemars avec lesquelles les parents menaçaient leurs enfants désobéissants, et toutes les histoires s'accordaient sur un point: elles étaient redoutablement dangereuses grâce à leur sorcellerie et leurs talents de métamorphes charmeuses et manipulatrices.

Ce à quoi Fai ne s'était pas attendu, c'était à ce que Luoyang soit aussi redoutable au corps à corps. La vitesse du sylphe la prit au dépourvu, pendant un instant, lui permettant d'esquiver le premier assaut, mais sa lame ne trouva pas la chair pâle, arrêtée nette par la chitine d'une patte, et bientôt il du reculer face à un assaut incessant, le monstre tirant avantage de ses huits membres pour déborder la garde de son adversaire. Et là, la vaillance en comptait que peu face à l'écrasant poids du nombre et de la coordination. Même avec autant de pattes et de griffes dansant à son commandement, la jorogumo semblait mener un élégant balais, sans jamais perdre le rythme, et chaque ouverture n'était qu'un piège qui laissèrent bientôt un nombre de blessures sanglantes sur le torse de Fai. Aucune fatale, mais chacune lui coutait du sang et de l'énergie, là où son ennemie n'avait pas ralenti.

Un cri de détresse retentit par dessus le tumulte, Yue plongeant sur la jorogumo alors même qu'elle s'apprêtait à transpercer Fai. Luoyang glapit, repoussant péniblement l'aigle qui s'en prenait à son visage et visait ses six yeux, et dans la surprise, elle laissa l'occasion à Fai de frapper, ouvrant une ligne sanglante le long de son cou, mais pas assez profonde pour être fatale. D'un revers de pattes, elle envoya bouler Yue, et cette fois l'amusement sur son visage avait été remplacé par une profonde colère. Elle joignit les mains, et en tira de véritables cables de soie. Cette fois, Fai était trop prêt. L'un d'entre eux s'enroula autour de sa cheville, l'envoyant au sol, un autre brisa net son poignet d'arme, et la Jorogumo le souleva du sol, ses six pattes chitineuses fendant l'air pour venir déchirer la poitrine de Fai comme autant de lances. La dernière chose que le sylphe pu percevoir fut la silhouette de Yue, fuyant vers les montagnes avec un cri endeuillé.
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Boadicee  
#10 Envoyé le : samedi 25 novembre 2023 18:21:51(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,749
?????? - Taiyang, près d'Amegawa


Errance

Laissant le reste des survivants et leurs inquiétudes contourner Taiyang, Fai pris la route d'un bon pas, accompagné par les cris intermittents de Yue qui chassait dans la vallée, et se dirigea vers le hameau en contrebas. A mesure qu'il se rapprochait, les lieux se rappelaient à ses souvenirs, les poignées de fermes dispersées dans les rizières autour du petit hameau. De la fumée s'éleva bientôt des cheminées, et dans l'après midi après une longue descente, le sylphe atteignit Taiyang proprement dit.

La hameau était modeste, mais malgré cela, les demeures aux toits de chaume étaient bien entretenues, les rues propres si l'on exceptait quelques poules vagabondes, et les villageois le saluèrent avec chaleur passé l'hésitation initiale. Au centre de la place se trouvait une statue représentant Kofusachi, divinité du commerce, et si les souvenirs de Fai ne le trompait pas, l'endroit qui l'intéressait n'était pas loin...Taiyang n'était pas assez grand pour avoir une variété de commerce - c'est tout juste si le village avait une forge, un meunier, et un tisserand en dehors des fermes - mais comme tout hameau de la région ou presque, il y avait un relais. Cette sorte de boutique/entrepot servait autant de lieu de stockage commun pour les produits de la vallée qui devaient être transportés à Amegawa que de boutique où l'on vendait un peu tout et n'importe quoi dont les villageois pouvaient avoir besoin. Ces relais offraient aussi souvent gîte et couvert pour une somme raisonnable, quand les voyageurs préféraient ne pas dormir à la belle étoile pendant les mois d'hiver.


