Présentation

Enfants des descendants d’humains et d’êtres élémentaires de l’air comme les djinns, les sylphes sont une race timide et solitaire consumée par une intense curiosité. Ils passent leur vie à se fondre dans la foule pour passer inaperçus tandis qu’ils épient et écoutent les gens qui les entourent. Ils définissent ce passe-temps comme « l’écoute du vent » et il est devenu, pour nombre d’entre eux, une obsession. Les sylphes comptent sur le caractère compétent et calculateur de leur intellect et sur les connaissances qu’ils glanent en écoutant aux portes pour échapper au danger.

Description physique. Les sylphes sont généralement pâles et minces au point de paraître délicats, mais leur corps gracile est souvent plus résistant qu’il n’en a l’air. Beaucoup peuvent facilement passer pour des humains avec un petit effort, mais les rosaces bleues compliquées qui couvrent leur peau trahissent leur ascendance élémentaire. Les sylphes portent également des signes plus subtils de leur héritage, comme une légère brise qui les suit où qu’ils aillent. Ces signes sont plus marqués lorsque le sylphe est sujet à une passion ou à une colère intense, des bourrasques de vent spontanées ébouriffant ses cheveux ou des souffles chauds arrachant de petits objets à leurs étagères.

Société. Les sylphes naissent généralement de parents humains et sont donc élevés selon les coutumes humaines. La plupart d’entre eux n’apprécient pas l’attention qui leur est portée lorsqu’ils grandissent dans les sociétés humaines, il n’est donc pas rare qu’ils quittent leur foyer peu de temps après leur majorité. Mais il est rare qu’ils abandonnent complètement la civilisation, préférant trouver une nouvelle ville ou un nouveau village où ils pourront passer inaperçus aux yeux des foules (et les épier). Un sylphe tombant par hasard sur un autre sylphe passé inaperçu développera aussitôt une obsession pour son confrère : il l’épiera et en apprendra autant que possible sur lui. Le sylphe ne se présentera à l’autre qu’après avoir soigneusement pesé le pour et le contre et établi un plan pour prévoir toutes les issues potentielles. Il est rare que deux sylphes découvrent en même temps la présence l’un de l’autre au sein d’une communauté. Il s’ensuit, après cela, une sorte de jeu du chat et de la souris, une danse tortueuse au cours de laquelle chacun des deux sylphes épie l’autre, chacun essayant de prendre l’avantage sur l’autre. Les sylphes qui se rencontrent ainsi deviennent toujours d’inséparables amis ou des ennemis jurés.

Relations. Les sylphes adorent se mêler des affaires des autres races, mais n’éprouvent pas l’envie de s’associer véritablement à la plupart d’entre elles. Ils peuvent, dans une certaine mesure, s’entendre avec les elfes qui ont la même tendance à se montrer distants, mais ils gâchent souvent toute relation possible en violant le concept d’intimité de ces derniers. Les nains se méfient profondément des sylphes, qu’ils considèrent comme des êtres frivoles et indignes de confiance. Ils forment d’excellents partenariats avec les halfelins et se reposent sur le courage de ces petites créatures ainsi que sur la capacité de ce peuple à dissimuler leurs propres défauts. Les sylphes s’amusent de l’agacement qu’ils provoquent chez les ifrits et trouvent les oréades trop ennuyeux pour leur accorder une réelle attention.

Alignement et religion. Les sylphes ne s’intéressent guère aux lois et aux traditions, ce genre de restrictions interdisant souvent toutes les choses qu’ils adorent (la manipulation et le secret). Ceci ne signifie pas que les sylphes s’opposent à la loi, simplement qu’ils recourent aux moyens les plus pratiques à leur disposition pour mener leurs objectifs à bien, qu’ils soient légaux ou non. La plupart des sylphes sont donc généralement d’alignement Neutre. Ils sont naturellement attirés par les cultes mystérieux et par les divinités du secret, du voyage ou du savoir.

Aventuriers. Le besoin inné des sylphes à aller au fond des choses conduit nombre d’entre eux à vivre une vie d’aventurier. Un sylphe qui tombe sur la piste d’un mystère ne trouvera pas le repos tant qu’il n’aura pas découvert jusqu’au dernier indice, suivi chaque piste et découvert le cœur même du problème. Ces sylphes se font beaucoup d’ennemis en fouinant dans les affaires des autres et s’en remettent souvent à leurs talents de roublard ou de magicien pour se défendre.

Traits raciaux standards

  • +2 en Dextérité, +2 en Intelligence, -2 en Constitution. Les sylphes sont vifs et perspicaces, mais minces et délicats.
  • Extérieur natif. Les sylphes sont des Extérieurs de sous-type natif.
  • Taille M. Les sylphes sont des créatures de taille M qui ne reçoivent ni bonus ni malus de taille.
  • Vitesse normale. Les sylphes ont une vitesse de base de 9 mètres (6 c).
  • Vision dans le noir. Les sylphes voient dans le noir à 18 mètres.
  • Pouvoir magique. Feuille morte 1/jour (niveau de lanceur de sorts égal au niveau total du sylphe).

Traits raciaux alternatifs

Vous pouvez choisir les traits raciaux suivants au lieu des traits raciaux sylphes standard, mais consultez d’abord votre MJ.

