Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

8 Pages«<5678>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Hikari  
#121 Envoyé le : mercredi 7 juillet 2021 23:52:46(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 114
Tournoi du Jubilé

Round 2


PNJs et zones :


Aucun évènement majeur.


Pour celles et ceux qui influencent, faites-moi un jet de diplo s’il vous plaît.
D’autres jets sont jouables selon votre RP et vos intentions.





Du côté des écuries puis sur la lice :



Du côté des tribunes :



Du côté du trucco :





Règles de la joute :



Règles du trucco :

Modifié par un utilisateur jeudi 8 juillet 2021 00:14:13(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Capuche  
#122 Envoyé le : jeudi 8 juillet 2021 18:06:29(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Arno

25 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5

Alors que le jeune dandy privilégié réécrit à sa manière les évènements, tu ne peux manquer, à ton insu, de partager sa pensée concernant l'état d'esprit de ses interlocuteurs dans lequel, sur l'instant, tu te reconnaitrais à coup sûr. Cette furieuse envie de lui sourire tout en le piétinant allègrement et en toute amicalité.

«  Hum... donc si je comprends bien, je t'ai piqué ton rôle, c'est bien celà ? Petits fous et potins pendant que d'autres prennent les risques?
L'inversion des places me plait bien... Rassurez-vous, cher collègue citadin, je tenterai de me montrer à la hauteur de mon nouveau rôle. Le temps de trouver le buffet, et je m'attelle à la tâche qui désormais m'incombe. »


Coup d'œil rapide à la tribune et presque involontaire, mais après tout, ce n'est pas toi qui as mentionné la personne que tu recherches du regard.

«  Et il me semble que j'ai encore gravement sous-estimé les capacités d'hospitalité de notre hôte, voilà le buffet qui vient à nous, c'est fantastique....  »

Serviteurs et plateaux viennent d'apparaitre. pour l'instant on ne propose que des rafraichissements, mais ce n'est peut-être pas plus mal, tu se sens encore un peu nauséeux pour une quelconque substance plus solide.



«  le Sir Nicholas Karthis… contre le Baron Nicolaus Okerra !
Puis le Seigneur Titus Lotheed-Casana face au Cap’tain d’Oppara ! »


Un véritable air d'intérêt éclaire ton visage alors que, reposant ta coupe, tu adresses un sourire carnassier au citadin.

« Et bien sur ce je vais devoir vous laisser, ma tâche, tout ca... Je vous souhaite bonne chance, bien entendu. »
Air nonchalant en s'éloignant, sourire aux lèvres.
« Je crois que je vais commencer par quelques amuse-gueules...  »

C'est que tu te sens beaucoup mieux. Etrange comment la mesquinerie peut vous arranger un mal de crâne.

Alors que, à nouveau, te prend l'envie de fouiller les tribunes du regard, tu surprends un autre personnage à faire de même, celui-là qui semble avoir recu la désapprobation de Nicholas et Cyrielle, le cousin déchu et honteux.
Chercherait-il gente compagnie dans les tribunes tout comme...
...
En tout cas le regard qu'il lance au Captain est bien moins évocateur de romance.
Nouveau coup d'oeil aux gradins. Impossible de distinguer quoique ce soit qui attire ton attention.

Plus haut dans le ciel, un oiseau piaille.



L'annonce du deuxième tour a ravivé l'intérêt de l'excitation des spectateurs dans les tribunes que tu as rejoint. Certains aux visages encore inconnus, te félicitent pour ta prestation, ou plaignent ton malheureux accident. Tu serres quelques mains, essuie quelques courbettes, avant que de finalement rejoindre celle que tu avais aperçu quelques instants plut tôt.

«  En vérité, bel oiseau, je dois reconnaitre, conformément à mes prédictions, que vous avez certainement eu raison de ne pas me confier de gage. J'ose espérer que le spectacle n'a néanmoins pas été des plus décevants?  »

Modifié par un utilisateur dimanche 26 septembre 2021 21:51:56(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#123 Envoyé le : dimanche 11 juillet 2021 23:57:50(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649


Heureusement pour le dandy, les désirs fratricides d’Arno furent contenus et c’est avec un hochement de tête affirmatif qu’il lui confirme la justesse de son analyse.

« C’est tout à fait ça. Savoir recevoir est tout un art qu’il est primordial de maitriser. Je compte sur toi pour le pratiquer à l’excès. Surtout vu les talents de Dame Joanna... »

Récupérant un verre sur un plateau, Nicholas profite de ces quelques gorgées. On avait beau être à l’ombre, il faisait chaud. La faute à la saison et surtout à l’activité… Bon, il avait beau plaisanter et faire mine d’être détendu, ça ne l’arrangeait pas du tout ce résultat. Les trois adversaires qui lui étaient proposés étaient tous piegeux à leur manière. Un monstre, le servant de Martella et un imbécile prétentieux. On parlait d’un piège hein… Pffff….

  Le Sir Nicholas Karthis… contre le Baron Nicolaus Okerra !


Fa-Bu-Leux.
Ne laissant absolument pas paraître son sentiment sur son visage, le Karthis réponds avec une légèreté qu’il est loin de ressentir réellement.

« Oh, je comprends. C’est beau un tel dévouement à sa tache. Essayez de ne pas vous étouffer avec ces amuses gueules. C’est parfois traitre…  »

Creuvard. Oui, bon, c’était mérité mais tout de même… Allons… Nicholas soupire un coup, s’étire et songea qu’au fond, c’était probablement la moins pire des combinaisons et qui à perdre, autant le faire avec son panache habituel. Un sourire en coin a repris forme au bord des lèvres et il se dirige de nouveau vers la lice.

« Allons Baron, je me sent magnanime. Si vous voulez abandonner en raison de votre grand âge, je vous promet de ne pas être trop déçu. Il serait dommage que vous vous cassiez quelque chose… » réponds il, cabotin, à son adversaire.

N’empêche, c’était bien la preuve qu’on ne pouvait absolument pas compter sur les elfes, Et pas sur les Arno non plus. Ne reste donc plus qu’à rejoindre sa monture et la lice… Il glisse avant cela a son compagnon..

« Mmm Arno ? Si j’y passe, sachez que je tient à un cercueil en bois vivant, ornementations en mithral toussa. Ah oui, et mettez un beau diamant de coté. Je ne voudrais pas vous priver du plaisir de montrer votre désespoir en me voyant si tôt disparu. »

Par contre… impossible de lui demander un ‘pas la tête hein’. Ne reste qu’à croiser les doigts… Et puis, pour être franc… après y avoir réfléchit un peu, c’est vraiment la moins pire des combinaisons. Au moins, il n’a pas la pression de devoir impérativement battre Lotheed Casana (par principe), ni celle de ne pas perdre face à l’homme de main.

Bon, par contre, il serait bon qu’il réussisse à le faire tomber au moins une fois. Juste pour le principe. Et puis parce que ça fera du bien à l’égo.










