Un parchemin est un sort (ou une série de sorts) transcrit sur le papier. Chaque sort écrit sur un parchemin ne peut être utilisé qu’une seule et unique fois, les symboles magiques s’effaçant au fur et à mesure qu’on les lit. L’activation d’un parchemin est très proche de l’incantation d’un sort. Le prix d’un parchemin est égal au niveau du sort x le niveau de lanceur de sorts du créateur x 25 po. Le coût total de création inclut les coûts de base et les coûts supplémentaires, dont ceux des composantes. La Table "Prix des parchemins" donne des exemples de prix pour un niveau de lanceur de sorts minimum. Notez que certains sorts apparaissent à des niveaux différents pour différents types de lanceurs de sorts. Le niveau de ces sorts dépend du niveau du personnage qui a écrit le parchemin.

Description

Un parchemin est une feuille épaisse de vélin ou d’un papier de qualité. Une surface de 20 cm par 30 cm peut accueillir un sort. Le parchemin est renforcé en haut et en bas par une bande de cuir qui dépasse un peu sur les côtés. Un parchemin proposant plusieurs sorts garde la même largeur mais gagne 30 cm en longueur pour chaque sort supplémentaire. Les parchemins contenant trois sorts ou plus sont souvent renforcés par de fines baguettes qui remplacent les bandes de cuir. Un parchemin a une CA de 9, 1 point de vie, une solidité de 0 et le test de Force pour le casser a un DD de 8.

On enroule un parchemin en partant des deux extrémités, afin de le protéger, ce qui constitue un double cylindre (cette méthode permet de plus de le dérouler plus rapidement). Le parchemin est ensuite placé dans un tube ou un étui en ivoire, en jade, en cuir, en métal ou en bois. La plupart de ceux-ci arborent un ou plusieurs symboles qui permettent de clairement identifier le propriétaire du parchemin ou les sorts contenus dans celui-ci. Ces symboles sont souvent piégés magiquement.

Activation

Pour activer un parchemin, il faut lire le sort qu’il contient, et cela nécessite de remplir plusieurs conditions.

Déchiffrer le texte

Il faut commencer par déchiffrer le texte du parchemin afin de déterminer quel sort celui-ci contient. Cela nécessite un jet d’Art de la magie (DD 20 + niveau du sort) ou l’utilisation du sort lecture de la magie.

Le fait de déchiffrer un parchemin n’active pas le sort que celui-ci contient, sauf dans le cas d’un parchemin maudit. Le personnage peut déchiffrer un parchemin à l’avance. Une fois cela fait, il peut l’utiliser à tout moment.

Activer le sort

Afin d’activer le parchemin, il faut lire le sort qui y est inscrit. Le personnage doit être capable de voir et de lire ce qui est écrit sur le parchemin. Le personnage n’a pas besoin de composantes matérielles ou de focaliseur (le créateur du parchemin s’est occupé de cette partie de l’incantation au moment de l’écriture). Certains sorts ne fonctionnent que s’ils sont lancés sur un objet. Dans ce cas, l’utilisateur doit posséder l’objet en question. Un sort lancé à l’aide d’un parchemin peut être interrompu comme s’il s’agissait d’un sort préparé normalement. Utiliser un parchemin est considéré comme l’incantation d’un sort pour les risques d’échec des sorts profanes engendrés par une armure.

Pour pouvoir activer un parchemin, son utilisateur doit satisfaire aux conditions suivantes :

• Le sort doit être du bon type (profane ou divin). Les pratiquants de la magie profane (bardes, ensorceleurs et magiciens) ne peuvent utiliser que les parchemins de magie profane, et les pratiquants de la magie divine (druides, paladins, prêtres et rôdeurs) ne peuvent utiliser que les parchemins de magie divine. Le type de parchemin que crée un personnage est également déterminé par sa classe.

• Le sort doit appartenir à la liste des sorts de la classe du personnage.

• Le personnage doit avoir la valeur nécessaire dans la caractéristique primordiale correspondant au sort.

Si l’utilisateur remplit les trois conditions précédentes et si son niveau de lanceur de sorts est au moins égal à celui du parchemin, il active la magie à coup sûr. S’il remplit les conditions mais si son niveau de lanceur de sorts est inférieur à celui du parchemin, il doit réaliser un test de niveau de lanceur de sorts (d’un DD égal au niveau de lanceur de sorts du parchemin +1). S’il le réussit, le sort est lancé normalement. Par contre, en cas d’échec, le personnage doit impérativement réussir un jet de Sagesse (DD 5) afin d’éviter un incident (voir la section "Incident" ci-dessous). Un 1 naturel au jet est toujours un échec, quels que soient les modificateurs dont le personnage dispose. Si le test de niveau de lanceur de sorts échoue sans qu'aucun incident n'intervienne, le parchemin n'est pas consommé.

