Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

45 Pages«<434445
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Boadicee  
#881 Envoyé le : vendredi 30 octobre 2015 21:03:33(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,742

Ameiko

34 / 34


Ameiko reprit son sérieux, et fit signe à tout le monde de reprendre son calme.
« Dans ce cas, permettez moi de vous remercier. Ensemble, je suis sur que nous allons y arriver! Mais Hibana n'a pas tort, ça ne va pas se faire en une fraction de seconde. Pour l'instant, on devrait manger un morceau, et jeter un oeil aux cartes. »

Une vague d'assentiment se fit entendre, et chacun repartit à ses tâches, organisant la soirée. C'était peut être leur dernière soirée ici, et si ils devaient reprendre la route, autant le faire avec toutes leurs forces.


Retrouver Chujitsuna fut une promenade de santé. La nuit était tombée, certes, mais cela n'empêcha pas Quoovar de repérer la piste laissée par un cheval à l'endroit que Kurimi lui avait indiqué. Entre les empreintes dans le sol meuble, et les brindilles, branches brisées, les buissons déchirés, il n'eut aucun mal à remonter la piste jusqu'à une petite clairière, dans laquelle paissait un cheval à la robe noire de jais.
L'étalon broncha en les sentant approcher, et s'approcha lentement de Kurimi, frottant son chanfrein contre la joue de la jeune femme. Il paraissait content de la retrouver. En fait, il n'était même pas très loin du camp.


Shalelu Andosana

53 / 53

Une fois qu'ils furent rentrés au camp, Ameiko leur fit signe de la rejoindre. Avec Sandru, Shalelu et le reste du groupe, elle était penchée sur une carte du Nord d'Avistan, en train de décider de la route à suivre. Ameiko parla la première:
« Si vous avez eu les même visions que moi, vous savez qu'il nous reste une chose à faire avant de traverser la Couronne du Monde vers Minkai. Le sabre que mon grand père a vendu à un marchand de Karlsgard...c'est Suishen, un héritage de famille. Il est aussi important que le sceau, à sa manière. Il faut qu'on le récupère. »

Shalelu renchérit.
« Et puis, si vous avez l'intention de ne pas attendre tout l'hiver à Karlsgard, il va falloir trouver un guide. Je suis capable de me débrouiller, mais la Couronne du monde, ce n'est pas le même genre d'environnement. Surtout en hiver. »

Sandru Vishki

29 / 29

Sandru lui aussi avait son mot à dire.
« D'ailleurs, puisqu'on en a l'occasion, je voudrais bien faire quelques affaires. Karlsgard est la capitale des Royaumes Linnorms. Ce serait bien le diable si je ne parvenais pas à vendre notre cargaison et à en embarquer une autre! »

Ameiko pointa sur la carte:
« Dans ce cas, on devrait poursuivre vers le Nord, éviter Port Énigme...il y a des pirates là bas, continuer à travers les collines des Royaumes Linnorms, et prendre à l'Ouest vers Karlsgard. A partir de là...on verra. Qu'est ce que vous en dites? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline durdyn  
#882 Envoyé le : samedi 31 octobre 2015 08:36:39(UTC)
durdyn
Rang : Habitué
Inscrit le : 30/12/2012(UTC)
Messages : 3,604

Shae
ca : 15(C:11, S: 10)
etat : normal
Canalisation 1d6: 6/6
Représentations: 7/7

26 / 26


"Karlsgard ... la Cité appelée la Porte vers Valenhall ... j'ai entendu tellement de choses à son sujet. Ce serait un voyage sans aucun doute extraordinaire même si je ne suis pas vraiment attirée par le grand froid. Il va falloir que je m'achète un équipement adéquat. On y va quand vous voulez."

Modifié par un utilisateur samedi 31 octobre 2015 08:43:50(UTC)  | Raison: Non indiquée

Prêtresse de Shelyn niv 7
Prêtre de Pelor niv 2
Offline MacIIc  
#883 Envoyé le : samedi 31 octobre 2015 11:28:30(UTC)
maciic
Rang : Habitué
Inscrit le : 11/03/2012(UTC)
Messages : 1,809

Solomyia Mvashti
CA 14/13/13
Ref+3/Vig+2/Vol+4
sorts niv0 6/6
sorts niv1 8/8
Sorts niv2 4/4

26 / 26




Solomyia se dit que le destin est capricieux et que la vie sédentaire semble s'éloigner pour elle.