  • Intuition des airs. Les lanceurs de sorts sylphes découvrent parfois que leur héritage élémentaire fait que les créatures de l’air sont plus disposées à les servir. Les sorts convocation de monstres et convocation d’alliés naturels durent 2 rounds de plus que la normale lorsqu’ils les utilisent pour convoquer des créatures de sous-type air. Ce trait racial remplace affinité avec l’air.
  • Murmure du vent. Certains sylphes sont particulièrement menus, comme s’ils étaient constitués d’air davantage que de chair. Ceux qui ont ce trait racial gagnent un bonus racial de +4 à leurs tests de Discrétion. Ce trait racial remplace celui de pouvoir magique.
  • Parle-ciel. Les sylphes ayant ce trait racial se sentent une affinité avec les créatures de l’air et peuvent utiliser communication avec les animaux une fois par jour pour parler aux oiseaux ou autres animaux qui volent. Leur niveau de lanceur de sorts pour ces effets est égal à leur niveau. Ce trait racial remplace celui de pouvoir magique.
  • Résilience assourdissante. Les sylphes ayant ce trait racial gagnent une résistance sonique de 5. Ce trait racial remplace résistance élémentaire.
  • Tempête dans le sang. Un sylphe ayant ce trait racial gagne guérison accélérée 2 pendant 1 round chaque fois qu’il reçoit des dégâts d’électricité (que ces dégâts passent sa résistance à l’électricité ou non). Il peut récupérer jusqu’à 2 points de vie par niveau par jour avec cette capacité, après quoi elle cesse de fonctionner. Ce trait racial remplace affinité avec l’air.
  • Baiser du vent. La brise semble suivre la plupart des sylphes où qu’ils aillent, mais certains peuvent contrôler les vents mieux que d’autres. Un sylphe ayant ce trait racial s’entoure de vents tourbillonnants et gagne ainsi un bonus racial de +2 à la CA contre les attaques à distance non-magiques. Le sylphe peut apaiser ou relancer ces vents par une action rapide. Une fois par jour, il peut canaliser ce vent en une bourrasque pour tenter une manoeuvre offensive de bousculade ou de croc-en-jambe contre une créature située dans un rayon de 9 mètres. Qu’il réussisse ou non, les vents s’épuisent et ne lui donnent plus de bonus à la CA pendant 24 heures. Il s’agit d’une capacité surnaturelle. Ce trait racial remplace affinité avec l’air.
  • Comme le vent. Un sylphe ayant ce trait racial gagne un bonus de +1,5 mètre à sa vitesse de base. Ce trait racial remplace résistance élémentaire.
  • Flair climatique. Certains sylphes sont en telle harmonie avec l’air et le ciel qu’ils peuvent percevoir les changements de condition atmosphérique les plus subtils. Ceux qui ont ce trait racial peuvent dépenser une action complexe pour prédire le climat d’une zone pendant 24 heures. Ces prédictions sont toujours précises, mais ne peuvent pas prendre en compte les sorts ou effets surnaturels qui pourraient altérer la météo. Ce trait racial remplace celui de pouvoir magique des sylphes.

Bonus alternatifs de classe de prédilection

Voici les options ouvertes à tous les sylphes de la classe appropriée. Le bonus s’applique à chaque fois que le personnage le choisit, sauf indication contraire.

Druide. Le druide rajoute un bonus de +1/2 à ses tests de Connaissances (nature) relatifs au climat et aux animaux volants.

Ensorceleur. L’ensorceleur choisit un pouvoir de lignage de djinn ou d’élémentaire (air) qu’il peut utiliser. Il considère son niveau de classe comme supérieur de +1/2 ( jusqu’à un maximum de +4) quand il s’agit de déterminer les effets de ce pouvoir.

Inquisiteur. L’inquisiteur rajoute un bonus de +1/2 à ses tests de Discrétion lorsqu’il est immobile et à ses tests opposés de Perception.

Magicien. Le magicien choisit un pouvoir profane des écoles élémentaires de l’air ou du bois qu’il peut utiliser. Il considère son niveau de classe comme supérieur de +1/2 ( jusqu’à un maximum de +4) quand il s’agit de déterminer les effets de ce pouvoir élémentaires.

Nouvelles règles raciales

Voici les options accessibles aux sylphes, d’autres races adaptées peuvent s’en servir si le MJ donne son accord.

Dons

Ces dons sont accessibles aux sylphes :

 SourceConditionsAvantages
Contemplateur des nuagesMRSylphevoir description
Pas aérienMRSylphevoir description
Ailes de ventMRSylphe, Pas aérien, niveau 9voir description
Souffle intérieurMRSylphe, niveau 11voir description

Archétypes de classes

Ces archétypes raciaux sont accessibles aux sylphes :

Équipement

Les sylphes ont accès à l’équipement suivant.

Objets magiques

Ces objets magiques sont spécifiques aux sylphes :


Sorts

Ces sorts sont réservés aux sylphes :
Le contenu officiel de ce wiki appartient à et a été utilisé avec l'autorisation de Black Book Editions.
Pathfinder-RPG est une création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing,Black Book Editions et Pathfinder-FR
Ce site se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.