S'il y avait un endroit où se renseigner, c'était sans doute là. Fai fut accueilli par une femme en robes grises et ochre, simples mais robustes. Sa chevelure noire était nouée en un chignon grossier, retenu par une épingle de bois et protégé par un foulard. Elle avait les traits marqués, mais l'air souriant, et le salua poliment.
« Les esprits veillent sur vous voyageur! Que puis je pour vous? »

Modifié par un utilisateur samedi 25 novembre 2023 18:24:03(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Luciole  
#11 Envoyé le : dimanche 26 novembre 2023 17:58:56(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Que les inquiétudes de Liling et Eri soient justifiées ou non, le sylphe les avait salué d'un signe de main désinvolte avant de se diriger vers la vallée. L'ombre de l'oiseau qui s'était envolé en même temps que lui passait par intermittence au dessus de Fai et il esquissa un sourire en entendant le cri de l'aigle, plongeant sur un lièvre ou une marmotte.

Ce cri là ne se souciait pas de qui rodait dans l'ombre. Yue vivait dans l'instant. Ce qui était sans doute le plus sain pour eux.
Les fermes finissent par apparaitre tandis qu'il descends dans la vallée, amenant avec elles des souvenirs. Il n'était pas passé souvent mais ça suffisait. Rien ne semblait avoir vraiment changé ici si ce n'était quelques murs et un toit qui paraissaient plus neufs que dans ses souvenirs.. Et bon sang, ça faisait du bien de voir d'autre tête que les quatre qui l'entouraient depuis une semaine. N'hésitant pas à saluer avec un large sourire les villageois qu'il croisait, il adressa un signe de tête respectueux à Kofusachi en arrivant sur la place -jamais une bonne idée de se mettre le dieu du commerce à dos quand on bossait dans le domaine.

Bon... par où c'était déjà... ah ! Oui, par là ! Poussant la porte du relais, le sylphe salua poliment mais son sourire montrait plus de chaleur que ne l'aurait exigé la courtoisie de base.

« Les esprits veillent sur vous dama. Ca fait du bien de revoir du monde avec avoir passé les derniers mois en autarcie.

Qu'avez vous d'intéressant à proposer à un pauvre chasseur à qui le gout du bon pain manque beaucoup trop ? »
Demanda t'il avec un clin d'oeil au moment de s'apitoyer sur lui même.
Offline Boadicee  
#12 Envoyé le : dimanche 26 novembre 2023 18:56:02(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,749

Vallées Montagnardes


La tenancière du relai lui répondit avec un sourire et un hochement de tête.
« J'imagine ça! Les montagnes sont belles, mais y passer des mois seul ça aurait de quoi faire perdre la tête à n'importe qui!

Si vous voulez vous arrêter pour manger on a une soupe sur le feu depuis hier soir! C'est encore tôt dans la saison pour qu'on ait de la viande mais avec des légumes frais et du tofu ça vous réchauffera. Sinon, si vous cherchez plutôt de quoi améliorer l'ordinaire sur la route, j'ai des baozi fait ce matin! Ce serait parfait pour manger un morceau tout en voyageant et certainement mieux que des rations! »


Tout en parlant, elle lui jeta un oeil de la tête aux pieds.
« Vous allez vers où? Amegawa? Méfiez vous, on a moins de passage que d'habitude mais y'a des rumeurs inquiétantes sur ce qui se passe en ville. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Luciole  
#13 Envoyé le : dimanche 26 novembre 2023 19:34:22(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649


« Ah ça ! » hoche-t'il la tête, « la première semaine vous vous émerveillez des paysages, du lever de soleil, de n'être plus enquiquiné par la voisine qui radote et par les jacasseries des uns et des autres, et puis finalement vous perdez le compte du temps, savez plus depuis combien d'coucher vous y êtes et vous vous rendez compte que le vent est tout aussi bruyant que n'importe qui quand il se lève et vous vous surprenez à regretter les moment où on venait vous déranger. C'est l'moment où il faut redescendre au moins quelques temps. »

La proposition de soupe n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd et le bavard acquiesça avec un large sourire.
« Comment dire non à une proposition pareille dama. Je suis sur que votre soupe est une véritable bénédiction Je vous prendrais aussi des baozi et de quoi faire quelques repas vraiment réconfortants pour la suite du trajet après. »

Laissant glisser la conversation, le sylphe répondit avec un ton surpris.