«  Bon, ben si nous voulons reconquérir, le trône d'Ameiko, il faudrait commencer par en apprendre plus sur son peuple »

Solomyia se tourne vers la samourai.

«  Kurimi-san, me ferais-tu l'honneur de m'enseigner vos traditions, en commençant par la langue ? »
AN-170 : Le régent de Jade Solomiya Mvashti (MJ : Boadicee)
BH-130 La couronne putréfiée Zaonessa Bond (MJ : Koko Hekmatyar)
AT-167 La Malédiction du Trône Écarlate Grachius Patronius (MJ : Ghaleon)
CA-157 La guerre de la lance Ribebise, Chevalier servant de Lunedor (MJ : Jeudi)
P158 - Pirate des Entraves Amphérès si elle revit un jour (MJ à trouver)
Offline Boadicee  
#884 Envoyé le : samedi 31 octobre 2015 15:51:04(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,742

Kelda, qui aiguisait sa hache à quelques mètres de là, lança à leur adresse.
« Dans ce cas, je vous accompagne! Enfin, pour le début de votre périple, au moins. Je voulais rentrer à Karlsgard, et ce sera plus simple de voyager ensemble. Et vous aurez peut être besoin de quelqu'un qui parle Ulfen. »

Shalelu leva la main pour attirer l'attention générale.
« Une petite question, quand même. Est ce que vous êtes sûrs de ne pas vouloir vérifier qu'il ne reste rien à Fort Ecume? Je doute que ça représente un danger pour nous, mais mieux vaux être sûrs, non? Enfin, si vous préférez repartir dès demain... »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline durdyn  
#885 Envoyé le : samedi 31 octobre 2015 17:41:28(UTC)
durdyn
Rang : Habitué
Inscrit le : 30/12/2012(UTC)
Messages : 3,604

Shae
ca : 15(C:11, S: 10)
etat : normal
Canalisation 1d6: 6/6
Représentations: 7/7

26 / 26


A la question de Shalelu :"ah ... mais je croyais qu'on avait tout exploré ... si ce n'est pas le cas, en effet, il vaut mieux finir le travail ..."
Prêtresse de Shelyn niv 7
Prêtre de Pelor niv 2
Offline Boadicee  
#886 Envoyé le : samedi 31 octobre 2015 17:47:31(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,742

Shalelu Andosana

53 / 53


Shalelu haussa les épaules.
« Ca, je n'en sais rien...je n'ai pas mis les pieds dans le château lui même. Mais ça avait l'air d'être plutôt grand, je suis juste surprise que vous ayez eu le temps de tout voir. Enfin, c'est sans doute mon côté pessimiste qui parle. Personellement, je ne suis pas sûre que les ruines en valent la peine. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#887 Envoyé le : lundi 2 novembre 2015 06:12:18(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,567

Quoovar
ca : 18 (C:13, s: 15)
Etat : normal
Extraits 1: 1/4; 2: 0/2
Inspiration: 2/6

32 / 34


Quoovar suivait les traces d'un cheval espérant que ce soit le cheval de la samouraï à la chevelure blanche. La piste était facile pour lui et il la suivait tranquillement. Il l'écouta parler et hésita sur la conduite à tenir. La plupart du temps, il préférait fuir les relations sociales, mais il s'était amélioré et se força un peu à répondre. Il aurait pu dévier la conversation, lui mentir sans qu'elle s'en doute, mais il préféra dire la vérité.

