Présentation

Les tengus, qui ressemblent à des corbeaux, sont connus pour être une race de charognards et d’infatigables voleurs. Créatures cupides essentiellement motivées par l’avarice, les tengus sont vaniteux et très sensibles aux flatteries. Trompeurs, fourbes et rusés, ils cherchent toutes les occasions de profiter de la situation, souvent aux dépens des autres, y compris des leurs. Ils peuvent se montrer très compétitifs, mais sont impulsifs et imprudents. Certains prétendent que leur comportement est inné tandis que d’autres pensent que leur égoïsme est culturel, qu’il s’agit d’une adaptation qu’ils ont développée et maîtrisée pour supporter des siècles d’oppression. Les tengus sont des survivants. Pour beaucoup, seuls le vol et la ruse leur offrent l’opulence temporaire que les autres races tiennent pour acquise. Par le passé, les humains et les races puissantes comme les géants traquaient ces êtres aviens pour en faire des esclaves et des serviteurs. Beaucoup de tengus survécurent comme charognards, en cherchant leur nourriture dans l’ombre des villes ou en vivotant comme chasseurs-cueilleurs dans la nature. Leurs descendants luttent désormais pour trouver leur place dans la société contemporaine, se battent contre les stéréotypes négatifs ou sont souvent forcés à les accepter. Le vol et le maniement de l’épée sont pour eux le seul moyen de s’en sortir dans un monde cruel et impitoyable.

Description physique. Les tengus sont des humanoïdes aviens qui ressemblent fortement à des corbeaux. Ils ont un large bec et leurs bras comme leurs jambes se terminent par de puissantes serres. Bien qu’ils soient incapables de voler, leur corps est couvert de plumes irisées (leur plumage est généralement noir, mais il peut parfois être brun ou bleu noir). Leur peau, leurs serres, leur bec et leurs yeux sont de la même couleur, et la plupart des non-tengus ont beaucoup de mal à les différencier les uns des autres. Il arrive que les tengus qui souhaitent être plus facilement reconnaissables aux yeux des autres humanoïdes décolorent certaines de leurs plumes ou ornent leur bec de teinture, de peinture ou de toutes petites décorations collées. S’ils font à peu près la même taille que les humains, ils sont menus et ont tendance à se tenir voûtés. Les tengus ont des yeux légèrement enfoncés et situés de chaque côté de la tête, qui leur donnent une vision binoculaire et un champ de vision légèrement plus panoramique que celui des autres humanoïdes. Comme beaucoup d’aviens, les tengus ont les os creux et se reproduisent en pondant des oeufs.

Société. Les tengus vivent entre eux dans des communautés très soudées. Dans les centres urbains, ils se regroupent généralement dans des bas-quartiers communautaires tandis que ceux qui vivent dans les zones rurales s’installent dans des villages isolés. Dans l’ensemble, ils restent secrets sur leur culture, mélange de traditions anciennes parsemées d’éléments culturels plus contemporains empruntés aux races des régions voisines. La récupération culturelle s’étend également au langage, et les dialectes régionaux des tengus sont ponctués de termes et d’expressions empruntés à d’autres langues. Il n’est donc pas étonnant que les tengus aient un don pour les langues et en apprennent très vite de nouvelles. La plupart des communautés de tengus ont tendance à suivre une structure tribale. Les lois restent assez libres et subjectives, et les membres du clan règlent les conflits par arbitrage public (et parfois par des combats). Si chaque tengu est libre de s’exprimer au sein de sa société, dans la plupart des villages ils s’en remettent toujours à leurs révérés anciens pour leur sagesse et leurs conseils.

Relations. Peu de races tolèrent facilement les tengus. De toutes les races de base, seuls les humains les autorisent à vivre dans leurs villes en toute égalité. Lorsque cela arrive, les tengus forment systématiquement leurs propres ghettos et communautés délabrées, généralement dans les quartiers les plus pauvres. Qu’importe leur tolérance, la plupart des humains entretiennent le moins de contacts possible avec les tengus. Ceux-ci se lient parfois d’amitié avec les halfelins et les gnomes, mais seulement quand ils partagent des intérêts mutuels. Par contre, les nains n’ont aucune patience à l’égard des tengus. Les autres races partagent souvent une vision similaire à celle des humains en ce qui concerne les tengus, mais elles les découragent plus activement de s’installer dans leurs royaumes.