Au moins, il a sorti le grand jeu, est à peu près sa dernière pensée consciente alors qu’il sombre dans les ténèbres… On avait les victoires qu’on pouvait...

Modifié par un utilisateur dimanche 11 juillet 2021 23:58:34(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Anadethio  
#124 Envoyé le : mardi 10 août 2021 19:24:05(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,384

Et bien... voilà qui s'appelait botter en touche. Après avoir faire une ouverture pareille, se replier était pour le moins discourtois. Mais bon... C'est pas comme si je m'étais attendue a une réponse franche... Simplement a un petit peu plus de finesse.

« C'est vous qui vous présentez comme étant de ses alliés... Et si je ne m'abuse vous n'êtes pas seuls originaires de Cassomir. Ensuite... Je ne suis pas mesquine... Si vous n'avez rien d'intéressant a me dire sur son hôte ou sur ses relations avec ses... alliés, et bien... peut-être pourrais-je accepter autre chose pour satisfaire ma curiosité. Mais je vous laisse proposer. »

Bon... Il y a fort a parier que la conversation tourne cours après ça. Je n'ai même pas été particulièrement éloquente...

L'annonce du prochain affrontement me fait légèrement frissonner. Sur le plan politique il aurait été préférable qu'il affronte Ernesto. Si j'aurais appréhendé une rencontre avec le Casava... au moins l'issue était-elle incertaine. Mais là... D'autant que cet imbécile avait probablement réussi a excéder le vétéran d'une manière ou d'une autre. C'est qu'il est doué a ce petit jeu là.

Mais... c'est qu'il se débrouille ! J'applaudis avec soulagement lorsque les deux cavaliers finissent au sol. Au moins il n'aura pas été ridicule. Mais à la deuxième passe... Nicholas s'envole et ne se relève pas. Il me faut une certaine dose de maîtrise pour retenir une grimace inquiète... et n'y arrive probablement pas parfaitement. Tant pis. N'en reste pas moins que le prêtre est rapidement sur place et que je serais parfaitement ridicule et inutile en me précipitant sous la tente.

Enfin... n'en reste pas moins que le moment est probablement venu pour passer a de nouvelles conversations. A moins qu'on me retienne, je salue les deux nobliaux... un mot à Sedeï pour qu'elle aille les écouter alors que j'étend mes sens autour de moi pour capter les pensées qui veulent bien arriver jusqu'à moi. Aquus et Docamus sont bien entendu mes deux cibles de prédilection mais quittes à...

Et puis je veux en profiter pour être aussi proche que possible de la lice au prochain passage du Casava. Histoire de vérifier.


Je fais un tour de détection des pensées... tu me dira combien je fait de jets ? Sinon le dd est à 15.
Et pendant le prochain tour de la joute j'vais détecter la magie. Au cas ou.
Offline Hikari  
#125 Envoyé le : lundi 30 août 2021 23:55:34(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 114
Tournoi du Jubilé

Round 3


PNJs et zones :


Aucun évènement majeur.


Pour celles et ceux qui influencent, faites-moi un jet de diplo s’il vous plaît.
D’autres jets sont jouables selon votre RP et vos intentions.





Du côté des écuries, puis de la lice :



Du côté des tribunes :



Du côté du trucco :





Règles de la joute :



Règles du trucco :

Modifié par un utilisateur mardi 31 août 2021 13:34:15(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 2 utilisateur ont remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Duck_Gauthier  
#126 Envoyé le : dimanche 5 septembre 2021 21:40:55(UTC)
Duck_Gauthier
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,405
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.

Joanna
touché captivant 7/7

20 / 20

Sucre

10 / 10

« Oh certes mais si la pierre n'est pas scintillante, elle ne fait pas un beau bijoux. On ne met pas un galet sur une alliance, si vous voyez ce que je veux dire. »

Toute perturbée par l'offre de commencer, elle bredouilla.

« Moi d'abord ? Heu... Je veux bien mais... Oh et puis vous avez raison et je ne suis pas face à une estrade comme mon cousin au moins. »

Elle prit le maillet, s'ajusta et réfléchit. Bon elle savait tenir un plateau mais un maillet... Par contre malgré le fait de jouer à la potiche, elle savait se servir de sa tête alors prévoyons le coup. En tapant comme ça...

La balle fila au travers d'un premier anneau. En chemin, l'effet qu'elle avait envisagé fit tourner la balle sur elle même, changeant sa direction droit vers le second. Et ce n'est qu'après avoir traversé un troisième qu'elle s’arrêta. Joanna regarda ses rivales.

« C'est bien ? »

  • Psychologie : 1d20+10 donne [11] + 10 = 21
  • trucco : 1d20+2 donne [18] + 2 = 20

Modifié par un utilisateur dimanche 5 septembre 2021 21:50:42(UTC)  | Raison: Non indiquée

Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
Offline Duck_Gauthier  
#127 Envoyé le : dimanche 5 septembre 2021 21:50:10(UTC)
Duck_Gauthier
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,405
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.
à supprimer

Modifié par un utilisateur dimanche 5 septembre 2021 21:50:56(UTC)  | Raison: Non indiquée

Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
Online Anadethio  
#128 Envoyé le : dimanche 5 septembre 2021 23:52:20(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,384

Présents pour le la forme. Ce n'est pas si étonnant mais ça ne m'empêche pas d'être déçue. Je hausse les épaules, l'information offerte n'est pas bien passionnante mais en vaut bien une en retour. D'autant que Docamus a eu le bon goût d'en laisser filtrer un peu plus. Ca mérite bien un début de réponse.

« Je n'ai pas non plus de certitude concernant ce qu'ils entendent faire de leur héritage... Mais celui-ci constitue une aubaine pour eux et je ne doute pas qu'ils auront à cœur d'en prendre grand soin. »

Je les salue et me plonge dans le flux des pensées environnantes. Les leurs, d'abord, ne sont pas dénuées d'intérêt. Cette histoire de cygne... Il y a définitivement quelque chose de louche là dessous. Mais baste. Puisque j'ai ouvert mon esprit pour entendre leurs pensées, autant en profiter pour écouter ce qui se pense d'autre...

Plusieurs pensées attirent mon attention... Le cygne encore. Cette fois quelqu'un qui s'attend à le voir agir ici même. Ce qui irait plus dans le sens d'un ennemi de Bartelby que dans celui d'un pion. Attention ma grande... Ne te laisse pas aller a le sous-estimer. Quelqu'un qui s'inquiète pour le baron Okerra... Qui n'aurait pas été secoué par l'horreur qui s'est déroulé là bas ? Nous avons eu la chance d'être téléportés en sécurité avant d'assister a toute l'horreur mais lui...

