Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

6 Pages«<3456>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Anadethio  
#81 Envoyé le : mardi 1 janvier 2019 22:56:02(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 541

Elja

46 / 47

CA 20 (C15,D15)
Ref +8 | Vig +6 | Vol +5
Chant de rage : 9/15
Pana : 8/8 Inspi : 2/2

Ha... Qu'il est facile de s'enfermer ainsi dans ses certitudes... Qu'il est compliqué de faire machine arrière, plus encore pour les créatures les plus puissantes... Et certaines contradictions ne sont pas forcément des plus aisées a accepter. D'une voix douce tu répond :

« Éradiquer les mortels ? Nous ne sommes que cinq vulgaires aventuriers. Pensez vous pouvoir empêcher les légions d'un pays guerrier de raser votre forêt ? Oui... Les mortels sont bien imparfaits. Certains se laissent corrompre par le malin...

Ce que je vois ici ressemble plus à l'oeuvre d'un Daemon ennemi de toute vie qu'à celle d'une fée... Et les comportements que vous me décrivez me donnent l'impression d'avoir été inspirés par un Démon... Il n'est pas ici question de politique. Seulement de la guerre qui nous opposent tous au Mal. »


Tu soupire en retournant auprès de la dyade inconsciente :

« Le sang appelle le sang. Et le temps est peut-être venu pour vous non de pardonner mais d'accepter de briser ce cycle dans lequel finalement tous sont perdants. »

Tu t'agenouille et, accompagnant ton mouvement d'une brève prière a la rose éternelle, tu invoque une vague d'énergie positive sur la dryade... Tu te retourne et ajoute avec un sourire triste :

« Et puis... Laissez une chance a votre amour... Ne vaut-il pas bien des peines ? »



  • Soin léger : 1d8+5 donne [8] + 5 = 13
Offline Mornelune  
#82 Envoyé le : mardi 1 janvier 2019 23:45:02(UTC)
Mornelune
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 3,562
France, Metropolitan

Asphodèle
Rage:14/17
Dégouté
CA:23 Contact:13

54 / 60

Le tiefflin se redressa, la créature se moquait elle d'eux? est elle stupide? Pas lucide ça c'était clair, il aurait probablement put réfléchir à ça mais le temps qu'il y pense il avait commencé à trembler de colère et de dégout, et surtout il avait commencé à dire:« C'est pas la réponse à la question qu'on vous pose.

Vous m'avez demandé si je vous croyais être la dernière des imbéciles et vous m'avez dit que vous saviez tous ce qu'il savait donc: Pourquoi? pas une raison de l'humanité pour faire des saloperie, la sienne Pourquoi vous a t'il maudit? Et qui lui en a fourni les moyens? Si il avait une lettre c'est qu'il ne le connaissait pas lui même.
Montrez nous que vous n'êtes pas la dernière des imbécile et n'avez pas massacré un village entier, innocent compris, pour un coupable que vous n'avez pas écouté.

Ce que j'entends là c'est la colère aveugle et la bêtise, ou la malignité qui vit dans certaines fées, au cœur de la nature, nul n'est besoin des villes pour que le mal se répande.
Vous reprocher des généralité qu'on peut faire sur n'importe quel peuple le votre y compris, j'ai jamais entendu dire que l’orgueil, la jalousie et la bassesse épargnait les vôtres. Vous avez massacré des enfants qui ne comprennent même pas les trois quart des raison que vous nous évoquez, et des vieux qui avaient vécu en harmonie ici toute leur vie. C'est pas deux trois innocent dans un village de coupable, c'est un coupable qui condamne un groupe. C'est clairement vous le fléau ici. A mes yeux vous ne méritez pas le pardon, je ne sais même pas si une rédemption vous est possible... »

Son sourire habituel s'était éteint, un air dégouté sur son visage d’albâtre, son sang coulant lentement dans les minuscules rigoles des sillons naturels de sa peau. Ses plaies étaient quasiment cicatrisées. Il récupéra son épée autour de laquelle il avait entouré sa queue et la rangea dans les sac qui lui servait de fourreau sur son dos.

Modifié par un utilisateur mardi 1 janvier 2019 23:47:38(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Septimus  
#83 Envoyé le : vendredi 4 janvier 2019 14:33:36(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,525
United Kingdom

Abigaël
ca : 21(C:12, s: 20)
Etat : triste
Sorts: 4/6;4/5;2/3
Canalisation: 3/4

51 / 55

Gemini
ca : 19(C:16, s: 17)

27 / 27



Abigaël était triste pour la noble fée.