« Je suis désolé de te décevoir, mais je suis effectivement réservé. Remarque, je suis aussi méfiant et plein de rancœur. C'est vrai. Si tu avais vécu le dixième de ce que j'ai vécu pour être ici, tu serais toi aussi pleine de rancœur. Pendant des années, ma vie valait simplement quelques pièces d'argent. Tu es une humaine, une jeune : je dois avoir passé plus d'années en tant qu'esclave enchaîné que toi vivante. Mais ma rancœur n'est pas dirigée contre toi, ou contre Ameiko, ou contre quiconque de la caravane. Elle est dirigée contre ceux qui ont fait de moi ce que je suis : un bâtard défiguré et incapable de ressentir des émotions et de se socialiser. Ils sont trop loin maintenant pour que je puisse exercer la moindre vengeance sur eux. De toute façon, je ne suis pas suicidaire, donc je n'irais pas chercher vengeance contre eux. La rancœur reste, mais j'essaie de passer outre, en particulier avec Ameiko et les autres filles.
Mais tu te trompes en passant que mon énervement de tout à l'heure est dû à ça. Après ces décennies en tant qu'esclave, il y a bien une chose que je chérie, c'est la liberté. La liberté de faire ce que je veux, quitte à en assumer les conséquences, mais aussi et surtout de choisir moi-même ce que je veux faire et ce que ma vie vaut. Jamais je ne laisserai un serment, encore plus un serment prononcé par mes ancêtres, guider mes pas. Pour ça que j'ai réagi avec énervement : que tu puisses vouloir te suicider pour satisfaire un serment familial est pour moi une preuve d'un manque profond de bon-sens, voire d'intelligence. J'espère que ce n'est pas le cas, et que c'est juste un sens moral que je pense mal-placé, qui t'a forcée à dire ou à faire ça. Dans tous les cas, n'espère pas que j'approuve une telle conduite, maintenant ou dans le futur. Tu as voulu être honnête avec moi, et en privé pour éviter des problèmes, alors je fais de même en te disant ça. »


Quoovar sait qu'il a peut-être été insultant, mais ce n'était pas son intention. Sorti des salutations d'usage, Quoovar reste maladroit avec ses mots et ses sentiments, ayant du mal à formuler ce qu'il ressent du fait d'une éducation tronquée à ce propos.


Une fois de retour au camp, content malgré tout d'avoir trouvé la monture de Kurimi. Quoovar suggère qu'il retourne dans le château faire une rapide inspection. Même rapide, ses sens aiguisés peuvent trouver quelques choses d'intéressant ou de valeur.
Offline Gwenette  
#888 Envoyé le : lundi 2 novembre 2015 10:22:31(UTC)
Gwenette
Rang : Habitué
Inscrit le : 20/06/2015(UTC)
Messages : 1,402

Kurimi
REF+3 | VIG +5 | VOL +4
Défi : 0/1
CA:18 | C 11: | D:17
Résolution : 1/2

29 / 29


Kurimi l'écoutant attentivement, sans le couper, et lui sourit quand il eut fini
«  Au contraire, tu as été franc avec moi, et j'en suis heureuse. Tu ne me déçois pour rien, Une vie difficile amène à une gestion des émotions difficiles. Et quand le repas est lourd, il faut du temps pour digérer. Chacun gère ses difficultés à sa façon, avec plus ou moins de facilité. J'espère que tu pourras un jour vivre ta vie le cœur plus léger. Et que je serai encore vivante pour le voir. Concernant tout à l'heure, c'est là où tu te trompes : je suis libre, et rien ne me force à faire ce que je fais. Je souhaite le faire. Et cela me fait plaisir. Comme toi, j'ai ma manière de vivre, et les voyages enrichissent l'esprit, pour moi, tu es prisonnier de ton passé et de tes souffrances, des chaînes t'empêchent de passer au-delà, là où mes serments et traditions te semblent me peser de l'extérieur alors que les ayant accepté de mon gré, elles ne font chaque jour que confirmer la liberté, et mes choix. Qui a raison, qui a tort? Probablement les deux. La vie n'est qu'une question de perspective. La mort en revanche, amène un chemin éternel, que quelqu'un jugera pour nous. Je ne veux avoir aucun regret quand j'y serai afin d'avoir le passage que je mérite, et à ce jour, je n'en ai aucun, raison pour laquelle je suis prêt à mourir sur le champ. Peu d'être peuvent en dire autant. Mais ce n'est pas pour autant que je souhaite mourir le plus vite possible. La vie est compliquée, n'est-ce-pas? » Elle lui sourit de nouveau.
Son cheval retrouver, elle encercla son Chujitsuna de ses deux bras un long moment, avant de monter dessus d'un geste élégant, presque naturel.
«  Merci à toi Quoovar-san, tu as assez marché pour aujourd'hui, prends ma main, monte, et rentrons. »