Activer un parchemin est une action simple (ou prend le temps d’incantation du sort, s’il est plus long) et provoque des attaques d’opportunité de la même façon que l’incantation d’un sort.

Déterminer l’effet.

Un sort lancé à partir d’un parchemin fonctionne exactement comme un sort préparé et lancé normalement. Le niveau de lanceur de sorts du parchemin est généralement égal au niveau minimal pour lancer le sort, sauf si le personnage qui le rédige désire qu’il en soit autrement.

Les symboles magiques s’effacent dès qu’on lit le parchemin.

Incident

En cas d’incident, le sort écrit sur le parchemin produit un effet inverse ou défavorable. Quelques exemples sont détaillés ci-après.
  • L’utilisateur est frappé par une décharge d’énergie qui lui inflige 1d6 points de dégâts par niveau du sort.
  • Le sort frappe l’utilisateur ou l’un de ses alliés au lieu de la cible souhaitée, ou bien une cible déterminée aléatoirement s’il ciblait l’utilisateur du parchemin.
  • Le sort prend effet en un point déterminé au hasard compris dans les limites de portée.
  • L’effet du sort est contraire à celui qu’il devrait normalement avoir.
  • Le personnage est victime d’un effet mineur et étrange ayant un rapport avec le sort. Un tel effet se prolonge rarement au-delà de la durée initiale du sort (2d10 minutes pour un sort instantané).
  • Un ou plusieurs objets totalement inutiles apparaissent dans la zone d’effet du sort.
  • Le sort fonctionne à retardement. Il prend effet dans les 1d12 heures suivant la lecture du parchemin. Si l’utilisateur devait être le sujet du sort, celui-ci fonctionne normalement. Dans le cas contraire, le sort part dans la direction du sujet ou de la cible et se déclenche au maximum de sa portée, dans le cas où le sujet s’est déplacé depuis la lecture du parchemin.
Parchemins
FaibleIntermédiairePuissanteNiveau
du sort
Niveau
du lanceur
01–0501
06–501er1
51–9501–052e3
96–10006–653e5
66–9501–054e7
96–10006–505e9
51–706e11
71–857e13
86–958e15
96–1009e17
Prix des parchemins
Niveau
du sort
Prêtre,
druide,
magicien
EnsorceleurBardePaladin,
rôdeur
012,5 po12,5 po12,5 po
1er25 po25 po25 po25 po
2e150 po200 po200 po200 po
3e375 po450 po525 po525 po
4e700 po800 po1 000 po1 000 po
5e1 125 po1 250 po1 625 po
6e1 650 po1 800 po2 400 po
7e2 275 po2 450 po
8e3 000 po3 200 po
9e3 825 po4 050 po

Les parchemins de magie psychique

On différencie les parchemins en fonction du type de magie utilisée pour les créer ; les lanceurs de sorts psychiques créent des parchemins psychiques de la même façon que les lanceurs de sorts profanes avec les parchemins profanes et les lanceurs de sorts divins avec les parchemins divins. Les parchemins psychiques suivent l’ensemble des règles normalement appliquées pour les autres parchemins. Un parchemin psychique est un objet à fin d’incantation que l’utilisateur doit déchiffrer puis lire pour déclencher l’effet. L’utilisateur doit également fournir toutes les composantes nécessaires, y compris les composantes intellectuelles et émotionnelles, mais pas les composantes matérielles et les focalisateurs (qui ont été fournis par le créateur du parchemin). En règle générale, il y a 70 % de chances qu’un parchemin soit profane et 30 % de chances qu’il soit divin. Le MJ doit plutôt utiliser la table ci-dessous s’il détermine aléatoirement les trésors pour une aventure dans laquelle la magie psychique est présente.

Détermination aléatoire des parchemins magiques
D100Type de parchemin
1-59Parchemin profane
60-84Parchemin divin
85-100Parchemin psychique


Les parchemins à effeuiller

Les informations sur cette antique méthode de fabrication des parchemins sont longtemps restées ensevelies dans une obscure bibliothèque des Landes lugubres. Un Éxplorateur natif de l'Empire diabolique, a récemment redécouvert les secrets de fabrication des parchemins à effeuiller. Heureusement pour lui, cette méthode de fabrication et d’utilisation de ces objets proches des parchemins lui a également permis de remédier à la nausée handicapante dont il souffrait en temps normal chaque fois qu’il lançait un sort. Les secrets quant à la redécouverte de cette magie et les détails sur son utilisation sont décrits en détails dans le roman Pathfinder Le Prince des loups.

Un parchemin à effeuiller est similaire à un parchemin standard, mais sa méthode d’activation et sa forme sont différentes. Un parchemin à effeuiller est un objet merveilleux qui contient le pouvoir d’un seul sort. Chaque parchemin à effeuiller est un carnet peu épais de forme similaire à un livre de poche (mais un peu plus petit) qui contient 25 à 50 pages couvertes de symboles ésotériques. Quand il est tenu entre le pouce et l’index et effeuillé rapidement, le mouvement des pages tournées de la sorte active la magie qu’il contient. L’incantation du sort est alors complétée et les inscriptions du livret disparaissent.

Un parchemin à effeuiller s’active comme un objet à fin d’incantation, tels les parchemins magiques classiques. Les personnages qui ne savent pas lancer les sorts rédigés sur un parchemin à effeuiller doivent utiliser Utilisation d’objets magiques pour activer la magie qu’il renferme. Les parchemins à effeuiller sont en tous points traités comme des parchemins lorsqu’il s’agit de déchiffrer leur contenu, d’activer le sort et de déterminer ses effets (y compris les risques d’incident). Toutefois, les parchemins à effeuiller ne nécessitent aucune composante verbale ; ils fonctionnent automatiquement comme si on avait appliqué le don de métamagie Incantation silencieuse sur le sort qu’ils contiennent. Tout comme l’incantation d’un sort, l’activation d’un parchemin à effeuiller provoque des attaques d’opportunité. Le silence magique n’empêche pas son utilisation et il faut une main de libre pour l’activer. Un parchemin à effeuiller applique le temps d’incantation normal du sort inscrit sur ses pages, même si son utilisateur ou son créateur est d’une classe qui lui a permis de rallonger le temps d’incantation par l’application d’effets de métamagie.

Les parchemins à effeuiller sont plus lourds que les parchemins normaux. Chaque parchemin à effeuiller pèse 500 grammes et possède une CA de 9, 5 points de résistance, une solidité de 0 et un DD pour le casser de 10. On ne peut pas ranger les parchemins à effeuiller dans un étui à parchemins standard ; on les transporte généralement dans des étuis de cuir plats ou des boîtiers similaires à ceux utilisés pour transporter des livres.

Les lanceurs de sorts qui possèdent les dons Écriture de parchemins et Incantation silencieuse peuvent créer des parchemins à effeuiller. L’écriture d’un tel parchemin prend plus de temps et s’avère plus coûteuse que celle des parchemins classiques car il contient plus de pages et la magie impliquée est plus complexe. Le prix de vente d’un parchemin à effeuiller est égal au niveau du sort × le niveau de lanceur de sorts × 25 po, mais seuls les sorts modifiables par le don de métamagie Incantation silencieuse peuvent y être inscrits. Cette application du don modifie le niveau effectif du sort lorsqu’il s’agit de déterminer le prix du parchemin. Dans les faits, le prix d’un parchemin à effeuiller est égal à celui d’un parchemin classique sur lequel est inscrit un sort supérieur d’un niveau. Ainsi, les sorts de niveau 9 ne peuvent être inscrits sur des parchemins à effeuiller car les emplacements de sort de niveau 10 n’existent pas. Les aptitudes qui réduisent l’ajustement de niveau du don Incantation silencieuse n’affectent pas les parchemins à effeuiller.

Pour écrire un parchemin à effeuiller, le personnage doit utiliser des composantes dont le coût est égal à la moitié du prix de vente. L’écriture d’un tel parchemin nécessite une journée de travail par tranche de 1 000 po de son prix de vente avec un minimum d’une journée. Un parchemin à effeuiller peut contenir plus d’un sort, mais l’écriture de chacun de ces sorts est considérée comme une activité séparée, ce qui signifie qu’il est impossible d’écrire plus d’un sort en une journée.
Le contenu officiel de ce wiki appartient à et a été utilisé avec l'autorisation de Black Book Editions.
Pathfinder-RPG est une création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing,Black Book Editions et Pathfinder-FR
Ce site se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.