« Je suis d'accord avec mes compagnons. Tout ceci ne colle pas : vous représentez mal votre noble espèce Faeli. Mes amis l'ignorent mais j'ai passé de nombreuses années dans le Premier Monde, quasiment élevée par des dryades, des faunes, etc. Mais je ne reconnais pas dans vos justifications ce qui faisait pour moi la noblesse des nymphes. Vous avez tué des mortels pour les manquements de quelques uns, et encore je soupçonne une manipulation. Je connais la valeur pour les fées de la vie mortelle, c'est à dire peu de choses, et pour plein de raisons, mais ce serait comme ci on vous condamnait pour la simple raison que des gremlins auraient été méchants : seuls les fous ou les tyrans punissent un ensemble pour la faute de quelques uns. À ma connaissance, vous n'êtes ni l'un ni l'autre. Les nymphes dont j'ai entendu parler puniraient le coupable, extirperaient l'épine pour soigner l'animal.
Je persiste à penser que vous êtes une victime, soit d'une manipulation élaborée, soit d'un sortilège quelconque, car votre comportement ne correspond pas à mon expérience.
Faenil, je connais et j'ai préparé un sortilège permettant d'effacer, temporairement, des effets de charmes et de coercition. Je peux tenter de le lancer sur vous, si vous l'acceptez. Si vous n'êtes pas affecté, ce sort ne fera rien, mais si vous l'êtes, à votre corps défendant, ce bref répit pourrait briser l'effet.
S'il vous plait, acceptez ce sort volontairement : cela ne peut faire de mal, et cela pourrait résoudre nos problèmes. Nulle créature sain d'esprit refuserait d'être libérée d'un enchantement extérieur.
S'il vous plait. »


Abigaël ne le dira pas, mais elle ne voit pas d'autres solutions : la nymphe semble folle à lier, persistant sur un point de vue de monstre, et sans aucun remords. Peut-être Abigaël idéalise trop les nymphes et les fées en général et voudrait trouver une solution pour montrer que ce n'est pas totalement elle qui parle, mais elle ne trouve plus d'autres excuses à la conduite de la nymphe...
Offline TrajanUlpius  
#84 Envoyé le : mardi 8 janvier 2019 10:23:27(UTC)
Trajan
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/03/2015(UTC)
Messages : 5

Takkoua

43 / 43

CA: 21/12/19

Conv. : 6/9

Gidéon

15 / 15

CA: 16/14/12

Takkoua est surprise d'apprendre ce morceau du passé d'Abigaël, surtout dans des circonstances aussi tendues, mais elle laisse l'aasimar prendre la main sur la négociation.

A mon avis elle est juste sous le coup d'un deuil et d'un sentiment d'injustice qui légitime ses actes à ses yeux... Mais bon, ça ne coûte rien d'essayer.

Takkoua observe Ayarik, d'habitude si fin dissimulateur, il laisse transparaître sa colère et son dégoût.

Quel dommage qu'avec toute la magie de Golarion, on ne puisse permettre à une personne de comprendre ce qu'a vécu une autre. Marcher quelques heures dans les mêmes chaussures qu'un criminel, ou le criminel de ses victimes...

Soulagée de voir les ronces se retirer, Takkoua se dégourdit quelque peu les jambes, mais reste sur la défensive vis à vis de la nymphe. Elle observe en direction de Kranlen pour savoir si la nature qui lui bloque le chemin semble obéir à la Nymphe.

Modifié par un utilisateur mardi 8 janvier 2019 13:11:33(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#85 Envoyé le : mardi 8 janvier 2019 17:25:20(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 114

Ayarik Surtova

42 / 43

CA19 (C14 ,D15)
Ref 7 / Vig 4 / Vol 3
Reserve 5/6
Inspiration : 4/5


Et ça continue... Elle refuse même d'essayer d’appréhender un autre point de vue. Qu'il doit être doux de pouvoir s'enfermer dans une vision aussi simpliste et fausse du monde. 'Votre espèce est une infection' est donc sa seule réponse... Triste... Déprimant même. Je ne me souviens pas d'une époque ou j'ai cru à cette fable d'un monde en blanc et noir. C'est aussi stupide que si je pensait que toutes les fées étaient des folles sanguinaires et cruelles. Complètement idiot. Le raisonnement d'un enfant en bas age, mais un enfançon n'a pas dans ses mains le pouvoir qu'elle possède. Peut-être est elle intellectuellement limitée ? Mais même ça ne justifie pas et n'excuse encore moins ses dérives. Le jour où j'accepterais de pardonner à quelqu'un se glorifiant des massacres d'innocents qu'il a commis en toute connaissance de cause, et revendique ceux qu'il accomplira ensuite, ce jour là, je ne pense pas que je pourrais ensuite me faire face sans détourner les yeux.

Nous avons tous notre éthique. Nos limites morales. Une des miennes est ici.