« Heu oui. Je comptait profiter du marché du Matin pour y voir le cours de la fourrure. C'est là bas qu'elles s'écoulent le mieux vu qu'elles partent ensuite vers les grandes cités.. Sans compter qu'ma soeur y vit... pourquoi ? Y s'passrait un problème en ville ? Comme j'ai dit, y a un moment que j'y suis plus retourné... »
Offline Boadicee  
#14 Envoyé le : dimanche 26 novembre 2023 22:50:14(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,749

Vallées Montagnardes


La tenancière ne se départit pas de son sourire, et s'éclipsa un instant dans la cuisine en lui faisant signe de s'installer à l'une de la poignée de tables dispersées autour du relai, et elle revint quelques instants plus tards avec un gobelet de thé et un bol de soupe fumante où le sylphe pouvait voir flotter des champignons, des carottes, des brocolis, et des racines de lotus et du tofu frit. Il s'en élevait un arôme épicé.
« Vous m'en direz des nouvelles! Je vais rassembler le reste, ça fera une pièce d'argent! Mais mangez d'abord, on verra pour le reste ensuite. Z'avez que la peau sur les os! »

Tout en préparant le reste de sa commande, la tenancière grimaça en écoutant ses paroles.
« On a pas eu un mot pendant l'hiver, mais y'avait des rumeurs de brigands dans les environs l'été dernier. Pas vraiment de voyageurs quand les cols sont bloqués par la neige, mais normalement on devrait déjà voir du monde, ne serait-ce que les collecteurs de taxes du gouverneur, et pour le moment on a pas vu grand monde. Moi j'trouve ça inquiétant, surtout avec les troubles de l'an passé. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Luciole  
#15 Envoyé le : mardi 28 novembre 2023 00:10:10(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Le sylphe s'installa à l'une des tables, veillant machinalement s'asseoir dos au mur pour profiter du soleil de fin d'après midi sur son visage. Les choses semblaient ne pas trop mal aller par ici, ou en tout cas, la vie des locaux n'avait pas été outre mesure transformée par les evenements de l'année precedente.

En tout cas, Fai ne se prive pas pour savourer la soupe fumante qui lui est apportée. Veillant à ne pas se bruler, le liquide chaud a des saveurs paradisiaque.
« Goutez à ma cuisine et,  » gorgée délicieusement chaude. « Et vous verrez qu'vous finirez par maigrir aussi au bout de plusieurs mois à ce régime... » admet t'il d'un ton un peu dépité.

Il ne compte pas laisser grand chose de ce repas, le premier vraiment chaud depuis leur retour... laissant simplement échapper une moue dubitative.
« C'pas faux que quand c'est les collecteurs de taxes qui oublient de passer, c'est louche... J'veux dire, s'il y a bien une chose pour laquelle on nous oublie jamais d'habitude c'est bien ça ! » Fronçant les sourcils comme s'il tentait de calculer, le bretteur ajoute
« Y se sont réouverts y a combien de temps les cols à cette altitude ? Et puis, par rapport à l'année passée, qu'est ce qui pourrait arriver.. pour nous j'veux dire.. »


Offline Boadicee  
#16 Envoyé le : mercredi 29 novembre 2023 15:32:10(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,749