Alignement et religion. Les tengus sont généralement Neutres, mais ceux qui se laissent aller à leur impulsivité pour donner le meilleur d’eux-mêmes penchent vers l’alignement Chaotique Neutre. Les croyances religieuses varient d’une tribu à l’autre ; certains vénèrent les dieux tengus traditionnels (dont la plupart sont un aspect de divinités plus connues) tandis que d’autres se tournent vers les dieux ou les esprits célestes des humains. Les tengus peuvent être inconstants à l’égard de leurs protecteurs, renonçant rapidement à leurs traditions religieuses quand elles cessent de leur profiter concrètement. Beaucoup se tournent vers le polythéisme, choisissant les divinités qui répondent le mieux à leurs croyances du moment.

Aventuriers. N’ayant pas grand-chose à perdre quand ils quittent leur foyer, beaucoup de tengus s’engagent dans une vie d’aventures en quête de célébrité, de fortune et de gloire. Une croyance tengu commune définit la vie sur les routes comme une série d’expériences et d’épreuves qui mèneraient à l’illumination. Certains interprètent cette voie comme un chemin vers la puissance spirituelle ; les autres la considèrent comme un moyen de parfaire les arts du maniement de l’épée. Peut-être en dépit des préjugés que nourrissent les étrangers, beaucoup d’aventuriers tengus embrassent ces stéréotypes. Ces individus cherchent à réussir en incarnant les qualités raciales des tengus et affichent fièrement leur héritage. Malgré leur fragilité d’avien, les tengus font d’excellents roublards et rôdeurs du fait de leurs réflexes rapides et de leur esprit encore plus vif, tandis que ceux qui entretiennent un lien étroit avec le monde spirituel deviennent souvent des oracles. Ceux qui sont formés à la pratique des arts martiaux s’emploient comme mercenaires et gardes du corps, afin de mettre leurs talents à profit.

Traits raciaux standards

  • +2 en Dextérité, +2 en Sagesse, -2 en Constitution. Les tengus sont rapides et observateurs, mais relativement fragiles et délicats.
  • Tengu. Les tengus sont des humanoïdes de sous-type tengu.
  • Taille M. Les tengus sont des créatures de taille M qui ne reçoivent ni bonus ni malus de taille.
  • Vitesse normale. Les tengus ont une vitesse de base de 9 mètres.
  • Sens. Les tengus ont vision nocturne.
  • Furtif. Les tengus gagnent un bonus racial de +2 à leurs tests de Perception et de Discrétion.
  • Linguiste doué. Les tengus gagnent un bonus racial de +4 à leurs tests de Linguistique, et apprennent 2 langues au lieu de 1 à chaque fois qu’ils gagnent un rang en Linguistique.
  • Entraînement aux épées. Les tengus sont entraînés dès la naissance au maniement de l’épée et, de ce fait, sont automatiquement doués avec les lames (y compris les épées bâtardes, les dagues, les lames elfiques incurvées, les cimeterres à deux mains, les épées à deux mains, les kukris, les épées longues, les dagues coup-de-poing, les rapières, les cimeterres, les épées courtes et les doubles lames).
  • Arme naturelle. Le tengu a une attaque de morsure qui inflige 1d3 points de dégâts.
  • Langues. Les tengus commencent le jeu en parlant le commun et le tengu. Ceux qui ont un score d’Intelligence élevé peuvent apprendre n’importe quelle autre langue de leur choix (à l’exception des langues secrètes telles que la langue des druides).

Traits raciaux alternatifs

Vous pouvez choisir les traits raciaux suivants au lieu des traits raciaux standard des tengus, mais consultez d’abord votre MJ.

  • Attaque de griffe. Les tengus ayant ce trait racial ont appris à utiliser leurs griffes comme des armes naturelles. Ils gagnent deux attaques naturelles principales de griffe infligeant 1d3 points de dégâts, et on considère qu’ils possèdent le don Science du combat à mains nues quand il s’agit de remplir les conditions requises pour prendre d’autres dons. Ce trait racial remplace entraînement aux épées.
  • Formation aux armes exotiques. Plutôt qu’aux épées, certains tengus sont formés aux armes exotiques. Ces tengus choisissent un nombre d’armes orientales (voir la page 131 de L’Art de la guerre) égal à 3 + leur bonus d’Intelligence, et gagnent maniement de ces armes. Ce trait racial remplace entraînement aux épées.
  • Perception de la charogne. Beaucoup de tengus ont la capacité naturelle de renifler la charogne. Si leur odorat n’est pas aussi aiguisé que celui d’autres espèces, il est très fin pour percevoir les odeurs de blessure ou de mort. Les tengus ayant ce trait racial ont un pouvoir d’odorat limité qui ne fonctionne que pour les cadavres et les créatures sévèrement blessées (50 % ou moins de leurs points de vie). Ce trait racial remplace linguiste doué.
  • Planeur. Certains tengus peuvent utiliser leurs bras et leurs jambes couverts de plumes pour planer. Ceux qui ont ce trait racial peuvent faire un test de Vol DD 15 pour tomber sans danger de n’importe quelle hauteur sans recevoir de dégâts de chute, comme s’ils utilisaient feuille morte. Lorsqu’il tombe, le tengu peut faire un autre test de Vol DD 15 pour planer, se déplaçant latéralement de 1,5 mètre par tranche de 6 mètres de hauteur de chute. Ce trait racial remplace linguiste doué.

Bonus alternatifs de classe de prédilection

Voici les options accessibles à tous les tengus de la classe appropriée. Le bonus s’applique chaque fois que le personnage le choisit, sauf indication contraire.

Barbare. Le barbare rajoute +1/3 au bonus que lui apporte le pouvoir de rage superstition.

Ensorceleur. L’ensorceleur choisit un pouvoir de lignage accessible au niveau 1 et normalement utilisable 3 fois par jour + son modificateur de Charisme. Il peut l’utiliser 1/2 fois de plus par jour.

Guerrier. Le guerrier rajoute +1 à son DMD lorsqu’il résiste à une tentative de lutte ou de croc-en-jambe.

Moine. Le moine rajoute +1/4 point à sa réserve de ki.

Oracle. L’oracle rajoute +1/2 à son niveau quand il s’agit de déterminer les effets de sa capacité de malédiction.

Roublard. Le roublard choisit une arme parmi celles listées dans la capacité entraînement aux épées du tengu. Il rajoute un bonus de +1/2 à ses jets de confirmation pour les coups critiques portés avec cette arme (bonus maximum de +4). Ce bonus ne se cumule pas avec Don pour les critiques.

Sorcière. La sorcière rajoute un sort de sa liste à son familier. Ce sort doit être inférieur d’au moins un niveau au plus haut niveau de sort qu’elle puisse lancer. Si jamais elle remplace son familier, le nouveau bénéficie de ce sort supplémentaire.

Nouvelles règles raciales

Voici les options accessibles aux tengus, d’autres races adaptées peuvent s’en servir si le MJ donne son accord.

Dons

Ces dons sont accessibles aux tengus :

 SourceConditionsAvantages
Ailes de tenguMRTengu, , niveau 5voir description
Forme de corbeau tenguMRTengu, Ailes de tengu, niveau 7voir description
Bec de sangMRTengu, BBA +5, trait racial arme naturellevoir description
CharognardMRTenguvoir description
Long-nezMRTengu, niveau 3voir description
OEil du charognardMRTenguvoir description

Archétypes de classes

Ces archétypes raciaux sont accessibles aux tengus :

Équipement

Les tengus ont accès à l’équipement suivant.

Objets magiques

Ces objets magiques sont spécifiques aux tengus :

Sorts

Ces sorts sont réservés aux tengus :
Le contenu officiel de ce wiki appartient à et a été utilisé avec l'autorisation de Black Book Editions.
Pathfinder-RPG est une création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing,Black Book Editions et Pathfinder-FR
Ce site se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.