Inutile de parler, Asphodele résume bien certaines choses. Je hoche légèrement la tête à son discours. Nos opinions se rejoignent ici. J’hésite à demander l'air de rien si cela signifie que les suivants à y passer seront les aubergistes qui nous ont accueillis? Après tout, soyons eux aussi font parti des pourritures malfaisantes qui polluent cette foret...

La question d'Abigael est cependant bien tournée. Mmmm... Si cette nymphe était actuellement sous l'emprise d'un sortilège et que c'était ce sortilège qui parlait par sa bouche et non pas sa véritable personnalité? Considérer que les atrocités commises ne l'ont été que par un pantin et que la véritable Faeli est toujours enfermée dans son propre corps incapable d'agir ou de communiquer?

C'est effectivement une possibilité... même si c'est surprenant que les dryades n'aient rien remarqué... mais si c'est le cas, alors... alors d'autres questions se poseront. Je me fait plus attentif à la suite...

Offline Lozatal  
#86 Envoyé le : mardi 8 janvier 2019 19:15:06(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 63
Localisation : Nancy

Faeli

37 / 60

CA: 23/23/17


La nymphe laisse a tout le monde l'occasion de s'exprimer et vois bien qu'elle est incomprise. « Vous vous défendez bien. C'est normal pour la victime de trouver le traitement injuste. La partie saine du bras gangrené que vous coupez, vous penser qu'elle se dit quoi? La même chose que vous. J'ai fait l'expérience de vos horreurs et aucune fée, aucune, si inconsciente soit-elle de votre état, ne serais aussi cruel que vous l'êtes. Je me fiche de votre pays voisin qui viendrais soit-disant s'opposer a mon dessein. Vous êtes seulement parvenu ici car la puissance de la nature n'a pas encore atteint son paroxysme. Quand toute la forêt Vorace sera enchanté, aucune force armée ne pourra rien faire. »

Une fois cet argument évacué, elle passe, sans pitié, au suivant: « Kranlen... J'aurais aimé lui laisser cette chance, j'aurais sincèrement aimé. Je subis ma propre décision en tant que symbole de ma résolution. Vous ne pourrez sans doute pas comprendre, puisque vous ne pouvez reconnaître la vérité. Pour en revenir a cette histoire de lettre, n'avez-vous pas compris? Vous voulez aller l’interroger vous-même? Je vous ai vu parlé aux morts, faites, je vous en prie, et vous verrez que c'est bien plus et non une quelconque machination. Il n'y a vraiment pas besoin d'aller jusque là pour que votre espèce fasse le mal. »

Elle se tourne ensuite, le regard désolé vers Abigaël: « Vous avez été élevé parmi les miens? Vous dites vrai, avant, bien avant, j'aurais agit comme vous l'avez décrit. Je n'aurais puni que les coupables et laisser le reste de votre peuple tranquille. Mais le saviez-vous? Vous avez peur de nous, et passez votre temps à nous prêter les pires intentions. Si vous pouviez nous enchaîner pour nous faire les pires supplices, vous le feriez. Vous pensez que je suis ensorcelée? Allez-y, lancer votre sort, et vous verrez bien. Attention, si vous lancer quoi que ce soit d'autre, vous en subirez les conséquences. La dernière personne qui m'a lancé un sortilège... » En disant ces derniers mots, elle tremble légèrement.

Psychologie DD20
Offline Septimus  
#87 Envoyé le : mardi 8 janvier 2019 21:33:48(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,525
United Kingdom

Abigaël
ca : 21(C:12, s: 20)
Etat : triste
Sorts: 4/6;4/5;2/3
Canalisation: 3/4

51 / 55

Gemini
ca : 19(C:16, s: 17)

27 / 27



Abigaël interroge la fée, remarquant le soucis, mais prenant une voie détournée.

« Vous vous trompez, encore une fois. Je vous aurais à ma merci et enchaînée, je vous libèrerai à la première occasion, comme je tente de le faire là, alors que mes amis perdent de plus en plus l'espoir de vous ramenez à une raison commune. Vous dites avoir été atteinte par un sortilège. Ça n'avait pas l'air plaisant. C'était récent ? Peut-être le sortilège en question ne serait pas étranger à la situation actuelle... Mais enfin, nous verrons bien, du moins je l'espère... »

Abigaël lancera ensuite son sort de suppression de charme, tenant sa concentration aussi longtemps que possible.
Offline Lozatal  
#88 Envoyé le : jeudi 10 janvier 2019 21:36:30(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 63
Localisation : Nancy

Faeli

37 / 60

CA: 23/23/17


Tandis qu'Abigaël lance son sortilège briseur de charme, la nymphe réponds: « Si a eu un effet, je peux affirmer qu'il est terminé. » Son regard se fait fuyant, elle n'aime pas du tout parler de ce souvenir. « Alors? Contente? »

Psychologie DD20


Alors qu'Abigaël finissait d'incanter son sortilège, dévoilant qu'aucun maléfice n'affectait la fée et que les décisions qu'elle prenait était toute de son propre fait, la nymphe recule de quelque pas, juste assez pour être davantage dans les bois que dans la clairière. « L'espoir qu'on vos amis de me ramener à la raison est vide de sens. De mon point de vue, c'est vous qui n'êtes pas conscient des réalités. Vous pensez me tenir, pouvoir m'empêcher d'accomplir mes objectifs? Parce-que je saigne vous pensez m'avoir vaincu, que le fait que je parle est signe que je vais peut-être capituler? Abandonnez vos espoirs, ça n'arrivera pas. Haedrhalith, vas-t-en, je m'en occupe. Tu as déjà trop souffert, et les autres aussi. » Ce dernier ordre s'adresse à la dryade soigné par les héros, celle qui a été maudite par l'un des villageois. Elle, et le reste des dryades encore en vie, qui s'avèrent être plus bien plus nombreuses. En effet, les bruits de voyage par les arbres se font entendre à plusieurs endroits, tout autour de la clairière. La maudite touche simplement un arbre proche pour s'y fondre et se mettre hors de portée.

« Et maintenant, je crois qu'il est temps de laisser Kranlen parvenir jusqu'ici. » Dans la forêt, vers là où le druide devait arriver, la nature se met en branle. « Si vous avez encore quelque chose à dire, je vous laisse une question, choisissez là bien. Je vous laisse aussi terminer votre voyage dans ma forêt, afin que vous vous fassiez émissaire de ce qu'il va advenir de la Forêt Vorace, qui va mériter son nom. »
Offline TrajanUlpius  
#89 Envoyé le : lundi 14 janvier 2019 09:43:05(UTC)
Trajan
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/03/2015(UTC)
Messages : 5

Takkoua

43 / 43

CA: 21/12/19

Conv. : 6/9

Gidéon

15 / 15

CA: 16/14/12

Takkoua regarde partir les dryades, songeuse et inquiète. Le pire, c'est que si on tue Faeli, cela lui donnera raison, en un sens, et toutes les fées en auront après nous... Il faut la faire douter d'elle-même... Planter la graine du doute et la laisser germer... Alors que Takkoua était resté plutôt discrète, c'est elle qui pose la question fatidique :

« Vous vous êtes sentie mieux, après avoir brûlé ce village ? »

Takkoua laisse une seconde pour que la question ai le temps de résonner dans les oreilles de la nymphe, puis elle reprend d'une voix sincèrement peinée, touchée qu'elle est par la souffrance de toutes les créatures.

« Quoi que vous ayez subi, Faeli, est-ce que tuer des gens a diminué votre peine ou effacé vos plaies ? A en juger par vos tremblements, je dirais que non. Vous dites agir ainsi pour protéger la Nature et les vôtres des humains, mais au fond, vous savez comment cela va finir. J'ai peur que vous ne fassiez ça que pour essayer de remplir un vide, mais ce vide est insatiable, et il finira par vous dévorer vous aussi. »

Elle consulte du regard ses alliés, essayant de savoir s'ils s'apprêtent à attaquer la nymphe à la moindre occasion. Pour sa part, espérant montrer l'exemple et être suivie, elle rengaine son épée tueuse.

Modifié par un utilisateur lundi 14 janvier 2019 09:50:10(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lozatal  
#90 Envoyé le : samedi 19 janvier 2019 12:30:11(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 63
Localisation : Nancy

Faeli

37 / 60

CA: 23/23/17


Faeli regarde Takkoua avec lassitude, avec tristesse. « Je ne me sentirais bien qu'une fois votre peuple hors de ma forêt. Ma colère est toujours vive, et elle le restera. » Sur ces derniers mots, un portail s'ouvre par lequel elle semble vouloir partir avant de tomber à genoux.

« Tuez moi. Vite, avant que je ne change d'avis. » Ses yeux sont empli de larmes et elle regarde les guerriers avec une sorte de mélange entre tristesse et espoir. « Montrez moi vos convictions. Si j'ai si tords que ça, alors, tuez moi. Sinon, je partirais et j'accomplirais mon dessein. »
Offline TrajanUlpius  
#91 Envoyé le : lundi 21 janvier 2019 21:38:48(UTC)
Trajan
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/03/2015(UTC)
Messages : 5

Takkoua

43 / 43

CA: 21/12/19

Conv. : 6/9

Gidéon

15 / 15

CA: 16/14/12

Takkoua est sidérée par le changement d'attitude brutal de Faeli. Je ne peux pas la tuer... si ? Elle ne regrette pas ses actes, et nous demande de montrer notre conviction... mais la mienne est qu'elle mérite une seconde chance... Apsu, que dois-je faire ?!

Perdue dans ses pensées, elle regarde les réactions de ses comparses, qui seront sûrement trop heureux d'exaucer son souhait.
Offline Septimus  
#92 Envoyé le : mardi 22 janvier 2019 16:03:47(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,525
United Kingdom

Abigaël
ca : 21(C:12, s: 20)
Etat : triste
Sorts: 4/6;4/5;2/3
Canalisation: 3/4

51 / 55

Gemini
ca : 19(C:16, s: 17)

27 / 27



Abigaël se demandait ce qui allait advenir. Faeli maintenait sa position et insistait qu'elle avait eu raison de faire ce qu'elle a fait. La venue du druide pourrait peut-être changer cela, mais, honnêtement, Abigaël en doutait : Faeli semblait avoir franchi les frontière du remords nécessaire à un pardon. Quand, tout à coup alors qu'elle semblait vouloir s'enfuir, elle tombe à genoux et demande à ce qu'on la tue !?

Là, Abigaël voit un changement d'attitude. Elle peut voir, peut-être en se trompant, la réaction d'une enfant qui réalise qu'elle s'est trompée. Lourdement trompée et est abattue de remords. Mais mourir n'est pas la solution. Abigaël, toujours tendue après le vif échange de paroles et de sorts, s'approche doucement de la fée et pose délicatement la main sur celle-ci.

« Nous n'avons jamais voulu vous tuer. La mort n'est pas une solution. Elle ne peut l'être que si un changement n'est pas autrement possible. Vous savez que vous avez eu tord. Vous êtes en colère et, comme vous le dites, vous le resterez. Nous avons tous été en colère à un moment ou à un autre. Nous avons tous eu nos égarements. Là n'est pas la question. Mourir pour ça, ce serait faire preuve de facilité et de renoncer au futur. Quand un enfant apprend à marcher, il tombe souvent. Il se fait mal parfois. Il est triste, en colère. Mais il ne faut pas qu'il s'arrête pour autant. Il doit continuer. Il doit apprendre de ses erreurs pour ne pas les réitérer.

On a tous fait, je pense, de dramatiques erreurs. Quand j'étais jeune, avant de trouver ma voie, j'ai participé à des massacres. Je n'aimais pas ça, mais je n'avais pas trop le choix. Je m'abritais derrière mon irresponsabilité pour m'en justifier. Mais c'était des erreurs. Je le vois maintenant. J'ai changé. J'ai appris de mes erreurs. Maintenant, j'essaie de promouvoir la vie, le futur.

Vous vous êtes trompés. Vous avez accompli un terrible méfait. Mais l'espoir ne mourra que si vous mourez. Quand je vous voie ici, à genoux, implorant la mort, tout ce que j'ai envie de faire, c'est de vous faire un câlin, car je voie que vous êtes gravement blessée, intérieurement, là  »
Abigaël pointe son cœur. « Mais ce n'est pas grave. Que vous mourriez ne fera pas revenir à la vie ceux que vous avez tués, ni changer le sorts de vos amies les dryades. Au contraire, ça ne sera qu'une spirale de morts et de souffrances.

Mais ici, ici et maintenant, vous pouvez décidez d'accepter vos erreurs et de vouloir aller de l'avant. Tenter de réparer ce qui est réparable. Tenter de faire les choses biens. Ça ne sera pas facile. Mais peut-être, avec le temps, votre colère s'effacera pour laisser la place au chagrin. Et à l'espoir.

Cette forêt mérite mieux qu'un sous-bois nourrie au sang des mortels et d'être la tombe des fées qui y vivent. Vous méritez mieux que ça. Vous pouvez agir là dessus.

Voilà ma conviction : quand bien même vos erreurs, vos monstrueuses erreurs, ne sauraient être pardonnées, je ne veux pas céder à la facilité et au message de mort. J'ai choisi la miséricorde, la vie, et l'espoir. Vous pouvez faire de même. »
Offline Lozatal  
#93 Envoyé le : jeudi 24 janvier 2019 19:31:03(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 63
Localisation : Nancy

Faeli

37 / 60

CA: 23/23/17

Kranlen


La nymphe se relève, lasse. Elle regarde Abigaël et fait simplement un pas au travers du portail qui se referme sur elle.

Dans la forêt, c'est Kranlen qui arrive. L'homme est blessé, couvert de végétation l'ayant étreint jusqu'au sang. Il est fatigué et assez remonté. En entrant dans la clairière, lieu de repos de sa tendre amie, il constate les restes de la bataille et l'absence de Faeli. « Elle est partie? La forêt est redevenu normale, qu'avez vous fait? » Il saisit alors la mèche de cheveux de la nymphe et constate qu'elle a encore toute sa vigueur. « Elle n'est pas morte, vous avez réussi à la sauver? Merci ! Merci mille fois ! La forêt et ses habitants vous doivent une fière chandelle ! » Son regard est un peu fuyant, comme s'il n'était pas sûr.
Offline Mornelune  
#94 Envoyé le : vendredi 25 janvier 2019 00:09:50(UTC)
Mornelune
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 3,562
France, Metropolitan

Asphodèle
Rage:14/17
Dégouté
CA:23 Contact:13

54 / 60

Asphodèle l'air indécis commenta:« Je suis vraiment pas sûr qu'on ait réussi. Si elle refait des sienne, on reviendra, enfin moi je le ferai. Pour éviter des morts innocents, je mettrai fin a sa vie sans que ça me réveille la nuit. »
Offline Anadethio  
#95 Envoyé le : vendredi 25 janvier 2019 19:00:41(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 541

Elja

46 / 47

CA 20 (C15,D15)
Ref +8 | Vig +6 | Vol +5
Chant de rage : 9/15
Pana : 8/8 Inspi : 2/2

Le fil des pensées de la fée est bien malaisé à suivre... Et lorsque finalement elle disparaît tu n'es pas certaine de la conclusion a laquelle il faut arriver... Que signifient ses derniers propos ? Qu'elle a entendu raison ? Ou alors qu'elle compte continuer sur cette voix ? Tu es restée immobile... Prête a agir mais sans pour autant être particulièrement motivée a l'idée de tuer la Nymphe... Et finalement...

Lorsque le druide arrive tu fais part de ton scepticisme aux autres...

« Bah... Franchement j'en sais rien. Elle dit qu'elle ne compte pas changer d'avis... Selon ses propres dires elle est "partie accomplir son destin"... Et j'ai dans l'idée qu'elle ne compte pas abandonner sa folie.

Pourtant de ce qu'elle a dit j'ai l'impression qu'elle vous aime encore. Vous êtes probablement le seul a pouvoir la ramener entièrement. »



Offline Septimus  
#96 Envoyé le : mardi 29 janvier 2019 21:58:25(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,525
United Kingdom

Abigaël
ca : 21(C:12, s: 20)
Etat : triste
Sorts: 4/6;4/5;2/3
Canalisation: 3/4

51 / 55

Gemini
ca : 19(C:16, s: 17)

27 / 27



Abigaël avait laissé partir la nymphe, laquelle était manifestement en souffrance. Elle était pourtant indécise. Elle ignorait si elle avait fait quelque chose de bien et encore moins si c'était juste. Quelque peu hébétée, elle n'avait pas vraiment bougé quand le druide les rejoint. Regardant l'endroit où se situait le portail avec le regard dans le vague, elle ignorait si elle avait réussi quoique ce soit en fait.

« Honnêtement, je partage l'avis de mes compagnons. Je ne sais pas. Elle est certes partie, en vie. On a essayé de lui montrer combien elle avait tord de s'être comportée comme ça. Mais elle est, ou était, en colère. Une colère noire contre les humains. J'ose espérer que nous avons réussi à la convaincre que la colère n'est pas une solution, et que maintenant elle doit accepter de vivre avec sa douleur tout en tentant de faire le bien.
Peut-être que vous, Kranlen, pourrez désormais l'approcher et la calmer... »


Soudain, Abigaël a comme une intuition. Une intuition qu'elle espère faussement fondée.
« Mais. Dites-moi. Auriez-vous à un moment lancer un sort possiblement néfaste sur Faeli ? »

  • Psychologie : 1d20+6 donne [17] + 6 = 23

Modifié par un modérateur mercredi 30 janvier 2019 08:08:44(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lozatal  
#97 Envoyé le : mercredi 30 janvier 2019 13:05:17(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 63
Localisation : Nancy

Kranlen

Kranlen regarde avec désespoir la scène, mais aux paroles qu'ils entends, il retrouve ses moyens. Puis, la question d'Abigaël le surprends. « Lui lancé un sort? Je n'aurais jamais osé. Par contre... Je crois savoir à quoi vous faites allusion. Il y a de cela plusieurs centaines d'années, avant qu'elle ne soit la gardienne de la forêt vorace, et tandis qu'elle vivait encore sur le premier monde, elle avait été convoqué ici par un groupe de sombre individu. Une fois sur notre monde... Elle a vécu l'horreur. A peine arrivé, qu'elle s'est retrouvé avec des bracelets annulant tout ses pouvoirs magiques. Elle... elle n'a été qu'un jouet pendant des dizaines d'années avant de réussir à s'échapper... Elle est venu ici pour éviter que d'autres fées ne subissent le même sort et voyant l'harmonie qu'il y avait entre les villageois et son peuple, sa colère, sa peine et sa culpabilité, s'est apaisé et calmé. »

Le druide s'assoit sur une pierre pour continuer, l'air triste, peiné, fatigué. « Je l'ai rencontré il y a dix ans, et j'ai vue une femme, d'une grande beauté, certes, mais malheureuse et seule. Je voulais lui montrer le bon côté des habitants de ce monde. Nous étions devenu amis, mais... je n'étais pas présent lorsque tout est parti en fumée. Je n'aurais jamais dû aller à cette réunion... Je n'aurais pas dû la quitter... J'espère... J'espère pouvoir la ramener... »

En larmes, le druide termine: « Merci, merci de ne pas l'avoir tué, de ne pas avoir confirmé ce qu'elle pense de nous. »
Offline TrajanUlpius  
#98 Envoyé le : jeudi 31 janvier 2019 11:19:08(UTC)
Trajan
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/03/2015(UTC)
Messages : 5

Takkoua

43 / 43

CA: 21/12/19

Conv. : 6/9

Gidéon

15 / 15

CA: 16/14/12

Takkoua soupire de soulagement en voyant Faeli partir. Elle sait au fond d'elle que tout va s'arranger, qu'une fois la colère désamorcée, le voyage sera long et douloureux pour la nymphe, mais ne pourra que l'amener vers de meilleurs sentiments. Elle le sait parce qu'elle a vécu la même chose il y a des années. Elle regarde ses compagnons dubitatifs et sourit. Et quand Kranlen explique son passé, Takkoua hoche la tête.

Apsu, tous tes enfants ont le droit d'être perdu, et ont droit à une deuxième chance. Merci de l'avoir accordé à Faeli.

« Des années d'esclavage aux mains de monstres... Il n'y a rien d'étonnant à ce que la mort d'une de ses amies ai déclenché une telle furie... Je sais que ça n'excuse pas ses actes à vos yeux, mes amis, mais au moins j'espère que cela vous rassurera sur ses intentions. La colère a toujours une source, et si on la comprends, si on interroge cette colère avec aménité, on peut en guérir. »

Takkoua se raproche de Kranlen, son serpent la rejoignant et venant se lover près de ses pieds, et tend un mouchoir au druide.

« Vous ne portez pas la responsabilité des fautes de ceux qui ont attaqué ses amies, Kranlen, rassurez-vous. Malheureusement, les humanoïdes étant ce qu'ils sont, avec leur mémoire courte et leur désir de vengeance, il y a fort à parier qu'elle se trouve confronter une nouvelle fois à la haine des hommes. Peut-être devriez vous la convaincre de retourner dans le Premier Monde ? S'il y a moyen de l'aider pour y parvenir, et si mes amis sont d'accord, nous pouvons l'y aider. »

Elle se tourne vers ses compagnons : « Qu'en pensez-vous ? »
Offline Luciole  
#99 Envoyé le : jeudi 31 janvier 2019 21:04:17(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 114

Ayarik Surtova

42 / 43

CA19 (C14 ,D15)
Ref 7 / Vig 4 / Vol 3
Reserve 5/6
Inspiration : 4/5


Qu'en penser... Pour le coup je ne sais plus vraiment. Enfin... si... Mais j’hésite à continuer à la considérer comme autre chose qu'une bête curieuse. Continuer à lui accorder la considération que mérite un être intelligent ou non...? Dur de savoir. Elle n'est pas manipulée, elle agit de son propre chef bien qu'elle ai été blessée autrefois... et affirme tester notre volonté en offrant son cou à une lame sous la menace de partir exécuter son dessein.

La seule conclusion qui me vienne à l'esprit c'est la comparaison avec un animal. Blessé un jour, et des siècles plus tard incapable d'agir autrement qu'en victime traquée et paradoxalement ivre de sang et de vengeance. Et face à un animal, je ne voit pas pourquoi je devrait faire preuve d'hésitation. Compatir oui, pour ce qui a été perdu et pour sa tragédie, mais lui donner raison ou prendre le risque qu'elle recommence encore? Après tout son ami druide a déjà essayé et on voit la réussite que ça a été... Sans compter que son traumatisme date quand même d'il y a quelques siècles... et qu'à ce niveau là, je doute qu'il y ai encore des choses à faire. Enfin... au fond... que m'importe...? Ce n'est pas chez moi...

Elle n'a même pas été capable d'être cohérente.... elle pleure qu'une de ses amies se soit fait maudire? Et pour cela en vient à de telles extrémités... mais n'a pas autrement réagit à la mort de celle qui est tombée sous ma lame. A moins qu'elle n'ai moins aimé l'une que l'autre.... Ou qu'un sort tragique m'attende aussi dès que je m'éloignerais de ce tronc ou que mon attention se relâchera... ?

Elle veut conquérir la moitié de ce pays et le soumettre à sa coupe ? Tuer tous ceux qui ne lui reviennent pas et fonder sa foret xénophobe ? Soit... Qu'elle le fasse.... Qu'elle le fasse et découvre ensuite que ce qu'elle a vécu n'est qu'un prélude face à ce qui arrivera lorsque d'autres nations se tourneront vers le cas Nirmathas. Ce n'est pas mon pays. Qu'il finisse à l'état d'étendue carbonisées et sanglantes ne me regarde pas... Mais je sais combien il est égoïste de s'en laver ainsi les mains. Alors je ne sais pas... et mon visage reste de marbre.

Je n'aime décidément pas la nature. C'est clair et net. Et elle ne m'aime pas non plus.

D'un ton volontairement léger -histoire d'être vraiment à contre-pied- je réponds donc à Takkoua.

« Du moment que tu garde à l'esprit qu'il s'agit tout de même d'une tueuse sanguinaire, xénophobe et assoiffée de sang, parce que même avec toutes les excuses dont on peut la parer c'est ce qu'actuellement elle est, je dirais que si les siècles passés depuis et les douces attentions dont elle est entourée depuis 10 ans n'ont pas suffit à la faire évoluer ce n'est pas nous qui le ferons... à moins que tu n'ai des talents cachés..

Quand à la renvoyer dans le Premier Monde, si j'était dans une psychose pareille, j'aurais tendance à l’interpréter comme une tentative de me renvoyer comme une malpropre après avoir abusé de moi de toutes les manières possibles et imaginables, une preuve supplémentaire que je ne suis vue que comme un jouet qu'on repousse une fois qu'il est cassé... bref... je ferais payer cette insulte supplémentaire avant de déclarer que je rentrerais quand je veux, si je veux...  »


Je hausse les épaules... Je ne prétends pas avoir la solution...

« Mais peut être que je voit les choses de façon trop pessimiste, et que ça peut fonctionner... Par contre je ne connait pas le sort nécessaire... »

Je me demande d'ailleurs ce qu'en pensent les dryades encore cachées autours de nous qui observaient la scène... Ou l'unique humaine ici qui pourrait parler pour les siens, Kranlen ne compte pas, il a choisit le camps de la foret.

« Et vous les filles? »

Offline Mornelune  
#100 Envoyé le : jeudi 31 janvier 2019 23:39:18(UTC)
Mornelune
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 3,562
France, Metropolitan

Asphodèle
Rage:14/17
Agité
CA:23 Contact:13

54 / 60

Avec le retour de son sourire canaille de requin rigolard Asphodèle répondit:« J'suis pas une fille, mais v'la c'que j'en pense. Et comme on dit par chez moi, dèsfois on demande au boucher et c'est l'andouille qui répond...

J'ai vraiment un doute sur l'idée d'guérir d'la colère. Quand on la connaît intimement, qu'on y résiste chaque jour, à chaque offense, à chaque blessure, on n'en guéri jamais. On la stocke jusqu'à l'explosion, volontaire ou non, et il faut qu'elle sorte tôt ou tard... Reste à tout un chaque un d'l'utiliser à bon escient, en faire quelque chose qui n'est pas négatif, si possible de l'utiliser pour une bonne cause, mais faut pas rêver on décide pas toujours.

Elle n'a pas pu cont'nir sa colère au bon moment, à mes yeux c'est une faute grave, et ce qu'elle a fait est monstrueux. Qu'elle est lâché prise c'est peut être rattrapable, j'en sais rien, mais si elle l'a fait par vengeance d'un acte qui a eut lieu il y'a des siècles j'en doute fort.

Quand au fait d'la renvoyer dans le premier monde, j'sais pas si c'est a notre portée, si elle en a envie, si c'est bon pour elle, et en général j'décide pas de ce que doivent faire les autres. C'est pas juste un moyen d'se débarrasser du problème sans le régler? Si ça s'trouve on l'a déjà résolu c'problème, bien qu'j'en doute, l'envoyer ailleurs ça l’empêchera pas de recommencer plus tard j'veux dire... »
La queue du tiefflin fouettait l'air, il s'était redressé, avait remis ses pieds à plat. Il avait quitté sa posture de combat et reprenait petit à petit son calme, ou en tout cas ce qui s'en rapprochait le plus dans son existence.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
6 Pages«<3456>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2019, Yet Another Forum.NET