Sans compter que sa position lors du vote l'a placé dans une situation délicate vis à vis de Pytarius... Enfin je ne vais pas m'en plaindre. Par contre, même si je ne peux m'empêcher d'acquiescer mentalement a la pensée concernant Nicholas qui flotte jusqu'à mon esprit... je ne peux m'empêcher de noter mentalement la donzelle a l'origine de cette pensée... au cas où. A propos de Nicholas... Profitant d'un instant calme pour renouveler mon sort de message, je m'adresse à Sedaï :

« Belle oiselle... certains s'attendent à voir un chenapan nous visiter... garde un oeil veux-tu ? Et au passage... as-tu quelque chose a me chanter ? »

Ceci étant, je reprend mon observation de la joute... L'échange qui suit, opposant Ernesto au Cassava a un petit quelque chose de pitoyable. Je n'ai rien trouvé de magique et pourtant quelque chose chez Cassava me questionne... Impossible de mettre le doigt dessus. Pour l'heure mieux vaut que je me concentre sur le reste. Faire parler des gens à propos du cygne ou du Jarl dont nous savons finalement fort peu...

Si l'occasion d'approcher le Jarl se présente, je ne cracherais pas dessus mais en attendant je préfère éviter de me faire remarquer et me laisse porter par le flux des conversation, cherchant simplement a l'orienter dans la direction qui m'intéresse sans en avoir l'air...

Offline Luciole  
#129 Envoyé le : samedi 18 septembre 2021 16:54:07(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649


Boudoum… Boudoum ….

« Mmmmgggg… » grogne Nicholas sur la civière, dans cet état de veille à mi chemin entre l’inconscience et l’éveil… Il replongerait volontiers dans les tenebres reconfortantes dont il provient mais il lui semble qu’on frappe à la porte. Ou alors est-ce sur son crane.

« Rettez d’taper… » marmonne t-il entre ses dents, incertain de savoir s’il est suffisement motivé pour ouvrir les yeux et remettre à leur place les impertinents s’avisant de faire pareil vacarme ou s’il est encore prêt à l’endurer pour le bien de la lourdeur de ses membres et de l’infinie lassitude qu’il ressent à la perspective de devoir se fatiguer pour ca..

Aië… oh putentraille…. Ce n’est pas sur une porte qu’on tambourine ainsi, c’est sur son crâne, il en est sur et certain maintenant…. Et il semblerait que tenter de refuser ce fait ne marche pas aussi bien que son deni habituel…

Okay, okay, c’est bon…. d’autant qu’il ressent une pointe d’inquietude du coté de la petite conscience qui partage sa psychée. De l’inquietude, mais aussi beaucoup de curiosité et d’excitation. Et qu’il est hors de questions que d’autres s’amusent sans lui alors qu’il est cloué sur – sur quoi d’ailleurs ? S’interroge le noble. Il faudrait vraiment qu’il ouvre les yeux… Et qui sait, il y aura peut être un chocolat chaud et des petits gateaux qui l’attendent à son chevet si les serviteurs du manoir ont bien fait leur travail. Quoique… Les souvenirs reprenent peu à peu place et le dandy réalise qu’il est tres peu probable que pareille attention l’attende. Arno et Joanna ayant décidé de s’elever au-delà du rang de petit personnel, et la perspective de gouter des petits gateaux ou un chocolat chaud de la part d’Ernesto ou de quiconque d’autre ici s’accompagnant de la necessité d’avoir un antidote sous la main… il peut définitivement tirer un trait dessus.

Le monde est mal fait tout de même.

C’est sur cette pensée que le jeune Karthis ouvrit finalement les yeux.

L’infirmerie n’avait pas changée depuis son precedent passage. Et cette fois, il y était seul. Pas comme si ça l’étonnait. Aië quand même… Fichtre, si la migraine semblait passer, le bandage et l’attelle entourant son bras et l ‘éclat de douleur pure lorsqu’il tente de le bouger l’informe de ne surtout pas forcer. Cassé ? Probablement. Le prete avait du estimer preferer attendre un peu que les choses se calment pour verifier s’il avait correctement reduit la fracture avant d’user de magie pour figer le tout.

Ce baron était une brute, conclut Nicholas, sans parvenir à refrener un petit sourire satisfait à la pensée de l’avoir poussé à se montrer serieux. L’avoir fait choir était quand même fichtrement satisfaisant pour son égo, et valait bien un peu de douleur. Et même le fait de devoir serrer les dents tandis qu’il se redresse ne peut le convaincre de changer d’avis. Bon, remettre sa chemise avec une seule main était… compliqué et lui prends de longues minutes, ponctuées de jurons à chaque faux mouvement mais il y parviens finalement et sort de la tente, curieux de savoir ce qu’il a manqué.




Dans les tribunes, Sedaï s’est posée sur la large toile qui ombrage les places assises et depuis son perchoir observe attentivement ce qui se passe. Puisque l’humain aux vêtements d’argent n’avait pas eut besoin d’elle, Cyrielle serait une complice surement plus entrainante.

« Les cavaliers volent bas, ils manquent de pratique.
Mais ils ont de belles couleurs. »
Pépie-t-elle…
« Et le dernier tombé sans doute avait des vers
En tout cas même discret se tenait de travers »


Et la grive ajoute d’une voix chantante

« Tel un aigle du haut de son aire, je surveille. Nul fripon ne passera !  »

Modifié par un utilisateur samedi 18 septembre 2021 16:58:18(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Capuche  
#130 Envoyé le : dimanche 26 septembre 2021 22:31:30(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Arno

25 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5

Tu as beau scruter de toute part, tendre l'oreille à t'en ficher des tendinite, rien dans les alentours ne te paraît de grand intérêt.
A part ta partenaire de discussion bien entendu. Et cela en tout bien tout honneur, il va sans dire. Un simple innocent badinage en somme.

«  Point besoin que de vous inquiéter pour mes blessures, très chère, le clerc du coin est tout à fait respectable et m'a rafistolé en quelques instants. N'y aurait-il encore quelques élancements et une vilaine sensation de gueule de bois, ma foi, je pourrai jurer qu'il ne s'est rien passé, et effacer cette chute de mes souvenirs. Et cela beaucoup plus facilement que pour ceux qu'elle n'a pas manqué de divertir, à priori...  »

Malheureusement pour le jeune Karthis, voila venue l'heure de la seconde lance et... et bien celle-ci n'est pas des plus heureuse pour lui. Etrange sensation que d'avoir l'impression de revivre ses propres mésaventures mais de par les yeux d'un autre.
C'est donc cette impression de poupée désarticulée en l'air que tu as donné? Fichtre...

«  C'est que les gens n'ont plus aucun savoir-vivre. Regardez-moi. Ai-je ri ou applaudi à la mésaventure de mon ami? Ou bien même tout simplement souri ? Bien sûr que non...  » lui dis-tu avec un magnifique sourire «  Halala... et maintenant mon devoir d'ami m'appelle et m'obligé déjà à vous demander congé. J'en suis bien marri, soyez-en assurée...  »



«  Mon bon ami, mon bon ami, dans quel état vous voilà !  »
Tu as beau forcer quelque peu volontairement sur ta voix, tu es certain que le brouhaha ambiant est très certainement suffisant pour filer une migraine à ton compagnon d'infortune.