De retour au camp, Kurimi paraissait enchantée de la requête de Solomyia
« Ça sera un honneur! En plus je connais bien les Varisiens, je pourrais assez facilement te traduire des expressions Varisiennes. Un grand merci à Quoovar également qui a retrouvé mon Chujitsuna avec une célérité bluffante. »
Kurimi se tourna ensuite vers Shalelu
«  On peut fouiller le fort si Ameiko n'est pas contre. Je pense d'ailleurs que dès que nous en aurons l'occasion, il faudrait prévenir l'un des nobles locaux de la présence d'un fort nettoyé et encore en état. Cela pourrait davantage sécuriser la Varisie que d'attendre que pareille ressource retombe en de mauvaise mains. »

Modifié par un modérateur lundi 2 novembre 2015 11:44:33(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#889 Envoyé le : lundi 2 novembre 2015 12:21:27(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,742

Ameiko

37 / 37


Lorsqu'Ameiko entendit la suggestion de retourner au Fort, elle haussa un sourcil, mais elle avait l'air plutôt partante.
« Oui, pourquoi pas. Nous pourrons nous assurer de n'avoir rien manqué d'une part, et si j'en crois ce que vous m'avez raconté, le grand père de Kuro mérite des funérailles décentes. Mais cette fois ci, nous n'avons plus de raison de nous en faire, donc je viens avec vous. »

Au final, Amaïa, Shalelu, Lalya et Kelda, et même Koya décidèrent de les accompagner. A l'aube, ils entrèrent dans le Fort déserté. Rien ne bougeait. En fait, l'endroit avait tout d'un cimetière, et les seuls à les accueillir furent les charognards, occupés à dévorer les cadavres des corbies et des troglodytes qui jonchaient la salle. Même le corps de Saya n'avait pas été épargné, et la tengu n'avait plus que quelques plumes sur les os.

Koya

25 / 25

Ils se séparèrent pour fouiller le château. Kuro demanda de l'aide à Kelda et Lalya pour ramener le corps de son grand père, et dire une prière pour aider son âme à trouver le chemin du jardin de la Mère des Âmes, Pharasma. Koya alla jeter un oeil au temple, et bondit pratiquement sur place en ouvrant la porte. Elle rougit, de colère et d'indignation.
« C'était un sanctuaire de Desna! Ces...monstres! ont complètement ravagé l'endroit! Je ne peux pas laisser faire ça! Il n'y a pas grand chose à faire, mais je vais au moins essayer de restaurer un peu de dignité en ces lieux! Solomyia, Shae, vous pouvez m'aider? »

Finalement, après quasiment une journée à fouiller le château, leurs découvertes étaient plutôt maigres. Lalya avait récupéré quelques livres dans la bibliothèque, et Amaïa avait trouvé plusieurs rouleaux Tian Min dans la chambre de Kikonu. Apparemment, ils étaient assez anciens, mais contenaient tout de même des informations utiles, comme une carte du Nord de Tian Xia et plusieurs de Minkai. Quand à Koya, avec un peu d'aide, elle était parvenue à restaurer le temple de Desna à une ombre de son ancienne gloire.
Alors qu'ils ressortaient, Ameiko demanda.
« Au fait, je ne suis pas sûre d'avoir bien compris...vous avez bien affronté ce tengu ailé qui s'appelait Kikonu dans la salle du trône? Je ne me souviens pas avoir vu son cadavre... »
Ils n'y avaient pas forcément prêté attention en arrivant, entre les charognards et la puanteur du sang seché, il n'y avait pas de raison de s'attarder dans la salle du trône, mais effectivement, le cadavre du tengu ne s'y trouvait plus. Ne restait que la mare de sang noir là où il était tombé...
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
45 Pages«<434445
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2022, Yet Another Forum.NET