Vallées Montagnardes


La tenancière haussa les épaules tout en empaquetant soigneusement la commande de Fai dans du papier de riz.
« On peut de nouveau traverser les cols à pied depuis un peu plus d'un mois, trois semaines pour les chevaux...d'ordinaire ce sont les premiers à arriver. »

Elle roula des yeux en grimaçant.
« Ah ça, quand il s'agit de dépouiller les honnêtes gens ils sont pas timides!
Mais ce printemps, rien. Et comme y'avait des troubles dans les basses terres l'automne dernier; c'est p't'être qu'ils sont trop occupés pour monter jusqu'ici et ça veut dire la guerre. Ou assez de problèmes pour qu'ce soit des mauvaises nouvelles, en tout cas! »


Elle sourit au sylphe.
« Mais assez de mauvaises nouvelles échangées! Mangez donc, z'en avez besoin! »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Luciole  
#17 Envoyé le : vendredi 1 décembre 2023 23:55:39(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Un mois depuis que le passage était de nouveau ouvert... ça collait bien avec leurs postulat. Il y avait un peu plus d'un an qu'il avait passé ce col. Une éternité. Une vie.

Renvoyant un sourire éclatant à la mention de la soupe, le sylphe s'appliquait à ne pas en perdre, et une fois la garniture mangée, avala le reste du repas, fermant à demi les yeux pour en profiter. Il reposa le bol maintenant vide.

« C'était délicieux !  »

Des troubles en bas. La jorogumo était passée à l'action donc, et... poser plus de question serait probablement étrange. Au moins il avait quelques informations pour qu'ils puissent se forger une idée...

Se redressant et jetant un oeil à la commande, il rajouta après un instant de réflexion

« Vu l'état des miennes... vous me rajouteriez quelques couvertures ?  »
Offline Boadicee  
#18 Envoyé le : samedi 2 décembre 2023 23:35:42(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,749

Vallées Montagnardes


La tenancière acquiesça vigoureusement et remis à Fai un paquet solidement emballé, mais pas trop lourd, qui leur serait certainement des plus utiles sur la suite de voyage.
« Voilà! Une pièce d'argent, s'il vous plaît... »

Une fois la transaction terminé, la tenancière lui souhaita bonne route, mais se ravisa un instant.
« Vous êtes sûr de ne pas vouloir rester la nuit? C'est dangereux de prendre le col à cette heure... »

Avant qu'il ne puisse répondre, le regard de la tenancière se perdit par dessus son épaule et elle grimaça en voyant un petit groupe de cavaliers descendre la route du col vers Taiyang. Ces derniers portaient des foulards jaunes.
« Z'ont pas l'air net ceux là... »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Luciole  
#19 Envoyé le : mardi 5 décembre 2023 21:40:34(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Fai glissa la main dans sa bourse, sortant quelques piécette pour régler et saisit le paquet, passant la lanière sur son épaule. Ca simplifierait la suite pour eux... même si ce serait moins réconfortant que les provisions fraiches qui les accompagnaient.

Le sylphe s'apprêtait à saluer, et remercier son interlocutrices quand celle ci grimaça. Il se redressa, tournant le regard dans la direction qu'elle fixait et fronça les sourcils. Un groupe de cavalier qui arrivait..? Curieux, peu de gens prenaient cette route lorsqu'ils disposaient de montures. Et puis le foulard noué en évidence, même à cette distance, sauta à ses yeux malgré le soir tombant.

Qu'est ce qu'ils faisaient là ceux là...? Le bretteur n'aimait pas du tout les différentes explications qui lui venaient à l'esprit. Surtout sachant le choix qu'avait fait celle qui les avait dirigés. Pas de nouvelles des autorités hein...?

« Mouais... Un groupe de cavalier c'est rarement de bonnes nouvelles.... » Completa-t-il pensivement...

Intérieurement, Fai se félicita de son anneau. Aucune arme, ni armure visibles, il avait l'air parfaitement banal. Bon.. pas humain mais...
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Similar Topics
Et que fait-on de nos Donjons lorsqu'ils ne sont plus sur la table ? (Liens & autres sites)
par Klaf 18/10/2022 12:03:25(UTC)
[PF2] baguettes et batons, c'est pas un peu faible ? (Discussions générales PF2)
par Ikarrc 03/11/2020 02:33:27(UTC)
[HRP] Histoire de faire le point (Partie E-LIBRE)
par Dalvyn 13/04/2020 17:06:33(UTC)
Un guerrier qui fait tous les styles de combats (La fabrique de personnages)
par Adraham 07/03/2020 06:01:06(UTC)
Quel livre ? Que faire ? Aide mj (La taverne de Cayden Cailéan)
par Emilio64 03/02/2019 00:14:29(UTC)
Un arcane trickster peut-il faire des surnoises en lançant un hamster ? (Combat et bestiaires)
par Adraham 06/12/2018 03:13:45(UTC)
Nous faisons le mal, mais nous le faisons bien (Présentations)
par Trystan Noirsang 21/10/2018 00:46:45(UTC)
Que faire quand les joueurs sont passifs ? (Aides de jeu pour Pathfinder-RPG)
par Magicgus 11/09/2018 15:41:50(UTC)
Arcane Trickster qui fait Boum Boum Pow Pow Petif Petaf Poaw ! (La fabrique de personnages)
par Adraham 12/01/2017 04:11:17(UTC)
[Théorie ?] Comment tu fais ton donjon ? (La taverne de Cayden Cailéan)
par nerghull 06/11/2016 12:50:22(UTC)
[Recrutement clos] Qu'est-ce que tu fais pour les vacances ? (Archives temporaires (recrutements sur forum))
par MRamius 07/07/2016 13:12:06(UTC)
où quand croc noir se fait démonter ! (Autres aventures)
par Vince 19/04/2016 22:44:13(UTC)
Réflexions et débat sur le fait de jouer "selon les règles" : est-ce être sadique ou pas ? (Maîtrise et Campagnes)
par Magicgus 14/01/2016 18:37:20(UTC)
comment se faire obéir par un serviteur invisible ? (Magie et sorts)
par Salmonellius 28/12/2015 19:10:14(UTC)
Le trésor de Vordakaï le faible + ce qui arrive (Partie CG-114)
par ekmule 06/12/2015 15:47:19(UTC)
Le contrat social : l'établir et le faire vivre (clés de compréhension, trucs et astuces) (Aides de jeu pour Pathfinder-RPG)
par Priape 25/11/2015 10:35:41(UTC)
[Recrutement fermé] On ne fait pas d'omelettes ... - Aventure Chroniques Oubliées (Archives temporaires (recrutements sur forum))
par Greflechtin 19/03/2015 14:23:00(UTC)
paladin, alignement vite fait. (Races, classes et alignements)
par Aryador 08/02/2015 18:22:33(UTC)
Kingmapper (logiciel fait maison) (AP6 - Kingmaker)
par Taviox_sensei 16/12/2014 23:01:20(UTC)
[blague à propos du fait que "présentation" c'est surfait comme titre] (Présentations)
par Tounwar 07/04/2014 21:29:31(UTC)
Archétype fait maison: Le Prestige [Magus] (Races, classes et alignements)
par Ennrael 13/02/2014 22:38:18(UTC)
[Paladin] Que faire lorsque vos compagnons vous prennent pour un idiot (Races, classes et alignements)
par Drimar 30/04/2013 14:44:05(UTC)
Joueur expérimenté mais nouveau cherche méchant MJ pour se faire torturer! (Archives temporaires (recrutements sur forum))
par Kyrion 23/03/2013 09:12:03(UTC)
j'ai fait une bourde :p (Le site)
par lysenko 27/08/2012 14:45:51(UTC)
[Répartition] Qui fait quoi. (En territoire inconnu...)
par Eurynomos 26/05/2011 23:05:28(UTC)
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET