Étendue Mwangi
Titre La Jungle Sauvage et Inexplorée
Alignement N
Gouvernement Tribus d'Hommes Sauvages, Enclaves isolées d'utopistes, Royaumes perdus, Cultes étranges, Bandes désorganisées de nomades et un roi gorille enragé
Dirigeant(s) Aucun
Capitale Aucune
Villes Baie Sanglante (5 281), Jaha (5 600), Kibwe (3 800), Mzali (36 900), Nantambu (14 500), Osibu (9 800), Senghor (26 430), Usaro (8 790)
Sites Porte de l'Etoile Rouge, les Ruines de Kho, le Poste de la Tombée de la Nuit, le Poste du Pont-Blanc, les Ruines de Saint-Xatramba
Habitants Humains Mwangi, elfes, hommes-lézard et d'autres tribus moins reconnaissables
Langues polyglotte, anciens dialectes locaux
Religions Chamanisme, culte des anciens, Angazhan, Gozreh
Voir aussi : Liste des nations de Golarion
L'Étendue Mawngi occupe tout le centre du Garund. Son territoire, principalement occupé par une jungle luxuriante, fourmille de ruines et de sites abandonnés qui font le bonheur des aventuriers de tout poil. Et ce d'autant plus que les tribus, nomades ou sédentaires, qui y habitent n'ont jamais été unifiées et n'ont pas de gouvernement commun.

Description géographique de l'Étendue Mwangi

Le relief

L'Étendue Mwangi a été relativement protégée des invasions en partie grâce à la ceinture montagneuse qui l'entoure. On trouve parmi cette ceinture trois principaux massifs :
  • les collines de Bandu : Cette petite chaîne montagneuse érodée par les pluies et le vent vient du Sargava et s'étend au sud-ouest du Mwangi. Elle sépare la grande jungle centrale de la Jungle Hurlante.
  • la Barrière : Cette vaste chaîne de montagne traverse le nord du Garund et sépare la grande jungle centrale des nations voisines. Ses sommets les plus connus sur le territoire du Mwangi sont le Mont Eilsel, aux confins nord-ouest du territoire, le Mont Rame et le Mont Padipe, tous deux situés au nord du Mwangi, à la frontière avec la Thuvie.
  • la Chaîne Brisée : Seconde grande chaîne montagneuse du Garund, ce massif montagneux s'étend au sud-est du continent et sépare le Mwangi du Geb, de l'Alkenastre et d'une partie du Nex. Son sommet le plus élevé, le Mont Dowama, est situé aux confins sud du territoire mwangi.

Les plaines et forêts

Le territoire de l'Étendue du Mwangi est principalement occupé par de grandes jungles. On y trouve aussi quelques plaines, coincées entre ces zones boisées et les montagnes :
  • la jungle de l'Étendue Mwangi : Cette jungle occupe toute la place du centre du territoire. Elle est parcourue par de nombreuses rivières, qui alimentent le Vanji, et se rejoignent en son centre pour former le grand lac Ocota. On y rencontre des oiseaux coureurs à la dentition reptilienne et des animaux aquatiques mystérieux n'ayant pas évolués depuis des temps antédiluviens. Les arbres de la jungle ont petit à petit recouvert la foultitude de ruines qui y est disséminée, à l'abri des regards et des intrus. On y trouve néanmoins quelques localités dont Jaha, Kibwe, Nantambu et Usaro.
  • les terres de Kaava : Situées au sud-est du Mwangi et occupant la majeure partie de la péninsule de Senghor, les terres de Kaava tiennent leur nom du peuple qui l'occupe, les Kaava. Cette jungle est certainement aussi ancienne que la grande jungle centrale, mais étant habitée, elle est relativement moins dangereuse.
  • la jungle Hurlante : Située au sud du territoire, entre la Chaîne Brisée et les Collines de Bandu, la jungle Hurlante tire son nom des millions de singes qui occupent la canopée. On y trouve des arbres imposants et des plantes carnivores douées de sensations. La ville d'Osibu y est implantée.
  • la plaine de Rechiend : Cette petite plaine est située entre la grande jungle centrale et les terres de Kaava.
  • les champs de Jaadja : Situés à l'extrême sud-est du Mwangi, les champs de Jaadja sont aussi appelés champs des Vierges. C'est à cet endroit, au sud du Geb, que les amazones de la reine pirate Maistren la Lacérateuse ont été transformées en pierre par le nécromant Geb.

Le réseau hydrographique

De très nombreux cours d'eau parcourent l'ensemble du territoire. Venant du nord et de l'est, en provenance de la Barrière et de la Chaîne Brisée, ils se dirigent vers le sud et vers l'ouest à travers plaines, jungles et forêts. Mais si beaucoup de rivières sont présentes, seuls deux fleuves servent de base au réseau hydrographique de l'Étendue Mwangi :
  • le Vanji : Le fleuve Vanji est le principal cours d'eau du Mwangi. Il commence son cours dans la passe de Kho-Rarne, à proximité des ruines de Kho dans la chaîne de la Barrière. Il traverse ensuite toute la jungle centrale, alimenté par la multitude de cours d'eau qui descendent des montagnes environnantes, avant de se jeter dans l'océan Arcadien au niveau de Baie Sanglante.
  • le Korir : Le second fleuve d'importance du Mwangi possède un cours parallèle à celui du Vanji. Sa source est située au nord de la Chaîne Brisée. Il coule vers le sud-ouest, aux abords de la jungle centrale et traverse la jungle Hurlante. Il longe ensuite le territoire du Sargava avant de se jeter dans l'océan Arcadien, dans la baie du Désespoir, en formant un immense delta aux nombreuses ramifications.

Histoire de l'Étendue Mwangi

De tout temps, le Mwangi a été occupé par des hommes qui se sont réunis en tribus éparses et désorganisées. Le territoire du Mwangi s'étendait alors à l'ensemble du Garund. Mais petit à petit, au fil des incursions successives des Chélaxiens d'abord, puis des Kéléshites ensuite, l'ensemble des régions côtières du continent fut colonisé. Les colons hésitant à traverser les hautes chaînes de montagnes qui protègent le coeur du continent et les jungles étant très dangereuses pour qui n'y vit pas, le Mwangi vit son territoire se limiter à sa zone actuelle.

Il existe de nombreuses légendes quant à l'établissement de l'ensemble des ruines et lieux de cultes disséminés sur l'ensemble du territoire, mais aucune n'a jamais été vérifiée. Il est donc impossible aujourd'hui de construire une histoire fiable du Mwangi sur ces seules légendes.

Organisation politique de l'Étendue Mwangi

Alors que Ruthazek, roi d'Usaro, revendique son trône comme étant le centre du pouvoir du Mwangi, le pays n'a jamais eu aucune capitale. De même, il n'est pas vraiment un état puisque sans gouvernement unifié ni frontière. Il s'agit d'un immense territoire où coexistent tribus, ermites mystiques et despotes qui dirigent leurs cités à la force du poignet et l'arme à la main.

Sites et lieux remarquables

De très nombreux sites et ruines sont disséminés sur tout le territoire. Il serait impossible de tous les décrire ici, nous nous attarderons donc sur les principaux d'entre eux :
  • la Porte de l'Etoile Rouge (Doorway to the Red Star) : La Porte de l'Etoile Rouge est un très ancien cercle de pierres situé dans la grande jungle centrale du Mwangi, à mi chemin entre le lac Ocota et Jaha. Au départ, principal lieu de dévotion du culte de la Gorge du Néant, maintenant disparu, le site a ensuite été utilisé comme forteresse par le roi des Fourmis Mordantes. Ce sorcier n'était ni vivant, ni mort, ni mort-vivant, mais composé d'innombrables insectes vénéneux. Alors qu'il voulait dominer le monde en essayant de dévorer le soleil, il fut mis à bas par les légendaires Dix Guerriers Magiques, mais le cercle de pierres est toujours resté debout, ainsi que les trésors et les monstres qui hantent les alentours.
  • le fort de la Tombée de la Nuit (Nightfall Station) : Situé sur la Buunta, affluent du Vanji, dans le sud de la grande jungle centrale, le fort de la Tombée de la Nuit est le plus rentable des comptoirs créés par le Consortium Aspis dans l'Étendue Mwangi. Il tire son nom du fait que les voyageurs qui partent depuis Baie Sanglante par bateau à aube, n'arrivent qu'à la tombée de la nuit du treizième jour.
  • le fort du Pont-Blanc (Whitebridge Station) : Le fort du Pont-Blanc est situé sur le fleuve Vanji. Construit lui aussi par le Consortium Aspis, il s'agit d'un pont fortifié sur le fleuve, long de 66 mètres, surmonté de petits bâtiments de bois. Le Consortium Aspis permet la traversée du pont moyennant une petite taxe.
  • les ruines de Kho : Le site des ruines est situé à l'extrême nord-est du Mwangi, dans les montagnes de la Barrière. Il s'agit des ruines d'une très ancienne cité, qui ne serait pas d'origine humaine. On raconte même qu'il s'agirait en fait d'une des premières cités volantes des Shory. Aujourd'hui, les traces d'une très forte magie d'origine inconnue sont encore présentes en ces lieux. Les mages et sorciers mwangi qui savent extraire la magie latente des ruines du territoire disent que ce sont celles de kho qui ont le plus de potentiel. On ne poussera pas les voyageurs à pousser leur trajet jusqu'aux ruines dans la mesure où ceux qui y sont allés et en sont revenus, ont tous été touchés par la malchance et la plupart sont décédés peu de temps après.
  • les ruines de Saint-Xatramba : Les ruines de Saint-Xatramba sont situées dans la grande jungle centrale du Mwangi, au sud-ouest de Kibwe. Il s'agit là d'un des trois lieux les plus chargés en énergie magique de tout le territoire, avec la Porte de l'Etoile Rouge et les ruines de Kho.

Voir aussi

Vous pourrez trouver plus d'informations à propos de l'Étendue Mwangi dans les suppléments suivants :