« Vraiment, une première manche admirable, qui aurait donner envie de parier sur vous. Remarquez, heureusement que je n'ai remarqué aucun preneur de paris, cela aurait pu être vite fâcheux. mais dites-moi, il va falloir me dire. Une première passe brillante et une deuxième se finissant en vol plané, me serais-je transformé, à mon insu, en quelque sorte de modèle pour vous?  »
Il finit d'enfiler avec quelques difficultés sa chemise.

«  Bon, sinon, ca va?  » Le ton est moins moqueur, mais le sourire toujours là.

Modifié par un utilisateur mardi 5 octobre 2021 16:58:27(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#131 Envoyé le : vendredi 1 octobre 2021 22:00:02(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649


L'arrivée du fourbe se prétendant son ami est presque à l'heure et s'il remarque le ton moqueur d'Arno, l'aristocrate décide avec mansuétude de le lui pardonner. Après tout, c'était bien le signe qu'il avait été un maitre d'exception pour arriver ainsi à faire germer une fleur (bien qu'un peu bancale, mal fichue et pâlichonne face à son propre éclat, une fleur tout de même) de ce chardon imberbe.

« Parier sur moi ? Voyons, quelle idée saugrenue ! » Un sourcil empreint de noblesse se lève.«  Avertissez moi mon cher Arno la prochaine fois qu'une pareille lubie vous traverserait l'esprit, que je puisse vous arrêter à temps. Si brasser du vent est ma spécialité, c'est loin d'être le cas des acrobaties équestres. »

Le sourire finit de s'installer.

« M'inspirer de vous ?J'espère bien que j'ai sut tomber de manière plus artistique tout de même. Votre propre performance était... discutable. D'ailleurs, au moins vous en avez profité pour badiner dans les tribunes.. Allons, aidez moi à installer correctement cette écharpe... Je craint fort que le prêtre local n'ai décidé de me laisser poiroter un moment avant de ressouder ça. Et hors de question que je reste bloqué dans cette tente ! »

L'insouciance et l'enjouement sont bien marqués pour quelqu'un qui vient de se faire éliminer mais disparaissent un instant pour laisser la place à un sourire bien plus calculateur et... satisfait...

« Parfaitement mon cher. Tout était calculé. Je suis exactement là où je voulait être. Eliminé mais avec les honneurs par le favori du tournois... J'ai fait ce qu'il fallait pour que ce dernier me remarque et m'apprécie. Ensuite j'ai l'excuse parfaite pour rejoindre les gradins et passer le reste de l'après midi à me faire complimenter en savourant un vin frais. »

Le regard se porte vers son bras et la voix se teinte d'ironie.

« Bon... je n'avait pas prévu de donner à ce point de ma personne mais... ça sera passager... Non vraiment, tout est pour le mieux. Cela étant dit, qui a gagné la passe suivante ? Et as tu pu vérifier si on a pris soin d'Acavli?  »

D'une humeur radieuse, le jeune Karthis entraina son compagnon vers la lice.

Modifié par un utilisateur vendredi 1 octobre 2021 22:05:09(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#132 Envoyé le : dimanche 3 octobre 2021 23:43:55(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 114
Tournoi du Jubilé

Round 3.5


PNJs et zones :


Aucun évènement majeur.


Pour celles et ceux qui influencent, faites-moi un jet de diplo s’il vous plaît.
D’autres jets sont jouables selon votre RP et vos intentions.






Du côté des tribunes :





Du côté du trucco :





Règles de la joute :



Règles du trucco :

Modifié par un utilisateur dimanche 3 octobre 2021 23:48:02(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Capuche  
#133 Envoyé le : mardi 5 octobre 2021 17:31:37(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Arno

25 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5

Un éclat de rire à son auto-dérision, une moue douteuse quant à ton auto-critique de vol plané, et tu l'aides à réajuster son écharpe.
Le poignet plus haut que le coude pour éviter l'œdème, voilà.

«  Ma foi, il m'a semblé que le capitaine ne s'en est pas trop mal sorti contre l'agréable cousin de ta bien-aimée, pas d'inquiétude à ce sujet.  »
Au fond de toi, tu t'en voudrais presque de t'être laissé distraire par le Pinson. Si le Khartis ne maquille pas trop sa version des faits, il a continué à jouer ses pions, tandis que toi... ma foi, même les lances courues n'ont guère attiré ton attention.

«  Acavli a été j'en suis sure, marrie de se retrouver menée aux écuries par un autre que vous. Je vais aller m'assurer que l'on en prenne correctement soin tandis que je vous laisse donc, accordement à vos plans, aller récolter les lauriers de votre gloire. J'en profiterai pour voir si il n'y a rien à glaner vers les écuries.  »
Oui en réalité tu t'en veux un peu de ta distraction précédente. Il est sans doute temps de remettre la main à la pâte.

A vrai dire, et tu t'interroges en partant vers les écuries, l'attitude du Pinson t'a un peu surprise. Non pas du fait de son comportement à ton égard, mais... l'ensemble. Voilà une ménestrel qui te semble bien passive en ce moment, comme si elle attendait quelque chose. Son attention sur cette lice vide, était-elle simplement perdue dans ces pensées ou bien.. ?

Aux écuries, tu constates que la pouliche reçoit les soins qui... et bien ma foi, qui te semblent tout à fait conformes, eu égard à ton expérience en la matière... A savoir qu'elle a été déharnachée et est présentement en train d'être étrillée. Ne brillant pas trop sur le sujet, tu restes gauchement en place quelques instants avant de saluer le Baron qui attend toujours la dernière manche et d'adresser un signe de main au Capitaine, plus loin.

«  Bon courage pour la suite, messires!  »
Sortant des écuries, peu certain de pouvoir y glaner quoique ce soit, tu t'interroges sur la suite. Observer le Pinson de plus prêt? Ou bien éviter une telle distraction?
Tu est tiré du dilemme par un évènement que tu juges quelque peu incongru, à savoir un groupe de gardes venant faire un rapport au Comte. Se passerait-il quelque chose digne d'intérêt?
Alors que le groupe repart vers le bas des gradins, tu décides d'aller nonchalamment y flâner. C'est en t'approchant que tu remarques véritablement la présence du domestique parmi les gardes, et un domestique semblant quelque peu nerveux alors qu'on semble vouloir l'asseoir sur le dernier rang des tribunes.

Pourquoi donc a-t-on amené ce domestique ici, et sous si bonne escorte, puis le laisser sur place et sous bonne garde? A-t-il fait quelque chose? Ou sait-il quelque chose?



Une belle escorte (perception) : 1d20+5 donne [13] + 5 = 18

Modifié par un utilisateur dimanche 9 janvier 2022 19:51:22(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#134 Envoyé le : dimanche 17 octobre 2021 23:44:45(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649


C’est tout de même pratique d’avoir son médecin avec soit. Il faudra noter d’embaucher Arno si leur petit coup d’état échoue. Ce qui est tout de même fort probable. Une petite voix dans sa tête lui souffle qu’à ce moment là, il vaudra mieux pour lui soit faire amende honorable et rentrer dans les bonnes grâces de Père (ce qui risquait d’être particulièrement délicat pour son ego sensible), soit se résoudre à l’exil ce qui impliquerait l’impossibilité d’accéder au tas d’or sur lequel il avait grandis (ce qui risquait d’être tout aussi désagréable). Ils avaient donc intérêt à réussir… D’autant que même si lui et Cyrielle réussissaient par leur naissance à sauver leur têtes, ça risquait d’être plus complexe pour leurs deux compères. Bha… il se faisait confiance pour finir parmi les vainqueurs...

« Oh… » A vrai dire, il n’était pas outre mesure convaincu que la victoire d’Ernesto soit particulièrement rentable pour eux. Mettre en valeur la victoire d’un domestique sur le Lotheed-Casana aurait été intéressant mais… mais franchement, mettre un soûlard borné et sans la moindre idée de ce qu’il pouvait représenter en avant ne l’enthousiasmait guère. C’était comme donner de la confiture aux cochons… Un véritable gâchis d’efforts. « Et bien je suppose qu’au moins ça permettra de remettre Titus à sa juste place. Avec un peu de chance il lui aura brisé la mâchoire… »

Nicholas avait dans l’idée de passer aux écuries. Ce serait l’occasion d’échanger quelques mots avec le Baron… Cependant, Arno le prends de court. Bon, inutile qu’ils soient deux à y aller. Il en profitera pour rejoindre Cyrielle.

« Et bien, bonne idée. N’hésitez pas à lui donner une pomme si vous en croisez une. Elle adore les pommes et ce sera une récompense qui la ravira. »

De son coté, le dandy se dirige donc, bras en écharpe, vers les gradins. Se déplaçant dans la foule comme un poisson dans l’eau, il repère sans vraiment de difficultés sa promise en pleine discussion avec des inconnus et la rejoint sans trop se presser.

« Cyrielle », l'aristocrate lui adresse un sourire presque imperceptible avant de saluer courtoisement ses interlocuteurs, et de leur signifier leur congé en reportant son attention sur la jeune femme… Elle les retiendrais si elle l’estimait pertinent. « Très chère, comment se sont passées les choses de votre coté ? »

Presque aussitôt les rejoint Sedaï, pépiant qui n’a guère d’autres priorités que lui faire part de ses commentaires sur les combats précédents.

« Une position étrange ? C’est… curieux. » Le Karthis regrette de ne pas avoir vu ça. Aurait il perdu délibérément ? Étrange… Qu’est ce qu’il avait bien à y gagner…Un mouvement en contrebat attire son attention. Qu’est ce qui pouvait bien inquiéter ainsi ce serviteur… ?
« Sedaï, va écouter ce que raconte le Comte… » glisse il à voix basse au familier qui s’envole quelques instants plus tard.



Online Anadethio  
#135 Envoyé le : mardi 19 octobre 2021 23:56:33(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,384

Sacré piaf. J'adresse au vide un sourire amusé qui lui aurais été destiné si j'avais accepté de révéler mon interlocuteur... Cette manière de s'exprimer ne cessera jamais de m'émerveiller. En tout cas ce qu'elle m'apprend n'est pas sans intérêt et remet en perspective le résultat du dernier échange. Pourquoi le Casava avait-il décidé d'abandonner ? Un simple moyen de préserver son égo en choisissant la défaite ? L'envie de ne surtout pas se retrouver sur la lice en face du baron ? A moins que ça ne soit là une question de temps... Les rumeurs a propos du cygne commencent a me faire penser de travers. Inutile de s'entêter en ce sens. Il suffit de rester prudente.

Comme pour confirmer mes craintes, un serviteur, visiblement fébrile viens faire un rapport à l'hôte de ces lieux... Qui ne semble pas étonné. Soit il a simplement réussi a contenir toute réaction... soit mes soupçons sont fondés. Il n'est pas improbable que les logements des invités aient été visités ou quelque chose du genre. C'est dans ce genre de moments que j'aurais apprécié d'avoir une Valéria sous le coude. Ou de ne pas avoir autant de statut.

Enfin... Fort heureusement, Nicholas arrive, me tirant des discutions auxquelles j'avais plus ou moins été intégrée par mes voisins les plus proches... Je lui adresse un sourire et me dirige vers lui en accordant simplement à mes interlocuteurs un :

« Mesdames, Messires... »

Je prend quelques secondes pour détailler Nicholas du regard. En dehors de son bras en écharpe, il n'a pas l'air trop mal en point.

« Et bien ? Qu'aviez-vous donc dit au Baron pour qu'il vous en veuille autant ? »

Puis, bien plus bas :

« J'ai un mauvais pressentiment pour la suite... Tu veux que je te soigne ? »

Ce n'est pas l'envie de rentrer dans les détails qui me manque mais la prudence veux que je ne rentre pas trop dans les détails avec autant d'oreilles à proximité.


Offline Hikari  
#136 Envoyé le : samedi 30 octobre 2021 00:30:56(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 114
Tournoi du Jubilé

Round 4


PNJs et zones :


Aucun évènement majeur.


Pour celles et ceux qui influencent, faites-moi un jet de diplo s’il vous plaît.
D’autres jets sont jouables selon votre RP et vos intentions.





Ça y est, les deux finalistes sont fin prêts. Sous un silence de plomb qu’aucun n’ose rompre, le Captain et le Baron Okerra s’apprête à charger, dans cet barbare mais néanmoins spectaculaire affrontement qui en a déjà envoyé plusieurs à l’infirmerie, voire aux portes de la mort, si le prêtre présent ne les avait pas retenus des griffes des psychopompes.

Le silence se voit tout d’abord brisé par le bruit des sabots, déterminés, dont la cadence ne fait qu’accélérer… Puis vint le choc. Un choc d’une violence inouie. Si le Captain et ses étranges manières de cavalier semblent décontenancer le baron, au point même de réussir à lui dégommer l’épaulette de son armure, le baron quant à lui n’hésite pas à se baser sur la mince expérience qu’il a pu acquérir en regardant le Captain se battre plus tôt, et la tactique qu’il adopte porte ses fruits : frappant le bouclier du champion de l’arène d’Oppara avec un angle vicieux, venant du bas, le Captain s’en trouve déstabilisé et chute au sol, sous les cris assourdissants de la foule, se demandant si le combat était déjà fini. Que nenni ! Le Captain remonte en selle, s’élance… Mais cette fois-ci, la rencontre d’Okerra se fit encore plus dure. Le bouclier penché, ajusté pour faire dévier la lance, le baron se cambre en avant et ne rate pas sa chance, frappant en plein torse. Le Captain chute lourdement, désarmé de son bouclier, mais tombant néanmoins sur les honneurs.

Tonnerre de cris et d’applaudissements au sein des gradins tandis qu’Okerra, fier comme un coq, lève sa lance au-dessus de sa tête, revendiquant la victoire. Dans des contrées lointaines, l’on contait autrefois la fable de la lance et du bouclier. Une lance capable de tout percer et un bouclier que rien ne pouvait percer. Dans cette fable, modestement rejouée au Taldor en cet instant, le lancier avait trouvé la faille : inutile de percer le bouclier, lorsque l’on peut le contourner pour percer directement le défenseur.

Au cœur du tumulte, face auquel les arbitres semblent impuissants, le Comte se lève et fait signe à tous de se calmer, afin qu’il puisse faire son discours de félicitations. Un moment permettant à ceux qui auraient pu remarquer l’arrivée d’un serviteur, potentiellement annonciateur de mauvaises nouvelles, de se reconcentrer sur un autre événement, plus festif.

Arno, Perception :


Nicholas, Sedai :



Ayant réussi, non sans mal, à calmer les tribunes, le Comte prend la parole.

«  Mes très chers invités, citoyens de Meratt, nous avons un vainqueur ! Cette année encore, je vous demande un triomphe d'applaudissements pour le Baron Nicolaus Okerra !  »

La foule s’embrase de nouveau, comme si cette intervention n’avait été là que pour rappeler qu’il en avait autant le mérite qu’Okerra. Passé quelques instants, il réussit à obtenir un nouveau créneau de calme pour continuer son discours.

«  Aujourd’hui, je lève mon verre à ces valeureux cavaliers qui ont bravé le risque afin de nous plaire et d’aller mériter la victoire. Et, comme le disaient mes aïeux, j’aimerais rajouter qu’à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Et qu’Adabar nous en soit témoin, en ce jour-ci, ceux-ci méritent la gloire !  »

Nouveau tonnerre d'applaudissements tandis que le Comte lève son verre, rictus altier au coin des lèvres. Parmi les désignés concurrents, Lotheed-Casava est le seul paraissant se délecter de cette ovation, sans aucun doute non méritée à son égard, tandis que de son côté, le baron Okerra bombe le torse, sans pour autant faire preuve d’arrogance, étant sans doute fier d’avoir pu représenter et honorer sa baronnie.

«  J’invite à présent mes chers convives à venir me rejoindre dans les jardins du Palais, pour une représentation musicale en l’attente du dîner et des évènements du soir. Quant aux autres, restez ici autant qu’il vous plaira. La lice est vôtre !  »

Ainsi l’on obtenait parfois l’aval d’un peuple insatisfait, avec du pain et des jeux. Car si l’ambiance est encore à la joie et aux réjouissances, demain resteront ici la terre, la boue, le sang et les restes de victuailles, tandis que seuls les rats feront la fête.




C’est le dernier round de cet évènement. Au cours du prochain, les PNJ disponibles ne seront pas nécessairement les mêmes, et vos dernières actions ici pourraient influencer la suite des évènements.

La récompense qu'aurait dû obtenir Chrome vous reviendra quand même.

Modifié par un utilisateur samedi 30 octobre 2021 00:32:48(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#137 Envoyé le : mercredi 10 novembre 2021 23:23:40(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649


Si le regard scrutateur de Cyrielle ne le surprends pas, le dandy le supporte avec une désinvolture non feinte et lui renvoi un sourire léger. La maîtrise de son apparence est un talent dont il a appris très jeune à se soucier. Non vraiment, il n’est certes pas impeccable mais cela devrait tout à fait convenir à quelqu’un venant de rouler dans l’arène avec une application répétée… Ç’aurait été une faute de goût de revenir aussi impeccable que s’il sortait de sa garde robe. Et puis une blessure de guerre fait toujours bon genre. Ce n’était pas la guerre, mais c’était un détail.

« Oh, rien de bien particulier. J’ai été aussi charmant qu’à mon habitude.  »Réponds il d’un ton léger. « D’ailleurs il vous adresse son bon souvenir. Je suis certain qu’il sera ravi si m’accompagnez pour le saluer dans la soirée. »

Le ton change tandis qu’il n’y a plus d’oreilles indiscrètes… Les pressentiments de Cyrielle sont bien souvent justes, d’autant qu’elle a pu passer du temps à gouter la température des gradins pendant qu’il profitait de l’ambiance particulière des écuries.

« Pas de suite. Mais restons ensembles. »

Pour l’heure, être incapable de se servir de son bras n’a rien de bien gênant, d’autant qu’être ambidextre en annule la principale limite.


Dans la lice, du mouvement se fait voir de nouveau et l’attention de tous se porte sur les deux cavaliers qui s’y présentent. Le nobliau laisse son regard passer de l’un à l’autre. La différence de standing est tout de même assez évidente pour être notée et, malgré tout le respect qu’il porte à Martella Lotheed…. Il s’attende et espère fermement la victoire du Baron. Déjà pour une question de principes… où irait-on si des plébéiens se mettaient à remporter des tournois de joute face à des concurrents renommés, et puis aussi et surtout parce qu’il est hors de question qu’il ai perdu face à n’importe qui d’autre que le vainqueur du tournois. Peu importe qu’à la base il ai prévu d’échouer, puisque les choses s’étaient déroulées autrement, il n’était pas sur que son égo puisse s’en remettre si Ernesto l’emportait. Et si possible, la victoire de son concurrent devait se faire sans chuter, afin qu’il demeure le seul à être parvenu à cet accomplissement. On avait les victoires qu’on pouvait. Voilà. Et puis il y avait aussi une question d’élégance. C’était important d’avoir du style. Le Taldor irait sûrement mieux si on s’y préoccupait un peu plus de style et de principes. Ou pas...

Les deux montures s’élancent l’une contre l’autre et Nicholas laisse échapper un sourire satisfait lorsque la lance l’emporte contre le bouclier. Il aurait volontiers applaudit pour le coup mais le début de mouvement effectué lui rappelle de ne pas trop en faire d’un tiraillement douloureux. Seconde passe et cette fois, il laisse échapper un « Joli ! » Admiratif, et savoure intérieurement le résultat tandis que le Baron parade, cabotin, dans la lice.
Bon… et puis en plus Ernesto n’avait pas fait trop mauvaise figure… Il aurait droit à un biscuit.


Oh, le discours ! Si le jeune aristocrate fait bonne figure, arborant sans se cacher le sourire en coin qui va finir par le caractériser, il ne peut s’empêcher de ricaner intérieurement en voyant comment Bartelby tente de s’arroger une part de la notoriété que confère la victoire à ce genre d’événements. Nicholas n’en attendait pas moins de sa part, et il aurait été décevant que le maître des lieux n’en profite pas.
La suite du discours indique qu’une séparation va se faire entre les invités de Bartelby, et donc la noblesse et affiliés et le menu peuple qui a obtenu des jeux, du drame et du fracas en suffisance, et le pain pour oublier que demain serait de nouveau compliqué. Diantre que les imberbes avaient une courte vision des choses

Enfin… certains. Pas tous…

« Il semble que le cygne ai proféré des menaces du coté du palais. » Glisse il à sa promise, une fois entendu le rapport de Sedai… avant d’enchaîner tout naturellement.

« Que diriez vous d’aller écouter cet intermède ?  »

D’autant qu’il a aperçu la baronne Voinum parmi les spectateurs qui s’apprêtent à s’y diriger et qu’en calquant correctement son pas, ils devraient pouvoir la croiser. Le hasard fait tellement bien les choses parfois….



Online Anadethio  
#138 Envoyé le : samedi 13 novembre 2021 23:10:21(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,384

Le ton et la posture de Nicholas m'en dit bien plus que ses paroles... Et si ces indices me rassurent, ces dernières me poussent a lui répondre d'un ton faussement inquiet :

« Oh... c'est donc aussi grave que ça... Je peux m'estimer heureuse qu'il n'ai pas visé la gorge... Tu as raison. Il faudra que je prenne le temps de discuter avec lui pour essayer de le convaincre de passer l'éponge... »

Sur ce coup même un observateur totalement extérieur à la discutions aurait sans peine compris le serieux avec lequel je prononçais ces paroles. Ces petits jeux avaient peut-être eu quelque chose de sincère dix ans plus tôt mais nous avions dépassé ça depuis bien longtemps.

Si je profite de la finale pour me détendre un peu, je n'en reste pas moins attentive à mon environnement... Si avec Nicholas en lice la joute avait présenté un certain intérêt à mes yeux, je devais bien admettre qu'une fois la composante émotionnelle retirée, ce n'était guère plus a mes yeux qu'un sport inutilement brutal... Un simple outil politique au fond. Que Nicholas semble plutôt satisfait de voir le baron l'emporter me pousse a partager son point de vue.

Ce n'est pas comme si un meilleur résultat d'Ernesto risquait de nous apporter de réels avantages. D'autant que je n'avais aucune idée de si le baron était bon perdant.

Et notre hôte de nous gratifier d'un discours... Classique. Oh. Rien de répréhensible. Mais rien qui soit bien neuf. Je n'aurais même pas été particulièrement surprise s'il avait cité Aroden plutôt qu'Abadar... Et dire que le Casava se rengorge de ces applaudissements... J'ai du mal a comprendre de quoi il retourne. Les quelques mots que me glisse Nicholas me poussent a me questionner...

Des menaces hein ? Le but n'est donc pas de faire quelque chose de discret mais bien de se faire remarquer. Et a ce titre quel meilleur moment que le bal ? Bien entendu, le cygne et sa bande pouvait parfaitement s'être déjà mêlé aux serviteurs... Le pinson avait parlé d'une surprise... Et si... non. Je suis en train de trop compliquer les choses. Être prudente est utile. L'être trop mène à la paranoïa et empêche de faire quoi que ce soit.

Je glisse donc une main délicate au bras de mon fiancé et le suit vers le palais non sans lui glisser :

« Il prépare quelque chose de spectaculaire... Et j'ai l'impression que beaucoup de monde le sait déjà. A se demander s'il n'est pas un des nobles présents. »

Nous suivons donc le flux des marcheurs d'un pas soigneusement étudié pour finir par croiser "par hasard" l'une des personnes les plus importantes de la soirée... La baronne Voinum. Lorsque, finalement, nos nous retrouvons à sa hauteur, je la salue respectueusement :

« Baronne Voinum, c'est un honneur de vous rencontrer. Je me suis laissé entendre que vous étiez connaisseuse en matière de joute... J'espère que celle-ci ne fut pas trop décevante ? »


  • Soyons charmante (un peu de diplomatie en première intention) : 1d20+17 donne [5] + 17 = 22
Offline Hikari  
#139 Envoyé le : mardi 14 décembre 2021 23:30:53(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 114
La baronne Voinum toise un court moment Cyrielle, comme si elle cherchait un quelconque détail distinctif.
« Je mentirai si je disais que je n’ai pas connu meilleurs duels, mais pour la province, ça reste appréciable. Et c’est toujours plaisant de voir quelques débutants franchir le pas. »

Elle jette un regard à la lice et hume l’air de manière légèrement hautaine, même s’il s’agit plus probablement de frustration.
« Si j’avais vingt années de moins, je leur aurais bien montré ce qu’est un cavalier. »

Puis elle se retourne de nouveau vers Nicholas et Cyrielle, un air froid sur le visage, mais qui ne vous est sans doute pas spécialement adressé.
« Mais passons. Que puis-je pour vous, dame… ? »

Psychologie, DD15 pour Cyrielle et Nicholas :



Un peu plus tard, Dame Crabbe s’empresse de venir à la rencontre de Nicholas, toute enjouée, ignorant presque la présence de sa promise, les roues roussies par l’excitation.

«  Oh Sir Nicholas ! Vous avez été impressionnant, félicitations ! Vous et votre ami étiez un peu les nouvelles inconnues dans cette équation, c’était beau à voir, vous avez fait trembler les gens. D’ailleurs en parlant de votre ami, où est-il ? Il faut ab-so-lu-ment que j’aille le remercier aussi pour sa participation. Vous restez pour la suite des festivités n’est-ce pas ? Bien sûr, suis-je bête, vous avez une loge. Vous verrez, je suis certaine que vous ne manquerez pas de surprises !  »

Psychologie, DD15 pour Nicholas :


Perception , DD20 :



Quelques instants plus tard, vous voilà de nouveau à l’entrée des jardins du Palais, précisément là où vous étiez arrivés plus tôt dans la journée. Sur place, quelques musiciens finissent quelques ajustements de dernière minute. Une corde à accorder, un nœud en laine à réajuster, une gorge à rafraîchir, ce genre de petites choses. Certains invités semblent d’ailleurs impatients de profiter du spectacle, à en juger par les trépignements de Dame Crabbe, tandis que d’autres, comme sa fille Parthena ou la baronne, n’y prêtent qu’une attention limitée, ayant sans doute hâte que cela finisse.

Autour de vous, plusieurs tables sont réparties, affectées à quelques serviteurs masqués et garnies de diverses boissons sans doute hors de prix. Pour la plupart, des boissons non alcoolisées à base d’agrumes, davantage destinées à rafraîchir les convives qu’à éveiller leurs pulsions. Principalement des fruits de saison, bien que quelques raretés se glissent dans le décor.

A votre arrivée sur place, les harpistes commencent par entamer une douce rhapsodie, où notes s'enchaînent et s'emmêlent dans une valse légère mais prenante. S’en suivent quelques violons venant se mêler au spectacle, ainsi que quelques cuivres. Une symphonie lyrique se met petit à petit en place, veillant à être jouée suffisamment fort pour que tous les convives entendent, tout en restant une musique d’ambiance plus qu’une représentation orchestrale.

Armés de plateaux sur lesquels trônent cocktails et jus, les serviteurs se mêlent à la foule, proposant leurs rafraîchissements à qui le veut. Autour de vous, les convives en profitent pour reprendre leurs conversations, prémices d'accords commerciaux ou politiques pour certains, discussions superficielles pour d’autres. Il faut dire qu’entre les pipelettes telles que Dame Crabbe, presque toujours audible, les personnes “rayonnantes” telles que le Baron Okerra, occupé à calmer ses nouveaux admirateurs -assoiffés de relations plus que d’autre chose-, ou d’autres personnalités plus calmes préfèrent se distraire quelques instants avec les artistes, comme les seigneurs Docamus et Aquus, ou encore Malphène.

Perception , DD18 :


La musique s’arrête, suffit d’une volée d'applaudissements discrets et orgueilleux. L'on se croirait au concours de celui qui imite le mieux le noble consumé par sa propre vacuité désireux de se donner un air, choisissant l'air hautain sans doute par défaut, facilité, ou caractère moutonnier.

«  Merveilleux ! Merci messieurs dames. »

Le Comte se dirige ensuite vers une petite véranda, sur votre gauche. Sans doute compte-t-il prendre de la hauteur afin de faire un discours.


Perception , DD18, bonus de +2 si vous avez réussi le jet précédent :

Modifié par un utilisateur mercredi 15 décembre 2021 23:08:10(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 3 utilisateur ont remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#140 Envoyé le : mardi 21 décembre 2021 00:32:58(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649



Sèche, la baronne, mais conforme à ce qu’ils en savaient. Ah les vielles peaux… Rêches, droites, exigeantes, rectilignes jusqu’au plus profonds de leurs psychés, avec un sens du devoir et de l’honneur exacerbé et sacrément utiles lorsqu’on savait les manier. A voir si celle là rentrait dans toutes les petites cases ou si elle avait la créativité de sortir de quelques unes.

« Cyrielle. Dame Cyrielle Lotheed. » Complete t-il obligeamment. A moins qu’elle ne soit complètement myope ou sourde -ce qui a son âge n’était pas totalement à exclure- elle savait déjà qui il était.

« Le Baron Okerra nous a déjà largement démontré que l’enthousiasme ne suffit pas face à un cavalier d’expérience. Avec vingt années de moins, je ne doute pas que votre affrontement aurait fourni matière à spectacle. Mais que ç’aurait été tout aussi douloureux pour nous. Tournois provincial ou non. Enfin, avec quelques années d’expérience supplémentaires… la prochaine fois j'espère bien que ce ne sera pas la même. »

Un sourire ouvert… avec les ainées ça marchait toujours mais avec cette rombière là, c’était moins sur. Et mieux valait ranger ses inspirations les plus désinvoltes, ça risquait de la défriser. Donc on allait partir sur une mine plus assurée, et un zeste d’orgueil aristocrate.

« Vous avez remporté de nombreux tournois à l’époque Commandante Voinum? »



Un peu plus tard, une nouvelle arrivante rejoint le couple… Bon, celle là, il pouvait sans la moindre arrière pensée se laisser aller.

« Allons Dame Crabbe, vous pensez bien que nous n’aurions pas fait tout ce trajet depuis la capitale pour repartir sans même profiter du Jubilé. Et si vous parlez de notre prestation, c’est un plaisir de savoir que j’ai pu divertir  »- la provinciale ? La campagnarde ? La concierge de service ?«  -une connaisseuse telle que vous. je suis absolument certain que Sir Bettony sera absolument ra-vis également d’avoir su retenir votre attention. Vous lui avez fait forte impression lors de votre première discussion. »

On allait partir du principe qu’elle parlait d’Arno, et pas de leur alcoolique de compagnie. Elle ne pouvait quand même pas avoir mauvais goût à ce point.

« Pour ma part je doit bien avouer que la joute est loin d’être ma spécialité. Mais de votre coté ? Je m’était laissé dire que vous aviez participé à une petite compétition de trucco ? »



Quelques instants plus tard, voilà qu’ils peuvent profiter des jardins du palais sans avoir à supporter la foule bruyante de la lice. Une musique d’ambiance plutôt lyrique, collant bien au style champêtre des lieux. Au moins ils auront quelque chose d’agréable dans les oreilles. Dommage qu’il ai conscience de la situation du comté en dehors de ces murs… il serait moins tenté d’ironiser sur la dichotomie totale entre les deux mondes qui se côtoient et pourraient bien se percuter violemment dans un intervalle de temps plus court que ce qu’il souhaiterait.

Nicholas attrape au vol un jus de fruit, et songe qu’il pourrait être bon de retrouver au moins quelques instants les deux autres. Quoique… ils doivent bien avoir conscience qu’il faut être vigilant… Mmmm le baron est pour le moment inaccessible. Il n’est pas tout à fait impossible que ce dernier vienne de lui même prendre des nouvelles ou saluer Cyrielle -la seconde possibilité étant bien plus probable que la première- alors mieux vaut ne surtout pas se mêler à la bande de flatteurs qui tentent de s’arracher ses faveurs. Tsss...amateurs va…

La musique s’arrête et le jeune Karthis ne se fatigue pas à applaudir. Tout ceci est soigneusement scénarisé, et se plier trop sagement à la scénographie de Barthelby le gêne aux entournures. C’est une question de standing… Une mise en scène, d’accord, mais il fallait un peu plus de subtilité pour faire chavirer son cœur sensible et délicat d’esthète citadin.
C’est donc avec une curiosité réelle -mais peu d’espoirs- que Nicholas le regarde se diriger vers une véranda.

L’éclat de lumière qui accroche un instant son regard le pousse à se figer. Une cordelette. Du métal.
Une attaque sur le comte ? En quelques secondes une série d’images et d’évènements possibles se superposent dans son esprit. Réagir ? Crier à la tentative de meurtre ? Ou pire encore, se prendre pour un paladin et vouloir s’interposer ? Très peu pour lui merci. Savourer le spectacle avec un voyeurisme un peu sanglant ? Mouais… après les évènements de l’Exaltation, il avait eut son content de boucherie gratuite… mais il s’agissait là de Barthelby, ce n’était pas gratuit, c’était la famille. Elargie certes. Et par alliance. Mais ce n’était pas gratuit.

Laisser faire, et saisir l’occasion. Se laisser porter par la vague et improviser. Il était tres bon en improvisation. La stratégie du chaos. S’emparer des opportunités.

Par contre il était certain que si quelque chose devait se passer, certains ici seraient au courant. Diantre, pas le temps de réfléchir.
« Cyrielle, ça arrive. surveille les réactions ! » glisse-t-il à voix basse.

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
8 Pages«<5678>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET